Il Etait Une Fois...       ... des végétaux sur les toits       Le principe d’installer des plantes sur les toits n’est pa...
Nombreux Avantages          Toiture classique     THEME                        CIBLE HQE         Toiture végétale         ...
ACOUSTIQUE CONFORT                 en absorption du Cible 9 :                 bruit        extérieur confort              ...
Du Support À La Plante, Un Système Complet     Du Support À La Plante, Un Système Complet     Quel que soit le type de vég...
Un Concept Innovant        Un système de végétalisation de toiture est un ensemble de matériaux et de végétaux mis en    p...
Trois types de végétalisation     Végétalisation extensive                         C’est une solution récente (années 80) ...
Végétation   Sansevieria géant,             Russelia, Durante…      Sansevieria nain,             Carpobrotus,        ...
Plaquette de presentation green roof
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Plaquette de presentation green roof

501 vues

Publié le

Publié dans : Divertissement et humour
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
501
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
16
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Plaquette de presentation green roof

  1. 1. Il Etait Une Fois... ... des végétaux sur les toits Le principe d’installer des plantes sur les toits n’est pas nouveau, nous avons tous entendu parler des «Jardins suspendus de Babylone», et autour de nous aperçu des arbres sur des terrasses, intégrés dans de véritables «jardins en l’air». Les personnes qui ont eu l’occasion de visiter la Scandinavie ont quelquefois pu voir des exemples beaucoup plus étonnants de maisons traditionnelles, avec des toitures à double pente…vertes ; c’est ce qu’il est convenu d’appeler le «chalet norvégien». Dans d’autres sociétés traditionnelles, que ce soit en Turquie, en Mongolie ou chez certains peuples Amérindiens, la présence voulue ou acceptée de végétaux sur les toitures est normale, car contribuant au rafraîchissement des volumes intérieurs en été. Pensons aussi au faîte des toitures normandes en chaume planté en Iris… Dans l’architecture du XXème siècle, la terrasse-jardin est progressivement devenue une des solutions permettant de conserver à la ville une relation avec la nature. Les éléments techniques qui constituent cette solution ont été améliorés à partir des années 1970, avec l’arrivée des membranes d’étanchéité légères et résistantes à la pénétration racinaire, et de mélanges terreux allégés.
  2. 2. Nombreux Avantages Toiture classique THEME CIBLE HQE Toiture végétale LENVIRONNEM ECO- ENT CONSTRUCTI ON intégration dans un environnement Cible 1 : minéral urbain de Relation surfaces harmonieuse végétalisées des bâtiments accueillant une avec biodiversité (flore lenvironnemen et faune) t immédiat surface minérale surface végétalisée ECO- LEAU GESTION Drainage maîtrisé Cible 5 : avec effet gestion de retardateur de leau lécoulement des pluies dorage SANTE (rétention) et diminution des Cible 14 : volumes deau qualité rejetées dans le sanitaire de réseau (par leau surface imperméable surface rétentrice évaporation) filtration des eaux de pluie en vue du stockage de leau pour un réemploi domestique DURABILITE ECO- GESTION Le complexe de végétalisation est Cible 7 : une protection Gestion de mécanique, l’entretien et thermique et UV de la qui contribue maintenance largement à accroître la pérénité du revêtement détanchéité agression directe protection UV HYGROTHERMI CONFORT E humidification de Cible 8 : lair ambiant (lutte confort contre leffet " îlot hygrothermiqu de chaleur" e généré par la concentration urbaine minérale ) réflexion absorption
  3. 3. ACOUSTIQUE CONFORT en absorption du Cible 9 : bruit extérieur confort (réverbération) et acoustique isolement acoustique amélioré en intérieur (effet de masse)réverbération isolement ASPECT VISUEL CONFORT Cible 10 : intégration dans confort visuel un environnement cf.photothèque minéral de surfaces accueillant une biodiversité (flore et faune )surface inerte végétalisation LAIR SANTE Cible 13 : absorption des qualité poussières sanitaire de environnantes et lair fixation du CO2 par les végétauxaccumulation dépollution
