RDS 2016 - Presse Canada

448 vues

Publié le

Roses des Sables 2016

Publié dans : Industrie automobile
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
448
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
334
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

RDS 2016 - Presse Canada

  1. 1. 10 mars 2016 - 09:02 Un Cardio-thon de 12 h au Centre de mise en forme Tonus le 2 avril prochain Par Julio Trepanier, Journaliste multimédia Caroline Quirion et Marie-Claude Hardy (au centre) remettront 10 % des recettes à la Société de l’Alzheimer Chaudière-Appalaches quant à l’ensemble de leurs levées de fonds organisées dans le cadre du Trophée Roses des sables 2016. - Photo: Courtoisie Le 2 avril prochain se tiendra un Cardio-thon de 8 h à 20 h au Centre de mise en forme Tonus à Saint-Georges. L’événement vise à soutenir l’équipage 52 « Les Surbookées du Désert » qui prendra part au Trophée Roses des Sables 2016. Soulignons que via l’ensemble de leurs levées de fonds, les membres de l’équipe qui travaillent au Manoir du Quartier, Caroline Quirion et Marie-Claude Hardy, remettront 10 % des recettes à la Société de l’Alzheimer Chaudière-Appalaches. Pour s’inscrire au Cardio-thon et soutenir les filles, et par le fait même l’organisme, communiquez chez Tonus au 418 227-3737. Les coûts sont de 25 $ par personne pour 30 minutes et 200 $ par équipe (4 à 6 personnes) pour deux heures. « Les Surbookées du désert » et Dany Girard, propriétaire du Centre de mise en forme, aimeraient répéter cet événement année après année. Sur place en avant-midi, Sylvain Giguere de « Adieux bedaine bonjour la vie » et Roger Bérubé de « Quand la motivation rencontre la détermination », seront présents pour y tenir une conférence. En après-midi, Anick Lalancette, propriétaire de Naturo-Vie, sera présente avec des collations santé, ainsi qu’un entraineur de chez Tonus et ses collaborateurs en kinésiologie, Bruno Lapierre et Sarah Villeneuve. Finalement, pour l’occasion, Tonus tiendra une porte ouverte pour le public où le public aura entièrement accès au centre de mise en forme, au sauna, aux douches et aux aires de repos, etc. Pour en connaître davantage sur les motivations de Caroline Quirion et Marie-Claude Hardy, leur offrir un soutien financier ou encore devenir un de leurs partenaires, communiquez avec elles par courriel à surbookeesdudesert@hotmail.com; via leur page Facebook; sur leur blogue personnel; ou sur Twitter à « @Surbookeedesert ».
  2. 2. 5 mars 2016 La soirée « sexy » des Surbookées du désert accueille près de 125 personnes Par Sébastien Roy, Journaliste
  3. 3. Les Surbookées du désert (Marie-Claude Hardy à gauche et Caroline Quirion au centre) en compagnie des trois danseurs de la soirée. - Photo: Sébastien Roy Près de 125 personnes se sont présentées pour la soirée « sexy » des Surbookées du désert, l'équipe formée de Caroline Quirion et Marie-Claude Hardy qui participera au Trophée Roses des Sable 2016 en octobre prochain. Au cours de la soirée, trois danseurs se sont donné en spectacle sur la scène au grand plaisir de l'assistance majoritairement féminine. « L'événement a été une véritable réussite. Il restait encore des femmes sur place à minuit. Nous attendions une centaine de personnes et nous en avons accueilli une vingtaine de plus », mentionne Mme Hardy. « Nous voulions organiser un événement différent et attirer une clientèle plus jeune que lors de nos autres activités de financement et notre patronne nous a donné cette idée », explique Mme Quirion. « Comme la propriétaire de Sexy Surprise est une bonne amie, elle a accepté de nous commanditer pour l'occasion », ajoute Mme Hardy. D'entrée de jeu, une surprise coquine a été remise à chaque personne qui présentait son billet. Puis, les femmes ont été invitées à tourner la « roue sexy » au coût de 10 $. Elles couraient la chance de gagner l'un des objets pour leur plaisir intime ou un livre érotique. De plus, l'une des cases permettait de devenir finaliste pour gagner un abonnement d'un an à Sexy Surprise, d'une valeur de 250 $. Par la suite, le trio masculin est arrivé. Pendant un peu plus de deux heures, ils ont alterné les danses sur la scène et les danses privées. À la fin, deux sacs-cadeaux de Sexy Surprise, valant 150 $ et 300 $, ainsi qu'un l'abonnement ont été tirés parmi l'assistance. De plus, un tirage de type moitié-moitié a permis de remettre 70 $ à la gagnante. D'ailleurs, mentionnons également que cette entreprise située à Joliette a fourni tous les jouets de plaisir qui ont été remis au cours de la soirée. D'ici leur départ, les Surbookées du désert sont les distributrices officielles en Beauce des sacs Sexy Surprise dont la valeur est d'au moins 120 $ chacun. Ceux et celles qui désirent s’en procurer un peuvent s’adresser directement à Caroline et Marie-Claude via leur page Facebook. En terminant, Caroline Quirion et Marie-Claude Hardy tiennent à remercier Sexy Surprise, le propriétaire de gestion Sans limites, Pascal Poulin, l'animateur, Patrick Giguère ainsi que le propriétaire du Baril Grill où a eu lieu l'événement, Patrice Beaulieu. Pour en connaître davantage sur les motivations de Caroline Quirion et Marie-Claude Hardy, leur offrir un soutien financier ou encore devenir un de leurs partenaires, communiquez avec elles par courriel à surbookeesdudesert@hotmail.com; via leur page Facebook; sur leur Blog personnel; ou sur Twitter à « @Surbookeedesert ». http://www.enbeauce.com/actualites/societe/286947/la-soiree-sexy-des-surbookees-du-desert-accueille-pres-de-125-personnes
