Matthieu de Villaines<br />Gauthier Formey de Saint Louvent<br />TS6<br />Discours de la servitude volontaire<br />Etienne...
Présentation de l’auteur<br />Issu  d’une famille de magistrats de la  province périgourdine, La Boétie s’incarne comme ét...
Introduction<br />Dans son discours de la servitude volontaire, La Boétie cherche l’origine de la passivité du peuple face...
1) Classification des tyrans<br />Même moyen de règne.<br />Domination semblable a celle exercée sur un troupeau<br />
Point historique<br />Denys 1er<br />Sicilien du Ve siècle avant Jésus-Christ, Denys se fit remarquer lors  de la première...
2)Complicité du peuple<br />Si scission, le tyran n’est plus rien<br />
3)L’origine de la servitude :une volonté de servir enracinée<br />
-Exemple<br />Éducation à la liberté<br />Habitude de la sujétion<br />La nature peut donc être corrompue par l’habitude, ...
4)Les conséquences<br />Les Hommes serviles ne peuvent pas regretter une liberté à laquelle ils n’ont jamais gouté<br />
Point historique<br />Les Grecs et les perses<br />Lors de la  bataille des Thermopyles, en pleine guerre médique, les Gre...
Cyrus et les Lydiens<br />Cyrus est un roi perse qui après avoir conquis la Lydie, décida d’y installer « des bordels, des...
5)Manipulation du peuple<br />servitude<br />
Point historique<br />La légende de l’orteil de Pyrrhus<br />Après la mort de Pyrrhus, roi d’Epire au IIIe siècle avant Je...
6)Le secret de la domination<br />La dictature ne tient que parce qu’elle s’est établie de proche en proche.<br />
7)La servitude s’effectue jusqu’aux plus hauts niveaux de la dictature<br />Les hommes se pressent pour faire partie de l’...
Conclusion<br />Ainsi la servitude est volontaire puisque le peuple ne se révolte pas en dépit de sa force face au tyran. ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La boétie, par matthieu de villaines, gauthier formey de saint louvent

1 176 vues

Publié le

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 176
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La boétie, par matthieu de villaines, gauthier formey de saint louvent

