Pierre-Louis Ballot
Etudiant en Master 2 Recherche Géographie
Sous la direction de André-Frédéric Hoyaux
UMR ADESS 5185
UF...
Plan de la communication
1) Rappel des principaux objectifs de ce travail de recherche (mémoire de Master 1).
2) Cadrage g...
1) Rappel des principaux objectifs de ce travail de recherche (mémoire de Master 1).
Objectif principal :
Etudier la const...
Qui dit navetteurs de longue distance…dit temporalités et gestion du temps au
quotidien.
Thématiques que l’on retrouve dan...
Cadrage géographique
(Réalisation : Pierre-Louis Ballot, le 13 avril 2014)
Justification des choix concernant le terrain de recherche :
Pour la ville de Paris :
- Lien affectif personnel à Paris (r...
Méthodologie de recherche
Deux phases d’enquête sur le terrain : mars et avril 2014.
Réalisation de neuf entretiens semi-d...
Principaux résultats
Deux principaux résultats.
Premier élément : D’un sentiment de vitesse et de proximité à un sentiment...
Document 1 – Carte mentale réalisée par Christine, l’une des personnes enquêtées.
Document 2 – Carte mentale réalisée par Paul, l’une des personnes enquêtées.
Deuxième élément : De la nécessité d’avoir du « temps devant soi » pour les
navetteurs de longue distance.
A partir de la ...
Ouverture
Entretiens in situ…….chercheur pressé ?
Merci pour votre attention !
Ce diaporama a servi de support à la
communication de Pierre-Louis
BALLOT à l'occasion du 12e
colloque
Doc'Géo, qui s'est ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

De la gestion du temps et des nouvelles temporalités chez les personnes en situation de mobilité quotidienne : l’exemple des navetteurs de la ligne TGV Lille-Paris

540 vues

Publié le

Objectif principal :
Étudier la construction territoriale « affective » susceptible d’être opérée chez les individus à l’égard d’un lieu qu’ils fréquentent quotidiennement mais dans lequel ils ne
résident pas.
Dans le cadre du mémoire de Master 1 :
Etudier la construction territoriale « affective » de Paris chez les personnes résidant en Province et se rendant quotidiennement dans la capitale, par l’intermédiaire du train, pour des motifs professionnels et/ou estudiantins.
Population étudiée : les navetteurs de longue distance.
Individus dont les coordonnées de leur lieu de résidence et de leur lieu de travail sont séparées d’une distance minimum de 200 kilomètres (Öhman et Lindgren, 2003).
Qui dit navetteurs de longue distance...dit temporalités et gestion du temps au quotidien.
Thématiques que l’on retrouve dans plusieurs travaux portant sur les mobilités quotidiennes de longue distance :
- Travaux du sociologue Joël Meissonnier (2000, 2001) : la gestion et l’optimisation du temps deviendrait-elle une ressource pour ces individus ?
- Travaux de la sociologue Xavière Lanéelle (2003, 2004, 2005, 2006, 2008) : comment les navetteurs de longue distance gèrent-ils le temps à travers les différents espaces qu’ils fréquentent quotidiennement ?
- Travaux du sociologue Michaël Flamm (2004, 2005) : le temps de transport, qui est un temps de transition utilisable, devient une ressource à exploiter par les usagers.

Publié dans : Sciences
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
540
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
52
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

De la gestion du temps et des nouvelles temporalités chez les personnes en situation de mobilité quotidienne : l’exemple des navetteurs de la ligne TGV Lille-Paris

