PATHOLOGIE ORTHOPEDIQUE DE
L’ENFANT
COURS 2eme Doctorat
Faculté de Médecine
ULB
R.ELBAUM
Clinique Edith Cavell
CHU Erasme
Références bibliographiques



Tachdjan. Paediatric Orthopaedics 4vol Ed. Saunders.
Orthopédiatrie vol 1 à 5 Conférences ...
INTRODUCTION








L ’enfant n’est pas un adulte en
miniature
Particularités propres à l’orthopédie
pédiatrique
Conn...
LA CROISSANCE EN
ORTHOPEDIE
LA CROISANCE STATURALE




Croissance staturale
prépubertaire :
25 cm / 1an
7cm/an
4ans
4 à 5 cm/an
10 ans
(sauf pic des...
LA CROISSANCE STATURALE
70
60
50
TAILLE
ASSISE
MEMBRES
INFERIEURS

40
30
20
10
0

NN

1AN

2ANS 17ANS
Croissance des membres
inferieurs

4- 6ème semaine embryonnaire
Croissance des membres
inferieurs

45CM
9CM

7CM
4CM

X5
35CM

Naissance 20 CM
Fin de croissance 80CM
Croissance des membres
inferieurs


En longueur

GENOU

Prox Dist
fémur 30% 70%
Tibia 60% 40%

65% croissance MI
EXAMEN ORTHOPEDIQUE
DU NOUVEAU-NE
ASPECT SEMIOLOGIQUE ET
PATHOLOGIQUE
LA THEORIE DES
DEFORMATIONS POSTURALES
Déformations orthopédiques liées à
des contraintes mécaniques
intrautérines
Le synd...
« Le Bébé Moulé »
(Dunn- Lyod-Roberts)

PLAGOCEPHALIE

SCOLIOSE
LCH
DEFORMATION

POSTURALE DES

PIEDS
EXAMEN CLINIQUE









Pas de coopération du
patient
Conditions d’examen
optimales
Patience/observation
Cranio cauda...
Membre supérieur






Attitude spontanée
Mobilite
Palpation espace sus-claviculaire
Réflexe archaïque (grasping,Moro...
Membre supérieur


Si impotence fonctionnelle

1. Trauma obstétrical
(# clavicule, # humérus)
2. Paralysie obstétricale
...
Paralysie du Plexus Brachial
(POPB)






Duchenne-Erb (>80%)
(paralysie haute)
C5 à C7
Adduction/RI/Pronation
Klumpke ...
LE RACHIS DU NOUVEAU NE
RACHIS CERVICAL
mobilité/palpation SCM
Torticoli postural versus TCM
TORTICOLI POSTURAL ou CONGENITAL



3% des naissances



Association :Siège (7,4%),



Forme néonatale avec
présence ou...
TORTICOLI CONGENITAL
MUSCULAIRE






inclinaison du côté de
la lésion , regard
controlatérale et
translation de la têt...
L’OLIVE


olive palpable entre la 1ère et la 8ème semaine



Disparition entre 2et 6 mois



35/100 TCM
PLAGIOCEPHALIE
PRISE EN CHARGE










< 4M Kiné ++
> 8M Traitement ortho
(minerve,corset,casque,coussin…)
mais…controversé

> 18...
LA LUXATION CONGENITALE
DE HANCHE
Prédispositions ethniques
Lapons 50/1000

Indiens Navajo
67/1000

31 Mai 2006

Pays Bigouden 67/1000
Incidence familiale






Antécédents familiaux chez 33%
Jumeaux: monozygotes 40 %
dizygotes
3%
Sex-ratio: 5 à 6 fille...
RAPPEL ANATOMIQUE
Ilion
Cotyle

Pubis
Tête fémorale

Ischion
Diaphyse
Rappel
anatomopathologique

SANS INTERPOSITION

AVEC INTERPOSITION

IRREDUCTIBLE
ASPECT SEMIOLOGIQUE DE
LA LCH
RECHERCHE POSTURE INTRAUTERINE
(R.SERINGE)