  4. 4. Jennifer et Annie à mi-chemin de leur rêve au Sahara Leur objectif: Trophée "Roses des sables 2016" René-Pierre Beaudry Publié le 10 mars 2016 Annie Corbeil et Jennifer Huneault ont bouclé un peu plus de 60% de leur budget de 25 000$. ©Photo Gracieuseté Jennifer Huneault et Annie Corbeil ont amassé un peu plus de la moitié des 25 000$ qui financeront leur participation au Trophée "Roses des sables 2016", à l'automne 2016. « Nos préparatifs vont bon train », de confier Jennifer, de Sainte-Lucie-des-Laurentides, qui travaille comme infirmière clinicienne à la Polyvalente des Monts et à la clinique Jeunesse au CLSC Sainte-Agathe. « Nous en sommes à planifier notre formation en orientation et en pilotage, prévues en juillet et août 2016. Il reste encore plusieurs choses à faire, par exemple déterminer nos itinéraires de vol et louer notre véhicule. » Jennifer et sa collègue et amie Annie Corbeil, de Brownsburg-Chatam, ont choisi leurs rôles respectifs. La première sera pilote, l'autre, navigatrice, dans l'équipage que ces deux mamans ont formé, « Nurses & Roses ». « Il nous faut trouver l'entreprise qui nous louera un "RZR", plus léger qu'un "4 par 4". Lequel? On devra consulter d'anciennes Roses qui guideront notre choix. On nous a dit que le "RZR" est performant et a moins tendance à s'enliser dans le sable. Cependant, quand ça arrive, il paraît qu'il est plus difficile à dégager qu'un "4 par 4". »
  5. 5. Jennifer suivra ses cours de pilotage sur la piste de Mécaglisse Québec Inc, à Notre-Dame-de-la-Merci. Les deux aventurières ont les yeux sur un "RZR", performant et plus léger qu'un "4 par 4", pour affronter les dunes sablonneuses du désert. ©Photo Courtoisie – Thibault Marine et Polaris Industries Coup de pouce magique Il reste aux deux aventurières des activités de financement qui devraient les aider à boucler leur budget. Au programme, un tournoi de golf au mois de juin et, prochainement, un spectacle de magie et d'humour présenté par Yannick Lacroix et Michel Huot le dimanche 15 mai, au théâtre Le Patriote de Sainte-Agathe, à 14h. « Nous avons rencontré Michel (Huot) lors d'une réunion de gens d'affaires que nous avons organisée pour solliciter leur appui », termine Jennifer Huneault. « Il est un magicien professionnel, ayant donné plus de 20 spectacles à «Juste pour Rire». Il possède sa propre entreprise, "Le magicien corporatif". Michel est aussi co- organisateur d’un Festival de Magie en Algérie. Quant à Yannick (Lacroix), c'est un magicien qui a performé dans une quinzaine de pays. Il est en plus propriétaire de "MagieStrale", une des plus prestigieuses écoles de magie au pays. » Jennifer et Annie ont l'appui de Toyota Ste-Agathe et Honda Lachute. Elles sont à la recherche de partenaires additionnels. Pour suivre leurs préparatifs via leur page Facebook "Nurses&Roses": http://on.fb.me/1jD4yuF Renseignements et achat de billets pour le spectacle de magie: Jennifer: 819-321-5081 ou Annie: 450-516-9010 www.theatrepatriote.com
  6. 6. Direction Maroc pour deux enseignantes Alexandre Faucher Publié le 07 mars 2016 Trophée Roses des sables RALLYE. Armées d'une boussole et d'un carnet de bord, deux enseignantes du Collège de l'Assomption prendront d'assaut en Jeep le désert marocain en octobre prochain dans le cadre du Trophée Roses des sables. © Photo TC Media - Alexandre Faucher Marie-Josée Bilodeau et Brigitte Chartier participeront au Trophée Roses des sables en octobre prochain. Il s'agit d'un rallye où l'orientation, et non la rapidité, est priorisé. Marie-Josée Bilodeau et Brigitte Chartier s'apprêtent ainsi à relever le défi d'une vie. «Ça fait 15 ans que le trophée existe et ça fait 15 ans que c'est quelque chose qui m'interpelle. Je n'ai cependant jamais eu le courage, le temps ou l'audace pour m'inscrire. C'est le défi d'une vie, nous ne savons pas à quoi nous attendre, mais nous allons sauter tête première dans l'aventure», souligne Mme Bilodeau. En plus du rallye, les participantes seront amenées à faire de l'engagement communautaire dans le sud du Maroc, où des denrées seront distribuées. «Je m'étais déjà préinscrite par le passé, mais ça avait tombé à l'eau. Le défi personnel m'attire énormément là-dedans. Le côté humanitaire est également intéressant dans cette aventure, surtout que nous allons aller remettre les choses en personne», exprime pour sa part Mme Chartier. Durant cette aventure d'une dizaine de journées, les forces de chacune des deux amies devront être exploitées à leur maximum, dans des conditions qui ne seront pas toujours évidentes. «Nous savons que ça peut arriver que nous perdions patience et que nous nous chicanions. Nous en avons déjà discuté. Nous ne pensons cependant pas remettre en cause notre amitié, car nous avons tourné au mauvais endroit dans le sable», croit Mme Chartier. C'est d'ailleurs cette dernière qui sera copilote durant l'aventure. Elle sera responsable de déchiffrer le carnet de bord (road book). Sa comparse sera quant à elle responsable du volant. «C'est certain que ça fait un peu peur de plonger dans l'inconnu. Personnellement je redoute le road book, qui illustré avec des symboles durs à déchiffrer pour nous orienter. Nous allons également recevoir une formation mécanique et de conduite dans le sable avant de participer au rallye», explique Mme Bilodeau. Si les deux enseignantes éprouvent tout de même des difficultés sur place, elles devraient profiter de la grande solidarité qui se dégage du rallye, selon les témoignages qu'elles ont entendus. 25 000 $ à trouver Les deux enseignantes sont actuellement en campagne de financement pour trouver les 25 000 $ nécessaires pour leur permettre de participer au Trophée Roses des sables. Vente de cupcakes, tirage de moitié-moitié, souper-bénéfice, tous les moyens sont bons pour aller chercher quelques sous. «Ça demande beaucoup de temps et d'énergie, mais c'est encourageant, les gens répondent bien», souligne Mme Chartier. Les deux femmes sont néanmoins à la recherche de commanditaires. Si elles ne réussissent pas à amasser le montant requis cette année, elles pourront toujours reporter leur inscription en 2017, mais elles sont décidées à participer cette année. Pour plus d'informations, vous pouvez visiter la page Facebook Trophée Roses des Sables 2016- Équipage 188.
