 Présentation de Atila Ozer :
Atila Ozer est professeur à l’université d’ Anadolu (université
d’économie et de sciences c...
I/ La politique et le politique (p.9 à 11)*
II/ L’Etat, appareil d’administration de la société
1) Anciens et Modernes, l’...
IV/ La liberté, la justice distributive et l’Etat Providence
1) La conception minimaliste et la conception de l’individual...
L’Etat
Pour certains, il est le
remède « à tous les
vices et à tous les
maux »
Pour d’autres, il est
signe d’oppression et...
« L’Etat est l’autorité
souveraine s’exerçant sur
un peuple et un territoire
donné ».
Il faut distinguer la politique et
le politique
La politique est « le
commandement de la
communauté ». La
politique a pour...
L’Etat remplit toujours les caractéristiques de la
politique mais pas toujours celles du politique. Par
exemple, il peut a...
1) Anciens et modernes, l’analyse de Arendt
Les Anciens
• Clivage entre le domaine privé (satisfaction des
besoins élémentaires) et le domaine public
(définition du b...
Effacement de la frontière
entre le domaine privé et le
domaine public
Déclin du secteur public Fragilisation du secteur p...
 L’Etat n’est pas une recherche de l’intérêt général mais
une réponse à la nécessité d’unir « des individus
opposés dans ...
2) Libéralisme et socialisme
Le Libéralisme
L’Etat ne doit
intervenir dans
l’économie que pour
palier les
défaillances du
...
La limite de ces deux analyses : « La réduction du
politique à l’administration de l’économie implique
un pouvoir bureaucr...
Expansion et
complexification
de l’économie
L’économie prend
de plus en plus
d’importance
dans la politique
Socialisation ...
« L’Etat est le corrélat politique nécessaire du
changement d’échelle et de nature qui affecte
l’économie à l’époque moder...
Deux conceptions en
philosophie concernant le
fondement et la fin de
l’Etat
Le Contractualisme : l’Etat
est le « contenu d...
1) Contractualisme libéral et Contractualisme étatique
Contrat social
L’Etat est l’expression
d’un choix libre entre
les i...
Pour Hobbes, les individus qui adhèrent au contrat
social acceptent de transférer toute leur liberté dans les
mains du sou...
Contractualisme libéral
•Locke
•L’Etat doit uniquement agir
pour servir la liberté
individuelle. Il a un pouvoir
très limi...
2) Essentialisme hégélien et essentialisme marxien
« L’Etat repose sur un principe universel transcendant toutes les volon...
L’Etat doit organiser
des stades historiques
successifs pour
actualiser l’essence de
l’Homme.
Essentialisme hégélien
- L’e...
Vérité
historique
L’Etat
Les individus
Hiérarchie en fonction de l’importance pour
l’essentialisme moderne (hégélien et ma...
La conception essentialiste de l’Etat est donc :
 Collectiviste : suprématie du peuple sur l’individu ,car la
raison n’ap...
Limite de la théorie essentialiste : l’Etat moderne (la
République – « res publica » = chose publique) est avant
tout quel...
3) L’Etat rationnel comme Etat libéral
Les caractéristiques
de l’Etat rationnel
• Accroître autant que
possible la Liberté...
Missions de l’Etat
libéral
Préserver la Liberté
des individus
Faire en sorte que le
système social soit
avantageux pour
to...
1) La conception minimaliste de l’Individualisme
radical
Conception minimaliste de la Justice = « les règles
collectives n...
Suppression de l’Etat ou restriction de ses
fonctions
• Libéralisme de nuance anarchique : « libertariens »
Les relations ...
La vision de la Justice
dans la conception
minimaliste est
incomplète. Trois autres
facteurs sont nécessaires :
L’Equité.
...
2) La conception maximaliste de l’Etat-Providence
Conception maximaliste = « les règles sont les décrets
d’une volonté gén...
Liberté Solidarité
Etat-Providence
En théorie :
Les limites de l’Etat-Providence :
- les individus perdent leur liberté
politique; ils ne peuvent exercer aucun
contrôle s...
3) La théorie néo-contractualiste de Rawls
Comment est-il possible d’allier la Liberté et la Solidarité
dans un Etat respe...
Fonctions de l’Etat
Garantir les droits civiques et
politiques : rôle négatif, car il ne
consiste qu’à protéger les citoye...
