Bureau de dépôt Tournai 1 – P505076 
Editeur responsable : Olivier Fröhlich - Place de l'Évêché, 1 - 7500 Tournai 
Belgiqu...
2 Eglise de Tournai - Janvier 2014 
À nos lecteurs 
"Église de Tournai" a pour vocation d'être le reflet de toutes les act...
Eglise de Tournai - Janvier 2014 3 
◗ Notre évêque nous parle 
Homélie de la Célébration eucharistique 
de clôture du Syno...
4 Eglise de Tournai - Janvier 2014 
◗ Notre évêque nous parle 
Ce nouveau commencement, c’est d’abord un commencement 
pou...
Eglise de Tournai - Janvier 2014 5 
◗ Notre évêque nous parle 
L’apôtre Paul résume cette attitude en l’intégrant dans un ...
6 Eglise de Tournai - Janvier 2014 
◗ Notre évêque nous parle 
La préface de ce jour nous fait entrer dans l’action de grâ...
Eglise de Tournai - Janvier 2014 7 
◗ Notre évêque nous parle 
Agenda de Mgr Harpigny Janvier 2014 
1er Mercredi 10h Eucha...
8 Eglise de Tournai - Janvier 2014 
◗ Avis officiels 
◗ Nomination 
Mr L’abbé Joseph-Marie TAMIGNIAU est nommé administrat...
Eglise de Tournai - Janvier 2014 9 
◗ Retraite annuelle des prêtres du diocèse 
de Tournai au Mont-des-Cats 
Elle se dérou...
10 Eglise de Tournai - Janvier 2014 
Le sacrement de la confirmation est un des trois sacrements de 
l’initiation chrétien...
Eglise de Tournai - Janvier 2014 11 
◗ Avis officiels 
Les confirmands peuvent proposer un parrain ou une marraine. 
Pour ...
12 Eglise de Tournai - Janvier 2014 
Idéalement, l’Evêque ou le prêtre muni de la faculté de confirmer 
appelle tous les c...
Eglise de Tournai - Janvier 2014 13 
◗ Jeunes gens et jeunes filles de plus de 14 ans, 
ainsi que les adultes 
(Cfr Critèr...
14 Eglise de Tournai - Janvier 2014 
◗ Décès 
◗ Funérailles de l’abbé Guy Delfosse 
Homélie prononcée le 3 décembre 2013 p...
Eglise de Tournai - Janvier 2014 15 
◗ Décès 
laborateurs avec lesquels il partageait vraiment sa mission, c’est son souci...
16 Eglise de Tournai - Janvier 2014 
◗ Fabriques d'église ◗ Voeux aux fabriciens 
Nous voici une fois de plus à la période...
Eglise de Tournai - Janvier 2014 17 
◗ titre 
Le synode qui se clôture aujourd’hui portait comme thème la 
sacramentalité ...
18 Eglise de Tournai - Janvier 2014 
◗ Synode chaque fois que nous nous sommes réunis au sein d’une des 
400 équipes synod...
Eglise de Tournai - Janvier 2014 19 
◗ Synode 
Et puis, aujourd’hui aussi, nous arrivons comme à un col ou un 
plateau dan...
20 Eglise de Tournai - Janvier 2014 
◗ Conseil presbytéral Le rapport du conseil précédent est approuvé moyennant deux 
co...
Eglise de Tournai - Janvier 2014 21 
◗ Conseil presbytéral 
commentaire) (Dany Pierre Hillewaert et Arthur Buekens). 
• Ne...
22 Eglise de Tournai - Janvier 2014 
◗ Conseil presbytéral ◗ Temps de prière 
Au cours de l'Office du milieu du jour, nous...
Eglise de Tournai - Janvier 2014 23 
◗ Conseil presbytéral 
• Après le synode, quelque chose de fort devra être réalisé à ...
◗ Pastorale des Jeunes 31 janvier - 1er & 2 février 2014 à Mouscron. Week-end diocésain des 13 - 25 ans 
Tout feu, tous fl...
Eglise de Tournai - Janvier 2014 25 
◗ Pastorale des Jeunes 
Paix et joie 
Formulaire d’inscription à 
transmettre à jeune...
26 Eglise de Tournai - Janvier 2014 
◗ Enseignement 
Le Père Franck Janin, jésuite, a emmené le mardi 26 novembre 
un ense...
Eglise de Tournai - Janvier 2014 27 
◗ Enseignement 
Avons-nous une image positive des jeunes ? Il nous faut d’abord 
déco...
28 Eglise de Tournai - Janvier 2014 
◗ Enseignement Le Père Janin nous a rappelé que cette expérience du discernement 
se ...
Eglise de Tournai - Janvier 2014 29 
◗ Enseignement 
C/ Le chemin de la conscience. C’est un lieu de liberté. L’Esprit va ...
30 Eglise de Tournai - Janvier 2014 
Economiste et théologienne, Elena Lasida 
enseigne notamment l'économie solidaire 
et...
Eglise de Tournai - Janvier 2014 31 
◗ Formations 
Le Centre CReFot 
CReFoT vise à rendre les personnes capables d'exprime...
32 Eglise de Tournai - Janvier 2014 
◗ Liturgie et pastorale sacramentelle 
Journée diocésaine de liturgie 
« Communautés ...
Eglise de Tournai - Janvier 2014 33 
◗ Liturgie et pastorale sacramentelle 
◗ Dans les autres diocèses et vicariats 
Liège...
34 Eglise de Tournai - Janvier 2014 
◗ Oecuménisme et interreligieux 
Ath : dimanche 19 janvier à 16h, prière oecuménique ...
Eglise de Tournai - Janvier 2014 35 
◗ Oecuménisme et Interreligieux 
Mons : 
- jeudi 23 janvier 19h, Vêpres orthodoxes à ...
36 Eglise de Tournai - Janvier 2014 
Dans la foulée du synode diocésain, nous sommes tous invités à 
prendre conscience de...
Eglise de Tournai - Janvier 2014 37 
◗ Solidarité 
C'est en janvier 2001 que j'ai pris fonction comme animateur 
en pastor...
38 Eglise de Tournai - Janvier 2014 
Agir 
Donc j'ai commencé à assurer un service d'accueil tous 
les mercredis matins en...
Eglise de Tournai - Janvier 2014 39 
Bible, femme de chair ou femmes fictives. A cette occasion 
une femme du groupe « Épi...
40 Eglise de Tournai - Janvier 2014 
Le service pastoral des couples et familles remet le couvert… 
A l'occasion de la fêt...
Eglise de Tournai - Janvier 2014 41 
◗ Pastorale des migrations 
C'est dans la chapelle italienne de Péronnes-lez-Binche q...
42 Eglise de Tournai - Janvier 2014 
Migration et la question du travail ? 
Dans notre diocèse, l’histoire des migrations ...
Eglise de Tournai - Janvier 2014 43 
◗ Pastorale des migrations 
A plusieurs reprises et depuis le début de son pontificat...
44 Eglise de Tournai - Janvier 2014 
La 100ème journée mondiale du 
migrant et du réfugié 
Elle sera célébrée le dimanche ...
Eglise de Tournai - Janvier 2014 45 
◗ Pastorale des migrations 
Charleroi : deux temps forts en l’église Saint-Lambert de...
46 Eglise de Tournai - Janvier 2014 
◗ Pastorale de la santé 
En cette année 2014, nous vous invitons, 
lors des célébrati...
Eglise de Tournai - Janvier 2014 47 
◗ Pa◗s Atortr,a Cleu ldteu rlea esat nFtoéi 
Comme chaque année, la commission diocés...
48 Eglise de Tournai - Janvier 2014 
◗ Pastorale de la santé Une phrase clé de Jésus 
Le titre de la conférence « Recevoir...
Eglise de Tournai - Janvier 2014 49 
◗ Pastorale de la santé◗ 
que Jésus nous lance. On peut le voir encore dans le texte ...
Eglise de ty 2014 01
Eglise de ty 2014 01
Eglise de ty 2014 01
Eglise de ty 2014 01
Eglise de ty 2014 01
Eglise de ty 2014 01
Eglise de ty 2014 01
Eglise de ty 2014 01
Eglise de ty 2014 01
Eglise de ty 2014 01
Eglise de ty 2014 01
Eglise de ty 2014 01
Eglise de ty 2014 01
Eglise de ty 2014 01
Eglise de ty 2014 01
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Eglise de ty 2014 01

1 093 vues

Publié le

Église de Tournai - Diocèse de Tournai - Belgique - Janvier 2014

Publié dans : Spirituel
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 093
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Eglise de ty 2014 01

  1. 1. Bureau de dépôt Tournai 1 – P505076 Editeur responsable : Olivier Fröhlich - Place de l'Évêché, 1 - 7500 Tournai Belgique-België P.P. 7500 TOURNAI 1 5/470 Célébration de clôture du synode01 2014 ◗ Janvier 2014 ◗ Mensuel (sauf août) n° 01 Église de Tournai Parole de Vie Nous avons vu se lever son étoile, et nous sommes venus adorer le Seigneur. (Mt 2,2)
  2. 2. 2 Eglise de Tournai - Janvier 2014 À nos lecteurs "Église de Tournai" a pour vocation d'être le reflet de toutes les activités pastorales du diocèse. Pour atteindre cet objectif, le service presse et communication, qui assure la réalisation de la revue, fait appel à votre collaboration permanente. N'hésitez pas à nous proposer des informations et des échos de vos activités. Nous les relaierons dans la mesure de l'espace disponible. "Église de Tournai" est publié chaque mois (sauf en août). En règle générale, nous bou-clons chaque édition au début du mois précédent. Notre prochain numéro paraîtra en février 2014. Merci d’envoyer vos textes pour le 13 janvier 2014, et si possible par mail (hubert.wattier@evechetournai.be) Service presse et communication du diocèse de Tournai Thomas Leclercq Emmanuelle Meurice Pierre Vasseur Hubert Wattier Impression Imprimerie Dumortier Tournai Éditeur responsable Olivier Fröhlich Administration Place de l’Évêché 1 7500 Tournai Rédaction : 069 64 62 56 - redaction@evechetournai.be Abonnements : 069 45 26 65 - abonnements@evechetournai.be Fax : 069 21 15 35 www.diocese-tournai.be En couverture : Le 30 novembre 2013, Mgr Harpigny a promulgué les décrets syno-daux en la Collégiale Ste-Waudru à Mons. Il a ensuite présidé la célébration eucharis-tique de clôture du synode. (photo : P.Vasseur) Abonnement d’un an : 22 € à virer au compte BE37 7320 1283 0828 Évêché de Tournai
  3. 3. Eglise de Tournai - Janvier 2014 3 ◗ Notre évêque nous parle Homélie de la Célébration eucharistique de clôture du Synode diocésain, en la Collégiale Sainte-Waudru à Mons, le 30 novembre 2013 Clôturer le synode diocésain, qui a abouti avec la promulgation des décrets, c’est d’abord rendre grâce à Dieu. A toutes les nations du monde, le Seigneur a ouvert les portes de la foi, venons-nous de chanter comme refrain du psaume 144 : Chantons la gloire de Dieu et l’éclat de son règne. Durant les années 2011 à 2013, nous avons prié, partagé nos questions, suggéré des orientations, discerné ce que l’Esprit dit aux Églises et nous avons eu des moments intenses de communion fraternelle. Nous avons appris à élargir notre expérience ecclésiale et nous avons découvert des réalités insoupçonnées du témoignage de frères et soeurs un peu partout dans le diocèse. Clôturer le synode diocésain, c’est franchir une étape. Dans l’ordre de la foi chrétienne, dans les Actes des Apôtres, l’Esprit Saint est donné pour de nouveaux commencements. Après le temps de discernement vient le temps de l’envoi en mission. Mettre des décrets en application, ce n’est pas d’abord surveiller les autres pour voir s’ils ont bien compris. Mettre des décrets en application, c’est s’ouvrir à du neuf, sans regretter le passé, sans idéaliser ce qui s’est produit au cours des derniers mois. L’Esprit souffle et il nous pousse vers des régions inconnues pour annoncer le Christ, dans le mystère de sa Pâque, à toutes les nations. Pour l’un, ce sera écouter des jeunes esclaves de la drogue. Pour un autre, ce sera vivre quelques heures par semaine avec des femmes qui dont dû fuir leur compagnon. Pour un autre encore, ce sera accompagner des adolescents qui demandent le baptême. Pour un autre encore, ce sera inviter un samedi après-midi les voisins de la rue. L’Esprit nous pousse vers des personnes, des groupes que nous ne fréquentons pas de manière habituelle. C’est à leur contact, un contact de proximité, que nous goûtons bien souvent la saveur de la Bonne Nouvelle du Christ. Et, pratiquement à chaque rencontre, nous sommes étonnés du nombre de personnes qui, même dans des situations compliquées, osent dire qu’elles sont heureuses de parler avec des chrétiens.
