Regroupement National des                                  Formateurs 2011                          De l’évaluation certif...
De l’évaluation certificative à l’évaluation formative                  La place de l’évaluation dans notre démarche     ...
La place de l’évaluation dans notre démarche                  Avant l’arrêté du 22 juin 2007                       a) la ...
La place de l’évaluation dans notre démarche                  A) Avant l’ar rêté du 22 juin 2007                  a) La ...
La place de l’évaluation dans notre démarche                   A) Aptitude à la vie en collectivité                      ...
La place de l’évaluation dans notre démarche                      Questions :                           Les 4 aspects (cr...
La place de l’évaluation dans notre démarche                       l’évaluation de la satisfaction des stagiaires        ...
La place de l’évaluation dans notre démarche                       b) L’évolution 1975-2007                       Le réi...
La place de l’évaluation dans notre démarche                1980 :                 A) Aptitude à la vie en collectivité  ...
La place de l’évaluation dans notre démarche                1980 :                 A) Aptitude à la vie en collectivité  ...
La place de l’évaluation dans notre démarche                1980 :                 A) Aptitude à la vie en collectivité  ...
La place de l’évaluation dans notre démarche                       B) Depuis l’ar rêté du 22 juin                        ...
La place de l’évaluation dans notre démarche                       Article 12 de l’arrêté du 22 juin 2007 :              ...
La place de l’évaluation dans notre démarche                       Article 12 de l’arrêté du 22 juin 2007 :              ...
La place de l’évaluation dans notre démarche                       Article 12 de l’arrêté du 22 juin 2007 :              ...
La place de l’évaluation dans notre démarche                       Article 12 de l’arrêté du 22 juin 2007 :              ...
La place de l’évaluation dans notre démarche                       Article 25 de l’arrêté du 22 juin 2007 :              ...
La place de l’évaluation dans notre démarche                       Article 25 de l’arrêté du 22 juin 2007 :              ...
La place de l’évaluation dans notre démarche                       Article 25 de l’arrêté du 22 juin 2007 :              ...
La place de l’évaluation dans notre démarche                       Article 25 de l’arrêté du 22 juin 2007 :              ...
L’évaluation, une science en mouvement                 La mise en place de la pratique de l’évaluation                 L...
L’évaluation, une science en mouvement                 La mise en place de la pratique de l’évaluation (1)                ...
L’évaluation, une science en mouvement                La mise en place de la pratique de l’évaluation (2)                ...
L’évaluation, une science en mouvement                La mise en place de la pratique de l’évaluation (3)                E...
L’évaluation, une science en mouvement                Les balbutiements de la théorie de l’évaluation, 1930-1970 (1)      ...
L’évaluation, une science en mouvement                La naissance d’une branche des sciences de l’éducation (1)          ...
L’évaluation, une science en mouvement                La naissance d’une branche des sciences de l’éducation (2)          ...
L’évaluation, une science en mouvement                  La naissance d’une branche des sciences de l’éducation (3)        ...
Les différents types d’évaluation                 L’évaluation prédictive ou diagnostique                 L’évaluation s...
Les différents types d’évaluation                 L’évaluation prédictive ou diagnostique                -    se trouve e...
Les différents types d’évaluation                 L’évaluation sommative                     - elle porte sur un certain ...
Les différents types d’évaluation                 L’évaluation sommative                 L’évaluation sommative critérié...
Les différents types d’évaluation                 L’évaluation formative/formatrice                 L’évaluation formati...
Les différents types d’évaluation                 L’évaluation formative/formatrice                 L’évaluation formatr...
Les différents types d’évaluation                 L’évaluation certificative                -    Elle a pour but la valid...
Des pistes pour débattre                 Note de Christian Bélisson DDCS 94 (1)                -    Le BAFA se différenci...
Des pistes pour débattre                 Note de Christian Bélisson DDCS 94 (2)                -    Les sciences de l’édu...
Des pistes pour débattre                 Note de Christian Bélisson DDCS 94 (3)                -    En BAFA, l’appréciati...
Des pistes pour débattre                 Courrier de Christian Bélisson DDCS 94, suite à                  un rapport NS (...
