L’AmbassadeurL E B I L A N 2 0 1 3 D U R É S E A U D E S A M B A S S A D E U R S D E C R E A T I VA L L É E
2013, année de...
JE DÉCOUVRE LA RÉGION
2 • L’AMBASSADEUR • MARS 2014
Ces visites permettent de rencontrer des PDG, directeurs,
salariés pas...
Claire : “Bien sûr ! Elle permet de créer des liens
avec les autres Ambassadeurs mais aussi de se
présenter à l’équipe qui...
6 • L’AMBASSADEUR • MARS 2014
J’AGIS POUR LA RÉGION J’AGIS POUR LA RÉGION
Vous avez créé l’application Ch’tites
Anecdotes ...
8 • L’AMBASSADEUR • MARS 2014
RETOUR EN IMAGES
SUR LES “DÉFIS TERRITOIRE”
Maintenant que vous en savez plus rejoignez-nous...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

07042014 JOURNAL AMBASSADEUR interactif (2)

154 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
154
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

07042014 JOURNAL AMBASSADEUR interactif (2)

  1. 1. L’AmbassadeurL E B I L A N 2 0 1 3 D U R É S E A U D E S A M B A S S A D E U R S D E C R E A T I VA L L É E 2013, année de transformation, année d’évolution : une date clé pour Créativallée et ce que nous souhaitons accomplir ensemble pour le Nord-Pas de Calais. Créativallée s’est dotée d’une vision stratégique renouvelée pour contribuer à faire du Nord-Pas de Calais la région la plus entreprenante de France. Plus que jamais, l’association rassemble des personnes et des entreprises engagées pour le rayonnement du Nord-Pas de Calais : les Ambassadeurs ! Lorsque le point de ralliement du réseau est notre région, nous avons la formidable opportunité de nous ouvrir à tous les entreprenants du Nord-Pas de Calais avec l’état d’esprit de transversalité qui a toujours été le nôtre. Lorsqu’à l’automne des chaînes humaines ont formé des cœurs aux quatre coins du Nord-Pas de Calais, ce sont bien les entreprenants qui nous ont rejoint autour d’une même motivation : montrer au monde leur attachement à la région et leur engagement. C’est aussi ça une région entreprenante ! Les photos, qui en résultent, vous appartiennent et sont également un moyen de faire rayonner notre territoire, n’hésitez pas à les diffuser autour de vous. Créativallée vous proposera d’autres Défis pour exprimer votre engagement, mais vous pouvez aussi nous rejoindre dès à présent avec vos idées et faire ainsi ensemble ce que vous ne réussiriez pas à faire seul. P2 • 3 JE DÉCOUVRE LA RÉGION • Retour sur les visites d’entreprises • Nouveau format ! Les rencontres de l’intérieur • Un blog, Creativablog, afin de satisfaire ma curiosité sur la région • Une anti-sèche sur la région “Ch’tites anecdotes” dans votre poche P4 • 5 JE M’IMPLIQUE, JE M’ENRICHIS ET JE PARTAGE • J’intègre un réseau convivial “Vis ma vie d’Ambassadeur” • Des projets construits avec les Ambassadeurs • Création d’un groupe de travail avec les Ambassadeurs du Pas de Calais • Atelier 2.0, s’initier à l’usage des réseaux sociaux P6 • 7 J’AGIS POUR LA RÉGION • Amandine et Denis, 2 Ambassadeurs ont créé et offert l’application Ch’tites anecdotes pour les Ambassadeurs • Opération vélo-taxi • Création de la cellule de riposte 2.0 P7 • 8 RETOUR EN IMAGES SUR LES “DÉFIS TERRITOIRE” sommaire ©LaurentMayeux DÉFIS CŒUR AUTHENTICITE ENGAGEMENT PARTAGE
  2. 2. JE DÉCOUVRE LA RÉGION 2 • L’AMBASSADEUR • MARS 2014 Ces visites permettent de rencontrer des PDG, directeurs, salariés passionnés qui vous expliquent leur parcours, l’histoire de l’entreprise, les projets, une visite des locaux… A quelles visites d’entreprises avez-vous participé ? Caroline Lafaye : “J’ai participé à deux visites cette année, le siège d’Adéo à Ronchin et B’Twin Village à Lille (un site du groupe Oxylane).” Qu’avez-vous retenu de ces visites ? Caroline : “J’en garde beaucoup de souvenirs très précis, sans doute en raison du grand enthousiasme des intervenants qui nous ont présentés les sites ! Travaillant par ailleurs dans l’immobilier, j’étais particulièrement curieuse de visiter ces deux endroits totalement atypiques dans la Métropole (et même au delà !). Le site d’Adéo est totalement neuf, relativement novateur d’un point de vue développement durable, et Adéo s’est attaché à en faire un lieu attrayant pour ses collaborateurs. Les open spaces et le restaurant d’entreprise sont bien pensés et le site propose sur place beaucoup de services (salle de sport, conciergerie, salles de repas…). B’Twin Village est totalement unique en son genre, lieu à la fois de pratique (espaces pour le vélo), de commerce (magasin B’Twin de 3 000 m2 ), de services (restauration, atelier de réparation de vélo…), d’innovation (implantation de l’usine et des équipes B’Twin). Nous avons été très privilégiés en visitant notamment le laboratoire de prototypage du groupe Oxylane, ainsi que son laboratoire de test (par lesquels passent une grande partie des produits conçus par Décathlon).” Encourageriez-vous les Ambassadeurs à réaliser ces visites ? Caroline : “Complètement ! C’est une excellente occasion de rencontrer d’autres membres du réseau,d’horizonstrèsdivers,etde visiter des sites souvent atypiques. Je crois que tout le monde peut y trouver son compte et les échanges, entre Ambassadeurs ou avec les entreprises visitées, sont très riches.” Envie d’en savoir davantage sur une entreprise, ses succès et problématiques rencontrés au quotidien ? Les rencontres de l’intérieur répondent à ces besoins ! Le principe est simple : nous apportons des réponses à vos questions de dirigeant(e)s ! A quelles rencontres de l’intérieur avez-vous participé ? Paul Cacheux : “COFIDIS, entreprise basée à la Haute Borne à Villeneuve d’Ascq, spécialisée dans le crédit en ligne. J’ai également participé à la visite du CETI, du Louvre-Lens, de BTwin Village, du simulateur de conduite des TGV et d’autres encore, car ce sont des instants privilégiés de rencontres avec des entrepreneurs engagés et innovants, qui prouvent par l’exemple et la réussite que travailler, innover, former, investir et embaucher dans la Région est largement possible.” Qu’avez-vous retenu de ces rencontres ? Paul : “J’ai d’abord redécouvert l’activité de cette entreprise régionale qui emploie plus de 4200 collaborateurs, est implantée dans 8 pays européens, et finance plus de 3,1 milliards d’euros de crédits par an… Le dialogue libre avec Thierry Vittu, son DRH et notre hôte pendant plus de 2 heures, nous a permis de comprendre l’esprit d’équipe qui y règne, et l’exigence quotidienne d’écoute, de qualité, et de respect orientés tout entier vers les clients. J’ai beaucoup apprécié également les efforts réalisés en faveur des personnes surendettées pour éviter qu’elles le deviennent et faire en sorte qu’elles ne le soient plus. Mon regard a changé sur la société de crédit qui ne cherche pas seulement la rentabilité pure, mais investit dans des conseillers personnels attitrés pour les clients en difficulté. La visite des locaux entourés de collaborateurs de l’entreprise m’a permis de comprendre de l’intérieur la nature des engagements de Cofidis en termes de responsabilité sociale, sociétale et environnementale au travers des Jardins de Cocagne, du forum Handiflex, et d’autres initiatives encore… En bref, cette visite de l’intérieur nous a fait comprendre par le dialogue le slogan de Cofidis : “Changez de regard sur votre crédit”.” Encourageriez-vous les Ambassadeurs à réaliser ces visites ? Paul : “Vous souhaitez rencontrer un dirigeant d’entreprise qui vous accueille personnellement et vous livre quelques-uns des secrets de sa réussite, ou les pièges à éviter pour ne pas connaître l’échec ? Vous souhaitez découvrir “de l’intérieur” une entreprise régionale ou basée en Région, sa structure, son architecture originale, son organisation tournée vers la relation client efficace ou l’innovation réussie ? Vous souhaitez comprendre en dialoguant avec un entrepreneur régional comment mettre en place des expériences pour améliorer votre management ? Vous souhaitez savoir ce qui se cache derrière les portes des entreprises de la Région devant lesquelles vous passez tous les jours ? Vous souhaitez passer un moment sympathique et privilégié entre Ambassadeurs avec un chef d’entreprise que vous n’auriez pas rencontré sans cette visite de l’intérieur ? Si vous avez répondu oui à une ou toutes ces questions, alors inscrivez-vous à la prochaine rencontre d’intérieur !” Retour sur les visites d’entreprises Bien connaître la région et son tissu économique : une nécessité pour être Ambassadeur Nouveau format ! Les rencontres de l’intérieur AU TOTAL  6 visites d’entreprises (Louvre Lens, Adeo, Ball Packaging, B’Twin, Métaphone, Pocheco) 2 rencontres de l’intérieur : Doublet et Cofidis Deux occasions de découvrir les pépites de notre région et pourquoi pas accélérer vos contacts en région Nord-Pas de Calais ! Témoignage de Paul Cacheux Témoignage de Caroline Lafaye Actualités de la région, Ambassadeurs à la Une, informations insolites, retour sur les visites d’entreprises… Vous retrouvez l’ensemble de ces informations sur www.creativablog.fr Un espace sur lequel vous pouvez apporter vos commentaires. Les Vidéos – Nouveaux formats de vidéo “Sans Le Nord-Pas