Baromètre des affaires                                                                       n°6 - F é v r i e r         2...
Bilan économique 2nd semestre 2011Un bilan contrasté                                                                      ...
Perspectives économiques 1er semestre 2012                                                                                ...
Questions d’actualité : le climat des affaires            Pour vous, quels sont les paramètres qui impactent              ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Le climat des affaires se dégrade en Haute-Normandie selon la CCI

677 vues

Publié le

Dans une enquête de conjoncture, la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Rouen estime que l’activité économique sera stable ou en baisse dans les prochains mois en Haute-Normandie.

Retrouvez la suite sur www.decideursenregion.fr

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
677
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
143
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le climat des affaires se dégrade en Haute-Normandie selon la CCI

  1. 1. Baromètre des affaires n°6 - F é v r i e r 2012 Editorial Sommaire Le climat des affaires se détériore… Le climat conjoncturel s’est nettement détérioré dans l’ensemble des économies avancées au cours du second semestre 2011. Pour la France, les enquêtes de conjoncture montrent un fort tendancéco ralentissement de l’activité en fin d’année avec une anticipation d’un recul du PIB de 0,2 % au quatrième trimestre par rapport aux trois mois précédents. Pour 2011, l’INSEE table désormais> Editorial P. 1 sur une croissance du PIB à 1,6 % contre une prévision de 1,7 % dans sa note de conjoncture> Bilan économique 2 semestre 2011 nd P. 2 d’octobre.> Perspectives économiques Les effets de la crise de la dette dans la zone euro se sont répercutés dans l’ensemble de 1er semestre 2012 P. 3 l’économie réelle. La production et les investissements ont été en fort recul. Toutefois, le maintien de la consommation des ménages a limité les effets de la récession.> Questions d’actualité : le climat des affaires P. 4 Notre région n’échappe pas à cette tendance. Les résultats de notre enquête semestrielle, réalisée au mois de décembre dernier auprès de 377 chefs d’entreprise, révèlent une détérioration du climat des affaires pour le second semestre 2011 : 33 % des chefs d’entreprise constatent une baisse de l’activité et 34 % une stabilité. Dieppe Le retournement de la conjoncture a impacté l’activité des entreprises de la Circonscription : 37 % des chefs d’entreprise déclarent une dégradation de leurs marges et 35 % de leur trésorerie. Le Havre Rouen …et les chefs d’entreprise demeurent vigilants pour l’année 2012 L’INSEE prévoit une contraction de l’activité française au premier trimestre 2012 (- 0,1 %). L’épisode devrait toutefois être plus court et moins brutal qu’ailleurs dans la zone euro. LesPérimètre de la circonscription de la CCI de Rouen turbulences financières, liées au profond endettement des États, continueront à peser sur l’activité économique. Pour le semestre à venir, 30 % des chefs d’entreprise du territoire consulaire anticipent une détérioration de l’activité économique, 52 % pressentent un maintien ou une baisse d’activité et 18 % n’ont pas de visibilité sur les perspectives à venir. En conséquence, les soldes d’opinions sur les prévisions du premier semestre 2012 se dégradent sur la plupart des critères d’activités et financiers. Dans un contexte de crise de la dette, le sentiment de vigilance prédomine : 32 % des chefs d’entreprise ne se prononcent pas sur leur projet d’investissement et 32% sur l’évolution de leur effectif salarié. Notre Compagnie Consulaire propose une aide personnalisée aux chefs d’entreprise rencontrant des difficultés, pour les accompagner et les orienter vers les bons interlocuteurs afin d’apporter les meilleures solutions. Cette édition du baromètre des affaires présente les résultats de l’enquête de conjoncture. Tous les indicateurs sur le bilan du second semestre 2011 et les perspectives du premier semestre 2012 font l’objet d’une présentation détaillée dans les pages intérieures. Je vous en souhaite une bonne lecture. Christian HÉRAIL r ecideco.f Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Rouen d le portail des entreprises et des terr itoires
