Revue de presse vapin liberty - 19 septembre 2013

548 vues

Publié le

Suite à la journée Vap In Liberty du 19 septembre, vous trouverez dans ce PDF les principales retombées presse (source : CACE)

#Vap_in_liberty est le mouvement des vapoteurs du monde qui se mobilise pour défendre la liberté de vaper.
Le vote du 8 octobre au parlement européen représente une menace pour cette liberté. Ce mouvement de vapoteurs vise à sensibiliser le grand public sur les méfait d'un classement de la e-cigarette comme "médicament".

Plus d'informations sur
http://pear.ly/cnCc9
www.facebook.com/pages/VapinLiberty/519473104802871?ref=ts&fref=ts

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
548
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Revue de presse vapin liberty - 19 septembre 2013

  1. 1. VAPIN’LIBERTY – 19 Septembre 2013 Retombées presse Agence de presse • AFP, Fil Eco • AFP, Fil Monde, La Une de 19h00 Presse • Libération • Le Figaro • Le Monde du Tabac • Challenges • Le Parisien • Le Populaire • RTL.be • TV5 Monde.fr • Journal International de Médecine.fr Radios • France Inter - Infos • France Inter – Comme on nous parle • RMC • NPO (radio néerlandaise) • R1 (radio néerlandaise) TV • AFP TV • TMC Info • 20 Minutes TV • L’Express Vidéo Articles à venir • Le Monde • The Economist
  2. 2. AGENCE DE PRESSE E-Cigarette: les vapoteurs se mobilisent contre l'Union européenne PARIS, 19 septembre 2013 (AFP) - Plusieurs dizaines d'utilisateurs de cigarettes électroniques se sont réunis jeudi (bien jeudi) àParis pour lancer un mouvement européen de défense de la e-cigarette face àune menace de restriction au niveau européen contre cet outil permettant de limiter la consommation de tabac. La crainte des distributeurs et des utilisateurs de cigarettes électroniques est que cet appareil, généralement de la grosseur d'un cigare délivrant de la nicotine sous forme de vapeur dans la bouche, soit assimiléàun produit pharmaceutique. Si une telle disposition était votée au Parlement européen, la cigarette électronique ne pourrait plus être vendue en France que dans les seules pharmacies alors qu'elles sont aujourd'hui essentiellement écoulées dans des magasins spécialisés, explique Brice Lepoutre, président de l'association d'utilisateurs Aiduce. "Ce serait mettre un frein àla lutte contre le tabagisme que permet la cigarette électronique. On estime à7 millions le nombre de vapoteurs (utilisateurs de e-cigarettes, ndlr) dans l'Union européenne. Ce sont 7 millions qui ont arrêtéle tabac, il y a un fort risque de les faire replonger", a-t-il mis en garde. Aiduce et l'association des distributeurs et fabricants de cigarettes électroniques Cace (Collectif des acteurs de la cigarette électronique) a lancémardi "Vapin'Liberty". "C'est un mouvement européen pour la libertéd'utiliser la cigarette électronique" a expliquéle président de Cace, Mickael Hammoudi. Ce dernier appelle tous les vapoteurs "àmanifester le 7 octobre àStrasbourg" àla veille du vote du Parlement européen sur une directive tabac qui pourrait assimiler la cigarette électronique àun médicament. "Il n'y a actuellement pas de cadre réglementaire autour de la cigarette électronique qui relève d'un produit de consommation courante. Mais nous sommes des professionnels responsables et nous avons fait des propositions au gouvernement pour un encadrement de la distribution", a-t-il plaidé. Le président de l'Office français de prévention du tabagisme (OFT), le pneumologue Bertrand Dautzenberg a jugélui aussi, dans un communiqué, que la cigarette électronique n'avait pas sa place dans la directive sur les produits du tabac. "Il est clair que la e-cigarette ne peut pas rester un produit de consommation courante" a-t-il estimé. Mais "imposer une réglementation pharmaceutique àla e-cigarette est (...) totalement inapplicable dans un pays comme la France" car en ce cas une partie des consommateurs "retourneraient àla cigarette classique avec une réglementation qui laisserait le tabac beaucoup plus disponible que les e-cigarettes". ot/pjl/rhl/phc SANTÉ-TABAC-CONSOMMATION-UE - 19/09/2013 15h02 GMT – AFP Service : Service économique Filtre : (texte plein) gouvernement