De Calais” en 2013 Quel est le point commun entre 2 personnalités mondialement connues (Rafael Nadal et Barack Obama) et la fusée Ariane ? La solution se trouve dans les vidéos “Sans le Nord-Pas de Calais” que vous pouvez partager et diffuser autour de vous. JE DÉCOUVRE LA RÉGION Un blog, Creativablog, afin de satisfaire ma curiosité sur la région UNE ANTI-SÈCHE SUR LA RÉGION “CH’TITES ANECDOTES” DANS VOTRE POCHE En 2013, Créativallée a doté les Ambassadeurs d’un nouvel outil digital  – une application Smartphone. Vous avez certainement des informations insolites et surprenantes sur la région ? Alors partager les avec d’autres Ambassadeurs ! Vous pouvez également retrouver l’ensemble des actualités de Créativallée grâce à l’application. Vous avez participé au lancement de l’application Ch’tites anecdotes. Quelles ont été vos impressions ? Isabelle Vanwaelscappel : “Cette soirée était la soirée 2xCR : Culture Régionale Cour de Récréation ! Il faut bien avouer que nous ne connaissons pas suffisamment notre région qui a pourtant de très grandes richesses, et cette soirée a été l’occasion d’en apprendre un peu plus, de découvrir des trésors cachés de notre territoire, de partager quelques perles, et tout cela s’est fait dans une ambiance très bon-enfant. Les équipes se sont affrontées avec motivation, engagement... et fou-rires : un très bon souvenir !” Utilisez-vous l’application (pour vous informer, pour vous alimenter, autre) ? Isabelle : “Je me connecte à l’application par curiosité, pour voir les dernières anecdotes postées, mais ce n’est pas dans cet usage qu’elle m’est la plus utile. Il m’est déjà arrivé à différentes reprises “d’occuper” les enfants en voiture en utilisant l’application pour leur poser des questions. Comme elles concernent la région : ils adhérent ! Je ne suis pas certaine pour le moment qu’ils retiennent les réponses, mais ce sont des petites graines de curiosité de la région que nous plantons”. Avez-vous une ch’tite anecdote à nous raconter ? Isabelle : “OH ... une pas encore présente dans l’application ? C’est difficile. J’aime bien par contre celle ci : “Qui est le créateur de la ferme aux avions qui se trouve à proximité de Bailleul ?” Réponse : “Louis Vandeskelde... cette ferme est à protéger, cet art populaire est notre mémoire. Et il nous faut soutenir l’ASMA l’association qui s’est créée pour défendre ce patrimoine”. Vous pouvez nous faire remonter vos Ch’tites anecdotes en contactant Emilie Legrand : elegrand@citeonline.org Témoignage d’Isabelle Vanwaelscappel MARS 2014 • L’AMBASSADEUR • 3 2 063 Followers Près de 22 345 visites sur l’année 14 915 Fans au 31 décembre 2013au 31 décembre 2013 www.creativablog.fr/2013/07/03/sans-le-nord-pas-de-calais-episode-obama/ www.creativablog.fr/ www.twitter.com/creativalleewww.facebook.com/La.Creativallee www.creativablog.fr/2013/10/16/nord-pas-de-calais-nadal/
  3. 3. Claire : “Bien sûr ! Elle permet de créer des liens avec les autres Ambassadeurs mais aussi de se présenter à l’équipe qui anime le réseau. Une fois la session passée, on se sent membre à part entière”. Ambassadeur de Créativallée depuis octobre 2012, tu as réalisé en tant que “coach” la Session d’intégration “Vis ma vie d’ambassadeur“ en novembre 2013. Quel était ton rôle en tant que “coach” ? Sylvain Deceunynck : “En temps que coach, la priorité est de faire connaissance avec les nouveaux Ambassadeurs et aussi leur permettre de faire connaissance entre eux. Le coach crée le lien entre les différents Ambassadeurs. Il est important de les mettre en confiance pour qu’ils puissent s’exprimer. Ensuite il faut bien sûr présenter le réseau, son fonctionnement et surtout ses valeurs qui sont les bases du réseau. L’animation de jeux tout au long de la soirée permet d’aborder tous ses sujets de manière extrêmement conviviale. Et en tant que coach, il est important d’y participer pour montrer l’exemple”. En tant qu’Ambassadeur, comment t’impliques-tu ? Sylvain : “Tout d’abord, c’est un état d’esprit. L’implication est naturelle par les valeurs que l’on porte. A chaque fois que l’on parle de sa région, on est ambassadeur. Au delà de cela, j’essaie donc de participer un maximum aux différentes réunions et animations internes, entre Ambassadeurs afin de discuter sur le développement du réseau, les futurs projets à mener. Je pense que chaque ambassadeur a une valeur propre qu’il peut partager au sein du réseau”. Encouragerais-tu les Ambassadeurs à devenir “coach” pour ces Sessions d’intégration ? Pour quelles raisons ? Sylvain : “Oui, bien sur