  1. 1. Pierre-Louis Ballot Etudiant en Master 2 Recherche Géographie Sous la direction de André-Frédéric Hoyaux UMR ADESS 5185 UFR STC (Sciences du territoire et de la communication) – Université Bordeaux Montaigne. 12ème journée Doc’Géo – Jeudi 9 octobre 2014 L’homme pressé : impacts et paradoxes socio-spatiaux De la gestion du temps et des nouvelles temporalités chez les personnes en situation de mobilité quotidienne : l’exemple des navetteurs de la ligne TGV Lille-Paris.
  2. 2. Plan de la communication 1) Rappel des principaux objectifs de ce travail de recherche (mémoire de Master 1). 2) Cadrage géographique de cette étude et méthodologie de recherche. 3) Principaux résultats et ouverture sur la question du « chercheur pressé ».
  3. 3. 1) Rappel des principaux objectifs de ce travail de recherche (mémoire de Master 1). Objectif principal : Etudier la construction territoriale « affective » susceptible d’être opérée chez les individus à l’égard d’un lieu qu’ils fréquentent quotidiennement mais dans lequel ils ne résident pas. Dans le cadre du mémoire de Master 1 : Etudier la construction territoriale « affective » de Paris chez les personnes résidant en Province et se rendant quotidiennement dans la capitale, par l’intermédiaire du train, pour des motifs professionnels et/ou estudiantins. Population étudiée : les navetteurs de longue distance. Individus dont les coordonnées de leur lieu de résidence et de leur lieu de travail sont séparées d’une distance minimum de 200 kilomètres (Öhman et Lindgren, 2003).
  4. 4. Qui dit navetteurs de longue distance…dit temporalités et gestion du temps au quotidien. Thématiques que l’on retrouve dans plusieurs travaux portant sur les mobilités quotidiennes de longue distance : - Travaux du sociologue Joël Meissonnier (2000, 2001) : la gestion et l’optimisation du temps deviendrait-elle une ressource pour ces individus ? - Travaux de la sociologue Xavière Lanéelle (2003, 2004, 2005, 2006, 2008) : comment les navetteurs de longue distance gèrent-ils le temps à travers les différents espaces qu’ils fréquentent quotidiennement ? - Travaux du sociologue Michaël Flamm (2004, 2005) : le temps de transport, qui est un temps de transition utilisable, devient une ressource à exploiter par les usagers.
  5. 5. Cadrage géographique (Réalisation : Pierre-Louis Ballot, le 13 avril 2014)
  6. 6. Justification des choix concernant le terrain de recherche : Pour la ville de Paris : - Lien affectif personnel à Paris (ressenti spécifique = ressenti générique ?) ; - Flux de travailleurs venant à la fois de l’agglomération parisienne, de l’ensemble de l’espace francilien et des métropoles régionales qui l’entourent (Gilli, 2002). - Environ 80 000 personnes effectuent la navette quotidiennement entre Paris et la Province à l’heure actuelle. Pour la ville de Lille : - Distance à Paris : 205 kilomètres à « vol d’oiseau ». - Phénomène de télescopage des échelles (Offner, 2000).
  7. 7. Méthodologie de recherche Deux phases d’enquête sur le terrain : mars et avril 2014. Réalisation de neuf entretiens semi-directifs et de quatorze cartes mentales. Réalisation d’un entretien de réactivation (Hoyaux, 2002). Entretiens semi-directifs réalisés à bord du TGV : in situ.
  8. 8. Principaux résultats Deux principaux résultats. Premier élément : D’un sentiment de vitesse et de proximité à un sentiment de lenteur et d’éloignement. Ressenti né de l’usage quotidien des différents modes de transport en commun (TGV, RER, Tramway, Bus). Objectif de départ : travailler sur la question de la distance affective : métrique particulière, qui peut se définir comme la charge affective rapprochant ou séparant deux points (Bailly, 1985).
  9. 9. Document 1 – Carte mentale réalisée par Christine, l’une des personnes enquêtées.
  10. 10. Document 2 – Carte mentale réalisée par Paul, l’une des personnes enquêtées.
  11. 11. Deuxième élément : De la nécessité d’avoir du « temps devant soi » pour les navetteurs de longue distance. A partir de la réalisation d’un entretien de réactivation réalisé en septembre 2014. Apparition d’un paradoxe : l’individu décompresse et prend son temps dans ce moyen de transport qui est pourtant le plus rapide qu’il emprunte quotidiennement.
  12. 12. Ouverture Entretiens in situ…….chercheur pressé ?
  13. 13. Merci pour votre attention !
  14. 14. Ce diaporama a servi de support à la communication de Pierre-Louis BALLOT à l'occasion du 12e colloque Doc'Géo, qui s'est déroulé à Pessac (Gironde) les 9 et 10 octobre 2014. Ce document est mis à disposition sous les termes de la licence ouverte, dont le texte est disponible sur le site de la mission ETALAB. De la gestion du temps et des nouvelles temporalités chez les personnes en situation de mobilité quotidienne : l’exemple des navetteurs de la ligne TGV Lille-Paris.

×