  3. 3. La Une en France à 19H00 19/09/2013 17h04 GMT - ACTUALITÉS-SOCIAL - Monde (FRS) - AFP PARIS, 19 septembre 2013 (AFP) - Les titres de l'actualité en France E-Cigarette: les vapoteurs se mobilisent contre l'Union européenne PARIS (AFP) - Plusieurs dizaines d'utilisateurs de cigarettes électroniques se sont réunis mardi à Paris pour lancer un mouvement européen de défense de la e-cigarette face à une menace de restriction au niveau européen contre cet outil permettant de limiter la consommation de tabac. ©1994-2013 Agence France-Presse
  4. 4. PRESSE Les « vapoteurs » ne veulent pas que leur «liberté» parte en fumée DOMINIQUE ALBERTINI 19 SEPTEMBRE 2013 A 16:10 Le marché français de la cigarette électronique représente 100 millions d'euros. (Photo Alberto Pizzoli. AFP) REPORTAGE Opposés au durcissement des réglementations sur la cigarette électronique, des utilisateurs se sont rassemblés à Paris ce jeudi. Le temps est morose, mais l’air est rempli de parfums exotiques. Autour de la trentaine de «vapoteurs» rassemblée ce matin sur l’île des Cygnes, à Paris, ça sent la banane, la piña colada, le chocolat. Equipé d’un appareil de base ou d’un engin dernier cri, chacun de ces amateurs de cigarette
  5. 5. électronique tète avec délectation son parfum préféré. Entre deux bouffées, l’assistance lève le poing et reprend le slogan du jour : «Liberté de vapoter !» C’est parce qu’ils jugent cette «liberté» menacée qu’ils se sont rassemblés à l’appel du Collectif des acteurs de la cigarette électronique (Cace, qui représente les professionnels) et de l'Association indépendante des utilisateurs (Aiduce). Marquée par des initiatives similaires dans d’autres pays européens, la journée a été baptisée «World Vaping Day». «On veut défendre une industrie qui crée de l’emploi, et un produit qui détourne de nombreuses personnes du tabac», explique Michaël Hammoudi, président du Cace, sous la reproduction de la statue de la Liberté qui orne l'île. PHARMACIE En plein essor, le marché de l’e-cigarette se retrouve du même coup sous l’œil des pouvoirs publics et des spécialistes de la santé. Dans quelle mesure la fumée produite par l’appareil est-elle dangereuse pour la santé ? Le vapotage est-il une alternative à la clope traditionnelle, ou une passerelle vers celle-ci ? Le débat fait rage et n’a pas encore reçu de réponse définitive. Seul consensus pour l'heure : un fumeur a plutôt intérêt à passer à la cigarette électronique, et un non-fumeur à... continuer de l'être. Conséquence : la vente aux mineurs est déjà interdite en France, et le vapotage pourrait bientôt être interdit dans les lieux publics. Tandis que le Parlement européen réfléchit à classer la e-cigarette parmi les médicaments. Cette dernière éventualité surtout terrifie les utilisateurs. Ils redoutent la réduction de gamme que provoquerait selon eux le renforcement des contrôles sanitaires, et craignent déjà de devoir se fournir en pharmacie, plutôt que dans les boutiques spécialisées qui fleurissent partout en France. «Franchement, vous me voyez demander à la pharmacienne si l’arôme banane est meilleur que la pomme ?» rit jaune un participant. Les vapoteurs de toute l’Europe sont donc appelés à se rassembler à Strasbourg, le 7 octobre, veille du vote du Parlement européen. Pour gérer sa communication, le mouvement français s'est attaché les services de la grande agence Havas. VERITABLE COMMUNAUTE En attendant, sur l’île des Cygnes, chacun y va de son témoignage. Renaud raconte à qui veut l’entendre que la cigarette électronique lui a «sauvé la vie» : jusqu'à