Des pistes pour débattre                 Courrier de Christian Bélisson DDCS 94, suite à                  un rapport NS (...
Des pistes pour débattre                 Courrier de Christian Bélisson DDCS 94, suite à                  un rapport NS (...
Des pistes pour débattre                 Evaluation de niveau 1 :                     Où en est-on de nos protocoles d’év...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Conférence evaluation fb

2 630 vues

Publié le

Conférence sur L'évaluation présentée par Dominique Tallon au RNF 2011

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 630
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
20
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Conférence evaluation fb

  1. 1. Regroupement National des Formateurs 2011 De l’évaluation certificative à l’évaluation formativeIfac – Regroupement National des Formateurs 2011
  2. 2. De l’évaluation certificative à l’évaluation formative  La place de l’évaluation dans notre démarche  L’évaluation, une science en mouvement  Les différents types d’évaluation  Des pistes pour débattreIfac – Regroupement National des Formateurs 2011
  3. 3. La place de l’évaluation dans notre démarche  Avant l’arrêté du 22 juin 2007 a) la genèse b) l’évolution 1975/2007  Depuis l’arrêté du 22 juin 2007 les nouveautés apportés par l’arrêtéIfac – Regroupement National des Formateurs 2011
  4. 4. La place de l’évaluation dans notre démarche  A) Avant l’ar rêté du 22 juin 2007  a) La genèse  l’évaluation certificative des stagiaires « Dossier d’ouverture de stage » de 1980 : « Enfin, l’équipe mettra en place des outils d’évaluation formels en milieu et en fin de session (bilan collectif, évaluation individuelle). Les critères de l’évaluation finale auront été énoncés avec précision dès le début de la session. »Ifac – Regroupement National des Formateurs 2011
  5. 5. La place de l’évaluation dans notre démarche  A) Aptitude à la vie en collectivité 1) Respect des autres 2) Acceptation et prise en charge des règles de la vie de groupe 3) Capacité de relation, de communication et de travail en équipe 4) Capacité d’initiative, sens des responsabilités  B) Participation active à tous les temps de formation 5) Investissement dans les mises en situation 6) Implication dans les temps théoriques  C) Capacités d’appréhension et d’assimilation des contenus théoriques et pratiques 7) acquisition de techniques 8) Capacité de réflexion et d’analyse, remise en question  D) Evolution positive personnelle en cours de stage 9) Evolution et clarification des motivations à être animateur 10) Maintien d’une disponibilité à la formation durant tout le stage 11) Manifestation au long du stage des différents acquis Critères de 1980Ifac – Regroupement National des Formateurs 2011
  6. 6. La place de l’évaluation dans notre démarche Questions :  Les 4 aspects (critères généraux) ont-ils la même importance ?  Sinon, quelle part, quel pourcentage, quel classement prioritaire et hiérarchique ?  Quelle priorité entre critères particuliers ?  Certains critères sont-ils éliminatoires ? A partir de quel niveau ?  Y a-t-il un niveau minimum à atteindre dans chaque critère ? Ou peut-on compenser (notion de « moyenne » !!)  Parmi ces critères, tous sont-ils une photographie des 8 jours de stage ou bien certains peuvent-ils se compléter d’une projection dans l’avenir ? Ifascope 1980Ifac – Regroupement National des Formateurs 2011
  7. 7. La place de l’évaluation dans notre démarche  l’évaluation de la satisfaction des stagiaires - 1975 : tour de table - 1980 (FG Salins février) méthode 8 questions x 5 groupesIfac – Regroupement National des Formateurs 2011
  8. 8. La place de l’évaluation dans notre démarche  b) L’évolution 1975-2007  Le réinvestissement des outils de communication (Echelle de Bateson)  L’évolution des critères  L’évaluation de nos stages  Une timide approche de l’auto-évaluationIfac – Regroupement National des Formateurs 2011
