RDS 2015 - Presse régionale France

3 140 vues

Publié le

retombées presse RDS 2015

Publié dans : Industrie automobile
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 140
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 762
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

RDS 2015 - Presse régionale France

  1. 1. Date : 03 JAN 16 Pays : France Périodicité : Quotidien OJD : 180176 Journaliste : Pierre Cottu Page 1/1 2478752d5430e204e2054d446f0755380e30a93811a7690 ROSES3 8684156400505Tous droits réservés à l'éditeur neuillé-le-lierre Le trophée Roses des sables : inoubliable ! Sandra et Vanessa avec les enfants du désert. Compétition exclusivement réservée aux femmes, le trophée Roses des sables s'ins- crit dans la grande tradition des rallyes raids africains. San- dra Benoît, la pilote et Vanessa Fouquet, la copilote sont reve- nues de cette première grande aventure fin octobre 2015. Aujourd'hui, dans sa maison de Neuillé-le-Lierre, Sandra nous raconte ces moments riches en découvertes, en émotions et en rencontres. « J'adore conduire, et ce côté " on the road " d'oued en oued et de dune en dune m'a séduit », avoue-t-elle. Le trophée Roses des sables n'est pas une course de vitesse, il n'y a pas de temps chrono- métré, mais plutôt une épreuve d'orientation, qui, si elle est bien menée, permet d'accom- plir le trajet en un minimum de kilomètres. C'est grâce au dé- chiffrage du « road book », aidé d'une boussole que l'on peut atteindre cette excel- lence. « Et ce n'est pas facile lors d'étapes de 300 à 500 km, lorsqu'au cœur du désert, on a à choisir entre troispistes qui mè- nent au même endroit ! » Sans parler de l'hyper-concen- tration qu'il faut avoir pour ne pas s'enliser dans les oueds ra- mollis par la chaleur, ou fran- chir les dunes, tout en gardant le moral, avec le casque qui cogne sans arrêt dans les mon- tants intérieurs du 4 x 4 ! Malgré les problèmes rencon- tres, comme la rupture de L'arrivée : on passe sous l'arche symbole de la fin des épreuves. l'embrayage en voulant porter secours à des concurrents, nos deux Novilaciennes ont pu franchir l'arche de l'arrivée. C'est aussi une aventure hu- maine, car les coffres ne sont pas seulement remplis de ba- gages, mais chaque voiture a acheminé des dons à destina- tion des enfants du désert pour une opération à coeur ouvert et à destination de la Croix- Rouge, qui a récupéré l'équiva- lent d'une tonne de denrées alimentaires, et aussi au profit de la lutte contre le cancer du sein, qui a reçu une somme de 6.000 €. Sans parler des rencontres avec les familles berbères, « de grands moments d'émotions », ajoute Sandra, la main sur le coeur... « L'instant d'une paren- thèse inoubliable dans notre vie », conclut-elle. Corr. MR Pierre Cottu
  2. 2. Date : 01 JAN 16 Pays : France Périodicité : Quotidien OJD : 223785 Edition : Avignon et Carpentras, Montélimar et Drôme Provençale Journaliste : Franck Prevot Page 1/1 DE7D45F65E606303D2624BB4D009F5CA0CF08C192103655C145CCA3 ROSES3 6277056400502Tous droits réservés à l'éditeur 26A Saint-Paul-Trois-Châteaux Trophée Roses des sables: Isabelle Oliveron'oubliera pas les dunes marocaines Isabelle Olivero a participé du 8 au 17 octobre à la ISeédition du trophée Roses des sables. Retour sur une aventure hors du commun. L'équipage 55 a terminé 66edes Roses des sables. Le Dauphiné Libéré : Comment s'est déroulé le rallye? Isabelle Olivero :«Le rallye s'est très bien passé, nous n'avons pas rencontre de soucis particuliers. Ce fut une belledécouverte,unevisiondifférenteduMaroc.UnMaroc beaucoup plus authentique avec des Marocains gentils et attachants, d'autant que nous avons pu rencontrer des enfants qui ont été formidables. La journée de remise des dons a été une très belle journée de partage, des activités avaient été organisées avec les enfants pour nous permettre de vivre un moment riche en émotion même si nous n'avions pas les mots, les petits Marocains ne parlant pas français et nous ne parlant pas non plus l'arabe.» A quoi vous attendiez-vous dans ce rallye? «C'était fidèle à ce que je m'étais imaginée. Fatiguant avec des étapes et les kilomètres qui se sont enchaînés (près de 7000). Mais le rallye est très bien organisé, on peut partir serein dans ce genre d'expédition, l'organisation sait mener sa barque pour parer à tout ennui. J'aurai peut-être aimé que ce soit plus dur, plus technique avec plus de dunes, de franchissements, ma voiture m'a enthousiasmée, elle est fantastique.» Etes-vous satisfaite de votre résultat? «Nous avons fini 66esur 168 équipages. Nous souhaitions finir dans le premier tiers, donc l'objectif n'est pas atteint. Le classement est un peu compliqué à comprendre, ce n'est pas une épreuve de vitesse. Nous arrivions toujours dans les vingt premières à l'arrivée mais en fait c'est celle qui fait le moins de kilomètres qui gagne.» Quels souvenirs en gardez-vous? «Le plus mauvais souvenir reste l'avant-rallye quand j'ai malheureusement dû changer de copilote. J'avais créé des rêves avec une amie et malheureusement elle n'a pas pu faire partie de l'aventure, la remplacer a été pour moi difficile. Heureusement j'ai trouvé Julie, de Chateauroux. Nous avons su créer un beau binôme, relativement complémentaire, qui a su s'écouter, se respecter et se donner confiance. Mon plus beau souvenir, ce sont les dunes. Cette étape que pourtant j'appréhendais, n'ayant quasiment jamais roulé sur le sable a été un plaisir de glisse, d'excitation, de complicité et de satisfaction.» Etes-vous prête à repartir sur ce rallye ou sur un autre? «Cefutvéritablementunebelle aventuremaisjepréfèreun peu plus de confidentialité et il y avait pour moi beaucoup trop de monde. Refaire un rallye n'est pas prévu pour l'instant.» Propos recueillis par Franck PREVOT
  3. 3. Date : 31 DEC 15 Pays : France Périodicité : Hebdomadaire OJD : 5771 Page 1/1 e57305cb56d00907820c4e54660c95543d46e8552152547 ROSES3 6128946400501Tous droits réservés à l'éditeur Une année d'actualité Automne AUGERVILLE-LA-RIVIERE, Samedi 17 octobre, Dany Boon et Corinne Touzet, des invités de marque pour l'inauguration des nouveaux locaux du Golf d'Augerville. PUTEAUX. Vendredi ll décembre, Didier Labruyère, Boutaïna Laouani et Mike Janovet ont reçu leurs galons lors de la Sainte-Barbe. CONTROLE AUTOMOBïL POIDS LOURI 0-20.3' SAINT-LYÉ-LA-FORÊT. Sophie Bensaci (à gauche) a participé au trophée Roses des sables, au Maroc, du 7 au 18 octobre.
  4. 4. Date : 25 DEC 15 Pays : France Périodicité : Hebdomadaire Journaliste : Laurence Richer Page 1/2 217955995be00e0b92554af4530a452c3965527ea1fb5aa ROSES3 9403646400509Tous droits réservés à l'éditeur Département Trophée Roses des sables : un idéal qui se poursuit Lors de la réception qu'elles ont organisée pour leur retour, Bérengère et Marie sont revenues sur leur aventure commune et ont présente celles qui partiront sur leurs traces en 201 o. D urant plus d'un an vous avez pu suivre leurs préparatifs Le 6 octobre dernier elles se sont lancées sur les pistes du désert marocain pour un rallye humanitaire de 5 000 km, le Trophée Roses des sables Dépassement de soi, volonté d'apporter sa pierre à une œuvre humanitaire qui vient en aide aux enfants du désert et de récolter des fonds pour l'as- sociation Le cancer du sem par- lons-en, sont autant de raisons qui ont poussé deux femmes, Bérengère Gasiorowski et Marie Berty, à participer à cette belle aventure Après avoir pris le temps de se reposer et de « redescendre sur terre », elle ont partage un moment convivial avec leurs familles et toutes les personnes qui les ont soutenues dans cette aventure, notamment les spon- sors qui ont apporté les fonds nécessaires à l'achat du 4X4 et au financement de cette aven- ture, un peu plus de 15 000 euros Au cours de la soiree les deux coéquipières de l'équipage 007 ont raconté leur traversée du désert tout en pro|etant à un public ému et conquis des films réalisés à partir de pho- tos et de vidéos prises tout au long de leur parcours Elles ont partage leurs moments de joie, leurs rencontres, maîs aussi leurs difficultés Conduire un 4X4 dans le désert à l'aide d'une boussole et d'un road-book ne semble effectivement pas être de tout repos Des pistes à perte de vue, des dunes, des cailloux, des plateaux désertiques, des lacs asséchés, les deux coéquipières, Marie au volant et Bérengère à la boussole, ont dû affronter plu- sieurs types d'épreuves de nuit comme de pur, avec un soleil de plomb comme meilleur arm « C'était pas le club Med I Plu- sieurs équipes n'ont pas pu finir le rallye Notre oo/ecfif était d'arriver au bout, Marie a été prudente, on arrivait plus tard le soir » Au retour il leur a fallu plu- sieurs semaines pour se retrou- ver, se poser, profiter à nouveau de leur famille après 18 mois au cours desquels elles ont consa- cré tout leur temps à prépara- tion du rallye « On a bouffé du rose pendant un an et demi Du sable, du sable et encore du sable
  5. 5. Date : 25 DEC 15 Pays : France Périodicité : Hebdomadaire Journaliste : Laurence Richer Page 2/2 217955995be00e0b92554af4530a452c3965527ea1fb5aa ROSES3 9403646400509Tous droits réservés à l'éditeur Vfa/éne ef Laurence ont attrapé le virus explique Bérengère, ce qui me fait le plus plaisir c'est cle ne rien prévoir, je profite cle mes week- ends en pyjama ' » Ce qui a change 2 « Je suis moins bordéli- que I Quand tu te retrouves dans un 4x4 de 3 m2 tu ne peux pas imposer ton bordel à l'autre Du coup je me suis rendu compte que c'est mieux quand tout est rangé Depuis e suis plus orga- nisée je suis aussi plus calme » Une vraie complicité « Je ne suis pas devenue fan de rallye pourtant 'ai envie dè me lancer un nouveau defi, tou- jours dans l'humanitaire, à desti- nation des enfants » poursuit-elle Ce n'est pourtant pas elle qui est à l'origine de l'aventure, maîs bien sa complice Marie « Ca faisait déjà quèlques années que /e voulais le faire, il a fallu que je vienne à Blois et que e ren- contre Bérengère dans les cou- loirs de la Chambre des metiers Des affinités se sont créées Un jour je lui ai proposé de faire le rallye, elle a mis deux semaines à me répondre » Tout au long de la prépa- ration et du rallye qui a duré onze iours, les deux femmes se sont parfaitement entendues On sent entre elles une véritable complicité et beaucoup d'affec- tion « On a pourtant des carac- tères diamétralement opposés L'équipe a bien fonctionné du premier au dernier jour On a toujours su discuter, éviter les tensions » Les rôles ont été vite répartis également « Au départ on avait envisage d'échanger maîs la navigation avec un road- book c'est une telle gymnastique intellectuelle qu'en une journée tu as acquis les automatismes Et quand on a compris comment ca marche » Depuis leur retour elles multi- plient les remerciements à tous ceux qui les ont soutenues dans cette aventure Leurs^ époux, nous retiendrons qu« Etienne a gardé les enfants et que Marco a fait tout le reste ' » Leurs parents, leurs enfants, ceux de Bérengère ne semblent d'ailleurs pas avoir souffert de l'absence de leur maman puisque « papa donne plus de bonbons » Maîs surtout tous ceux qui ont apporté leur soutien financier, des entre- prises, des commercants et des artisans de la région « Vous avez mis le paquet pour qu'on parte ' Vous nous avez fait confiance, vous nous avez boos- tées Vous faites partie du ciment de l'aventure » Et s'ils le souhaitent ils pour- ront, en 2016, apporter leur sou- tien à Valérie et Laurence qui ont annonce au cours de la soirée qu'elles venaient de s'inscrire et qu'elles porteront le numéro 41 Ça ne s'invente pas I Laurence RICHER Plus d infos de photos et de videos sur https // www facebook com/revesdesable/3fref=ts Elles l'ont fait /
  6. 6. Date : 15 DEC 15 Pays : France Périodicité : Quotidien OJD : 140564 Page 1/1 017d355a5130a40be2c542149608a5903314939c01fd5a5 ROSES3 0926536400506Tous droits réservés à l'éditeur Dommartemont Trophée des sables : récit de la course Anne André et Florence Vernet équipage 155 du Trophée des Roses des Sa- bles, representant l'associa- tion Marquises des sables, ont convié tous ceux qui les ont soutenues au Forum Pendant la soirée, elles ont relaté leur aventure dans le desert marocain Et Floren- ce Vernet d'expliquer • « Nousavonsparcouru6 500 km depuis Nancy jusqu'aux dunes de Merzouga avec un retour en Lorraine via Mar- rakech Premier temps fort du rallye • les 85 kg de maté- riels scolaires et de produits de première hygiène que nous avons apportés à l'as- sociation Enfants du désert pour venir en aide aux po- pulations démunies du Sud du Maroc Un moment de partage très émouvant avec les enfants dans leur école construite grâce au dons et à l'aide apportée par l'organi- sation du trophée, puis un repas pris en commun dans les maisons des familles des petits villages de la région de Erfoud » 2e temps fort une course de nuit, sans aucun repère, avec juste le Road Book et la boussole pour na- viguer Elles ont obtenu une belle 19e place sur cette courseI Avant l'étape marathon de 48 h en autonomie dans une immensité et des paysages fabuleux à perte de vue Le but était de garder le cap à tout prix pour arriver au bout, peu importe le temps qu'on y mettrait ' Enfin, arrivée de la course à Tazarme, le moment où chacun laisse exprimer sa joie d'avoir parcouru tous ces kilomètres Ube expé- rience éblouissante, chargée d'émotions nécessitant une • L'association Marquise des Sables est venue apporté son soutien à EnfantsduDésert. aptitude à la conduite 4x4 sur sable, et quand l'objectif est atteint, c'est une explo- sion dejoie i
  7. 7. LE REPUBLICAIN SUD GIRONDE Date : 10 DEC 15Pays : France Périodicité : Hebdomadaire Page 1/1 9177051a5cc08c0e527c4cb44601b56e36f41e46813a592 ROSES3 9107136400504Tous droits réservés à l'éditeur Un vide-greniers réussi pour une bonne action Pour cette journée « bonne action », Florence Annereau et d'autres personnes ont organisé un vide-greniers pour financer leur participation au rallye « Roses des Sables ». Melissa Msalmi, qui part en février au rallye Trophy 4L, est venue les encourager. Trois « Castériotes » à la conquête du désert ! Sur la photo: au premier plan , les trois parti- cipantes : au centre Florence Annereau ; à gauche sa fille Annabel Brocq Blanco ; à droite Melissa Msalmi.