  1. 1. Matthieu de Villaines<br />Gauthier Formey de Saint Louvent<br />TS6<br />Discours de la servitude volontaire<br />Etienne de la Boétie<br />
  2. 2. Présentation de l’auteur<br />Issu d’une famille de magistrats de la province périgourdine, La Boétie s’incarne comme étant un grand ami de Montaigne qu’il rencontra au parlement de Bordeaux. Pétri de culture antique, il fut très attiré par les langues anciennes. Il rédigea en outre plusieurs sonnets mais se distingua par sa réflexion philosophique ,notamment dans son Discours de la Servitude volontaire.<br />Dans cet essai ,il s’attaqua particulièrement à la tyrannie sans pour autant défendre de régime politique précis.<br />
  3. 3. Introduction<br />Dans son discours de la servitude volontaire, La Boétie cherche l’origine de la passivité du peuple face à l’oppression des tyrans. Il examine alors les systèmes politiques et l’expérience antique afin de mener sa réflexion. « Comment se peut-il que tant d’hommes, tant de bourgs, tant de villes, tant de nations supportent quelquefois un tyran seul qui n’a de puissance que celle qu’ils lui donnent? »<br />A cela La Boétie répond que le peuple est complice de sa servitude: il n’entreprend aucune résistance en dépit de sa force numérique bien supérieure. Il cherche à se rassurer en se laissant conduire par un chef cumulant tous les pouvoirs. De plus cette passivité s’entretient par une éducation qui apporte trop peu de réflexion aux hommes et les cantonnent dans leur servitude en étouffant leur raison.<br />Par cela même l’auteur remet en cause la capacité des peuples à disposer d’eux-mêmes et la question de la liberté au sein des différents Etats.<br />
  4. 4. 1) Classification des tyrans<br />Même moyen de règne.<br />Domination semblable a celle exercée sur un troupeau<br />
  5. 5. Point historique<br />Denys 1er<br />Sicilien du Ve siècle avant Jésus-Christ, Denys se fit remarquer lors de la première guerre contre carthage. Fort de sa popularité, il est intégré au commandement de la cité de Syracuse. S’attribuant les faveurs des armées, il obtient par la force le statut de Stratège Unique et cumule les pouvoirs. <br />Il lègue ensuite le pouvoir à sa descendance, transformant la tyrannie par les armes en tyrannie héréditaire.<br />Alexendre<br />Macédonien de l’antiquité et prince de sang, Alexandre s’illustre par de nombreuses victoires militaires en Egypte et en Asie, étendant l’empire de son père jusqu’aux frontières de l’Inde.<br />A sa mort, son empire est partagé en quatre royaumes, transformant une tyrannie des armes en tyrannie de sang.<br />
  6. 6. 2)Complicité du peuple<br />Si scission, le tyran n’est plus rien<br />
  7. 7. 3)L’origine de la servitude :une volonté de servir enracinée<br />
  8. 8. -Exemple<br />Éducation à la liberté<br />Habitude de la sujétion<br />La nature peut donc être corrompue par l’habitude, qui est d’autant plus mauvaise qu’elle est ancrée dans les mœurs.<br />
  9. 9. 4)Les conséquences<br />Les Hommes serviles ne peuvent pas regretter une liberté à laquelle ils n’ont jamais gouté<br />
  10. 10. Point historique<br />Les Grecs et les perses<br />Lors de la bataille des Thermopyles, en pleine guerre médique, les Grecs organisèrent une embuscade au détroit de l’Eubée et du continent. Leur grande infériorité numérique face aux Perses (7000 contre 200.000) . Leur combativité permit de gagner dix jours précieux pour assurer la défense .<br />La Boétie dira que cette pugnacité était le résultat d’un amour profond de la liberté : les Grecs n’avaient en effet pas de bien plus précieux que leur liberté. Les perses quant à eux ne se battaient que sur ordre du chef et non pour des raisons personnelles , ce qui ne leur offrait pas la même rage au combat.<br />
  11. 11. Cyrus et les Lydiens<br />Cyrus est un roi perse qui après avoir conquis la Lydie, décida d’y installer « des bordels, des tavernes et des jeux publics, et publia une ordonnance qui obligeait les citoyens à s’y rendre ». <br />C’est donc par les plaisirs que Cyrus rendit les Lydiens oisifs et incapables d’exercer toute forme de résistance.<br />On peut d’ailleurs remarquer que le mot « ludique » provient de ludi, corruption de Lydi.<br />
  12. 12. 5)Manipulation du peuple<br />servitude<br />
  13. 13. Point historique<br />La légende de l’orteil de Pyrrhus<br />Après la mort de Pyrrhus, roi d’Epire au IIIe siècle avant Jesus-Christ, et après que son corps eut été brûlé, le peuple conceva une légende selon laquelle l’orteil du roi aurait résisté aux flammes et ferait des miracles tels que guérir les malades de la rate.<br />vespasien<br />Il est dit que Vespasien retournant à Rome pour s’emparer de l’empire aurait redressé les boiteux et rendu la vue aux aveugles qu’il croisait sur son chemin.<br /> Ces deux exemples montrent comment le peuple est enclin à se forger des mythes dans le but de vénérer les tyrans du passé.<br />
  14. 14. 6)Le secret de la domination<br />La dictature ne tient que parce qu’elle s’est établie de proche en proche.<br />
  15. 15. 7)La servitude s’effectue jusqu’aux plus hauts niveaux de la dictature<br />Les hommes se pressent pour faire partie de l’entourage du tyran, hors plus ils s’en approchent, plus leur liberté diminuent:<br />_ils doivent précéder les désirs du tyrans pour rester dans ses bonnes grâces <br />_ils doivent se méfier en permanence de complots à leur encontre ou de représailles du tyran<br />_ils craignent tout changement de dirigeant car si un juste arrive au pouvoir, il ne manquera pas de les écarter, voire de les éliminer, et si un autre tyran succède aux précédent, alors les nouveaux lieutenants se chargeront des anciens<br />Ils ne sont donc pas libres<br />
  16. 16. Conclusion<br />Ainsi la servitude est volontaire puisque le peuple ne se révolte pas en dépit de sa force face au tyran. Ceci s’explique par le manque d’éducation à la liberté dont ils souffrent: cela les enferme dans des mensonges qu’ ils se créent parfois eux-mêmes .<br />La Boétie nous explique enfin que la dictature n’ est enviable pour personne : ni pour le peuple, ni pour les proches du tyran asservis dans le désir de lui plaire, ni même pour le tyran enfermé dans la solitude.<br />

×