  7. 7. Les Roses désorientées à la conquête du Maroc! Publié par Marie-Maxime Cousineau 25 février 2016 Stéphanie Boudreau, des Cèdres, et Brigitte Tousignant, de L’Île-Bizarre, L’expédition se rapproche à grands pas. En octobre, Stéphanie Boudreau et Brigitte Tousignant s’envoleront pour le Maroc, où elles entreprendront la traversée du désert en 4×4 dans le cadre du Trophée Roses des Sables. Très populaires, les raids exclusivement féminin étonnant, lorsqu’on connaît la nature philanthropique d’un tel voyage. Le Trophée Roses des Sables, c’est du plaisir garanti, un dépassement de soi, un défi exaltant, un voyage exotique, ma En effet, le but premier du voyage est de remettre denrées, produits d’hygiène et effets scolaires aux enfants du désert. Au Maroc, il existe encore des régions qui subissent l’illettrisme, du fait notamment, du chaque rentrée, constitue un frein important à la scolarisation des enfants. L’une des priorités d’Enfants du désert est donc l’éducation, et plus particulièrement celle des petites filles, qui aujourd’ encore sont, pour diverses raisons, moins scolarisées que les garçons. Grâce aux importantes contributions du Trophée Roses des Sables, l’Association des Enfants du désert a pu construire des salles de classe et équiper des garderies et des écoles. Un duo d’enfer Les deux belles-sœurs trépignent d’impatience dans l’attente de cette expédition hors du commun. Pour les deux coéquipières, ce sera une première au Maroc. « Le Trophée Roses des Sables, ce sera un défi, une occasion de me surpasser. Pourquoi avoir choisi de faire l’aventure ensemble? « confiance aveugle en elle, je lui confierais ma vie si je le devais Quant à Stéphanie, elle voyait en Brigitte une pa famille, je voulais éviter les mésententes. Mais en fait, je crois que le fait que nous soyons de la même famille fait notre force », souligne Stéphanie, mère de trois jumelles adolescentes Les Roses désorientées à la conquête du Maroc! Stéphanie Boudreau, des Cèdres, et Brigitte Tousignant, Bizarre, seront de l’édition 2016 du Trophée Roses des Sables. n se rapproche à grands pas. En octobre, Stéphanie Boudreau et Brigitte Tousignant s’envoleront pour le Maroc, où elles entreprendront la traversée du désert en 4×4 dans le cadre du Trophée Roses des Sables. Très populaires, les raids exclusivement féminins dans le désert marocain séduisent de nombreuses Québécoises. Pas étonnant, lorsqu’on connaît la nature philanthropique d’un tel voyage. Le Trophée Roses des Sables, c’est du plaisir garanti, un dépassement de soi, un défi exaltant, un voyage exotique, mais comporte également un volet humanitaire. En effet, le but premier du voyage est de remettre denrées, produits d’hygiène et effets scolaires aux enfants du désert. Au Maroc, il existe encore des régions qui subissent l’illettrisme, du fait notamment, du coût en matériel scolaire qui, à chaque rentrée, constitue un frein important à la scolarisation des enfants. L’une des priorités d’Enfants du désert est donc l’éducation, et plus particulièrement celle des petites filles, qui aujourd’ diverses raisons, moins scolarisées que les garçons. Grâce aux importantes contributions du Trophée Roses des Sables, l’Association des Enfants du désert a pu construire des salles de classe et équiper des garderies et des écoles. sœurs trépignent d’impatience dans l’attente de cette expédition hors du commun. Pour les deux coéquipières, ce sera une première au Maroc. Le Trophée Roses des Sables, ce sera un défi, une occasion de me surpasser. » – Brigitte Tousignant. oi avoir choisi de faire l’aventure ensemble? « Stéphanie est la seule personne avec qui je pourrais partir, j’ai une confiance aveugle en elle, je lui confierais ma vie si je le devais », partage Brigitte. Quant à Stéphanie, elle voyait en Brigitte une partenaire idéale. « J’ai hésité, car puisque nous sommes de la même famille, je voulais éviter les mésententes. Mais en fait, je crois que le fait que nous soyons de la même famille fait notre », souligne Stéphanie, mère de trois jumelles adolescentes et cuisinière à l’école secondaire du Chêne Les Roses désorientées à la conquête du Maroc! n se rapproche à grands pas. En octobre, Stéphanie Boudreau et Brigitte Tousignant s’envoleront pour le Maroc, où elles entreprendront la traversée du désert en 4×4 dans le cadre du Trophée Roses des Sables. s dans le désert marocain séduisent de nombreuses Québécoises. Pas étonnant, lorsqu’on connaît la nature philanthropique d’un tel voyage. Le Trophée Roses des Sables, c’est du plaisir is comporte également un volet humanitaire. En effet, le but premier du voyage est de remettre denrées, produits d’hygiène et effets scolaires aux enfants du désert. coût en matériel scolaire qui, à L’une des priorités d’Enfants du désert est donc l’éducation, et plus particulièrement celle des petites filles, qui aujourd’hui Grâce aux importantes contributions du Trophée Roses des Sables, l’Association des Enfants du désert a pu construire sœurs trépignent d’impatience dans l’attente de cette expédition hors du commun. Pour les deux Brigitte Tousignant. Stéphanie est la seule personne avec qui je pourrais partir, j’ai une J’ai hésité, car puisque nous sommes de la même famille, je voulais éviter les mésententes. Mais en fait, je crois que le fait que nous soyons de la même famille fait notre et cuisinière à l’école secondaire du Chêne-Bleu.