  8. 8. Date : 10 DEC 15 Pays : France Périodicité : Hebdomadaire OJD : 11466 Page 1/1 7474b55d5d505004720c4f44c605d52038641a32d11d567 ROSES3 3391036400504Tous droits réservés à l'éditeur Trophée Roses des Sables L'aventure humaine des Roses au nez rouge ( Sabrina et Maryline ont participé au rallye-raid exclusivement féminin, à travers le désert marocain. Une expérience humaine riche d'enseignements, malgré des moments de galère. C'est leur première participa- tion au Trophée Roses des Sa- bles, Sabrma, la Talmondaise, s'est engagée "pour me sur- passer et vivre une expé- rience enrichissante humai- nement". Maryline a tout de suite dit "Oui" à la proposition de Sabrma "pour vivre une aventure extraordinaire : Ac- tion-Partage-Solidarité". Elles créent l'association "Les Roses au nez rouge", subtil mélange entre notre aventure et notre association de coeur "le rire mé- decin". Il s'agit de clowns qui in- terviennent dans différents ser- vices hospitaliers : urgences, pédiatrie, oncologie... Ces clowns offrent des moments de bonheur et d'espoir aux enfants malades ainsi qu'à leur famille. Sabrma a connu "le rire méde- cin" après que son fils ait eu un accident. Lorsqu'elle a proposé à son amie, Maryline, cette folle aventure en mettant en avant "le rire médecin" elle a accepté sans hésiter, "nous sommes deux mamans soles qui dési- rent vivre une expérience uni- que permettant au Rire méde- cin d'offrir davantage de sou- rires aux enfants hospitali- sés..." Une aventure 100% féminine... Issu de la plus pure tradition des rallyes raids africains, le Trophée Roses des Sables est une course d'orientation. Pas de notions de vitesse, l'objectif est de rallier l'étape du jour ex- clusivement à l'aide des road- book, d'une carte et d'une bous- sole, en respectant les différents contrôles de passage. "C'est un véritable dépasse- ment de soi permanent, cette course authentique, com- porte plusieurs étapes d'orientation, de franchisse- ment de dunes, sans oublier la traditionnelle et célèbre étape marathon, soit deux jours et trois nuits en autono- mie totale en plein désert". Pour une première participation au Trophée des Roses des sa- bles, c'est une brillante réussite, car l'équipage 223 remporte la 58ème place sur 168 équipa- ges au départ de Ciboure. Quand solidarité rime avec générosité ! Au-delà de l'aventure spor- tive, le Trophée des Roses des Sables est également une ex- périence solidaire envers le Maroc, terre d'accueil de la compétition. Chaque équipage devait emmener des colis de jouets, livres, vêtements, maté- riel médical... collecte avant le départ pour être distribué aux écoles du désert sud-marocain. "Nous remercions les par- tenaires qui ont bien voulu participer à notre challenge, ils nous ont soutenues de- puis la préparation jusqu'à l'arrivée, merci encore à eux". Deux semaines et 7 000 kilomètres sur route, pistes et désert • Mardi 6 octobre : Départ de Talmont-Saint-Hilaire vers Ciboure, village départ (465 km). • Mercredi 7 octobre : Traversée de l'Espagne jusqu'à Algésiras (1130 km), convocation le jeudi 8 au soir. • Vendredi 9 octobre : Traversée du détroit de Gibraltar à 4 heures du matin (1h30 de traversée), arrivée au 1er bi- vouac à Er Rachidia (730 km), le soir. • Samedi 10 octobre : 1èr> étape (122 km), remise des dons au village d'Haroun, étape de nuit (39 km). • Dimanche 11 octobre : Étape marathon sur 2 jours (380 km) - arrivée à Merzouga le lundi 12 au soir. • Mardi 13 octobre : Étape d'orientation (189 km). • Mercredi 14 octobre : Étape des dunes (82 km). • Jeudi 15 octobre : Étape d'orientation Merzouga - Ta- zarine (223 km), dernière soirée au bivouac. • Vendredi 16 octobre : Liaison Tazarine - Marrakech (374 km). • Samedi 17 octobre : Soirée de clôture - Remise des prix. • Dimanche 18 octobre : Liaison Marrakech - Tanger, traversée du détroit de Gibraltar à 18 heures. • Lundi 19 octobre : Départ d'Algésiras, jusqu'à Saint- Jean-de-Luz. • Mardi 20 octobre : Retour à Talmont-Saint-Hilaire. J I
  9. 9. Date : 10 DEC 15 Pays : France Périodicité : Quotidien OJD : 180176 Page 1/1 2a78455b5eb0fa02024747b47705354738343d4d41095c3 ROSES3 9856036400502Tous droits réservés à l'éditeur sports et loisirs Letrophée Rosesdessables,elles l'ontfait ! Lundi soir, en disant merci à leurs sponsors, Marie la blonde et Bérengère la brune ont mis le point final à leur belle aventure : « Un sponsor, c'est beaucoup plus qu'un chèque, c'est aussi quelqu'un qui croit en nous. » Après un an et demi de préparatifs en tous genres et du montage, surtout financier, de leur dossier, ces dames se sont alignées en oc- tobre au départ du trophée « Roses des sables », un rallye à travers le sud marocain qui, depuis 15 ans, s'est donné pour but de venir en aide à deux as- sociations « Cancer du sein parlons-en ! » et « Enfants du désert ». « Pour nous, cela n'a jamais étê une course de vi- tesse ! » ont affirmé les « dames en rose ». Malgré cela, au volant de son beau 4 x 4 rose, l'équipage n° 7 s'est très honorablement classé 62e sur 167. Sur écran, leur public a pu les accompagner tout au long de leur périple, de la magie d'un bivouac en plein désert à l'épreuve des pistes à travers les dunes de Merzouga. Et par- tager leurs larmes de joie au passage sous l'arche d'arrivée à Tazarine. Marie, pilote, et Bérengère, copilote, entourent Thierry Conré, un de leurs nombreux sponsors.
  10. 10. Date : 09 DEC 15 Périodicité : Quotidien OJD : 180176 Page 1/1 d07c95585aa00709c20f4564aa09f57d34e41f3ff1ba517 ROSES3 1801926400504Tous droits réservés à l'éditeur agglo de tours fondettes Les Elles tourangelles: des souvenirs plein la tête Au mois d'octobre, la Fon- dettoise Christelle Bigot et son amie de toujours, Valé- rie Duguet, ont participé au Trophée Rose des sables 2015 sous le nom d'Elles touran- gelles. Les deux jeunes femmes se sont classées 4es à l'arrivée de cette aventure marocaine avec 5.252 points. Entre les 7 et le 18 octobre, elles ont parcouru 6.000 km dans le désert à bord de leur 4 x 4, dans une aventure 100 % féminine et solidaire, sur la- quelle elles reviennent volon- tiers : « Cette aventure a ré- pondu à toutes nos attentes, au niveau pilotage et navigation. Nous avons découvert le Maroc sous un autre visage, la diver- sité de ses paysages avec les fa- meuses dunes de Merzouga ! « Nous avons pu donner nos fournitures aux enfants du vil- lage d'Haroun, partager avec eux un couscous préparépar les femmes et visiter l'école cons- truite par l'association [...] Nous nous sommes prises au jeu, décidées à aller jusqu'au bout de nos possibilités. « Nous avons anticipé la lec- ture du roadbook afin de ga- gner de prêcieux kilomètres. Nous ne nous sommes jamais perdues et n'avons eu aucun problème mécanique, ce qui nous a permis d'éviter les péna- lités ». Ce périple dont elles se disent « sorties grandies », elles la re- vivront encore et encore... et notamment entourées de leurs divers soutiens lors de la soi- rée diaporama prévue pendant la deuxième semaine de dé- cembre. Le désert donne des « Elles ».