SIEGE +++
L’ASYMETRIE !!!!!!
La manœuvre d’Ortolani(1937)

RESSAUT DE REDUCTION
LE SIGNE DE BARLOW (1962)

= Signe du Piston
SIGNES CLINIQUES ASSOCIES







Plis cutanés
asymétriques
Rétraction des
adducteurs
!!! Si LCH bilat
Limitation
d’abd...
SIGNES CLINIQUES ASSOCIES
Asymétrie de longueur

Signe de Galeazzi
BILAN DE L’EXAMEN
CLINIQUE








Hanche
Hanche
Hanche
Hanche

instable
luxable
luxée réductible
luxée irréductible
...
Traitement de la LCH:
Principes généraux








Conseils de posture
Posture de stabilisation et de recentrage
double ...
METHODE D’ABDUCTION

Lange Calin

Culotte de Becker

Culotte de Fresjka
METHODE DE REDUCTION
AMBULATOIRE
► HARNAIS

DE PAVLIK
Principe du Harnais de Pavlik
MÉTHODE DE RÉDUCTION PAR
TRACTION
Traction progressive au zénith selon
Petit et Somerville
METHODE DE STABILISATION
►

PLATRE PELVI PEDIEUX 3mois
METHODE DE STABILISATION
►

Attelles amovibles: 4 à 6 mois
•Réduction chirurgicale avec
capsulorraphie
Ostéotomie pelvienne






> 18M
Si dysplasie résiduelle
Associée à une
réduction sanglante
Associée ou non à
une osté...
ATTITUDE THERAPEUTIQUE









Simple instabilité: surveillance
luxabilité:culotte d’abduction
Luxée réductble:Pavl...
DEPISTAGE DE LA LCH
EXAMEN
PEDIATRIQUE EN
MATERNITE

HANCHE A
RISQUE
CLINIQUE -

ECHO 1M

RX 4M

HANCHE A
RISQUE OU NON
CL...
Conclusion




Afin d’éviter cette escalade
thérapeutique,le dépistage en
maternité et lors des premières
semaines est p...
LE PIED DU NOUVEAU NE
PIEDS : La « Check list »










Déformations clinique
Position spontanée
Morphologie globale
Mobilité globale
R...
EXAMEN CLINIQUE DES PIEDS
DEFORMATION CONGENITALE
DES PIEDS
DEFORMATION
POSTURALE







« THE BIG
THREE »
Talus
calcaneovalgus
Metatarsus
adduc...
DEFORMATIONS CONGENITALES
DES PIEDS
MALFORMATION

DEFORMATION








1,5 – 5%
Période foetale
Facteur mécanique
réd...
La déformation du pied est parfois
la partie visible de l’iceberg!!!
LE PIED BOT VARUS ÉQUIN
ANATOMO PATHOLOGIE

1. Equin
2. Adduction du bloc calcaneo
pedieux
3. Adduction Chopart + Lisfranc
Adduction
Supination

Varus

Terminologie

Équin

Coll F.Chote
L’EQUIN




1.

2.

3.

Rétraction du
Tendon d’Achille
Nœud Fibreux
Postéro-Externe
(NFPE):
Capsule tibiotalienne et tib...
LA ROTATION DU BLOC
CALCANEO-PEDIEUX (BCP)
ADDUCTION AP

-Capsule talo-naviculaire

-ligament en Y de Chopart
-l'adducteur du gros orteil
-la loge plantaire interne
...
CLASSIFICATION







HAROLD AND WALKER
PONSETI AND SMILEY
CATERALL
PIRANI
…
DIMEGLIO
•EQUIN

•VARUS CALCANEEN

•ROTATION BLOC CP

•ADDUCTION AP
PRISE EN CHARGE DU PIED
BOT VARUS EQUIN
Actuellement deux traitements
font références:
Raphael SERINGE

