Discours de la Servitude Volontaire Etienne de la Boétie
Etienne de La Boétie (1530 - 1563) <ul><li>Etienne de La Boétie appartient à une famille de magistrats périgourdins, un mi...
Le Discours <ul><li>L’objectif du traité de La Boétie, qui constituera sa problématique : </li></ul><ul><li>« Comment il s...
Grands axes du Discours <ul><li>La Boétie analyse le paradoxe entre la tyrannie et la servitude volontaire des hommes. </l...
Savoir pourquoi on se laisse tyranniser est une grande question. Un tyran peut dominer trois ou quatre personnes, mais il ...
Terreur et  asservissement Crainte  ou amour « Le tyran asservit les sujets les uns par les autres » Intérêt et cupidité L...
Phénomène croisé de tyrannie et servitude des peuples, qui permet au tyran de rester au pouvoir. -> C’est une constante de...
La Boétie propose l’idée suivante que si un groupe d’hommes cesse d’obéir au tyran, et donc cesse de le servir, le tyran e...
La tyrannie Tyran élu par le peuple Tyran arrivé au pouvoir par la force et les armes Tyran au pouvoir par succession La m...
« Il se trouve finalement autant de gens auxquels la tyrannie semble être profitable que d’autres à qui la liberté serait ...
Le peuple assujetti oublie sa liberté et n’a plus la volonté de la reconquérir Les moyens L’habitude : elle exerce un si g...
Remèdes ? <ul><li>Etienne de la Boétie ne propose pas vraiment de remèdes en dehors de : </li></ul><ul><ul><li>L’amitié . ...
Appréciations personnelles <ul><li>Le discours que tient La Boétie peut amener à certaines interrogations. En effet, il af...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Etienne de la boétie par moreuil hugo

650 vues

Publié le

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
650
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Etienne de la boétie par moreuil hugo