  8. 8. Brigitte sera la pilote de l’équipe et Stéphanie, la copilote. « La mécanique, ce n’est pas un trouble pour moi. C’est pourquoi le poste de pilote me convient parfaitement », affirme Brigitte, qui ajoute qu’elle adore conduire. Les deux coéquipières voyageront à bord d’un Toyota HDJ 80, un utilitaire sport spécialement adapté pour circuler sur le sable fin du désert. Levées de fonds Les deux coéquipières en sont présentement à amasser les 25 000 $ nécessaires pour financer leur participation par la tenue de diverses levées de fonds. « C’est un travail à temps plein, ça demande beaucoup de temps et d’énergie », constate Stéphanie. Jusqu’à présent, les Roses Désorientées ont atteint la moitié de leur objectif. Leur repas spaghetti, qui a eu lieu le 20 février à l’école secondaire du Chêne-Bleu, a attiré plus de 100 convives et a permis aux deux amies d’amasser quelque 2700 $. D’autres activités sont à prévoir, notamment des séances d’emballage chez Maxi à Pincourt du 24 au 27 mars et une collecte de bouteille aux Cèdres, ville de résidence de Stéphanie, le 9 avril prochain. Un tournoi de golf est également à prévoir en juin, bien que la date ne soit pas encore connue. En plus de ces activités de levée de fonds, les deux Roses vendent des articles promotionnels : bracelets, crayons, tours de cou, T-shirts, polos et cheichs marocains. Pour se procurer un item, on communique avec Brigitte ou Stéphanie via la page Facebook de leur équipe, Les Roses Désorientées. Les deux amies seront au Maroc du 8 au 29 octobre. Le rallye se tiendra du 13 au 23 octobre. Pendant leur aventure, il sera possible de suivre les deux coéquipières de la région quotidiennement sur leur blogue, au lesrosesdesorientees.trophee-roses-des-sables.org. Pour un don en ligne, on visite le gofundme.com/bk6dzd2s. Lire la suite sur VIVA média : Les Roses désorientées à la conquête du Maroc! http://www.viva-media.ca/?p=26974
  9. 9. Publié le 19 février 2016 Trophée Roses des sables: elles s'offrent un rallye dans le désert pour leurs 50 ans L'équipe Le souffle du désert est composée de Johanne Allard et Carole Bruneau. AUDREY TREMBLAY |Le Nouvelliste (La Tuque) Deux femmes de la région relèveront tout un défi, cet automne, pour célébrer leur 50e anniversaire de naissance. Johanne Allard et Carole Bruneau prendront part à la prochaine édition du Trophée Roses des sables, qui se tiendra au Maroc, du 13 au 23 octobre 2016. «Nous sommes allées au secondaire ensemble et ça fait au moins 30 ans qu'on se connaît! C'est un beau pro surtout un beau défi pour nos 50 ans», mentionne d'entrée de jeu Johanne Allard. Le Trophée Roses des sables est un rallye réservé aux femmes. L'action se déroule en territoire marocain. C'est une compétition issue de la tradition des rallyes participantes doivent traverser des centaines de kilomètres dans le désert. Les deux participantes ont choisi de le faire en 4x4. «Ça faisait longtemps qu'on y pensait. Nous sommes allé jamais fait de 4x4 dans le sable. On n'est pas cowboys non plus. C'est un défi personnel! On veut réussir le rallye en allant du point A au point B. On veut le faire au complet, mais pas nécessairement g de confort», souligne la Trifluvienne. Les deux femmes auront beaucoup de préparation. Elles devront, entre autres, suivre une formation pour se servir de la boussole, une formation pour le road De plus, Johanne Allard et Carole Bruneau devront mettre la main sur une somme d'environ 25 000 $ pour leur aventure au Maroc. «On est en campagne de financement depuis le mois de mars l'an dernier. On fait des activités presque toutes les f semaine, emballage, souper, 5 à 7, lave fins et généreux! C'est beaucoup de travail, mais les gens embarquent et quand on fait des activités, c'est plaisant», mentionne Mme Allard. La course, qui n'est pas chronométrée, va toutefois au pour une cause bien précise, celle de la fibrose kystique. À chaque événement qui est organisé, un certain pourcentage du montant amassé sera remis à la fibrose kystique. Il est possible de voir toutes les activités de financement des deux femmes sur leur page Facebook: Le souffle du désert. «Le souffle du désert c'est notre nom d'équipe, ça fait le lien entre notre défi et la fibro Allard. Plus le temps passe, plus la fébrilité se fait sentir. Les billets d'avion sont réservés, le véhicule également. «C'est de pl en plus concret! On ne lâche pas, on s'encourage. Nous sommes énervées un petit peu», a l D'autres équipes qui incluent des gens de la région prendront également le départ du Trophée roses des sables. Il s'agit des équipes suivantes: Les petits pieds du désert, les MèreVeilles du désert et Princess Toughness. Toutefois, cette l n'est pas finale, puisque les participantes ont jusqu'à la fin de l'été pour s'ajouter ou se retirer. Il est possible de suiv équipages via le site http://trophee Trophée Roses des Andes Le Trophée Roses des Andes est dans le même esprit que le Trophée Roses des sables. C'est un raid 100 % féminin, qui se déroule sur les pistes de l'Argentine depuis maintenant 3 ans. L'événement aura lieu en avril et les organisateurs confirment qu'il y a 3 équipes de la région qui prendront le départ. La liste est officielle. Il s'agit des équipes