54e Congrès National de l’Epicerie
                         Strasbourg 16 et 17 mai 2010

                   EXPLORATION D...
Pourquoi s’interroger sur l’attractivité de vos métiers ?


Le débat sur l’orientation tout au long de la vie

           ...
Pourquoi s’interroger sur l’attractivité de vos métiers ?




► Maintenir et améliorer le capital acquis : valoriser l’exi...
3 approches pour définir l’attractivité



Recherches et analyses universitaires

Afin de couvrir le champ de notre analys...
Comprendre le rapport au travail entretenu par les Français



Certaines données issues des études européennes montrent qu...
Comprendre le rapport au travail entretenu par les Français




                                                          ...
Analyser les mécanismes des choix d’orientation scolaire et professionnelle



C’est s’interroger sur la question fondamen...
Analyser les mécanismes des choix d’orientation scolaire et professionnelle



Ce qu’il faut retenir


Deux faits importan...
Les publics intervenant sur l’attractivité




                      Les 3 sphères étudiées


                           3...
Les principaux constats sur la sphère professionnelle



► Une concordance entre les motivations et attentes symboliques d...
ZOOM sur L’ épicerie générale


        Points forts
        ► Un plaisir de « commercer » et un goût pour vendre
        ...
ZOOM sur le caviste



         Points forts
         ► Le goût , la passion de vendre un produit du terroir
         ► Un...
ZOOM sur le détaillant spécialisé en produits biologiques



         Points forts
         ► Attachement à l’écoute de le...
Les principaux constats sur la sphère éducative




► Des élèves curieux mais qui ne disposent pas d’informations sur le s...
Les principaux constats sur la sphère médiatique



► Des actions publiques qui valorisent le secteur de façon indirecte :...
Les principaux constats sur la sphère médiatique



► Une faible visibilité
des métiers et formations
du commerce alimenta...
Les principaux constats sur la sphère médiatique




France 5 emploi :
aucun des métiers
du commerce
alimentaire de détail...
Les principaux constats sur la sphère médiatique




Orientation-formation :
recherche par centre
d’intérêt
« faire du com...
Les thématiques relatives à l’attractivité




                                             19
Quels usages de ces items ?




► Permettent d’appréhender toutes les facettes des métiers


► Peuvent être sélectionnés e...
Les recommandations prioritaires




1. ► Élaborer une politique de communication sous-tendue
     par des valeurs commune...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Giaretta strasbourg 17 mai 2010

810 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
810
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
221
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Giaretta strasbourg 17 mai 2010

