Épître auxColossiens
Paul, apôtre de Jésus  Christ par la volonté deDieu, et le frère Timothée,aux saints et fidèles frères    en Christ qui so...
Nous rendons grâces à Dieu, le  Père de notre Seigneur Jésus–   Christ, et nous ne cessons de     prier pour vous, ayant é...
le monde entier ; il porte des    fruits, et il va grandissant, comme c’est aussi le cas parmivous, depuis le jour où vous...
informés, nous ne cessons de prier                   Dieupour vous, et de demander que vous              soyez remplis  de...
lumière,qui nous a délivrés de la puissance         des ténèbres et nous a transportés dans le royaume du          Fils de...
en lui. Il est la tête du corps       de l’Eglise ; il est le commencement, le premier–né        d’entre les morts, afin d...
par vos pensées et par vos    mauvaises œuvres, il vous a maintenant réconciliés par sa        mort dans le corps   de sa ...
manque aux souffrances de Christ, je l’achève en ma chair, pour son corps, qui est l’Eglise. C’est d’elle que j’ai été fai...
en toute sagesse, afin de présenter à  Dieu tout homme, devenu parfait en Christ. C’est à quoi je travaille, en   combatta...
vous trompe par des discours séduisants. Car, si je suis absent   de corps, je suis avec vous en   esprit, voyant avec joi...
fasse de vous sa proie par la philosophie et   par une vaine tromperie,s’appuyant sur la tradition deshommes, sur les rudi...
circoncision que la main n’a pas  faite, mais de la circoncision de     Christ, qui consiste dans le             dépouille...
qui subsistait contre nous, et il l’adétruit en le clouant à la croix ; il a dépouillé les dominations et les     autorité...
apparence d’humilité  et par un culte des anges, ne        vous ravisse à son gré le prix de la course, tandis         qu’...
comme si vous viviez dans le   monde, vous impose–t–on ces préceptes: Ne prends pas ! ne   goûte pas ! ne touche pas !  pr...
haut, où Christ est assis à la          droite de Dieu.Affectionnez–vous aux choses d’en        haut, et non à celles qui ...
sur les fils de la rébellion, parmi lesquels vous marchiez autrefois,     lorsque vous viviez dans ces      péchés. Mais m...
barbare ni Scythe, ni esclave nilibre ; mais Christ est tout et entous. Ainsi donc, comme des élus  de Dieu, saints et bie...
charité, qui est le lien de la    perfection. Et que la paix de Christ, à laquelle vous avez      été appelés pour former ...
rendant par lui des actions de grâces à Dieu le Père. Femmes,soyez soumises à vos maris, comme il  convient dans le Seigne...
de bon cœur, comme pour leSeigneur et non pour des hommes,   sachant que vous recevrez du      Seigneur l’héritage pour   ...
nous ouvre une porte pour la       parole, en sorte queje puisse annoncer le mystère de        Christ, pour lequel je suis...
mon compagnon de service dans leSeigneur, vous communiquera tout ce     qui me concerne. Je l’envoie   exprès vers vous, p...
circoncis, et les seuls qui aient        travaillé avec moi pour  le royaume de Dieu, et qui aient    été pour moi une con...
Saluez les frères qui sont à Laodicée, et Nymphas, et l’Eglise  qui est dans sa maison. Lorsque           cette lettre aur...
Lettre àPhilémon
Jésus–Christ, et le frère Timothée, à Philémon,   notre bien–aimé et   notre compagnon d’œuvre, à notre sœur   Apphia, à A...
continuellementgrâces à mon Dieu,faisant mention de   toi dans mesprières, parce queje suis informé dela foi que tu as au ...
foi soit efficace pourla cause de Christ, en faisant reconnaître  parmi vous toute espèce de bien. J’ai,  en effet, éprouv...