  4. 4. 4 Eglise de Tournai - Janvier 2014 ◗ Notre évêque nous parle Ce nouveau commencement, c’est d’abord un commencement pour moi, comme personne. Avant de voir si les structures de l'Église vont changer, osons commencer quelque chose nous-mêmes, personnellement. Au bord du lac de Galilée, Jésus appelle deux frères, Simon et André. Venez derrière moi, et je vous ferai pêcheurs d’hommes. Aussitôt, laissant leurs filets, ils le suivirent (Matthieu 4,19). Un nouveau commencement suppose toujours un abandon. A chacune, à chacun de voir ce qui doit être laissé. Je ne parle pas seulement de mauvaises habitudes, d’addictions, de projets fumeux, de pratiques que Jésus désigne comme péchés. Je parle de réalités que nous avons toujours estimées comme bonnes. Pour Simon, André, Jacques et Jean, c’était leur profession. Ils ont laissé leur profession. Pour nous, pour moi, qu’est-ce que le Seigneur me demande d’abandonner ? Qu’est-ce que le Seigneur me promet, me propose ? Au terme du synode, sommes-nous bien convaincus que le Seigneur nous demande de le suivre, afin de devenir pêcheurs d’hommes ? C’est ici que le nouveau commencement est aussi une étape pour l'Église diocésaine. Certains ont estimé, à la lecture des quatre questions posées au début de l’Avent 2011, que l’évêque avait encouragé les catholiques à se regarder eux-mêmes, de telle sorte que tous se replient sur des communautés chaleureuses. Le travail de discernement des équipes synodales a au moins permis de découvrir le dessein de Dieu sur le monde et, ensuite, de contempler ce qu’était la mission confiée à tous les disciples du Christ, comme corps du Christ, comme temple de l’Esprit. Comme membres de l'Église, répandue sur tout l’univers, les disciples du Christ sont appelés à devenir signe de ce que Dieu fait en ce monde. Nous sommes loin des statistiques de la pratique religieuse, des réformes de structures, de stratégies d’évangélisation, de dénonciations perpétuelles de ce qui ne va pas dans la société, de mises en garde contre des dérives éthiques, de discours sombres sur les autres, qu’ils soient originaires du Hainaut ou d’autres continents. Une chose est certaine : Dieu a envoyé son Fils dans le monde, non pas pour juger le monde, mais pour que, par lui, le monde soit sauvé (Jean 3,17). Puisque Dieu envoie son Fils pour sauver le monde, accueillons le Fils, le Christ, dans notre vie et, devenus disciples du Christ, partageons notre foi avec tous ceux que le Seigneur met sur notre route. C’est en annonçant le Christ que nous voyons naître des communautés, des assemblées, des petites portions de l'Église. Progressivement, nous entrons dans une dynamique de fécondation, d’engendrement, de croissance.
  5. 5. Eglise de Tournai - Janvier 2014 5 ◗ Notre évêque nous parle L’apôtre Paul résume cette attitude en l’intégrant dans un acte de foi : Tous ceux qui invoqueront le nom du Seigneur seront sauvés. Or, comment invoquer le Seigneur sans avoir d’abord cru en lui ? Comment croire en lui sans avoir entendu sa parole ? Comment entendre sa parole si personne ne l’a proclamée ? Comment proclamer sans être envoyé ? C’est ce que dit l'Écriture : Comme il est beau de voir courir les messagers de la Bonne Nouvelle ! (Romains 10,13-15). Pour invoquer le nom du Seigneur et être sauvés, nous sommes dans une relation de foi, qui est une réponse à la proclamation de la Parole de Dieu. Cette proclamation, Dieu nous demande d’y participer en nous envoyant en mission. Et nous savons que la Parole de Dieu est efficace, elle ne retourne pas dans les cieux sans avoir fécondé la terre et porté du fruit (Isaïe 55,11). Dans la première lettre à Timothée, son disciple et compagnon dans l’annonce du Christ, l’apôtre Paul parle de la prière : J’insiste avant tout pour qu’on fasse des prières de demande, d’intercession et d’action de grâce pour tous les hommes, pour les chefs d'État et tous ceux qui ont des responsabilités, afin que nous puissions mener notre vie dans le calme et la sécurité, en hommes religieux et sérieux. Voilà une vraie prière, que Dieu, notre Sauveur, peut accepter, car il veut que tous les hommes soient sauvés et arrivent à connaître pleinement la vérité (1 Timothée 2,1-4). Dans la vraie prière, nous prions pour tous les hommes. C’est là aussi que nous sommes signe de ce que Dieu fait en ce monde. Au coeur de l’appel et de l’envoi en mission, nous participons au mystère pascal du Christ. Comme disciples du Christ nous sommes déjà invités à la Pâque du Christ. Nous sommes invités à célébrer cette Pâque dans l’eucharistie. Le synode a beaucoup insisté sur la liturgie et plus particulièrement sur l’eucharistie. C’est là que nous avons le lieu-source par excellence. C’est là que nous entrons dans l’offrande que le Christ fait à son Père. C’est là que, sanctifiés par l’Esprit Saint, nous nous unissons à l’offrande du Christ. C’est là qu’est renouvelé l’envoi en mission. C’est dans le sacrement de l’eucharistie que nous expérimentons, d’une manière très profonde, que nous sommes, dans le Christ, en quelque sorte le sacrement de l’union intime avec Dieu et de l’unité de tout le genre humain.
  6. 6. 6 Eglise de Tournai - Janvier 2014 ◗ Notre évêque nous parle La préface de ce jour nous fait entrer dans l’action de grâce par ces mots : Oui, il est bon de te rendre grâce et de te bénir, car, à la parole de ton Fils annonçant l'Évangile du salut, tu as rassemblé ton Église de tous pays, de toutes langues et de toutes cultures, et tu ne cesses de la vivifier par ton Esprit pour faire grandir jour après jour l’unité du genre humain. En témoignant de ton amour, elle ouvre à chacun les portes de l’espérance, elle devient pour le monde un signe de la fidélité que tu as promise à tous les âges dans le Christ (Préface I de la prière eucharistique pour des circonstances particulières). En ce jour, Jésus nous dit : Venez derrière moi, et je vous ferai pêcheurs d’hommes (Matthieu 4,19). N’hésitons pas à le suivre. N’hésitons pas à avancer au large. En ce jour l’apôtre Paul nous pose la question : N’aurait-on pas entendu ? Mais si, bien sûr ! Un psaume le dit : Leur cri a retenti par toute la terre, et leur parole, jusqu’au bout du monde (Romains 10,18). N’hésitons pas à proclamer le Christ, la Parole de Dieu, à toutes les nations qui sont en Hainaut.
  7. 7. Eglise de Tournai - Janvier 2014 7 ◗ Notre évêque nous parle Agenda de Mgr Harpigny Janvier 2014 1er Mercredi 10h Eucharistie de la Maternité de Marie, en la Cathédrale 11h30 Présentation des voeux au Chapitre cathédral, à l’évêché 4 Samedi 18h30 Eucharistie du jubilé de 40 ans de la communauté de l'Épiphanie, à Thimougies 5 Dimanche 10h Eucharistie de l'Épiphanie, en la Cathédrale 6 lundi 11h Eucharistie en la Cathédrale et présentation des voeux au personnel de l'Évêché 7 Mardi 11h Voeux à la société civile à Mons 8 Mercredi 11h Voeux à la société civile à Tournai 9 Jeudi 11h30 Conférence épiscopale 10 Vendredi 9h Conseil épiscopal 12 Dimanche 10h Eucharistie du Baptême du Seigneur, en la Cathédrale Du 13 au 18 Congé 19 Dimanche 10h30 Eucharistie Pro Migrantibus, en l’église Saint-Lambert, à Courcelles 20-21 Conférence épiscopale 22 Mercredi 19h Célébration pour l’unité des chrétiens, au Temple protestant de Tournai 23 Jeudi Journée de formation pastorale des diocèses francophones à L-L-N, sur le thème : Catéchèse et évangélisation à l’heure des U.P. 24 Vendredi 14h Dignity, à Bruxelles 26 Dimanche 10h Eucharistie en la Cathédrale 13h30 Accueil des Catéchumènes à l’évêché 28 Mardi 11h Voeux à la société civile à Charleroi 30 Jeudi 10h Rencontre des Commissions interdiocésaines de catéchèse du Nord et du Sud de la Belgique, à Bruxelles 14h Commission interdiocésaine francophone de catéchèse, à Bruxelles 31 Vendredi 9h Conseil épiscopal 18h30 Institutions pour les candidats au diaconat permanent, au Séminaire
  8. 8. 8 Eglise de Tournai - Janvier 2014 ◗ Avis officiels ◗ Nomination Mr L’abbé Joseph-Marie TAMIGNIAU est nommé administrateur des paroisses du doyenné et de l’Unité Pastorale de Fleurus, à savoir les paroisses de Fleurus (Saint-Victor), Brye (Saint-Pierre), Heppignies (Saint-Barthélemy), Lambusart (Saint-Laurent), Saint-Amand (Saint- Amand), Fleurus Vieux-Campinaire (Saint-Joseph), Wanfercée-Baulet (Saint-Pierre), Wanfercée-Spinois (Saint-Joseph), Wagnelée (Sainte- Gertrude) et Wangenies (Saint-Lambert). ◗ Démissions Mgr Harpigny a accepté la démission de Mr Jean-Luc WILLOT, anima-teur en pastorale et aumônier à l’hôpital de Warquignies. Mr Pascal MUTOMBO a quitté ses fonctions d'économe diocésain. ◗ Décès Confions au Seigneur Mr l’abbé Guy DELFOSSE, né le 23 avril 1947 à Boussu, ordonné prêtre le 11 juillet 1971 à Tournai. Vicaire à Houdeng-Goegnies (Saint-Géry) et à Houdeng-Aimeries et professeur de religion à l’Institut Sainte-Marie à La Louvière. Curé in solidum à Frameries-Eugies et Sars-la-Bruyères. Curé à Fayt-lez- Manage (Saint-Gilles et Sainte-Barbe)et à Manage-Longsart (Saint- Jean-l’Evangéliste). Doyen de Fleurus et curé de Fleurus (Saint-Vic-tor), Brye (Saint-Pierre), Heppignies (Saint-Barthélemy), Lambusart (Saint-Laurent), Saint-Amand (Saint-Amand), Fleurus Vieux-Campi-naire (Saint-Joseph), Wanfercée-Baulet (Saint-Pierre), Wanfercée- Spinois (Saint-Joseph), Wagnelée (Sainte-Gertrude) et Wangenies (Saint-Lambert). Administrateur à FarciennesPironchamps (Immaculée Conception et Notre-Dame de Fatima), Farciennes-Wainage (Saint- François-Xavier), Farciennes-Grandchamp (Sainte-Famille), Farciennes (Sainte-Vierge), Châtelineau-Taillis-Pré (Saint-Antoine,) Châtelineau (Saint-Barthélemy) et Châtelineau-Corbeau (Sainte-Marie). Il est décédé le 26 novembre 2013 à Namur, ses funérailles ont été célébrées le mardi 3 décembre 2013 à 11h en l’église Saint-Victor à Fleurus.
  9. 9. Eglise de Tournai - Janvier 2014 9 ◗ Retraite annuelle des prêtres du diocèse de Tournai au Mont-des-Cats Elle se déroulera du dimanche 17 août (au soir) au samedi 23 août (matin, après le petit déjeuner). L’animateur de la retraite sera le Chanoine Philippe Vermeersch. Comme à l’habitude, un rappel de la retraite vous donnera dans quelque temps le thème choisi par l’animateur. Pour vous inscrire : Abbé Yves Verfaillie rue Fontaine-à-Regrets, 9 - 7870 Lens Tél. et fax : 065 /22 93 67 Email : yves-verfaillie@skynet.be ◗ Annuaire Voici des corrections à apporter à l'annuaire 2013 du diocèse. THIRAN Anne, animatrice en pastorale Rue de Mons, 15 bte 3 – 7090 Braine-le-Comte 0495/34.17.19 – anne.thiran@gmail.com P 240 • Abbé LASSOIE Stéphane Rue de la Fontaine, 84 – 6460 Salles 060/45.59.87 Les modifications et ajouts sont en italique. ◗ Avis officiels
  10. 10. 10 Eglise de Tournai - Janvier 2014 Le sacrement de la confirmation est un des trois sacrements de l’initiation chrétienne sacramentelle. Sa célébration fait partie de la mission du vicaire épiscopal chargé de l’initiation chrétienne. ◗ Jeunes gens et jeunes filles de moins de 14 ans (Cfr Critères de discernement pour l’accueil et l’accompagnement en catéchèse, Collection « Au service des communautés chrétiennes », juillet 2008, pages 17 à 25). Le texte ci-dessous concerne uniquement la mise en oeuvre administrative de la confirmation des jeunes gens et jeunes filles de moins de 14 ans. L’Evêque est le ministre ordinaire de la confirmation ; le prêtre, muni de cette faculté en vertu du droit universel ou d’une concession particulière de l’autorité compétente, confère lui aussi validement ce sacrement (canon 882). Les prêtres, qui sont munis de cette faculté dans le diocèse, sont : le vicaire général Olivier Fröhlich, les vicaires épiscopaux Jean-Pierre Lorette, Jacques Piton, Daniel Procureur, Giorgio Tesolin, Philippe Vermeersch et Michel Vinckier ; les doyens principaux José Bouchez, Michel Decarpentrie, Benoît Lobet, Luc Lysy, André Minet et Philippe Pêtre. Habituellement, les doyens principaux confirment les jeunes de leur région pastorale. Confirmations 2014 Avis à MM. les Doyens, Vice-Doyens, Curés, animatrices et animateurs en pastorale engagés dans la catéchèse et le catéchuménat ◗ Avis officiels
  11. 11. Eglise de Tournai - Janvier 2014 11 ◗ Avis officiels Les confirmands peuvent proposer un parrain ou une marraine. Pour exercer la fonction de parrain ou de marraine, il faut correspondre aux conditions prévues par le canon 874. Parmi celles-ci, je rappelle : - qu’il faut avoir l’âge de 16 ans accomplis - qu’il faut être baptisé catholique, confirmé et avoir reçu le sacrement de l’eucharistie, et mener une vie cohérente avec la foi et la fonction à assumer Le sacrement de la confirmation doit être inscrit. Selon le canon 895, les noms des confirmés seront inscrits dans le registre des confirmés de la Curie diocésaine, avec les mentions du ministre, des parents et parrains, des lieu et jour de la célébration de la confirmation (...), ainsi que la mention du lieu et de la date du baptême. Le curé doit informer de la confirmation le curé du lieu du baptême pour que l’inscription en soit portée sur le registre des baptisés. Dans le diocèse de Tournai, le temps liturgique pour célébrer la confirmation est le temps pascal, au cours duquel, dans le prolongement de la veillée pascale, l'Église célèbre les sacrements de l’initiation chrétienne. Pour des raisons plus catéchétiques que liturgiques, certaines unités pastorales privilégient les semaines de la « rentrée pastorale » (septembre-octobre). Sont en tout cas exclus le temps de l’Avent et le temps du Carême. Le sacrement du baptême, selon la réforme de Vatican II, est célébré dans l’église de la paroisse des parents du baptisé ou, tout au moins, dans une des églises paroissiales de l’unité pastorale. Puisque, d’après la tradition latine, le sacrement de la confirmation est célébré par l’Evêque, il est demandé de manifester l’appartenance à l'Église particulière qu’est le diocèse, par une assemblée plus large que celle de la paroisse. C’est la raison pour laquelle il est bon de prévoir des assemblées très larges pour la célébration de la confirmation.