1) Le règne de la loi selon Hayek
La restriction des fonctions de
l’Etat n’empêche pas des abus,
car le pouvoir n’est pas ...
 Pour Hayek, obéir à la loi ce n’est pas obéir à quelqu’un
d’autre: c’est donc être libre.
 Les caractéristiques de la l...
L’Etat peut
maintenir
l’équilibre entre
la souveraineté
populaire et la
souveraineté
individuelle
Constitution
qui soumet ...
Démocratie
Trancher les conflits
sans violence, grâce
au débat public et à
la règle de la
majorité
Fondée sur
l’isonomie e...
2) Le rôle du marché selon Hayek
L’Etat de droit est indissociable du système de marché,
car celui-ci permet l’indépendanc...
Le Marché permet le
développement de l’autonomie
publique et privée.
Il est une très bonne base pour
une justice distribut...
Le Marché doit s’accompagner d’une redistribution
organisée par l’Etat, afin d’éviter de trop grandes
disparités sociales ...
Danger que l’Etat ne serve que
des intérêts particuliers par
son pouvoir coercitif.
Démocratie n’est réelle que
si la resp...
L’attitude d’une Société
libre face à l’Etat est double
D’un côté, elle en a besoin,
car c’est la seule institution
capabl...
Ce livre réussit bien à expliquer de façon simple des raisonnements
complexes. Il est à mon avis une bonne introduction à ...
L'État, textes choisis et présentés par Ozer
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

L'État, textes choisis et présentés par Ozer

611 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
611
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

L'État, textes choisis et présentés par Ozer

  1. 1.  Présentation de Atila Ozer : Atila Ozer est professeur à l’université d’ Anadolu (université d’économie et de sciences commerciales) en Turquie.  Présentation générale de l’ouvrage « L’Etat » : L’Etat est un ouvrage ayant pour objet une présentation claire et synthétique des différentes réflexions qui ont été menées au sujet de l’Etat au cours de l’Histoire de la Philosophie.  Problématique générale de l’ouvrage : « Quelle est la nature propre de l’Etat? » ( p.11)
  2. 2. I/ La politique et le politique (p.9 à 11)* II/ L’Etat, appareil d’administration de la société 1) Anciens et Modernes, l’analyse de Arendt (p.11 à 14) 2) Libéralisme et socialisme (p.15 à 17) III/ Contractualisme et Essentialisme 1) Contractualisme libéral et Contractualisme étatiste (p.17 à 22) 2) Essentialisme hégélien et Essentialisme marxien (p.22 à 26) 3) L’Etat rationnel comme Etat libéral (p.27) *Les numéros de pages correspondent à ceux de l’ouvrage chez l’éditeur GF Flammarion
  3. 3. IV/ La liberté, la justice distributive et l’Etat Providence 1) La conception minimaliste et la conception de l’individualisme radical (p.28 à 30) 2) La conception maximaliste de l’Etat Providence (p.31 à 32) 3) La théorie néo-contractualiste de Rawls (p.33 à 37) V/ L’Etat de droit 1) Le règne de la loi selon Hayek (p.37 à 41) 2) Le rôle du marché selon Hayek (P.42 à 45) VI/ Le nécessaire recul de l’Etat
  4. 4. L’Etat Pour certains, il est le remède « à tous les vices et à tous les maux » Pour d’autres, il est signe d’oppression et doit donc être combattu CONCLUSION : l’Etat est de nature ambiguë
  5. 5. « L’Etat est l’autorité souveraine s’exerçant sur un peuple et un territoire donné ».
  6. 6. Il faut distinguer la politique et le politique La politique est « le commandement de la communauté ». La politique a pour but l’application de la Justice. Le politique se situe dans une perspective plus critique : c’est une « recherche du Bien commun qui engage la délibération et l’action autonome d’une communauté pluraliste de citoyens ».
  7. 7. L’Etat remplit toujours les caractéristiques de la politique mais pas toujours celles du politique. Par exemple, il peut arriver que l’Etat agisse contre l’intérêt général, servant uniquement l’intérêt de certains partis et de certaines classes.
