Les enjeux de l'intelligence économique
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Les enjeux de l'intelligence économique

on

  • 5,099 vues

La Direccte Pays de Loire publie un document destiné à sensibiliser les dirigeants de PME à l’importance de mener une démarche d’intelligence économique.

La Direccte Pays de Loire publie un document destiné à sensibiliser les dirigeants de PME à l’importance de mener une démarche d’intelligence économique.

Statistics

Vues

Total Views
5,099
Views on SlideShare
2,122
Embed Views
2,977

Actions

Likes
2
Downloads
88
Comments
0

20 Ajouts 2,977

http://www.scoop.it 2454
http://isatiques.blogspot.fr 183
http://www.decideursenregion.fr 147
http://isatiques.blogspot.com 42
http://alsagora.blogspot.fr 40
http://der-preprod.cirrus-cloud.net 32
http://isatiques.wordpress.com 31
https://twitter.com 9
http://m.decideursenregion.fr 8
http://www.paperblog.fr 7
http://alsagora.blogspot.com 6
http://votresiteaccessible.net 5
http://translate.googleusercontent.com 3
http://isatiques.blogspot.de 3
http://feeds.feedburner.com 2
http://c-marketing.tumblr.com 1
http://www.webconfs.com 1
http://isatiques.blogspot.pt 1
http://isatiques.blogspot.in 1
http://www.twylah.com 1
Plus...

Accessibilité

Catégories

Détails de l'import

Uploaded via as Adobe PDF

Droits d'utilisation

© Tous droits réservés

Report content

Signalé comme inapproprié Signaler comme inapproprié
Signaler comme inapproprié

Indiquez la raison pour laquelle vous avez signalé cette présentation comme n'étant pas appropriée.

Annuler
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Votre message apparaîtra ici
    Processing...
Poster un commentaire
Modifier votre commentaire

Les enjeux de l'intelligence économique Les enjeux de l'intelligence économique Document Transcript