  12. 12. 12 Eglise de Tournai - Janvier 2014 Idéalement, l’Evêque ou le prêtre muni de la faculté de confirmer appelle tous les confirmands d’une unité pastorale au cours d’une seule assemblée. En d’autres termes, il y a une seule célébration de la confirmation par année, par unité pastorale. Des exceptions sont possibles pour des motifs qui seront appréciés par l’Evêque et son conseil. Comme l’initiation sacramentelle des fidèles de l’Eglise catholique est un acte fondamental de l’existence chrétienne, il est bon que l’ensemble des fidèles en devienne partie prenante. C’est pour en manifester le caractère important que je souhaite que le responsable de l’unité pastorale ainsi que les curés canoniques des paroisses des confirmands concélèbrent avec l’Evêque ou son délégué au cours de la liturgie. La mission des catéchistes de la confirmation sera, elle aussi, bien mise en valeur. Pour établir le calendrier de l’Evêque et des prêtres munis de la faculté de confirmer, je propose de suivre les étapes suivantes. 1. Les responsables des unités pastorales, en lien avec les autres curés de l’unité pastorale et les animatrices et animateurs en pastorale engagés dans la catéchèse, proposent le calendrier de la célébration de la confirmation pour l’année civile 2014 (date, heure, lieu de la célébration, nombre prévisible de confirmands, nom du ministre souhaité, lorsque l’Evêque n’est pas disponible). 2. Le calendrier de chaque unité pastorale est envoyé au doyen principal de la région pastorale. 3. Le doyen principal envoie le calendrier de sa région pastorale à Mme Maryse Harvengt, Place de l'Évêché, 1 à 7500, Tournai (maryse.harvengt@evechetournai.be). 4. Date-limite pour la réception des calendriers à l'Évêché : le lundi 27 janvier 2014. ◗ Avis officiels
  13. 13. Eglise de Tournai - Janvier 2014 13 ◗ Jeunes gens et jeunes filles de plus de 14 ans, ainsi que les adultes (Cfr Critères de discernement pour l’accueil et l’accompagnement en catéchèse, Collection « Au service des communautés chrétiennes », juillet 2008, pages 30 et 31). Les jeunes gens et jeunes filles, âgés de plus de 14 ans, sont en lien avec le service diocésain du catéchuménat. Une journée de rencontre avec l’Evêque est programmée le samedi 5 avril 2014, à la Maison diocésaine de Mesvin. Les confirmands reçoivent le sacrement de confirmation, dont la célébration est présidée par l’Evêque, en un des trois lieux suivants : - Le dimanche 27 avril 2014, à 16h, en la Collégiale Sainte- Waudru à Mons - Le dimanche 4 mai 2014, à 10h30, en la Basilique Saint- Christophe à Charleroi - Le samedi 7 juin 2014, à 20h30, en la Cathédrale Notre- Dame à Tournai Les néophytes, c’est-à-dire ceux qui ont reçu les sacrements de l’initiation chrétienne comme adultes ou jeunes gens et jeunes filles de plus de 14 ans au cours de la veillée pascale 2014, sont invités à la célébration de la Vigile de Pentecôte, 7 juin 2014, à 20h30 , en la Cathédrale. Je rappelle que pour être confirmé, il faut avoir reçu le sacrement du baptême dans l'Église catholique. Il est bon de le vérifier lors de la demande de la célébration de l’eucharistie pour la première fois (première communion) et lors de la demande de la profession de foi. Rien de tel que de chercher pour chaque enfant ou jeune un extrait de baptême. Ceux qui ont l’habitude de cette pratique ont parfois des surprises. Un très grand merci pour votre collaboration. + Guy Harpigny, Evêque de Tournai ◗ Avis officiels
  14. 14. 14 Eglise de Tournai - Janvier 2014 ◗ Décès ◗ Funérailles de l’abbé Guy Delfosse Homélie prononcée le 3 décembre 2013 par l’abbé Paul Scolas en l’église Saint-Victor de Fleurus. « A l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père ». Guy a compris dès le début de sa maladie que cette heure-là était venue pour lui. Et il l’a assumé. Il a accueilli cette heure, inévitable et douloureuse pour tout humain, comme l’heure de vérité. Il a pleuré, il a demandé et partagé de l’aide et de l’amitié. Il a prépa-ré, avec volonté et minutie, son grand passage. Il a accueilli les signes de la tendresse de Dieu : son pardon, son onction pour les malades. Et surtout, dans l’intimité et la profondeur de son coeur, il a prié. Et, par le choix de cet évangile, il nous livre la prière qui l’habitait et qui l’habite plus que jamais maintenant qu’il est passé de ce monde au Père. Sa prière, c’est la prière de Jésus, une prière qui s’adresse au Père pour lui parler, non de l’épreuve de la maladie, mais de nous, de celles et ceux que le Père lui a donnés : « Je leur ai fait connaître ton nom … pour qu’ils aient en eux l’amour dont tu m’as aimé … ». C’est la prière d’un pasteur, d’un prêtre, qui aime celles et ceux que le Père lui a don-nés et confiés et qui les emporte avec lui dans son passage parce que, ce qu’il a cherché pour eux et avec eux, pour nous et avec nous, c’est la vie en Dieu, la vie de Dieu, cette vie tellement forte qu’elle est éternelle. Oui, la prière qui l’habite, c’est celle du pasteur pour qui la relation tel-lement intime et unique de fils vers le Père est absolument inséparable du souci de ceux que le Père lui a donnés et à qui il a transmis la Parole de vie. La relation filiale qui nous relie à Dieu n’est pas vraie si elle n’est pas remplie de la relation aux frères et aux soeurs qui nous sont donnés. Guy n’a pas eu de frères et soeurs et il a perdu ses parents tout au début de son ministère de prêtre. Avant ses trente ans, il s’est retrouvé sans famille et, il me semble que l’on peut dire que le fil rouge de son ministère a été de cultiver de nouveaux liens extrêmement fraternels. Pas tellement pour compenser, mais pour laisser déborder, pour parta-ger. S’il ne nous avait imposé si j’ose dire, cet évangile qui nous ouvre la profondeur de sa prière la plus intime, nous aurions pu entendre aujourd’hui cette promesse de Jésus : « Amen, je vous le dis : personne n'aura quitté à cause du royaume de Dieu une maison, une femme, des frères, des parents, des enfants, sans qu'il reçoive en ce temps-ci bien davantage et, dans le monde à venir, la vie éternelle » (Lc 18,29). Et ce sont ses amis, ses filleuls dont on entendait si souvent les prénoms dans sa bouche, ce sont celles qu’il appelait les miss et les autres col-
  15. 15. Eglise de Tournai - Janvier 2014 15 ◗ Décès laborateurs avec lesquels il partageait vraiment sa mission, c’est son souci de ses frères prêtres, ce sont les contacts fraternels avec des personnes de tous horizons rencontrées au fil des événements et saluées à la boraine de sa grosse voix chaleureuse. C’est ainsi qu’il s’est laissé consacrer dans la vérité, qu’il appartient à la vérité. Non une vérité dogmatique ou doctrinale, mais la vérité de relations fraternelles dans un amour en actes et en vérité. Cette vérité-là est vie et vie éternelle. Elle est le Christ Jésus lui-même avec qui, en vivant cette vérité, nous passons de la mort à la vie : « Parce que nous aimons nos frères, nous savons que nous sommes passés de la mort à la vie ». Pas plus qu’aucun d’entre nous, Guy n’a vécu de façon parfaite la vérité de cette vie portée par l’amour. Je n’entame pas ici son procès de canoni-sation ! Ce n’est pas cela le sens d’une homélie encore moins de faire une biographie ou un éloge funèbre parce que là, à coup sûr, on n’est plus dans la vérité. Il s’agit de recueillir le témoignage d’une vie et de le re-lire à la lumière des Écritures comme Jésus le fait avec les disciples désemparés sur le chemin d’Emmaüs. Et je crois que le coeur du témoignage de Guy, c’est la table. Cette table à laquelle il invitait si généreusement, cette table où Jésus mange si souvent avec des publicains et des pécheurs. Cette table de la cène et d’Emmaüs où le pain rompu illumine la vie et la mort. C’est à la fois et inséparablement à la table eucharistique et à celle de sa maison que Guy donnait et se donnait en même temps qu’il recevait ce qui nourrit la vie en vérité. Il disait que cet évangile de Jean dont il nous a choisi un passage aujourd’hui, il y entrait comme dans du beurre. N’est-ce pas parce que, dans cet évangile, le premier signe de Jésus, c’est le signe de Cana ? Les Pères des premiers siècles disent que nous continuons à boire le vin surabondant de Cana car c’est lui qui nous garde dans la joie alors même que nous sommes affrontés à l’épreuve. C’est avec ce vin-là que Guy m’attendait à St-François il y a quelques semaines. La bouteille était débouchée, des verres ad hoc étaient préparés comme à Emmaüs, à Cana, et à chaque messe. Au moment où Guy nous quitte et nous précède auprès du Père, sa prière, comme celle de Jésus, est une prière qui nous envoie comme il a été lui-même envoyé : « De même que tu m’as envoyé dans le monde, moi aussi, je les ai envoyés dans le monde ». Guy a transmis cet envoi dans une immense confiance. Il a osé croire sans réserve que son ministère de prêtre s’accomplirait et serait fécond s’il partageait avec d’autres, avec des laïcs en particulier, l’envoi et la mission. Cet envoi, c’est un envoi dans le monde. Son but n’est pas de faire tourner au mieux l’unité pastorale, la paroisse, mais de partager aux hommes et aux femmes qui vivent ici et ailleurs la vie et la joie véritables qui nous viennent de la table de Cana et d’Emmaüs en passant par la table de Guy.
