Benjamin CONSTANT et Germaine de STAËL <br />« Que l'autorité se borne à être juste, nous nous chargerons d'être heureux »...
Germaine de Staël (1766-1817)Philosophe et romancière , fille de Necker<br />Lettres sur les ouvrages et le caractère de J...
Henri Benjamin Constant de Rebecque (1767- 1830)<br />    Auteur de :<br /><ul><li>Principesde politique
 De l’esprit de conquête
« De la liberté des anciens comparée à celle des modernes »</li></ul>Damien Theillier<br />
Il a vécu la période de la Révolution, du Premier Empire. <br />Il devint le chef du parti libéral, sous la Restauration, ...
Une passion intellectuelle et romantique<br />Le 19 septembre 1794, Mme de Staël au comte Ribbing :<br />	« J’ai trouvé ic...
«J'ai rarement vu une réunion pareille de qualités étonnantes et attrayantes, autant de brillant et de justesse, une bienv...
<ul><li> Le 5 mai 1789, elle assiste à l'ouverture des États-Généraux, dans les places réservées aux familles des ministres.
 À la suite de sa mère, elle ouvre un salon, où elle reçoit les représentants d’une nouvelle génération professant les idé...
 Le 3 janvier 1798, Talleyrand lui ménage une entrevue avec le général Bonaparte, en qui elle voit un libéral appelé à fai...
 Elle perd ses illusions après le coup d'État du 18 Brumaire et la promulgation de la Constitution de l'an VIII. Beaucoup ...
L’exil forcé<br />Interdite de séjour en France par Napoléon, elle s'installe en Suisse avec Benjamin Constant dans le châ...
Le groupe de Coppet<br />Sous l’impulsion de Madame de Staël <br />Un lieu d’échange et de production intellectuels.<br />...
Il a une préhistoire dont on peut attribuer l’essentiel à Jacques Necker, une origine qui se situe à l’époque de la rencon...
Damien Theillier<br />
Les grands thèmes du groupe<br />Damien Theillier<br />
Un laboratoire de traductions<br />« Les nations doivent se servir de guides les unes aux autres et toutes auraient tort d...
Le romantisme<br />Expression esthétique du libéralisme<br />Avec la liberté politique naît le besoin, chez les artistes, ...
Le romantisme<br />Viktor Vasnetsov<br />Girodet<br />Damien Theillier<br />
Auguste Guillaume SCHLEGEL (1767-1845).<br />Recruté en 1804 comme précepteur des enfants de Mme de Staël, il devient, mal...
 L'art classique et l'art romantique (1808)
 Lettre à une amie française, 13 août 1838</li></ul>Damien Theillier<br />
Wilhelm von Humboldt<br />Essai sur les limites de l'action de l’Etat.<br />Dans cet Essai ildéveloppe une critique méthod...
Jean de Sismondi<br />Historien et économiste suisse (Genève, 1773 - 1842)<br />D’abord influencé par Adam Smith, il embra...
Chateaubriand et Byron<br />Damien Theillier<br />
La Restauration (1815-1830)<br />France émerge du chaos de sapérioderévolutionnaire<br />Louis XVIII gouverne la France se...
De la liberté des Anciens comparée à celle des modernes (1819)<br />Damien Theillier<br />
Damien Theillier<br />
«  La confusion de ces deux espèces de libertés a été, parmi nous, durant des époques trop célèbres de notre révolution, l...
