Diapostrategies argumentatif

710 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
710
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
46
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Diapostrategies argumentatif

  1. 1. Aide-mémoire ARGUMENTATIF (extraits)Par Marie-Josée Laformeet Julie Dubé, c.s. Affluents
  2. 2. But : CONVAINCREConvaincre lesdestinataires de sonopinion, chercher à lesgagner à sa cause, endéfendant sa position.Structure du texteIntroductionSujet amené (SA)Sujet posé + Opinion (SP)(Sujet divisé) (SD)DéveloppementIdées principales (IP)(arguments)Idées secondaires (IS)(preuves)ConclusionRappel (R)Ouverture (O)
  3. 3. • Sujet amené• Situe le sujet dans un contexte général : c’est la mise ensituation.• Suscite l’intérêt du lecteur et pique sa curiosité.• Sujet posé• Précise le sujet controversé qui sera élaboré et détaillé dans ledéveloppement (QUI-QUOI-OÙ-QUAND…).• Présente l’opinion de l’auteur qui sera défendue ensuite.• (Sujet divisé)• Annonce les grandes parties du développement.• Facultatif (non obligatoire).• Énumération ou phrases structurées.• Peut aussi présenter l’élément fort de l’argumentation à venir.
  4. 4. Aspect (A)On l’annonce souvent par un intertitre.C’est l’angle sous lequel est traité chaque partie du texte.Exemples : social, économique, politique, médical, juridique, etc.• Idée principale (IP)• Argument, c’est-à-dire les raisons de la prise de position• Information la plus importante : de qui ou de quoi traite le paragraphe.• Un argument par paragraphe.• Idée secondaire (IS)• Ce sont les preuves qui appuient l’argument donné, les détails.• Faits, exemples, citations, statistiques, explications, références, proposd’experts, témoignages, lois, résultats d’études, etc.
  5. 5. • Rappel ou récapitulation (R)• Rappelle le sujet et la prise de position.• Reformule les points essentiels du message.• Ouverture (O)• Réflexion complémentaire afin d’amener les lecteurs plus loin.• Exemples : souhait, réflexion plus vaste, piste de solution, lienavec une situation semblable, questionnement, etc.
  6. 6. Internet et les jeunes = danger?Julie DubéVu l’extrême croissance du domaine des nouvellestechnologies et la facilité accrue pour accéder au web,plusieurs questions se posent. D’abord, quels sont lesimpacts de l’usage d’Internet? Il est vrai que l’accèsrapide à une panoplie d’information est fort utile, maisest-ce seulement positif? En fait, les renseignementsqu’on y recueille ne sont pas toujours exacts; il faut semontrer critique. Mais surtout, selon moi, il faut semontrer vigilant face à la toile virtuelle,particulièrement pour les jeunes qui ne se méfient pasassez de ce qu’ils font sur le web.
  7. 7. D’abord, ne soyez pas étonnés de voir quelqu’un «accro» àInternet. En effet, la cyberdépendance existe et fait denombreuses victimes. C’est un phénomène où les mordus de latoile n’arrivent plus à s’en passer. Les jeunes sont des victimespotentiellement à risque, surtout s’ils sont solitaires, timides,impopulaires à l’école ou négligé à la maison. La navigationvirtuelle procure un certain plaisir et un anonymat qui leur fontdu bien. Par contre, cela devient un lourd problème quand ilsdéveloppent des symptômes envahissants : euphorie,incapacité de s’arrêter, perte de conscience du temps quipasse, sentiment de vide et même de dépression lors d’uneprivation, irritabilité, manque de temps à consacrer à d’autresactivités ou à des proches, mensonges, difficultés scolairesdues à la négligence des études… Je peux poursuivre ainsiavec les risques physiques tels des maux de tête et de dos, lesyndrome du tunnel carpien, la négligence de l’hygiènepersonnelle, une perturbation du sommeil, etc. Bref, rien debien réjouissant. D’où l’importance d’être à l’écoute de nosjeunes.
  8. 8. Non seulement il existe un problème de dépendance, mais il y aaussi des risques de crimes liés à la navigation dans l’Internet :fraudes, vols d’identité, atteinte à la vie privée et à laréputation, cyberintimidation, pédophilie, etc. Les jeunes sontparticulièrement vulnérables parce qu’ils se méfient peu desmédias sociaux et des échanges de fichiers par courriel. Eneffet, plusieurs divulguent des renseignements personnels quipeuvent être réutilisés par des cybercriminels spécialementhabiles. Certains entament des conversations avec desétrangers qui cherchent à les manipuler à leur insu. D’autresencore partagent des photos et des vidéos intimes qui peuventleur nuire ou nuire à d’autres personnes, oubliant que la toileest publique et rapidement accessible pour un nombre sanscesse croissant d’usagers à travers le monde. Enfin, quelques-unsvisitent des sites pour adultes qui ne conviennent pas à leur âge.Alors, je ne pourrai jamais approuver quelqu’un qui affirmequ’Internet n’a que du bon à offrir. Il représente un risque, nenous voilons pas la face et protégeons nos jeunes.
  9. 9. Tout compte fait, la grande révolution de latechnologie paraît formidable au premier abord. Elleouvre des portes de communication et des possibilitésde développement incroyable. Mais en réalité, c’esttellement risqué d’avoir des problèmes liés à lanavigation virtuelle qu’il est primordial de sensibiliserla population à la cyberdépendance et à lacybercriminalité. Il est nécessaire que les parentseffectuent une surveillance vigilante de leursadolescents qui utilisent le web. Et l’éducation desjeunes est d’une nécessité absolue : ils doiventconnaître les dangers qu’ils encourent dans leur usagede l’Internet.* Les principaux marqueurs de relation et organisateurs textuelssont écrits en violet.