  4. 4. Du Support À La Plante, Un Système Complet Du Support À La Plante, Un Système Complet Quel que soit le type de végétalisation (intensive, semi-intensive ou extensive), les différents matériaux constituant le complexe de végétalisation sont successivement mis en place sur une étanchéité résistante à la pénétration racinaire selon la configuration en couches successives de bas en haut suivante : 1. 2. Une couche de drainage (différents matériaux sont employés) 3. 4. Une couche filtrante 5. 6. Une couche de culture (substrat) 7. 8. Une couche végétale (réalisée par semis, plantation, ou élément précultivé) 9. 10. Une zone stérile (non végétalisée) doit être mise en place en périphérie de la toiture, ainsi qu’autour des éléments justifiant d’un relevé d’étanchéité. Les couches de drainage et de culture sont utilisées en épaisseurs très différentes d’un système à l’autre. Chaque configuration doit préciser l’épaisseur requise pour les différents matériaux, et également la charge à Capacité Maximale en Eau (CME) apportée par le système. Cas des systèmes de végétalisation extensive ( faible poids et faible entretien) : Des variantes de configurations spéciales peuvent également être proposées en fonction des paramètres du projet : 1. Mise en place d’éléments précultivés (rouleaux ou plaques) directement sur le substrat 2. Configuration monocouche (un seul matériau assure les fonctions de drainage et de couche de culture) 3. Configurations spécifiques aux pentes supérieures à 20 %, nécessitant des dispositifs de retenue ou anti-érosion.
  5. 5. Un Concept Innovant Un système de végétalisation de toiture est un ensemble de matériaux et de végétaux mis en place sur une toiture (ou une toiture-terrasse) avec l’objectif d’assurer la pérennité de la végétation comme de la construction. Un des éléments fondamentaux de la toiture est lélément porteur (dalle béton, bac acier, panneaux bois,...) qui suivant sa nature et sa définition technique, est à même de supporter des charges et des emplois différents. Un revêtement d’étanchéité, résistant à la pénétration racinaire, est indispensable à un fonctionnement durable de l’ensemble. Une isolation thermique, généralement placée sous le revêtement détanchéité, complète la technique de toiture. Trois techniques différentes, ou concepts de végétalisation de toitures coexistent en France, le tableau ci-dessous en résume les caractéristiques : Tableau extensive semi-intensive intensive comparatif Epaisseur de 4 à 15 cm de 12 à 30 cm > 30cm substrat Poids de 60 à 180 kg/m² 150 à 350 kg/m² > 600 kg/m² support béton, acier, bois béton, acier, bois béton admissible choix de restreint large très large végétation Entretien faible limité important coût global économique moyen élevé toiture
  6. 6. Trois types de végétalisation Végétalisation extensive C’est une solution récente (années 80) radicalement distincte des suivantes : le concept de jardin est abandonné, au profit des notions de tapis végétal (à base de sedum principalement), d’aspect naturel et d’écosystème. De même, la notion d’entretien réduit est prioritaire. Les moyens de culture sont minimum (très faibles épaisseurs de matériaux sélectionnés), mais en adéquation avec une liste restreinte de plantes compatibles. Cette végétation est dite extensive. La notion de charge très limitée (et précisément définie) offre la possibilité d’utilisation sur tous supports, même légers, et dans de nombreux cas, sur des terrasses existantes (substitution d’un système complet de végétalisation, au gravier protégeant l’étanchéité). L’entretien est le plus souvent limité à 1 ou 3 passages annuels, qui n’occasionnent pas de travaux complexes. Végétalisation semi-intensive Il s’agit d’une « amélioration» de la terrasse-jardin, dans la mesure où les matériaux de culture sont dûment sélectionnés (des substrats spécifiques se substituent à la terre végétale, et la couche de drainage participe généralement aussi à la rétention en eau). Le choix des végétaux (plantes couvre-sol par exemple) et la conception d’ensemble s’orientent vers un entretien plus limité que dans la solution «traditionnelle». Les végétalisations semi-intensives ne sont pas décrites dans le cadre réglementaire actuel. Des Cahiers de Prescription de Pose de fabricants peuvent en prévoir la réalisation sur les supports légers (acier, bois), dans la mesure où la maîtrise précise des charges induites par les matériaux le permet. Végétalisation intensive, ou toiture-terrasse jardin « traditionnelle » Elle consiste à transposer en toiture les éléments d’un jardin qui serait réalisé au sol (terre végétale en épaisseurs fortes, végétaux de grande taille, gazons, arbres), en prévoyant des dispositions supplémentaires, telles que revêtement d’étanchéité résistant à la pénétration racinaire, couche de drainage et couche filtrante, zone stérile en périphérie, et bien entendu la prise en compte préalable des charges permanentes très élevées dues à la terre. L’entretien est « intensif », c’est à dire au minimum équivalent à ce que serait le même jardin au sol, à quoi s’ajoutent les contraintes particulières de montage des matériels et d’évacuation des déchets.
  7. 7. Végétation Sansevieria géant, Russelia, Durante… Sansevieria nain, Carpobrotus, Rhoéo Savane du milieu environnant Arbustives, succulentes Vivaces, graminées, gazon Bulbeuses, Aptenia, kalanchoés, Euphorbia Succulentes rases Aloès, broméliacées, Euphorbes

×