  11. 11. Date : 04 DEC 15 Pays : France Périodicité : Hebdomadaire Page 1/3 ROSES3 9916526400501Tous droits réservés à l'éditeur LI TROPHÉE ROSES DES SABLES Une aventure 100% féminine... pour Claudine et Christine
  12. 12. Date : 04 DEC 15 Pays : France Périodicité : Hebdomadaire Page 2/3 ROSES3 9916526400501Tous droits réservés à l'éditeur Le Trophée Roses des Sables est une compétition exclusive- ment réservée aux femmes. Issu de la pure tradition des rallyes raids africains, le Tro- phée Roses des Sables est une course d'orientation. Pas de notion de vitesse, l'objectif est de rallier l'étape du jour exclusivement à l'aide d'un road book, d'une carte et d'une boussole, en respec- tant les différents contrôles de passage. Cette course authentique, à l'ancienne, comporte plu- sieurs épreuves d'orientation, de franchissement de dunes et également une étape mara- thon : deux jours en autono- mie totale. Au-delà de l'aventure spor- tive, le Trophée Roses des Sables est également une expérience solidaire envers le Maroc, terre d'accueil de la compétition Ainsi, depuis sa création, les concurrentes partent aussi pour des raisons sociales et humanitaires : - Acheminer un minimum de 50 kg de dons (hygiène, santé et scolaire) par équi- page pour l'association "Les Enfants du Désert". - Apporter un minimum de 10kg d'aliments non-péris- sables par équipage (La Croix Rouge Française). - I €/km effectué pendant la course est réserve par l'organisation du Trophée à l'association "Cancer du sein parlons-en". Quel bilan humanitaire ? - 35 tonnes de matériel pour les enfants du sud marocain (produits d'hygiène, de vête- ments, de chaussures, de matériel médical, de jouets). - Plusieurs consultations pédiatriques et dentaires dans neuf villages grâce au déplacement d'une dizaine de pédiatres. - Plus de I 600 enfants ont pu bénéficier de consultations et recevoir des traitements adap- tés à leur pathologie. - Installation de panneaux photovoltafques. Opération désert propre - Road Book imprimés sur papier recyclé. - Compensation des émissions de CO2 . - Campagne "Rouler souple". - Acheminement d'installa- tions solaires aux plus dému- nis... - Nettoyage des bivouacs - Collecte des déchets. - Des sacs oxobiodégra- dables sont remis à chaque équipage au départ, puis res- titués le soir. - Mais aussi le "Roses Eco Challenge". Le "RosesEcoChallenge" Depuis 2010, le Trophée Roses des Sables a fait le choix de donner encore et toujours plus de place au respect ae l'environnement, en créant le "Roses Eco Chal- lenge". Ce concours a pour objec- tif de rassembler et d'aider les participantes qui décident de mener une ou plusieurs actions "vertes" pendant le Trophée Roses des Sables. Différents axes de réflexion possibles et d'actions vertes en perspective pour tenter de remporter l'Oscar de l'ingé- niosité et du respect de l'envi- ronnement : - L'économie en trouvant une solution pour réduire notre consommation de carburant ou réduire nos rejets de CO2 . - La préservation, en profitant du Raid pour réaliser une action en faveur de l'environ- nement (panneaux solaires, pompes à eau...). - La sensibilisation en agissant pour la planète et en montrant l'exemple auprès des autres équipages du Raid... Notre équipage Nos origines basque pour l'une et du bassin darcachon pour l'autre, ainsi que notre penchant pour la gastronomie locale ont motivé le choix
  13. 13. Date : 04 DEC 15 Pays : France Périodicité : Hebdomadaire Page 3/3 ROSES3 9916526400501Tous droits réservés à l'éditeur du nom de notre associa- tion : "Muxu Cannelé et Cornes de gazelle". - Claudine Biscay, origi- naire de Béhasque, habite à Luxe, mariée, trois enfants, psychologue depuis 23 ans installée en libéral, avec plu- sieurs missions de consultante qui l'ont amenée à travail- ler sur tout le Pays basque, notamment en Soûle mais aussi une constante profes- sionnelle dans son parcours : la sécurité routière avec les bilans psychotechniques et l'animation de stages de sen- sibilisation dans tout le dépar- tement, dont Saint-Palais où se trouve maintenant son cabinet. - Christine Geste qui vit sur le Bassin darcachon, mariée, deux enfants, formatrice en sécurité routière avec qui elle coanime quèlques stages à Pau et Biarritz. Toutes les deux, sportives, ont partage leurs passions. Line admiration réciproque, le goût des défis, des week- end 4X4, le Rallye des Cimes, le bruit des moteurs, les vacances bivouac sac à dos, le chemin de Saint-Jacques, des enfants plus grands et un jour la question se pose : pourquoi pas le Rallye Roses des Sables ! Le périple De Ciboure à Algésiras pour prendre le bateau puis Tan- ger et Rachidia : on fonce vers le Sud-Est pour retrouver les dunes de Merzouga et le désert (erg chebbi), puis Ris- sani, Tazarine, Ouarzazate, col de Tichka et arrivée à Marrakech. Un peu moins de 6 DOO km. Leur ressenti Des souvenirs fabuleux car beaucoup de péripéties : "Mauvaise compréhension du road book sur la première étape qui nous fait faire trop de kilomètres (le but étant d'en faire le moins possible) et qui nous place direct en bas du classement (168e ). Moral en berne, mais bon, visiblement c'est ce qu'il nous faut pour rentrer dans la course, car tous les jours nous nous boni- fions et gagnons 30 places au classement chaque jour, pour finir 39e . Pour nous, c'est une belle remontée ! Mais c'est sans compter les problèmes mécaniques : sur le deuxième jour marathon, nous cassons la direction, il faut se rendre à l'évidence, il faut appeler l'assistance mécanique : verdict les quatre gougeons sont cassés, on en trouve un dans notre tiroir mécanique, il va falloir rouler encore 70 km tout en resser- rant tous les 5 km l'unique boulon avec une clé de 17, clé de m... chinoise selon notre mécano, le grand Pier- rot Coulet, 39 Paris/Dakar, 39 Rallye des Cimes Hl Ce rallye est plein de surprises et de belles rencontres.... Autre bon souvenir : quèlques mots en euskara échangés avec Jean-Pierre Arbelbide qui officie avec son épouse Christine en tant que com- missaire de course, chargé de relever nos kilomètres au départ et sur les différents cp. Solidarité féminine : l'appel est lancé pour trouver trois autres gougeons auprès des autres HDJ 80 revenus au bivouac sans quoi nous ne partirons plus... C'est trou- vé H! et réparé dans la nuit. Enlisées dans un lac bien vaseux, là encore c'est grâce à nos équipages québécois que nous nous en sortons sans pénalité cette fois • quèlques pelletées, des cailloux, deux sangles, deux véhicules et hop en piste. Des paysages et parcours très dépaysants : des dunes, du sable, des oueds mous, des passages de rivière, des plateaux très roulants mais piégeux, des lacs asséchés, des cailloux, des cailloux et encore des cailloux, des ronds, des gros, des poin- tus très noirs... paysages lunaires, peu d'arbres et puis sortie de nulle part, une oasis. Les rencontres avec la popula- tion locale (couscous préparé par les femmes du village d'Haroun) notamment à tra- vers la remise des dons : près de 100 kg que nous avons acheminés, produits d'hy- giène, matériel pédagogique, chaussures et vêtements, grâce notamment aux dons des pharmacies de Saint- Palais et de Lége Cap Ferret, en faveur d'une association "Les enfants du désert" qui vient en aide aux familles les plus démunies. Et toujours quèlques petites galères qui nous font appré- cier les moments de calme (voyants qui s'allument, roue déjantée, roue crevée, flexible du compresseur entaillé juste le jour où on en a le plus besoin...) Et puis, plusieurs petits bon- heurs comme la douche fraîche du soir après une bonne journée de poussière et de sable, ou encore le bonheur de ne pas s'ensa- bler dans les passages de dunes, les franches rigolades et quèlques verres échangés avec nos copines québé- coises, autour d'un feu, les levers de soleil dans le désert. C'était une belle aventure, pleine et riche d'émotions, des petits nœuds au ventre dans les décisions à prendre chaque jour, même si on gar- dait toujours à l'esprit que tout ceci n'était qu'un jeu, qu'une belle partie de plaisir. Merci encore une fois, à tous nos partenaires et sponsors, à tous ceux et celles qui nous ont aidées à réaliser cette aventure, que ce soit par leur participation au loto, par l'achat de chèches, ou encore pour leurs dons" •
  14. 14. Date : 03 DEC 15 Pays : France Périodicité : Quotidien OJD : 99976 Page 1/1 B370B52B56C0DA0CB2CD4BB4B60475013DB37779E1D25B6AA7A4CA4 ROSES3 3072126400504Tous droits réservés à l'éditeur ASFELD Elles sèment des mercis Vendredi dernier, les Semeuses d'étoiles, Rat et Christine, ont remercié à leur manière leurs partenaires pour leur grande générosité. Rappelons que c'est grâce au soutien de tous qu'elles ont pu participer au trophée Roses des sables. Elles avaient préparé un apéritif dînatoire très copieux, au cours duquel une vidéo et des photos ont été projetées. Elles les ont tour à tour commentés avec, parfois, unpetitbrin d'émotion. L'occasion faisant le larron, les invités ont pu converser avec les deux Semeuses et leurs maris, ces derniers ayant Ouvre en préparant leur 4x4. «Depuis que ce trophée existe, c'est la première fois que nous contrôlons un véhicule aussi bien équipé», ont carrément confié des organisateurs.
  15. 15. Date : 03 DEC 15 Pays : France Périodicité : Quotidien OJD : 94689 Page 1/1 C575B5925400E409923946F4A606D53139733D74E14A546049290B8 ROSES3 9661126400504Tous droits réservés à l'éditeur ASFELD Elles sèment des mercis Vendredi dernier, les Semeuses d'étoiles, Rat et Christine, ont remercié à leur manière leurs partenaires pour leur grande générosité. Rappelons que c'est grâce au soutien de tous qu'elles ont pu participer au trophée Roses des sables. Elles avaient préparé un apéritif dînatoire très copieux, au cours duquel une vidéo et des photos ont été projetées. Elles les ont tour à tour commentés avec, parfois, unpetitbrin d'émotion. L'occasion faisant le larron, les invités ont pu converser avec les deux Semeuses et leurs maris, ces derniers ayant Ouvre en préparant leur 4x4. «Depuis que ce trophée existe, c'est la première fois que nous contrôlons un véhicule aussi bien équipé», ont carrément confié des organisateurs.
  16. 16. Date : 02 DEC 15 Pays : France Périodicité : Quotidien OJD : 223785 Journaliste : Laurence Despres Page 1/2 D27A15475CB06605E2C640640701A5CA3E93166A91E0502046D4BD0 ROSES3 5187916400508Tous droits réservés à l'éditeur S74 automobilele coin des féminines Les Chablaisiennes ont participé aurallye "Les Roses des sables" au Maroc À la gloire dè mon père Si la vie n'a pas toujours été tendre avec Véronique Bernaz et Nadine lacazzi, deux sœurs originaires de Thonon-les- Bams, elle les a toutefois dotées d'une sacrée force de caractère. En effet, elles ont participé courant octobre au rallye-raid Les roses des sables, un rallye exclusivement féminin disputé dans le désert marocain. Véronique Bernaz et Nadine lacazzi ont découvert, en octobre, ce rallye-raid exclusivement féminin.Photo DR Le projet « Les roses du Léman » est né il y a tout juste un an suite au décès du papa de nos deux aventurières qui lui avaient fait la promesse de prendre un jour part à l'épreuve. Outre l'hommage paternel, Nadine et Véronique ont également été les ambassadrices lors de la course de l'association « le cancer du sein, parlons-en » puisque toutes deux ont été tour à tour touchées par la maladie « Des momentsde partage uniques » Après l'inscription validée en novembre dernier, une course contre la montre s'est alors engagée comme le précise Véronique, la pilote. « Nous avons d'abord dû chercher des sponsors pour boucler notre budget. Je suis à la tête d'un centre automobile Midas en région parisienne et j'ai ainsi pu compter sur la précieuse aide de mes fournisseurs ainsi que certains clients qui ont souhaité participer en effectuant des dons. Ma sœur, Atsem dans le Chablais, a dû prendre des congés extra scolaires pour participer à la course. Elle s'est chargée de démarcher les supermarchés et collectivités pour obtenir des produits d'hygiène, des manuels scolaires et des maillots de football que nous avons redistribués aux enfants du désert. Nous sommes parties avec plus de 70 kg de marchandises que nous avons pu distribuer au cours d'un après-midi inoubliable. Voir tout le bonheur dans les yeux de ces enfants restera un moment magique ! Sur les conseils de l'organisation, nous avions loué pour l'occasion un véhicule 4x4 dans une concession spécialisée. » Début octobre, l'équipage 209 a pris la direction de l'Espagne avant un périple en bateau pour rejoindre Fez et la ligne de départ en compagnie des 195 autres équipages pour une aventure de plus de 6000 kilomètres dans le désert. Une expérience inoubliable. « Nous avons été coupés du monde pendant le rallye, mais nous avons vécu des moments magiques avec une solidarité exceptionnelle entre les équipages, des moments de partage uniques avec les habitants du désert. Nous avons tissé des liens
  17. 17. Date : 02 DEC 15 Pays : France Périodicité : Quotidien OJD : 223785 Journaliste : Laurence Despres Page 2/2 D27A15475CB06605E2C640640701A5CA3E93166A91E0502046D4BD0 ROSES3 5187916400508Tous droits réservés à l'éditeur d'amitié avec d'autres équipages puisque nous avons vécu Laurence DESPRES en communauté dans le Bivouac durant la course. » Véronique Bernaz, séduite par l'aventure est d'ores et déjà engagée pour l'édition 2016 qu'elle vivra en compagnie dè sa meilleure amie.
  18. 18. Date : 01 DEC 15 Pays : France Périodicité : Quotidien OJD : 749258 Edition : La Roche-sur-Yon Page 1/1 dc76f57c55a08b0db23d4134f20b456e3a63a05e51ae576 ROSES3 7830816400502Tous droits réservés à l'éditeur Talmont-Saint-Hilaire Roses des Sables : l'aventure de Sabrina et Maryline Marilyne Challet et Sabrina Manse (au centre) ont remercie l'ensemble de leurs partenaires. Les jeunes aventurières sont de re- tour. La Talmondaise Sabrina et l'An- gevine Maryline ont participé, du 8 au 18 octobre, au Trophée Roses des Sables, un raid féminin au Ma- roc, créé en 2000. 150 équipes ont participé à la compétition. Chaque annee, des femmes, toujours plus nombreuses, tentent l'aventure de ce rallye 100 % féminin, et s'élancent en 4x4, buggy, moto ou quad dans le désert marocain. Écocitoyenneté et solidarité sont également au rendez-vous, avec une remise de dons aux enfants du grand sud marocain, et le Roses-éco-chal- lenge, qui recompense le meilleur projet en faveur de l'environnement mené au Maroc ou dans un autre pays a l'occasion de ce raid réserve aux fem mes. Tous les partenaires du duo étaient réunis à la Médiathèque pour parta- ger ces quèlques moments de bon- heur, d'aventure et de souvenirs au- tour d'un film et d'échanges.