  16. 16. 16 Eglise de Tournai - Janvier 2014 ◗ Fabriques d'église ◗ Voeux aux fabriciens Nous voici une fois de plus à la période des voeux, les années passent très vite. Nous remercions tous les fabriciens pour le travail qu’ils accomplissent bénévolement. Les membres du service d’accompagnement à la gestion des paroisses, ainsi que les personnes bénévoles qui contrôlent vos comptes et budgets : Michel Descamps, Luc Mathé, Jean-Claude Brunin, André Duvinage, Jean-Claude Baudru et Claude Cuvelier, vous souhaitent une sainte et heureuse année 2014. Nos voeux s'étendent aux employés des communes et du Service Public de Wallonie. ◗ Restructuration Le SAGEP va connaître d’importants changements. En effet, le prochain envol d’Anne Parys pour Bruxelles et le départ de Pascal Mutombo impliquent une réorganisation. De nouvelles pistes seront étudiées pour optimaliser nos services. Nous voulons continuer à assumer une aide concrète pour vous aider à gérer vos fabriques d’église et les ASBL. Des informations vous seront communiquées prochainement à ce sujet. Le site internet du SAGEP vous tiendra informés de l’évolution de la situation. Dans l’attente veuillez continuer d’adresser vos demandes postales à : Evêché de Tournai, SAGEP, 1 Place de l’Evêché 7500 Tournai ou sagep@evechetournai.be ◗ Formations fabriciennes Vous avez certainement lu dans la presse que la législation sur les fabriques d’église va évoluer. Le ministre Furlan va mettre en place une opération pilote d’une convention pluriannuelle entre les communes, les provinces et les fabriques d’église. Un avant-projet de modification du décret a également été déposé. Pour vous tenir informés de ces changements, le SAGEP organisera, avant les vacances d’été, des séances d’informations. Divers autres sujets y seront également abordés tels que l’évolution des fabriques à la suite de la promulgation des décrets synodaux de notre Evêque Monseigneur Guy Harpigny, la sécurisation de nos églises, des témoignages sur l’expérience des groupements des fabriques, etc… Le Service des Fabriques d'église vous informe
  17. 17. Eglise de Tournai - Janvier 2014 17 ◗ titre Le synode qui se clôture aujourd’hui portait comme thème la sacramentalité de l’Église. Pendant plus de deux ans, nous y avons donc beaucoup parlé de l’Église, forcément ! Et comme nous y invitait le logo du synode, nous avons souvent utilisé l’analogie d’une barque, d’un bateau ou d’un voilier. Mais, si vous me le permettez, aujourd’hui, je voudrais utiliser une autre image. Une cordée en haute montagne La vie terrestre est comme une randonnée de haute montagne : on n’y avance donc pas seul, mais au sein d’une cordée. Cette cordée, c’est l’Église : elle rassemble tous ceux que le Christ, par Sa Vie, Sa Mort et Sa Résurrection, a rachetés et réconciliés avec le Père, c’est-à-dire tous les hommes et toutes les femmes… Et bien sûr, le premier de cordée, c’est le Christ : c’est Lui qui nous ouvre la voie et qui nous conduit vers le sommet ultime, c’est-à-dire la pleine amitié du Père. Pour reprendre les mots de saint Paul, « Le Christ est la tête du corps, c'est-à-dire de l'Église. Il est le commencement, le premier-né d'entre les morts, puisqu'il devait avoir en tout la primauté. » (Colossiens 1,15-20) Dans cette marche, nous avons bien besoin d’une force qui dépasse nos moyens humains. Et c’est le Christ Lui-même qui nous donne Sa force : l’Esprit Saint. Et comme le synode a été une expérience intense de vie en Église, nous avons donc aussi expérimenté de manière intense cette force de l’Esprit Saint. Une force qui rassemble Une force qui nous rassemble, nous apprend à vivre ensemble, en frères et en soeurs, et nous donne de nous soutenir les uns les autres dans cette marche. Nous avons pu la ressentir ◗ Synode L’Esprit Saint et l’Église en synode : la force de la cordée Extraits du mot de synthèse pour la clôture du synode diocésain de Tournai, en la Collégiale Ste-Waudru à Mons, le samedi 30 novembre 2013. Philippe Fortemps Secrétaire général du synode
  18. 18. 18 Eglise de Tournai - Janvier 2014 ◗ Synode chaque fois que nous nous sommes réunis au sein d’une des 400 équipes synodales entre février et juin 2012, ou bien au sein de l’assemblée entre novembre 2012 et octobre 2013, ou encore lors des célébrations. Cette même force a permis que de nombreuses personnes ont prié, en communion là où elles étaient, pour soutenir le diocèse dans son cheminement. Elle est encore celle des défunts qui ont déjà rejoint le Père en Lui présentant leur vie en offrande. Et aujourd’hui, elle nous a poussés à venir si nombreux (plus de 1500 !) pour célébrer ensemble la clôture du synode diocésain. Une force qui relève Une force qui rassemble, mais aussi une force qui relève, qui nous relève chacun. Nous savons bien les difficultés de la vie, les manques de confiance, et les doutes. Combien de fois durant le synode, n’avons-nous pas eu besoin de l’Esprit pour oser redémarrer, pour oser avancer encore ? Tous, nous avons eu besoin de cette force de pardon. Aussi, dans la célébration d’aujourd’hui, le rite pénitentiel aura une grande importance. Après tout ce que nous avons vécu, ce qui était bien et ce qui l’était moins, les réussites comme les imperfections et les maladresses,… « laissons-nous réconcilier les uns avec les autres, et laissons-nous aussi réconcilier avec Dieu » (2 Corinthiens 5,20). Une force de joie Une force donc qui rassemble, qui relève et encore qui approfondit notre joie. C’est une réalité qui m’a fort marqué, durant le synode. Même dans les moments plus difficiles, nous étions comme portés par la joie. Ce n’était pas simplement le bonheur d’être ensemble ; c’est une joie plus forte, une joie qui passe au travers des aléas, une joie paisible et lumineuse : la joie du Ressuscité. Il me semble qu’un moment très fort de cette joie, ce fut lorsqu’au terme de la dernière journée, le 12 octobre dernier, le travail étant accompli, nous avons pu confier nos propositions à notre Évêque, en le portant à notre tour dans notre prière. Aujourd’hui Ainsi, le Christ a toujours été le premier compagnon de notre cheminement synodal. Et aujourd’hui, nous voulons exprimer notre reconnaissance pour toutes les grâces reçues. La célébration de ce jour en sera certainement très imprégnée.
  19. 19. Eglise de Tournai - Janvier 2014 19 ◗ Synode Et puis, aujourd’hui aussi, nous arrivons comme à un col ou un plateau dans notre randonnée. Si nous regardons le passé, nous pouvons voir combien le chemin parcouru était passionnant. Mais, il ne s’arrête pas là ! Ensemble, nous allons envisager en confiance la route à suivre. Durant tout le synode, l’un d’entre nous, notre Évêque, a eu un rôle particulier. Après nous avoir posé les 4 questions principales du synode, il a choisi de se mettre pleinement à l’écoute, mais une écoute active car sans cesse, il nous prodiguait ses encouragements. Veiller et éveiller ! Lorsqu’en assemblée synodale, nous avons commencé à répondre, nous avons dit : Monseigneur, pour répondre à vos questions, il nous semble que « nous, en Église diocésaine, nous devons » faire ceci ou cela. Et ces mots « nous devons » nous ont d’abord surpris, nous n’osions presque pas les utiliser, tant ils nous semblaient forts. Mais, assez vite, il faut reconnaître que c’est bien ceux qui pouvaient exprimer les urgences que nous ressentions dans le fond de nos âmes. Aujourd’hui, notre Évêque, ayant accueilli tout ce que nous lui avons confié et après avoir encore discerné quelques temps, vient nous dire à quoi il donne force de loi pour tout le diocèse. C’est l’aboutissement de notre discernement synodal. Et nous savons bien que tout ce qui a été décidé dans le discernement, c’est-à-dire dans la prière et la communion de l’Église, tout cela engage Dieu. Ou pour le dire autrement, Dieu vient inscrire – comme couler – Sa toute-puissance dans les décisions que nous avons portées en synode et qui prennent leur forme aujourd’hui dans les décrets. Que la grâce de Dieu poursuive en chacun de nous ce qu’elle a déjà commencé, afin que « tous aient la Vie, la Vie en abondance » (Jn 10,10). www.synode-tournai.be www.diocese-tournai.be Retrouvez toutes les informations, les photos, les vidéos, la revue de presse, etc. sur les sites : Un numéro spécial de Paraboles consacré au synode vient de sortir. Infos : 069 45 26 65 abonnements@evechetournai.be
  20. 20. 20 Eglise de Tournai - Janvier 2014 ◗ Conseil presbytéral Le rapport du conseil précédent est approuvé moyennant deux correctifs. Le colloque de la CIPL à Ciney (15 et 16 novembre 2013) a pour titre « La liturgie selon Vatican II, quelle fécondité ? » Pour un baptême, il suffit d'un seul parrain ou d'une seule marraine, mais les deux sont également admis (canon 873). On célèbre dans l’église paroissiale le mariage entre catholiques ou entre un catholique et un baptisé non catholique. Il peut être célébré dans une autre église ou un oratoire avec l'accord de l'ordinaire du lieu du curé (Canon 1118. 1). Un autre endroit convenable peut être autorisé par l'ordinaire du lieu (canon 1118. 2). Le mariage d'un catholique et d'un non baptisé peut être célébré dans une église ou un autre endroit convenable (canon 1118. 3). ◗ Échos de la vie dans le diocèse et questions à Mgr l'évêque • Qu'en est-il de la nouvelle formulation du Notre Père dont la presse a parlé ? (Michel Diricq et Pierre Moreau). • A Quaregnon, la journée sur les pauvretés a rassemblé plus de 100 personnes provenant de l'Église en monde ouvrier, d'Églises protestantes, de l'Armée du Salut (Arthur Buekens). Une rencontre un peu différente a eu lieu à Tournai, avec la participation de 75 personnes, d’ATD quart-monde, du groupe St-Piat. Des situations concrètes y ont été évoquées (Jean-Pierre Mondet). • À Maffle, la Saint-Vincent-de-Paul a été relancée, grâce à un groupe de travail, avec l'aménagement d'une salle (Xavier Nys). • Le 19 janvier 2014 à Charleroi, La Louvière, Mons et Tournai se déroulera la centième journée des migrants. On y soulignera l'importance de l'accueil de ceux-ci (Claude Musimar). • La prochaine session des aumôniers des mouvements populaires aura pour thème « L'altérité » (Arthur Buekens). • En juin 2014, les Équipes populaires célébreront la 200ème soirée de formation. Ces soirées ont été créées il y a 40 ans (Arthur Buekens). • À Tournai, le « marathon biblique » a suscité tantôt un grand intérêt (découverte de la Bible, relations oecuméniques) tantôt un questionnement sur son utilité et son fonctionnement (absence de Rapport du Conseil presbytéral du 18 octobre 2013
  21. 21. Eglise de Tournai - Janvier 2014 21 ◗ Conseil presbytéral commentaire) (Dany Pierre Hillewaert et Arthur Buekens). • Ne faut-il pas préparer l'évocation au synode prochain à Rome de la douloureuse question des divorcés remariés ? (Paul Scolas) • L'an prochain la pastorale des vocations organisera trois veillées de prière : le 2 mai 2014 à Ath (Saint-Martin), le 9 mai 2014 au Séminaire de Tournai, et probablement à Jumet-Gohissart pour la région de Charleroi. Il n'y aura pas de marche du 1er mai (Yves Verfaillie). • La retraite pour les prêtres, au Mont-des-Cats, se déroulera du 17 août au soir au 23 août au matin (Yves Verfaillie). • Les Patros voteront leur nouvel objectif aux FUNDP le 23 novembre 2013. Le texte élaboré ne pourra pas être remis en question, même si on peut le déplorer. Tous les animateurs et aumôniers officiellement inscrits dans les cadres sont cordialement invités (Yves Verfaillie). • La pastorale des jeunes organisera un week-end de formation du 31 janvier au 2 février 2014 à Mouscron (Bryan Sultana). • La rencontre des prêtres ayant plus de 75 ans d'ordination fut une réussite : joie des retrouvailles, informations sur le synode (Philippe Fortemps), réflexion en vue de maintenir la communication avec les prêtres âgés et mieux les informer sur la vie diocésaine (Philippe Vermeersch). • Le 29 mars 2014, journée de formation pour les Équipes d’animation pastorale. Il s'agira d'avancer dans la logique des U.P. Et de voir comment mettre en oeuvre les décrets synodaux (Jean-Pierre Lorette). • Une farde sur la pastorale de la santé sera bientôt disponible (Giorgio Tesolin). • Le document sur les prêtres venus d'ailleurs sera disponible sous peu (Olivier Fröhlich). • Où en est le projet de décret concernant les fabriques d'églises, en charge du ministre Furlan ? (Xavier Nys). ◗ Pastorale et domaine temporel Les membres du conseil se sont réunis en quatre groupes pour étudier au cours de la matinée et en début d'après-midi la question de la mission des prêtres à l’égard du temporel. Chacun était invité à relever les grands secteurs du temporel auquel il était confronté. Il y avait ensuite à évaluer la part de temps que chacun y consacrait et quelles compétences cela requérait. On s'est ensuite interrogé sur les enjeux du temporel tant pour la société que pour l'Église, pour aujourd'hui et pour demain.
  22. 22. 22 Eglise de Tournai - Janvier 2014 ◗ Conseil presbytéral ◗ Temps de prière Au cours de l'Office du milieu du jour, nous avons prié pour les confrères décédés depuis la dernière session : Louis Adant, le P. Marcel Gérard (sj), Richard Van Honacker, Hector Navez, le P. Jean- Pierre Holemans (ss.cc.), Gabriel Mansy, Jean Doyen, Antoon de Moor, Georges Bourgeois. ◗ Échos du synode Les membres du conseil étaient partagés entre l'enthousiasme d'un certain nombre de participants, le scepticisme de quelques-uns, et les interrogations sur le fonctionnement. Le manque de temps a souvent été évoqué aussi bien pour les échanges dans les équipes que lors des votes. On a apprécié le sérieux du travail réalisé lors des diverses assemblées. S'il y a une grande diversité dans les propositions, il se dégage néanmoins beaucoup de points de convergences. Les conseillers se sont montrés plein d'attentes quant à la promulgation des décrets par notre évêque. Ils l'ont assuré de leur prière durant le temps de rédaction qui nous sépare de la célébration de clôture du 30 novembre 2013 à Mons. Pour celle-ci, il a été souhaité que les deux chorales qui avaient animé les temps de prière à Bonne-Espérance s'unissent dans sa préparation. ◗ Réponses de Mgr l'Evêque aux questions posées le matin • Il lui semble important de rappeler que toute la mission de l'Eglise n'a pas été couverte par le synode. Seules les questions faisant difficulté y ont été abordées. L'essentiel reste l'annonce du Christ. • S'il y a eu des failles dans l'organisation, globalement c'est une réussite. Il n'y a pas eu de divisions. • On recherche les adresses mail des membres des équipes synodales en vue de les consulter pour la mise en oeuvre des décrets synodaux. Le conseil épiscopal, le comité de pilotage, les doyens principaux, les responsables de services non représentés au comité de pilotage seront consultés pendant la rédaction des décrets.