  9. 9. La place de l’évaluation dans notre démarche 1980 :  A) Aptitude à la vie en collectivité  B) Participation active à tous les temps de formation  C) Capacités d’appréhension et d’assimilation des contenus théoriques et pratiques  D) Evolution positive personnelle en cours de stage 1993 :  A) Action au sein du groupe pour favoriser un cadre agréable et des relations harmonieuses  B) Développement de ses capacités de réflexion pédagogique  C) Maîtrise des techniques d’animation  D) Evolution positive au cours cours de stage Avant 2007:  A) Participation à tous les temps de formation  B) Intégration dans la vie collective  C) Participation au travail d’équipe  D) Organisation et conduite de séquences d’animation  + Développer ses capacités de réflexion pédagogique  + Evolution positive en cours de stageIfac – Regroupement National des Formateurs 2011
  10. 10. La place de l’évaluation dans notre démarche 1980 :  A) Aptitude à la vie en collectivité  B) Participation active à tous les temps de formation  C) Capacités d’appréhension et d’assimilation des contenus théoriques et pratiques  D) Evolution positive personnelle en cours de stage 1993 :  A) Action au sein du groupe pour favoriser un cadre agréable et des relations harmonieuses  B) Développement de ses capacités de réflexion pédagogique  C) Maîtrise des techniques d’animation  D) Evolution positive au cours cours de stage Avant 2007:  A) Participation à tous les temps de formation  B) Intégration dans la vie collective  C) Participation au travail d’équipe  D) Organisation et conduite de séquences d’animation  + Développer ses capacités de réflexion pédagogique  + Evolution positive en cours de stageIfac – Regroupement National des Formateurs 2011
  11. 11. La place de l’évaluation dans notre démarche 1980 :  A) Aptitude à la vie en collectivité  B) Participation active à tous les temps de formation  C) Capacités d’appréhension et d’assimilation des contenus théoriques et pratiques  D) Evolution positive personnelle en cours de stage 1993 :  A) Action au sein du groupe pour favoriser un cadre agréable et des relations harmonieuses  B) Développement de ses capacités de réflexion pédagogique  C) Maîtrise des techniques d’animation  D) Evolution positive au cours cours de stage Avant 2007:  A) Participation à tous les temps de formation  B) Intégration dans la vie collective  C) Participation au travail d’équipe  D) Organisation et conduite de séquences d’animation  + Développer ses capacités de réflexion pédagogique  + Evolution positive en cours de stageIfac – Regroupement National des Formateurs 2011
  12. 12. La place de l’évaluation dans notre démarche  B) Depuis l’ar rêté du 22 juin 2007  Les nouveautés appor tés par l’ar rêté :  Les fonctions de l’animateur et du directeur  L’évaluation « au regard de… »  L’hétérogénéité des demandes institutionnellesIfac – Regroupement National des Formateurs 2011
  13. 13. La place de l’évaluation dans notre démarche  Article 12 de l’arrêté du 22 juin 2007 : Le directeur de chacune des sessions théoriques mentionnées à l’article 3 émet une appréciation, après consultation de l’équipe pédagogique, sur les acquis du candidat durant la session de formation au regard des objectifs de chacune des sessions définis dans ce même article et au regard de son assiduité et de son aptitude à s’intégrer dans la vie collective et à travailler en équipe. formation au regard des objectifs de chacune des sessions :  la formation générale permet d’acquérir les éléments fondamentaux pour assurer les fonctions précitées (celles de l’article 2)  la session d’approfondissement ou de qualification permet d’approfondir, de compléter et d’analyser les acquis de la formationIfac – Regroupement National des Formateurs 2011
  14. 14. La place de l’évaluation dans notre démarche  Article 12 de l’arrêté du 22 juin 2007 : Le directeur de chacune des sessions théoriques mentionnées à l’article 3 émet une appréciation, après consultation de l’équipe pédagogique, sur les acquis du candidat durant la session de formation au regard des objectifs de chacune des sessions définis dans ce même article et au regard de son assiduité et de son aptitude à s’intégrer dans la vie collective et à travailler en équipe. formation au regard des objectifs de chacune des sessions :  la formation générale permet d’acquérir les éléments fondamentaux pour assurer les fonctions précitées (celles de l’article 2)  la session d’approfondissement ou de qualification permet d’approfondir, de compléter et d’analyser les acquis de la formationIfac – Regroupement National des Formateurs 2011