  19. 19. Date : 27 NOV 15 Pays : France Périodicité : Hebdomadaire Journaliste : Sophie Neupert Page 1/1 ce7f45525530d209d2e34814550dc5d6374353053121596 ROSES3 4856316400524Tous droits réservés à l'éditeur Deux tortues des sables en plein préparât!! CANEJAN Toutes deux amies et Canéjanaises de sur- croît, Corinne et Nathalie ont décidé de se lan- cer dans une aventure sportive 100 % féminine et solidaire : le trophée Roses des Sables. Désormais bien connu, ce rallye humanitaire a pour but d'aider les enfants au Maroc en apportant des produits d'hygiène et de la puéricul- ture, en partenariat avec l'as- sociation Enfants de Désert. Afin de financer ce projet qui leur tient à cœur, elles ont créé l'association Les Tortues des Sables et sont toujours à la recherche de sponsors et de dons. En parallèle, elles proposent des séances de pilâtes une fois par mois et ont aussi organisé un tournoi de belote en partenariat avec la ludothèque canéjanaise Les Couleurs du Jeu en novembre dernier. Le week-end des 12 et 13 décembre, elles seront à nou- veau présentes au marché de Noël communal. L'occasion de les rencontrer et de soute- nir leur épopée autant sportive que caritative, qui vise à trans- porter des dons à l'attention des enfants défavorisés du grand sud marocain. Sophie NEUPERT Nathalie et Corinne forment l'équipage 36 du futur trophée Roses des sables au Maroc. Contact Corinne Bournerie-Labaune au 06 W 22 69 99 et Corinne labauneOsfrfr Nathalie Masson-Ruau au 06 33 08 86 59
  20. 20. Date : 27 NOV 15 Périodicité : Quotidien OJD : 171431 Journaliste : Sylvie Bizard Page 1/1 9E7235BB5010DA0082A74264C90495DD3E139A19514F5A91189C56E ROSES3 4130416400524Tous droits réservés à l'éditeur locale trophée rose des sables « Une aventure exceptionnelle » pour les deux Sylvie Sylvie Aita, pilote, et Sylvie David-Boulin, copilote, ont participé au trophée Roses des sables. Un formidable souvenir. Pouvez-vous expliquer le but de cette épreuve ? Ce trophée vient chaque année au soutien de l'association Les Enfants du désert, chaque équipage apportant plus de 50 kg de dons. Mais il est aussi solidaire d'associations comme « Cancer du sein, parlons-en ! » ou encore « Le club des petits-déjeuners ». C'est une épreuve sans notion de vitesse. L'objectif est de rallier l'étape du jour exclusivement à l'aide d'un road book et d'une boussole, en respectant les différents contrôles de passage (CP). Nous sommes parties de Ciboure, directionAlgesiras, pour prendre le bateau pour Tanger. Puis ce fut Haroune pour la remise des dons, bivouac à Er-Rachidia, une nuit à Rissani et,pourfinir, àMarrakech. Delà, ànouveauTangeret enfin la France et L'Isle-Jourdain. Au total, plus de 5 200 km. Que retenez-vous de cette aventure ? La préparation aura duré un an. La recherche de sponsors pour une participation financière ou en matériel pour le véhicule a été très difficile. Mais chaque euro récolte a contribué à atteindre le budget prévu, soit plus de 10 500 €, sans compter, bien sûr, le 4 x 4 acheté et préparé par nos soins. Il faut avoir des notions de mécanique mais la motivation est le plus important. Aujourd'hui, nous pouvons dire que nous avons vécu une aventure exceptionnelle. Le seul regret que nous pourrions avoir est que la soirée de l'étape marathon aurait dû être une soirée de fête entre équipages. Mais nous avons tellement bien roulé ce jour-là que nous nous sommes retrouvées toutes seules. Nous avons posé notre tente sur une superbe colline. Nous tenons une nouvelle fois à remercier nos sponsors, partenaires et amis, sans qui rien n'aurait été possible, et que nous avons réunis pour partager le verre de l'amitié. Pour 2016, Sylvie David-Boulin participera au Rallye des Gazelles en tant que pilote, et Sylvie Aita à un raid au Maroc, où elle apportera des dons pour une école. Sylvie BIZARD
  21. 21. Date : 26 NOV 15 Pays : France Périodicité : Quotidien OJD : 223785 Edition : Léman-Genevois, Thonon-les-Bains Page 1/1 2C77F51554606A0A42F145A4BA03D59D3323440D41BE54D361F0C7B ROSES3 2744216400503Tous droits réservés à l'éditeur 74C Thonon-les-Bains TROPHEE DES ROSES DES SABLES DéfiDeux sœurs domptent les dunes »Nadme lacazzi (pilote) et Véronique Bernard (co-pilote) ont participé au ISetrophée des Roses des sables, une course d'orientation en 4x4, exclusivement féminine. À cette fin, elles ont créé l'association "Les Roses du Léman" pour évoquer la lutte contre le cancer du sem. Elles ont parcouru 650km pour rejoindre Ciboure, puis traversé l'Espagne, pris le bateau à Algésiras afin de gagner le Maroc. Le rallye s'est élancé au sud de Fez avec 196 équipages, pour six étapes de 300 à 400 km dans le désert avec épreuve d'orientation, étape de nuit, marathon, dunes de sables. Nadine et Véronique ont retenu un moment fort avec la rencontre avec les enfants du désert, auxquels elles ont donné 50kg de produits d'hygiène, affaires scolaires, vêtements, matériel médical. À Marrakech, après 6000km, les Roses du Leman ont terminé 86esur 196. « Ce rallye a été très physique et restera une superbe expérience. » Nadine et Véronique lacazzi ont vécu, lors du Trophée des Roses des Sables, une belle aventure sportive et humaine
  22. 22. Date : 26 NOV 15 Pays : France Périodicité : Quotidien OJD : 749258 Edition : Nantes Sud-Loire Vignoble Page 1/1 897695305610100d420346a4da0b857a32235602a10e53a ROSES3 5643216400506Tous droits réservés à l'éditeur Ellesracontentleuraventuredans ledésert Sophie et Véronique ont bouclé leur rallye-raid humanitaire au Maroc. Une expérience forte qu'elles partagent. Sophie et Veronique sont revenues avec le plein de souvenirs. L'aventure dans le désert a duré une dizaine de jours. « C'était vraiment plus fort que tout ce qu'on avait imaginé », s'exclament en cœur les deux copines, les yeux encore per- dus dans les dunes. Sophie Bizeul et Veronique Bomot se sont démenées pendant plus d'un an pour réunir les fonds qui leur permettraient de réali- ser leur rêve. Elles voulaient participer au tro- phée Roses des sables, un rallye-raid avec des équipages uniquement fé- minins et un objectif humanitaire : livrer des produits d'hygiène a une ONG, Les enfants du désert. 2015 était la bonne année, avec deux an- niversaires : les 15 ans du rallye et les 10 ans de l'ONG. Aujourd'hui, l'aventure est terminée. Sophie Bizeul et Véronique Bomot sont allées jusqu'au bout sans faillir. Elles ont livré le matériel pour les en- fants marocains et, en échange, sont revenues avec des tonnes de souve- nirs. Elles résument : « De l'action du matin au soir et même la nuit, avec une épreuve spéciale, des pannes à répétition, des moments de doutes, des larmes et des silences pesants, le désert où l'on se perd, les dunes où l'on s'ensable, les mo- ments inoubliables avec les popu- lations locales, le temps d'un re- pas ou d'une séance de peinture au henné, la solidarité, la concurrence et des rencontres fortes. » Pour remercier tous ceux qui les ont soutenues, Sophie Bizeul et Véro- nique Bomot organisent « une soirée souvenirs avec films, photos, anec- dotes et verre de l'amitié ». Vendredi 27 novembre, à par- tir de 20 h, XV bar, 18, rue Octave- Rousseau, Rezé. Sur réservation au 02 40 40 87 66.
  23. 23. PRESSE OCEAN Date : 25 NOV 15Pays : France Périodicité : Quotidien OJD : 32810 Page 1/1 f67365365fe03b00c2084d24ee0a85ae35a2f09a41a15bb ROSES3 8475016400502Tous droits réservés à l'éditeur LesVer'Sodudésertontrelevéledéfi L es Ver'So du desert, aliasVeroniqueBomot et Sophie Bizeul, se sont démenées pour partici- per a l'aventure humanitaire du trophee Roses des sables dans le desert marocain Elles ont relevé le defi et fi- nissent 97e « Ce rallye était encore plus fort que ce a quoi on s'attendait ' » lancent Les Ver'So du desert L'action, le partage et la solidarite se décimaient ainsi pendant tout le rallye « On pense a l'action de 6 ha minuit, parce qu'ilfaut tout gerer, tout véri- fier avant, pendant et apres Les Ver So du desert ont passe la ligne d arrive a Marrakech en 97e positionsur168équipages les épreuves » Elles ne sont pas déçues tant les moments forts étaient nombreux « II y avait un reel partage entre les 168 équipages et la cen- taine de personnes gerant tout le staff, poursuivent- elles La communaute des Roses est une grosse ruche » Lerallyecommence aTanger «maîsva crescendo, çamonte en puissance d'orientation, depilotage et derencontres » Soiree rétrospective avec photos surcetteexpéditionvendredia 20h auXVBar Uniquementsur réservation au02 40 40 87 66
  24. 24. Date : 25 NOV 15 Pays : France Périodicité : Quotidien OJD : 280453 Page 1/1 3c7515305ae06d0122e64c541a0ef5e03362c89f714f5fe ROSES3 0478016400501Tous droits réservés à l'éditeur • ROSES'FORTAISES, LE RETOUR Avec leurT place remportée au 15E trophéeRosesdessables,rallye humanitaire 100% féminin se dé- roulant au Maroc, Christel et Isa- belle remercieront leurs soutiens, cesamedidès19h30,salled'ERDF, boulevard Pouzet.
  25. 25. Date : 19 NOV 15 Pays : France Périodicité : Bimensuel Page 1/2 ROSES3 5352806400504Tous droits réservés à l'éditeur Muncauelé...&arieldefazelle Claudine et Christine Claudine Biscay et Christine Gesta ont participé dernière- ment au Rallye Trophée Roses des Sables au Maroc. Le Miroir : Pouvez-vous vous présentez? Claudine Biscay : Je suis originaire de Béhasque. J'habite à Luxe, mariée, j'ai trois enfants. J'officie en tant que psychologue depuis 23 ans en libéral, avec plusieurs missions de consultante qui m'ont amenée à travailler sur tout le Pays Basque, notam- ment en Soûle. Une constante professionnelle, la sécurité routière avec les bilans psy- chotechniques et l'animation de stages de sensibilisation dans tout le département, dont St Palais où se trouve maintenant mon cabinet. Ma coéquipière se nomme Christine Gesta qui vit sur le bassin darcachon, mariée, deux enfants, formatrice en sécurité routière avec qui j'anime quèlques stages à Pau et Biarritz. LM : Vous êtes passionnée de sports paraît-il ? CB : Nous le sommes en effet ! Christine, maratho- nienne, m'a amenée sur quèlques courses à pied dont la Béhobia à St Sébastien. De mon coté, je l'ai encouragée à me suivre sur les pentes d'Hirukasko, du côté de Bidarray. Nous avions une admiration réciproque, le goût des défis, les week-ends en 4x4, le rallye des Cimes, le bruit des moteurs, les vacances bivouac sac à dos, le chemin de St Jacques, des enfants plus grands...et un jour je lui pose la question '... ça te dirait de faire un rallye, le trophée Roses des Sables' ... LM : Comment s'est dérou- lé votre périple? CB : Nous sommes parties de Ciboure jusqu'à Algésiras pour prendre le bateau puis Tanger et Rachidia. Nous avons foncé vers le sud -est, pour retrouver les dunes de Merzouga et le désert (erg Chebbi) puis Rissani, Tazarine, Ouarzazate, col de Tichka et arrivée à Marrakech soit un peu moins de 6000 km. LM : Qu'en avez-vousgardé? CB : Des souvenirs fabu- leux avec beaucoup de péri- péties. Une mauvaise com- préhension du road book sur la première étape nous a fait faire trop de km, le but étant d'en faire le moins possible, ce qui nous place directement en bas du classement soit 168 ème! Le moral est en berne, mais bon, visiblement c'est ce qu'il nous faut pour rentrer dans la course car tous les jours nous nous bonifions et gagnons 30 places au classe- ment, pour finir 39e. C'est une belle remontée! Maîs c'est sans compter les problèmes mécaniques, sur le 2e jour marathon, nous cas- sons la direction, il faut se rendre à l'évidence, il faut appeler l'assistance méca- nique! Verdict les 4 gougeons sont cassés, on en trouve un dans notre tiroir, il va falloir rouler encore 70 km tout en resserrant tous les 5 km l'unique boulon avec une Clé de 17, clé de m.... chinoise selon notre mécano, le grand Pierrat Couillet, 39 Paris Dakar, 39 Rallye cles Cimes!!! Ce rallye est plein de surprises et de belles rencontres.... Autre bon souvenir, quèlques mots en euskara échangés avec J.Pierre Arbelbide qui officie avec son épouse Christine en tant que commis- saire de course, chargé de relever nos kms au départ et sur les différents Cp. Et puis la solidarité féminine! L'appel est lancé pour trouver trois autres gougeons auprès des autres HDJ 80 revenus au bivouac, sans quoi nous ne partirons plus... C'est trouvé... et réparé dans la nuit ! Enfin, enlisées dans un oued mou, c'est grâce à nos équi-
  26. 26. Date : 19 NOV 15 Pays : France Périodicité : Bimensuel Page 2/2 ROSES3 5352806400504Tous droits réservés à l'éditeur pages québécois que nous nous en sortons sans pénalité cette fois, quèlques pelletées, des cailloux, 2 sangles, 2 véhi- cules et hop en piste ! Les paysages sont fabuleux, des dunes, du sables, des oueds mous, des passages de rivière, des plateaux tres rou- lant maîs piegeux, des lacs asséchés, des cailloux des cailloux et encore des cailloux, des ronds, des gros, des poin- tus très noirs...paysages lunaires, peu d'arbres et puis sorti de nulle part un oasis! L.M : Quel est le but de ce Rallye 'Roses des sables ' ? CB : C'est partir à la ren- contre des populations locales, et partager un mer- veilleux couscous préparé par les femmes du village d'Ha- roun, inoubliable1 Maîs surtout la remise des dons, soit près de 100 kg achemines, pro- duits d'hygiène, matériel pédagogique, chaussures et vêtements, grâce aux dons des pharmacies de St Palais et de Lège- Cap- Ferret, en faveur d'une association " les enfants du desert" qui vient en aide aux familles les plus démunies. Quèlques petites galères nous font apprécier les moments de calme, voyants qui s'allument, roue déjantée, roue crevée, flexible du com- presseur entaillé juste le jour où on en a le plus besoin etc. Plusieurs petits bonheurs aussi comme la douche fraîche du soir après une bonne journée de poussière et de sable, ou encore le bon- heur de ne pas s'ensabler dans les passages de dunes, les franches rigolades et quèlques verres échangés avec nos copines québé- coises, autour d'un feu. Et les levers de soleil dans le désert!!! C'était une belle aventure, pleine et riche d'émotions, avec des petits nœuds au ventre dans les décisions à prendre chaque jour, même si l'on gardait toujours à l'esprit que tout ceci n'était qu'un jeu et une belle partie de plaisir. Je profite de l'interview pour remercier encore une fois, nos partenaires et sponsors, ceux qui nous ont aidées à realiser cette aventure que ce soit par leur participation au loto, a l'achat de chèches, ou encore pour leurs dons. LM : Un prochain rendez- vous sportif? CB : Le prochain? A voir... nen de défini... continuer à arpenter les montagnes pyré- néennes, et qui sait, peut- être faire un autre rallye? En moto- neige au Québec?