que j’encourage les Ambassadeurs à devenir “coach”. Tout d’abord, je me souviens très bien de ma session d’ambassadeur pendant laquelle j’ai trouvé réconfortant d’avoir des personnes pour m’aider à appréhender le réseau de Créativallée, à comprendre comment cela va se passer. En tant que Coach je me dis que les nouveaux Ambassadeurs doivent avoir la même appréhension et si je peux les rassurer et encore plus les convaincre sur la qualité de ce réseau, c’est presqu’un honneur de pouvoir le faire. Etendre la dynamique du réseau à l’ensemble du territoire, l’équipe y participe. En 2013, elle a créé un groupe de travail avec quelques Ambassadeurs dans le Pas de Calais. Ambassadeur depuis février 2012, comment avez-vous connu Créativallée ? Bertrand Lejeune  : “J’ai connu Créativallée dans la presse régionale et sur des salons régionaux. J’ai pu également échanger avec Hélène SCZULC (TECH’SUB), Ambassadrice, qui m’a parrainé. En- fin, j’ai surfé sur le site Internet et le blog de Créa- tivallée”. En tant qu’Ambassadeur, comment vous impliquez-vous? Bertrand : “Je m’implique tout d’abord au quo- tidien, en communiquant sur le mouvement dans mes réseaux professionnels et même personnels ! Ensuite, je participe activement aux réunions de suivi et de projets avec les autres Ambassadeurs”. En tant qu’Ambassadeur, comment vous impliquez-vous ? Bertrand : “Une équipe d’ Ambassadeurs est beaucoup plus efficace que des Ambassadeurs isolés ! De plus, les ac- tions envisagées font surtout référence à des compétences multiples, sur plusieurs territoires différents. Le groupe de travail est donc indispen- sable, en rapport avec le cadre des actions de Créativallée”. Comment peut concrètement contribuer ce groupe au projet et à la dynamique du réseau des Ambassadeurs en région ? Bertrand : “En prenant contact avec les Ambas- sadeurs, proposant des projets, des compétences et des idées Participer également aux réunions du groupe et proposer des visites d’entreprise, des nouveaux vecteurs de communication et pourquoi pas, des savoir-faire individuels ou col- lectifs, en région et hors région sont de bons exemples de contributions”. 4 • L’AMBASSADEUR • MARS 2014 J’intègre un réseau convivial “Vis ma vie d’Ambassadeur” Création d’un groupe de travail avec les Ambassadeurs du Pas de Calais Témoignage Sylvain Deceuninck (ambassadeur coach) Témoignage de Bertrand Lejeune ATELIER 2.0, S’INITIER À L’USAGE DES RÉSEAUX SOCIAUX Des ateliers pour promouvoir la région et faire monter en compétence les Ambassa- deurs sont proposés. Un atelier 2.0 a été proposé le 2 juillet 2013. 3 heures de formation réservée aux Ambassa- deurs pour maîtriser leur réputation personnelle et professionnelle sur internet ! Vous avez participé à la formation 2.0 “E-reputation, personal branding”. Qu’en avez-vous pensé ? Sylvie Delezenne : “Cette formation était une bonne ouverture à la notion de réputation numérique et aux outils pour la gérer et la mesurer. Nous avons abordé les bases de la gestion de l’image, appliquée au numérique. J’ai beaucoup apprécié l’interactivité de la présentation et l’utilisation des ordinateurs pour la mise en pratique. En effet, le rendez- vous était donné dans une salle de classe HEI et nous disposions chacun d’un ordinateur avec connexion internet. C’est tellement plus parlant de mettre en pratique. Nous étions en petit groupe et chacun a eu la possibilité de s’approprier le contenu de la for- mation en fonction de son niveau de connais- sance du sujet. L’intervenant de l’agence Nice- ToMeetYou a désacralisé pour notre audience les outils du Web 2.0 : Twitter, Facebook, Google +, Instagram, Klout etc. J’ai également beaucoup apprécié la mise en regard des no- tions de risque et de gestion d’image”.  Avez-vous mis en pratique vos connaissances acquises ? Sylvie : “Depuis la formation, j’alimente et j’in- teragis beaucoup plus sur le net. Je travaille mes contenus et je les mets à jour régulièrement. J’y ai pris goût alors qu’auparavant, j’avais beau- coup d’appréhensions. Je suis les conseils qui nous ont été donnés. Par exemple, j’utilise une seule et unique photo pour gérer mon image. Je suis à la recherche d’un emploi donc forcé- ment, la gestion de mon image sur le net est primordiale. J’ai mis en application scrupuleu- sement les conseils et méthodes apportées par NiceToMeetYou et l’impact s’est fait largement ressentir sur la consultation de mes profils pro- fessionnels. La fréquentation et la consultation sur ma fiche LinkedIn a notamment triplée et MARS 2014 • L’AMBASSADEUR • 5 JE M’IMPLIQUE, JE M’ENRICHIS ET JE PARTAGE JE M’IMPLIQUE, JE M’ENRICHIS ET JE PARTAGE Pour vous souhaiter la bienvenue au sein de Créativallée, des sessions d’intégration vous sont proposées. L’occasion de vous présenter Créativallée et votre rôle d’Ambassadeur. Retour en images des sessions d’intégration “Vis ma vie d’ambassadeur” du 4 mars 2013 et du 14 novembre 2013. De plus, cela permet de rencontrer les nouveaux Ambassadeurs et de commencer à tisser le lien de ses nouvelles relations. J’encourage donc tous les Ambassadeurs à participer à ces réunions. C’est un vrai moment de convivialité “à la Créativallée”.”  