Christ toute liberté de te prescrire ce qui est convenable,c’est de préférence     au nom de la    charité que je    t’adr...
j’ai engendré  étant dans les chaînes, Onésime, qui autrefois t’a été inutile, maisqui maintenant estutile, et à toi et à ...
servît à ta place,pendant que je suis dans les chaînes  pour l’Evangile. Toutefois, je n’ai        rien voulu faire sans t...
temps, afin que tu le   recouvres pour l’éternité, non plus  comme un esclave,     mais comme    supérieur à un  esclave, ...
tiens pour ton ami, reçois–le  comme moi–  même. Et s’ilt’a fait quelque tort, ou s’il te  doit quelque chose, mets–le    ...
propre main, –je  paierai, pour ne pas te dire que tute dois toi–même à         moi.   Oui, frère, que j’obtienne de toice...
obéissance que je  t’écris, sachant    que tu feras même au delà de   ce que je dis.  En même temps,  prépare–moi un   log...
captivité en Jésus–  Christ, te salue,  ainsi que Marc,Aristarque, Démas,      Luc, mes    compagnons  d’œuvre. Que la    ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Dimanche 9 septembre 2012 colossiens et philémon

447 vues

Publié le

Publié dans : Spirituel
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
447
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Dimanche 9 septembre 2012 colossiens et philémon

  1. 1. Épître auxColossiens
  2. 2. Paul, apôtre de Jésus Christ par la volonté deDieu, et le frère Timothée,aux saints et fidèles frères en Christ qui sont à Colosses ; que la grâce etla paix vous soient données de la part de Dieu notre Père !
  3. 3. Nous rendons grâces à Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus– Christ, et nous ne cessons de prier pour vous, ayant étéinformés de votre foi en Jésus– Christ et de votre charité pour tous les saints, à cause del’espérance qui vous est réservée dans les cieux, et que la parole de la vérité, la parole de l’Evangile vous a précédemment fait connaître.
  4. 4. le monde entier ; il porte des fruits, et il va grandissant, comme c’est aussi le cas parmivous, depuis le jour où vous avez entendu et connu la grâce de Dieu conformément à la vérité,d’après les instructions que vous avez reçues d’Epaphras, notrebien–aimé compagnon de service, qui est pour vous un fidèleministre de Christ, et qui nous a appris de quelle charité l’Esprit
  5. 5. informés, nous ne cessons de prier Dieupour vous, et de demander que vous soyez remplis de la connaissance de sa volonté, en toute sagesse et intelligence spirituelle, pour marcher d’une manière digne du Seigneur et lui êtreentièrement agréables, portant des fruits en toutes sortes de bonnes œuvres et croissant par la connaissance de Dieu, fortifiés à tous égards par sa puissance
  6. 6. lumière,qui nous a délivrés de la puissance des ténèbres et nous a transportés dans le royaume du Fils de son amour,en qui nous avons la rédemption, la rémission des péchés. Il est l’image du Dieu invisible, le premier–né de toute la création. Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les
  7. 7. en lui. Il est la tête du corps de l’Eglise ; il est le commencement, le premier–né d’entre les morts, afin d’être en tout le premier. Car Dieu a voulu que toute plénitude habitât en lui ; il a voulu par lui réconcilier tout avec lui–même, tant ce qui est surla terre que ce qui est dans les cieux, en faisant
  8. 8. par vos pensées et par vos mauvaises œuvres, il vous a maintenant réconciliés par sa mort dans le corps de sa chair, pour vous faire paraître devant lui saints, irrépréhensibles et sans reproche, si du moins vousdemeurez fondés et inébranlables dans la foi, sans vous détourner de l’espérance de l’Evangile que vous avez entendu, qui a été
  9. 9. manque aux souffrances de Christ, je l’achève en ma chair, pour son corps, qui est l’Eglise. C’est d’elle que j’ai été fait ministre, selon lacharge que Dieu m’a donnée auprès de vous, afin que j’annonçasse pleinement la parole de Dieu, le mystère caché de tout temps et dans tous les âges, mais révélémaintenant à ses saints, à qui Dieua voulu faire connaître quelle est la glorieuse richesse de ce mystère parmi les païens, savoir :
