Analyse archivistique

5 766 vues

Publié le

Analyse archivistique : étape essentielle de la description archivistique, qui consiste à présenter, sous une forme normalisée, concise et précise, les informations d'ordre historique et diplomatique contenues dans un document ou dans un ensemble de documents.

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
5 766
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
109
Actions
Partages
0
Téléchargements
149
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Analyse archivistique

  1. 1. L’analyse archivistique Initiation archivistique 2010
  2. 2. Définition de l’analyse archivistique <ul><li>Étape essentielle de la description archivistique, qui consiste à présenter, sous une forme normalisée, concise et précise, les informations d'ordre historique et diplomatique contenues dans un document ou dans un ensemble de documents. Elle se fait dans le cadre du respect des fonds . Elle est inséparable de l’article dont elle décrit le contenu informatif. </li></ul>
  3. 3. L’analyse archivistique est inséparable de l’article... <ul><li>qui constitue à la fois une unité intellectuelle... </li></ul><ul><li>...et une unité matérielle </li></ul><ul><li>...pour la cotation, le rangement et la communication des documents de cet article. </li></ul>
  4. 4. Un article = une cote et une analyse <ul><li>Les cas simples : </li></ul><ul><li>Un dossier est de la taille d’une unité de conditionnement </li></ul><ul><li>Une unité de conditionnement contient une série de dossiers sériels </li></ul><ul><li>Les cas difficiles : </li></ul><ul><li>Un dossier dépasse la taille de l’unité de conditionnement </li></ul><ul><li>Une unité de conditionnement contient plusieurs dossiers différents </li></ul><ul><li>Les autres supports </li></ul>
  5. 5. Les éléments constitutifs de l’analyse archivistique <ul><li>L’analyse archivistique doit être répondre aux questions suivantes : </li></ul><ul><li>De quoi s’agit-il ? </li></ul><ul><li>Où se situe l’objet ? </li></ul><ul><li>Comment l’objet est-il traité ? et que lui arrive-t-il ? </li></ul><ul><li>Avec quels documents (pièces) l’objet et l’action sont-ils illustrés ? </li></ul><ul><li>Par qui l’action est-elle mise en œuvre ? </li></ul><ul><li>Comment les pièces sont-elles classées ? </li></ul><ul><li>Quand l’objet et l’action ont-ils pris place ? </li></ul>
  6. 6. <ul><li>De quoi s’agit-il ? </li></ul><ul><li>1. OBJET </li></ul><ul><li>Où se situe l’objet ? </li></ul><ul><li>2. LOCALISATION </li></ul><ul><li>Comment l’objet est-il traité ? et que lui arrive-t-il ? </li></ul><ul><li>3. ACTION (sur l’objet) </li></ul><ul><li>Avec quels documents (pièces) l’objet et l’action sont-ils illustrés ? </li></ul><ul><li>4. TYPOLOGIE DES DOCUMENTS </li></ul>
  7. 7. <ul><li>Par qui l’action est-elle mise en œuvre ? </li></ul><ul><li>5. AGENT (de l’action) </li></ul><ul><li>Comment les pièces sont-elles classées ? </li></ul><ul><li>6. NATURE DU CLASSEMENT </li></ul><ul><li>Quand l’objet et l’action ont-ils pris place ? </li></ul><ul><li>7. DATES EXTRÊMES </li></ul>
  8. 8. Définitions <ul><li>OBJET : thème ou sujet sur lequel s’exerce l’activité du producteur. </li></ul><ul><li>ACTION (sur l’objet) : activité administrative dont résulte l’existence de documents rassemblés dans un dossier. </li></ul><ul><li>AGENT (de l’action) : auteur de l’action administrative dont résulte l’existence des documents . </li></ul>
  9. 9. 1. L’objet = de quoi s’agit-il? <ul><li>Thème ou sujet, concret ou abstrait, sur lequel s’exerce l’activité de la personne physique ou morale à l’origine des documents rassemblés dans le dossier (producteur). </li></ul>2. Localisation = où se situe l’objet? Donne des précisions sur le lieu de l’objet
  10. 10. Comment ? <ul><li>3. Action sur l’objet = Comment l’objet est-il traité? Que lui arrive t-il? Quelle est l’activité administrative dont résulte l’existence de documents rassemblés dans un dossier . </li></ul>
  11. 11. 4. Typologie documentaire = avec quoi? <ul><li>Avec quels documents l’objet et l ’action sont-ils illustrés? </li></ul>Traité d'alliance entre Albert et Othon, ducs d'Autriche et Philippe VI de Valois, roi de France. Acte en latin sur parchemin, scellé de deux sceaux sur double queue de parchemin, fait à Vienne le 7 avril 1338