  15. 15. La place de l’évaluation dans notre démarche  Article 12 de l’arrêté du 22 juin 2007 : Le directeur de chacune des sessions théoriques mentionnées à l’article 3 émet une appréciation, après consultation de l’équipe pédagogique, sur les acquis du candidat durant la session de formation au regard des objectifs de chacune des sessions définis dans ce même article et au regard de son assiduité et de son aptitude à s’intégrer dans la vie collective et à travailler en équipe. formation au regard des objectifs de chacune des sessions :  la formation générale permet d’acquérir les éléments fondamentaux pour assurer les fonctions précitées (celles de l’article 2)  la session d’approfondissement ou de qualification permet d’approfondir, de compléter et d’analyser les acquis de la formationIfac – Regroupement National des Formateurs 2011
  16. 16. La place de l’évaluation dans notre démarche  Article 12 de l’arrêté du 22 juin 2007 : Le directeur de chacune des sessions théoriques mentionnées à l’article 3 émet une appréciation, après consultation de l’équipe pédagogique, sur les acquis du candidat durant la session de formation au regard des objectifs de chacune des sessions définis dans ce même article et au regard de son assiduité et de son aptitude à s’intégrer dans la vie collective et à travailler en équipe. formation au regard des objectifs de chacune des sessions :  la formation générale permet d’acquérir les éléments fondamentaux pour assurer les fonctions précitées (celles de l’article 2)  la session d’approfondissement ou de qualification permet d’approfondir, de compléter et d’analyser les acquis de la formationIfac – Regroupement National des Formateurs 2011
  17. 17. La place de l’évaluation dans notre démarche  Article 25 de l’arrêté du 22 juin 2007 :  Le directeur de la session de formation générale ou de la session de perfectionnement se prononce, après consultation de l’équipe pédagogique, sur l’aptitude du candidat à la direction d’un accueil collectif de mineurs au regard des objectifs de chacune des sessions tels que définies aux articles 20 et 23 et au regard de son assiduité et de son aptitude à s’intégrer dans la vie collective et à travailler en équipe. . formation au regard des objectifs de chacune des sessions :  la formation générale vise à apporter les éléments fondamentaux pour exercer l’ensemble des fonctions mentionnées à l’article 16 afin de construire un projet personnel de formation.  la session de perfectionnement permet, après évaluation menées avec les formateurs et en s’appuyant sur son projet personnel de formation, de compléter ses acquis par des séquences de formation adaptées.Ifac – Regroupement National des Formateurs 2011
  18. 18. La place de l’évaluation dans notre démarche  Article 25 de l’arrêté du 22 juin 2007 :  Le directeur de la session de formation générale ou de la session de perfectionnement se prononce, après consultation de l’équipe pédagogique, sur l’aptitude du candidat à la direction d’un accueil collectif de mineurs au regard des objectifs de chacune des sessions tels que définies aux articles 20 et 23 et au regard de son assiduité et de son aptitude à s’intégrer dans la vie collective et à travailler en équipe. . formation au regard des objectifs de chacune des sessions :  la formation générale vise à apporter les éléments fondamentaux pour exercer l’ensemble des fonctions mentionnées à l’article 16 afin de construire un projet personnel de formation.  la session de perfectionnement permet, après évaluation menées avec les formateurs et en s’appuyant sur son projet personnel de formation, de compléter ses acquis par des séquences de formation adaptées.Ifac – Regroupement National des Formateurs 2011