  10. 10. en toute sagesse, afin de présenter à Dieu tout homme, devenu parfait en Christ. C’est à quoi je travaille, en combattant avec sa force, qui agit puissamment en moi. Je veux, en effet, que vous sachiez combien est grand le combat que je soutiens pourvous, et pour ceux qui sont à Laodicée,et pour tous ceux qui n’ont pas vu mon visage en la chair, afin qu’ils aient le cœur rempli de consolation, qu’ilssoient unis dans la charité, et enrichisd’une pleine intelligence pour connaître le mystère de Dieu, savoir Christ
  11. 11. vous trompe par des discours séduisants. Car, si je suis absent de corps, je suis avec vous en esprit, voyant avec joie le bon ordre qui règne parmi vous, et la fermeté de votre foi en Christ. Ainsi donc, comme vous avez reçule Seigneur Jésus–Christ, marchez en lui, étant enracinés et fondés en lui,et affermis par la foi, d’après les instructions qui vous ont été données, et abondez en
  12. 12. fasse de vous sa proie par la philosophie et par une vaine tromperie,s’appuyant sur la tradition deshommes, sur les rudiments du monde, et non sur Christ. Car en lui habite corporellement toute la plénitude de la divinité. Vous aveztout pleinement en lui, qui est le chef de toute domination et de toute
  13. 13. circoncision que la main n’a pas faite, mais de la circoncision de Christ, qui consiste dans le dépouillement du corps de la chair: ayant été ensevelis avec lui par le baptême, vous êtes aussi ressuscités en lui et avec lui, par la foi en la puissance de Dieu,qui l’a ressuscité des morts. Vousqui étiez morts par vos offenses et par l’incirconcision de votre chair, il vous a rendus à la vie
  14. 14. qui subsistait contre nous, et il l’adétruit en le clouant à la croix ; il a dépouillé les dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle, en triomphant d’elles par la croix. Que personne donc ne vous juge au sujet du manger ou du boire, ou au sujet d’une fête, d’une nouvelle lune, ou des sabbats: c’était l’ombre
  15. 15. apparence d’humilité et par un culte des anges, ne vous ravisse à son gré le prix de la course, tandis qu’il s’abandonne à ses visions et qu’il est enflé d’un vain orgueil par ses pensées charnelles, sans s’attacher auchef, dont tout le corps, assisté et solidement assemblé par des jointures et
  16. 16. comme si vous viviez dans le monde, vous impose–t–on ces préceptes: Ne prends pas ! ne goûte pas ! ne touche pas ! préceptes qui tous deviennent pernicieux par l’abus, et qui ne sont fondés que sur lesordonnances et les doctrines des hommes ? Ils ont, à la vérité, une apparence desagesse, en ce qu’ils indiquent unculte volontaire, de l’humilité, etle mépris du corps, mais ils sont
  17. 17. haut, où Christ est assis à la droite de Dieu.Affectionnez–vous aux choses d’en haut, et non à celles qui sont sur la terre. Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec Christ en Dieu.Quand Christ, votre vie, paraîtra,alors vous paraîtrez aussi avec lui dans la gloire. Faites donc mourir les membres qui sont sur la terre, l’impudicité, l’impureté, les
  18. 18. sur les fils de la rébellion, parmi lesquels vous marchiez autrefois, lorsque vous viviez dans ces péchés. Mais maintenant,renoncez à toutes ces choses, à la colère, à l’animosité, à la méchanceté, à la calomnie, aux paroles déshonnêtes qui pourraient sortir de votre bouche. Ne mentez pas les uns aux autres, vous étant dépouillés du vieil homme et de ses œuvres, et ayant revêtu
  19. 19. barbare ni Scythe, ni esclave nilibre ; mais Christ est tout et entous. Ainsi donc, comme des élus de Dieu, saints et bien–aimés, revêtez–vous d’entrailles demiséricorde, de bonté, d’humilité, de douceur, de patience. Supportez–vous les uns les autres, et, si l’un a sujet de se plaindre de l’autre, pardonnez–vous réciproquement. De même que
  20. 20. charité, qui est le lien de la perfection. Et que la paix de Christ, à laquelle vous avez été appelés pour former un seul corps, règne dans voscœurs. Et soyez reconnaissants. Que la parole de Christ habite parmi vous abondamment ;instruisez–vous et exhortez–vous les uns les autres en toute sagesse, par des psaumes, par des hymnes, par des cantiques spirituels, chantant