  12. 12. 5. L’agent = par qui? <ul><li>Quel est l’auteur de l’action administrative dont résulte l’existence des documents rassemblés dans le dossier </li></ul><ul><li>Est-il différent du producteur? </li></ul>
  13. 13. 6. Nature du classement = Comment les documents sont-ils classés <ul><li>ordre chronologique </li></ul><ul><li>ordre alphabétique </li></ul><ul><li>ordre numérique </li></ul><ul><li>ordre méthodique </li></ul>
  14. 14. 7. Dates extrêmes = quand? <ul><li>Quand l’objet et l’action ont-ils pris place? </li></ul><ul><li>Les dates du document le plus ancien et du document le plus récent. </li></ul>
  15. 15. Mais…. <ul><li>Parmi toutes ces informations, seuls l’ objet et les dates extrêmes doivent être indiqués de façon systématique </li></ul>
  16. 16. Et…. <ul><li>Le niveau de détail de l’analyse doit être évalué en fonction de la nature, de l ’intérêt et de la complexité des documents. </li></ul>
  17. 17. Analyse d’un article 1950-1980 ou s. d. (sans date) ou [1950] si date reconstituée 1976, 1980, 1989 [1867]-1900, XVIIIe siècle, XIXe-XXe siècles, etc. ou vers 1960 Quand l’objet et l’action ont-ils pris place ? Dates extrêmes Ordre numérique, alphabétique, chronologique, géographique Comment les pièces sont-elles classées ? Nature du classement Textes de lois, procès-verbal, rapport, mémoire, correspondance, photographies, tableaux statistiques, circulaire, arrêté municipal, permis d’exploitation, discours, liste, communiqué de presse Avec quels documents (pièces) l’objet et l’action sont-ils illustrés ? Typologie documentaire Actions concrètes : achat, construction, entretien, inondation Actions abstraites  : jugement, réglementation, programmation, interdiction, contrôle, financement Agents  : ministères, préfectures, municipalités, conseil général, etc. Comment l’objet est-il traité ? Que lui arrive-t-il ? Par qui l’action est-elle mise en œuvre ? Action sur l’objet Pays : France. … Départements : Somme…..Ville : Amiens, etc. Où se situe l’objet ? Localisation Objet physique : école, pont, terrain, rivière, cours d’eau, canaux Personne morale : Ministère, Chambre de commerce et d’industrie Zone géographique  : parc national, quartier Évènements : fêtes, guerre, voyages officiels, manifestations Situations physiques : structures agricoles Situations juridiques : prix, nationalité, occupation des sols Objets complexes : urbanisme, sécurité sociale, environnement De quoi s’agit-il ? Objet / Intitulé 134 W 30 Fonds, numéro du dossier Cote Exemple Réponse à la question Éléments
  18. 18. Les principes fondamentaux de rédaction de l’analyse <ul><li>L’analyse doit être : </li></ul><ul><li>fiable, concise et homogène. </li></ul><ul><li>intelligible : la description doit correspondre au contenu, comprise par tous et ne pas être sujette à interprétation. </li></ul><ul><li>complète : elle doit donner un élément d’information pertinent pour chacun des articles décrits. </li></ul>
  19. 19. L’analyse doit donner un élément d’information pertinent pour chacun des articles décrits 26 J 94-95 Bordereaux de conversion de titres boursiers. 1933 A. Séparation sur des numéros si les bordereaux ont été regroupés selon ce critère B. Séparation sur la date en cas de classement chronologique Bordereaux de conversion de titres boursiers (classement par numéro de bordereaux). 1933 94 N os 1 à 200. 95 N os 201 à 350. 26 J 94-95 Bordereaux de conversion de titres boursiers (classement chronologique). 1933 94 1 er trimestre. 95 2 e trimestre. 26 J 94-95
  20. 20. L’analyse doit donner un élément d’information pertinent pour chacun des articles décrits 26 J 94-95 Bordereaux de conversion de titres boursiers. 1933 C. Séparation sur les noms en cas de classement alphabétique D. Tout autre séparation (mais dans ce cas il faut le préciser) Bordereaux de conversion de titres boursiers (classement alphabétique des détenteurs de titres ). 1933 94 A à L. 95 M à V. 26 J 94-95 Bordereaux de conversion de titres boursiers (classement par montant de souscription ). 1933 94 Montants de souscription inférieurs à 500 francs . 95 Montants de souscription supérieurs à 500 francs . 26 J 94-95
