avance au clic
Pierre de Volvic
Mon histoire commence au Puy de la Nugère, près de Volvic.
Il y a environ 12000 ans, je suis né après une éruption violent...
Mon berceau était là, dans le cratère du volcan
et j’y suis resté, oublié de tous
pendant des milliers d’années.
Mais en 1248, Dieu m’a pris « en sa sainte garde » puisque
Hugues de la Tour, évêque de Clermont, décide la
construction d...
J’ai été très honoré de la visite de Saint Louis
qui est venu ici pour marier son fils !
Les travaux ont duré des siècles puisque c’est seulement
Viollet le Duc qui apportera la touche finale…
à la fin du 19° si...
Depuis des siècles, je ne suis plus en repos: on me frappe,
on me casse, on m’arrache de mon berceau natal
dans des mines ...
Tout le monde me réclame, alors on m’exploite
désormais au grand jour.
Je suis entré dans la carrière…
… ou plutôt j’en sors !
En 1752, le naturaliste Guettard m’examine, me soupèse
et me baptise « Trachy Andésite » mais pour les Auvergnats,
je suis...
A partir de 1812, un polytechnicien,
le comte de Chabrol, s’intéresse à moi et me fait
connaître Paris. On invente même de...
Désormais, on me réclame partout,
je me sens très « exploité »
mais pas au point d’ouvrir des mines à ciel ouvert !
Je suis sombre, il est vrai, mais aux âmes bien nées,
la valeur peut attendre le nombre des années !
Depuis le 19° siècle,...
Toute la Basse-Auvergne me veut pour ses maisons,
ses immeubles, ses monuments aux morts,
ses fontaines. Je participe à to...
Même là ! J’abrite les Auvergnats temporairement…
… ou définitivement.
Et quand on ne peut pas m’inviter,
on fait quand même semblant !
Aujourd’hui, om me traite différemment, j’ai droit à la
mécanisation, ce qui n’a pas changé mon sort final !
Après avoir recherché les fissures naturelles, le carrier
me pose des clavettes pour m’extraire proprement,
presque en dou...
On me sort avec précaution, puis je passe entre
des mains (plutôt…un marteau ) qui me donne
une forme plus régulière.
Je vivais en paix, en silence et me voilà violenté, scié
(avec des diamants synthétiques malgré tout !),
débité, calibré, ...
Les plaques fines sont destinées aux dallages,
aux revêtements, à l’émaillage et les épaisses sont
utilisées par l’industr...
Je ne peux pas me plaindre de la douche,
c’est de l’eau de Volvic ! Remarquez que je devais être sale !
Pas de gaspillage,...
Et maintenant, que va-t-il m’arriver ? On m’invite toujours
car on me fait des compliments : je suis solide, je résiste à
...
Je retrouve même figure humaine grâce au talent du sculpteur.
Les mains habiles des sculpteurs me
façonnent toujours avec les
outils traditionnels.
N’insistez pas ! Vous ne saurez pas comment
des mains habiles arrivent même à me transformer
en dentelle; je deviens soupl...
Désormais, moi, pauvre Pierre de Volvic, qui restait dans mon
terroir depuis des siècles, je vais vivre un peu partout
dan...
Par la grâce d’un « pierreux », je deviens élancé,
aérien; on vient souvent me saluer et j’en suis
tout ému car j’ai la pr...
« Rien n’est plus beau mais plus incertain
que l’art par le feu. »
J’en vois de toutes les couleurs à cause des terres
et des oxydes métalliques utilisés en émaillage.
Je reçois une première couche d’engobe qui bouche mes pores.
Puis je passe au four. Après refroidissement, je subis encore...
Non, je ne regrette rien ! Je ne me reconnais plus ainsi habillé.
Je reviens en pleine nature, à Chapdes-Beaufort,
à quelques kilomètres de mon lieu de naissance
sous forme de sculptures é...
De là, je veille sur ma Chaîne des Puys et pour très longtemps.
Grâce à eux, mon aventure continue…
Mes remerciements à tous ceux qui m’ont aidé pour
cette présentation :
la Maison de la Pierre à Volvic,
l’entreprise Malle...
Pierre de volvic
Pierre de volvic
Pierre de volvic
Pierre de volvic
Pierre de volvic
Pierre de volvic
Pierre de volvic
Pierre de volvic
Pierre de volvic
Pierre de volvic
Pierre de volvic
Pierre de volvic
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Pierre de volvic

511 vues

Publié le

La pierre de Volvic est une roche volcanique qui fut très utilisée dans les constructions notamment dans les environs de Clermont-Ferrand et de Riom (Puy-de-Dôme - France).
Elle a une couleur gris clair. Elle provient en très grande partie des mines et carrières proches de la commune de Volvic (Puy-de-Dôme).