  27. 27. Date : 22 NOV 15 Pays : France Périodicité : Quotidien OJD : 124580 Journaliste : J.M. Page 1/1 c77f65265cf0e609720e4ac4560c352737f25d6e21865ef ROSES3 6886706400504Tous droits réservés à l'éditeur Alnilles SAINT-REMY-DE-PROVENCE LegrandcœurdesDelphine lesmènejusqu'auMaroc L 'équipage NK 300 "Lady RoseDeBougainville" pi- lote par une Saint Rémoi- se qui a remporté le 15e Tro- phéeinternationalRosesdesSa- bles. Ce rallye automobile 100%fémininestouvertexclusi- vement aux 4x4, Quad et SSV comptait 168 équipages dont 2motos soit336fillesde 8 natio- nalités différentes. Partie de Biarritz le 7 octobre et retour le 18 octobre à Tanger au Maroc cette course était composée de 7 étapes avec une navigation uniquement "à l'orientation" dont une de nuit. Un engagement 24 h/24 Un Rallye de 6000km dont 5DOO dans les dunes au départ de Tanger n'a pas été de tout re- pos pour les concurrentes : des effortsphysiquesnon-stop, des nuits très courtes, concentra- tion extrême toujours, chaleur insupportable parfois, peur d'ensablement ou de la casse du matériel durant l'étape de nuit sans assistance mécanique sur 355 km, les marches à pied dans le désert avec jumelles et boussole, afin de trouver le bon cap, l'angoisse du classement etc.jusqu'à la joie suprême de passer la ligne en tête du classe- mentfinalàMarrakech. Au-delà de la performance sportive, cette compétition a aussi une vocation humanitaire pour venir en aide aux enfants du désert. Pour la Saint Rémoi- seDelphine Crosse etsacopilo- Delphine (la Saint-Rémoise) et Delphine ont remporté le 15e Trophée international Roses des Sables. / PHOTO FLASHSPORT te Delphine Coste, dont c'était la2e participation, cettevictoire devant les Canadiennes et les Belges a une autre satisfaction : celle de s'engager concrète- ment dans un projet humanitai- re dont le Rallye est partenaire et solidaire, au profit des En- fants du Désert en leur appor- tant des dizaines de kilos de pro- duits alimentaires etles milliers de brosses à dents généreuse- ment collectés par les jeunes du collège Roquecoquille de Châteaurenard et qui ont été re- mis àlaCroixRouge surplace. Unepassion qui aun prixaus- si : près de 15000 euros, mais avec cette Coupe du premier prix ramenée à Saint Rémy de Provence, nos deux Delphine gagnent l'engagement pour le trophée "Roses des Sables 2016". Il faut dire que Delphine Gros- se est tombée très tôt dans le chaudron des sports automobi- les, grâce à son parrain qui n'est autre que Luc Pagnon (9Paris-Dakar à son actif). Nos deux charmantes aventurières recherchentdes sponsors. J.M. Contact Delphine Crosse 00647530043 www.luluenprovence.com
  28. 28. Date : 20 NOV 15 Pays : France Périodicité : Quotidien OJD : 749258 Edition : Les Sables d'Olonne Page 1/1 d473759d5900340ea2bb4514c40f85943722b3458195525 ROSES3 4734506400502Tous droits réservés à l'éditeur Sud-Vendée LaTranche-sur-Mer L'aventure humaine de Magali et Sévrine aux Roses des sables Les deux jeunes femmes ont participé à ce rallye-raid exclusivement féminin à travers le désert marocain. Une expérience humaine riche d'enseignements, malgré les moments de galère. Elles en avaient reve, maintenant ça y est elles I ont fait Sevnne Mourat, en seignantedeZumbaa La Tranche et Magali Bertaud, mytilicultnce a L'Ai- guillon ont participe au Trophee Roses des sables un raid 100 % fé- minin qui s est déroule au Maroc, en octobre Germee dans la tête de Magal puis partagée par Sevnne I idée de cette aventure dans le desert les avait captivées Depuis le début de l'année, elles s'étaient plongées dans la prépara tion avec I enthousiasme de celles qui s'attendent a vivre quelque chose de grand, d'exceptionnel Elles l'ont vécu, maîs pas tout a fait comme pre vu Plutôt de façon paroxysmique passant de la galère integrale du de- but, au bonheur retrouve en fin de course Une formation inadaptée En guise de mise en bouche, quèl- ques problèmes techniques « Le terratnp (compteur métrique de precision NDLR) n'était pas éta- lonne, nous avons dû faire le ré- glage lors de la descente sur au moins 160 bornes kilométriques d'autoroute espagnole, explique Magali Puis, c'est l'installation de la localisation par liaison sa- tellite qui faisait péter les fusibles a répétition. » Maîs des la premiere etape ce n'était plus seulement la voiture, maîs aussi les deux filles qui étaient en passe de peter les plombs Sevnne Mourat enseignante de Zumba a La Tranche et Magan Bertaud, mytilicultnce a L Aiguillon, ont participe au Trophee Roses des sables en octobre « Je lisais les indications du road- book comme on nous avait appris. Et nous ne trouvions rien, nous n'étions jamais sur le bon chemin raconte Sevnne avec une pointe d'amertume résiduelle Le doute s'installe, la confiance en soi et en l'autre se perd, le stress gagne. Au bout de trois jours, j'ai refuse ce qui nous arrivait, j'ai dit stop, il faut réagir. » En expliquant leur problème aux or- ganisateurs, elles ont découvert que lors de la formation, on leur avait tout simplement appris a lire le road book d'une mauvaise façon ' Des lors, tout est redevenu simple, l'ambiance dans I équipage est repassee a la bonne humeur Elles se sont prouve qu'elles étaient capables de bien faire, pas- sant de la 144e place lors de la pre- miere etape, a la 4e place lors de la derniere « Au début, notre destin nous échappait, nous avons su le re- prendre en mam. » Finalement, elles en retirent « du positif, avec une ex- périence humaine tres riche d'en- seignements» Une deception toutefois sur l'as- pect humanitaire « Les dons em- portes, nous les déposons dans une cour d'école, et termine. Ce n'est pas le côte humanitaire que nous attendions. »
  29. 29. Date : 20 NOV 15 Pays : France Périodicité : Quotidien OJD : 280453 Journaliste : Jean-Claude Faure Page 1/1 7379a50353605e08f2b64bb42906255434b2ac46c10d5ab ROSES3 3015506400503Tous droits réservés à l'éditeur RALLYE « Uneaventure humaine incroyable » SAINTE-FOY-LA-GRANDEEmmanuelle Henocque et Marion Naudon ont terminé 5es au Trophée roses des sables Emmanuelle Henocque etManon Naudonontréaliséleurrêveenpar- ticipantau rallye raid humanitaire 100%fémininauMaroc,leTrophée rosesdessables.Uneépreuvequ'el- les ont terminée à la 5c place sur 167concurrentes,ilyamaintenant trois semaines. L'heureestauManaprèsavonre- prislechemindutravailàpeinere- mises de leurs émotions. « Une aventurehumaineincroyable»,té- moignentlesdeuxjeunes femmes. « Elle a débute par la remise des donsauprèsdel'associationEnfants du désert. Le samedi, après notre piemièie étape d'orientation, nous avionsrendezvousauvillaged'Er foud,afinderencontrerlesdestina- taires de notre imposant charge- ment:lesenfants.Nousétionstrès attenduesparces famillesqui nous ontreçuesdansleursmaisons,au- tourd'undélicieuxcouscous » Undéfisportifau-delàdeleure es- pérances.Avantledépart,lesdeux Foyennes plaisantaientsurl'éven- tualité d'une place sur le podium. Etdèsledébut,elles sesontsurpri- ses à tutoyerles premières places surleur4x4Toyota.«Aussi,nous noussommestrèsviteprisesaujeu de la compétition,touten gardant l'esprit sportifet amical qui nous haitdepuis nos premières compé- titions sportives au collège », avouentlesFoyennes.Ellessontre- venues éblouies parl'accueil de la population, la compétition convi- viale dans un pays chaleureuxaux paysagesgrandioses. Filmsouvenirenprojet «Unpays auxmillevisages, nous avonsétééblouiesparlamultiplici- tédesdécorslorsdenotretraversée duMaroc.Nouspensionslesavoir, maislànousl'avonsvécu.C'estun paysmagnifique,chaleureuxetac- cueillantquenousavonseuleplai- sirde traverser Au final, c'estavec uneimmensejoieetunefierténon dissimulée que nous revenons 5*auclassementgénéraldulS'Tro- phée roses des sables, qui, pour nous,fûtlepremier.. .etprobable- ment pas le dernier », concluent EmmanuelleetMarion Ellesprépaisntunfilmensouve- nirdecetteaventurequ'ellesprojet- teront lors d'une soirée où tous leurs soutiens serontconviés pour lesremercierd'avoirpuréunirles 15OOOeurosquileurontpermisde réalisercerêve. Jean-Claude Faure LesFoyennessurlesablemarocain,iHLicMu..-,i.t tHt;,,,
  30. 30. Date : 18 NOV 15 Pays : France Périodicité : Quotidien OJD : 178584 Journaliste : Laurence Tournebize Page 1/2 4b7e158759b04606725a4954d408c5643b729e2dc122529 ROSES3 3066206400508Tous droits réservés à l'éditeur Ambert* Vivre sa ville AVENTURE • Les Ambertoises des Gaz'elles du Forez reviennent sur leur expérience du Rallye Roses des Sables La vie en rose dans les dunes du Maroc Du 7 au 18 octobre, deux Ambertoises ont fait partie des 168 équipages en lice pour le Rallye Roses des Sables. Une expérience physique et humaine qui les a marquées. Ç a y est, le rêve des deux Ambertoises Stéphanie Paye et Mathilde Gras est devenu réalité. Après plus d'un an de préparation, les deux jeunes femmes vien- nent de rentrer du Rallye Roses des Sables, cette course d'orien- tation à but humanitaire réser- vée aux femmes qui se déroulait du 7 au 18 octobre. Des images plein les yeux, des souvenirs plein la tête. C'est de Saint-Galmier, dans la Loire, que l'aventure a été lan- cée. Les deux participantes des Gaz'elles du Forez y ont retrou- vé d'autres équipages qui avaient choisi le même loueur de véhicule. « On est parti en file indienne. Nous étions neuf véhicules à nous suivre, et ce jusqu'au sud de l'Espagne ». C'est d'ailleurs là-bas que Sté- phanie et Mathilde ont pu révi- ser ce qu'elles avaient appris lors du stage préliminaire, puis- qu'elles ont été victimes d'une crevaison sur l'autoroute. « Comme on était nombreuses à se suivre, on a eu du renfort », sourit Stéphanie. 168 équipages en lice Au total, le Rallye Roses des Sables a vu participer cette an- née 168 équipages en 4x4, moto, quad ou buggy. Les concurren- tes foréziennes ont eu beau- coup de route à faire avant de rejoindre le sud du Maroc, lieu de départ de la compétition. Le rallye a été lancé d'El Ra- chidia où un bivouac attendait les participantes. Mais la pre- mière épreuve, le 10 octobre, a bien failli les décourager : « On avait 100 km à faire, avec pour but d'en faire un peu moins. Le challenge n'est pas la vitesse, mais la distance. On doit faire le moins possible en restant dans certaines limites, explique Ma- thilde. Dès cette étape, on s'est mises dans le rouge en voulant couper pour gagner quèlques kilomètres. On s'est retrouvé coincées, calées sur une motte d'herbe à chameau. On essayait de se sortir de là avec nos pla- ques de désensablage mais le véhicule était bel et bien bio-