s'y mettre, il avait été incapable de s'arrêter de fumer malgré un grave accident cardiaque. Régis tournait autrefois à «un paquet par jour» : il possède désormais pas moins de cinq e-cigarettes de tous formats. Comme lui, la plupart des participants sont des quadragénaires, et d'anciens gros fumeurs : tous n'ont d'ailleurs pas totalement abadonné la cigarette traditionnelle. Les plus passionnés forment une véritable communauté, qui échange sur des forums internet, se retrouve dans la vie réelle et disserte sans fin sur les meilleurs mélanges d'arômes. Pour eux, c'est une question de principe : «libérés» de la cigarette, ils veulent profiter «librement» d'un produit de substitution qu'ils jugent inoffensifs. Du côté des professionnels, on ne nie pas qu'il s'agit aussi de préserver un business plein d'avenir : selon la Cace, le marché français représente 100 millions d'euros, et soutient actuellement 2 000 emplois. Ce jeune secteur a désormais son lobby. Dominique ALBERTINI http://www.liberation.fr/economie/2013/09/19/les-vapoteurs-ne-veulent-pas-que-leur-liberte-parte-en- fumee_933132
  6. 6. Les amateurs de la « vapote » s'organisent en lobby Par Judith Duportail Publié le 19/09/2013 à 15:50 Une cinquantaine de personnes ont manifesté jeudi matin dans la capitale, dont un grand nombre de professionnels du secteur, afin de défendre leur «liberté de vapoter». «Liberté, égalité, vapoter!» Ils étaient une petite cinquantaine à troquer la fraternité contre leur e- cigarette, jeudi matin à Paris. Nouveauté au succès fulgurant, la cigarette électronique a séduit plus d'un million de Français. Cet appareil produit, en chauffant, une fumée artificielle, dont la dangerosité pose encore question. Elle a notamment été jugée cancérogènesuite à des tests menés par le magazine 60 millions de consommateurs. Mais qu'importe, ici, on est persuadé que vapoter est bien moins pire que fumer. Chacun se succède au micro pour raconter son histoire d'amour avec la e-cigarette. Tous reprochent à Marisol Touraine, la ministre de la Santé, d'avoir interdit la cigarette électronique dans les lieux publics et craignent une restriction de la commercialisation. 2.000 emplois créés grâce à la e-cigarette A l'origine du rassemblement, un mouvement né sur Internet de la part de fans de la cigarette électronique, qui ont décrété que le 19 septembre deviendrait le «world-vaping-day». Mais les affiches et logos imaginés par Havas laissent très vite deviner qu'il ne s'agit pas que d'un simple rassemblement spontané de vapoteurs amateurs.
  7. 7. «Il y a ici beaucoup de professionnels,» reconnaît Florent Biriotti. Cet ancien cadre dans l'informatique s'est lancé dans la confection de liquides à vapoter en juillet 2012. «Nous sommes aussi là pour clarifier le message: nous sommes contre l'interdiction et la vente en pharmacie, mais pour une réglementation. Aujourd'hui nous nous astreignons en tant que professionnels à respecter des standards, mais la loi ne nous y contraint absolument pas.» Un autre rassemblement à Strasbourg le 7 octobre «Oui, la e-cigarette, c'est aussi une affaire d'intérêts économiques, reconnaît Mickael Hammoudi, président du Collectif des acteurs de la cigarette électronique (CACE) et à la tête de 21 boutiques en France. Et alors? François Hollande veut faire baisser le chômage, nous avons des solutions!». Et le représentant de mettre en avant l'incroyable succès de la e-cigarette, qui a selon lui créé 2.000 emplois en France en moins de trois ans. «Si une étude prouve la dangerosité du produit, alors, on arrête tout, promet Mickaël Hammoudi. Mais en attendant, pourquoi nous empêcher de travailler?» Un autre rassemblement est prévu à Strasbourg le 7 octobre pour protester contre un projet de loi européen qui prévoit de faire la cigarette électronique un produit pharmaceutique, et donc d'imposer des restrictions.
