Aspects nutritionnels chez les jeunes diabétiques type 1

1 016 vues

Publié le

Recommandations nutritionnelles chez les diabétiques de type 1: clientèle pédiatrique
Notion du calcul des glucides
Lecture d’étiquette nutritionnelle
Substituts de sucres (ou édulcorants)
Activité physique
Jour de fêtes
Mythe alimentaire

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 016
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
31
Actions
Partages
0
Téléchargements
17
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Collations : selon régime insulinique
  • Pas d’impact direct sur la glycémie mais leur présence ds un aliment ou repas peut ralentir la digestion des autres nutriments, comme les CHO ce qui retarde l’élévation de la glycémie
  • Glucides forment l<ensemble des sucres presents dans les aliments
    Sucres: constitues dune seule molecule ( glucise, fructose) ou de 2 molecules reliees entre elles glucse + galactose)
    Amidon: longue chaine de molecules
  • Solubles: légumineuses,psyllium,blé,orge). Pas digérés par le corps, donc ralentissent l’absorption des autres types de glucides: meilleur contrôle post-prandial
  • Nécessite lecture des étiquettes,doc VNQAU, balance nutritionnelle….
    Re: insuline plus précise donc calcul devrait être plus précis
  • Consistante : proteines
  • Minimum 2
  • Durée repas : max 45 min
  • Enfant db type 1 font moins de sport que le reste re: peur d’hypos
  • AU début …si on voit que qd gly est trop eleve apres ….on diminue le chiffre !
    Si glycémie plus que 15. on fait test de cétones….si pas possible jeune peut faire du sport si se sent bien…
  • Parents : soins !
  • Après activité : si pas repas donner glucides + protéines
  • et les légumes ont également souvent la réputation de coûter cher.
    Et que dire des mélanges de légumes surgelés grand format de marque maison qui coûte à peine plus cher qu’un sac de frites
    surgelées...
    Produits laitiers ; vit d et ca Viandes et sub: constituent deux substituts de la viande qui peuvent réduire grandement le coût de votre épicerie : ils vous offrent de deux à trois portions de sources de protéines pour moins de 1,50 $! Qui dit mieux?
  • Aspects nutritionnels chez les jeunes diabétiques type 1