les Conquérandes (Isabelle Rivard et Sylvie St Guillemette, de Saint-Boniface et Trois Trois-Rivières). Trophée Roses des sables: elles s'offrent un rallye dans le désert pour leurs 50 ans L'équipe Le souffle du désert est composée de Johanne Allard et Carole Bruneau. (La Tuque) Deux femmes de la région relèveront tout un défi, cet automne, pour célébrer leur 50e anniversaire de Johanne Allard et Carole Bruneau prendront part à la prochaine édition du Trophée Roses des sables, qui se tiendra au Maroc, du 13 au 23 octobre 2016. «Nous sommes allées au secondaire ensemble et ça fait au moins 30 ans qu'on se connaît! C'est un beau pro surtout un beau défi pour nos 50 ans», mentionne d'entrée de jeu Johanne Allard. Le Trophée Roses des sables est un rallye réservé aux femmes. L'action se déroule en territoire marocain. C'est une compétition issue de la tradition des rallyes-raids africains. À l'aide d'un road participantes doivent traverser des centaines de kilomètres dans le désert. Les deux participantes ont choisi de le faire en 4x4. «Ça faisait longtemps qu'on y pensait. Nous sommes allées à une rencontre et on a eu la piqûre [...] On n'a jamais fait de 4x4 dans le sable. On n'est pas cowboys non plus. C'est un défi personnel! On veut réussir le rallye en allant du point A au point B. On veut le faire au complet, mais pas nécessairement g de confort», souligne la Trifluvienne. Les deux femmes auront beaucoup de préparation. Elles devront, entre autres, suivre une formation pour se servir de la boussole, une formation pour le road-book et une formation pour le véhicule. De plus, Johanne Allard et Carole Bruneau devront mettre la main sur une somme d'environ 25 000 $ pour leur aventure «On est en campagne de financement depuis le mois de mars l'an dernier. On fait des activités presque toutes les f semaine, emballage, souper, 5 à 7, lave-auto... Plus de la moitié du montant est déjà amassé. Les gens sont tellement fins et généreux! C'est beaucoup de travail, mais les gens embarquent et quand on fait des activités, c'est plaisant», La course, qui n'est pas chronométrée, va toutefois au-delà de l'aventure. Les deux femmes ont choisi de s'impliquer pour une cause bien précise, celle de la fibrose kystique. À chaque événement qui est organisé, un certain pourcentage amassé sera remis à la fibrose kystique. Il est possible de voir toutes les activités de financement des deux femmes sur leur page Facebook: Le souffle du désert. «Le souffle du désert c'est notre nom d'équipe, ça fait le lien entre notre défi et la fibro Plus le temps passe, plus la fébrilité se fait sentir. Les billets d'avion sont réservés, le véhicule également. «C'est de pl en plus concret! On ne lâche pas, on s'encourage. Nous sommes énervées un petit peu», a l D'autres équipes qui incluent des gens de la région prendront également le départ du Trophée roses des sables. Il s'agit des équipes suivantes: Les petits pieds du désert, les MèreVeilles du désert et Princess Toughness. Toutefois, cette l n'est pas finale, puisque les participantes ont jusqu'à la fin de l'été pour s'ajouter ou se retirer. Il est possible de suiv http://trophee-roses-des-sables.com/. Le Trophée Roses des Andes est dans le même esprit que le Trophée Roses des sables. C'est un raid 100 % féminin, qui se déroule sur les pistes de l'Argentine depuis maintenant 3 ans. L'événement aura lieu en avril et les organisateurs 3 équipes de la région qui prendront le départ. La liste est officielle. Il s'agit des équipes les Conquérandes (Isabelle Rivard et Sylvie St-Germain, de Trois-Rivières), Rose Confetti (Marie Boniface et Trois-Rivières) et les Amazones des Andes (Marta Acevedo et Annie Dauphin, de Trophée Roses des sables: elles s'offrent un rallye dans le L'équipe Le souffle du désert est composée de Johanne Allard et Carole Bruneau. (La Tuque) Deux femmes de la région relèveront tout un défi, cet automne, pour célébrer leur 50e anniversaire de Johanne Allard et Carole Bruneau prendront part à la prochaine édition du Trophée Roses des «Nous sommes allées au secondaire ensemble et ça fait au moins 30 ans qu'on se connaît! C'est un beau pro surtout un beau défi pour nos 50 ans», mentionne d'entrée de jeu Johanne Allard. Le Trophée Roses des sables est un rallye réservé aux femmes. L'action se déroule en territoire marocain. C'est une africains. À l'aide d'un road-book, d'une carte et d'une boussole, les participantes doivent traverser des centaines de kilomètres dans le désert. Les deux participantes ont choisi de le faire es à une rencontre et on a eu la piqûre [...] On n'a jamais fait de 4x4 dans le sable. On n'est pas cowboys non plus. C'est un défi personnel! On veut réussir le rallye en allant du point A au point B. On veut le faire au complet, mais pas nécessairement gagner. On veut sortir de notre zone Les deux femmes auront beaucoup de préparation. Elles devront, entre autres, suivre une formation pour se servir de la r le véhicule. De plus, Johanne Allard et Carole Bruneau devront mettre la main sur une somme d'environ 25 000 $ pour leur aventure «On est en campagne de financement depuis le mois de mars l'an dernier. On fait des activités presque toutes les f auto... Plus de la moitié du montant