  8. 8. 1) Anciens et modernes, l’analyse de Arendt
  9. 9. Les Anciens • Clivage entre le domaine privé (satisfaction des besoins élémentaires) et le domaine public (définition du bien commun). Les Modernes • L’Etat moderne tend à effacer la frontière entre la vie privée et la vie publique. La sphère politique n’est plus en charge que de l’administration des besoins et de la production. • Déclin du domaine public : en vue d’objectifs économiques, l’Etat légifère et uniformise donc les conditions; les particularismes sont confinés dans la sphère privée. Or, la vie politique trouve sa puissance dans la diversité, « la compétition des perspectives individuelles ». • Fragilisation du domaine privé : l’économie recouvre des activités réservées à l’individu, et l’Etat touche à la propriété des individus par les impôts. • Le système social-étatique empêche l’individu d’exister pleinement comme personne et comme citoyen. Hannah Arendt, Condition de l’Homme moderne
  10. 10. Effacement de la frontière entre le domaine privé et le domaine public Déclin du secteur public Fragilisation du secteur privé L’Etat empêche l’individu de se réaliser pleinement comme homme et comme citoyen
  11. 11.  L’Etat n’est pas une recherche de l’intérêt général mais une réponse à la nécessité d’unir « des individus opposés dans la lutte pour la subsistance et l’accumulation du capital ».  En conséquence, il confisque le pouvoir politique aux membres de la société en leur imposant une volonté extérieure. Il organise la domination des sociétaires par une élite économique et politique (uniformisation de la société pour limiter les conflits).
  12. 12. 2) Libéralisme et socialisme Le Libéralisme L’Etat ne doit intervenir dans l’économie que pour palier les défaillances du marché afin de laisser faire la « main invisible » (Smith) Le Socialisme L’Etat doit abolir la propriété privée, source d’inégalités, et planifier la production. Primat des structures économiques sur le politique La liberté ne peut régner que s’il n’y a plus d’antagonismes économiques et sociaux.
  13. 13. La limite de ces deux analyses : « La réduction du politique à l’administration de l’économie implique un pouvoir bureaucratique et oppressif » Le Libéralisme : L’Etat impose à la majorité la volonté d’une minorité d’individus. Le Socialisme : La suppression de l’indépendance économique suppose la « soumission des individus à l’ordre collectif ».
  14. 14. Expansion et complexification de l’économie L’économie prend de plus en plus d’importance dans la politique Socialisation (= fait que les questions sociales deviennent de plus en plus importantes) « La socialisation est une dimension irréductible de la modernité »
  15. 15. « L’Etat est le corrélat politique nécessaire du changement d’échelle et de nature qui affecte l’économie à l’époque moderne ». Augmentation du volume d’activité et de la quantité de biens échangés Triomphe des intérêts particuliers Un Etat puissant doit être mis en place pour maintenir « la cohérence et l’unité de la société ».
  16. 16. Deux conceptions en philosophie concernant le fondement et la fin de l’Etat Le Contractualisme : l’Etat est le « contenu d’un bien commun déterminé par consensus entre des personnes autonomes » L’Essentialisme : l’Etat est « indépendant de la volonté des membres de la société »
  17. 17. 1) Contractualisme libéral et Contractualisme étatique Contrat social L’Etat est l’expression d’un choix libre entre les individus
  18. 18. Pour Hobbes, les individus qui adhèrent au contrat social acceptent de transférer toute leur liberté dans les mains du souverain. Mais, pour ses successeurs, l’objectif réel du contrat social est la vie commune avec la liberté. Deux formes de liberté Liberté individuelle Liberté collective Deux formes de contractualisme Contractualisme libéral Contractualisme étatiste
  19. 19. Contractualisme libéral •Locke •L’Etat doit uniquement agir pour servir la liberté individuelle. Il a un pouvoir très limité; c’est un mal nécessaire. •Limite : une vraie justice n’est pas possible, ce qui va nuire aux plus défavorisés. Contractualisme étatiste • Rousseau • L’Etat doit avoir un pouvoir absolu qui lui permette d’affirmer la liberté collective contre l’affirmation de la liberté individuelle, même si l’origine du pouvoir reste le peuple. Supériorité du peuple sur la personne. • Limite : la toute puissance de l’Etat peut engendrer des abus qui vont contre l’intérêt des individus.
  20. 20. 2) Essentialisme hégélien et essentialisme marxien « L’Etat repose sur un principe universel transcendant toutes les volontés ». Essentialisme Anciens : - Platon, La République : fonder l’Etat sur l’idée de Justice - Saint Augustin, La cité de Dieu : il faut fonder l’Etat sur Dieu Modernes : - Hegel - Marx La liberté est un principe méta- individuel porté par des collectifs.