Ignacio PONSETI
LA METHODE PONSETI
 D’abord corriger l’adduction
du BCP et de l’avant pied
 Très progressivement par 5 plâtres
renouvelé...
RÉDUCTION PAR PLÂTRES SUCCESSIFS

Coll F.Chote
Ténotomie Achille
percutanée
Fin de 5ème Temps

Systématique et complète
Sous AG ou AL

Coll F.Chote
Attelle mono-barre
de dérotation

Port permanent 4 mois
Port nocturne prolongé

Coll F.Chote
LA METHODE FONCTIONNELLE
SAINT VINCENT DE PAUL
« THE FRENCH METHOD »
Méthode Fonctionnelle:
Principe
MOBILISATION PASSIVE
1°

Derotation BCP

2°

Correction adductus AP

3°

Correction équini...
Mobilisations passives
En fonction des protocoles ,la chirurgie peut-être nécessaire
entre 5 et 20% des cas.
LA SCOLIOSE CHEZ L’ENFANT
ET L’ADOLESCENT
Définition de la Scoliose


C’est une déformation
tridimentionnelle de la
colonne vertébrale dans le
plan frontal et sagi...
CECI N’EST PAS UNE SCOLIOSE!!!
L’Examen clinique







Reconnaissance de la déviation
Affirmation de son caractère structuré
Attribution d’une étio...
Examen du tronc
C7

E

« de dos »
• Déséquilibre global
du tronc : E
• Au fil à plomb

• Pli de la taille
Examen du tronc
C7
D

« de dos »
• Equilibre rachidien

• Ligne des épaules : D
• Pli de la taille
•« coup de hache »
Examen du tronc
C7

« de profil »

T5

L2
S3

• Appréciation
des courbures
sagittales
Flèches sagittales
SCOLIOSE=GIBBOSITE
=ROTATION VERTEBRALE
Rotation vertébrale et
gibbosité costale
Evaluation de la croissance
et bilan pubertaire
•Mesure de la taille debout et taille assise

•Evaluation pubertaire par l...
Bilan Générale







Exclure pathologie associée par un
examen clinique systémique
Bilan neurologique complet (RCA)
R...
Type de Scolioses


Scoliose « Idiopathique »

85%

• Infantile <3A surtt δ
<5%
• Juvénile 4A – 10A δ = ǫ 15%
• Adolescen...
Etiologie de la scoliose
« idiopathique »








Histoire familiale
(30%)
Facteurs
hormonaux
Facteurs
neurologiques
G...
La scoliose du nourrisson






Associée à un syndrome
postural et/ou une
plagiocéphalie.
Grande courbure unique
dorsol...
Scoliose Infantile
Scoliose Juvénile
La scoliose de
l’adolescence
Scoliose congénitale
Scoliose avec
neurofibromatose

2A
La scoliose
neuromusculaire
BILAN RADIOLOGIQUE

DE FACE

ET

DE PROFIL !!!
Mesure des courbures:
Angle de Cobb
TEST de réductibilité
(Bending)
Test de Risser + Age Osseux

5A

12 A
Classification des
courbures scoliotiques
Classification Ponseti/SRS/GES






Scoliose à courbure unique:
Thoracique ...
Autres classifications


KING (1-5)
Evolutivité des Scolioses
Courbe de Duval Beaupère
Scoliose et croissance
Traitement de la scoliose:
Principe









Arrêter la progression de la courbure
(corsets)
Réduire la courbure (Plâ...
Réduction des Scolioses par
corset platré EDF
Les corsets orthopédiques
Le corset orthopédique










Si courbure sup 20° et avant Risser 3
Freine ou arrête la progression des scolioses...
Traitement chirurgical







Arthrodèse vertébrale
postérieur (Harrington,CD…)
Arthrodèse antérieur
Arthrodèse tempo...
Indication thérapeutique
Scoliose du nourrisson: pas d’indication sauf si
risque d’évolutivité
 Scoliose infantile et juv...
Que retenir?
•La scoliose nécessite une prise en charge adaptée
afin d'éviter l'évolution vers l'aggravation qui se
retrou...
Troubles statiques et
rotationnels
DEVIATIONS FRONTALES