  23. 23. Eglise de Tournai - Janvier 2014 23 ◗ Conseil presbytéral • Après le synode, quelque chose de fort devra être réalisé à propos de la diaconie. • À propos des changements dans le Notre Père, je ne suis pas au courant de tout ! Voici quelques informations éparses. Le Dicastère romain du Culte et de la Discipline des sacrements a mis la dernière main à la traduction liturgique, en français, de toute la Bible. Cette traduction comprend une nouvelle version de la prière enseignée par Jésus. Le même Dicastère veille à la traduction, en français, de la troisième édition du Missel romain, dont l’original est en latin. Je n’ai pas encore vu la nouvelle traduction liturgique de la Bible, ni la version française du nouveau Missel Romain. A ma connaissance, la version actuelle du Notre Père reste en vigueur. • « Marathon biblique » à Tournai. L'initiative vient de M. Toulemonde qui avait vu que cela avait porté beaucoup de fruits à Limoges. Il a travaillé à Tournai avec le doyen, responsable de la pastorale de la région, et avec les responsables des autres confessions chrétiennes. La démarche est oecuménique. Proposer une lecture publique de toute la Bible est une invitation pour les chrétiens à la lire régulièrement comme y invitent, par exemple, le Deutéronome, le prophète Isaïe et bien d’autres livres bibliques. Aucun tri des lecteurs n'était fait ; des incroyants pouvaient lire. Il régnait dans l'église une ambiance particulière. Quelque chose se passe ! Plus de 800 lecteurs se sont succédé. Cela nous rappelle qu'il y a toujours quelque part dans le monde quelqu'un qui lit la Bible, qui la proclame. On lit tout même ce qui peut déranger : il n'y a pas à sélectionner. Tous les membres de la tradition juive et de la tradition chrétienne sont invités à lire la Bible. • À propos des divorcés remariés : attendons les débats de l’assemblée extraordinaire du synode romain, en octobre 2014, sur cette question. • Jumelage avec une paroisse africaine : la démarche est évidemment libre, mais je souhaite que l’évêché soit mis au courant, afin d’éviter des faux pas. • Décret sur les fabriques d'église : le projet de texte a été approuvé par les évêques francophones. Le document doit maintenant passer au Parlement. Rappelons-nous que ce décret est de la responsabilité de la Région Wallonne et que l'Église catholique n'a rien à lui imposer. Nous devons respecter l'autonomie des pouvoirs publics. Michel Van Herck, secrétaire
  24. 24. ◗ Pastorale des Jeunes 31 janvier - 1er & 2 février 2014 à Mouscron. Week-end diocésain des 13 - 25 ans Tout feu, tous flammes! En route pour le nouveau monde Ce week-end de la Chandeleur, intitulé « tout feu, tous flammes », se veut être un temps fort visant à permettre aux jeunes de 13 à 25 ans liés au diocèse de vivre un temps d’Église, à la fois fami-lial et ressourçant pour la foi, avec des moments de réflexion, de prière, de par-tage et de jeux. Ce week-end se vivra du vendredi 31 janvier à 19h à l’église du Nouveau Monde à Mouscron, au d i m a n c h e 2 février à 12h ( à l’église du Tuquet, bienve-nue à tous ) Ce week-end est aussi une occasion donnée aux jeunes du Hainaut de vivre en diocèse, de se rencontrer aux croi-sements de leur cheminement propre. Merci d’être relais de cette information auprès des jeunes. Aidez les à s’ins-crire. Nous nous tenons à votre disposi-tion pour tout autre renseignement. youtube.com/facebook.com/ flickr.com/ SPJTournai 24 Eglise de Tournai - Janvier 2014
  25. 25. Eglise de Tournai - Janvier 2014 25 ◗ Pastorale des Jeunes Paix et joie Formulaire d’inscription à transmettre à jeunes.tournai@catho.be ou à un membre du service 1. Coordonnées Prénom - nom : � Adresse (domicile) : � Téléphone / fax : � Adresse e-mail : � Date de naissance : � 2. Pour le week-end Je me sens plus proche des activités : paix - intériorité - solidarité Je fais partie d’un groupe dont d’autres s’inscrivent comme moi : non / oui > Nom du groupe : � J’apporte l’instrument de musique dont je joue, lequel : � 3. Santé : Particularité au niveau santé ou régime alimentaire : � + fiche médicale à télécharger 4. Paiement entre 25 et 40€ nom et prénom, suivi de «WESPJ2014». IBAN: BE37732012830828 BIC: CREGBEBB disponible sur www.jeunescathos-tournai.be/fr /evenements/tout-feu-tous-flammes-2 Coup d’oeil sur 2014 Faire grandir les jeunes dans l’amour 8.02.2014 Éclairages éducatifs et pastoraux sur les questions de vie affective, relationnelle et sexuelle: une formation pour les animateurs de jeunes de toute la Belgique francophone (acteurs pastoraux, professeurs, chefs d’unité ou de section... Bienvenue à tous!) Nous entendrons des spécialistes et donnerons la parole à des praticiens de l’accompagnement de jeunes : conférences, ateliers et outils. rue d’Arlon 11 1050 Bxl - 9h à v.17h Inscription obligatoire : jeunescathos.org Laetare Rock festival 29&30.03.14. Vu le succès rencontré en mars dernier avec le groupe GLORIOUS, voici le Laetare Rock Festival. La Journée Mondiale de la Jeunesse 12&13.04.14 Dans le feu, l’élan, l’enthousiasme et l’accueil des JMJ au Brésil, rendez-vous pour vivre la journée mondiale de la jeunesse « made in Belgium » à Gembloux. Infos : www.jmj.be Choose life festival 14>18.04.14 4 jours de fête avec Dieu pour les 12-17 ans, animés par les 18-30 ans ! Musique, danse, multimédia, créativité, prière, partages et témoignages. Canonisation Jean-Paul II 27.04.14 Vivre en Église avec d’autres jeunes la canonisation de JP II à Rome. Inscription : jeunescathos.org En plus du week-end diocésain, bien d’autres événements jalonneront 2014. Il y en a pour tous les goûts et tous les âges car la pastorale des jeunes concerne aussi les ainés.
  26. 26. 26 Eglise de Tournai - Janvier 2014 ◗ Enseignement Le Père Franck Janin, jésuite, a emmené le mardi 26 novembre un ensemble de directeurs, professeurs, acteurs dans la pasto-rale scolaire sur les chemins de l’accompagnement et du discer-nement. Quelle place ces deux domaines ont-ils au sein de nos écoles ? Quelle place ont-ils au sein de notre pastorale scolaire ? Directeurs, professeurs, chargés de la pastorale ne sont-ils pas des accompagnateurs ? N’ont-ils pas besoin de critères de discerne-ment pour faire grandir tous ceux qu’ils rencontrent ? Non seulement ces deux domaines que sont l’accompagnement et le discernement font écho dans notre lieu de travail mais ils font aussi écho dans notre vie personnelle. Dans son introduction, le Père Janin nous rappelait que parfois chacun d’entre nous peut se sentir dans le désert… Certains peuvent penser que Dieu a déserté le monde. Personnellement, on peut parfois se sentir découragé, abandonné par Dieu. Nous nous demandons : « Comment mettre Dieu dans nos vies ? » Ce n’est pas une bonne expression. Dieu est présent ; il faut simplement changer son regard pour le voir à l’oeuvre. C’est ce que nous rap-pelle l'Évangile de Jean : « Il était dans le monde, lui par qui le monde s’était fait, mais le monde ne l’a pas reconnu. […] Mais à tous ceux qui l’ont reçu…» (Jn 1,10-12). Une école doit célébrer, proposer des retraites et des activités pas-torales mais elle doit aussi découvrir en elle-même, ses élèves, ses enseignants qui sont les éléments déclencheurs de la présence de « Dieu ». Nous qui travaillons dans l’école, nous sommes des « sourciers » de Dieu. La source est recouverte de scories… Com-ment reconnaître l’oeuvre de l’Esprit au coeur de nos élèves, au coeur de notre école ? Lors d’un rassemblement de jésuites au Liban, un des membres se plaignait à propos des jeunes disant : « les jeunes ne savent plus rien ; ils ne prient plus. » « Esprit, es-tu là ? » : la journée diocésaine de la pastorale scolaire Jean-Marie Bourgeois
  27. 27. Eglise de Tournai - Janvier 2014 27 ◗ Enseignement Avons-nous une image positive des jeunes ? Il nous faut d’abord découvrir quels sont leurs savoirs, quelles sont leurs formes de prière. Car souvent à leur façon ils sont aussi « en prière » et ouverts à la transcendance même s’ils ne la nomment pas ou la nommnt autrement que nous. Le Père Janin nous a alors donné l’exemple d’une fille disant qu’elle ne croyait pas en Dieu… mais après conversation, cette même fille disait qu’elle croyait en une présence amicale dans l’au-delà. Cette fille se confiait tous les jours à cette présence amicale… N’est-ce pas Dieu ? Elle ne reconnaît pas Dieu en cette présence amicale… Pourtant, il y a bien une présence qui l’accompagne. Notre regard doit être comme le maître-nageur, mais celui qui se tient avec l’apprenant dans la piscine, non pas le maître-nageur qui reste sur le bord de la piscine. Aujourd’hui, il nous faut plonger dans la piscine pour découvrir le monde des jeunes… Nous devons aller vers eux. Dans le cadre du projet « A l’écoute des jeunes aujourd’hui », le Père Philippe Bacq nous avait déjà parlé de la pastorale d’engendrement… une pastorale de la relation vivante et du décentrement. Pour rejoindre ce monde des jeunes, il est utile de posséder l’ex-périence du discernement. C’est l’expérience de saint Ignace de Loyola. Il a fait cette expérience de vie en étant laïc. Toute expé-rience est multidimensionnelle : elle est physique, psychique, intellectuelle, spirituelle,… L’Esprit se donne dans toutes ces expé-riences humaines. En toute expérience humaine, en toute vie, Dieu est présent. Il convient donc de relire notre vie, celle des autres (accompagnement) pour trouver (discernement) la présence de Dieu. Dieu est donc aussi présent dans la vie de nos élèves… Ils ne sont souvent pas conscients de cette présence.
  28. 28. 28 Eglise de Tournai - Janvier 2014 ◗ Enseignement Le Père Janin nous a rappelé que cette expérience du discernement se fait en trois grands mouvements : 1°) Sentir : permettre aux jeunes de mettre des mots sur ce qu’ils ressentent au niveau de leurs pensées, de leurs sentiments… 2°) Reconnaître : c’est faire nommer ce qui se passe chez le jeune. C’est la phase de discernement, la phase de distinction, de sépara-tion. Faire oeuvre de création, c’est faire oeuvre de discernement. On rentre ici dans un critère de direction. La personne est-elle dans un chemin mortifère ou dans un chemin de vie ? (Cfr schéma) 3°) Accueillir ce qui est bon. Prendre distance par rapport à ce qui est mauvais. Allons un peu plus loin au niveau de la deuxième étape, celle du discernement : comprenons le schéma sans l’enfermer dans une vision dualiste ou simpliste… A/ Dans quel mouvement la personne se trouve-t-elle ? Est-elle dans un mouvement de vie ? Est-elle en perte de vie ? Est-elle dans un chemin déstructurant ? Se trouve-t-elle dans des pensées négatives ? Dans des paroles dures, noires, cyniques ? B/ C’est la dynamique de la fuite en avant : la recherche de l’éva-sion. La personne ne regarde pas la réalité en face. Pensons aux différentes addictions (internet, TV, drogues…). Ce sont des plaisirs apparents. L’apparence fait croire que l’on peut sortir du mal-être. La personne essaie d’oublier de toutes les manières ce qu’elle est en train de vivre. C’est parfois un détour inévitable lorsqu’on est en sursis de vie…Il ne s’agit pas ici de juger.
  29. 29. Eglise de Tournai - Janvier 2014 29 ◗ Enseignement C/ Le chemin de la conscience. C’est un lieu de liberté. L’Esprit va faire appel à sa capacité de choix ; lui montrer que ce qu’il fait dans le mouvement B n’est pas digne de lui. Parfois, c’est notre rôle d’éducateur, d’enseignant, de directeur d’être une conscience dans notre école. L’Esprit est à l’oeuvre lorsqu’un jeune prend conscience de ce qu’il est. D/Même dans un chemin de vie, l’esprit contraire est présent pour nous éloigner de la Vie. Il essaie de nous inquiéter pour de fausses raisons (Ex : tu ne vas pas tenir ; tu rêves ; …). Ce sont des vents contraires qui vont porter des inquiétudes en la per-sonne, des doutes en elle. Ce sont tous les éléments « bloquants » qui font obstacle au chemin de vie. E/F/ Ce sont les mouvements de vie. Saint Ignace prend des images pour parler des ces mouvements : le feu ; les larmes (la compassion, l’attention à l’autre) ; l’eau. Dans cette dynamique, l’Esprit va renforcer 3 aspects, les 3 vertus théologales : • la foi, la confiance (en soi, dans les autres, dans le tout A utre) ; • l’espérance, les signes qui montrent qu’il y a des projets; • l’amour, le domaine des relations ; Ce sont tous les éléments moteurs qui amènent à la vie, à Dieu. Toutes ces étapes, des jeunes les vivent aujourd’hui. Ils sont sou-vent confrontés dans notre monde à des logiques mortifères ou à des éléments bloquants sur le chemin de vie. Le discernement de saint Ignace vient nous rappeler que la foi chrétienne est avant tout un chemin de vie pour tous ceux qui décident de l’emprunter et un objectif à suivre pour notre pastorale scolaire. Des jeunes sont tous attirés vers l’amour, la vie, la beauté, la vérité… C’est Celui que nous nommons Dieu : Père, Fils, Esprit-Saint. La journée était riche de moments forts : temps de prière, élé-ments théoriques sur le discernement, convivialité, travail indi-viduel, partage en groupe, questions et réactions… Beaucoup de richesses pour cette 30ème journée diocésaine de la Pastorale Sco-laire Diocésaine de l’Enseignement Secondaire. Comme le souli-gnait M. l’abbé Piton, vicaire épiscopal de l’Enseignement, dans son introduction de la journée, 30 ans de journées diocésaines, cela correspond aux noces de perle… La PERLE… Belle perspective que le Père de l'Église, Chrysostome, rappelait déjà en comparant l'Évangile à une perle précieuse d’une très grande richesse !