  21. 21. L’Etat doit organiser des stades historiques successifs pour actualiser l’essence de l’Homme. Essentialisme hégélien - L’essence de l’Homme réside dans « la conscience de lui-même ». - L’évolution des idées permet les phases successives de l’Histoire*. Le cours de l’Histoire se rapporte donc à l’Etat. Essentialisme marxien -L’essence de l’Homme réside dans « la liberté de produire et de créer son propre monde ». - L’Etat, en se faisant lui- même disparaître, doit permettre l’arrivée au stade suprême de l’Histoire : le Communisme. * Au début de l’Histoire, l’Homme n’a pas encore conscience de sa liberté. Ensuite, un seul homme est libre (empire), puis plusieurs (cités) et ainsi de suite jusqu’au christianisme, où tous les Hommes sont libres.
  22. 22. Vérité historique L’Etat Les individus Hiérarchie en fonction de l’importance pour l’essentialisme moderne (hégélien et marxien):
  23. 23. La conception essentialiste de l’Etat est donc :  Collectiviste : suprématie du peuple sur l’individu ,car la raison n’appartient qu’au peuple  Holiste : le politique doit dépasser les différences entre les individus L’Etat est au service de la Liberté universelle . Celle-ci peut s’opposer à la Liberté individuelle si cette dernière n’est pas conforme au cours de l’Histoire.
  24. 24. Limite de la théorie essentialiste : l’Etat moderne (la République – « res publica » = chose publique) est avant tout quelque chose qui est du ressort de l’Homme, et non pas de Dieu ni de la Raison Historique. Le théologisme est dangereux en tant que fondement favorable au totalitarisme (contraindre au nom de la vérité).
  25. 25. 3) L’Etat rationnel comme Etat libéral Les caractéristiques de l’Etat rationnel • Accroître autant que possible la Liberté des individus • Mettre en place le cadre d’une réelle Liberté pour les individus. Etat libéral : • Etat minimaliste • Etat de droit
  26. 26. Missions de l’Etat libéral Préserver la Liberté des individus Faire en sorte que le système social soit avantageux pour tous Principes de Justice politique fixés par les membres de la société Conception minimaliste Conception maximaliste
  27. 27. 1) La conception minimaliste de l’Individualisme radical Conception minimaliste de la Justice = « les règles collectives ne servent qu’à protéger les droits individuels, et se réduisent de ce fait à un ensemble d’interdits empêchant la nuisance mutuelle ». La Liberté de l’individu est totale; elle n’a pour seule limite que la Liberté des autres.
  28. 28. Suppression de l’Etat ou restriction de ses fonctions • Libéralisme de nuance anarchique : « libertariens » Les relations sociales ne sont faites que de « contrats interpersonnels » • Harmonie générale possible grâce à la « main invisible » La Justice a pour unique fonction le rétablissement des libertés de chacun. La conception minimaliste
  29. 29. La vision de la Justice dans la conception minimaliste est incomplète. Trois autres facteurs sont nécessaires : L’Equité. Une action politique pour mettre en place l’Equité. Comme il y a une contradiction entre la propriété et les libertés fondamentales, il faut mettre en place un système de redistribution. Conception maximaliste de l’Etat-Providence
  30. 30. 2) La conception maximaliste de l’Etat-Providence Conception maximaliste = « les règles sont les décrets d’une volonté générale omnipotente ». L’Etat est tout puissant : restriction de l’indépendance de la société civile et administration autoritaire de l’économie.
  31. 31. Liberté Solidarité Etat-Providence En théorie :
  32. 32. Les limites de l’Etat-Providence : - les individus perdent leur liberté politique; ils ne peuvent exercer aucun contrôle sur le pouvoir. - la liberté civile (conception individuelle du Bien) est détruite. - les attentes des membres de la société ne sont pas satisfaites. - il ne cherche qu’à augmenter le niveau moyen de bien-être ; il s’accommode donc des inégalités. « Tyrannie de la majorité » : écueil de la Démocratie pour Tocqueville.
  33. 33. 3) La théorie néo-contractualiste de Rawls Comment est-il possible d’allier la Liberté et la Solidarité dans un Etat respectueux de la responsabilité individuelle? Principe d’égale liberté Principe d’égalité des chances + les inégalités doivent bénéficier aux plus défavorisés Théorie néo-contractualiste, car ces deux principes résultent d’un contrat entre les membres de la société
  34. 34. Fonctions de l’Etat Garantir les droits civiques et politiques : rôle négatif, car il ne consiste qu’à protéger les citoyens des menaces qui pèsent eux. Assurer la justice distributive (subventionner le système scolaire pour l’égalité des chances + assurer à tous un minimum de richesses). Justice qui reste libérale car chacun reste libre de définir et de poursuivre ses propres objectifs ( différence d’avec l’Etat-Providence).