Publié dans : Voyages
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
511
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Pierre de volvic

  1. 1. avance au clic Pierre de Volvic
  2. 2. Mon histoire commence au Puy de la Nugère, près de Volvic. Il y a environ 12000 ans, je suis né après une éruption violente de gaz, cendres et roches en fusion.
  3. 3. Mon berceau était là, dans le cratère du volcan et j’y suis resté, oublié de tous pendant des milliers d’années.
  4. 4. Mais en 1248, Dieu m’a pris « en sa sainte garde » puisque Hugues de la Tour, évêque de Clermont, décide la construction d’une cathédrale, inspirée de la Sainte Chapelle. Il me choisit, moi, Pierre de Volvic, déjà réputé dans la région.
  5. 5. J’ai été très honoré de la visite de Saint Louis qui est venu ici pour marier son fils !
  6. 6. Les travaux ont duré des siècles puisque c’est seulement Viollet le Duc qui apportera la touche finale… à la fin du 19° siècle.
  7. 7. Depuis des siècles, je ne suis plus en repos: on me frappe, on me casse, on m’arrache de mon berceau natal dans des mines qui se visitent encore.
  8. 8. Tout le monde me réclame, alors on m’exploite désormais au grand jour. Je suis entré dans la carrière…
  9. 9. … ou plutôt j’en sors !
  10. 10. En 1752, le naturaliste Guettard m’examine, me soupèse et me baptise « Trachy Andésite » mais pour les Auvergnats, je suis et je reste Pierre de Volvic.
  11. 11. A partir de 1812, un polytechnicien, le comte de Chabrol, s’intéresse à moi et me fait connaître Paris. On invente même des machines pour répondre à la demande de plus en plus forte.
  12. 12. Désormais, on me réclame partout, je me sens très « exploité » mais pas au point d’ouvrir des mines à ciel ouvert !
  13. 13. Je suis sombre, il est vrai, mais aux âmes bien nées, la valeur peut attendre le nombre des années ! Depuis le 19° siècle, j’ai été invité partout.
  14. 14. Toute la Basse-Auvergne me veut pour ses maisons, ses immeubles, ses monuments aux morts, ses fontaines. Je participe à tous les actes de la vie.
  15. 15. Même là ! J’abrite les Auvergnats temporairement… … ou définitivement.
  16. 16. Et quand on ne peut pas m’inviter, on fait quand même semblant !
  17. 17. Aujourd’hui, om me traite différemment, j’ai droit à la mécanisation, ce qui n’a pas changé mon sort final !
  18. 18. Après avoir recherché les fissures naturelles, le carrier me pose des clavettes pour m’extraire proprement, presque en douceur puisqu’il n’y a pas d’explosif.
  19. 19. On me sort avec précaution, puis je passe entre des mains (plutôt…un marteau ) qui me donne une forme plus régulière.
  20. 20. Je vivais en paix, en silence et me voilà violenté, scié (avec des diamants synthétiques malgré tout !), débité, calibré, et parfois même poli et tout cela sous une bonne douche.
  21. 21. Les plaques fines sont destinées aux dallages, aux revêtements, à l’émaillage et les épaisses sont utilisées par l’industrie chimique car même les acides ne me font pas peur.
  22. 22. Je ne peux pas me plaindre de la douche, c’est de l’eau de Volvic ! Remarquez que je devais être sale ! Pas de gaspillage, l’eau est décantée, nettoyée et réutilisée.
  23. 23. Et maintenant, que va-t-il m’arriver ? On m’invite toujours car on me fait des compliments : je suis solide, je résiste à plein de maux, on m’a même dit que je vieillissais bien… mais est-ce un compliment ? Mon sort est devenu enviable car je fréquente du beau monde: artistes, restaurateurs de monuments, graveurs, émailleurs, sculpteurs. Oublié le temps de la maçonnerie !
  24. 24. Je retrouve même figure humaine grâce au talent du sculpteur.
  25. 25. Les mains habiles des sculpteurs me façonnent toujours avec les outils traditionnels.
  26. 26. N’insistez pas ! Vous ne saurez pas comment des mains habiles arrivent même à me transformer en dentelle; je deviens souplesse et légèreté… un comble pour de la pierre !
  27. 27. Désormais, moi, pauvre Pierre de Volvic, qui restait dans mon terroir depuis des siècles, je vais vivre un peu partout dans le monde grâce au talent de quelques sculpteurs.
  28. 28. Par la grâce d’un « pierreux », je deviens élancé, aérien; on vient souvent me saluer et j’en suis tout ému car j’ai la preuve que l’on ne m’oublie pas.
  29. 29. « Rien n’est plus beau mais plus incertain que l’art par le feu. »
  30. 30. J’en vois de toutes les couleurs à cause des terres et des oxydes métalliques utilisés en émaillage.
  31. 31. Je reçois une première couche d’engobe qui bouche mes pores. Puis je passe au four. Après refroidissement, je subis encore le pistolet pour la couche d’émail et alors là, c’est le grand coup de chaud: au moins 6 heures à 980 degrés ! Dire que je résiste à de tels traitements !
  32. 32. Non, je ne regrette rien ! Je ne me reconnais plus ainsi habillé.
  33. 33. Je reviens en pleine nature, à Chapdes-Beaufort, à quelques kilomètres de mon lieu de naissance sous forme de sculptures étranges et belles.
  34. 34. De là, je veille sur ma Chaîne des Puys et pour très longtemps.
  35. 35. Grâce à eux, mon aventure continue…
  36. 36. Mes remerciements à tous ceux qui m’ont aidé pour cette présentation : la Maison de la Pierre à Volvic, l’entreprise Mallet, Jacques Serre, émailleur sur lave Thierry Courtadon, sculpteur. Photos et texte: Jean Pierre Voilhes

×