Par rapport à d’autres réseaux “classiques”, que trouves-tu de différenciant au sein de Créativallée ? Sylvain : “Le réseau de la Créativallée se distingue des autres réseaux par le fait que le business n’est pas l’objectif du réseau. On parle bien d’échanges et de communications, basées sur une valeur commune : la région NPDC. Cela facilite grandement la convivialité et l’investissement des Ambassadeurs, contrairement aux autres réseaux dans lesquels les membres sont plus “intéressés”. Ambassadrice de Créativallée depuis novembre 2013, tu as réalisé la Session d’intégration “Vis ma vie d’ambassadeur”. Qu’as-tu appris via cette Session d’intégration? Claire Michel  : “La première session était très conviviale, à l’image des activités auxquelles j’ai participé par la suite. J’ai appris que nous étions nombreux à avoir une même vision de la région et qu’il n’était pas nécessaire d’être nés ici pour la partager !”. A la suite de cette Session d’intégration, comment t’es-tu impliquée en tant qu’Ambassadrice ? Claire : “J’ai participé à deux visites d’entreprises, la première à Oignies sur le site du 9-9 bis où j’ai découvert le Métaphone et la deuxième dans l’usine “écolonomique” de Pocheco à Forest-sur- Marque. J’ai été très vite impliquée dans la vie de l’association puisque j’ai participé en début d’année à une commission destinée à préparer les visites d’entreprises en 2014.” Encouragerais-tu les Ambassadeurs n’ayant pas encore réalisé cette Session d’intégration à la faire ? Pour quelles raisons ? Témoignage Claire Michel (nouvelle Ambassadrice) Témoignage de Sylvie Delezenne j’ai réussi à attirer l’attention de cabinets de recrutement.” Ambassadrice depuis novembre 2010, comment vous impliquez-vous ? Sylvie : “Je suis encore bien souvent confrontée aux références habituelles, le K-way, les chtis, le film etc. En visitant des entreprises de notre région (Lutti, Euratechnologies, etc.) et en participant ponctuellement à différents événements organisés par l’association Créativallée, je découvre moi-même beaucoup de ma région, dont je suis native. Et je partage cet émerveillement dès que j’en ai l’occasion. Notre région est vraiment très belle et source de beaux projets que je découvre ou redécouvre moi-même pour mieux les partager. Elle a changé et change encore dans le regard de beaucoup. Je suis fière de contribuer à sa mise en valeur, tant auprès de ses habitants qu’au niveau national et international ! En été 2013, j’étais responsable d’animation dans une université d’été. Nous accueillions dans notre région des étrangers (des adultes et adolescents chinois, colombiens, mexicains notamment). Pour la plupart, c’était la première fois qu’ils venaient en France et c’est avec beaucoup de plaisir que j’ai pu partager avec eux ce qu’il y a de plus beau dans notre région. Ainsi ils ont pu découvrir Boulogne-sur-Mer, Calais, Lille, en plus de Paris. Les discussions étaient enrichissantes et leur intérêt pour notre région encore plus marqué que je ne l’aurai cru. Cette expérience m’a rendue encore plus fière d’être Ambassadrice de notre belle Créativallée et je suis donc motivée pour partager davantage avec les autres Ambassadeurs. C’est dans l’échange que j’ai plaisir à apprendre pour mieux retransmettre. Dès que je reçois une proposition de visite de la part du réseau, et que mon planning le permet, je m’inscris. C’est toujours un plaisir d’échanger avec les autres Ambassadeurs d’autant qu’il y a une très bonne ambiance dans le réseau. C’est simple, accessible, agréable, tout ce que j’aime ! Je me sens libre d’évoluer à mon rythme dans le réseau et cela est aussi important pour moi. Cela me permet d’être une Ambassadrice heureuse de l’être et cela se transmet naturellement dans tous les échanges que je peux avoir au sujet de notre belle région, de notre belle Créativallée.” chaque projet est abordé en mode collaboratif pour répondre au mieux aux attentes