  30. 30. 30 Eglise de Tournai - Janvier 2014 Economiste et théologienne, Elena Lasida enseigne notamment l'économie solidaire et le développement durable à l'Institut Catholique de Paris. Voici la présentation de ce week-end : « En temps de crise, l'économie est souvent accusée de tous les maux. Mais si au lieu de la diaboliser, nous revisitions son rôle dans la société ? On pense en général qu'elle ne crée que des biens. C'est oublier sa vocation première : créer du lien, comme le montrent les réseaux d'économie solidaire. On pense aussi qu'elle épuise autant les ressources naturelles que les individus et les sociétés. C'est négliger les nouvelles pistes qui sont à notre portée, sources d'une croissance centrée sur le vivre ensemble. Elena Lasida présente l'économie sous un jour radicalement nouveau. Non pas comme une énième théorie d'inspiration libérale ou sociale, mais comme un véritable projet de vie en commun, à construire à partir des mille initiatives qui naissent aujourd'hui au sein de la société civile. » Renseignements pratiques Le samedi 15 février de 14h à 19h et le dimanche 16 février de 9h à 16h sur le site de l'UCL-Mons, 151 Chaussée de Binche, 7000 Mons. Prix : 25 € d'inscription + 12 € pour le repas du dimanche midi, à verser au numéro de compte de l'asbl Evêché de Tournai : 795-5114483-50. - Cette formation est ouverte à tous. Le goût de l'autre. La crise, une chance pour réinventer le lien Un week-end de formation organisé à Mons par le CReFoT les 15 et 16 février et animé par Elena Lasida ◗ Formations
  31. 31. Eglise de Tournai - Janvier 2014 31 ◗ Formations Le Centre CReFot CReFoT vise à rendre les personnes capables d'exprimer leurs convictions, leurs projets et/ou leur foi, de manière autonome, dans une société pluraliste, en respectant et faisant place aux autres convictions. CReFoT est un centre de recherche et de formation théologique du diocèse de Tournai. Il est subsidié par le secteur de l'Éducation Permanente de Hainaut-Culture- Tourisme. Son siège social : CReFot – Bernard Quinet, rue Narcisse Evrard, 22, 6060 Gilly - 071/41.93.42 - bernard.quinet@ skynet.be ◗ A l’abbaye de Soleilmont • Parcours biblique : du vendredi 24 janvier (18h) au dimanche 26 janvier (17h) : « Pas à pas avec Abraham, élu et allié de Dieu », avec l’abbé André Wénin, sur le thème de l’élection et de l’alliance. Animation : 20 €. Frais d’hébergement : selon les possibilités de chacun. • Veillée oecuménique : le dimanche 19 janvier à 17h, sur le thème 2014 : « Le Christ est-il divisé ? » • Week-end monastique du vendredi 28 mars (18h) au dimanche 30 mars (18h), pour quatre participantes entre 20 et 40 ans. Vivre avec la communauté à l’intérieur du monastère, suivre l’horaire des temps liturgiques, vivre une expérience spirituelle à travers la réalité monastique, être accompagnée personnellement… Abbaye ND de Soleilmont : 071/38.02.09 sol.communaute@belgacom.net – www.abbayedesoleilmont.be
  32. 32. 32 Eglise de Tournai - Janvier 2014 ◗ Liturgie et pastorale sacramentelle Journée diocésaine de liturgie « Communautés et liturgies dans une société de l’individu », le samedi 22 février 2014 de 9h à 16h au Séminaire de Tournai. Outre le colloque scientifique qui s’est déroulé à Ciney les 15 et 16 novembre derniers, cinq activités auront lieu dans les diocèses de Liège, Namur, Tournai et dans les vicariats de Bruxelles et du Brabant wallon de l’Archidiocèse de Malines-Bruxelles. Pour notre diocèse, il s’agira d’une journée liturgique qui aura lieu le samedi 22 février 2014 au Séminaire de Tournai. Elle sera intitulée « Communautés et liturgies dans une société de l’individu ». Avec M. Philippe Barras, directeur du Centre interdiocésain de pastorale catéchétique (Lille) et enseignant au séminaire interdiocésain de Lille, et une intervention particulière de notre Evêque, Mgr Guy Harpigny. Avec l’éclairage de l’histoire et l’apport des sciences humaines, nous saisirons les enjeux de l’assemblée liturgique — et en particulier de l’Eucharistie dominicale — comme lieu-source où des chrétiens viennent nourrir leur appartenance au Christ et à l'Église. Nous aborderons la liturgie en tant qu’épiphanie de l'Église, dans un monde marqué par la quête de soi multiforme de l’individu. Il y sera question de la participation active prônée par la Constitution sur la Sainte Liturgie, clé du rapport entre l’ecclésiologie et la liturgie. La liturgie fait-elle encore aujourd’hui la communauté ? Comment l’ouvre-t-elle aux dimensions d’évangélisation, d’initiation et de discernement pour exercer sa mission de louange et de service ? Renseignements pratiques Date-Heure : samedi 22 février 2014 — 9h - 16h Adresse : Séminaire de Tournai - Rue des Jésuites 28 – 7500 Tournai Repas : Possibilité d’un repas chaud (90 pl. maxi.). Potage et boissons offerts à tous les inscrits Inscription : à la journée et au repas de midi (repas complet ou pique-nique à amener, au choix) auprès de Mlle Jennifer Delhaye 069/779 403 - jennifer.delhaye@evechetournai.be
  33. 33. Eglise de Tournai - Janvier 2014 33 ◗ Liturgie et pastorale sacramentelle ◗ Dans les autres diocèses et vicariats Liège : samedi 25 janvier 2014 de 9h15 à 12h45 au Centre diocésain de Formation (rue des Prémontrés, 40 – 4000 Liège). Thème : « Cheminer vers le Baptême », avec l’abbé Olivier Windels. PAF : 5 € (à payer sur place). Inscriptions : 04/220.53.82 – contact@sdcc.be – 04/220.53.88 – spls.lge@ gmail.com Bruxelles : samedi 15 mars 2014 à 15h à la Basilique de Koekelberg (Parvis de la basilique, 1 – 1083 Bruxelles). Thème : « Célébrer la Parole au fil de l’Evangile de Jean ». Concert-veillée artistique et spirituel autour de la Parole biblique, avec les « Matinées chantantes » et le trio GPS, le bibliste Jean Radermaekers, le peintre Anne Wouters et Mgr Jean Kockerols. PAF : gratuit. Inscriptions : matchantantes@catho-bruxelles.be Namur : samedi 27 septembre 2014 de 9h30 à 16h30 au Sanctuaire de Beauraing (salle de l’accueil), rue de l’Aubépine, 12 – 5570 Beauraing. Thème : « La musique liturgique et le renouveau conciliaire », avec Philippe Robert et les animateurs des ateliers. PAF : 5 € (repas non compris). Inscriptions : 0476/89.58.28 – carine.tahon@skynet.be Brabant wallon : samedi 24 janvier 2015 de 9h30 à 12h30 au Centre Pastoral, chaussée de Bruxelles, 67 – 1300 Wavre. Thème : « Au fil du jour, prier en paroisse », avec Arnaud Join-Lambert et les animateurs. PAF : gratuit. Inscriptions : 0478/49.16.12 – br.cantineau@gmail.com Paiement : Uniquement par compte bancaire : ASBL Evêché de Tournai IBAN BE37 7320 1283 0828 BIC CREGBEBB Communication : « liturgie 22/02 + nom(s) » PAF : 8€ (avec pique-nique à amener) 15€ (repas compris)
  34. 34. 34 Eglise de Tournai - Janvier 2014 ◗ Oecuménisme et interreligieux Ath : dimanche 19 janvier à 16h, prière oecuménique au temple évan-gélique, rue du Fort, 16 à Ath Charleroi : mardi 21 janvier à 19h30 à la chapelle des Jésuites, rue de Montigny à Charleroi : veillée de prière réunissant chrétiens protes-tants, anglicans, orthodoxes et catholiques. Courcelles : vendredi 24 janvier à 19h30, célébration oecuménique au temple protestant, rue du Temple, 60 à Courcelles Dour : mardi 21 janvier à 19h, veillée oecuménique au temple protes-tant, rue du Roi Albert, 56 à Dour Fontaine-l’Evêque : lundi 20 janvier à 19h, veillée de prière suivie d’un temps de convivialité au temple, place Charles Brogniez, 22 à Fontaine-l’Evêque. Fleurus : dimanche 19 janvier à 17h, veillée oecuménique avec les protestants, catholiques et orthodoxes à l’abbaye de Soleilmont à Fleu-rus. Gerpinnes : dimanche 19 janvier à 10h30, messe en unité de prières à l’église St-Michel, Place des Combattants, 3 à Gerpinnes-Centre. Lens : vendredi 24 janvier à 19h30, veillée de prières oecuméniques à l’église St-Martin à Herchies. Marchienne – Gozée : dimanche 19 janvier : - 9h30, temple de Marchienne (route de Beaumont 206) : culte oecu-ménique avec homélie de l’abbé Ignace Leman. - 11h, église de Gozée : eucharistie oecuménique avec prédication du pasteur Richard Fischer. - 15h30, temple de Marchienne : conférence animée par le pasteur Richard Fischer, secrétaire exécutif de la commission « Église et Société » de la Conférence des Églises Européennes, sur le thème : « Être Église en Europe aujourd’hui : un dur bonheur ». Infos : Marie-Renée Scohier, rue des Merles,1 à Gozée 0476/48.61.54 La Semaine pour l’Unité des chrétiens Elle se déroule du 18 au 25 janvier. Voici les célébrations oecuméniques qui sont proposées en janvier 2014 dans le diocèse de Tournai.
  35. 35. Eglise de Tournai - Janvier 2014 35 ◗ Oecuménisme et Interreligieux Mons : - jeudi 23 janvier 19h, Vêpres orthodoxes à l’église orthodoxe, rue des Soeurs Noires à Mons. - vendredi 24 janvier 2014 à 19h, célébration oecuménique avec les protestants, catholiques... au temple protestant, Boulevard Dolez à Mons. Mont-sur-Marchienne : mardi 21 janvier à 19h, veillée de prière oecuménique en l’église de la conversion de saint Paul, réunissant les UP de Marcinelle/Mont-sur-Marchienne et Marchienne-au-Pont ainsi que les communautés protestantes de Marcinelle et de Marchienne. Quaregnon : samedi 25 janvier à 17h, rencontre oecuménique de prière au temple, rue Paul Pastur, 100. Toute la semaine il y aura une prière journalière à 17h à la sacristie de l’église Saint-Quentin. Tournai : mercredi 22 janvier à 19h, veillée oecuménique avec pro-testants et catholiques au temple protestant, rue Barre-St-Brice, 12 à Tournai. La brochure de la Semaine de Prière pour l’Unité des Chrétiens est jointe au présent numéro d'Église de Tournai. Elle est également disponible à la librairie diocésaine Siloë, rue des Jésuites, 28 – 7500 Tournai, 069/22.14.29 info@siloe-tournai.be – www.siloe-tournai.be Plus d’infos sur le site du Comité Interecclésial de Bruxelles : 02/218.63.77 – contact@c-i-b.be - La brochure peut être téléchargée sur le site www.c-i-b.be
  36. 36. 36 Eglise de Tournai - Janvier 2014 Dans la foulée du synode diocésain, nous sommes tous invités à prendre conscience de la place de la vie consacrée dans la vie de l'Eglise. Suite à l'initiative du bienheureux Pape Jean-Paul II en 1997, la fête de la Présentation de Jésus au Temple, le 2 février — la Chandeleur — est devenue la fête de la Vie Consacrée. Le 29 novembre, le Pape François a annoncé que l'année 2015 serait l'année de la Vie Consacrée : mettons-nous en route déjà ! Le 2 février offre à tous une bonne occasion de prière et de mani-festation de sollicitude pour cette forme de vie qui est comme un poumon de la vie de l'Eglise, ainsi que pour ses membres. Deux moments de prière et de convivialité, auxquels sont invités aussi bien les membres de la vie consacrée que tous les fidèles, prêtres et laïcs, sont déjà prévus. À Mons : le dimanche 2 février, les Vêpres de 17h seront célébrées dans la Collégiale Ste-Waudru à cette intention. Un moment de convivialité sera organisé à la sortie de la célébration. Les détails sur un temps de rencontre se trouveront bientôt sur le site du diocèse. A Tournai, également le dimanche 2 février, les Vêpres de la Présentation seront chantées dans la Cathédrale à 17h30. Elles seront précédées par un temps de convivialité (crêpes inclues !) à l'évêché à 15h30. Dans d'autres régions, les fidèles sont invités à se joindre aux communautés locales pour un temps de célébration et de ren-contre. Des informations sur d'autres initiatives autour de la fête seront publiées sur le site du diocèse au moment opportun. Le 2 février, fête de la vie consacrée Ce dimanche-là, les Vêpres seront célébrées à Tournai et à Mons. Sr Miriam ra Vicariat de la Vie Consacrée ◗ Vie consacrée Erratum : Le Jubilé des soeurs de la Providence En relatant dans notre numéro de décembre 2013 - page 582 - le 325ème anniversaire des soeurs de la Providence à Gosselies, nous avons publié une photo intitulée « les soeurs de la Providence en 1963 à Templeuve ». Soeur Françoise Pourbaix, supérieure, nous signale que cette photo concerne une communauté religieuse qui n'est pas en lien avec sa congrégation.
