Hayek par Constantin

466 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
466
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Hayek par Constantin

  1. 1. Friedrich von Hayek (1899-1992) Analyse des grandes crises économiques du XXème sciècle
  2. 2. Présentation générale - Né a Vienne, Autriche - Economiste et philosophe - Libéralisme, faisant partie de l’école autrichienne (à la suite de Ludwig von Mises), un des penseurs les plus radical du libre-échange. - Prix Nobel d’économie en 1974 - Grand adversaire de John Maynard Keynes
  3. 3. Plan I) Analyse des crises de 1918 en Autriche et de la crise de 1929 aux Etats-Unis II) « The road to Serfdom » et son opinion sur la démocratie moderne III)Analyse de la crise de 2008 par les critères d’Hayek
  4. 4. I) Analyse des crises de 1918 en Autriche et de la crise de 1929 aux Etats-Unis A) La situation en Autriche en 1918 - - Politique inflationniste du gouvernement autrichien pour payer les dettes er réparations, explosion des prix et du chômage Résultat de l’ignorance sur les conséquences économique selon Hayek Dettes démesurées, réparations de guerres Explosion du chômage, de la précarité Création abusive de monnaies, ignorance des politiques Inflation gallopante
  5. 5. I) Analyse des crises de 1918 en Autriche et de la crise de 1929 aux Etats-Unis B)Analyse de la crise de 1929 Utilisation des taux d’intérêts de la Fed comme outil pour agir sur la conjoncture économique Ubris et prise de risques excessive Crise de 1929 - Hayek rejette tout rôle de l’Etat dans l’économie
  6. 6. I) Analyse des crises de 1918 en Autriche et de la crise de 1929 aux Etats-Unis C) Le débat sur les issues de la crise : Hayek-Keynes KEYNES Question de moral, chômage => justifie les moyens pour mettre fin à la crise => Interventionnisme : New Deal HAYEK L’économie est trop complexe, l’interventionnisme risque d’empêcher le marché de se séparer des éléments faibles et nocifs à l’économie, les crises sont nécessaires d’un certaine manière => Intervention qui augmente les risques d’une autre crise plus grave
  7. 7. II) « The road to Serfdom » A)Les prévisions de Hayek -Emergence des régimes de planification, voués à l’échec par leur incapacité a appréhender la complexité de l’économie. -Crainte de la reproduction du modèle de l’économie planifiée après la guerre avec par exemple l’Etat Providence, processus qui peut mener à un totalitarisme.
  8. 8. II) « The road to Serfdom » B) L’influence de Hayek sur la Politique de Mrs.Thatcher -Source d’inspiration importante de la Premier Ministre britannique => Première relative application de son modèle économique (liberalisation du marché : privatisation de nombreuses entreprises, déréglementation des marchés financiers, réduction des taxes, …) et politique (justice morale).
  9. 9. III) Analyse de la crise de 2008 par les critères d’Hayek A)La répétition, en partie du scénario de 1929 - Tentative d’influence du gouvernement sur l’économie => utilisation des taux d’intérêts directeurs pour stimuler la croissance (« drogue » de la croissance) => excès => bulle immobilière et financière => éclatements de bulles et crise mondiales majeure - Choix d’un sauvetage à la Keynes : centaines de milliers de $ investis pour sauver les grandes entreprises, banques
  10. 10. III) Analyse de la crise de 2008 par les critères d’Hayek B) L’interprétation par les autrichiens de la crise - Pour les autrichiens, l’erreur = interférence de l’Etat dans l’économie - Aggraver la situation de demain pour limiter les dégâts d’aujourd’hui, les plans keynésiens sont plus politiquement corrects - Ubris des dirigeants face à la complexité de l’économie - Depuis les années 80, les grandes entreprises ont toutes les libertés sauf celles d’échouer
  11. 11. Conclusion Pour : - le libéralisme, autorégulation du marché - l’humilité par rapport à la complexité de l’économie Opposé : - au socialisme -à l’interventionisme

×