  1. 1. 54e Congrès National de l’Epicerie Strasbourg 16 et 17 mai 2010 EXPLORATION DU CONCEPT D’ATTRACTIVITÉ Un outil au service de la politique d’information et d’orientation tout au long de la vie, appliqué au domaine du commerce alimentaire de détail
  2. 2. Pourquoi s’interroger sur l’attractivité de vos métiers ? Le débat sur l’orientation tout au long de la vie ► La résolution européenne adoptée le 21 novembre 2008, vise à « mieux inclure l’orientation tout au long de la vie dans les stratégies d’éducation et de formation tout au long de la vie ». ► En France, la réforme relative à l’orientation et à la formation professionnelle tout au long de la vie appuie le débat, et ce d’autant plus dans le contexte économique actuel qui fait de la formation un dispositif essentiel pour garantir l’emploi et sécuriser les parcours professionnels. Un enjeu fort pour les branches professionnelles ► Positionner l’orientation comme instrument pour fluidifier les parcours de formation ► Améliorer l’accès des jeunes à l’emploi ► Faciliter les mobilités professionnelles des adultes et les reconversions en cours de vie active L’opportunité d’une interrogation sur l’attractivité d’un secteur professionnel S’interroger sur l’attractivité du secteur, c’est identifier les points forts et faiblesses du secteur vis-à-vis de ses différents publics, pour ensuite traduire ces conclusions en orientations stratégiques. 2
  3. 3. Pourquoi s’interroger sur l’attractivité de vos métiers ? ► Maintenir et améliorer le capital acquis : valoriser l’existant ► Innover et être dynamique pour gagner en visibilité ► Se positionner comme un acteur averti du débat national : mener une réflexion stratégique sur un concept porteur. 3
  4. 4. 3 approches pour définir l’attractivité Recherches et analyses universitaires Afin de couvrir le champ de notre analyse et nous doter d’une base théorique pour explorer l’attractivité, nous avons choisi d’analyser ce concept au regard de 3 disciplines : ► Une approche économique Appréhender les éléments de définition existants de l’attractivité. ► Une approche sociologique Comprendre le rapport au travail entretenu par les Français et ses spécificités. ► Une approche psychologique Analyser les mécanismes des choix d’orientation scolaire et professionnelle. 4
  5. 5. Comprendre le rapport au travail entretenu par les Français Certaines données issues des études européennes montrent que les français se distinguent des autres pays européens avec : ► Le travail comme valeur incontournable ► Des attentes de réalisation plus fortes au travail même s’ils souhaitent que le travail prenne moins de place dans leur vie ► Une recherche de responsabilité 5
  6. 6. Comprendre le rapport au travail entretenu par les Français 6
  7. 7. Analyser les mécanismes des choix d’orientation scolaire et professionnelle C’est s’interroger sur la question fondamentale de savoir ► Quelle est sa place dans la société ? ► Quelles sont ses aspirations ? ► Ses motivations et ses intérêts ? Cela passe par ► une bonne connaissance de la construction de soi et une estime de soi : « chercher une idée de métier c’est, entre autres choses, trouver des similitudes entre soi et le monde professionnel » ► une bonne connaissance des intérêts qui peuvent être mis en relation avec des groupes de professions : dix catégories d’intérêts (plein air, mécaniques, artistiques, commerciaux,…) ► une bonne connaissance des mécanismes de choix d’orientation : exploration, cristallisation, spécification, réalisation. ► une bonne connaissance du système d’information et d’orientation 7
  8. 8. Analyser les mécanismes des choix d’orientation scolaire et professionnelle Ce qu’il faut retenir Deux faits importants s’imposent dans les mécanismes d’orientation professionnelle ► La diversité des individus ► La diversité des activités professionnelles Trois facteurs interviennent dans le choix d’une profession ► Une compréhension claire de soi même, de ses aptitudes, de ses capacités, de ses intérêts, de ses ambitions, de ses atouts, de ses limites et de leurs causes. ► Une connaissance des exigences et des conditions de succès, des avantages et des inconvénients, des rémunérations, des opportunités et des perspectives d’avenir des différents types d’activités. ► Un raisonnement juste sur les relations entre ces deux types de faits. 8
  9. 9. Les publics intervenant sur l’attractivité Les 3 sphères étudiées 3 sphères Institutionnelle Professionnelle Éducative et médiatique 9
  10. 10. Les principaux constats sur la sphère professionnelle ► Une concordance entre les motivations et attentes symboliques des professionnels du commerce alimentaire de détail par rapport au travail et celles des Français ► Des contraintes (physiques et horaires, un aspect présentiel fort, la difficulté à articuler vie professionnelle et vie privée) contrebalancées par l’engagement humain, la richesse relationnelle et le sens donné au travail ► Une « culture commerçante » propre au commerce alimentaire de détail ► Des valeurs professionnelles prégnantes (responsabilité, rigueur, sens du travail, échange, innovation,…) constitutives d’une identité forte du secteur et qui distinguent le commerce alimentaire de détail des grandes surfaces ► Des perspectives professionnelles ascendantes peu véhiculées et peu lisibles auprès du grand public, freinées par une gestion des carrières et un management peu développés ► Un niveau de formation requis considéré comme faible par les professionnels : filières de formation peu connues, formation peu recherchée et priorité donnée aux compétences 10