est déjà amassé. Les gens sont tellement fins et généreux! C'est beaucoup de travail, mais les gens embarquent et quand on fait des activités, c'est plaisant», delà de l'aventure. Les deux femmes ont choisi de s'impliquer pour une cause bien précise, celle de la fibrose kystique. À chaque événement qui est organisé, un certain pourcentage Il est possible de voir toutes les activités de financement des deux femmes sur leur page Facebook: Le souffle du désert. «Le souffle du désert c'est notre nom d'équipe, ça fait le lien entre notre défi et la fibrose kystique», explique Johanne Plus le temps passe, plus la fébrilité se fait sentir. Les billets d'avion sont réservés, le véhicule également. «C'est de pl en plus concret! On ne lâche pas, on s'encourage. Nous sommes énervées un petit peu», a lancé Mme Allard. D'autres équipes qui incluent des gens de la région prendront également le départ du Trophée roses des sables. Il s'agit des équipes suivantes: Les petits pieds du désert, les MèreVeilles du désert et Princess Toughness. Toutefois, cette l n'est pas finale, puisque les participantes ont jusqu'à la fin de l'été pour s'ajouter ou se retirer. Il est possible de suiv Le Trophée Roses des Andes est dans le même esprit que le Trophée Roses des sables. C'est un raid 100 % féminin, qui se déroule sur les pistes de l'Argentine depuis maintenant 3 ans. L'événement aura lieu en avril et les organisateurs 3 équipes de la région qui prendront le départ. La liste est officielle. Il s'agit des équipes les Rivières), Rose Confetti (Marie-Ève Bérubé et Geneviève Rivières) et les Amazones des Andes (Marta Acevedo et Annie Dauphin, de Trophée Roses des sables: elles s'offrent un rallye dans le (La Tuque) Deux femmes de la région relèveront tout un défi, cet automne, pour célébrer leur 50e anniversaire de Johanne Allard et Carole Bruneau prendront part à la prochaine édition du Trophée Roses des «Nous sommes allées au secondaire ensemble et ça fait au moins 30 ans qu'on se connaît! C'est un beau projet et Le Trophée Roses des sables est un rallye réservé aux femmes. L'action se déroule en territoire marocain. C'est une book, d'une carte et d'une boussole, les participantes doivent traverser des centaines de kilomètres dans le désert. Les deux participantes ont choisi de le faire es à une rencontre et on a eu la piqûre [...] On n'a jamais fait de 4x4 dans le sable. On n'est pas cowboys non plus. C'est un défi personnel! On veut réussir le rallye en agner. On veut sortir de notre zone Les deux femmes auront beaucoup de préparation. Elles devront, entre autres, suivre une formation pour se servir de la De plus, Johanne Allard et Carole Bruneau devront mettre la main sur une somme d'environ 25 000 $ pour leur aventure «On est en campagne de financement depuis le mois de mars l'an dernier. On fait des activités presque toutes les fins de auto... Plus de la moitié du montant est déjà amassé. Les gens sont tellement fins et généreux! C'est beaucoup de travail, mais les gens embarquent et quand on fait des activités, c'est plaisant», delà de l'aventure. Les deux femmes ont choisi de s'impliquer pour une cause bien précise, celle de la fibrose kystique. À chaque événement qui est organisé, un certain pourcentage Il est possible de voir toutes les activités de financement des deux femmes sur leur page Facebook: Le souffle du désert. se kystique», explique Johanne Plus le temps passe, plus la fébrilité se fait sentir. Les billets d'avion sont réservés, le véhicule également. «C'est de plus D'autres équipes qui incluent des gens de la région prendront également le départ du Trophée roses des sables. Il s'agit des équipes suivantes: Les petits pieds du désert, les MèreVeilles du désert et Princess Toughness. Toutefois, cette liste n'est pas finale, puisque les participantes ont jusqu'à la fin de l'été pour s'ajouter ou se retirer. Il est possible de suivre les Le Trophée Roses des Andes est dans le même esprit que le Trophée Roses des sables. C'est un raid 100 % féminin, qui se déroule sur les pistes de l'Argentine depuis maintenant 3 ans. L'événement aura lieu en avril et les organisateurs 3 équipes de la région qui prendront le départ. La liste est officielle. Il s'agit des équipes les Ève Bérubé et Geneviève Rivières) et les Amazones des Andes (Marta Acevedo et Annie Dauphin, de
  10. 10. 6000 km dans le désert en moto pour une maman célibataire BEN PELOSSE Jeudi, 1 octobre 2015 Qu’est ce qui pousse une mère célibataire à entreprendre un rally le désert marocain ? Quand on lui pose la question, Brigitte Lacombe répond sans hésiter. « Pour le trip, parce que c’est fou et j’aime ça! Pour l’aventure (enfantsdudesert.org), une association qui vient en aide aux enfants du Sud marocain, et le Club des petits déjeuners, ici au Québec. C'est également un cadeau et un défi pour mes 50 ans », nous confie Brigitte, qui célèbrera son anniversaire à l'aube du PHOTO LE JOURNAL DE Brigitte Lacombe, 49 ans, vétérinaire, mère célibataire de 2 enfants de 7 et 9 ans est une aventurière avouée: elle pratique la voile, le télémark, la plongée, l’escalade, le vélo de montagne et, depuis un an... le motocross. 