INITIATIVEDÉVELOPPEMENT Sensibilisation à l’hygiène et Promotion de
l’assainissement
Deux retours d’expérience :
• Les rel...
Les relais communautaires comme
vecteurs de sensibilisation
INITIATIVEDÉVELOPPEMENT
Déterminants de l’action :
 Zone rura...
INITIATIVEDÉVELOPPEMENT Carte de la zone d’intervention
INITIATIVEDÉVELOPPEMENT Principale problématique identifiée
Cette baisse conduit à l’arrêt complet de 6 stations de
pompag...
INITIATIVEDÉVELOPPEMENT Autres problématiques identifiées au cours de visites
de terrain :
Absence de latrines => Défécati...
INITIATIVEDÉVELOPPEMENT
INITIATIVEDÉVELOPPEMENT
Pourquoi des relais ?
Habitude ID : les sensibilisations sont réalisées
par les animateurs
Contrai...
INITIATIVEDÉVELOPPEMENT
Qui sont les relais ?
Principaux critères de sélection :
– savoir lire et écrire,
– être disponibl...
INITIATIVEDÉVELOPPEMENT
Etapes de mise en œuvre de l’action
1. Sélection des villages
2. Conception des supports d’animati...
INITIATIVEDÉVELOPPEMENT
Eléments de la stratégie de mise en œuvre
• Priorité aux villages où des sources d’eau non
potable...
INITIATIVEDÉVELOPPEMENT
Evolution de la stratégie
12 mois d’animation / relais : trop peu pour induire un
changement de co...
Impact du travail des relais
INITIATIVEDÉVELOPPEMENT
Evolution du volume d'eau distribué par centre (m3/an)
0
2 000
4 000
...
INITIATIVEDÉVELOPPEMENT
Autres Impacts
• Utilisation de bidon,
protection de l’eau avec un
sachet plastique
• Construction...
INITIATIVEDÉVELOPPEMENT Bienfaits collatéraux non prévus
• 3 autres AUE ont demandé à être
intégrées au dispositif
• Le re...
INITIATIVEDÉVELOPPEMENT
Intérêts du dispositif
• Les relais connaissent les pratiques, les histoires
locales et peuvent ad...
INITIATIVEDÉVELOPPEMENT Conditions de réussite de l’action
• La proximité des relais avec les bénéficiaires et leur
stabil...
INITIATIVEDÉVELOPPEMENT
Limites et leçons
• Il est difficile de mobiliser des femmes en tant que relais à
cause : 1- de le...
INITIATIVEDÉVELOPPEMENT La conception de messages de promotion
pour un réel changement de
comportement
Contexte :
• Haïti ...
Problématique
• Le taux d’accès aux latrines est initialement de
l’ordre de 10%
• Il n’existe pas de demande pour la const...
Quelques exemples des messages conçusINITIATIVEDÉVELOPPEMENT
Kaka pa pikan men lè w pile l ou
mache bwate
« Le caca ne piq...
INITIATIVEDÉVELOPPEMENT
« Attention, même si vous n’avez pas peur, le caca n’est pas de la 
pâte d’arachide »
« Avec les l...
Résultats du projet
• Taux de couverture de presque 100% des zones
d’intervention
• Plus de 1800 latrines construites (con...
Comment a-t-on procédé ?
Conception des messages en interne, par l’équipe projet :
– 1 responsable de programme, expatrié
...
Pourquoi cette équipe a réussi à produire
des messages innovants ?
C’est principalement dû :
1) au profil de la responsabl...
Limites
Pratique du lavage des mains adoptée seulement par 25%
des bénéficiaires (malgré le contexte d’émergence de la
cri...
INITIATIVEDÉVELOPPEMENT
Merci de votre attention
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La promotion de l'hygiène au Tchad et en Haïti

505 vues

Publié le

La promotion de l'hygiène au Tchad et en Haïti

1 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
505
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
17
Commentaires
1
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La promotion de l'hygiène au Tchad et en Haïti