  11. 11. ZOOM sur L’ épicerie générale Points forts ► Un plaisir de « commercer » et un goût pour vendre ► L’exigence d’offrir à la vente des produits de grandes qualité et des services ► Un esprit d’entreprendre et d’innovation Mais Nombre important d’heures travaillées et leur difficulté d’avoir une vie personnelle mais nuancent cette observation lorsque la proximité entre leur lieu de vie et de travail existe. Axes de développement : ► développer l’innovation en accentuant les valeurs liées à l’environnement, au développement durable, ► affirmer le rôle du commerce de proximité créant du lien social, ayant un aspect pratique reconnu, ► proposer aux clients d’être des consommateurs « libres de leur choix » 11
  12. 12. ZOOM sur le caviste Points forts ► Le goût , la passion de vendre un produit du terroir ► Une relation avec le client essentielle, de grande qualité ► Un esprit d’entreprendre et d’innovation ► Une solide formation Mais ► Poids de la législation et des contrôles Axes de développement : ► développer la communication sur le produit et le conseil qui ne se retrouvent pas en grandes surfaces, ► développer les services associés : création d’événements, recherche de clients autres que le particulier, parfois créer une forme de bi-activité, ► défendre auprès des pouvoirs publics, une législation raisonnée sur ce secteur. 12
  13. 13. ZOOM sur le détaillant spécialisé en produits biologiques Points forts ► Attachement à l’écoute de leurs clients ► L’importance de la relation clientèle et du conseil ► Satisfaits d’une activité en harmonie avec des valeurs qu’ils portent, reconnaissent la nécessité d’être polyvalents Mais ► Des conditions de travail qui interrogent des salariés ► Un rapport entre niveau de formation et rémunération ? ► Des possibilités d’évolutions peu visibles pour les salariés Questions ► Apparition récente dans les grandes surfaces de rayons de produits biologiques et équitables offrant une gamme de plus en plus large : la concurrence va donc se développer, quelle stratégie mettre en place ? ► Réflexion sur le management des salariés 13
  14. 14. Les principaux constats sur la sphère éducative ► Des élèves curieux mais qui ne disposent pas d’informations sur le secteur, les métiers et les formations ► Des enseignants qui méconnaissent le secteur mais sont en demande de ressources informatives et pédagogiques ► Des conseillers d’orientation-psychologues qui ont un faible intérêt pour le secteur et qui manquent d’informations ► Un manque de visibilité des filières de formation ► Un système d’orientation qui présente des préférences pour certaines filières et secteurs d’activité particuliers 14
  15. 15. Les principaux constats sur la sphère médiatique ► Des actions publiques qui valorisent le secteur de façon indirecte : - Programme National Nutrition Santé : site web www.mangerbouger.fr - Campagne de promotion du commerce de proximité : www.metiersducommerce.fr ► Les média entretiennent une confusion sur l’activité du commerce alimentaire de détail. ► Un traitement médiatique du commerce alimentaire de détail par la TV (M6, France 5,… = une valorisation liée à la thématique gastronomique) ► L’internet, un média incontournable : 62% des français connectés à internet 82% des internautes se connectent tous les jours Temps passé sur internet : 25h par mois et par internaute +5h15mn en 1 an ► Aujourd’hui, internet touche tout le monde : 62% des 11 ans et + 78% des ménagères de – de 50 ans 79% des 25-49 ans 84% des 15-34 ans 96% des cadres 15
  16. 16. Les principaux constats sur la sphère médiatique ► Une faible visibilité des métiers et formations du commerce alimentaire de détail sur les sites Internet d’orientation, de formation et d’emploi. L’ONISEP : commerçant en alimentation 16
  17. 17. Les principaux constats sur la sphère médiatique France 5 emploi : aucun des métiers du commerce alimentaire de détail 17
  18. 18. Les principaux constats sur la sphère médiatique Orientation-formation : recherche par centre d’intérêt « faire du commerce » = l’alimentation (artisanat) ex. recherche du métier de caviste = Fermentation de boissons alcoolisées ou Sommellerie 18
  19. 19. Les thématiques relatives à l’attractivité 19
  20. 20. Quels usages de ces items ? ► Permettent d’appréhender toutes les facettes des métiers ► Peuvent être sélectionnés et approfondis en fonction d’un public cible et/ou d’un intérêt particulier, Attention !!! ► Variabilité de leur position , aujourd’hui positif…….. Demain négatif !!! 20
  21. 21. Les recommandations prioritaires 1. ► Élaborer une politique de communication sous-tendue par des valeurs communes et accroître la présence du secteur dans la sphère institutionnelle 2. ► Se positionner dans l’orientation tout au long de la vie (débat, outils,…) 3. ► Amplifier la politique de formation des salariés du secteur 4. ► Dynamiser et communiquer sur la création/reprise d’entreprise 5. ► Valoriser l’appareil de formation, développer sa présence 6. ► Valoriser les innovations/initiatives et développer la créativité du secteur 21

×