6000 km dans le désert en moto pour une maman célibataire! Qu’est ce qui pousse une mère célibataire à entreprendre un rally Quand on lui pose la question, Brigitte Lacombe répond sans hésiter. « Pour le trip, parce que c’est l’aventure aussi bien sûr, mais surtout pour la cause, Enfant du désert ), une association qui vient en aide aux enfants du Sud marocain, et le Club des petits déjeuners, ici au Québec. C'est également un cadeau et un défi pour mes 50 ans », nous confie Brigitte, qui célèbrera son anniversaire à l'aube du PHOTO LE JOURNAL DE MONTRÉAL, BEN PELOSS Brigitte Lacombe, 49 ans, vétérinaire, mère célibataire de 2 enfants de 7 et 9 ans est une aventurière avouée: elle pratique la voile, le télémark, la plongée, l’escalade, le vélo de montagne et, depuis un 6000 km dans le désert en moto pour une Qu’est ce qui pousse une mère célibataire à entreprendre un rallye de 6000 km en moto dans Quand on lui pose la question, Brigitte Lacombe répond sans hésiter. « Pour le trip, parce que c’est aussi bien sûr, mais surtout pour la cause, Enfant du désert ), une association qui vient en aide aux enfants du Sud marocain, et le Club des petits déjeuners, ici au Québec. C'est également un cadeau et un défi pour mes 50 ans », nous confie Brigitte, qui célèbrera son anniversaire à l'aube du rallye, l’an prochain, en octobre 2016. MONTRÉAL, BEN PELOSSE Brigitte Lacombe, 49 ans, vétérinaire, mère célibataire de 2 enfants de 7 et 9 ans est une aventurière avouée: elle pratique la voile, le télémark, la plongée, l’escalade, le vélo de montagne et, depuis un 6000 km dans le désert en moto pour une de 6000 km en moto dans Quand on lui pose la question, Brigitte Lacombe répond sans hésiter. « Pour le trip, parce que c’est aussi bien sûr, mais surtout pour la cause, Enfant du désert ), une association qui vient en aide aux enfants du Sud marocain, et le Club des petits déjeuners, ici au Québec. C'est également un cadeau et un défi pour mes 50 ans », nous , l’an prochain, en octobre 2016. Brigitte Lacombe, 49 ans, vétérinaire, mère célibataire de 2 enfants de 7 et 9 ans est une aventurière avouée: elle pratique la voile, le télémark, la plongée, l’escalade, le vélo de montagne et, depuis un
  11. 11. PHOTO LE JOURNAL DE MONTRÉAL, BEN PELOSSE Elle a eu la piqûre alors qu’elle participait – comme passagère – à la Classique Raid Aventure, il y a quelques années. Elle s’est alors juré qu’il n’est plus question d’être passagère et que le prochain rally, elle le fera bien assise sur le siège avant. Elle se procure rapidement une moto – une superbe KTM 350 –, s'entraine au gym et sur le terrain, participe à des rallyes, recherche des commanditaires, etc. Son objectif: participer au trophée Roses des Sables en octobre 2016. PHOTO LE JOURNAL DE MONTRÉAL, BEN PELOSSE L’épreuve Roses des Sables n’est pas une course de vitesse, mais une épreuve d’orientation sans GPS. Les concurrentes – en 4×4, SSV, moto ou quad –doivent parcourir 6000 km repartis sur 7 jours à raison de 8 à 10 heures par jour. Suivre le bon chemin dans le désert n'est pas simple. Il faut suivre un «road book» (guide indiquant des points de repères et les distances à parcourir) et s’orienter à l’aide de cartes et boussole. PHOTO LE JOURNAL DE MONTRÉAL, BEN PELOSSE
  12. 12. Incendie, accident Le 25 mai dernier, sa moto s’enflamme spontanément, probablement à la suite d’une fuite d’essence. « C’était plus spectaculaire que dangereux », nous explique-t-elle. Elle a dû attendre 2 mois pour se procurer une nouvelle moto. Quelques semaines plus tard, en se baladant au nord du parc du Mont Tremblant. Elle heurte une roche et chute sur son poignet droit. La douleur est vive mais Brigitte est courageuse et continue son entrainement. De retour à sa clinique vétérinaire, elle se fait une radiographie et comme elle le pensait c'est sérieux. Fracture du 4 ième métacarpe. Immobilisation 6 semaines, physio, et surtout pas de moto pendant une éternité, 6 semaines. PHOTO LE JOURNAL DE MONTRÉAL, BEN PELOSSE Entrainement intensif: J'ai 12 ans quand je suis sur ma KTM Depuis mi-aout Brigitte a repris l’entrainement de façon intensive. «J'ai la chance de m'entraîner avec Don Pronovost, de MXPRO et dernièrement j’ai roulé avec deux anciens participants du rally Dakar, Patrick Trahan et Patrick Beaulé », souligne-t-elle. « Le plus difficile n’est pas de rouler de longues heures, mais de développer ma force et mon endurance quand je suis en difficulté. Les gars veulent souvent m'aider, mais ça nuit à mon entraînement, je dois apprendre à tout faire seule», dit-elle. PHOTO LE JOURNAL DE MONTRÉAL, BEN PELOSSE Qu'emporte t'on pour un rallye de 6000 km : « Je dois rester le plus légère possible, chaque kilo est compté, le minimum dans tout », Mais il lui faut quand même une trousse d'outil de base, des barres énergisantes et de six à huit litres d'eau par jour pour s’alimenter. Sans compter sa tablette et sa camera go-pro pour alimenter, cette fois, son blogue:http://rosektm.trophee-roses-des-sables.org/. Lors de la dernière édition, Les Roses ont acheminé à elles seules plus de 30 tonnes de matériel pour les enfants du Sud marocain. Brigitte est présentement à la recherche de commanditaires sur son camion et moto pour ses causes: Enfants du désert et Le Club des petits déjeuners.