  31. 31. Date : 18 NOV 15 Pays : France Périodicité : Quotidien OJD : 178584 Journaliste : Laurence Tournebize Page 2/2 4b7e158759b04606725a4954d408c5643b729e2dc122529 ROSES3 3066206400508Tous droits réservés à l'éditeur que C'est un autre équipage qui est venu nous aider » Une entrée en matière qui a un peu entame le moral dc Ste- phanie et Mathilde qu'une éta- pe dc nuit attendait Ic soir-mc- me En outre, les armes devaient aller déposer leurs dons a l'as- sociation « Les Enfants du Dé- sert » vers 13 h 30. « Nous som- mes arrivées au village a 16 h 30, un peu tard pour dé- guster le couscous qui avait été prépare pour les participantes. L'accueil chez les habitants s'en est trouve raccourci, d'autant que nous avions l'épreuve de nuit en tête, expliquent-elles Du coup, on a un peu raté la fête ». L'épreuve de nuit s'est fi- nalement déroulée sans accroc, les deux jeunes femmes ayant choisi de suivre les phares de- vant elles pour limiter les ris- ques. « On était comme une seule personne » Si Stéphanie et Mathilde se di- sent complémentaires, elles ont eu un gros problème de com- munication durant le rallye « outre le bruit qui compliquait les échanges, je me suis rendu compte que le point de vue du pilote et du copilote est diffé- rent, explique Mathilde. Le pilo- te ne peut que regarder la route, il n'a pas de perspective sur le paysage » « On était comme une seule personne, ajoute Ste- phanie Mathilde était la tête et moi les mains ». La seconde étape s'est dérou- lée dans les dunes orangées de Merzouga. Un marathon de deux jours avec une nuit dans le désert. « On ne rentrait pas au bivouac cette fois, c'était l'aventure ». Toutefois, les deux jeunes femmes ont pu planter leurs tentes avec d'autres parti- cipantes « On s'est fait un cer- cle d'armes, expliquent-elles, et on s'était donné rendez-vous pour passer la soirée toutes en- semble. Certaines avaient même apporté du champagne ! » Cette étape a été la préférée de Mathilde, touchée par la beauté des paysages dont, bien sûr, Ste- phanie n'a pas pu beaucoup profiter. Les deux jeunes fem- mes se sont classées 6e de ce pé- riple. « Fatiguant physiquement et psychologiquement » « Le rallye dans son ensemble était fatiguant physiquement ct psychologiquement, précisent les deux concurrentes, on rou- lait à 40 km/h de moyenne, on était pas mal secouées, et il y avait une certaine appréhen- sion » Cc tut notamment Ic cas lors d'une nouvelle étape dans les dunes que Stéphanie redou- tait particulièrement « Je n'ai pas suivi le road-book scrupu- leusement, avoue Mathilde, et on s'est perdues, maîs on n'était pas les seules Ça m'a valu de marcher en pleine chaleur avec d'autres copilotes Finalement, on a retrouve le chemin. L'épreuve s'est teiminée par un slalom et là, Stephanie s'en est super bien sortie ' » Latentation de repartir pour le Rallye Roses des Andes... en Argentine Ce sont le premier et le der- nier jour qui ont éte les plus éprouvants pour les deux aven- turières : « on était énervées, agacées, maîs très émues par la solidarité des copines connues sur place, et avec qui on compte bien rester en contact On a aime cc rallye mais on a ctc vraiment soulagées de passer la ligne d'arrivée. Ce rallye nous a permis de voir des paysages qu'on n'aurait jamais connus en tant que touristes. C'était une belle opportunité ' » Les parents de Stéphanie et Mathilde sont venus les rejoin- dre à l'issue du rallye pour un week-end touristique bien repo- sant. Les deux jeunes femmes pensent à repartir dans quèl- ques années, cette fois pour le Rallye Roses des Andes., en Argentine. Laurence Tournebize
  32. 32. Date : 14 NOV 15 Pays : France Périodicité : Quotidien OJD : 280453 Page 1/1 887e45ec51e04105127142d4e302157039415688218b5f1 ROSES3 3669895400509Tous droits réservés à l'éditeur PIPERADE ET TTORO 1500 bouteilles ramenéesdu Maroc Pourladeuxièmeannéeconsécu- tive, le Syndicat mixte Dizigarbia s'est inscrit comme sponsor d'uneéquipeluzienneaurallye Rosedes sables :LaudeLacanalet Sandra Guiffard. L'objectifétait de recyclerlesbouteilles d'eau consomméesdurantlerallyeor- ganiséauMaroc.Pariréussi,puis- que l'édition2015 aura permis de ramener environ 1500 bou- teilles. Avantledépart,350lotscom- munication sur l'opération ont étédistribués auxparticipantes, avec sacs transparents, flyers et cendriersdepochepourlesfu- meuses. Opération recyclage réussie. PHOTO DR
  33. 33. Date : 13 NOV 15 Pays : France Périodicité : Quotidien OJD : 119278 Journaliste : Aurélie Klein Page 1/1 237335da5e00af0212644a342a08c59f32b12e7f11505dc ROSES3 1537795400504Tous droits réservés à l'éditeur LESGENS ro//ye/QQ% féminin L'aventure humaine le long des pistes Après 15 jours d'aventure dans le désert marocain et 8 000 km parcourus en 4X4, Amelie Chouikh et Vanessa Boua/am sont de retour. £//es reviennent sur leur participation au rallye 100 % féminin Roses des sables. E lles s étaient fixées pour objectif de figurer parmi les 30 premieres Mission accomplie Vanessa Boualam et Amélie Chouikh terminent 6e sur 168 équipages du rallye humanitaire Roses des sables Une course d orientation 100% feminine organisée dans le desert marocain « flpres avoir fini 19e id premiere journee on s est dit qu on pouvait mieux faire si on faussait bien » Elles visent le top 10 et I atteignent pour ne plus jamais le quitter Elles se paient même le luxe de remporter deux etapes sur cinq Lune de navigation I autre de franchissement de dunes < La plupart des participantes se contentaient de suivre le road book » Les deux pilotes elles préfèrent emprunter des che- mins de traverse cabosses périlleux pour leur 4X4 I SO km a 20 km/h Chacune trouve sa place Vanessa a la conduite Amelie a la navigation « On a tres vite compris qu it ne /allait pas echanger pour rester dans la course « Pan payant malgre quèlques soucis mecaniques lin compresseur casse et un pneu crevé Malgre tout les filles jouent la carte de la pru- dence Elles ne dépassent pas Amelie Chouikh et Vanessa Boualam ont participé au rallye 100 % feminin Roses des sables Une course d'orientation organisée dans fe désert marocain, alliant sport et humanitaire Arrivées 6' sur li! équipages, elfes retiennent avant tout fes moments passés avec fes habitants, fes enfants des villages Photo h er y N COLAS les 20 30 km/h sur les pistes et mettent plus de 10 heures pour rallier leur destination ISO ISO km plus lom «Genestpas le chrono qui compte maîs le nombre de kilometres parcou rus » Moins elles en font mieux elles se placent « Nous étions souvent les premieres a partir les dernieres a arriver » Eremtant « Beaucoup de filles craquaient sous la pression » Elles non Elles se prêtent au jeu seules quand d autres par ticipantes préfèrent rester grou pees «Tlu moins on ne doit nos victoires qu a nous me mes » Line fois descendues de leur 4X4 Vanessa et Amelie retrou- vent avec plaisir les autres équi- pages Surtout les Québécoises avec qui elles ont le plus d affi- nité « Comme nous elles vivaient I aventure a fond » sans chichi « Certaines râlaient parée qu elles n avaient pas deau chaude dormaient sur un matelas a même le so! dans un bivouac » Qu importe pour les filles Leur quête est ailleurs au bord des pistes dans les villages qu elles traver sent ou elles nouent des liens avec les habitants «jai la chance de parler leur langue » confie Amélie On a pu vivre des moments tres forts » Avec des enfants < qui a 78 ans marchent 12 km pour aller lecole sans se plaindre Ils sont heureux de ce qu ils ont » Une leçon de vie En Amérique latine Apres 15 jours d aventure les filles sont rentrées exténuées par les 3 DOO km qu il a fallu parcourir « On a traverse le Maroc I Espagne la France » I excitation du depart en moins la fatigue de la compétition en plus « On est en tram de pren dre du recul pour savoir en quoi le rallye nous a enrichies Lesprit de cette course alliant sport et humanitaire nous cor respond bien » ll colle a celui du raid aventure Amazone en Amerique latine Peut-être le tenteront elles un jour Maîs avant elles savourent les retrouvailles avec leur famille Aurehe KLEIN.
  34. 34. Date : 11 NOV 15 Pays : France Périodicité : Hebdomadaire OJD : 15839 Page 1/1 3670d54e5120820ca2e14d14ef0205f837712354d1e2596 ROSES3 5644595400507Tous droits réservés à l'éditeur Maud et Sophie n'ont pas eu de chance au 15e Trophée Roses des Sables Ellessesontbattuesjusqu'aubout Maud Chiron et Sophie Ri- gour sont rentrées du Maroc après moult péripéties ren- contrées au cours du 15e Trophée Roses des Sables. Une mésaventure qui ne dé- courage pas les deux aven- turières. ) Les années se suivent niais ne se ressemblent pas pour Maud Chiron et Sophie Rigour qui, ga- gnantes l'an dernier du Trophée Roses des Andes en Argentine, sont repar- ties à l'aventure en partici- pant au 15e Trophée Roses des Sables, au Maroc. Après avoir failli ne pas prendre le départ suite à une première casse (radia- teur) en Espagne, elles étaient finalement soula- gées et sur la ligne de dé- part samedi 9 octobre. Le début a été prometteur pour l'équipage Siganos qui terminait 7e (warm up) et 2e (étape de nuit) sur les deux premières étapes prenant alors la tête du classement général. Mais au milieu de la 2e journée du marathon de deux jours en totale auto- nomie, les mêmes symp- tômes que la panne en Es- pagne les obligent à Malgré les problèmes techniques, Maud et Sophie (à g.) gardent de bons souvenirs de cette aventure, dont de nombreuses rencontres. abandonner et faire appel à l'assistance mécanique. Rapatrié au garage le plus proche (soit à plus de 6 heures de pistes), le duo reçoit des points de péna- lité et se retrouve hors classement pour étape non terminée. Troisième cosse Elles ne reprennent la route que le surlendemain pour une étape d'orienta- tion dans des décors splendides. Déterminées et combatives, elles don- nent tout et terminent 4es . « Mais comme on dit, ja- mais deux sans trois, nous cassons l'amortisseur le lendemain finissant 26e de l'étape et 106e au général final. Pas si mal pour autant de mal », philoso- phe Sophie. « On ne part pas à deux mais à trois dans ce genre d'aventure. La santé du 4x4 est tout aussi primordiale que la notre et malgré de bons préparatifs les pannes étaient imprévisibles », ajoute Maud. « Malgré toutes ces galères, nous avons passé de supers moments, traversé de su- perbes paysages, fait de belles rencontres. Le Ma- roc reste notre coup de cœur pour son accueil si chaleureux et notre binô- me n'en ressort que plus fort. Nous ne savons pas quand, mais il est sûr que l'équipage Siganos repar- tira », concluent-elles en- semble en remerciant de nouveau leurs partenaires.
  35. 35. Date : 11 NOV 15 Pays : France Périodicité : Quotidien OJD : 749258 Edition : Rennes Ouest Page 1/1 ff76e5de5530b60c722e4af4ae0195eb3211f65cb1915a3 ROSES3 3759495400501Tous droits réservés à l'éditeur Plélan-le-Grand - Guer - Pays de Rennes Roses des sables : Angélique Grossi raconte son périple La Brealaise Angélique Grossi et la Paloise Silvia Tavares ont participé au rallye Roses des sables édition 2015. Cet équipage n° 115 a par- couru plus de 6 DOO km à bord d'un 4X4, à travers la France, l'Espagne et le Maroc. Entièrement feminin, ce rallye a été réalisé avec seulement un road- book, une carte et une boussole. Ce voyage avait également pour objec- tif d'acheminer des denrées alimen- taires à la Croix rouge française, ainsi que des produits d'hygiène, du ma- tériel puériculture et du matériel sco- laire aux enfants du désert marocain. Vendredi 13 novembre, a 20 h 30, Angélique propose une soiree de clôture du rallye, au centre culturel Brocéliande. Elle fera le récit de son périple et présentera toutes les pho- tos prises pendant les onze jours de Vendredi soir, Angélique Grossi parlera de sa participation au rallye Roses des sables course. Entree libre et ouverte à tous.