des ambassadeurs Catherine Reffet : des projets construits avec les Ambassadeurs Ambassadrice depuis mars 2011, qu’est-ce qui vous a donné envie de participer aux commissions ? Catherine Reffet  : “Jusque mi-2013, je n’en avais pas eu vraiment le temps ni ne me l’étais fixé comme priorité. Del- phine est venue vers moi à l’occasion de la prépa- ration des orientations de la Créativallée / CA de juin 2013. Nous avons longuement discuté et j’ai beaucoup apprécié sa démarche ouverte et sincère. Je me suis sentie écoutée comme Am- bassadrice et je me suis décidée à m’investir plus dès que possible pour me donner une chance de comprendre mieux la Créativallée et ce que je pouvais y apporter. Les occasions n’ont pas tardé...”. Vous avez participé à la commission événements en 2013 : que vous a-t-elle apporté ? Catherine : “Le travail est encore en cours car nous avons un objectif précis et ambitieux. J’ai beaucoup de plaisir à y participer car les réunions sont bien organisées et utiles: notre rôle en tant qu’ Ambassadeurs est clair, la notion de “co- création» est vraiment mise en œuvre. Le petit groupe qui constitue la commission fait un beau travail d’équipe dans la bonne humeur, c’est une belle aventure humaine qui débouche sur d’autres projets et envies de collaborer”. Inciteriez-vous des Ambassadeurs à s’impliquer dans ces commissions ? Catherine : “Assurément et c’est maintenant l’un de mes messages en tant qu’Ambassadrice: impliquez-vous! La Créativallée porte nos valeurs et nous fédère. Mais c’est à chacun d’entre nous de prendre sa place et de saisir les opportunités que sont les commissions de contribuer à son développement avec l’équipe d’animation et le conseil d’administration de la Créativallée”.  Témoignage de Catherine Reffet (Ambassadrice)
  4. 4. 6 • L’AMBASSADEUR • MARS 2014 J’AGIS POUR LA RÉGION J’AGIS POUR LA RÉGION Vous avez créé l’application Ch’tites Anecdotes à titre gracieux pour Créativallée. Comment vous est venue l’idée ? Denis Cassoret – Norsys : “Nous travaillons depuis plusieurs années avec Burning Factory sur une dynamique forte autour des applications smartphones (Burning sur la création graphique et Norsys sur le développement) avec quelques belles réussites (AMELI pour la CNAM, Bayer Schering…). Amandine de Burning, après m’avoir convaincu de rejoindre le réseau, m’a rapidement évoqué cette idée de nous associer pour offrir cette applica- tion. Après avoir participé à plusieurs actions de Créativallée, c’est devenu une évidence : offrir aux Ambassadeurs, souvent nomades, de rester en contact permanent avec le réseau et proposer à tous les publics une approche ludique pour faire connaitre la région me semblaient parfaitement en adéquation avec la dynamique de Créativallée et complémentaire des outils déjà existants.”. Amandine Boutard – Burning Factory : “J’avais envie d’offrir à Créativallée un outil ludique et utile qui permettrait de relayer tous les atouts du Nord-Pas de Calais, de manière accessible à tous et via son mobile. J’ai eu cette idée et j’en ai parlé à Denis, le directeur commerciale de Norsys qui a tout de suite approuvé le concept et c’est tout naturellement que nous avons décidé de réaliser l’appli ch’tite anecdotes, téléchargeable gratuite- ment sur l’app-store et l’android market. Burning Factory signe le design et l’ergonomie et Norsys s’est occupé du développement informatique de l’appli”. Pouvez-vous nous dire quelle a été votre contribution en matière d’apports en compétences / techniques ? Denis : “Norsys a été précurseur dans le monde de la mobilité par une implication dès 2006 à tra- vers un projet de recherche et d’expérimentation de commerce ubiquitaire avec le PICOM (Capuc- cino/Zegroom). Depuis, nous avons réalisé de nombreuses applications clientes. Notre équipe technique a donc une très bonne maitrise non seulement de la technologie mais aussi des bonnes pratiques et des écueils à éviter. Nous avons d’abord travaillé avec un groupe d’ Ambassadeurs afin de les aider à convertir les nombreuses idées qu’ils avaient en synopsis d’application mobile. Nous avons ensuite réalisé des maquettes écran pour qu’ils se projettent sur la future applica- tion. Une fois ce cadrage effectué, notre équipe technique a développé le logiciel sur les environ- nements ANDROID et IPHONE (qui représentent à eux deux plus de 90% du marché). Quelques Amandine et Denis, 2 Ambassadeurs ont créé et offert l’application Ch’tites anecdotes pour les Ambassadeurs Témoignages de Denis et Amandine Ambassadeurs testeurs nous ont aidés