  37. 37. Eglise de Tournai - Janvier 2014 37 ◗ Solidarité C'est en janvier 2001 que j'ai pris fonction comme animateur en pastorale au service des pauvretés Mons-Borinage. Lors d'une rencontre des CLP de Mons, Monseigneur Guy Harpigny, qui était Doyen principal de Mons-Borinage, m'a présenté aux différents CLP. A la fin de la rencontre, une dame de l'équipe de réflexion du foyer St-Augustin m'a demandé de rejoindre cette équipe. Le foyer St-Augustin est un service d'entraide des pauvres Soeurs de Mons. Ce service distribue des colis alimentaires et vêtements aux personnes en situation de pauvreté à Mons. Connaître Lors de ma première participation à cette équipe, on m'a demandé en quoi je pouvais être utile au service d'entraide. Dans toute formation, il peut y avoir une déformation. Pour le domaine des pauvretés, j'ai été formé depuis 1985 au sein du Mouvement ATD Quart-Monde fondé par le père Joseph Wresinski. En réponse à la demande, j'ai proposé d'assurer un service d'accueil administratif au service d'entraide. Cet accueil spécifique n'existait pas et serait un outil pour mieux faire connaissance avec les personnes bénéficiaires. Une fois cette connaissance mutuelle acquise, une confiance se serait installée et la suggestion pour la mise en place d'un groupe de partage pourrait naître. Ma proposition a suscité un peu d'étonnement et a été acceptée. Bien sur ce n'était pas une idée dont j'avais rêvé la veille, mais riche de l'expérience d'un groupe de la Parole qui est né d'un service d'entraide de Jemappes il y a 27 ans avec deux Jésuites et d'un autre service d'entraide né à Quaregnon il y a 18 ans. Un groupe de réflexion sur des thèmes de la société, avec les bénéficiaires, est né aussi d'un service d'entraide à Quaregnon depuis 1996. Partager la Parole et la Vie avec des personnes en situation de pauvreté En novembre 2003, voici 10 ans donc, naissait à Mons le groupe « Épiphanie » : rencontres autour de la Bible, retraite à Wavreumont, activités culturelles…et pourquoi pas une journée pour rencontrer d’autres groupes du diocèse ? Antonio Miceli Animateur en pastorale à Mons-Borinage au service des pauvretés
  38. 38. 38 Eglise de Tournai - Janvier 2014 Agir Donc j'ai commencé à assurer un service d'accueil tous les mercredis matins en ayant une identité autre mais complémentaire du service de distribution de colis alimentaires. Je dois avouer que cela n'a pas été facile au début car certaines bénévoles ne voyaient pas l'utilité d'un tel service car la priorité est, pour les pauvres, la nourriture et les vêtements. J'ai assuré ce service pendant environ trois ans, et une fois que les relations de connaissances mutuelles se sont installées entre des bénéficiaires et moi-même, ce fut le moment de susciter un groupe. J'ai envoyé par la poste une vingtaine d'invitations pour un mercredi après-midi. Ce fut le 5 novembre 2003. A cette première rencontre, seize personnes étaient présentes. Après la tasse de café traditionnelle, la question : sur quel sujet se feraient nos rencontres mensuelles? Plusieurs personnes, sachant que je travaillais au service de l'Église, ont demandé d'avoir une approche de la Bible et d'en partager des textes. Nous avons utilisé les plaquettes diocésaines de dix textes bibliques : « Envoyés pour servir, Envoyés pour annoncer, Appelés à célébrer, Seigneur apprends-nous à prier ». Actuellement nous utilisons la plaquette « A la suite de Saint Paul ». A chaque rencontre est lue une méditation du père Joseph Wresinski en lien avec le texte. Identité Ensemble, nous avons décidé de donner « Épiphanie » comme nom à ce groupe. Depuis 10 ans, des personnes vont à une retraite annuelle au Monastère de Wavreumont, organisée par les moines avec différents groupes de partage de la Parole avec des familles du Quart-Monde. Quelques personnes sont allées en pèlerinage à Lourdes. Deux fois l'an, le groupe « Épiphanie » de Mons et « ATD Quart Monde » de Quaregnon se rencontrent. Autour de cela se sont greffées des activités culturelles : ainsi en décembre 2008 et en décembre 2010, quand Jean-Paul Dessy, compositeur et violoncelliste, est venu jouer quelques morceaux de musique contemporaine au foyer Sainte-Waudru et a partagé son savoir en toute humilité. Le 24 juin le groupe Mashal, composé de cinq conteuses, nous a présenté en l'église de Quaregnon-Centre « Faiblesse des hommes, force de Dieu » ou le monde des femmes de la ◗ Solidarité
  39. 39. Eglise de Tournai - Janvier 2014 39 Bible, femme de chair ou femmes fictives. A cette occasion une femme du groupe « Épiphanie » de Mons disait dans son témoignage : « Notre pape François martèle souvent dans ses homélies que la pauvreté spirituelle est aussi importante que la pauvreté matérielle. » Prions le Maître de la moisson pour qu'il y ait plus d'ouvriers pour oser nous côtoyer. Je pense qu'il est nécessaire et vital pour notre Église que d'autres groupes de la Parole prennent naissance avec les bénéficiaires des services d'entraide de chaque Unité Pastorale. Demande Il est possible de créer un groupe de partage de la Parole avec des personnes bénéficiaires d'un service d'entraide et il y a autre chose aussi à partager au-delà de l'urgence. Les plus pauvres ont aussi un savoir à partager. Cela nécessite de la patience, de la durée, de la persévérance, avec des joies et des découragements. Cela demande aussi d'être assis côte à côte et d'être confrontés à l'image du Dieu des plus pauvres. Y-a-t-il des groupes de partage de la Parole et de Vie de ce type dans le diocèse ? Certainement, je l'espère, et ne serait-il pas envisageable de mettre en place une journée annuelle de rencontre de tous ces groupes dans des lieux différents du diocèse ? Une journée comme il en existe pour les différents services de la diaconie. L'utilité d'une telle journée est que ces groupes puissent trouver une considération et une place dans notre région du Hainaut ou ailleurs. Comme le père Joseph Wresinski disait : « … ce que les plus défavorisés cherchent, c'est la considération. Celui qui l'a toujours eue n'imagine pas ce que c'est que d'en manquer. Être honoré renouvelle une vie. Le problème de l'honneur est le problème crucial des pauvres, mais c'est aussi le problème fondamental de tous les enfants de Dieu : rendre honneur à Dieu, lui rendre honneur et gloire. » ◗ Solidarité
  40. 40. 40 Eglise de Tournai - Janvier 2014 Le service pastoral des couples et familles remet le couvert… A l'occasion de la fête de l'Épiphanie, il propose de venir rencontrer d'autres familles chrétiennes à Bonne-Espérance. Voici le programme : 10h Messe 11h30 Apéro 12h30 Buffet froid partagé par tous (chaque famille apporte de quoi se nourrir). 14h Jeu collectif 15h45 Temps de prière 16h Galette des Rois Chambres pour sieste des tout petits Inscriptions par mail: xhuvenne@gmail.com Merci d'indiquer vos noms, adresse, nombre d'adultes et d'enfants (+ âge). Réponse souhaitée pour le 31 décembre. Adresse: rue Grégoire Jurion 22, Vellereille-les-Brayeux Plan d'accès: www.bonne-esperance.be/interactivite.html Le site de la pastorale: www.pastoralefamilialetournai.be Le prochain « Dimanche en familles » Il se déroule le dimanche 5 janvier 2014 à l’abbaye de Bonne- Espérance ◗ Pastorale familiale Bienvenue le 5 janvier 2014 Dimanche en familles
  41. 41. Eglise de Tournai - Janvier 2014 41 ◗ Pastorale des migrations C'est dans la chapelle italienne de Péronnes-lez-Binche que nous étions d'abord accueillis. Après des cantiques en italien, les différentes communautés italiennes de la région du Centre nous ont rappelé le souvenir de cette ancienne migration. A travers le temps, la mission italienne a toujours joué un rôle important d'accompagnement des migrants italiens tant sur le plan spirituel, social, moral que psychologique. Pour le Service Pastoral des Migrations, cette rencontre devrait être plus qu'un devoir de mémoire, une occasion de réfléchir sur l'avenir. Quel est alors notre devoir, en tant qu'ancienne migration, vis-à- vis de ceux qui vivent ce drame de déracinement aujourd'hui ? Sommes-nous vraiment prêts à participer à la construction d'une société interculturelle en apportant dans la rencontre des cultures ce qui nous tient plus à coeur: notre apport, notre passé et notre présent ? La visite qui a suivi celle des missions italiennes se déroula à la communauté polonaise de Ressaix. Une communauté née aussi du labeur des travailleurs mineurs. A Ressaix, nous avons vécu un temps d'adoration au Saint-Sacrement, des louanges et des chants polonais. L'après-midi s'est achevée dans une ambiance de fête où nous avons dégusté des menus italo-polonais offerts par les différentes communautés présentes. Une après-midi italo-polonaise Le 24 novembre, une centaine de personnes venues d'un peu partout avaient répondu à l'invitation du Service Pastoral des Migrations pour une après-midi chaleureuse chez les Italiens et fort recueillie chez les Polonais. Abbé Claude Musimar responsable du SPM
  42. 42. 42 Eglise de Tournai - Janvier 2014 Migration et la question du travail ? Dans notre diocèse, l’histoire des migrations est fortement liée à la question du travail. Pour pallier au manque de main d’oeuvre locale, les entreprises belges, après la première guerre mondiale, font appel aux travailleurs des pays voisins : la France, la Pologne, l’Italie. Plus de 170.000 étrangers viennent en Belgique et déjà la politique d’immigration prend peu à peu forme. Elle est définie par l'État qui tient compte des impératifs économiques, des demandes des entreprises. Et déjà les frontières des États vont acquérir une importance plus grande. La pastorale dans notre diocèse a toujours été très attentive aux questions de la pauvreté mais aussi à cette question des migrations. C’est dans ce sens qu’il faut lire la création des missions italiennes, des communautés polonaises, espagnoles, ukrainiennes, etc. C’est le travail qui est à la base de plusieurs déplacements, un travail pour mieux vivre, un travail parfois dans des conditions inhumaines. Le Service Pastoral des Migrants a pris part à un colloque qui a eu lieu au mois de septembre à Manchester en Angleterre. Les réflexions de notre matinée sont une prolongation de ce colloque sur la question du travail en lien avec les migrations. Une question qui soulève aujourd’hui des nouveaux défis et nous interpelle en tant qu’acteurs dans la pastorale des migrations dans notre diocèse. Des situations qui ne nous laissent pas indifférents : on voit des « médecins polonais, africains, qui deviennent des aides-soignants, des avocats des balayeurs des rues, des économistes livreurs des journaux… Dans un système mondial de plus en plus complexe, certains de ces travailleurs reçoivent un salaire en dessous du minimum vital,… Est-ce vraiment une fuite de cerveau ? Une perte de compétence… ? Les rues rêvées pavées d’or où le travail serait en abondance pour tous, deviennent des « affreux cauchemars de vie » … Au milieu de cette situation se lève aussi ce cri qu’on entend si souvent : « la Belgique peut-elle accueillir toute la misère du monde ? » A qui profite le travail mal reconnu ? Aux entreprises, à l'État ? L'Église ne peut se substituer à l'État mais elle a son apport propre, là où l’évangile de Jésus Christ l’invite et l’envoie. Rencontre annuelle des acteurs de la Pastorale des Migrants Le 17 octobre 2013 s’est tenue à Mesvin la rencontre des acteurs de la Pastorale des Migrations avec notre Evêque et le Vicaire Général. Voici quelques grandes lignes de cette matinée. Abbé Claude Musimar Responsable du Service Pastoral des Migrations ◗ Pastorale des migrations
  43. 43. Eglise de Tournai - Janvier 2014 43 ◗ Pastorale des migrations A plusieurs reprises et depuis le début de son pontificat, le Pape François nous invite à rencontrer ces situations. Il a posé un geste symbolique qui rappelait le pape Jean XXIII vers les années 50, en consacrant sa première sortie aux détenus. Le pape François lave les pieds de détenus du centre de détention pour mineurs de Casal del Marmo, dans la banlieue de Rome. Alors que le missel romain ne prévoit que la présence d'hommes dans cette cérémonie, le Pape lave les pieds de deux femmes… Le 8 juillet 2013, le pape se rend sur l'île italienne de Lampedusa, porte d'entrée en Europe pour de nombreux migrants africains. Cette visite, décidée quelques jours auparavant a pour objectif d'attirer l'attention du monde sur la situation des migrants et fustiger « La culture du bien-être » qui rend les hommes « insensibles aux cris d'autrui (...) et aboutit à une globalisation de l'indifférence ». Dans notre diocèse : Service Pastoral des Migrations 2004-2014 En 2003 dès le début de son épiscopat, notre Evêque a placé la diaconie au coeur de l’église, la diaconie au coeur de la vie diocésaine. Une année après, en mars 20041, une nouveauté dans le diocèse : un service diocésain est créé, portant ce souci des migrants et porté en partie par les migrants. C’est une histoire sociale qui s’accompagne toujours d’une réponse de l'Église. Nous avons fêté les 10 ans de l’épiscopat de notre Evêque, et il est significatif de fêter 10 ans des différentes actions menées dans le diocèse et particulier dans ce service. Quels sont les nouveaux défis aujourd’hui dans le service Pastoral des migrations ? Quelles nouvelles réponses pouvons-nous apporter ? La Pastorale des Migrations n’est pas seulement dans le célébrer… Si nous voulons réactualiser l’évangile, c’est à nous de trouver des réponses aujourd’hui. La bible n’est jamais restée indifférente à ces questions et les prophètes nous y interpellent. Ce qui précède montre combien ce problème est complexe et immense. Il se situe au niveau social mais aussi chrétien. Il va de notre dignité de résister à ce qui détruit l’humain, de redonner une place à ce qui nous permet d’inventer des nouveaux chemins dans la mouvance du synode diocésain. Pour qu’un nouvel esprit nous porte et nous fasse avancer. Pour nous permettre d’échanger sur ce thème, deux exposés ont nourri nos réflexions : celui d’Enza Di Sciacca : « Changer pour espérer : les travailleurs migrants en Belgique », écho du colloque de Manchester et celui de Mathurin Santini, juriste à la Maison Africaine de Charleroi, sur le droit au travail des travailleurs étrangers en Belgique. __________ 1 Olivier Fröhlich, Quelle pastorale des migrants dans le diocèse de Tournai ? Église de Tournai Mars 2004.