    1. 1. Pamela Nakouzi, Dt.p., M.Sc Section diabète CHU Ste-Justine Montréal, Canada 2014
    2. 2. Plan de la présentation  Recommandations nutritionnelles chez les diabétiques de type 1: clientèle pédiatrique  Notion du calcul des glucides  Lecture d’étiquette nutritionnelle  Aliments sans sucre ajouté  Substituts de sucres (ou édulcorants)  Alimentation diabète et vie à l’école  Activité physique  Jour de fêtes  Mythe alimentaire
    3. 3. Nutrition et diabète Selon les lignes directrices de l’ Association Canadienne de diabète 2013 :  La nutrition fait partie intégrante du traitement et de l’autogestion du diabète  La thérapie nutritionnelle combinée aux autres tx (insuline,rx etc.) améliore le contrôle de la glycémie en l’Hb A1C de 1-2 %↓  La régularité de l’apport en glucides peut contribuer au contrôle de la glycémie
    4. 4. Nutrition et diabète L’approche nutritionnelle vise à :  Maintenir/Améliorer la qualité de vie  Améliorer l’état nutritionnel  Prévenir et réduire les risques de complications associés au diabète
    5. 5. Nutrition et diabète en pédiatrie  Recommandations nutritionnelles sont semblables à celles d’un jeune non diabétique  Besoins énergétiques varient d’un enfant à l’autre selon l’âge, la taille et le sexe  Besoins nutritionnels selon le Guide alimentaire canadien pour manger sainement (GAC)
    6. 6. Nutrition et diabète  Dans le but d’optimiser le contrôle de la glycémie les jeunes atteints de diabète de type 1 doivent: - Consommer 3 repas et 3 collations par jour - Établir un horaire de repas qui convient à leurs habitudes de vie - Équilibrer les repas en consommant les 4 groupes du GAC - Choisir, le plus souvent possible, des collations "santé "
    7. 7. Assiette idéale
    8. 8. Nutrition et diabète Les aliments nous apportent:  Énergie sous forme de : - glucides - protéines - lipides (matières grasses)  Vitamines et minéraux
    9. 9. Glucides  45 à 60 % de l’énergie totale  Première source d’énergie pour notre cerveau  Déterminant le plus important de la glycémie post prandiale  Naturellement présents dans les aliments ou peuvent y être rajoutés  Différents types de glucides : simples et complexes
    10. 10. Protéines  15 à 20 % de l’ énergie totale  Énergie de longue durée  Forment éléments de structure essentiels: masse musculaire, os, peau, ongle, cheveux etc.  Sources : animales ou végétales  Lorsque combinés aux glucides protègent contre les hypoglycémies
    11. 11. Lipides (Matières grasses)  < 35% de l’ énergie totale  Le diabète type 1 est un facteur de risque des maladies cardiovasculaires à l’âge adulte  Éviter un apport élevé en M.G  Privilégier les «bons gras» (monoinsaturés et oméga-3) Ex: huile d’olive, de canola, de lin, poisson, noix etc.)  Limiter les « mauvais gras» (gras saturés / trans ) Ex: beurre, bacon, fritures, produits transformés etc.)
    12. 12.  Particularité de l’alimentation d’un jeune diabétique: - calculer la quantité de glucides ingérés - coordonner l’alimentation ( l’apport en glucides) avec les doses d’insulines - répartir les glucides en 3 repas + 3 coll  Glucides = grande famille  Types de glucides : - sucres (glucides simples) - amidon ( glucides complexes) - fibres (glucides complexes) Gros plan sur les glucides
    13. 13. Gros plan sur les glucides  Aliments riches en sucres: - ↑ rapidement la glycémie - utilisés pour corriger les hypoglycémies - si glycémies normales: attention aux hyperglycémies  Aliments riches en fibres: - ↑ satiété - évitent une montée trop rapide des glycémies
    14. 14. Aliments contenant des glucides  Féculents  Fruits  Produits laitiers  Fritures  Sucreries  Mets composés
    15. 15. Aliments contenant peu ou pas de glucides  Protéines  Légumes  Matières grasses
    16. 16. Comment calculer les glucides 1-Méthode simplifiée  Règle sucrée  Système d’équivalence où 1 équivalent = 15 g de glucides =  Utilisée surtout chez les jeunes nouvellement diagnostiqués et/ou ceux présentant une difficulté de compréhension  Document remis: Se nourrir avec plaisir
    17. 17. 1 équivalent représente… Féculents Fruits Produits laitiers Sucreries 1 tr. pain 1 orange 250ml de lait 1 patte d’ours 4 toasts Melba 2 clémentines 2 minigo Biscuits Praeventia (1 sachet) 75 ml riz cuit ½ banane 1 yogourt Activia 1 barre Chewy brisures de chocolat 125 ml pâte cuite 12-15 raisins 125ml de crème glacée à la vanille 2 biscuits Oreo 1 pomme de terre 1 compote de pomme sans sucre 100ml pouding au lait 1 Popsicle (75ml) 4 biscuits Social Thé 125 ml de jus 20 raisins enrobés de chocolat
    18. 18. Combien faut-t-il en manger par jour ? Menu type pour un enfant de 7 ans  Déjeuner: - 2 toasts + beurre d’arachide - 250 ml de lait 2% - 1 orange  Coll a.m : 1 pomme  Dîner : - sandwich au thon - concombre+brocoli avec une trempette - 1 jus de pomme Oasis ( 200ml) - 2 clémentines  Coll. pm: Biscuits Praeventia (1 sachet)  Souper: - salade variée avec vinaigrette - une poitrine de poulet - 150 ml de riz cuit - macédoine de légumes - 250 ml de lait 2% - 125ml de salade de fruit  Coll h.s: 250 ml de lait 2% + 2 biscuits Social Thé
