MENARD Caroline<br />SOCIE Marine<br />PENSEESde BLAISE PASCAL(1623-1662)<br />Pensées sur la religion<br />Terminale ES1<...
INTRODUCTION<br />2<br />PASCAL (Blaise), Pensées.    Edition Gallimard , 2004, 764 pages<br />MENARD Caroline - SOCIE Mar...
3<br />LA GENÈSE DE L’ŒUVRE<br />Les Pensées étant une œuvre posthume, il est nécessaire de comprendre le cheminement des ...
les sources des pensées<br />4<br />Les Pensées de Pascal furent très influencées par le courant religieux du jansénisme p...
 Seule la grâce de Dieu pourrait pousser l’homme vers le bien.
 Cette grâce exige de ceux qui la reçoivent un combat contre le mal</li></li></ul><li>5<br />MENARD Caroline - SOCIE Marin...
PLAN<br />6<br />MENARD Caroline - SOCIE Marine<br />
7<br />I). Pascal reconnaît à l’homme une grandeur nuancée  II). III).<br />I) a. La grandeur<br />« L’homme n’est qu’un r...
I) b. Le « souverain bien »<br />8<br />I). Pascal reconnaît à l’homme une grandeur nuancée II). III).<br />La liasse du «...
I). Pascal reconnaît à l’homme une grandeur nuancée II). III).<br />9<br />I) c. La raison des effets<br />«  Les raisons ...
10<br />I). II). L’homme est misérable s’il est livré à lui-même III).<br />II) a. La vanité<br />La vanité, étymologiquem...
11<br />I). II). L’homme est misérable s’il est livré à lui-même III).<br />II) b. La misère<br />La misère c’est la prise...
II) c. Le divertissement<br />12<br />I). II). L’homme est misérable s’il est livré à lui-même III).<br />Cependant le div...
III) a. Les desseins de Pascal<br />13<br />I). II). III). Le but de Pascal à travers les Pensées<br />MENARD Caroline - S...
14<br />I). II). III). Le but de Pascal à travers les Pensées<br />III) b. La dualité de l’homme<br />Pascal  fait le cons...
15<br />I). II). III). Le but de Pascal à travers les Pensées<br />III) c. La quête du bonheur<br />Quelles voies emprunte...
Pas de voie commune possible au bonheur car les hommes sont trop contradictoires.
Pour Pascal, « le bonheur n’est ni hors de nous ni dans nous; il est en Dieu et Hors de nous. »</li></ul>Ainsi une autre q...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

pensées de pascal, Menard caroline et socie marine,

700 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
700
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

