Fichte par m. pg et l. k

480 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
480
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Fichte par m. pg et l. k

  1. 1. Johann Gottlieb Fichte De la liberté intérieure au nationalisme
  2. 2. Plan :  La notion de liberté à l’époque de Fichte selon les penseurs anglais et allemands  La liberté selon Fichte et comment sa doctrine mène au nationalisme
  3. 3. I - La notion de liberté à l’époque de Fichte selon les penseurs anglais et allemands 1) Les anglais: la non-ingérence. 2) Les penseurs allemands et Kant : la forteresse intérieure.
  4. 4. 1) Les anglais: la non-ingérence. Qu’est-ce que la liberté? • L’absence d’empiètement entre les hommes. • Non-ingérence de la part d’autrui. • Ma liberté s’arrête là où commence celle des autres.
  5. 5. 2) Les penseurs allemands et Kant • Notion de forteresse intérieure. • La seule vraie liberté, c’est la liberté intérieure. • Kant: idéal intérieur et possibilité de choisir.
  6. 6. La vision de Kant :
  7. 7. La philosophie de Kant en 2 points :  Je suis l’auteur de mon idéal intérieur et c’est cela la liberté  Nous sommes libres parce que nous nous imposons nos propres principes de conduite C’est ce qu’on appelle l’idéalisme allemand
  8. 8. II - La liberté selon Fichte 1) La première doctrine de Fichte, inspirée de Kant 2) Le dérapage 3) Le nationalisme
  9. 9. 1) La première doctrine de Fichte, inspirée de Kant  La liberté ≠ hétéronomie = autonomie  Le Moi est en réalité mon être intérieur, mon idéal intérieur
  10. 10. La morale selon Fichte : La morale se trouve à l’intérieur de nous Il nous faut donc mouler la nature selon notre morale La morale sera la projection de soi sur la nature
  11. 11. 2) Le dérapage • La question du Moi : le Moi est commun, c’est un « super-Moi » • L’individu sans le groupe n’est rien • Le Moi véritable est un principe que Fichte apparente à la nation
  12. 12. 3) Le nationalisme • Fichte a transformé « l’autodétermination individuelle » en « autoréalisation collective » • La tension collective vers le principe nécessite un chef qui définit le super-Moi • Le chef doit supprimer le « bas » de la société comme l’individu doit supprimer le « bas » en-soi Analogie entre individu et nation
  13. 13. Le chemin de Fichte Personne autonome Liberté = soumission Liberté individuelle = liberté opérée par un principe supra-personnel Liberté = se soumettre au « super-moi »
  14. 14. Le grand paradoxe
  15. 15. Comment Fichte a-t-il influencé les grands dictateurs ?  Pour les disciples de Fichte, la liberté = • pouvoir • conquête  Identification de la liberté à l’affirmation de soi  Une vision autoritaire de la liberté
  16. 16. Une première notion de liberté La possibilité d’endoctriner et de fanatiser Le grand paradoxe
  17. 17. Conclusion
  18. 18. Fin
  19. 19. I. La notion de liberté à l’époque de Fichte pour les penseurs anglais et allemands 1) Les anglais: la non-ingérence. 2) Les penseurs allemands et Kant : la forteresse intérieure.
  20. 20. 2) Les penseurs allemands et Kant • Notion de forteresse intérieure. • La seule vraie liberté, c’est la liberté intérieure. • Kant: idéal intérieur et possibilité de choisir.
  21. 21. II - La liberté selon Fichte 1) La première doctrine de Fichte, inspirée de Kant 2) Le dérapage 3) Le nationalisme
  22. 22. 1) La première doctrine de Fichte, inspirée de Kant  La liberté ≠ hétéronomie = autonomie  Le Moi est en réalité mon être intérieur, mon idéal intérieur

×