    19. 19. Comment calculer les glucides ? 2- Méthode avancée  Utilisée surtout chez les jeunes sous: - multithérapie intensive (Lantus/UR) - pompe à insuline sous-cutanées (UR)  Calcul plus précis  Ratios insuline/grammes de glucides - 1/10 → 1 unité d’insuline UR couvre 10g de glucides  Ex: Si un jeune mange 70g de glucides au repas avec un ratio de 1/10 alors il devrait se donner 7 unités d’UR
    20. 20. Pourquoi faut-il prendre des collations?  Permet une meilleure répartition de l’énergie (des glucides) durant la journée  Satisfait mieux la faim → meilleure concentration à l’école  Évite les hypoglycémies  Mais… pas toujours nécessaire selon le régime insulinique du jeune
    21. 21. Collation idéale  Doit fournir, en général, 1 eq. soit 15g de glucides  Être consistante pour combler l’appétit de l’enfant  Fournir un maximum de vitamines et minéraux  Doit idéalement contenir des fibres
    22. 22. Comment lire les étiquettes nutritionnelles?  Regarder la portion  Grammes de glucides  Type de glucides : - sucres - fibres - amidon (rarement mentionné) Idéalement on vise (par portion) :  ≤ 10g de sucres  ≥ 3g de fibres
    23. 23. Aliments sans sucre ajouté  Un aliment avec la mention « sans sucre ajouté» peut contenir des glucides  Exemples : - jus sans sucre ajouté → sucre naturel présent dans le fruit - pain sans sucre ajouté → amidon présent dans la farine  Un aliment « sans sucre ajouté» peut contenir un substitut de sucre
    24. 24. Substituts de sucres (ou édulcorants)  Nutritifs - Sucres-alcools - Ex: maltitol,xylitol,sorbitol - Peu d’effet sur la glycémie - Apport > 10g par jr peut provoquer des effets laxatifs  Non-nutritifs - Ex: sucralose, aspartame, acésulfame-K - Pas d’effet sur la glycémie
    25. 25. Alimentation, diabète et vie à l’école  Chaque jour 1 à 2 repas et 2 collations sont pris à l’école  Peut impliquer certains défis pour les intervenants scolaires
    26. 26. Alimentation, diabète et vie à l’école Enfants  Supervision des repas /collations est nécessaire N.B: Éviter de prendre l’initiative de retirer des aliments de la boîte à lunch même s’ils vous semblent incompatibles avec le diabète  Quantité de glucides prévue dans le plan alimentaire doit être consommée  Si apports en glucides (et protéines) sont insuffisants : risque d’hypoglycémies
    27. 27. Alimentation, diabète et vie à l’école Trucs pour facilité l’heure du repas  Réduire les distractions  Limiter la durée du repas  Commencer le repas par les sources importantes de glucides: féculents, produits laitiers, fruits  Manger au moins la moitié de la portion de protéines (viandes, œufs, fromages) *Si jeune n’a pas bien mangé l’inscrire dans son agenda pour aviser les parents *
    28. 28. Alimentation, diabète et vie à l’école Adolescents  Pas de supervision des repas /collations  Environnement alimentaire scolaire : - machines distributrices - cafétéria - dépanneurs etc.  Politique Pour un virage en santé à l’ école a pour but de promouvoir les saines habitudes alimentaires
    29. 29. Activité physique  Bienfaits de l’activité physique: - Améliore la condition physique - Contrôle le poids - Diminue les facteurs de risques de MCV - Augmente le sentiment de bien-être et l’estime de soi - Diminue le stress
    30. 30. Activité physique  Activité physique = risque d’hypoglycémie  Facteurs importants à prendre en considération : - glycémie au moment de commencer l’activité physique - durée - intensité
    31. 31. Activité physique  Glycémie au moment de commencer l’activité physique - si la glycémie ≥ 10 mmol/L → pas nécessaire de prendre une collation - si la glycémie est < 10 mmol/L → prendre une collation de ± 15 g de glucides
    32. 32. Activité physique  Durée: - si l’activité se prolonge toute une journée (ex: ski) contacter les parents - si l’activité est > 30 min , il est important de prendre une collation pendant l’activité physique
    33. 33. Activité physique  Intensité : - Faible: marche, sortie au cinéma etc. - Moyenne: gymnastique, natation, glissade sur neige - Forte: soccer, hockey, aérobie
    34. 34. Activité physique  Si l’activité physique est de moyenne à forte intensité: - collation est nécessaire pendant l’activité physique - prendre la glycémie, si possible, pendant l’activité physique pour se réajuster au besoin * Si l’enfant présente des symptômes d’hypoglycémies: prendre glycémie: si <4mmol/L → traiter l’hypoglycémie*
    35. 35. Jour de fêtes  Ne pas exclure le jeune des occasions spéciales  Exemples de collations: - mini barre de chocolat - ½ tasse de crème glacée - 1 mini-sandwich a la crème glacée - 3 tasses de Pop corn - 1 petit gâteau - 1 carré au Rice krispies
    36. 36. Mythe alimentaire Manger santé coûte cher ! FAUX
    37. 37. Mythe alimentaire  Produits céréaliers: - pain blanc vs blé entier = même prix - fibres en prime avec pain blé entier  Légumes/Fruits: - de saison - mélange de légumes surgelés marque maison  Produits laitiers: - lait = 0.42$ le verre - yogourt (coll/dessert)= moins cher qu’une pâtisserie  Viandes et substituts: - légumineuses et tofu bonnes sources de protéines/↓MG - saumon/thon en conserve: oméga 3 Les circulaires d’épicerie permettent d’économiser encore plus !

    ×