  13. 13. RÉJEAN TREMBLAY Dimanche, 31 janvier 2016 LES ROSES DES SABLES Julie Caron et Isabelle Crépeault se préparent à affronter le désert du boxe. Isabelle Crépeault et Julie Caron se préparent pour le rallye raid pour la coupe des Roses des Sables, dans le désert du Maroc, en octobre. Les deux jeunes femmes le font pour leurs raisons personnelles, mais aussi pour amasser des fonds pour la recherche sur le cancer. C’est une course extrême qui demande une énorme préparation physique. Et où donc les deux jeunes femmes s’entrainent-elles? Au gymnase Bute et d’autres boxeurs. Elles sont en train de préparer leur expédition. Se trouver un 4 x 4, des casques, des gants, trouver des commanditaires qui vont s’associer à elles. «Ma sœur a eu le cancer du sein et je me suis dite que je voulais faire quelque chose pour contribuer», souligne Isabelle Crépeault. Même que Jean-Charles Lajoie devrait les inviter sur les ondes de la station pendant leur rallye pour prendre de leurs nouvelles. Let’s go les filles... Julie Caron et Isabelle Crépeault se préparent à affronter le désert du Maroc en s’entraînant à la Isabelle Crépeault et Julie Caron se préparent pour le rallye raid pour la coupe des Roses des Sables, dans le désert du Maroc, en octobre. jeunes femmes le font pour leurs raisons personnelles, mais aussi pour amasser des fonds C’est une course extrême qui demande une énorme préparation physique. Et où donc les deux elles? Au gymnase d’Otis et d’Howard Grant, où elles côtoient Lucian Elles sont en train de préparer leur expédition. Se trouver un 4 x 4, des casques, des gants, trouver des commanditaires qui vont s’associer à elles. ein et je me suis dite que je voulais faire quelque chose pour contribuer», souligne Isabelle Crépeault. Charles Lajoie devrait les inviter sur les ondes de la station pendant leur rallye pour Maroc en s’entraînant à la Isabelle Crépeault et Julie Caron se préparent pour le rallye raid pour la coupe des Roses des - jeunes femmes le font pour leurs raisons personnelles, mais aussi pour amasser des fonds C’est une course extrême qui demande une énorme préparation physique. Et où donc les deux d’Otis et d’Howard Grant, où elles côtoient Lucian Elles sont en train de préparer leur expédition. Se trouver un 4 x 4, des casques, des gants, trouver ein et je me suis dite que je voulais faire quelque chose pour Charles Lajoie devrait les inviter sur les ondes de la station pendant leur rallye pour
  14. 14. «J'ai l'impression que le mot grandiose n'est pas suffisant» Les Mothers on the road reviennent changées du Trophée Roses des Sables Martin Guindon Publié le 30 janvier 2016 Beaucoup d'émotion pour Manon Castonguay et Josiane Audet. ©TC Média - Martin Guindon Franchir plus de 6000 km et vivre dix jours dans le désert du Maroc ne peut laisser personne indifférent. Manon Castonguay et Josiane Audet en sont revenues changées, en octobre dernier. Les Mothers on the Road prêtes à défier le désert Les deux jeunes femmes de Sainte-Gertrude-Manneville, près d'Amos, ont participé à la 15e édition du Trophée Roses des Sables, du 7 au 18 octobre. Le 23 janvier, elles ont bouclé la boucle lors d'une activité de clôture dans leur municipalité, en présence de parents, amis et commanditaires. Pendant ces trois dernières années, on a développé une complicité hors du commun Manon Castonguay «J'ai vraiment dû sortir de ma zone de confort. Il m'a fallu apprendre à vivre le moment présent, ce qui n'est pas facile quand on est organisée et qu'on aime savoir où on s'en va. Mais j'ai réussi. J'ai appris à me faire confiance. Et ce que j'ai appris là-bas, je le mets aujourd'hui en pratique. Je me rappelle qu'il faut vivre le moment présent. Demain est un autre jour. Il faut apprécier chaque moment», a affirmé Manon, pilote de l'équipe 139. Josiane Audet et Manon Castonguay dans le désert du Maroc, en octobre dernier. Le tandem abitibien a connu un parcours sans anicroche, ni même faire une crevaison. En fait, elles se sont enlisées une seule fois, et c'était hors circuit alors qu'elles voulaient prendre des photos dans le désert pour leurs commanditaires. Les Mothers on the road ont pris le 136e rang sur 167 équipages.
  15. 15. Pas de mots «On passe vraiment par toutes les gammes d'émotions pour accomplir ça. On peut dire que le dépassement de soi est au rendez-vous. Chaque jour, il a fallu se surpasser. On en a retiré du positif. On a fait de belles rencontres, on a été accueillies par un peuple vraiment extraordinaire. Le fait de vivre le moment présent chaque jour et de devoir se faire confiance, c'est quelque chose. On n'a peut-être pas gagné le Trophée, mais dans le podium de notre vie, c'est nous qui sommes arrivées les premières», a fait valoir Josiane, qui agissait comme copilote. «Encore aujourd'hui, je n'arrive pas à mettre des mots sur les émotions que j'ai vécues là-bas. À mettre des mots sur tout ce que j'ai vu. J'ai l'impression que le mot grandiose n'est pas suffisant. Que le mot magique n'est pas assez imagé. Que le mot magnifique n'est pas assez représentatif. Je voudrais tellement partager ces émotions avec vous autres ce soir, mais rien que je pourrais vous dire ne saura traduire exactement ce que j'ai réellement au fond du cœur. Il n'y a pas de mots», a renchéri Manon Castonguay. Des remerciements Toutes deux ont tenu à organiser cette soirée pour remercier les gens qui les avaient soutenues tout au long de cette longue aventure de trois ans: leurs familles respectives, leurs amis et leurs commanditaires, dont les majeurs étaient Excavation Michel Nicol et BC Sports. Émotives, elles se sont aussi exprimées mutuellement beaucoup d'affection et de reconnaissance l'une pour l'autre. «C'est incroyable tout le soutien que vous nous avez offert, a déclaré Josiane, en s'adressant aux familles, amis et commanditaires. Vous étiez toujours là pour nous autres. On est vraiment choyées, émues de tout votre soutien. Un gros merci à chacun de vous. Vous avez vraiment fait la différence.» En plus de parrainer un enfant du désert au Maroc, Manon Castonguay et Josiane Audet ont voulu faire une différence localement. Elles ont remis 530 $ au Comité de soutien à la pédiatrie, représenté ici par Madeleine Robert et Normand Lemieux. ©TC Média - Martin Guindon

×