  2. 2. Bilan économique 2nd semestre 2011Un bilan contrasté Ensemble des entreprises 0% -3% + 17 % - 27 % - 19 % -4% +9%L’économie Haut-Normande a connu une nouvelle dégradation de l’emploi 100 % 2% 4%salarié des secteurs principalement marchands au cours du 3e trimestre 2011 12 % 5% 19 % 10 %après une première baisse au 2e trimestre. D’un trimestre à l’autre, en données 33 % 16 % 26 % 33 % 80 %corrigées des variations saisonnières, le recul est de 0,3 % contre une stabilité 35 %en France métropolitaine (source INSEE). La baisse des emplois intérimaires 19 % 60 % 48 %(- 4,3 %) est le principal responsable de la diminution des effectifs salariés au 45 % 17 % 57 %3e trimestre 2011. 34 % 40 % 32 %La crise financière a pénalisé l’activité des entreprises de notre région. Notre 35 %dernière enquête confirme le retournement de conjoncture : le volume 42 % 20 %d’activité a diminué pour 33 % des entreprises interrogées avec pour 33 % 37 % 35 %conséquences directes une dégradation des marges pour 37 % des entreprises 22 % 18 % 23 % 8%et de la trésorerie pour 35 % d’entre elles. 0% Chiffre Prix de Panier moyen Marges Trésorerie Investissement EffectifsPour s’adapter à la conjoncture, les chefs d’entreprise, ayant connu une daffaires vente moyen des clientsbaisse de leur activité, ont modifié leur stratégie : En hausse Stable En baisse Ne se prononce pas 0% Solde dopinions = % en hausse - % en baisse • diminution des stocks (23 %), • négociation des prix avec les fournisseurs et les sous-traitants (18 %), • travail sur le plan de trésorerie avec leur comptable (17 %), • baisse de la masse salariale (16 %). Entreprises B to BLes chefs d’entreprise ont limité leurs investissements qui ont baissé pour 100 % + 17 % +9% -1% -9% - 23 % -5% -3% + 15 % 3% 2%23 % des entreprises, et sont restés stables pour 32 %. 9 % des entreprises ont 19 % 12 % 23 % 22 %dû recourir à des réductions d’emplois. 80 % 19 % 31 % 41 % 46 %L’accumulation d’une situation économique dégradée depuis 2007 pèse 18 % 21 %aussi sur les entreprises en croissance qui sont confrontées à trois principales 60 % 51 %difficultés : 49 % 23 % 58 % • problème de trésorerie pour honorer leurs commandes/ventes (21 %), 40 % 35 % 20 % 36 % 33 % • baisse significative de la marge et/ou du résultat net (23 %), 38 % • difficulté de recrutement (16 %). 20 % 23 % 35 % 24 % 27 % 28 % 20 % 24 % 11 % 8% 0%Ces résultats sont à nuancer en fonction des secteurs d’activités. Chiffre Carnet de Prix de Panier moyen Marges Trésorerie Investissement Effectifs daffaires commande vente moyen des clients En hausse Stable En baisse Ne se prononce pasSecteur B to B (professionnel à professionnel)1 + 17 % Solde dopinions = % en hausse - % en baisse41 % des entreprises B to B déclarent une augmentation de leur chiffre d’affaires.C’est supérieur à la moyenne qui s’établit à 33 % tous secteurs confondus. Les Entreprises B to Cévolutions des soldes d’opinions entre les deux derniers semestres sont - 15 % -6% - 23 % - 29 % - 31 % -5% +4% 100 %globalement stables pour les indicateurs d’activités et financiers excepté le 1% 2% 5% 7% 7%solde d’opinions sur les marges qui baisse de 5 %. 