La rentrée aldebert

994 vues

Publié le

Une petite chanson du Chanteur Aldebert, très sympa, car nous avons tous un peu le cafard et la trouille de la rentrée ;-)
Bonne découverte...

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
994
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
691
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La rentrée aldebert

  1. 1. Sur le lit étalé en patchwork Lessentiel de ma garde robe. Bien ! Tout est lavé, essoré, séché, repasséMe voilà prêt pour le jour J du lendemain! En finissant de boucler mes bagages: mon stylo quatre couleurs, mon taille-crayons mappemonde, je calcule sur une Texas Instruments Combien font 24h en secondes. Mais non jai pas peur ! Jaime pas les rentrées, cest tout.
  2. 2. Je retrouve en faisant mon sacUn vieux bulletin que javais cachéJe me souviendrai toujours des phalanges de mon pèreQuand je lui ai dit :« ils sont en retard cette année ! »Résultats faibles,doit poursuivre les efforts,élève absent, même quand il est là !Il paraîtrait que cette annéece soit plus dur encoreMais alors...cest tous les ans ou quoi !
  3. 3. Un nouveau monde souvre à mes yeux Encore une année qui passeAppréhension, cafard et trouille bleue Cest la rentrée des classes
  4. 4. Je touche du bois, je croise les doigtsPour avoir un prof principal sain despritUn emploi du temps sympaQui commencerait mardi et finirait ... mardi !Cest décidé je mettrai dès demainFin à mes jours si cette année aussiJe retrouve ce psychopathe de MartineauEn histoire et géographieMais non jai pas peur…Jaime pas quon me presse, cest tout
  5. 5. Le compte à rebours est lancé, je men remets au cielAllez quoi sil vous plait, juste un tremblement de terreQue les secours débarquent, me lancent une échellePar pitié emmenez-moi, dans votre hélicoptère…Après 300 tours sur moi-même,je mendors, je rêve et je délire.Jarrive au collège en chaussons,« y a » pas mon nom sur les listes.Martineau me poursuit,jarrive pas à courir !
  6. 6. Un nouveau monde souvre à mes yeux Encore une année qui passeAppréhension, cafard et trouille bleue Cest la rentrée des classes
  7. 7. Devant lalignement militaire des cartablesSe dessine la silhouette des gardiens du ghetto.Les professeurs pactisent avec le diable.La preuve en est qu’ils sont chaussés « Méphisto ». …Lun dentre eux, celui au regard sombre,Savance doucement vers moi, on dirait LuciferIl est tellement grand qu’il fait froid dans son ombre"Dites donc, (vous) nen faites pas un peu trop, Aldebert ?”"Si peu, monsieur Martineau, si peu..."
  8. 8. Fin

×