  8. 8. Cigarette électronique : lancement du mouvement européen Vapin’Liberty 19 septembre 2013 Ils étaient près de 200 vapoteurs, selon le communiqué, devant la statue de la Liberté à Paris ce jeudi 19 septembre, pour lancer Vapin’Liberty, mouvement européen de défense de la cigarette électronique. Mobilisation, également, via les réseaux sociaux pour soutenir le lancement, sur lesquels les vapoteurs étaient invités à poster leurs photos de signe de ralliement. Liberté de pouvoir acheter des produits de qualité, dans des réseaux de vente dédiés. Liberté de pouvoir vapoter dans les lieux publics. Telles sont les revendications de ce mouvement citoyen qui « s’insurge contre les campagnes de dénigrement dont font l’objet les vapoteurs eux-mêmes, autant que leur produit ». Le collectif a été lancé simultanément dans dix pays (France, Belgique, Suisse, Luxembourg, Angleterre, Allemagne, Pologne, Autriche, Italie, Espagne). Le mot d’ordre : se rendre à Strasbourg le lundi 7 octobre devant le Parlement Européen pour faire entendre la voix des vapoteurs aux députés s’apprêtant à « voter une directive qui tuerait la cigarette électronique ». http://www.lemondedutabac.com/cigarette-electronique-lancement-du-mouvement-europeen- vapinliberty/
  9. 9. E-Cigarette: les vapoteurs se mobilisent contre l'Union européenne http://www.leparisien.fr/laparisienne/sante/e-cigarette-les-vapoteurs-se-mobilisent-contre-l-union- europeenne-19-09-2013-3150931.php 19.09.2013, 18h15 Plusieurs dizaines d'utilisateurs de cigarettes électroniques se sont réunis mardi à Paris pour lancer un mouvement européen de défense de la e-cigarette face à une menace de restriction au niveau européen contre cet outil permettant de limiter la consommation de tabac. ( Martin Bureau ) Plusieurs dizaines d'utilisateurs de cigarettes électroniques se sont réunis mardi à Paris pour lancer un mouvement européen de défense de la e-cigarette face à une menace de restriction au niveau européen contre cet outil permettant de limiter la consommation de tabac. La crainte des distributeurs et des utilisateurs de cigarettes électroniques est que cet appareil, généralement de la grosseur d'un cigare délivrant de la nicotine sous forme de vapeur dans la bouche, soit assimilé à un produit pharmaceutique. Si une telle disposition était votée au Parlement européen, la cigarette électronique ne pourrait plus être vendue en France que dans les seules pharmacies alors qu'elles sont aujourd'hui essentiellement écoulées dans des magasins spécialisés, explique Brice Lepoutre, président de l'association d'utilisateurs Aiduce. "Ce serait mettre un frein à la lutte contre le tabagisme que permet la cigarette électronique. On estime à 7 millions le nombre de vapoteurs (utilisateurs de e-cigarettes, ndlr) dans l'Union européenne. Ce sont 7 millions qui ont arrêté le tabac, il y a un fort risque de les faire replonger", a-t-il mis en garde. Aiduce et l'association des distributeurs et fabricants de cigarettes électroniques Cace (Collectif des acteurs de la cigarette électronique) a lancé mardi "Vapin'Liberty".