  • L’intelligence économique est un outil indispensable pour les entreprises, surtout pour les PME. L’objectif premier de l’intelligence économique est de contribuer au renforcement de la compétitivité de l’économie nationale, pour favoriser la croissance et l’emploi. Cette plaquette ne traite pas des problématiques de sécurité économique relevant prioritairement de la responsabilité du ministère de l’Intérieur. L’intelligence économique : à quoi ça sert pour l’entreprise ? La complexité des marchés, des technologies et des approvisionnements, la nécessité d’innover à tous les niveaux, ainsi que l’évolution des attentes des salariés et des clients rendent complexe la gestion de l’entreprise. Le dirigeant doit se tenir en permanence informé d’une multitude de sujets risquant d’impacter l’activité de son entreprise pour pouvoir anticiper et réagir dans un laps de temps souvent très court. L’intelligence économique est un outil qui aide le dirigeant à prévenir les risques, à saisir les opportunités et à anticiper les menaces, quelle que soit la taille de son entreprise. 2013 Enjeux & Perspectives les enjeux de l’intelligence économique pour les entreprises des pays de la loire L’offensif, c’est systématique !
  • La veille économique stratégique, une démarche incontournable L’indispensable protection et valorisation du savoir-faire de l’en • par la sensibilisation des salariés à tous les niveaux sur les risquesdeperted’informations importantes en communiquant trop librement sur l’activité de l’entreprise (car les concurrents ont aussi accès aux réseaux sociaux, blogs…) ou en discutant de l’entreprise sans un minimum de précautions dans les lieux publics (transports en commun, salons professionnels, séminaires…) • par l’encadrement des risques de vol d’infor- mations lors de visites de clients, partenaires, sous-traitants, fournisseurs, stagiaires… • par la diffusion parcimonieuse des savoir- faire de l’entreprise lors de négociations pré- commerciales, dans les salons professionnels… • par l’intégration si besoin d’un volet « pro- priétéintellectuelle »permettantdeprotégerson savoir-faire, avec l’accompagnement de l’INPI et de la Compagnie Nationale des Conseils en Propriété Industrielle, dans la négociation commerciale. Des brevets pouvant intéresser l’entreprise, notamment dans son activité export, sont par ailleurs exploi- tables par l’intermédiaire de France Brevets dans le cadre de certaines filières stratégiques… • par la mise en œuvre de clauses de confi- dentialité dans les relations contractuelles aux partenaires et sous-traitants qui manipulent des informations propriété de l’entreprise. • par le maintien au sein de l’entreprise de salariés détenant des « compétences clés » en leur proposant un parcours professionnel, en intéressant le salarié au résultat et/ou au capital de l’entreprise et/ou en insérant dans le contrat de travail des clauses de non concurrence. La plus grande confidentialité doit entourer les données stratégiques d’une entreprise. La propriété industrielle et intellectuelle constitue un outil pour protéger et valoriser ses savoir-faire. Comment protéger et valoriser l’information ? La démarche de veille se construit à partir de la stratégie de l’entreprise pour déterminer la nature des informations qui contribueront à l’amélioration de sa performance. Elle nécessite un engagement sans faille du chef d’en- treprise qui passe par : • une démarche pédagogique auprès des salariés sur l’intérêt et la méthodologie d’une démarche de veille, • l’assurance d’un retour sur l’apport respectif des salariés, • l’inventaire des systèmes d’information, de leurs sources et des circuits de diffusion, • une évaluation et une cotation systématique de l’information recueillie, • des outils d’archivage de l’information, • la confidentialité adaptée à chaque étape du cycle de l’information afin que les salariés ne dévoilent pas la stratégie de l’entreprise aux concurrents. La veille stratégique aide l’entreprise à mieux cerner ses capacités d’exportation, ses futurs marchés, le produit le plus attractif à l’étranger, les concurrents existants et les acteurs locaux à contacter. Le cycle de l’information