à effectuer la recette avant la mise en production, en l’occur- rence la mise en place sur les sites de télécharge- ments des deux plateformes”. Denis Ambassadeur depuis 2011 et Amandine Ambassadrice depuis 2010, comment vous impliquez-vous ? Denis : “Etant Nordiste de naissance j’ai tou- jours eu à cœur de défendre les valeurs du Nord dans mes activités professionnelles et associatives. Créativallée est dans la logique de continuité de ses actions. J’ai commencé, comme tout nouvel ambassadeur, par la soirée d’intégration où j’ai apprécié la démarche très participative et ludique qui correspond bien à ce que j’attendais. Ensuite, j’ai participé à quelques visites d’entreprises (Btwin, Adeo, grand stade...) et animations (pho- tos des cœurs, soirée au grand stade…) toujours très enrichissantes. Mais être adhérent à une association doit être, enfin, selon mes aspirations, synonyme d’action et de participation active. Depuis maintenant un an, je participe à des groupes de travail sur dif- férents thèmes (stratégie, réseau social, nouveaux ateliers…). Une activité passionnante qui me per- met non seulement de rencontrer des personnes d’horizons très différents mais aussi d’être acteur de l’évolution de Créativallée”. Amandine : “En parlant en bien du Nord-Pas de Calais partout où je vais que ce soit dans ma vie professionnelle, ma vie de DJ ou dans ma vie pri- vée. Je valorise le Nord-Pas de Calais chaque jour, je voyage beaucoup et je m’applique à faire rayon- ner la région, ici, en France et à l’étranger”. Une ch’tite anecdote à nous raconter ? Denis : “En tant que fan de sport je ne pouvais que rappeler cette statistique : Avant les Jeux Olympiques de Londres, Stéphane Gachet a publié un Dictionnaire des médaillés olympiques français (éditeur : La Maison d’éditions). L’idée ? Regrouper les biographies de tous les médaillés olympiques tricolores depuis les premiers Jeux, en 1896. En s’attachant à l’état civil, aux dates et aux lieux de naissance authentifiés. Et on s’aperçoit que le Nord-Pas-de-Calais est la deuxième région la plus médaillée de France après Paris. “Et le triangle Lille-Roubaix-Tourcoing n’a pas d’équivalent, mis à part la capitale, évidemment”. Amandine : “Je vais un peu parler de ma facette DJ alors ;) Quand je mixe, on m’appelle Deiva et avec DJos mon binôme, nous avons remporté la European Carl Cox DJ Competition parmis plus de 700 concurrents. Nous sommes les pre- miers français à avoir remporté cette compétition pres- tigieuse. Grâce à ça, nous avons mixé au SPACE en septembre pour la soirée Carl Cox Revolution (élue meilleure soirée techno du monde) Une fierté d’avoir fait briller le Nord-Pas de Calais jusqu’à Ibiza !)”. opération vélo-taxi CRÉATION DE LA CELLULE RIPOSTE 2.0 Pendant quelques semaines, un vélo-taxi a été mis aux couleurs de Créativallée Comment t’es venue cette idée? Charles Werquin : “Cherchant un moyen de m’investir davantage à Créativallée, j’ai saisi l’opportunitéd’avoiruncity cruiser disponible durant cette période pour en offrir l’impression et l’affichage. Durant 4 semaines, un city cruiser aux couleurs de Créativallée a donc circulé dans le centre-ville de Lille. Ce covering a été réalisé à partir des visuels qui m’ont été transmis par l’équipe, après avoir validé la maquette ensemble”. Qu’as-tu retiré de cette opération ? Charles : “Je suis heureux d’avoir pu proposer cette idée et de l’enthousiasme qu’elle a pu sus- citer chez les membres de l’équipe Créativallée ! J’espère également que les membres se rendant régulièrement à Lille ont pu l’apercevoir dans la rue. En termes de visibilité à Lille et au mois d’Août, nous pouvons nous baser sur 20 000 contacts visuels chaque jour, soit près de 480 000 vues sur l’ensemble de la campagne. Durant cette période de l’année, le public a le mérite d’être très diversifié : habitants lillois, actifs (pas ou plus en vacances), promeneurs et touristes”. Ambassadeur de Créativallée depuis mars 2011, comment t’impliques-tu ? Charles : “Cette opération fait bien entendu par- tie de mon implication à Créativallée. Je fais éga- lement partie de la commission événementielle, qui prépare notamment la future grande soirée des Ambassadeurs. Je tache également d’utiliser les outils de promo- tion qui nous ont été donnés, notamment le logo en signature de mes mails ! Je partage également les publications sur Facebook et le site”. Pour en savoir davantage : www.creativablog.fr/2013/09/26/cycloville/ Les médias s’emparent trop souvent des sujets qui ne mettent pas en valeur le Nord-Pas de Calais et insistent notamment sur les clichés,c’est pourquoi Créativallée a décidé de mettre en place une cellule SOS Nord-Pas de Calais afin de riposter lors de reportages. Ligne directrice de la cellule : ne pas contredire ce qui est réel mais montrer également les atouts du Nord-Pas de Calais ! Ambassadeur depuis mars 2012, vous faites partie de la cellule SOS Nord-Pas de Calais. Comment cela se traduit-il ? Florent Bertiaux : “J’aime les choses simples, cela se traduit tout simplement par l’envie de diffuser massivement l’amour porté à la Région.  