  10. 10. Moyens pour améliorer sacompétence en écriture
  11. 11. • Tempête d’idées• Pêle-mêle sur une page vierge• on élimine les idées superflues• on réorganise les idées après pour faire le plan• Tableau• chaque case est associée à une catégorie d’idées• on donne un titre à chaque case, ce qui deviendra l’idéeprincipale, et les idées de la case en seront les détails• Plan• établir directement le plan en sortant ses idées• Carte d’organisation d’idées• organise les idées en créant les liens au fur et à mesure• les plus grandes branches sont les IP et les petites, les IS
  12. 12. Source : http://lycee-louis-payen.ac-reunion.fr/apprendre-un-cours-carte-heuristique
  13. 13. ViolenceauhockeyRisquesdeblessuresGâche labeautédu sportMauvaisexempleMELS désire interdireles batailles
  14. 14. • Introduction• SA : hausse des cas de commotions dans les sports professionnels• SP : la ministre du MELS désire interdire les batailles au hockeyje suis en accord avec cette décision• Développement• IP : haut risque de blessures• IS : commotions, fractures, entorses, étirement de ligaments,blessures chroniques• IP : mauvais exemple à donner• IS : les professionnels sont des héros pour les jeunes hockeyeurs,leurs fans (admirateurs), les spectateurs, …• Conclusion• Rappel : l’esprit d’équipe et le sens de la compétition ne doivent pasêtre gâchés par de la violence gratuite
  15. 15. • La planification est essentielle afin d’assurer lacohérence de ses textes, c’est-à-dire de rendre lemessage compréhensible et aisé à suivre pour lelecteur.• Il importe également de déterminer un ordrelogique des paragraphes pour assurer la progressionde ses idées.• Chaque paragraphe doit avoir un contenu en lienavec son idée principale. Il faut éliminer tout détailnon pertinent ou superflu.
  16. 16. Pronoms de reprise• Pronom qui réfère à une idée ou une réalité déjà nommée(son référent)• Ex. Les enfants courent dans le parc. Ceux-ci aiment biense rassembler pour s’inventer des jeux.Famille de mots• Utiliser des mots de même famille en reformulantlégèrement sa phrase• Ex. Beaucoup de neige est tombée. Les travailleursmunicipaux ont déneigé les rues rapidement.Synonymes• Mots dont le sens est proche du mot qu’on doit remplacer.• Attention au contexte, le synonyme doit respecter lasignification de la phrase.• Ex. la pose de rideau = l’installation de rideau• Ex. la pose pour un photographe = la positionMots ou groupes demots substituts quipermettent dereprendre uneinformation sans serépéter
  17. 17. Termes génériques• Mots indiquant une catégorie plus large• Ex. lion, chat, tigre… = félin ou animalAntonymes• Mots de sens contraire qu’on peut utiliser avec la négation• Ex. Tout enfant devrait être considéré normal. Ce n’est pasanormal d’avoir besoin d’un cadre et de limites.Déterminants de reprise• Déterminants qui font directement référence à des idéesprécédemment mentionnées.• Les déterminants démonstratifs sont souvent utilisés pourcela.• Ex. Les chiens domestiques aiment s’amuser à l’extérieur.Ces animaux nécessitent beaucoup d’attention et d’espace.Mots ou groupes demots substituts quipermettent dereprendre uneinformation sans serépéter
  18. 18. Compléments pour bien préparerl’écriture et la compréhension detextes informatifs et argumentatifs
  19. 19. favorable• Présente les avantages du sujet(points positifs)• Position « pour » dansl’argumentatifneutre• Présente les deux côtés de lamédaille (points positifs et négatifs)• Position « nuancée » enargumentatif (ne pas faire)défavorable• Présente les inconvénients du sujet(points négatifs)• Position « contre » en argumentatifTypes de position quepeut prendre un auteurdans un texte.
  20. 20. • Événement ou information véridique• Possibilité de vérifier l’élément• Repose sur la réalité• Ex. Plus de 200 000 étudiants ontmanifesté contre les hausses des frais descolarité.fait• Avis personnel de quelqu’un• Peut s’avérer vraie ou fausse• Repose sur les dires et les interprétationsde la personne• Ex. Les étudiants manifestent inutilementet se mettent la population à dos.opinion
  21. 21. • Majoritairement présent dans l’informatif• Vocabulaire neutre• 3e personne (il/elle/ils/elles/on)• Phrase neutre ou impersonnelle (il faut…)• Faits vérifiables, statistiques, propos d’expert,témoignages d’autres gens, etc.objectivité• Très présent dans l’argumentatif et l’expressif• 1re et 2e personnes (je/tu/nous/vous)• Verbes d’opinion et expressifs• Phrase exclamative (!) et interrogative (?)• Opinions, sentiments, émotions, goûts, idéespersonnelles, avis personnel, …subjectivité
  22. 22. Fiabilité de la sourcedu message et de soncontenu
  23. 23. ExpliciteInformation inscritedirectement dans letexte, ce sont lesmots mêmes dumessage quitransmettrel’information.ImpliciteC’est un messagesous-entendu, uneinformation qu’ondéduit à partir desphrase du texte etqu’on doit formulerdans ses propresmots.Permet de mieuxcomprendre un texte etde répondre auxquestions

×