La liberté des Anciens<br />Dans l’antiquité grecque, la vie individuelle n’est pas distinguée de la vie sociale <br />« C...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Constant et Mme de Staël par D. Theillier

3 052 vues

Publié le

Le groupe de Coppet

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 052
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 403
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Constant et Mme de Staël par D. Theillier

  1. 1. Benjamin CONSTANT et Germaine de STAËL <br />« Que l'autorité se borne à être juste, nous nous chargerons d'être heureux »<br />Damien Theillier<br />
  2. 2. Germaine de Staël (1766-1817)Philosophe et romancière , fille de Necker<br />Lettres sur les ouvrages et le caractère de Jean-Jacques Rousseau (1788),<br />Des circonstances actuelles qui peuvent achever la Révolution (1798),<br />De la littérature considérée dans ses rapports avec les institutions sociales (1800)<br />Damien Theillier<br />
  3. 3. Henri Benjamin Constant de Rebecque (1767- 1830)<br /> Auteur de :<br /><ul><li>Principesde politique
  4. 4. De l’esprit de conquête
  5. 5. « De la liberté des anciens comparée à celle des modernes »</li></ul>Damien Theillier<br />
  6. 6. Il a vécu la période de la Révolution, du Premier Empire. <br />Il devint le chef du parti libéral, sous la Restauration, acquérant par ses talents de pamphlétaire une immense popularité.<br />Il est mort en 1830, ayant vécu l’avènement de la " monarchie bourgeoise " de Louis Philippe<br />Damien Theillier<br />
  7. 7. Une passion intellectuelle et romantique<br />Le 19 septembre 1794, Mme de Staël au comte Ribbing :<br /> « J’ai trouvé ici ce soir un homme de beaucoup d’esprit qui s’appelle Benjamin Constant. Il est cousin de Rosalie, pas trop bien de figure, mais singulièrement spirituel. »<br />Germaine va jouer un rôle de catalyseur dans la vie et l’œuvre de Benjamin Constant, qu’elle ouvrira à la pensée et à l’action politiques.<br />Damien Theillier<br />
  8. 8. «J'ai rarement vu une réunion pareille de qualités étonnantes et attrayantes, autant de brillant et de justesse, une bienveillance aussi expansive et aussi cultivée, autant de générosité, une politesse aussi douce et aussi soutenue dans le monde, tant de charme, de simplicité, d'abandon dans la société intime. C'est la seconde femme que j'ai trouvée qui m'aurait pu tenir lieu de tout l'univers, qui aurait pu être un monde à elle seule pour moi. Mme de Staël a infiniment plus d'esprit dans la conversation intime que dans le monde; elle sait parfaitement écouter, ce que ni vous ni moi ne pensions; elle suit l'esprit des autres avec autant de plaisir que le sien; elle fait valoir ceux qu'elle aime avec une attention ingénieuse et constante, qui prouve autant de bonté que d'esprit. Enfin, c'est un être à part, un être supérieur tel qu'il s'en rencontre peut-être[31] un par siècle, et tel que ceux qui l'approchent, le connaissent et sont ses amis, doivent ne pas exiger d'autre bonheur.» Benjamin Constant<br />Damien Theillier<br />
  9. 9. <ul><li> Le 5 mai 1789, elle assiste à l'ouverture des États-Généraux, dans les places réservées aux familles des ministres.
  10. 10. À la suite de sa mère, elle ouvre un salon, où elle reçoit les représentants d’une nouvelle génération professant les idées neuves qui sont proches des siennes, contemporains de la guerre d’indépendance en Amérique, qui y ont participé parfois d'ailleurs — La Fayette, Noailles, Clermont-Tonnerre, Condorcet
  11. 11. Le 3 janvier 1798, Talleyrand lui ménage une entrevue avec le général Bonaparte, en qui elle voit un libéral appelé à faire triompher le véritable idéal de la Révolution
  12. 12. Elle perd ses illusions après le coup d'État du 18 Brumaire et la promulgation de la Constitution de l'an VIII. Beaucoup doivent commencer à vivre dans la clandestinité, et c'est dans l’interdit qu’elle continue son œuvre de philosophie politique. </li></ul>Damien Theillier<br />
  13. 13. L’exil forcé<br />Interdite de séjour en France par Napoléon, elle s'installe en Suisse avec Benjamin Constant dans le château familial de Coppet qui sert de lieu principal de rencontres au groupe du même nom, et d'où elle fait paraître Delphine (1802), Corinne ou l'Italie (1807) et De l'Allemagne (1811).<br />Damien Theillier<br />
  14. 14. Le groupe de Coppet<br />Sous l’impulsion de Madame de Staël <br />Un lieu d’échange et de production intellectuels.<br />Damien Theillier<br />