  10. 10. "C'est un mouvement européen pour la liberté d'utiliser la cigarette électronique" a expliqué le président de Cace, Mickael Hammoudi. Ce dernier appelle tous les vapoteurs "à manifester le 7 octobre à Strasbourg" à la veille du vote du Parlement européen sur une directive tabac qui pourrait assimiler la cigarette électronique à un médicament. "Il n'y a actuellement pas de cadre réglementaire autour de la cigarette électronique qui relève d'un produit de consommation courante. Mais nous sommes des professionnels responsables et nous avons fait des propositions au gouvernement pour un encadrement de la distribution", a-t-il plaidé. Le président de l'Office français de prévention du tabagisme (OFT), le pneumologue Bertrand Dautzenberg a jugé lui aussi, dans un communiqué, que la cigarette électronique n'avait pas sa place dans la directive sur les produits du tabac. "Il est clair que la e-cigarette ne peut pas rester un produit de consommation courante" a-t-il estimé. Mais "imposer une réglementation pharmaceutique à la e-cigarette est (...) totalement inapplicable dans un pays comme la France" car en ce cas une partie des consommateurs "retourneraient à la cigarette classique avec une réglementation qui laisserait le tabac beaucoup plus disponible que les e-cigarettes".
  11. 11. Cigarette électronique : les vapoteurs s'organisent contre Bruxelles Par Challenges.fr Un mouvement européen de défense de la e-cigarette a été lancé face à une menace de restriction au niveau de l'Union européenne. Plusieurs dizaines d'utilisateurs de cigarettes électroniques se sont réunis jeudi 19 septembre à Paris pour lancer un mouvement européen de défense de la e-cigarette face à une menace de restriction au niveau européen contre cet outil permettant de limiter la consommation de tabac. La crainte des distributeurs et des utilisateurs de cigarettes électroniques est que cet appareil, généralement de la grosseur d'un cigare délivrant de la nicotine sous forme de vapeur dans la bouche, soit assimilé à un produit pharmaceutique. Si une telle disposition était votée au Parlement européen, la cigarette électronique ne pourrait plus être vendue en France que dans les seules pharmacies alors qu'elles sont aujourd'hui essentiellement écoulées dans des magasins spécialisés, explique Brice Lepoutre, président de l'association d'utilisateurs Aiduce. "Ce serait mettre un frein à la lutte contre le tabagisme que permet la cigarette électronique. On estime à 7 millions le nombre de vapoteurs (utilisateurs de e-cigarettes, ndlr) dans l'Union européenne. Ce sont 7 millions qui ont arrêté le tabac, il y a un fort risque de les faire replonger", a-t-il mis en garde. Aiduce et l'association des distributeurs et fabricants de cigarettes électroniques Cace (Collectif des acteurs de la cigarette électronique) ont lancé mardi "Vapin'Liberty". Pas de cadre réglementaire "C'est un mouvement européen pour la liberté d'utiliser la cigarette électronique" a expliqué le président de Cace, Mickael Hammoudi. Ce dernier appelle tous les vapoteurs "à manifester le 7 octobre à Strasbourg" à la veille du vote du Parlement européen sur une directive tabac qui pourrait assimiler la cigarette électronique à un médicament. "Il n'y a actuellement pas de cadre réglementaire autour de la cigarette électronique qui relève d'un produit de consommation courante. Mais nous sommes des professionnels responsables et nous avons fait des propositions au gouvernement pour un encadrement de la distribution", a-t-il plaidé. Le président de l'Office français de prévention du tabagisme (OFT), le pneumologue Bertrand Dautzenberg a jugé lui aussi, dans un communiqué, que la cigarette électronique n'avait pas sa place dans la directive sur les produits du tabac. "Il est clair que la e-cigarette ne peut pas rester un produit de consommation courante" a-t-il estimé. Mais "imposer une réglementation pharmaceutique à la e-cigarette est (...) totalement inapplicable dans un pays comme la France" car en ce cas une partie des consommateurs "retourneraient à la cigarette classique avec une réglementation qui laisserait le tabac beaucoup plus disponible que les e-cigarettes".