  1. 1. INITIATIVEDÉVELOPPEMENT Sensibilisation à l’hygiène et Promotion de l’assainissement Deux retours d’expérience : • Les relais communautaires comme vecteurs de sensibilisation (Tchad) • La conception de messages de promotion pour un réel changement de comportement (Haïti)
  2. 2. Les relais communautaires comme vecteurs de sensibilisation INITIATIVEDÉVELOPPEMENT Déterminants de l’action :  Zone rurale isolée,  Villages de 400 à 4000 habitants, desservis par des réseaux AEP  Plus de 200 km de piste entre les villages les plus éloignés  Action mise en œuvre par AGIR, notre partenaire local, qui assure par ailleurs une mission de suivi du service de l’eau pour le compte de l’Etat => présence régulière dans ces villages
  3. 3. INITIATIVEDÉVELOPPEMENT Carte de la zone d’intervention
  4. 4. INITIATIVEDÉVELOPPEMENT Principale problématique identifiée Cette baisse conduit à l’arrêt complet de 6 stations de pompage (sur 13 ciblées) durant la période de l’hivernage à cause de l’utilisation de ressources alternatives non potables (marigots, puits traditionnels)
  5. 5. INITIATIVEDÉVELOPPEMENT Autres problématiques identifiées au cours de visites de terrain : Absence de latrines => Défécation à proximité des maisons
  6. 6. INITIATIVEDÉVELOPPEMENT
  7. 7. INITIATIVEDÉVELOPPEMENT Pourquoi des relais ? Habitude ID : les sensibilisations sont réalisées par les animateurs Contrainte : impossible pour les animateurs d’être suffisamment présent dans les 13 villages ciblés pour espérer obtenir un impact => l’idée de relais originaires et vivants dans la communauté s’est imposée à nous !
  8. 8. INITIATIVEDÉVELOPPEMENT Qui sont les relais ? Principaux critères de sélection : – savoir lire et écrire, – être disponible et stable dans le village depuis plusieurs années, – avoir une bonne réputation, – être bon communicant et être inventif, – avoir une capacité d’assimilation et de compréhension Profil type : l’enseignant villageois
  9. 9. INITIATIVEDÉVELOPPEMENT Etapes de mise en œuvre de l’action 1. Sélection des villages 2. Conception des supports d’animation (boite à image) avec l’équipe de AGIR 3. Information des AUE et identification des relais 4. Formation des relais aux techniques et outils d’animation 5. Accompagnement des relais par les animateurs (1 visite /mois/relais) lors des séances de sensibilisation
  10. 10. INITIATIVEDÉVELOPPEMENT Eléments de la stratégie de mise en œuvre • Priorité aux villages où des sources d’eau non potables ( marigots, puits ouverts) sont utilisées • Formation de formateur à destination des animateurs, qui ont ensuite formé les relais • Pré-identification des relais par les AUE + test des candidats par AGIR => choix de 2p/réseau • Indemnisation des relais (15000 CFA/mois pour 4 séances publiques + 20 visites à domicile); 12 mois prévus au budget • Formation continue via l’accompagnement des animateurs
  11. 11. INITIATIVEDÉVELOPPEMENT Evolution de la stratégie 12 mois d’animation / relais : trop peu pour induire un changement de comportement durable ⇒ Négociation avec les AUE pour prendre en charge l’indemnité des relais sur les recettes de la vente de l’eau Aujourd’hui les relais sont indemnisés 10000 CFA / mois Pérennité : 12 mois après l’arrêt des subventions du projet, sur 15 AUE, seules 3 ne payent plus les relais (recettes trop faible à cause de difficultés technique des stations de pompage)
  12. 12. Impact du travail des relais INITIATIVEDÉVELOPPEMENT Evolution du volume d'eau distribué par centre (m3/an) 0 2 000 4 000 6 000 8 000 10 000 12 000 14 000 16 000 18 000 2008 2009 2010 2011 Barabetin Barsama Bedara Bedaya Boro Dono Manga Keikal Koro Ngarokoumal Maïbo Manmassidjé Mbala Miladi Kobo Nangkassa Nianmanang Tala On observe qu’il y a globalement une augmentation des volumes d’eau distribués et consommés sur les réseaux AEP; on peut supposer que les actions des relais participent à cette augmentation, même si ce n’est pas le seul facteur. Certaines stations de pompage ne ferment plus durant la saison des pluies (3/6)
  13. 13. INITIATIVEDÉVELOPPEMENT Autres Impacts • Utilisation de bidon, protection de l’eau avec un sachet plastique • Construction de latrines • Utilisation de sacanes pour se laver les mains dans les maisons Début de changement de comportements :
  14. 14. INITIATIVEDÉVELOPPEMENT Bienfaits collatéraux non prévus • 3 autres AUE ont demandé à être intégrées au dispositif • Le responsable du centre de santé de Goundi mobilise par ailleurs les relais • Les relais sont sollicité par des directeurs d’école • Les relais disposent d’un complément de revenu stable • Amélioration des conditions de santé ? Pas assez de recul + doute sur la fiabilité des données des centres de santé
  15. 15. INITIATIVEDÉVELOPPEMENT Intérêts du dispositif • Les relais connaissent les pratiques, les histoires locales et peuvent adapter leur discours • Leur présence permanente permet des actions de sensibilisation à domicile • Leur stabilité et la prise en charge par les AUE permet une sensibilisation dans la durée, condition d’un changement de comportement durable • Les relais deviennent des compétences locales mobilisables par d’autres acteurs => effet démultiplicateur