pensées de pascal, Menard caroline et socie marine,

  1. 1. MENARD Caroline<br />SOCIE Marine<br />PENSEESde BLAISE PASCAL(1623-1662)<br />Pensées sur la religion<br />Terminale ES1<br />
  2. 2. INTRODUCTION<br />2<br />PASCAL (Blaise), Pensées. Edition Gallimard , 2004, 764 pages<br />MENARD Caroline - SOCIE Marine<br />
  3. 3. 3<br />LA GENÈSE DE L’ŒUVRE<br />Les Pensées étant une œuvre posthume, il est nécessaire de comprendre le cheminement des idées de Pascal avant sa mort pour bien comprendre l’œuvre.<br /> 1670 <br /> Publication de l’œuvre <br />1654 <br />Pascal précise son projet d’apologie de la religion, plutôt que de poursuivre une œuvre exclusivement scientifique <br />MENARD Caroline - SOCIE Marine<br />
  4. 4. les sources des pensées<br />4<br />Les Pensées de Pascal furent très influencées par le courant religieux du jansénisme plongeant ses racines dans la pensée de Saint Augustin.<br />Pour les Jansénistes :<br /><ul><li>L'homme est affaibli à la suite du péché originel et il se dirige vers la mal de façon naturelle
  5. 5. Seule la grâce de Dieu pourrait pousser l’homme vers le bien.
  6. 6. Cette grâce exige de ceux qui la reçoivent un combat contre le mal</li></li></ul><li>5<br />MENARD Caroline - SOCIE Marine<br />
  7. 7. PLAN<br />6<br />MENARD Caroline - SOCIE Marine<br />
  8. 8. 7<br />I). Pascal reconnaît à l’homme une grandeur nuancée II). III).<br />I) a. La grandeur<br />« L’homme n’est qu’un roseau, le plus faible de la nature ; mais c’est un roseau pensant. » Pensées<br />MENARD Caroline - SOCIE Marine<br />
  9. 9. I) b. Le « souverain bien »<br />8<br />I). Pascal reconnaît à l’homme une grandeur nuancée II). III).<br />La liasse du « souverain bien » est consacrée à la recherche du bonheur, car le bonheur est la quête de tous les hommes. Cependant malgré ses efforts, l’homme est malheureux. Pour Pascal ceci ne s’explique que par l’absence de la foi. <br />L’HOMME SANS FOI NE PEUT CONNAÎTRE LE VRAI BIEN<br />Le souverain bien <br />= <br />vérité illusoire<br />MENARD Caroline - SOCIE Marine<br />
  10. 10. I). Pascal reconnaît à l’homme une grandeur nuancée II). III).<br />9<br />I) c. La raison des effets<br />«  Les raisons des effets marquent la grandeur de l'homme d'avoir tiré de la concupiscence un si bel ordre » Pensées<br />MENARD Caroline - SOCIE Marine<br />
  11. 11. 10<br />I). II). L’homme est misérable s’il est livré à lui-même III).<br />II) a. La vanité<br />La vanité, étymologiquement, est le caractère de ce qui est vide, dépourvu de valeur, d’intérêt ou de sens.<br />Pour Pascal, ce qui est vain est vide. Ainsi l’apparence a pris la place de la réalité.<br />"Quelle vanité que la peinture qui attire l'admiration pour la ressemblance des choses dont on n'admire point l'original. » Pensées<br />MENARD Caroline - SOCIE Marine<br />
  12. 12. 11<br />I). II). L’homme est misérable s’il est livré à lui-même III).<br />II) b. La misère<br />La misère c’est la prise de conscience de la vanité et des souffrances qui en découlent. Ainsi la misère est le fait de vivre dans un monde vain.<br />MENARD Caroline - SOCIE Marine<br />
  13. 13. II) c. Le divertissement<br />12<br />I). II). L’homme est misérable s’il est livré à lui-même III).<br />Cependant le divertissement est une fausse solution. En effet en se divertissant, l’homme croit être heureux, or le vrai bonheur pour Pascal c’est « vivre dans l’esprit de Dieu ».<br />MENARD Caroline - SOCIE Marine<br />
  14. 14. III) a. Les desseins de Pascal<br />13<br />I). II). III). Le but de Pascal à travers les Pensées<br />MENARD Caroline - SOCIE Marine<br />
  15. 15. 14<br />I). II). III). Le but de Pascal à travers les Pensées<br />III) b. La dualité de l’homme<br />Pascal fait le constat des contradictions des hommes, et en prenant le contre-pied de l’homme, essaye de lui faire prendre conscience de ses contradictions.<br />MENARD Caroline - SOCIE Marine<br />
  16. 16. 15<br />I). II). III). Le but de Pascal à travers les Pensées<br />III) c. La quête du bonheur<br />Quelles voies emprunter pour accéder au bonheur?<br /><ul><li>Pas par la voie humaine, car c’est en l’homme que réside la cause de son malheur et ce n’est pas grâce à lui qu’il parviendra au bonheur.
  17. 17. Pas de voie commune possible au bonheur car les hommes sont trop contradictoires.
  18. 18. Pour Pascal, « le bonheur n’est ni hors de nous ni dans nous; il est en Dieu et Hors de nous. »</li></ul>Ainsi une autre question se pose:<br />MENARD Caroline - SOCIE Marine<br />
  19. 19. CONCLUSION<br />16<br />MENARD Caroline - SOCIE Marine<br />
  20. 20. QUESTIONS RELIÉES AU SUJET<br />17<br />MENARD Caroline - SOCIE Marine<br />
  21. 21. les pensées de pascal vues par ses contemporains<br />18<br />DESCARTES<br />PASCAL<br />VOLTAIRE<br />Lettres Anglaises (1734), 25ème lettre<br />Prouver l’existence de Dieu<br /> - met sur le même plan religion et fanatisme<br />- Dieu s’impose à l’Homme par la raison<br /> - Cette croyance contribue à l’ordre social.<br /> - Les religions sont une création humaine et empêchent d’accéder au bonheur<br />MENARD Caroline - SOCIE Marine<br />

×