  12. 12. E-Cigarette: les vapoteurs se mobilisent contre l'Union européenne Martin Bureau/AFPManifestation à Paris pour la défense de l'e-cigarette, le 19 septembre 2013 Plusieurs dizaines d'utilisateurs de cigarettes électroniques se sont réunis mardi à Paris pour lancer un mouvement européen de défense de la e-cigarette face à une menace de restriction au niveau européen contre cet outil permettant de limiter la consommation de tabac. La crainte des distributeurs et des utilisateurs de cigarettes électroniques est que cet appareil, généralement de la grosseur d'un cigare délivrant de la nicotine sous forme de vapeur dans la bouche, soit assimilé à un produit pharmaceutique. Si une telle disposition était votée au Parlement européen, la cigarette électronique ne pourrait plus être vendue en France que dans les seules pharmacies alors qu'elles sont aujourd'hui essentiellement écoulées dans des magasins spécialisés, explique Brice Lepoutre, président de l'association d'utilisateurs Aiduce. Martin Bureau/AFPManifestation à Paris pour la défense de l'e-cigarette, le 19 septembre 2013 "Ce serait mettre un frein à la lutte contre le tabagisme que permet la cigarette électronique. On estime à 7 millions le nombre de vapoteurs (utilisateurs de e-cigarettes, ndlr) dans l'Union
  13. 13. européenne. Ce sont 7 millions qui ont arrêté le tabac, il y a un fort risque de les faire replonger", a-t-il mis en garde. Aiduce et l'association des distributeurs et fabricants de cigarettes électroniques Cace (Collectif des acteurs de la cigarette électronique) a lancé mardi "Vapin'Liberty". "C'est un mouvement européen pour la liberté d'utiliser la cigarette électronique" a expliqué le président de Cace, Mickael Hammoudi. Ce dernier appelle tous les vapoteurs "à manifester le 7 octobre à Strasbourg" à la veille du vote du Parlement européen sur une directive tabac qui pourrait assimiler la cigarette électronique à un médicament. "Il n'y a actuellement pas de cadre réglementaire autour de la cigarette électronique qui relève d'un produit de consommation courante. Mais nous sommes des professionnels responsables et nous avons fait des propositions au gouvernement pour un encadrement de la distribution", a-t-il plaidé. Le président de l'Office français de prévention du tabagisme (OFT), le pneumologue Bertrand Dautzenberg a jugé lui aussi, dans un communiqué, que la cigarette électronique n'avait pas sa place dans la directive sur les produits du tabac. "Il est clair que la e-cigarette ne peut pas rester un produit de consommation courante" a-t-il estimé. Mais "imposer une réglementation pharmaceutique à la e-cigarette est (...) totalement inapplicable dans un pays comme la France" car en ce cas une partie des consommateurs "retourneraient à la cigarette classique avec une réglementation qui laisserait le tabac beaucoup plus disponible que les e-cigarettes".