  36. 36. Date : 10 NOV 15 Pays : France Périodicité : Quotidien OJD : 20540 Journaliste:LaurenceMondon Samit Page 1/1 a67bd5595ab0950402ac4ec46100850e35e1464111db547 ROSES3 0820495400501Tous droits réservés à l'éditeur vienne les femmes de la semaine Le retour des roses Deux équipages féminins de la Vienne ont participé au Trophée Roses des Sables dans le sud-est marocain. Retour sur leur expérience. L e Trophée Roses des sables, organisé par Désert Tour, a réuni dans le sud-est maro- cain, près de 400 femmes, pour un rallye de sept jours dans le désert. La Vienne comptait deux équipages. Pour sa deuxième participa- tion au rallye raid, Stéphanie Guérin est arrivée 14e sur 178 avec sa coéquipière Anne-So- phie Deshoulières. Belle per- formance. « On ne le fait pas pour la compétition, mais on s'est pris au jeu », explique la copilote du tandem " la Vie en robes ". " On s'entraide, on parle essieux et plus du tout chiffon " Stéphanie Guérin est tombée dans le chaudron des Roses et repartira pour la troisième fois en octobre 2016. bloc pour Enfants du désert. « Cette association œuvre pour favoriser la scolarisation des petitesfilles. » Les filles en rose ont ainsi apporté sept tonnes de dons et de l'argent : 6.500 euros pour permettre l'opération à coeur ouvert d'une petite fille. L'équipage poitevin soutient également une association qui lutte contre le cancer du sein. Quant au rallye en lui-même, « on ne part pas en vacances », assure cette passionnée, tom- bée dans le chaudron des Roses. « On galère, on se perd, on mame les pelles. Les émo- tions sont démultipliées. On s'entraide, onparle essieux, mé- canique, etplus du tout chiffon ! Si je voulais juste profiter du dêsert, je partirais en vacances, ça me coûterait moins cher ! » En 2016, le 4x4 tout rose repar- tira donc dans les dunes. Et cette fois, " la Vie en roses " œuvrera aussi pour l'associa- tion poitevine Un hôpital pour les enfants. Laurence Mondon Samit
  37. 37. Date : 08 NOV 15 Pays : France Périodicité : Quotidien OJD : 163692 Page 1/1 447aa5975bf00a01825544943d0dd55139f10520c1f9562 ROSES3 7329195400505Tous droits réservés à l'éditeur BERGHEIM Trophée Rose des Sables Une aventure humaine, féminine et solidaire Françoise Emiro et Ingrid Lorentz, nom d'équipage "Les Fleurelles", ont partici- pé au mois d'octobre dernier au Trophée Roses des Sa- bles, un raiden AXA dansle désert marocain, réserve aux femmes. « LES FLEURELLES » ont reposé leurs sacs de baroudeuses avec un pincement au cœur et des souvenirs pleins la tête. Après 10 mois de préparation, elles ont quitté l'Alsace début octobrepourrejoindrelatroupe des participantes à Ciboure, puis traversé l'Espagne jusqu'à Algésiras et fait la traversée jus- qu'au Maroc. C'est aux portes du désert que le rallye a réelle- ment commencé. Dans leur Toyota BJ 73, spécia- lement adapté à ce genre de périple, la pilote Ingrid et la copilote Françoise doivent af- fronter différentes situations, notamment au cours de l'étape marathon où elles passent deux jours en autarcie complè- te dans le désert. Le terrain est changeant, passant constam- ment du reg, désert de pierres, à l'erg, étendue de dunes sa- Amitié, partage, paysages sublimes, cocktail de moments inoubliables DOCUMENT REMIS bleuses. Pour ne pas déchirer leurs pneus ou s'ensabler, elles doivent continuellement les gonfler ou les dégonfler à l'aide d'un petit compresseur embar- qué. De même, dans ce paysage à perte de vue, sans point de re- père évident, Françoise doit très souvent sortir de la voiture, et ce n'est pas facile de s'extrai- re du siège baquet, pour s'orienter à l'aide de la bousso- le. Heureusement, le tout a été vécu sans beaucoup de pannes à part un filtre à gasoil encrassé ou de casse. Mais ce qu'elles retiennent avant tout de leur aventure, ce sont des sentiments forts : ami- tié, partage, solidarité, fous ri- res ; elles ont savouré chaque minute, même la fatigue ou la poussière qui s'infiltre partout. La seule déconvenue, c'est quand elles apprennent qu'el- les ont été rétrogradées de la 51e place à la 138e place : en effet, lors d'une épreuve, elles se sont égarées et ont pris une f o r t e pénalité, comme d'ailleurs 68 autres concurren- tes. Bientôt une soirée deremerciement Parmi les moments très forts qu'elles ont vécus, la remise d'une montagne de dons pour l'association "Enfants du dé- sert", l'accueil et le repas dans des familles, le rassemblement de toutes les participantes pour l'action "Cancer du sein par- lons-en". Rentrées depuis le 22 octobre, Ingrid et Françoise reprennent doucement pied dans la réalité et préparent une soirée de re- merciement pour leurs spon- sors. Restant fidèles à l'esprit du rallye, elles ont souhaité fai- re don du reste de leur pécule à une association qui leur tient à cœur. •
  38. 38. Date : 08 NOV 15 Pays : France Périodicité : Quotidien OJD : 180176 Journaliste : Ivan Roullet Page 1/2 0578b5135180790be2e243442504558e3bd10023a1b25ea ROSES3 9819195400509Tous droits réservés à l'éditeur amboisie rencontre Marie et Bérengère... deux femmes pour une sacrée aventure humaine ! L 'une des premières vi- sions qui revient à l'es- prit de Marie Berty, ce sont les dunes, « la beauté, le sable, l'immensité, le tout et le rien ». Pour Bérengère Gasio- rowski, « ce sont toutes ces filles habillées en rose, tous ces sourires roses ». Les deux femmes ont parti- cipé, en octobre, à ce trophée qui rassemble des équipages féminins, novices dans la pra- tique du rallye raid, pour des épreuves dans les cailloux et le désert du Sud marocain. L'objectif est multiple : prépa- rer le trophée en récoltant des fonds, terminer le rallye sans casse après plusieurs Jours d'épreuve,supporter les condi- tions physiques du raid et des bivouacs et apporter des dons pour les enfants du désert. Cetrophée a modifié leur vie Bien qu'elles soient revenues en terre tourangelle depuis une quinzaine de jours et qu'elles aient repris leurs vies familiales et professionnelles, les deux femmes ont du mal à « atterrir » tellement cette ex- Bérengère et Marie (de gauche à droite) ont vécu une belle aventure. périence fut dense. « C'était très intense. On est re- venues avec une fatigue phy- sique et mentale car on était concentrées sur la conduite et le road book, mais on ne regrette pas. Nos familles sont très fîères de ce qu'on a fait », di- sent-elles avant d'égrener les souvenirs les plus marquants. « Vous êtes en plein milieu du désert. Il n'y a rien et vous sor- tez pour faire le cap avec votre boussole. Et, tout d'un coup, il y a trois enfants qui arrivent. Ve- nant de nulle part ». dit Béren- gère. Marie se souvient du moment où elles ont traversé un pla- teau rocailleux : « II y avait un tapis de petites plantes qui dé- gageaient une odeur. Ça sentait super bon ! » Ce trophée fut aussi une aven- ture humaine : « II y a une très grande solidarité entre toutes les filles qui font ce trophée. Elles viennent pour l'aventure, le dépassement de soi et pas pour la gagne. » Marie et Bé- rengère ont d'ailleurs gardé des contacts avec des équi- pages de Tours, Angers et Poi- tiers. L'humanitaire fut aussi un grand moment : « Nous étions très fîères de déposer tous nos dons. On a été reçus dans une famille marocaine du désert. On a bu le thé à la menthe et on a mangé le couscous comme eux, à la main. On œuvre toute
  39. 39. Date : 08 NOV 15 Pays : France Périodicité : Quotidien OJD : 180176 Journaliste : Ivan Roullet Page 2/2 0578b5135180790be2e243442504558e3bd10023a1b25ea ROSES3 9819195400509Tous droits réservés à l'éditeur l'année pour ce moment unique et on avait hâte de les voir, tous ces enfants avec le sourire lusqu aux oreilles ' » II y eut aussi la surprise de la soiree de gala en clôture a Marrakech « ll y avait Phi- lippe Candeloro On ne s y at- tendaitpas On est allées le voir a sa table II est tres sympa On a fait des photos » Ce trophee Roses des sables a modifie la vie des deux femmes « C'est une aventure d un an et demi L intérêt, e est tout ce qu'on a fait pendant ce temps la Le mental s'est forge Quand on a l'envie, ça vaut le coup de le faire, de vivre une av entui e humaine ina oyable », s exclament-elles Berengere ajoute « Ça re- donne une bonne confiance en soi » Marie surenchérit « La vie n'est plus comme avant »Et celle qui pilotait le 4 x 4 de l'équipage amboisien pese ses mots car pour elle, le trophee Roses des sables a pris une im- portance toute particulière (lire ci dessous) ' Et la suite? Marie aimerait bien refaire de la conduite 4 x 4 maîs en famille Berengere, elle a envie de se relancer dans un autre defi A suivre Un témoignage émouvant Ce Trophee menait aussi une action en faveui de la lutte contre le cancei du sem Poui chaque kilometie pai coulu, l'oi- gamsation rc^ orse 1€ a I asso dation Le cancer du sem, par lons en ' Chaque annee, les concurrentes se rassemblent dans les dunes de Merzouga pour dessiner un symbole en soutien aux femmes atteintes de ce mal Cette an- nee, c'était un smiley « Un mo ment exceptionnellement fort pour moi », souligne Marie Berty qui a de bonnes raisons de vivre deux fois plus intensé- ment que les autres cet instant Elle raconte « En mai dernier, ironie du sort, on me diagnosti- quait un cancer du sem Un séisme dans la vie d'une femme Ma chance est qu'il a ete décou- vert suffisamment tôt pour m'épargner la chimiothérapie » Elle est prise en charge a Tours et tout est fait poui qu'elle puisse prendre le depart du tro- phee Elle subit sa derniere séance de radiothérapie trois se- maines avant de se mettre au vo- lant du 4 x 4 Aujourd'hui, elle veut faire pas- ser un message positif « La ma- ladie ne doit pas nous faire ou- blier nos rêves, elle ne doit pas nous arrêter dans nos projets, c'est une etape difficile a traver- ser maîs nous devons en ressortir plusforts « Om, cette aventure rn a chan- gée L'envie si forte d être sur la ligne de depart m'a permis de vivre mon cancer avec un peu plus de douceur Chaque jour de combat qui passait me rappro- chait démon but ' « Pour moi, le trophee Roses des sables n'estpas qu'un rallye spor- tif et humanitaire c'est une ma- gnifique revanche sur MA vie ' Malgre I epreuve ]e I ai fait et ) en suisfiere « Mon cancer et le Trophee se- ront lies a jamais, pour vous dire a quel point cette aventure res- tera pour moi inoubliable ' Si le trophee Roses des sables est une aventure humaine extraordi- naire, mon cancer I est aussi ' « II a fait partie intégrante de notre aventure a toutes les deux Berengere a ete d un tres grand soutien avant et pendant le ral- lye » I R. Ivan Roullet
  40. 40. Date : 05 NOV 15 Pays : France Périodicité : Quotidien OJD : 749258 Edition : Rennes Sud, Rennes, Rennes Ouest, Rennes Nord, Rennes Est Page 1/1 a077a5f154d0ff08922e4d94330f354638b00990110f506 ROSES3 4247785400502Tous droits réservés à l'éditeur Rennes en bref Elles ont participé au trophée Rose des Sables Sophie Bensaci et Céline Langevin Sponsorisées notamment par la PME rennaise Ton Direct, deux amies ont participe au trophee Rose des Sables le mois dernier ll s'agissait de rallier les Pyrénées-Orientales, au Sud-Est marocain « Pendant onze jours, nous avons réalisé des épreuves d'orientation, de franchissement de dunes, sans oublier une étape ma- rathon, soit deux jours et une nuit en autonomie totale en plein dé- sert », racontent Sophie Bensaci et Céline Langevin, les participantes Les deux femmes sont parisiennes, maîs elle ont choisi une entreprise rennaise (gestion des principales techniques d'impression, de façon- nage et de logistique) « Olivier Ga- nivet, son dirigeant, est un pres- tataire avec lequel je travaillais. Il incarne les valeurs qui nous res- semblent comme le challenge, le dépassement de soi et la généro- sité. » Toutes les concurrentes partaient aussi pour des raisons sociales et so- lidaires, avec des produits d'hygiène, de vêtements ou encore de fourni- tures scolaires