  1. 1. Discours de la Servitude Volontaire Etienne de la Boétie
  2. 2. Etienne de La Boétie (1530 - 1563) <ul><li>Etienne de La Boétie appartient à une famille de magistrats périgourdins, un milieu aisé et cultivé qui correspond à la bourgeoisie éclairée. Après avoir fait son droit et ses humanités, il se découvre une passion pour la philologie. Pour lui, l’homme doit faire usage de sa raison pour se développer intellectuellement. </li></ul><ul><li>A 18 ans, il signe le Discours de la servitude volontaire ou le Contr’un, qui ne sera publié qu’en 1576, après sa mort. </li></ul><ul><li>Il obtient son diplôme de droit avec succès, et devient Conseiller à la Cour de Bordeaux en 1554. </li></ul><ul><li>Etienne de la Boétie se lia d’une grande amitié avec Montaigne, qui dira de lui qu’ « il vécut en Caton et mourut en Socrate », et fut un grand fidèle de Michel de l’Hospital. </li></ul>
  3. 3. Le Discours <ul><li>L’objectif du traité de La Boétie, qui constituera sa problématique : </li></ul><ul><li>« Comment il se peut que tant d’hommes supportent le joug d’un seul homme, qui n’a de puissance que celle qu’ils lui donnent? » </li></ul><ul><li>D’où sa thèse, les tyrans réussissent à imposer leur domination à un peuple qui se laisse asservir parce qu’il le veut bien. </li></ul>« C’est une chose vraiment étonnante »
  4. 4. Grands axes du Discours <ul><li>La Boétie analyse le paradoxe entre la tyrannie et la servitude volontaire des hommes. </li></ul><ul><li>Il se pose alors trois questions : </li></ul><ul><ul><li>-> Pourquoi les hommes se laissent-ils asservir ? </li></ul></ul><ul><ul><li>-> Quelles sont les différents types de tyrannie ? </li></ul></ul><ul><ul><li>-> Comment la tyrannie change-t-elle la nature de l’homme ? </li></ul></ul><ul><li>Quels sont les remèdes à cette tyrannie du peuple, à cet aveuglement ? </li></ul>
  5. 5. Savoir pourquoi on se laisse tyranniser est une grande question. Un tyran peut dominer trois ou quatre personnes, mais il ne peut pas asservir tout un peuple sans qu’il ne se laisse faire. La liberté devrait gagner sur la servitude par conjecture, de même qu’on pourrait dire que l’émancipation devrait gagner sur la convoitise. Oubli de sa nature d’homme libre? Ignorance? Flatteries? Passivité? Dévotion au tyran? Lâcheté? Fatalité? Crainte du tyran ? D’où vient l’asservissement du peuple?
  6. 6. Terreur et asservissement Crainte ou amour « Le tyran asservit les sujets les uns par les autres » Intérêt et cupidité Le Tyran Le tyran est seul et médiocre. C’est souvent un personnage misérable qui n’a même pas appris à se battre, et est lâche. Le Peuple Il s’agit des habitants d’une même nation. Il est supérieur en nombre par rapport au tyran. Et pourtant il se laisse assujettir moralement et politiquement. C’est donc une « populace grossière ». Le tyran n’impose sa tyrannie que grâce à l’accord du peuple qui ne se révolte pas. Les Courtisans Le tyran se repose sur ses courtisans qui ne font que renforcer son pouvoir, en le conseillant et en participant à l’établissement et au maintien de son pouvoir. Ce sont des « tyranneaux », mais ne sont pas de véritables amis du tyran.
  7. 7. Phénomène croisé de tyrannie et servitude des peuples, qui permet au tyran de rester au pouvoir. -> C’est une constante de la nature humaine. -> Tout cela n’est possible que grâce au rôle despotique joué par le tyran et ses complices. Asservissement du peuple Obéissance du peuple Tyrannie du tyran
  8. 8. La Boétie propose l’idée suivante que si un groupe d’hommes cesse d’obéir au tyran, et donc cesse de le servir, le tyran est alors « désarmé », et son pouvoir disparaît automatiquement puisqu’il ne repose que sur le peuple. « Il ne s’agit pas de lui ôter quelque chose mais de ne rien lui donner » Asservissement du peuple Obéissance du peuple Tyrannie du tyran
  9. 9. La tyrannie Tyran élu par le peuple Tyran arrivé au pouvoir par la force et les armes Tyran au pouvoir par succession La manière de régner est toujours la même La sujétion du peuple. induit
  10. 10. « Il se trouve finalement autant de gens auxquels la tyrannie semble être profitable que d’autres à qui la liberté serait agréable » Avec 5 ou 6 hommes, il se crée une chaîne ininterrompue de soumission et de dépendance sur tout le peuple Avantages : Avides et cupides, ils tirent profit des faveurs du tyran <ul><li>Inconvénients : </li></ul><ul><li>Ils perdent leur liberté de faire et de penser </li></ul><ul><li>Peuvent être déchus et même victimes de la cruauté du tyran </li></ul><ul><li>« Ont-ils vraiment quelque chose à eux puisqu’ils ne s’appartiennent plus à eux-mêmes </li></ul>Position des tyranneaux
  11. 11. Le peuple assujetti oublie sa liberté et n’a plus la volonté de la reconquérir Les moyens L’habitude : elle exerce un si grand pouvoir sur l’homme qu’elle lui apprend à servir L’éducation : le peuple nait serf et est élevé comme tel L’abêtissement : le tyran maintient le peuple ignorant pour qu’il le serve La religion : le tyran invoque la religion et se présente parfois comme de droit divin L’utilisation de complices : le tyran évite le contact direct avec le peuple pour ses mauvaises actions Les passe-temps (théâtre, jeux, …) sont les appâts de la tyrannie
  12. 12. Remèdes ? <ul><li>Etienne de la Boétie ne propose pas vraiment de remèdes en dehors de : </li></ul><ul><ul><li>L’amitié . Les hommes inégaux et différents doivent partager leurs compétences, s’entraider, fraterniser pour qu’il n’y ait plus de domination. </li></ul></ul><ul><ul><li>S’en remettre à Dieu. </li></ul></ul><ul><ul><li>« Apprenons donc un jour, apprenons donc à bien agir ; levons les yeux vers le ciel, ou pour notre honneur ou pour l’amour même de la vertu, ou certes, si l’on veut parler à bon escient, pour l’amour et l’honneur de Dieu tout-puissant, qui est le sûr témoin de nos faits et le juste juge de nos fautes. Pour ma part, je pense bien, et ne suit pas trompé, puisqu’il n’est rien de plus contraire à Dieu tout libéral et débonnaire que la tyrannie, au point qu’il réserve là-bas à part pour les tyrans et leurs complices quelque peine particulière. » </li></ul></ul>
  13. 13. Appréciations personnelles <ul><li>Le discours que tient La Boétie peut amener à certaines interrogations. En effet, il affirme que le peuple est lâche pour ne pas se révolter contre un tyran qui est seul. Cependant il faut nuancer cette affirmation simpliste. La révolte demande une organisation coordonnée, un soulèvement de masse, et peut être punie de mort. La Boétie semble également méconnaître les nécessités de la vie quotidienne du peuple, et l’intérêt qu’il peut trouver à sa situation servile. </li></ul><ul><li>Ce qui est frappant c’est que ce texte d’Etienne de La Boétie est curieusement resté actuel à beaucoup d’époques. </li></ul><ul><ul><li>-> Dans Du Contrat Social , Rousseau aura les mêmes interrogations près de 200 ans plus tard, </li></ul></ul><ul><ul><li>-> Il réapparait à chaque période de troubles politiques (il a été réimprimé à la révolution française en 1789, …), </li></ul></ul><ul><ul><li>-> Ce manifeste est constamment étudié et commenté. Il est traduit en plusieurs langues et est devenu une référence. </li></ul></ul>

×