VARUS
VALGUS
AXES MECANIQUES
EVOLUTION
MORPHOLOGIQUE
EVOLUTION PHYSIOLOGIQUE DANS LE PLAN FRONTAL

M

- 5°
G. Varum

0°
+ 5°

F

G. Valgum

2Y

4Y

12 Y

15
GENU VARUM


Genu varum constitutionnel

-physiologique
< 2A
-mesure EIC
- correction spontanée
- traitement: nihil

Trouble statiqu...


forme grand enfant

-morphotype
- garçons
-évolution arthrogène

-indication chirurgicale
Trouble statique MI


Genu varum secondaire
post-traumatiques ou infectieuses...
Focal Chondrofibrodysplasia
Maladie de Blount= Tibia vara
congénitale







noirs ou nordiques
forme infantile bilat
forme adolescent unilat
Trai...
RACHITISME
•Genu varum
•Chapelet costal
•Nouures
•Radio:
Elargissement de la
physe++
GENU VALGUM
forme

du jeune enfant

-physiologique

-bilatéral et symétrique
-18 mois >4ans < 10ans
-traitement: nihil

Trouble stati...
Variations des mesures

10 cm

Laxité ligamentaire
Surpoids

4 cm

Coll Cahuzac
VARIATIONS
Adolescents obèses = faux genoux en X
Répartition anormales des graisses

10cm
Coll Cahuzac


forme de la seconde enfance et
adolescence
-F>>G
-surcharge pondérale
-problème cosmétique?
-Evolution arthrogène
compa...


Genu Valgum Pathologique

Rachitisme
Carentiel
Neurologique
Dysplasie
polyépiphysaire
Chondromatoses
…
GENU VALGUM ASYMETRIQUE
Correction chirurgicale des
Déviations Frontales







L’agraphage de BLOUNT
La plaque de croissance (8 plate)
Le vi...
Principe des Epiphysiodèses


Blocage des cartilages
de croissance du
genou temporaire ou
définitif pour corriger
des dév...
Epiphysiodèse temporaire
Ostéotomie de réaxation
Ostéotomie pour Tibia vara
IN/OUT TOEING

ANOMALIES
ROTATIONELLES
Torsion fémorale et tibiale
physiologiques
EVOLUTION DES TORSIONS
FEMORALES ET TIBIALES
IN et OUT TOEING







motif fréquent de consultation
inqiétude parentale
chutes fréquentes ??
inesthétique
étiologi...
ANGLE DE PROGRESSION DU PAS (FPA)

Valeur N entre +5° et 20°
IN et OUT TOEING

Trouble statique MI
Torsion fémorale:
Mesure clinique
Decubitus vental.
G troch at its greatest
Vertical line / axes leg

Netter method

Media...
MESURE DE L’ANTEVERSION

40° chez nouveau-né
15° chez adulte

Trouble statique MI


HYPERANTEVERSION COL FEMORAL

« Position en W» + «Strabisme rotulien»

Trouble statique MI
HYPERANTEVERSION COL
FEMORAL
-soit évolution spontanément résolutive
(2à3°/an)
-soit compensation (TTE+PPV)
«triple torsio...
Torsion tibiale:
Mesure clinique
Decubitus dorsal
Transverse patellar axis
/ Bimalleolar axis

Décubitus ventral
Thigh-foo...
 TORTION

TIBIALE INTERNE

-mesure clinique et angle de pas
-physiologique chez nn et petit enfant
-associée au varum de ...
Correction chirurgicale des
troubles de torsion


Ostéotomie fémorale ou tibiale de dérotation
Correction chirurgicale des
troubles de torsion
Ostéotomie tibiale de dérotation
TROUBLES STATIQUES DES
PIEDS
PIED PLAT VALGUS
<3- 4 ans
PPV physiologique +
GV !!!

5-6 ans
90% se corrigent!!!