  21. 21. rendant par lui des actions de grâces à Dieu le Père. Femmes,soyez soumises à vos maris, comme il convient dans le Seigneur. Maris, aimezvos femmes, et ne vous aigrissez pas contre elles. Enfants, obéissez entoutes choses à vos parents, car cela est agréable dans le Seigneur. Pères, n’irritez pas vos enfants, de peur qu’ils ne se découragent. Serviteurs, obéissez en toutes choses à vos maîtres selon la chair, non pas seulement sous leurs yeux,
  22. 22. de bon cœur, comme pour leSeigneur et non pour des hommes, sachant que vous recevrez du Seigneur l’héritage pour récompense. Servez Christ, le Seigneur. Car celui qui agit injustement recevra selon son injustice, et il n’y a point d’acception de personnes.Maîtres, accordez à vos serviteurs ce qui est juste et équitable, sachant que vous aussi vous avezun maître dans le ciel. Persévérez
  23. 23. nous ouvre une porte pour la parole, en sorte queje puisse annoncer le mystère de Christ, pour lequel je suis dans les chaînes, et le faire connaître commeje dois en parler. Conduisez–vous avec sagesse envers ceux du dehors, et rachetez le temps. Que votre parole soit toujours accompagnée de grâce, assaisonnée de sel,
  24. 24. mon compagnon de service dans leSeigneur, vous communiquera tout ce qui me concerne. Je l’envoie exprès vers vous, pour que vous connaissiez notre situation, et pour qu’il console vos cœurs. Je l’envoieavec Onésime, le fidèle et bien–aimé frère, qui est des vôtres. Ils vousinformeront de tout ce qui se passeici. Aristarque, mon compagnon de captivité, vous salue, ainsi que Marc, le cousin de Barnabas, au
  25. 25. circoncis, et les seuls qui aient travaillé avec moi pour le royaume de Dieu, et qui aient été pour moi une consolation. Epaphras, qui est des vôtres, voussalue : serviteur de Jésus–Christ, il ne cesse de combattre pour vous dans ses prières, afin que, parfaits et pleinement persuadés, vous persistiez dans une entière soumission à la volonté de Dieu. Car je lui rends le témoignage qu’il
  26. 26. Saluez les frères qui sont à Laodicée, et Nymphas, et l’Eglise qui est dans sa maison. Lorsque cette lettre aura été lue chez vous, faites en sorte qu’elle soit aussi lue dans l’Eglisedes Laodicéens, et que vous lisiez à votre tourcelle qui vous arrivera de Laodicée. Et dites à Archippe : Prends garde au ministère que tuas reçu dans le Seigneur, afin de le bien remplir. Je vous salue, moi
  27. 27. Lettre àPhilémon
  28. 28. Jésus–Christ, et le frère Timothée, à Philémon, notre bien–aimé et notre compagnon d’œuvre, à notre sœur Apphia, à Archippe, notre compagnon decombat, et à l’Eglise quiest dans ta maison: quela grâce et la paix vous soient données de lapart de Dieu notre Père
  29. 29. continuellementgrâces à mon Dieu,faisant mention de toi dans mesprières, parce queje suis informé dela foi que tu as au Seigneur Jésus etde ta charité pour
  30. 30. foi soit efficace pourla cause de Christ, en faisant reconnaître parmi vous toute espèce de bien. J’ai, en effet, éprouvé beaucoup de joie et de consolation au sujet de ta charité ;car par toi, frère, le
  31. 31. Christ toute liberté de te prescrire ce qui est convenable,c’est de préférence au nom de la charité que je t’adresse uneprière, étant ce que je suis, Paul,vieillard, et de plus
  32. 32. j’ai engendré étant dans les chaînes, Onésime, qui autrefois t’a été inutile, maisqui maintenant estutile, et à toi et à moi. Je te le renvoie lui,
  33. 33. servît à ta place,pendant que je suis dans les chaînes pour l’Evangile. Toutefois, je n’ai rien voulu faire sans ton avis, afin que tonbienfait ne soit pas
  34. 34. temps, afin que tu le recouvres pour l’éternité, non plus comme un esclave, mais comme supérieur à un esclave, comme un frère bien–aimé, de moiparticulièrement, et de toi à plus forte
  35. 35. tiens pour ton ami, reçois–le comme moi– même. Et s’ilt’a fait quelque tort, ou s’il te doit quelque chose, mets–le sur mon
  36. 36. propre main, –je paierai, pour ne pas te dire que tute dois toi–même à moi. Oui, frère, que j’obtienne de toicet avantage, dans le Seigneur ;
  37. 37. obéissance que je t’écris, sachant que tu feras même au delà de ce que je dis. En même temps, prépare–moi un logement, carj’espère vous être
  38. 38. captivité en Jésus– Christ, te salue, ainsi que Marc,Aristarque, Démas, Luc, mes compagnons d’œuvre. Que la grâce de notre Seigneur

×