  35. 35. 1) Le règne de la loi selon Hayek La restriction des fonctions de l’Etat n’empêche pas des abus, car le pouvoir n’est pas limité Etat de droit : la loi s’impose en toutes circonstances aux gouvernants comme aux gouvernés
  36. 36.  Pour Hayek, obéir à la loi ce n’est pas obéir à quelqu’un d’autre: c’est donc être libre.  Les caractéristiques de la loi dans un Etat de droit :  Elle ne prescrit aucun comportement aux individus  Elles sont certaines et connues, de façon à éviter tout jugement arbitraire  Elles sont égales pour tous les membres de la société, y compris les gouvernants. Pour que ces caractéristiques soient satisfaites, il faut que le pouvoir appartienne au peuple sans pour autant oublier l’individu.
  37. 37. L’Etat peut maintenir l’équilibre entre la souveraineté populaire et la souveraineté individuelle Constitution qui soumet la législation à un droit supérieur La séparation des pouvoirs (Justice indépendante ) Permettre au citoyen de contester des décisions de l’Etat (tribunal de justice indépendant) Démocratie constitutionnelle
  38. 38. Démocratie Trancher les conflits sans violence, grâce au débat public et à la règle de la majorité Fondée sur l’isonomie et la participation des citoyens aux affaires politiques Moyen le plus sûr de satisfaire l’intérêt général car les décisions sont prises à la majorité Mais la Démocratie en elle-même n’est pas une garantie de l’Etat de droit (au nom de la majorité, le Bien commun peut être négligé). Il faut donc une Démocratie de type constitutionnel (la Constitution permet en toutes circonstances de servir l’intérêt général et de protéger le droit des minorités car elle est une loi encore supérieure à l’Etat).
  39. 39. 2) Le rôle du marché selon Hayek L’Etat de droit est indissociable du système de marché, car celui-ci permet l’indépendance de la société civile.
  40. 40. Le Marché permet le développement de l’autonomie publique et privée. Il est une très bonne base pour une justice distributive. Le Marché a une grande valeur politique Le Marché permet de réaliser le Bien commun, au sens ou chacun peut réaliser ses projets. Il limite le pouvoir économique (en empêchant les monopoles) et le pouvoir politique (en limitant les pouvoirs de l’Etat à la sphère publique).
  41. 41. Le Marché doit s’accompagner d’une redistribution organisée par l’Etat, afin d’éviter de trop grandes disparités sociales et que donc la conformité aux principes démocratiques soit assurée.
  42. 42. Danger que l’Etat ne serve que des intérêts particuliers par son pouvoir coercitif. Démocratie n’est réelle que si la responsabilité politique appartient avant tout à la collectivité. Dans un contexte de globalisation, l’Etat doit s’effacer devant des organisations transnationales. Revendications régionales et cosmopolitiques qui impliquent le déclin de l’Etat-nation. Un recul de l’Etat est nécessaire.
  43. 43. L’attitude d’une Société libre face à l’Etat est double D’un côté, elle en a besoin, car c’est la seule institution capable de satisfaire certaines « nécessités communes ». D’un autre côté, elle le combat car il s’oppose toujours dans une certaine mesure à la liberté individuelle.
  44. 44. Ce livre réussit bien à expliquer de façon simple des raisonnements complexes. Il est à mon avis une bonne introduction à la philosophie politique, aux problématiques qui se posent autour de la question de l’Etat; connaître ainsi les grandes lignes des thèses de différents philosophes permet de voir comment il faut faire pour se poser les bonnes questions, et ensuite comment bien y répondre, ce qui conduit dans un deuxième temps à se former un jugement personnel. Il a également été pour moi une occasion de me poser des questions sur l’Etat alors que je vais bientôt obtenir le droit de vote: quel est le meilleur gouvernement? Connaissant les différentes formes d’Etat, quelle est celle à laquelle je veux adhérer? Laquelle correspond-t-elle à mon idéal? Dans un monde de plus en plus complexe, quelles doivent être les fonctions de l’Etat?

×