  19. 19. La place de l’évaluation dans notre démarche  Article 25 de l’arrêté du 22 juin 2007 :  Le directeur de la session de formation générale ou de la session de perfectionnement se prononce, après consultation de l’équipe pédagogique, sur l’aptitude du candidat à la direction d’un accueil collectif de mineurs au regard des objectifs de chacune des sessions tels que définies aux articles 20 et 23 et au regard de son assiduité et de son aptitude à s’intégrer dans la vie collective et à travailler en équipe. . formation au regard des objectifs de chacune des sessions :  la formation générale vise à apporter les éléments fondamentaux pour exercer l’ensemble des fonctions mentionnées à l’article 16 afin de construire un projet personnel de formation.  la session de perfectionnement permet, après évaluation menées avec les formateurs et en s’appuyant sur son projet personnel de formation, de compléter ses acquis par des séquences de formation adaptées.Ifac – Regroupement National des Formateurs 2011
  20. 20. La place de l’évaluation dans notre démarche  Article 25 de l’arrêté du 22 juin 2007 :  Le directeur de la session de formation générale ou de la session de perfectionnement se prononce, après consultation de l’équipe pédagogique, sur l’aptitude du candidat à la direction d’un accueil collectif de mineurs au regard des objectifs de chacune des sessions tels que définies aux articles 20 et 23 et au regard de son assiduité et de son aptitude à s’intégrer dans la vie collective et à travailler en équipe. . formation au regard des objectifs de chacune des sessions :  la formation générale vise à apporter les éléments fondamentaux pour exercer l’ensemble des fonctions mentionnées à l’article 16 afin de construire un projet personnel de formation.  la session de perfectionnement permet, après évaluation menées avec les formateurs et en s’appuyant sur son projet personnel de formation, de compléter ses acquis par des séquences de formation adaptées.Ifac – Regroupement National des Formateurs 2011
  21. 21. L’évaluation, une science en mouvement  La mise en place de la pratique de l’évaluation  Les balbutiements de la théorie de l’évaluation (1930-1970)  La naissance d’une branche autonome des sciences de l’éducation (1970-…)Ifac – Regroupement National des Formateurs 2011
  22. 22. L’évaluation, une science en mouvement La mise en place de la pratique de l’évaluation (1)  Antiquité : Chine et Athènes  Bas Moyen-âge : évaluation à la tâche  L’université de Bologne (1219) et la Sorbonne (1300) instituent l’exposé oral des thèses devant un jury.  Ordonnance saxonne de 1530 prévoit des épreuves périodiques pour stimuler les élèves de primaire  1642, Edit de Ernest Gotha (Saxe) institue un système de notation scolaire pour le passage d’une classe à une autre.  1702 : instauration des examens écrits à Cambridge  Le rôle de la Compagnie de Jésus : l’élitisme académiqueIfac – Regroupement National des Formateurs 2011
  23. 23. L’évaluation, une science en mouvement La mise en place de la pratique de l’évaluation (2)  XIX° siècle : répondre au besoin d’augmenter le nombre d’élèves pris en charge par chaque maître  Le choix entre enseignement mutuel et enseignement simultané  Surveiller et punir (Michel Foucault)  Lois Jules Ferry : enseignement simultané et élitisme académique  Les diplômes, piliers de la pyramide scolaire - 1808 Le baccalauréat (mentions 1840) - 1866 Le certificat d’études primaire (Victor Duruy) - 1947 Le B.E.P.C.Ifac – Regroupement National des Formateurs 2011
  24. 24. L’évaluation, une science en mouvement La mise en place de la pratique de l’évaluation (3) Etat des lieux au début du XX° siècle  La prédominance d’une évaluation normative (référence à un programme défini par des instructions officielles), et sommative (classement, notes, redoublement)  Apparition des tests d’évaluation : - 1904 Thorndike : construction d’un test de mesure en éducation - 1905 Binet-Simon : échelle métrique de l’intelligence - 1917 Test standardisés aux Etats-Unis  Premières tentatives d’évaluation formelle de la performance des écoles : analyse des dépenses, du taux de décrocheurs, du taux de promotion.Ifac – Regroupement National des Formateurs 2011