  14. 14. Les vapoteurs se mobilisent contre l'Union européenne Par AFP , le 20 septembre 2013 à 09h17 Plusieurs dizaines d'utilisateurs de cigarettes électroniques se sont réunis mardi à Paris pour lancer un mouvement européen de défense de la e-cigarette face à une menace de restriction au niveau européen contre cet outil permettant de limiter la consommation de tabac. La crainte des distributeurs et des utilisateurs de cigarettes électroniques est que cet appareil, généralement de la grosseur d'un cigare délivrant de la nicotine sous forme de vapeur dans la bouche, soit assimilé à un produit pharmaceutique. Si une telle disposition était votée au Parlement européen, la cigarette électronique ne pourrait plus être vendue en France que dans les seules pharmacies alors qu'elles sont aujourd'hui essentiellement écoulées dans des magasins spécialisés, explique Brice Lepoutre, président de l'association d'utilisateurs Aiduce. "Ce serait mettre un frein à la lutte contre le tabagisme que permet la cigarette électronique. On estime à 7 millions le nombre de vapoteurs (utilisateurs de e-cigarettes, ndlr) dans l'Union européenne. Ce sont 7 millions qui ont arrêté le tabac, il y a un fort risque de les faire replonger", a-t-il mis en garde. Aiduce et l'association des distributeurs et fabricants de cigarettes électroniques Cace (Collectif des acteurs de la cigarette électronique) a lancé mardi "Vapin'Liberty". "C'est un mouvement européen pour la liberté d'utiliser la cigarette électronique" a expliqué le président de Cace, Mickael Hammoudi. Ce dernier appelle tous les vapoteurs "à manifester le 7 octobre à Strasbourg" à la veille du vote du Parlement européen sur une directive tabac qui pourrait assimiler la cigarette électronique à un médicament. "Il n'y a actuellement pas de cadre réglementaire autour de la cigarette électronique qui relève d'un produit de consommation courante. Mais nous sommes des professionnels responsables et nous avons fait des propositions au gouvernement pour un encadrement de la distribution", a-t-il plaidé. Le président de l'Office français de prévention du tabagisme (OFT), le pneumologue Bertrand Dautzenberg a jugé lui aussi, dans un communiqué, que la cigarette électronique n'avait pas sa place dans la directive sur les produits du tabac. "Il est clair que la e-cigarette ne peut pas rester un produit de consommation courante" a-t-il estimé. Mais "imposer une réglementation pharmaceutique à la e-cigarette est (...) totalement inapplicable dans un pays comme la France" car en ce cas une partie des consommateurs "retourneraient à la cigarette classique avec une réglementation qui laisserait le tabac beaucoup plus disponible que les e-cigarettes".
  15. 15. E-Cigarette: les vapoteurs se mobilisent contre l'Union européenne Paris (AFP) - 19.09.2013 16:15 Plusieurs dizaines d'utilisateurs de cigarettes électroniques se sont réunis mardi à Paris pour lancer un mouvement européen de défense de la e-cigarette face à une menace de restriction au niveau européen contre cet outil permettant de limiter la consommation de tabac. Plusieurs dizaines d'utilisateurs de cigarettes électroniques se sont réunis mardi à Paris pour lancer un mouvement européen de défense de la e-cigarette face à une menace de restriction au niveau européen contre cet outil permettant de limiter la consommation de tabac. La crainte des distributeurs et des utilisateurs de cigarettes électroniques est que cet appareil, généralement de la grosseur d'un cigare délivrant de la nicotine sous forme de vapeur dans la bouche, soit assimilé à un produit pharmaceutique. Si une telle disposition était votée au Parlement européen, la cigarette électronique ne pourrait plus être vendue en France que dans les seules pharmacies alors qu'elles sont aujourd'hui essentiellement écoulées dans des magasins spécialisés, explique Brice Lepoutre, président de l'association d'utilisateurs Aiduce. "Ce serait mettre un frein à la lutte contre le tabagisme que permet la cigarette électronique. On estime à 7 millions le nombre de vapoteurs (utilisateurs de e-cigarettes, ndlr) dans l'Union européenne. Ce sont 7 millions qui ont arrêté le tabac, il y a un fort risque de les faire replonger", a-t-il mis en garde. Aiduce et l'association des distributeurs et fabricants de cigarettes électroniques Cace (Collectif des acteurs de la cigarette électronique) a lancé mardi "Vapin'Liberty". "C'est un mouvement européen pour la liberté d'utiliser la cigarette électronique" a expliqué le président de Cace, Mickael Hammoudi. Ce dernier appelle tous les vapoteurs "à manifester le 7 octobre à Strasbourg" à la veille du vote du Parlement européen sur une directive tabac qui pourrait assimiler la cigarette électronique à un médicament. "Il n'y a actuellement pas de cadre réglementaire autour de la cigarette électronique qui relève d'un produit de consommation courante. Mais nous sommes des professionnels responsables et nous avons fait des propositions au gouvernement pour un encadrement de la distribution", a-t-il plaidé. Le président de l'Office français de prévention du tabagisme (OFT), le pneumologue Bertrand Dautzenberg a jugé lui aussi, dans un communiqué, que la cigarette électronique n'avait pas sa place dans la directive sur les produits du tabac. "Il est clair que la e-cigarette ne peut pas rester un produit de consommation courante" a-t-il estimé. Mais "imposer une réglementation pharmaceutique à la e-cigarette est (...) totalement inapplicable dans un pays comme la France" car en ce cas une partie des consommateurs "retourneraient à la cigarette classique avec une réglementation qui laisserait le tabac beaucoup plus disponible que les e-cigarettes".