Défendre son territoire c’est se tenir au courant des idioties colportées, contrées facilement par des chiffres et des faits. Il n’est pas compliqué de participer à la cellule SOS NPDC, il suffit de répondre ouvertement aux questions posées sur notre région.  La vision négative de certains médias ne peut être contrée que par la vérité du patrimoine historique et humain : une joie de vivre qui se partage, sans concession”. Que pensez-vous de la région Nord-Pas de Calais ? Florent : “Fier produit local en provenance de l’Avesnois, je ne peux que penser que notre région est en pleine croissance. L’avenir de celle-ci se (re) dessine au fil des années, du textile vers les nouvelles technologies, nous savons rebondir face au changement. En plein centre du triangle de l’information (Londres, Paris, Bruxelles), la région est en muta- tion constante, sachant s’adapter aux évolutions de la vie. Entre une histoire complexe, dense, vivante et multi-facettes, le Nord-Pas de Calais est un mel- ting-pot social où il fait bon vivre”. Que pensez-vous de la région Nord-Pas de Calais et sa médiatisation ?  Florent : “De par son histoire, la région souffre d’une image vieillissante dans certains domaines. Notamment concernant la VPC (Vente Par Corres- pondance). Toutefois, une nouvelle histoire s’écrit au jour le jour. Il suffit de voir les reconversions industrielles telles que sont la Plaine Image et Eura- technologies pour voir que nous sommes toujours au cœur de l’actualité. La médiatisation de ces nouvelles compétences est internationale. Entre innovation et excellence, la région mérite sa mise en avant.  Bien que pas assez nombreuse, elle est toutefois de qualité, comme ses habitants”. Si vous souhaitez faire remonter des informations ou intégrer la cellule riposte 2.0, contactez Emilie Legrand : elegrand@citeonline.org Interview de Charles Werquin Témoignage de Florent Bertiaux In Nord-Pas de Calais, we trust ! Chaque heure de votre vie peut-être si belle en Nord-Pas de Calais ! “L’avenir est dans le Nord ! ” J’❤ mon territoire, j’❤ mon bassin Minier, j’❤ mon Louvre ! Vivema région d’adoption qui m’a tout donné ! Retour en images sur les défis Pour la première fois, Créativallée a invité les Ambassadeurs et les habitants de la région à agir pour leur territoire en leur lançant le défi de former 4 cœurs en 4 lieux symboles du renouveau économique de la région. Plus de 300 personnes se sont mobilisées répondant à l’appel de Créativallée. Retour en images sur ces moments forts. MARS 2014 • L’AMBASSADEUR • 7
  5. 5. 8 • L’AMBASSADEUR • MARS 2014 RETOUR EN IMAGES SUR LES “DÉFIS TERRITOIRE” Maintenant que vous en savez plus rejoignez-nous sur www.creativallee.com www.creativablog.fr Association Créativallée • 40 rue Eugène Jacquet • 59708 Marcq-en-Barœul Concours financier de la Région Nord-Pas de Calais En 2014, Créativallée évolue et vous proposera de nouveaux services Rejoignez-nous et suivez-nous ! ! ! 4 défis, 4 cœurs pour prouver votre attachement à la région Lesclichésdesquatrecœurs ont été diffusés dans la presse locale et régionale et sur les réseaux sociaux. Pour retrouver l’ensemble des informations sur ces événements : www.le-defi-npdc.fr Les 4 performances ont été : orchestrées par Ucka Ilolo, chor­égraphe en danse hip-hop et Philippe Frutier, photographe amoureux de la région. Il survole depuis 20 ans le Nord-Pas de Calais aux commandes de son ULM pour des photos insolites vues du ciel. 4 lieux emblématiques : Euratechnologies Lille – Musée du Louvre à Lens – Nausicaá à Boulogne sur Mer et le Site minier de Wallers Arenberg. ConceptgraphiqueSoléam–www.soleam.com-0320515817–TousdroitsréservésSoléam-Documentnoncontractuel-Imprimédanslerespectdel’environnement 1%NATURE :ContributionreverséeauConservatoiredesSitesNaturels,encompensationdel’empreinteenvironnementaleengendréeparcettepublication.Créditsphotos:©LaurentMayeux. Euratechnologies LilleSite minier de Wallers Arenberg Nausicaá à Boulogne sur Mer Musée du Louvre à Lens

×