  25. 25. L’évaluation, une science en mouvement Les balbutiements de la théorie de l’évaluation, 1930-1970 (1)  1930 l’évaluation de programme (Ralph Tyler 1902-1994) : - avant l’évaluation était centrée sur la seule mesure du succès des étudiants ; l’évaluation de programme, c’est mettre l’évaluation en relation non pas avec une norme, mais avec un programme (objectifs, contenus, méthodes, moyens)  1945-1960 : prolifération des offres de services et de biens de consommation : croissance de la formation et de la dépense publique, avec peu de souci de la mesure de l’efficacité des innovation  1960-1970 : Course à l’Espace, remise en cause de la dépense publique  1963 Lee Cronbach (USA, 1916-2001) met en évidence le manque d’efficacité des évaluations utilisant des tests normatifs et ne proposant des résultats qu’en fin de programme.Ifac – Regroupement National des Formateurs 2011
  26. 26. L’évaluation, une science en mouvement La naissance d’une branche des sciences de l’éducation (1)  Michael Scriven (GB, 1928-…) - l’évaluation affranchie des objectifs (goal-free evaluation) : l’évaluateur ignore les objectifs de la politique qu’il évalue. Il en mesure l’ensemble des effets (positifs et négatifs), et non pas uniquement les résultats escomptés - distinction entre évaluation formative et évaluation sommativeIfac – Regroupement National des Formateurs 2011
  27. 27. L’évaluation, une science en mouvement La naissance d’une branche des sciences de l’éducation (2)  Le modèle CIPP de Daniel Stufflebeam (1971) CONTEX 1) Evaluation du contexte -> Qu’est-ce qui a besoin d’être fait ? - Evaluation des besoins - Evaluation de l’harmonie des objectifs avec les besoins - Priorisation des objectifs et planification -> débouche sur une décision de planification INPUT 2) Evaluation des intrants -> Comment cela devrait-il être fait ? - Etablissement d’un plan d’action -> débouche sur une décision de structuration PROCESS 3) Evaluation du processus -> Cela a-t-il été fait ? -> débouche sur une décision de mise en application PRODUCT 4) Evaluation du produit -> Est-ce réussi ? - Se concentre sur les résultats -> débouche sur une décision de révisionIfac – Regroupement National des Formateurs 2011
  28. 28. L’évaluation, une science en mouvement La naissance d’une branche des sciences de l’éducation (3)  Les 4 niveaux d’évaluation de Donald Kirkpatrick 1975  Niveau 1 Réaction des étudiants ( = la satisfaction) - recueil de ce que les stagiaires ont pensé et ressenti sur la formation  Niveau 2 Apprentissage ( = les acquis) - ce qu’ils ont appris, avec une comparaison avec les connaissances de départ  Niveau 3 Comportement ( = les transferts) - mesure de la mise en œuvre des nouvelles compétences  Niveau 4 Résultats ( = Plus value) - mesure des effets induits à long terme de la formationIfac – Regroupement National des Formateurs 2011
  29. 29. Les différents types d’évaluation  L’évaluation prédictive ou diagnostique  L’évaluation sommative L’évaluation sommative normative L’évaluation sommative critériée  L’évaluation formative/formatrice L’évaluation formative L’évaluation formatrice  L’évaluation certificativeIfac – Regroupement National des Formateurs 2011
  30. 30. Les différents types d’évaluation  L’évaluation prédictive ou diagnostique - se trouve en amont de toute action de formation - mesure des représentations, des connaissances, des savoir-faire préalables - permet au formateur de partir de la connaissance d’éventuelles représentations erronées pour passer par une étape nécessaire de déconstruction - en formation professionnelle, on la désigne sous le concept d’« actions de positionnement »Ifac – Regroupement National des Formateurs 2011
  31. 31. Les différents types d’évaluation  L’évaluation sommative - elle porte sur un certain nombre (= somme) d’apprentissages successifs, servant de base au contrôle d’objectifs bien définis - elle se situe à la fin d’une séquence d’apprentissage  L’évaluation sommative normative - elle est normative car la performance d’un apprenant se réfère à une échelle graduée (notes, lettres, classement) - sert à la motivation (externe) des apprenants - rassure les familles (ou pas) - critiques de la docimologie : attention à la subjectivité et au jugement social, aux effets de halo et de contraste, aux effets de primauté et d’attente (prophéties auto réalisatrices)Ifac – Regroupement National des Formateurs 2011
  32. 32. Les différents types d’évaluation  L’évaluation sommative  L’évaluation sommative critériée - elle repose sur un certain nombre de critères qui, lorsqu’ils sont correctement observés, rapportent un nombre de points fixés à l’avance - elle induit une pédagogie de la remédiation parce qu’elle permet de sérier ses erreurs et donc de mieux les repérerIfac – Regroupement National des Formateurs 2011