  15. 15. Il a une préhistoire dont on peut attribuer l’essentiel à Jacques Necker, une origine qui se situe à l’époque de la rencontre entre Mme de Staël et Benjamin Constant en septembre 1794, des années de rodage qui furent celles du salon parisien de Mme de Staël et de l’engagement politique au temps du Directoire et du Consulat, jusqu’en 1802-1804, où Coppet devint pour un temps le refuge de ces intellectuels trop actifs qui étaient devenus indésirables à Paris. C’est là que le groupe prendra sa pleine dimension et qu’il connaîtra son activité la plus intense, jusqu’à l’été de 1812, lorsque Mme de Staël s’enfuit pour l’Angleterre, via l’Autriche, la Russie et la Suède. Un dernier éclat devait suivre avec le brillant été de 1816, qui réunit à Coppet les anciens amis revenus de la tourmente et quelques nouveaux hôtes, comme Byron, qui incarnaient déjà l’esprit des temps nouveaux. <br />Etienne Hofmann, François Rosset, « LE GROUPE DE COPPET<br />Une constellation d’intellectuels européens ».<br />Damien Theillier<br />
  16. 16. Damien Theillier<br />
  17. 17. Les grands thèmes du groupe<br />Damien Theillier<br />
  18. 18. Un laboratoire de traductions<br />« Les nations doivent se servir de guides les unes aux autres et toutes auraient tort de se priver des lumières qu’elles peuvent mutuellement se prêter. Il y a quelque chose de très singulier dans la différence d’un peuple à un autre : le climat, l’aspect de la nature, la langue, le gouvernement ; enfin surtout les événements de l’histoire, puissance plus extraordinaire encore que toutes les autres, contribuent à ces diversités ; et nul homme, quelque supérieur qu’il soit, ne peut deviner ce qui se développe naturellement dans l’esprit de celui qui vit sur un autre sol et respire un autre air : on se trouve donc bien en tout pays d’accueillir les pensées étrangères, car, dans ce genre, l’hospitalité fait la fortune de celui qui reçoit. » <br />Mme de Staël, De l’Allemagne<br />Damien Theillier<br />
  19. 19. Le romantisme<br />Expression esthétique du libéralisme<br />Avec la liberté politique naît le besoin, chez les artistes, de s’exprimer sans entraves. <br />Cependant, les conséquences de la Révolution sont douloureuses : répression sanglante des soulèvements populaires et dictature de Napoléon. <br />Les nombreuses promesses liées à la démocratie ne sont pas tenues. <br />Damien Theillier<br />
  20. 20. Le romantisme<br />Viktor Vasnetsov<br />Girodet<br />Damien Theillier<br />
  21. 21. Auguste Guillaume SCHLEGEL (1767-1845).<br />Recruté en 1804 comme précepteur des enfants de Mme de Staël, il devient, malgré ce statut subalterne, son conseiller le plus fidèle et le plus dévoué ; il l’accompagne en effet dans tous ses voyages et partage son exil. Il est un de ceux qui lui font apprécier la littérature et la philosophie allemandes. Avec son frère Frédéric (1772-1829), il avait formé le noyau des jeunes romantiques allemands en compagnie de Fichte et Schelling. Grâce à ses connaissances des littératures européennes, antiques et modernes, son apport dans les domaines de l’esthétique, du théâtre et de la philosophie a été considérable. Il est un des symboles de la dimension européenne du groupe et de l’importance des échanges culturels.<br /><ul><li>Considérations sur la civilisation en général et sur l'origine de la décadence des religions (1805)
  22. 22. L'art classique et l'art romantique (1808)
  23. 23. Lettre à une amie française, 13 août 1838</li></ul>Damien Theillier<br />
  24. 24. Wilhelm von Humboldt<br />Essai sur les limites de l'action de l’Etat.<br />Dans cet Essai ildéveloppe une critique méthodique d'un élargissement des fonctions de l'État au-delà de la fonction classique de garantie de la sûreté des individus. Il s'oppose tout particulièrement à l'invocation de ce qu'il nomme le « bien positif » des citoyens pour justifier l'intervention étatique. A l'inverse, il fait un éloge de la liberté comme fondement de la société. on de l'État <br />Damien Theillier<br />
  25. 25. Jean de Sismondi<br />Historien et économiste suisse (Genève, 1773 - 1842)<br />D’abord influencé par Adam Smith, il embrasse la cause libérale et fréquente les salons de Madame de Staël, à Coppet <br />Médiocre économiste, il a surtout brillé par ses travaux d’histoire, en particulier sur l’Italie <br />Nouveaux principes d’économie politique, 1819 <br />Histoire des républiques italiennes (1807)<br />Histoire des Français (1821-1844).<br />Damien Theillier<br />
  26. 26. Chateaubriand et Byron<br />Damien Theillier<br />