  21. 21. L’analyse doit être intelligible : la description doit être comprise par tous et ne pas être sujette à interprétation <ul><li>Soit l’analyse suivante, tirée d’un versement de cabinet préfectoral : </li></ul><ul><li>Transports privés, interventions </li></ul><ul><li>À première vue l’objet serait les transports privés, l’action serait les interventions, ou alors l’action est sous-entendue comme «traitement de», ou «enquête sur», ou «préparation des réponses à», ou des interventions (de personnalités) concernant les transports privés. </li></ul><ul><li>L’analyse est sujette à interprétation, en fait il s’agit : </li></ul><ul><li>d’ interventions  ; </li></ul><ul><li>et l’ agent de ces interventions (dont la nature n’est pas précisée) sont les syndicats de transporteurs  ; </li></ul><ul><li>l’information donnée à l’occasion de ces interventions servait au bureau instructeur pour l’application de la réglementation sur les transports privés, l’analyse correcte est donc : </li></ul><ul><li>Transports privés. – Réglementation : interventions des syndicats de transporteurs. </li></ul>OBJET ACTION TYPOLOGIE AGENT
  22. 22. Les principes généraux d’organisation des différents éléments de l’analyse archivistique <ul><li>1. La ponctuation. </li></ul><ul><li>L’utilisation des signes de ponctuation n’est pas normalisée (à l’inverse des notices de description bibliographique). Il existe toutefois une présentation traditionnelle : </li></ul><ul><li>Objet, action : typologie documentaire. </li></ul><ul><li>Dates extrêmes </li></ul><ul><li>2. La non répétition des informations communes. </li></ul><ul><li>3. L’organisation des analyses à plusieurs niveaux. </li></ul>
  23. 23. La non répétition des informations communes L’emploi de idem doit être évité car il ne permet pas de savoir exactement à quelle partie de l’analyse précédente il se substitue, outre le fait qu’il peut entraîner une présentation non homogène des analyses, comme dans ce cas précis : Il convient de disposer ainsi les éléments : idem . 1934 26 J 95 Bordereaux de conversion de titres boursiers. 1933 26 J 94 Bordereaux de conversion de titres boursiers (classement chronologique). 1933-1934 26 J 94 Année 1933. 26 J 95 Année 1934. 26 J 94-95
  24. 24. L’organisation des analyses à plusieurs niveaux Le principe de la non répétition des informations communes doit aussi être appliqué aux analyses les unes par rapport aux autres en mettant en facteur commun ce qui peut l’être . Analyse d’un article isolé Cote Analyse Dates extrêmes Cotes extrêmes (art. 1 à n) Analyse générale Dates extrêmes Analyse par groupes d’articles (à un seul niveau de description) Art. 1 Analyse particulière (dates extrêmes) Art. 2 Analyse particulière (dates extrêmes)
  25. 25. Autre exemple de la mise en commun <ul><ul><li>99 ZZ 4-6 Bâtiments communaux, construction, entretien : devis, plans, rapports. </li></ul></ul><ul><li>1930-1948 </li></ul><ul><ul><ul><ul><ul><li>99 ZZ 4 Mairie (1930-1935). </li></ul></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><ul><li>99 ZZ 5 Écoles primaires (1943-1948). </li></ul></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><ul><li>99 ZZ 6 Église (1930-1948). </li></ul></ul></ul></ul></ul>
  26. 26. Exemples d’analyses archivistiques <ul><li>Une analyse comprend au moins un intitulé et, le cas échéant, des informations complémentaires. </li></ul>Objet : Typologie. Dates extrêmes Commission de surveillance de la prison départementale de Lons-le-Saunier : registres des délibérations. 1816-1827 Objet. – Action. Dates extrêmes Rouen, quartier Sainte-Thérèse. – Réhabilitation. 1956-1965
  27. 27. Exemples d’analyses archivistiques Objet. – Action (dates). Autre action (dates). Dates extrêmes Gymnase. – Construction (1958-196). Extension (1983) 1958-1983 Objet principal (ou intitulé) . – Objet secondaire : typologie . Dates extrêmes 11e RI. – Officiers et sous-officiers chargés du recrutement : états nominatifs 1856-1859 Objet. – Action : typologie. Dates extrêmes Personnel de la mairie. – Attribution de la médaille du travail : liste des bénéficiaires. 1983
  28. 28. Exemples d’analyses archivistiques <ul><li>Cote Objet général/Intitulé. – Action : typologie (nature du classement). </li></ul><ul><li>Dates extrêmes </li></ul><ul><li>Cote Objet général/Intitulé. – Objet 1 , action 1 : typologie 1 (dates extrêmes) ; action 2 : typologie (dates extrêmes). </li></ul><ul><li>Dates extrêmes </li></ul><ul><li>Cote Objet général/Intitulé. – Objet 1 , action 1 : typologie 1 (dates extrêmes) ; action 2 : typologie (dates extrêmes). Objet 2, action : typologie (dates extrêmes). </li></ul><ul><li>Dates extrêmes </li></ul>

×