  16. 16. INITIATIVEDÉVELOPPEMENT Conditions de réussite de l’action • La proximité des relais avec les bénéficiaires et leur stabilité est plus efficace que les interventions ponctuelles d’animateurs (aussi bon soient-ils) • Les recettes de l’eau et l’intérêt des AUE pour le dispositif a permis d’autonomiser l’action, de l’inscrire dans la durée • Une phase « d’amorçage » (=indemnisation des relais par le projet) est nécessaire pour que les AUE perçoivent l’impact de leur travail (chez eux ou chez leurs voisins) • La relation de confiance qui existe entre AGIR et les AUE a nettement facilité la mise en œuvre • Isolement de la zone => les communautés sont
  17. 17. INITIATIVEDÉVELOPPEMENT Limites et leçons • Il est difficile de mobiliser des femmes en tant que relais à cause : 1- de leur faible niveau d’éducation; 2- de leur disponibilité (les animations de groupe étant à l’heure de la préparation du repas !) • 2 relais / réseau AEP n’est pas toujours adapté à la taille de la population à couvrir • Le renouvellement et la diversification des outils d’animation est utile pour éviter de lasser le public • L’indemnité n’est pas la seule motivation des relais ; ils obtiennent une reconnaissance sociale : «j’ai envie de continuer parce que les gens m’écoutent » • Le travail des relais est quasi-institutionnalisé : les AUE transmettent le rapport du travail des relais à AGIR, en complément du rapport de gestion du réseau AEP
  18. 18. INITIATIVEDÉVELOPPEMENT La conception de messages de promotion pour un réel changement de comportement Contexte : • Haïti (département Nord Ouest) • Au moins 30 ans de diffusion de messages de promotion de l’hygiène dans le Nord Ouest • Projet d’accès à l’assainissement : subvention de la construction de latrines à 50%
  19. 19. Problématique • Le taux d’accès aux latrines est initialement de l’ordre de 10% • Il n’existe pas de demande pour la construction de latrines • Les notions d’hygiène de base (traiter l’eau, utiliser des latrines, se laver les mains) sont connues mais peu appliquées (résultat d’une enquête CAP) => La priorité est donc de faire émerger la demande en utilisant des messages innovants INITIATIVEDÉVELOPPEMENT
  20. 20. Quelques exemples des messages conçusINITIATIVEDÉVELOPPEMENT Kaka pa pikan men lè w pile l ou mache bwate « Le caca ne pique pas, mais  lorsqu’on marche dessus, on boite » Kaka se pwazon, mete l nan prizon « Le caca est poison, mettez le en  prison »
  21. 21. INITIATIVEDÉVELOPPEMENT « Attention, même si vous n’avez pas peur, le caca n’est pas de la  pâte d’arachide » « Avec les latrines, tous les caca seront pendus » « Le maître du corps doit veiller sur son corps » « Servons nous des latrines, lavons nous les mains, traitons l’eau  que nous buvons » + production de devinettes , proverbes, chants
  22. 22. Résultats du projet • Taux de couverture de presque 100% des zones d’intervention • Plus de 1800 latrines construites (contre 1300 prévues) INITIATIVEDÉVELOPPEMENT Ingrédients de cette réussite • Des messages humoristiques qui sortent des habitudes de messages moralisateurs / condescendants / sanitaire - rationalistes • Large communication, via différents supports : focus group, radio, évènements sportifs, banderoles, T-shirts… • Des réalisations techniques de qualité répondant à la demande
  23. 23. Comment a-t-on procédé ? Conception des messages en interne, par l’équipe projet : – 1 responsable de programme, expatrié – 1 assistante sociologue – 2 ingénieurs, référents techniques, originaires de la zone d’ intervention – 9 animateurs, , originaires de la zone d’ intervention A l’issue de formations sur les techniques d’animation, l’équipe s’est réunie au cours de plusieurs ateliers qui ont abouti à la production des différents messages et formats de sensibilisation INITIATIVEDÉVELOPPEMENT
  24. 24. Pourquoi cette équipe a réussi à produire des messages innovants ? C’est principalement dû : 1) au profil de la responsable de programme – Double culture : créole et française – Bonne communicante – Bonne manageuse => création d’un esprit d’équipe fort – Bonne capacité à animer la réflexion de son équipe (+ bonne compréhension de la stratégie d’intervention) 2) A l’intime connaissance du terrain par l’équipe INITIATIVEDÉVELOPPEMENT
  25. 25. Limites Pratique du lavage des mains adoptée seulement par 25% des bénéficiaires (malgré le contexte d’émergence de la crise du choléra accompagné d’un battage médiatique sur cette mesure d’hygiène de base) Cause : à priori, le système proposé n’était pas assez « smart », « chelbe », contrairement aux latrines qui procure un prestige social à son propriétaire INITIATIVEDÉVELOPPEMENT
  26. 26. INITIATIVEDÉVELOPPEMENT Merci de votre attention

×