luc desruelle's Blogue: Exemple de code OOP 
avec LabVIEW 
Generated by Jive SBS on 2014-09-04-05:00 
1 
Publié par luc de...
luc desruelle's Blogue: Exemple de code OOP avec LabVIEW 
Generated by Jive SBS on 2014-09-04-05:00 
2 
et sur la hiérarch...
luc desruelle's Blogue: Exemple de code OOP avec LabVIEW 
Generated by Jive SBS on 2014-09-04-05:00 
3 
Luc Desruelle | 
|...
luc desruelle's Blogue: Exemple de code OOP avec LabVIEW 
Generated by Jive SBS on 2014-09-04-05:00 
4 
Un des intérêts de...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Exemple code oop_labview

279 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
279
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Exemple code oop_labview

  1. 1. luc desruelle's Blogue: Exemple de code OOP avec LabVIEW Generated by Jive SBS on 2014-09-04-05:00 1 Publié par luc desruelle 16 févr. 2014 Le code LabVIEW est dans le post Suite à une demande sur le forum, un exemple de OOP avec LabVIEW La demande : Pouvoir configurer le même logiciel avec 2 cartes d'acquisition différentes. L'initialisation, boite de dialogue de configuration, acquisition et close des références seront donc différents en fonction des cartes. Donc: • Une class Deformation avec 2 enfants ConditionneurExterne et CarteSpecifique • 1 méthode configuration, avec dans chaque class enfant une méthode en dynamic dispatch pour la fenêtre de configuration spécifique, qui ser donc appelée lors de la définition de l’objet de la carte utilisée • Idem pour les méthodes acquisition, méthode acquisition en dynamic dispatch • Les données spécifiques à une carte sont donc dans la donnée privée de la class de l’enfant. J’ai fait un « brouillon d’architecture ». Je précise car le code n’est pas totalement « propre ». Le projet UML En LabVIEW cela va ressembler à Dans le projet
  2. 2. luc desruelle's Blogue: Exemple de code OOP avec LabVIEW Generated by Jive SBS on 2014-09-04-05:00 2 et sur la hiérarchie des class Une class Deformation avec 2 enfants > ConditionneurExterne et > CarteSpecifique il y a un vi exemple avec en face avant en fonction du boolean "Conditionneur Externe", l'objet sera du type d'une carte ou de l'autre. Le code de la class correspond sera alors exécuté. liens sur le site de National Instruments : LabVIEW Object Oriented Programming Resource Directory
  3. 3. luc desruelle's Blogue: Exemple de code OOP avec LabVIEW Generated by Jive SBS on 2014-09-04-05:00 3 Luc Desruelle | | Voir mon profil CLA : Certified LabVIEW Architect / Certifié Architecte LabVIEW CLD : Certified LabVIEW Developer / Certifié Développeur LabVIEW Contact Pièces jointes: • MesureDeformation-LV2012.zip (191.6 K) 100 Visualiser Tags : labview, dynamic, object, france, oop, class, goop, architect, uml, g#, objet, exemple, desruelle, certifié, développeur, luc, grenoble, dispatch, intégration, developpeur, programmation, annecy, chambéry, liens 3 mars 2014 08:12 Ficare question annexe (mais applicable à d'autres projets utilisant OOP) : comment faire pour partager "proprement" des classes OOP entre plusieurs projets ?
  4. 4. luc desruelle's Blogue: Exemple de code OOP avec LabVIEW Generated by Jive SBS on 2014-09-04-05:00 4 Un des intérêts de l'OOP est la réutilisation, donc logiquement, il est interessant de maintenir un seul source, utilisé dans plusieurs projets. Faut-il faire un répertoire spécifique, qu'on intégre systématiquement dans chaque nouveau projet ? Dans ce cas comment se passe la gestion avec le CCS ? Bonne journée ... 3 mars 2014 16:19 luc desruelle Ficare en réponse à Bonjour, très bonne question à aborder lors de la prochaine rencontre LUGE ! J’espère que vous serez avec nous!!. Nous avons effectivement du code objet que nous utilisons dans beaucoup de projets. Certains sont des toolkits « propriétaires », d’autres sont téléchargés via le LabVIEW Tools Network. S’ils ne sont pas de NI LabVIEW, ils sont localisés sous le dossier « user.lib ». Dans mon cas, le code est réalisé pour les besoins d’un client. Contractuellement il a accès à l’ensemble du code. L’ensemble du code est donc distribué au client. Donc même le code de la « user.lib » est « copié » dans le dossier « Windows » du projet client, et n’est plus localisé sur le disque c:.... Cette opération est réalisée à un moment « défini » du projet. Nous avons un dépôt SCC par projet, donc il y a du code commun entre les dépôts SCC. Cela présente des inconvénients et des avantages. En avantages, nous pouvons citer de « figer » une version exacte du code avec la version logicielle validée, le code peut être « ouvert » sur n’importe quel PC. En inconvénient une duplication du code entre les dépôts SCC. Pour résumer, seulement le code « lié » à la version de LabVIEW n’est pas distribué dans le dépôt SCC du projet.

×