  16. 16. Vapoteurs de tout les pays : unissez-vous ! 20 septembre 2013 JIM.fr est réservé aux professionnels de santé. Ces derniers doivent être identifiés comme tels pour accéder à l’ensemble des pages du site. A titre exceptionnel, cette rubrique est accessible sans login et mot de passe. Toutefois, sur ces pages Pro et Société, les lecteurs non logués ne seront pas exposés à des publicités pharmaceutiques et devront s’identifier pour accéder aux autres rubriques médicales du site JIM.fr. Paris le vendredi 20 septembre 2013 - Tandis que le parlement européen envisagerait de classer la cigarette électronique parmi les médicaments, plusieurs dizaines de ses utilisateurs se sont réunis jeudi 19 septembre à Paris dans le cadre d’une journée européenne de défense de la e- cigarette intitulé « World Vaping Day ». Cette manifestation a été organisé par une association de défense des vapoteurs, l’AIDUCE (Association Indépendante des Utilisateurs de Cigarette Électronique) et par une organisation professionnelle, l'association des distributeurs et fabricants de cigarettes électroniques, la CACE (Collectif des acteurs de la cigarette électronique). Si la classification dans la liste des produits pharmaceutiques de l’e-cigarette est votée au parlement européen, la cigarette électronique ne pourrait plus être vendue en France que dans les seules pharmacies alors qu'elles sont aujourd'hui essentiellement écoulées dans des magasins spécialisés. Les participants à cette manifestation redoutent une réduction de gamme que provoquerait selon eux le renforcement des contrôles sanitaires, et appréhendent de devoir se fournir en pharmacie. Un soutien inattendu ? Dans un communiqué le président de l'Office français de prévention du tabagisme (OFT), le pneumologue Bertrand Dautzenberg s’oppose lui aussi, à la vente de la cigarette électronique dans les pharmacies. « Il est clair que la e-cigarette ne peut pas rester un produit de consommation courante » a-t-il estimé. Mais « imposer une réglementation pharmaceutique à la e-cigarette est (...) totalement inapplicable dans un pays comme la France » car en ce cas une partie des utilisateurs « retourneraient à la cigarette classique avec une réglementation qui laisserait le tabac beaucoup plus disponible que les e-cigarettes ». Un autre rassemblement est prévu à Strasbourg le 7 octobre, où les vapoteurs reprendront peut- être à leur compte la maxime marxiste : Les vapoteurs n'ont rien à perdre que leur addiction au tabac, ils ont leur souffle à regagner : vapoteurs de tous les pays, unissez-vous ! FH
  17. 17. RADIOS http://www.franceinter.fr/emission-le-journal-de-7h-journal-de-7h-130 (10’39)
  18. 18. Podcast non disponible
  19. 19. http://www.radio1.nl/terugluisteren/tijd?terugluisteren_dag=2013-09-19&terugluisteren_hour=12
  20. 20. http://www.radio1.be/hautekiet/de-e-sigaret-100-keer-minder-schadelijk-dan-een-echte-sigaret
  21. 21. TV AFP TV http://www.youtube.com/watch?v=hfv4s2Zjorc&feature=player_embedded

×