  • ntreprise • parlacontractualisation auprès de courtiers en assurance degaranties baptisées « assurances- hommes-clés » en appoint d’un mandat de pro- tection ad hoc. • par la demande d’intervention des services des douanes : pour aider l’entreprise à lutter contre la contrefaçon, l’entreprise doit être titu- laire d’un titre de propriété intellectuelle et d’une demande d’intervention pour mettre en retenue les marchandises susceptibles d’être contrefaites. Témoignage de DIETAXION (Loire-Atlantique) La veille : une démarche pragmatique et participative « L’innovation à l’origine du développement de l’entreprise, spécialisée dans la nutrition animale, nous l’avons fondée en grande partie sur une attitude de veille : écoute des clients et des utilisateurs, de leurs besoins et des contraintes auxquelles ils sont soumis, surveillance des évolutions de notre environnement technique, concurrentiel et réglementaire, identifica- tion de nouvelles sources d’approvisionnement pour nos matières premières, recherche de nouveaux marchés à l’export… À l’échelle d’une PME, l’intelligence économique relève avant tout d’un état d’esprit. Obtenir des résultats pertinents et exploitables, tout en gagnant du temps, c’est possible … à condition d’utiliser quelques outils de veille simples et concrets, à l’instar de ceux que nous exploitons au quotidien depuis que nous avons participé au programme « Initiation à la veille sur Internet », mis en œuvre par la CCI Pays de la Loire. » L’intérêt d’une démarche d’influence Les actions d’influence permettent à l’entreprise d’anticiper des évolutions et de se protéger contre des décisions susceptibles de lui nuire. Faire du lobbying, c’est engager une stratégie et une tactique de sensibilisation, d’aide, d’influence sur les négociateurs et les décideurs afin d’agir de plus en plus en amont sur l’environnement normatif, juridique, commercial et international de l’entreprise afin de déclencher, de suivre voire de participer aux décisions favorables à l’entreprise. Cette démarche passe par : • L’anticipation de la décision grâce à une veille et intervention auprès des décideurs le plus en amont possible ; • L’identification des processus de décision au sein de l’organisme décideur ainsi que des personnes influentes, tant au niveau technique que politique ; • La définition d’une stratégie : quel est l’objectif ? Quels moyens mettre en œuvre ? Sur qui s’appuyer ? Quels sont les éléments négociables sur lesquels un compromis est possible et a contrario, quels sont les points durs ? • L’action collective quand cela est nécessaire avec la conclusion d’accords avec des alliés (clients, sala- riés, confrères/concurrents), l’appel à un syndicat ou à une organisation professionnelle… • Une communication maîtrisée : faire entendre sa voix auprès d’élus et de la presse grand public en expliquant et en justifiant la démarche par un message clair et argumenté. De quelles informations l’entreprise a-t-elle besoin ? • sur elle-même : positionnement, notoriété, organisation interne, forces / faiblesses, avantages comparatifs, vulnérabilités… • sur ses clients : leurs attentes, leur solidité financière, détection de nouveaux marchés géographiques ou de nouveaux débouchés… • sur ses concurrents : cartographie et comparaisons, identification de nouveaux entrants potentiels, produits de substitution… • sur ses partenaires  : fournisseurs stratégiques, risques liés à leur situation, identification de nouveaux partenaires… • sur les évolutions de son environnement : normes, réglementation, technologies, dépôts de brevet, circuits de distribution, comportement des acheteurs, financiers, société civile, organisations non gouvernementales… Où se situe l’information ? Comment concevoir un dispositif de veille offensif ? Dispositif permanent Dispositif temporaire Finalités Accroitre les connaissances Aide à la décision Identifier des sujets stratégiques (analyse des signaux faibles) Influence sur l’environnement Stimuler la créativité Moyens Système de veille sur internet Exploitation de la presse, des revues professionnelles, des lettres d’information. Fiches standardisées de visites de salon, rapports d’étonnement Intranet (messagerie, forums, bases documentaires), lettres de diffusion, panneaux d’affichage Un sujet, un responsable, un plan de recherche (points à trai- ter, délais, moyens et compétences mobilisables, niveau de confidenti- alité) valorisation (tri, validation, analyse, mise en forme), diffusion (aux experts, aux décideurs) éven- tuellement demande de précisions et/ou nouvelle interrogation Sources internes Sources externes Les documents internes : tableaux de bord, documents de gestion, guides de procédure interne, compte-rendu de réunions, études marketing, rapports d’étonnement, cahiers de laboratoire Le réseau Internet : web, blogs, réseaux sociaux Les fichiers : clients, fournisseurs, prospects, du personnel Les partenaires : fournisseurs, clients, financiers Les personnels : commerciaux, acheteurs, tous ses collaborateurs, intérimaires, stagiaires Les institutions : administrations, réseaux consulaires, organisations et fédérations professionnelles, syndicats Le traitement des demandes externes : courriers et courriels reçus, interrogation du site web de l’entreprise, CV transmis Les manifestations : colloques, salons, voyages d’affaires L’expérience : analyse des succès et des échecs Les réseaux personnels : clubs, associations La machine à café Experts : centres techniques, consultants privés L’intranet de l’entreprise Les documents des concurrents : plaquettes publicitaires, rapports d’activités, communiqués de presse Les sources fortuites : transports en commun, restaurants, stagiaires