  33. 33. Les différents types d’évaluation  L’évaluation formative/formatrice  L’évaluation formative - elle se déroule tout au long du processus d’apprentissage : au début (diagnostic), pendant (remédiation), à la fin (nouvelle programmation) - Elle permet de repérer les acquis et les difficultés résiduelles - Elle s’inscrit dans une pédagogie de la réussite : lerreur est positive, elle fait partie de lacte dapprendre, et elle doit être analysée et traitée dans une approche différenciée. - Elle va de pair avec une individualisation de l’enseignement (individualisation qui passe par du travail en petits groupes, avec des objectifs et des contrats)Ifac – Regroupement National des Formateurs 2011
  34. 34. Les différents types d’évaluation  L’évaluation formative/formatrice  L’évaluation formatrice - Concept développé par Gérard Scallon (Université de Laval, Qc) - Cest lélève lui-même qui doit assurer la régulation du circuit dapprentissage, la gestion de ses erreurs et de ses réussites - Elle implique l’acquisition par l’apprenant de : - lappropriation des critères dévaluation des enseignants - la pratique de lauto-contrôle, lautogestion des erreurs - Elle peut prendre la forme d’auto-évaluation ou de co-évaluationIfac – Regroupement National des Formateurs 2011
  35. 35. Les différents types d’évaluation  L’évaluation certificative - Elle a pour but la validation d’une qualification reconnue par la réglementation (brevet, certificat, diplôme, attestation de capacités…) - Elle doit être élaborée en conformité avec la réglementation - Elle doit se faire sur la base de critères - Elle peut être terminale ou continue - Le véritable conflit n’est pas entre formatif et certificatif, mais entre logique de formation et logique d’exclusion ou de sélection (Perrenoud, 1998)Ifac – Regroupement National des Formateurs 2011
  36. 36. Des pistes pour débattre  Note de Christian Bélisson DDCS 94 (1) - Le BAFA se différencie donc des BE et DE professionnels, il valide des aptitudes et non des compétences. En d’autres termes, l’évaluation ne porte pas sur des savoirs ou savoir faire attestés au cours d’épreuves, mais sur des aptitudes ordinaires à s’intégrer dans la vie collective et à travailler en équipe, à s’inscrire dans un cadre de travail, et à comprendre le sens des contenus de formation (participation aux discussions, actions adaptées en fonction des situations, etc.). …….. - Par conséquent, une évaluation des aptitudes n’a de valeur que si elle s’inscrit dans un processus global de formation, explicite et compréhensible par les stagiaires.Ifac – Regroupement National des Formateurs 2011
  37. 37. Des pistes pour débattre  Note de Christian Bélisson DDCS 94 (2) - Les sciences de l’éducation différencient ainsi évaluation formative (ou formatrice) et l’évaluation certificative. Cette distinction doit être clairement perçue par tous les formateurs et expliquées aux stagiaires. - L’évaluation formative, dans le cas du BAFA, correspond à tous ces temps dans lesquels les stagiaires échangent sur leurs pratiques, sur les difficultés rencontrées, sur la formation par rapport à leurs futures missions. (…) - Dans tous ces cas, ces temps sont différents de l’évaluation certificative qui consiste à apprécier les problèmes de quelques stagiaires qui ne parviennent pas à s’intégrer dans des relations ordinaires de travail lors de ces moments de formationIfac – Regroupement National des Formateurs 2011
  38. 38. Des pistes pour débattre  Note de Christian Bélisson DDCS 94 (3) - En BAFA, l’appréciation ne porte ni sur les critères de savoir, ni sur les performances : une animation non réussie ou une méconnaissance de la réglementation n’est pas un critère acceptable de sanction. L’appréciation porte sur les potentialités à s’inscrire dans des modes de relations qui permettront d’acquérir connaissances et compétences, d’où le concept d’ « aptitude » et l’importance du travail d’évaluation tout au long du stage. - Les appréciations – et le travail d’évaluation formative - porteront donc sur la capacité à s’inscrire dans des situations de formation qui sont organisées pour habituer les stagiaires à la communication et aux habitus de la vie sociale en ACM. (N.B. : Par exemple, on ne connaît pas toute la  réglementation en ACM, mais on prend l’habitude de vérifier avant  l’activité). - Discuter avec les autres, se distribuer les rôles, participer aux tâches collectives, prendre de la distance face à un échec, préparer matériellement l’activité, accueillir les public, etc ce sont tous ces positionnements et mode de relation ordinaire qui font l’objet de l’évaluation.Ifac – Regroupement National des Formateurs 2011