  41. 41. Date : 03 NOV 15 Pays : France Périodicité : Quotidien OJD : 180176 Page 1/1 f774c5495f307b0482a84a24b80eb5bf3b30f97be1ed5f3 ROSES3 6935485400509Tous droits réservés à l'éditeur saint-avertin Les TourAngels sont de retour L'équipage lll, celui des « TourAngels du désert » est de retour. Les deux aventu- rières, Samira Darchy (Sam) et Virginie Corbeau (VM), ont regagné la Touraine il y a quèlques jours. Rencontre avec Samira, la pi- lote Saint-Avertinoise. Elle livre ses impressions sur cette nouvelle aventure. Line seconde participation mais avec une nouvelle navigatrice, quelle différence ? «Vivi a rencontre à plusieurs reprises Héléna, ma coéqui- pière d'il y a deux ans. Héléna lui a fourni beaucoup de tuyaux sur l'art de « couper » pour faire moins de kilo- mètres, tout en respectant les points de contrôle. Nous n'en avons loupé aucun. Il faut sa- voir que ce trophée n'établit pas de classement en fonction de l'arrivée mais en fonction du kilométrage parcouru. C'est un peu comme une course d'orientation dans le désert, trop de kilomètres ou trop peu vous pénalisent, il faut tou- jours essayer d'être au plus Sam et Vivi, les TourAngels du désert, étaient très émues après avoir franchi la ligne d'arrivée. près du tracé prévu par les or- ganisateurs. Vous avez été classée 75e sur plus de 3OO équipages au départ, satisfaite de ce classement? « Nous ne sommes pas parties avec l'intention de gagner, cer- tains équipages n'y vont que pour ça mais ce n'était pas notre cas. Notre classement nous satisfait, même si nous avons éprouvé une petite frus- tration à l'issue de l'étape des dunes, où nous n'avons pas marqué de points. Nous avions trop coupé et pas fait suffisam- ment de kilomètres. Avant l'ar- rivée nous aurions pu faire deux ou trois grandes boucles qui nous auraient permis d'augmenter notre kilométrage mais nous ne savions pas que c'était possible et puis, fran- chement, finir 20e ou 75e quelle importance? » Et le côté humanitaire? « L'association " Enfants du désert ", partenaire du trophée Roses des Sables, a noué des liens étroits avec le village d'Haroun. Des salles de classe et un bloc sanitaire ont été construits dans ce village grâce aux dons des années pré- cédentes. Nous y sommes arri- vées à l'heure du déjeuner. Après le déchargement des dons, principalement des four- nitures scolaires et médicales, les femmes du village avaient préparé un énorme couscous pour les trois cents équipages toujours en course, ce fut un moment magique. J'ai pu re- trouver Zakia, qui est ma fil- leule depuis ma participation en 2013, ce fut un moment très fort. » Et maintenant? « Avec mon mari on envisage d'y retourner l'an prochain, on souhaite que Loranne et Noha, nos enfants, découvrent ce qu'est le sud marocain et qu'ils fassent connaissance avec Za- kia. Ce devrait être encore un moment plein d'émotions. »
  42. 42. Date : 02 NOV 15 Pays : France Périodicité : Quotidien OJD : 94689 Page 1/1 487ED5025C106E0C52D047349C04357B33B0716D318F57DE3C91F0F ROSES3 0948285400507Tous droits réservés à l'éditeur ASFELD Une aventure Roses dcs sables mémorable Revenues chez elles, à Asfeld, elles se plaisent à raconter la merveilleuse aventure du Trophée Roses des sables, un rallye-raid 100% féminin sur les pistes marocaines. Début octobre, Catherine et Christine sont arrivées à Ciboure (64) à bord de leur véhicule. Après les contrôles techniques, elles ont longé la côte méridionale espagnole pour regagner Algésiras et prendre le ferry qui devait les emmener à Tanger. C'est le 9 octobre, lors d'unmagnifique lever de soleil, que les choses sérieuses ont commencé. À bord de leur 4x4, les aventurières empruntent une piste caillouteuse et de sable doux. Direction: le désert marocain. Cette première étape dans les montagnes noires et pentues qui les mènera à Ar Rachidia est plutôt une réussite pour l'équipage. Elles y rencontrent les responsables de l'Association des enfants du désert et dégustent un couscous avec les familles marocaines. Grâce à ladite association, partenaire du Trophée, treize écoles ont été construites en dix ans. L'après-midi, visite à l'association des Enfants du désert marocain. Les fournitures scolaires et produits d'hygiène, achetés grâce aux dons des Asfeldois et habitants du Rethélois, sont remis aux petits Marocains. Christine et Catherine visitent les différents ateliers des écoles. Christine devient la marraine d'une petite Jamila de ll ans. Ensuite, elles repartent pour l'épreuve de nuit, longue d'une trentaine de km. Bien qu'ayant peu de repères, elles terminent premières de l'épreuve. «Immensité de sable» Les ll et 12 octobre, après un marathon de deux jours où elles se sont quelque peu égarées, Catherine et Christine finissent 75e sur les 178équipages engagés. Elles camperont après une soirée autour d'un feu de camp avec les 356 autres «Roses des Sables». Le jour suivant, elles participent à la réalisation de «smileys» géants en soutien à l'association «Le cancer du sein, parlons-en»». Ensuite, elles franchissent les dunes sans incidents: «On avait l'impression de glisser sur cette immensité de sable, c'était génial!» La journée d'orientation reste inoubliable, avec des paysages magiques, des villages et oasis. Toutes deux demeurent très satisfaites de cette belle aventure vécue au profit de belles causes. Elles remercient leurs époux ainsi que les partenaires qui leur ont permis de prendre part à cette aventure humaine et sportive.
  43. 43. Date : 02 NOV 15 Pays : France Périodicité : Quotidien OJD : 99976 Page 1/1 9171A5AE50703F0E326F4BF46D07454B34C0F26351705BF9AE8E0E3 ROSES3 6548285400503Tous droits réservés à l'éditeur ASFELD Une aventure Roses dcs sables mémorable Revenues chez elles, à Asfeld, elles se plaisent à raconter la merveilleuse aventure du Trophée Roses des sables, un rallye-raid 100% féminin sur les pistes marocaines. Début octobre, Catherine et Christine sont arrivées à Ciboure (64) à bord de leur véhicule. Après les contrôles techniques, elles ont longé la côte méridionale espagnole pour regagner Algésiras et prendre le ferry qui devait les emmener à Tanger. C'est le 9 octobre, lors d'unmagnifique lever de soleil, que les choses sérieuses ont commencé. À bord de leur 4x4, les aventurières empruntent une piste caillouteuse et de sable doux. Direction: le désert marocain. Cette première étape dans les montagnes noires et pentues qui les mènera à Ar Rachidia est plutôt une réussite pour l'équipage. Elles y rencontrent les responsables de l'Association des enfants du désert et dégustent un couscous avec les familles marocaines. Grâce à ladite association, partenaire du Trophée, treize écoles ont été construites en dix ans. L'après-midi, visite à l'association des Enfants du désert marocain. Les fournitures scolaires et produits d'hygiène, achetés grâce aux dons des Asfeldois et habitants du Rethélois, sont remis aux petits Marocains. Christine et Catherine visitent les différents ateliers des écoles. Christine devient la marraine d'une petite Jamila de ll ans. Ensuite, elles repartent pour l'épreuve de nuit, longue d'une trentaine de km. Bien qu'ayant peu de repères, elles terminent premières de l'épreuve. «Immensité de sable» Les ll et 12 octobre, après un marathon de deux jours où elles se sont quelque peu égarées, Catherine et Christine finissent 75e sur les 178équipages engagés. Elles camperont après une soirée autour d'un feu de camp avec les 356 autres «Roses des Sables». Le jour suivant, elles participent à la réalisation de «smileys» géants en soutien à l'association «Le cancer du sein, parlons-en»». Ensuite, elles franchissent les dunes sans incidents: «On avait l'impression de glisser sur cette immensité de sable, c'était génial!» La journée d'orientation reste inoubliable, avec des paysages magiques, des villages et oasis. Toutes deux demeurent très satisfaites de cette belle aventure vécue au profit de belles causes. Elles remercient leurs époux ainsi que les partenaires qui leur ont permis de prendre part à cette aventure humaine et sportive.
  44. 44. Date : 30 OCT 15 Pays : France Périodicité : Quotidien OJD : 280453 Journaliste : Nathalie Pouey Page 1/1 c07a252d5490bc0ed2ed4a641e0935ed3460433af1bc5ba ROSES3 1775575400508Tous droits réservés à l'éditeur Toutlemondeenpiste NÉRAC Après avoir participé à une course au Maroc, deux amies se lancent dans une autre épreuve avec toujours le même objectif : faire de la prévention autour du cancer du sein D ans le cadre de l'opération Octobrerosepourlasensibi- lisationaudépistageducan- cerdusein,unemarcheauralieude- mainmatin,àpartirde9heures,au départdel'Esplanade duchâteau. Commechaqueannée,leclubde randonnée pédestre-présidé par Jean-JacquesPéchoux ainsiquela municipalité, représentéeparMar- tine Palaze,serontmobiliséspour cettemanifestationdésormaisin- contournableenAlbiet.Cetteédi- tion 2015accueilleraaussid'autres acteurstrèsinvestis. Duthéâtreaufildèlamarche NicoleLantinetLamcnccLeBoedec fonttoutesdeuxparùedel'associa- tion Rubansroses sansfrontière.Les deuxjeunes femmes, respective- mentoriginairesdeRéaup-Lisseet Lannes,onteulajoiedeparticiper aurallyeTrophéeRosedessables, quis'estdéroulédu9au19octobre dans le sud du désertmarocain. « Nousavonsencoiel'espritiem- plidebellesimages »,racontentles deuxamiesquiontconcourusous lenomdeBrunesdesdunesparmi 168équipages.»Commebeaucoup de femmes,j'aiététouchéeparle cancerdusem »,expliqueNicole Lantinaujouid'huienlémission. « j'ai souhaité participer à ce tro- phée pour me lancer un défi, commeunerevanchesurlamala- die ^assurecettedernière. De solides sponsors locauxont permis auxdeuxconcurrentes de réalisercette aventure sportive et humaine.« En plus des paysages splendides,nousavonsfournidu Nicole Lantin, Laurence Le Boedec, Jean-Jacques Péchoux et Martine Palaze attendent denombreuxparticipantsdemain, devant lechâteau. PHOTOM p « Jemesuislancé undéfi,comme unerevanchesur lamaladie » matérielscolaireetmédicalauxen- fantsd'uneassociationbaséeàHa- roun »,expliqueLaurenceLeBoe- dec avec émotion. C'est en toute logiquequelesdeuxamiesonttenu à s'associer à cette manifestation prévuedemainàNérac.Comme un symboled'engagement,le4x4des deuxparticipantes serapositionné devantlechâteau. Pai ailleurs, le diéâtie néiacais s'associe également à l'opération aveclaparticipationdelàtroupeLes FillesdeRib.Cesdernièresferontde petites interventions théâtrales, sousformedecontesoud'improvi- sations,aufildelarandonnéepé- destreprévue surcinqkilomètres pnncipalementle long du parc de laGarenneetsurlaroutedeNaza- reth.Unemarchenordiquede7ki- lomètres sera aussi proposée aux amateursdecettediscipline. Nathalie Pouey Rendez-vousdemainmatin,à9 heures, sur l'Esplanade du château, avec un code vestimentaire rose Un engagement de 2 euros par personne sera demande, et un tee-shirtsera remisa partirde 5 eu- ros Tous lesdons seront intégralement reversesauComiteféminin47
  45. 45. Date : 30 OCT 15 Pays : France Périodicité : Quotidien OJD : 203298 Page 1/1 c471d56b56e0160e22544714c101b5173a10e43cd1a251b ROSES3 5364575400524Tous droits réservés à l'éditeur L.;..EXP.LO.j.T Plomeur. i.DOO km à moto dans Le désert marocain i ooo km a moto C'est la distance qu'a parcourue la Plomeuroise Mar lene Le Corre, du y au 18 octobre, dans le cadre de la ly edition du Tro phee Rose des sables Seule sur sa moto dans le desert marocain, Mar lene Le Corre a termine premiere dans sa catégorie « l'avais ma bous sole pour me diriger, confie t elle Le rallye participe activement au deve loppement humain et social de com munautes particulièrement isolees grâce a l'association Enfants du desert » Et le Trophee apporte ega lement son soutien aux femmes vie tunes d'un cancer du sem a travers l'association Cancer du sem
  46. 46. Date : 30 OCT 15 Pays : France Périodicité : Bi-hebdomadaire OJD : 6661 Journaliste : Vanessa Relouzat Page 1/4 707925765d308e0972b04074db02b53638b0f2224130541 ROSES3 5504575400524Tous droits réservés à l'éditeur AUTOMOBILE Une habitante dè Grisy-Suisnes remporte le Trophée Roses des Sables Delphine Ceste participait à sa 4" course des Roses des Sables (photos Trophée Roses des Sables

×