  27. 27. La Restauration (1815-1830)<br />France émerge du chaos de sapérioderévolutionnaire<br />Louis XVIII gouverne la France selonunemonarchieconstitutionnelle<br />Le pouvoir royal estlimité<br />Les droitscivilssont protégés.<br />Damien Theillier<br />
  28. 28. De la liberté des Anciens comparée à celle des modernes (1819)<br />Damien Theillier<br />
  29. 29. Damien Theillier<br />
  30. 30. «  La confusion de ces deux espèces de libertés a été, parmi nous, durant des époques trop célèbres de notre révolution, la cause de beaucoup de maux ».<br />De la liberté des Anciens comparée à celle des modernes (1819)<br /> « La liberté individuelle, voila la véritable liberté moderne. La liberté politique en est la garantie; la liberté politique est par conséquent indispensable. <br /> Mais demander aux peuples de nos jours de sacrifier, comme ceux d'autrefois, la totalité de leur liberté individuelle à leur liberté politique (édicter à la majorité des lois pour réglementer le comportement de chacun), c'est le plus sûr moyen de les détacher de l'une; et quand on y serait parvenu, on ne tarderait pas à leur ravir l'autre. » <br />Damien Theillier<br />
  31. 31. La liberté des Anciens<br />Dans l’antiquité grecque, la vie individuelle n’est pas distinguée de la vie sociale <br />« Comme citoyen, il décide de la paix, de la guerre et des lois, mais comme particulier, il est circonscrit, observé et réprimé dans tous ses mouvements »<br />Damien Theillier<br />
  32. 32. La liberté des Modernes<br />la liberté personnelle (corporelle)<br />la liberté religieuse<br />la liberté d’opinion et sa diffusion (liberté de la presse)<br />la jouissance de la propriété<br />la garantie contre tout arbitraire<br />la liberté de travailler (liberté économique)<br />Damien Theillier<br />
  33. 33. De la liberté des Anciens comparée à celle des modernes (1819)<br />Damien Theillier<br />
  34. 34. L’âge d’or du libéralisme français et européen<br />Le dilemme des libérauxfrançais :<br />Comment réconcilierl’ordre et la libertédans un pays en proie à la guerre civile ?<br />Autrementdit : comment achever la Révolution tout en conservant les acquis de 1789 ?<br />Cesproblèmesvont les conduire à repenser le libéralismecontredeuxadversaires :<br />Les jacobins et les descendants socialistes de Jean-Jacques Rousseau <br />Les conservateurs théocratiques tels que Maistre et Bonald.<br />Damien Theillier<br />
  35. 35. Libéralisme<br />Damien Theillier<br />
  36. 36. Libéralisme et socialisme<br />Le terme « libéralisme » se diffusera après 1848 en réaction au « socialisme »<br />Il prendra alors un sens plus économique sous l’impulsion de Jean-Baptiste Say (1767-1832), Frédéric Bastiat (1801-1850), Gustave de Molinari.<br />Damien Theillier<br />
  37. 37. « J'ai défendu quarante ans le même principe, liberté en tout, en religion, en philosophie, en littérature, en industrie, en politique : et par liberté, j'entends le triomphe de l'individualité, tant sur l'autorité qui voudrait gouverner par le despotisme, que sur les masses qui réclament le droit d'asservir la minorité à la majorité. Le despotisme n'a aucun droit. La majorité a celui de contraindre la minorité à respecter l'ordre : mais tout ce qui ne trouble pas l'ordre, tout ce qui n'est qu'intérieur, comme l'opinion ; tout ce qui, dans la manifestation de l'opinion, ne nuit pas à autrui; tout ce qui, en fait d'industrie, laisse l'industrie rivale s'exercer librement, est individuel, et ne saurait être légitimement soumis au pouvoir social ».<br />Damien Theillier<br />
  38. 38. Louise de Broglie, comtesse d'Haussonville, historienne.<br />Arrière-petite-fille de Jacques Necker, petite-fille de Madame de Staël, elle voit le jour au château de Coppet quelques mois après la mort de sa grand-mère en 1818.<br />Elle épouse le 10 octobre 1836 à Paris le comte Joseph d'Haussonville (1809-1884). <br />* fille de l'académicien Victor de Broglie (1785-1870), diplomate et homme politique, élu le 1er mars 1855 au fauteuil n° 24 ;<br /> * sœur de l'académicien Albert de Broglie (1821-1901), historien, diplomate et homme politique, élu le 20 février 1862 au fauteuil n° 18 ;<br /> * épouse de l'académicien Joseph d'Haussonville (1809-1884), diplomate, homme politique et historien, élu le 29 avril 1869 au fauteuil n° 22 ;<br /> * mère de l'académicien Paul-Gabriel d'Haussonville (1843-1924), avocat, essayiste, historien de la littérature et homme politique, élu le 26 janvier 1888 au fauteuil n° 27.<br />Damien Theillier<br />

×