25 % 18 % 19 % 9% 10 % 29 % 80 % 35 %Les chefs d’entreprise ont majoritairement stabilisé ou réduit leurs projetsd’investissement. Dans un contexte économique difficile, le secteur B to B 42 % 60 % 46 % 17 %affiche de meilleurs résultats que la moyenne. 34 % 56 % 34 % 12 % 40 % 32 %Secteur B to C (professionnel à particulier)2 45 % 20 % 40 % 42 % 41 % 38 %25 % des entreprises B to C déclarent une hausse de leur chiffre d’affaires ; cette 24 % 22 %tendance est nettement inférieure à la moyenne qui s’établit à 33 % tous 8% 0%secteurs confondus. La dégradation de l’activité économique impacte Chiffre Prix de Panier moyen Marges Trésorerie Investissement Effectifs daffaires vente moyen des clientsdavantage la santé financière des entreprises B to C : 41 % des chefs d’entrepriseB to C déclarent une dégradation de leur trésorerie contre 35 % pour l’ensemble En hausse Stable En baisse Ne se prononce pasdes personnes interrogées. Les chefs d’entreprise sont entrés dans des - 15 % Solde dopinions = % en hausse - % en baissestratégies d’adaptation en modérant leurs investissements.Secteur BtoB : activité professionnelle à destination d’une entreprise. Le B to B regroupe les secteurs d’activités suivants : Industrie, BTP, Services aux entreprises et Commerce de gros.12 Secteur BtoC : activité professionnelle à destination du grand public et du consommateur final. Le B to C regroupe les secteurs d’activités suivants : Commerces de détail, Cafés/Hôtels/Restaurants et les services aux particuliers.2 | TendancÉco - n°6 Février 2012
  3. 3. Perspectives économiques 1er semestre 2012 Ensemble des entreprisesLe paysage conjoncturel s’assombrit… -7% +4% - 13 % - 17 % - 12 % -8% +1% 100 %L’horizon conjoncturel français s’assombrit. L’INSEE prévoit un bref épisode 18 % 17 % 17 % 18 %de récession au début 2012, avec deux trimestres consécutifs de contraction 24 % 32 % 80 % 37 %du PIB. Le ralentissement économique risque de rendre plus difficile le 11 % 12 % 20 %redressement des finances publiques sous l’effet des plans d’austérité. 23 % 14 %L’objectif de parvenir au 1 % de croissance, en France, sera difficile à atteindre 60 % 13 % 5% 44 %Notre enquête de conjoncture confirme cette prévision pour le semestre à 29 % 35 % 46 % 40 %venir : près d’un chef d’entreprise sur trois prévoit une baisse de son chiffre 47 % 34 % 54 %d’affaires et près d’un sur cinq ne peut pas encore se prononcer faute de 20 %visibilité à court terme. Cette tendance engendre une dégradation des soldes 30 % 27 % 28 %d’opinions des indicateurs financiers par rapport aux prévisions de notre 16 % 24 % 21 %précédente enquête (marges : dégradation du solde d’opinions de -3 % à 0% 4% Chiffre Prix de Panier moyen Marges Trésorerie Investissement Effectifs-17 %, trésorerie : dégradation du solde d’opinions de -5 % à -12 %). Les daffaires vente moyen des clientshausses de prix des matières premières et des prestations constituent des En hausse Stable En baisse Ne se prononce paspréoccupations majeures des responsables d’entreprises qui éprouvent des -7% Solde dopinions = % en hausse - % en baissedifficultés à les répercuter dans leurs prix de vente avec pour conséquenceune érosion de leurs marges bénéficiaires. Evolution des soldes d’opinions sur les perspectives de chiffre d’affaires…suscitant un climat de prudence 12 %Les chefs d’entreprise affichent une grande prudence sur les perspectives de 9%développement au premier semestre 2012. Le taux d’indécision atteint 32 % 6%sur les projets d’investissements et 37 % sur les projets de recrutement. La 3%conjoncture morose incite les chefs d’entreprise à maintenir une stratégie 0%d’attente. -3 %Dans ce contexte difficile, 49 % des chefs d’entreprise demeurent confiants -6 %pour l’avenir. -9 % -12 % Evolution des soldes d’opinions -15 % Juin 2009 Déc 2009 Juin 2010 Déc 2010 Juin 2011 Déc 2011 Bilan 1er Perspectives 2ème semestre 2011 semestre 2011 Soldes - - d’opinions Demeurez-vous pour l’avenir ? Bilan 2ème Perspectives 1er semestre 2011 semestre 2012 100 %Chiffre d’affaires 80 %Prix de vente moyen 46 % 52 % 49 %Panier moyen des clients 60 % ConfiantMarges Inquiet 40 %Trésorerie 39 % Ne sait pas 40 % 40 %Investissement 20 %Effectifs 15 % 11 % 8% 0% B to B B to C Total Méthodologie Le saviez-vous ? Recueil des données : enquête téléphonique réalisée au mois de La CCI de Rouen propose aux petites et moyennes entreprises un décembre 2011 par le cabinet FPC. diagnostic global de l’activité. A l’issue d’une phase états des lieux des Traitement des données : CCI de Rouen - DOEE. différentes fonctions de l’entreprise, un échange approfondi avec un Taille de l’échantillon : 377 chefs d’établissement. conseiller de la CCI permet d’identifier les pistes de progrès à engager Degré de certitude de l’échantillon : 95 %. et les projets de développement à initier. Pour toute information sur le Fourchette d’erreur de l’échantillon : 10 % (+/- 5 %). « Diagnostic Partagé », votre contact : 02 32 100 500 . Représentativité de l’échantillon : par secteur d’activité et par territoire. TendancÉco - n°6 Février 2012 | 3
  4. 4. Questions d’actualité : le climat des affaires Pour vous, quels sont les paramètres qui impactent Si vous avez plutôt ressenti un «maintien ou une hausse de l’activité directement l’activité de votre entreprise ? de votre entreprise», avez-vous rencontré des problèmes ?La hausse de prix des fournisseurs et 47% De baisse significative de la marge et/ou du des sous-traitants résultat net 23% La négociation sur les prix avec les 27%fournisseurs et limpact sur la marge De trésorerie pour honorer vos 21% commandes/ventes Le délai de paiement des clients 27% De ressources humaines, recrutement ou 16% autre Le carnet de commandes en délai 10% Dapprovisionnement (fournisseurs Base répondants : 377 8% surchargés)Le carnet de commandes en volume 10% Base répondants : 222 Autres 11% Autres 33% Si vous avez plutôt ressenti une «baisse ou que vous n’avez pas de Si vous faisiez un bilan de ce 2ème semestre 2011visibilité sur l’activité de votre entreprise», quelles sont les solutions pour votre entreprise, diriez-vous globalement que : que vous avez mises en place ? 100 % Diminution de vos stocks 23% 28 % 80 % 33 % Le 2ème semestre 2011 38 %Négociation des prix avec les fournisseurs et a été meilleur que le 18% 2ème semestre 2010 les sous-traitants Travail sur le plan de trésorerie avec votre 17% 60 % comptable Le 2ème semestre 2011 30 % a été comparable au 30 % 2ème semestre 2010 Baisse de la masse salariale 16% 30 % 40 % Négociation avec la banque 7% Le 2ème semestre 2011 a été moins bon que Base répondants : 154 le 2ème semestre 2010 Négociation avec votre caisse sociale 6% 20 % 42 % 37 % 32 % Base répondants : 377 Autres 34% 0% B to B B to C Total Et pensez-vous que : 100 % Le 1er semestre 2012 23 % 22 % 23 % sera meilleur que le 1er semestre 2011 80 % Le 1er semestre 2012 25 % 26 % 25 % sera comparable au 60 % 1er semestre 2011 Le 1er semestre 2012 40 % sera moins bon que 29 % 26 % 27 % le 1er semestre 2011 20 % Ne se prononce pas 23 % 26 % 25 % Base répondants : 377 0% B to B B to C Total Editeur : CCI de Rouen – Quai de la Bourse – BP 641 – 76007 Rouen cedex 1 Directeur de publication : Alain BOISSIÈRE ideco.fr Rédacteur en chef : François NAITALI dec Rédacteur en chef adjoint : Jean-Charles BRUGOT Mise en page et cartographie : Emmanuel ROBERT oires Secrétariat de rédaction : Isabelle GALLARDO des territ des entr eprises et Création graphique et maquette : Mad’line communication le portail Réalisation : CCI de Rouen, Département Observation et Etudes Economiques Impression : ETC – Avenue des Lions – 76196 YVETOT Dépôt légal : février 2012 - ISSN : 2103-91784 | TendancÉco - n°6 Février 2012

×