  44. 44. 44 Eglise de Tournai - Janvier 2014 La 100ème journée mondiale du migrant et du réfugié Elle sera célébrée le dimanche 19 janvier en plusieurs lieux du diocèse sur le thème « Vers un monde meilleur » . Mais c’est à Courcelles qu’on fera tout particulièrement mémoire de cette initiative instaurée par le Pape Benoît XV à la veille de la première guerre mondiale. A l’occasion de ce siècle d’existence, le service pastoral des Migrations publie un dossier plus particulièrement destiné aux unités pastorales. Dans son introduction, l’abbé Claude Musimar, responsable du service, écrit : « Ce dossier, certes modeste, nous invite à porter une attention particulière à la célébration de la 100ème Journée mondiale du migrant et du réfugié. Vous y trouverez différents éléments qui peuvent être utilisés par une paroisse, un groupe de partage, de catéchèse ou une école. » Et dans un chapitre intitulé « Promouvoir une approche posi-tive des phénomènes migratoires », le vicaire général Olivier Fröhlich, président du service, écrit : « Dans nos unités pastorales, nous sommes invités à favoriser une pastorale de communion, une pasto-rale attentive à tous. Il s’agit de faire grandir un esprit d’accueil et d’ouverture permettant une réelle insertion des personnes ou des com-munautés d’origine étrangère dans la vie de l'Église locale. Aujourd’hui, la présence des personnes d’origine étrangère fait partie du paysage même de nos paroisses. (…) La pastorale des migrations n’est pas qu’un service aux immigrés. Elle nous interpelle tous sur la condition des Migrants ; elle rappelle aux chrétiens que leur condition est celle de l’itinérance : le chrétien n’est jamais spirituellement installé. » Le programme Quatre célébrations, une par région, sont organisées à travers le dio-cèse : Tournai : samedi 18 janvier à 18h30 en l’église Saint-Piat à Tournai : célébration interculturelle présidée par l’abbé Philippe Vermeersch. Centre : dimanche 19 janvier à 11h en l’église Saint-Joseph à La Lou-vière : célébration interculturelle et fête de la diversité en lien avec la catéchèse, présidée par l’abbé Giorgio Tesolin. Mons : dimanche 19 janvier à 18h en l’église Sainte-Elisabeth à Mons : célébration animée par le groupe interculturel africain-belge, présidée par l’abbé Olivier Fröhlich. ◗ Pastorale des migrations
  45. 45. Eglise de Tournai - Janvier 2014 45 ◗ Pastorale des migrations Charleroi : deux temps forts en l’église Saint-Lambert de Courcelles : • Samedi 18 janvier à 14h30, exposition sur les migrations : photos, récits, commentaires ; à 15h, partie académique avec interventions sur le thème des migrations, par le vice-doyen Claude Musimar, le doyen Luc Lysy, la bourgmestre Caroline Taquin et le vicaire général Olivier Fröhlich, entrecoupées d’intermèdes musicaux. • Dimanche 19 janvier à 10h30, célébration interculturelle présidée par Mgr Harpigny, suivie à 12h d’un buffet « Cuisines du Monde » à la salle St-Lambert. Animations et spectacles. PAF : 15 €. Réservation et renseignements : 0494/603 909 – 0485/395 626 musimarclaude@yahoo.fr
  46. 46. 46 Eglise de Tournai - Janvier 2014 ◗ Pastorale de la santé En cette année 2014, nous vous invitons, lors des célébrations du dimanche 9 février, à marquer en communautés d’Eglise votre communion aux membres absents de la communauté à cause de la maladie ou du grand âge. Vous pouvez aussi saisir l’occasion de remercier et d’encourager les personnes au sein des communautés qui prennent de leur temps et de leur énergie pour soigner les malades, pour les visiter, pour les accompagner, en portant particulièrement dans notre prière le personnel soignant, les aumôniers en hôpitaux, les visiteurs de malades et les visiteurs en maisons de repos. C’est peut-être le moment également pour interpeller au sein des communautés des personnes qui désirent offrir un peu de leur temps au service de la pastorale de la santé. Nous cherchons des aumôniers pour les équipes hospitalières, le service en maisons de repos, la visite aux malades, … A l’occasion de la journée mondiale des malades, le diocèse tient à exprimer la compassion de l’Eglise aux personnes malades, âgées ou handicapées, en leur distribuant, par l’entremise des aumôniers, des visiteurs de malades, des visiteurs en maisons de repos, de leurs proches,… une carte illustrée avec une prière. Vous trouverez sur le site diocésain l’illustration de la carte 2014, le texte et des propositions pour la liturgie (à la mi-janvier - textes, intentions, oraisons). Le message du Pape François à l’occasion de la journée mondiale des malades pourra également être téléchargé à partir du site www.diocese-tournai.be/sante et du site de la pastorale : www.pastoralesante-tournai.be Pour toute demande de cartes, adressez-vous au service de la pastorale de la santé (069 / 646 253 – valerie.vasseur@evechetournai.be). Elles sont au prix de 5 euros pour 100 cartes (0,5€ pour 10 ; etc.) Journée des malades 2014 Le mardi 11 février 2014, nous fêterons la journée internationale des malades, en communion avec l’Eglise universelle. C’est une belle occasion qui nous est donnée, ainsi qu’à tous les chrétiens, de redécouvrir le rapport unique de l’Eglise aux malades, corps souffrant du Christ. Sr Valérie Vasseur
  47. 47. Eglise de Tournai - Janvier 2014 47 ◗ Pa◗s Atortr,a Cleu ldteu rlea esat nFtoéi Comme chaque année, la commission diocésaine de la Pastorale de la santé a organisé une conférence. Le 22 novembre, près de 150 personnes avaient rejoint les locaux de l’UCL-Mons (ex-FUCaM). Durant le temps d’accueil, les différents secteurs de la pastorale de la santé se présentaient via des stands dans le hall. Ensuite, c’est dans le grand auditoire que s’est déroulée la conférence. L’invité du jour était Mgr Jousten, évêque émérite de Liège. Il avait choisi comme thème : « Recevoir le Royaume de Dieu comme un enfant ». En accueillant Mgr Jousten, j’exprimais la reconnaissance de la commission diocésaine de la Pastorale de la santé en ces termes : « Après plusieurs années d’épiscopat, vous pouvez aujourd’hui prendre un temps de retraite bien méritée. Nous avons ce soir la chance de vous compter parmi nous et de vous accueillir comme conférencier. Merci de votre présence. Le monde de la santé est un monde que vous connaissez bien puisque vous étiez l’évêque référendaire pour le secteur santé. J’ai pu moi-même apprécier la qualité de votre travail au cours des réunions de la CIPS (Commission Interdiocésaine des Pastorales de la Santé). Ce soir, vous nous proposez de nous préparer à vivre le temps de l’Avent et de « recevoir le Royaume de Dieu comme un enfant » - thème de votre conférence. Ce thème interpellera chacun et chacune à l’aube de ce temps de Noël. Par votre parole, il nous sera donné de nous laisser inviter par le Seigneur à nous mettre en route, à préparer sa venue, à le recevoir comme un enfant dans l’état de vie qui est le nôtre aujourd’hui : chemin de malade, d’accompagnant, d’éducateur, de médecin, de soignant, de visiteur, d’aumônier, d’hospitalier, … C’est là, au coeur même de cette réalité que Dieu nous rejoint et se donne. (…) Que votre message, Monseigneur, soit pour nous ici présents, une invitation à disposer nos coeurs pour recevoir notre Dieu comme un petit enfant au jour de Noël. » « Recevoir le Royaume de Dieu comme un enfant » Mgr Jousten était l’invité de la Pastorale diocésaine de la santé. Sr Valérie Vasseur
  48. 48. 48 Eglise de Tournai - Janvier 2014 ◗ Pastorale de la santé Une phrase clé de Jésus Le titre de la conférence « Recevoir le royaume de Dieu comme un enfant » peut être reçu sous deux sens – le premier : à Noël, nous allons recevoir un petit enfant ; deuxième sens : le Royaume est un petit enfant. Cette parole tirée de l'Évangile, est une phrase clé de Jésus. Elle fait comprendre ce que Jésus attend de notre part : l’accueillir, le recevoir. Mgr Jousten a invité son auditoire à entrer dans la barque et à se laisser porter par cette parole, à y entrer avec tout notre coeur. Le Royaume de Dieu est proche : à la fois il est déjà là et en même temps il n’est pas encore là. C’est un appel à la confiance, un appel à croire, à se convertir, à se tourner vers, à recevoir, à accueillir. Jésus nous invite à regarder le présent avec un regard sur l’avenir. Un appel à s’abandonner et à s’ouvrir aux paroles de Jésus alors la porte du Royaume s’ouvre. Jésus nous fait découvrir le lien intime entre le Règne de Dieu et lui par cette proximité en paroles et en actes. Mgr Jousten nous a présenté le texte des Béatitudes en s’attardant sur la Béatitude de Luc, chapitre 6 — Bienheureux les pauvres … — qui confirme l’absolue gratuité du Royaume. Tous les pauvres sont proclamés bienheureux. N’ayant rien, ils sont les mieux placés pour accueillir cette approche, ce devenir proche de Dieu. Les Béatitudes proclament quant à elles le grand bonheur de Dieu de se rapprocher des hommes. Mgr Jousten a poursuivi en prenant les guérisons opérées par Jésus. Il nous a partagé l’appel de Lévi (chez saint Marc). Jésus met la personne au centre, il vient libérer ses relations avec elle et les autres. Jésus, en allant chez Lévi, montre une manière nouvelle de vivre l’accueil et la fraternité. Lévi est tout à fait rétabli dans sa dignité humaine. Cet homme a senti que le regard de Jésus ne laisse pas indifférent, c’est un regard qui va jusque dans son coeur. Jésus touche l’homme au plus profond de lui-même et déblaie le terrain. Comme avec Zachée. C’est une expérience à laquelle nous aussi nous sommes invités. Interrogeons-nous. Comment accueillons-nous la parole de Jésus ? Comme un petit enfant ? Jésus ne veut pas que nous l’admirions, il nous invite à aller encore plus loin. Ainsi, il y a des appels encore plus radicaux, autre manière d’accueillir le Royaume de Dieu. Jésus appelle aussi la foule. Tous nous sommes invités à vivre le « recevoir-accueillir »
  49. 49. Eglise de Tournai - Janvier 2014 49 ◗ Pastorale de la santé◗ que Jésus nous lance. On peut le voir encore dans le texte du prologue de saint Jean (« tous ceux qui l’ont reçu … »). Recevoir l’inouï de Dieu comme un cadeau. Ce n’est pas une offre, c’est donner gratuitement. C’est acquérir l’attitude de l’enfant les mains ouvertes pour recevoir, c’est reconnaître notre indigence, notre pauvreté. Avec les mains ouvertes et la reconnaissance. Recevoir le Royaume de Dieu comme un enfant nous demande d’être un chrétien adulte, c’est-à-dire avoir un coeur ouvert, qui sait apprécier, reconnaître le cadeau qui lui est fait, reconnaître le cadeau qui répond à l’aspiration la plus profonde de notre coeur. Cela exige de la maturité. Pour appuyer ses propos, Mgr Jousten a cité à plusieurs reprises des paroles du Pape François, d’Elena Lasida ainsi que de sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, en parlant du regard de Jésus- ce regard qui bouleverse tout dans le coeur de ceux qui ont un coeur de pauvre. Jésus suscite quelque chose en chacun, il est passeur. Nous sommes en chemin. Il nous faut accueillir la face du Seigneur dans la rencontre des plus faibles. Nous pouvons aller encore plus loin, relire les textes de la naissance de Jésus, l’évangile où Jésus prend un enfant qu’il place au milieu de ses disciples, le texte de Matthieu 25. Recevoir le Royaume de Dieu comme on reçoit un enfant – autre sens. C’est accueillir et reconnaître la dignité de l’autre, lui rendre la valeur de sa personne. Pour Mgr Jousten, le prophète de notre époque qui nous révèle cela est Jean Vanier, qui nous fait découvrir toute la richesse qu’il y a en chaque homme. Chacun abrite en son coeur le sanctuaire de Dieu. Les pauvres peuvent être nos évangélisateurs, nous dit encore Jean Vanier. Un nouveau mode de communion, un nouveau mode de vie est possible. Nous sommes invités à vivre cela entre nous, dans nos relations. Nous sommes invités à prendre une nouvelle façon de vivre à partir de cette expérience-là. * Après les questions et le mot d’envoi de Mgr Harpigny, les participants ont pu terminer la soirée en dégustant du jus de pomme et des galettes en provenance des foyers occupationnels de « La Pommeraie » d’Ellignies-Ste-Anne (Beloeil).

×