  • Propriété intellectuelle • INPI Pays de la Loire : http://www.inpi.fr/index.php?id=1869 • Gestion de la propriété intellectuelle en matière de « bonnes pratiques » d’innovation collabora- tive : http://www.inpi.fr/fileadmin/mediatheque/pdf/ OPI/Innovation_collaborative_et_PI_INPI.pdf • Guide PME osez la propriété intellectuelle : http://www.dgcis.redressement-productif.gouv.fr/files/ files/guides/guide-pme-pensez-pi.pdf • France BREVETS : http://www.francebrevets.com/fr/modes-intervention • Compagnie Nationale des Conseils en Propriété Industrielle : http://www.cncpi.fr/ Veille stratégique et intelligence économique • Foire aux questions de la Délégation Interministérielle à l’Intelligence Economique : http://www.intelligence-economique.gouv.fr/ faq?field_thematique_tid=5 • Guide du routard de l’intelligence économique : http://www.pays-de-la-loire.direccte.gouv.fr/IMG/pdf/ guide-du-routard-de-l-intelligence-economique-2012-b.pdf • Guide des bonnes pratiques en matière d’intelligence économique : http://www.economie.gouv.fr/demarche-d-intelligence-economique • Autodiagnostic d’intelligence économique : http://www.experts- comptables.fr/design/csoec/html/autodiagnostic-intelligence-economique/ • Maitriser les outils web pour faire de la recherche d’information sur internet : http://ficstatic.loiret.cci.fr/dkl/BJN/veille.pdf • Initiation à la Veille sur Internet par l’ARIST Pays de la Loire : http://www.paysdelaloire.cci.fr/Industrie-Services/Veille/ Initier-une-demarche-de-veille • Evaluer la crédibilité d’une ressource sur internet : http://www.sites.univ-rennes2.fr/urfist/ressources/ evaluer-la-credibilite-dune-ressource-sur-internet • Conseil ou externalisation de la veille : ARC-ouest, la chambre syndicale régionale du conseil : http://www.cpc-arcouest. org/339_p_22706/conseil-pays-de-la-loire-historique.html et l’ARIST (voir ci-dessus) peuvent donner des informations sur les professionnels spécialisés • A la recherche de nouveaux marchés à l’export, les étapes clés de votre démarche : http://import-export.gouv.fr/ • Le dispositif régional d’appui à l’internationalisation des entreprises Pays de la Loire : http://www.pays-de-la-loire.direccte. gouv.fr/IMG/pdf/schema_regional_d_appui_a_l_internationalisation_ des_entreprises_2012.pdf • Programme DINAMIC entreprises en Pays de la Loire : http://paysdelaloire.dinamicentreprises.fr/programme Unité régionale 22 mail Pablo-Picasso BP 24209 44042 NANTES CEDEX 1 Unité régionale 22 mail Pablo-Picasso BP 24209 44042 NANTES CEDEX 1 02 53 46 79 00 www.pays-de-la-loire.direccte.gouv.fr Relecture:RuePrémion.Miseenpage:LeSquared.0240351985.Imprimeur:Goubault.Créditsphotos:Fotolia • Les collectivités territoriales s’impliquent dans la mise en œuvre de la politique régionale d’intelligence économique. • Les services de la DIRECCTE (Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi) sont dédiés au développement de l’emploi et des entreprises. • Le réseau consulaire régional et les CCI territoriales accompagnent les entreprises à toutes les étapes de leur développement et contribuent par des opérations collectives sur la veille et la sécurisation de l’information, à la diffusion de méthodes et d’outils de l’intelligence économique auprès des entreprises de la région. • Le Conseil régional de l’Ordre des Experts- Comptablesdiffusenotammentunauto-diagnostic sur l’intelligence économique à destination des entreprises sur son site internet . • Les organisations et fédérations profession- nelles, pour la plupart ont pris conscience de l’importance du bon usage de l’intelligence éco- nomique pour les TPE-PME. Intelligence économique : où trouver de l’appui en région ? Protection et valorisation du savoir-faire • Guide de la CNIL sur la sécurité des données personnelles : http://www.cnil.fr/fileadmin/ documents/Guides_pratiques/Livrets/securite/ index.html#/2/zoomed • Maitriser les risques de l’infogérance : http://www.ssi.gouv.fr/IMG/pdf/2010-12-03_ Guide_externalisation.pdf • Guide de l’hygiène informatique à destination des entreprises : http://www.pays-de-la-loire.direccte.gouv.fr/guide-de- l-anssi-sur-l-hygiene-informatique-a-destination.html • Association des professionnels de l’e-reputation : http://www.club-ereputation.fr/ • Notaires de France : http://www.notaires.fr/notaires/mandats-de-protection • Chambre de Commerce et d’Industrie de Région Pays de la Loire : http://www.paysdelaloire.cci.fr/ Commerce/Formation-competences/ Gerer-les-competences-de-votre-entreprise • Services des douanes pôle d’action économique, cellule de conseils aux entreprises : pae-nantes@douane.finances.gouv.fr