  39. 39. Des pistes pour débattre  Courrier de Christian Bélisson DDCS 94, suite à un rapport NS (1) - L’entretien a mis en valeur une insuffisance de participation au temps de débat et un investissement très passif sur le stage, voire une incompréhension des attentes d’un stage de formation BAFA, et il ne convient pas de revenir sur l’appréciation qui a été portée par l’équipe de formateurs. Mais il a révélé quelques ambigüités dans le rapport qu’il m’a semblé important de discuter avec l’équipe. - Certains passages sont insuffisamment explicites : « durant la  menée, il n’a pas fait preuve d’un relationnel adapté ». S’agit-il d’un problème de la façon dont il a conduit l’activité en fonction de l’âge présumé ? (Ce qui relève de la compétence et ne justifie pas une non validation). Ou s’agit-il de problèmes relationnels avec les autres stagiaires et avec les formateurs ? (Problème de positionnement qui relève de la non validation).Ifac – Regroupement National des Formateurs 2011
  40. 40. Des pistes pour débattre  Courrier de Christian Bélisson DDCS 94, suite à un rapport NS (2) - Ainsi, si le manque de « participation » et de « positionnement » ou encore « l’incapacité à se positionner clairement » peuvent légitimer des inquiétudes sur l’investissement du stagiaires à être cause de non validation (par exemple, son incapacité à prendre du recul, à réfléchir ou à communiquer avec les autres lors des situations difficiles), le fait que celui-ci soit suffisamment ou insuffisamment « argumenté » relève de la compétence et ne justifie pas une non- validation. - L’ambiguïté est la même dans la formulation « il a fait un effort dans  son personnage », l’implication dans l’animation peut caractériser un faible investissement, voire un mauvais positionnement. La technique du théâtre ou de l’expression dramatique, en revanche, relève de la compétence et des difficultés de cet ordre ne justifient pas une non validation.Ifac – Regroupement National des Formateurs 2011
  41. 41. Des pistes pour débattre  Courrier de Christian Bélisson DDCS 94, suite à un rapport NS (3) - Le travail sur les fonctions doit être perçu selon la même logique, à la différence que les fonctions peuvent se décliner à la fois en compétences, et en défaut de positionnement ou d’implication, au regard des attentes minima sur un stage. C’est pourquoi j’invite les équipes à faire la différence entre ce qui relève de l’évaluation formative (sur les compétences), et ce qui relève de l’évaluation certificative (S ou NS) - Le rapport se conclut ainsi : « Xxxx n’est pas en capacité de garantir  la sécurité des mineurs ». Aucun des éléments apportés ne permet d’affirmer une telle conclusion, à moins que derrière se profilent des comportements agressifs ou des prises de position incohérentes en fonction de la tranche d’âge qui montrent une totale irresponsabilité.Ifac – Regroupement National des Formateurs 2011
  42. 42. Des pistes pour débattre  Evaluation de niveau 1 : Où en est-on de nos protocoles d’évaluation de la formation par les stagiaires ?  Evaluation de niveau 2 : - Comment évaluons-nous les acquisitions ou les difficultés des stagiaires, en terme de connaissance et de savoir-faire ? - Quelle utilisation faisons nous de ces feed-backs dans une dynamique d’évaluation formative ? - Quelle place laisse-t-on à l’évaluation formatrice (auto-évaluation) ?  Compétences et aptitudes Nos critères permettent-ils la distinction entre les deux ?  Evaluation for matrice Ce type d’évaluation est-il possible (et souhaitable) sur la durée courte d’un stage ? Place de la fiche 119 ?Ifac – Regroupement National des Formateurs 2011

×