Trouble statique MI
La souplesse et la réductibilité
sont de bon pronostic


PIED PLAT VALGUS
5% PPV rebelles: familiales ou déformation
posturales (pied convexe,talus valgus)
<5% origine anatomiq...
ASYMETRIE!!!
• PIED PLAT VALGUS: BILAN
Big toe test et pointe des pieds
podoscope ou podométrie
RX + CT SCAN

Trouble statique MI
Pied plat valgus


La semelle n'a aucun intérêt en cas de
pied plat valgus hypotonique,"banal",
physiologique

Wenger D. ...
la chirurgie du PPV







Si gène
fonctionnelle ou D+
Si usure++
Si trouble trophique
Après 8-10A

Coll
BOITERIES CHEZ L’ENFANT

+ arthrite septique, ILMI, neuro,
Spondylodiscite , tumeur.....
Pathologie ortho de l'enfant
Pathologie ortho de l'enfant
Pathologie ortho de l'enfant
Pathologie ortho de l'enfant
Pathologie ortho de l'enfant
Pathologie ortho de l'enfant
Pathologie ortho de l'enfant
Pathologie ortho de l'enfant
Pathologie ortho de l'enfant
Pathologie ortho de l'enfant
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Pathologie ortho de l'enfant

9 925 vues

Publié le

cours de pathologie orthopédique de l'enfant
ULB Médecine Master2

0 commentaire
3 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
9 925
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
399
Commentaires
0
J’aime
3
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Pathologie ortho de l'enfant

  1. 1. PATHOLOGIE ORTHOPEDIQUE DE L’ENFANT COURS 2eme Doctorat Faculté de Médecine ULB R.ELBAUM Clinique Edith Cavell CHU Erasme
  2. 2. Références bibliographiques  Tachdjan. Paediatric Orthopaedics 4vol Ed. Saunders. Orthopédiatrie vol 1 à 5 Conférences Enseignement SOFCOT Monographie du GEOP(Sauramps Médical) Journal of Paediatric Orthopaedics Lippincot Raven Bernard Chastan. Réeducation des pieds bots Ed .Frison –Roche Lynn T. Staheli. Fundamental of Pediatrics Orthopedics Lippincot Mercer Rang. Children’s fractures Lippincot  ….      
  3. 3. INTRODUCTION     L ’enfant n’est pas un adulte en miniature Particularités propres à l’orthopédie pédiatrique Connaissance du potentiel de remodelage mais ne pas le surestimer Notre acte aura des conséquences à très long terme.
  4. 4. LA CROISSANCE EN ORTHOPEDIE
  5. 5. LA CROISANCE STATURALE   Croissance staturale prépubertaire : 25 cm / 1an 7cm/an 4ans 4 à 5 cm/an 10 ans (sauf pic des 7ans) Croissance staturale pubertaire : ǫ 11 ans δ 13 ans
  6. 6. LA CROISSANCE STATURALE 70 60 50 TAILLE ASSISE MEMBRES INFERIEURS 40 30 20 10 0 NN 1AN 2ANS 17ANS
  7. 7. Croissance des membres inferieurs 4- 6ème semaine embryonnaire
  8. 8. Croissance des membres inferieurs 45CM 9CM 7CM 4CM X5 35CM Naissance 20 CM Fin de croissance 80CM
  9. 9. Croissance des membres inferieurs  En longueur GENOU Prox Dist fémur 30% 70% Tibia 60% 40% 65% croissance MI
  10. 10. EXAMEN ORTHOPEDIQUE DU NOUVEAU-NE ASPECT SEMIOLOGIQUE ET PATHOLOGIQUE
  11. 11. LA THEORIE DES DEFORMATIONS POSTURALES Déformations orthopédiques liées à des contraintes mécaniques intrautérines Le syndrome du bébé moulé Efficacité du traitement conservateur en période néonatale
  12. 12. « Le Bébé Moulé » (Dunn- Lyod-Roberts) PLAGOCEPHALIE SCOLIOSE LCH DEFORMATION POSTURALE DES PIEDS
  13. 13. EXAMEN CLINIQUE     Pas de coopération du patient Conditions d’examen optimales Patience/observation Cranio caudale
  14. 14. Membre supérieur     Attitude spontanée Mobilite Palpation espace sus-claviculaire Réflexe archaïque (grasping,Moro…)
  15. 15. Membre supérieur  Si impotence fonctionnelle 1. Trauma obstétrical (# clavicule, # humérus) 2. Paralysie obstétricale (POPB) 3. SEPSIS!!!
  16. 16. Paralysie du Plexus Brachial (POPB)    Duchenne-Erb (>80%) (paralysie haute) C5 à C7 Adduction/RI/Pronation Klumpke (5%) (paralysie basse) C8 et T1 Flexion du coude et supination de l’avant-bras Complète C5 à T1 Membre supérieur atteint inerte avec absence de tous les réflexes
  17. 17. LE RACHIS DU NOUVEAU NE
  18. 18. RACHIS CERVICAL mobilité/palpation SCM Torticoli postural versus TCM
  19. 19. TORTICOLI POSTURAL ou CONGENITAL  3% des naissances  Association :Siège (7,4%),  Forme néonatale avec présence ou non d’une olive Bassin asymétrique congénitale (BAC), LCH et  Plagiocéphalie.  « Enfant en virgule »  Spontanément résolutif  Forme du nourrisson avec rétraction musculaire Forme tardive irréductible
  20. 20. TORTICOLI CONGENITAL MUSCULAIRE    inclinaison du côté de la lésion , regard controlatérale et translation de la tête Rétraction du chef sternale et claviculaire asymetrie fasciale
  21. 21. L’OLIVE  olive palpable entre la 1ère et la 8ème semaine  Disparition entre 2et 6 mois  35/100 TCM
  22. 22. PLAGIOCEPHALIE
  23. 23. PRISE EN CHARGE       < 4M Kiné ++ > 8M Traitement ortho (minerve,corset,casque,coussin…) mais…controversé > 18-24M CHIRURGIE Allongement en Z (Dubousset) Ténotomie uni ou bipolaire Ténotomie percutanée
  24. 24. LA LUXATION CONGENITALE DE HANCHE
  25. 25. Prédispositions ethniques Lapons 50/1000 Indiens Navajo 67/1000 31 Mai 2006 Pays Bigouden 67/1000
  26. 26. Incidence familiale     Antécédents familiaux chez 33% Jumeaux: monozygotes 40 % dizygotes 3% Sex-ratio: 5 à 6 filles pour 1 garçon Risque de luxation blancs/noirs :16/1 31 Mai 2006
  27. 27. RAPPEL ANATOMIQUE Ilion Cotyle Pubis Tête fémorale Ischion Diaphyse
  28. 28. Rappel anatomopathologique SANS INTERPOSITION AVEC INTERPOSITION IRREDUCTIBLE
  29. 29. ASPECT SEMIOLOGIQUE DE LA LCH
  30. 30. RECHERCHE POSTURE INTRAUTERINE (R.SERINGE) SIEGE +++
  31. 31. L’ASYMETRIE !!!!!!
  32. 32. La manœuvre d’Ortolani(1937) RESSAUT DE REDUCTION
  33. 33. LE SIGNE DE BARLOW (1962) = Signe du Piston
  34. 34. SIGNES CLINIQUES ASSOCIES     Plis cutanés asymétriques Rétraction des adducteurs !!! Si LCH bilat Limitation d’abduction
  35. 35. SIGNES CLINIQUES ASSOCIES Asymétrie de longueur Signe de Galeazzi
  36. 36. BILAN DE L’EXAMEN CLINIQUE      Hanche Hanche Hanche Hanche instable luxable luxée réductible luxée irréductible BARLOW+ ORTOLANI+ BARLOWORTOLANIBassin Asymétrique Congénital
  37. 37. Traitement de la LCH: Principes généraux     Conseils de posture Posture de stabilisation et de recentrage double lange? Lange calin Fresjka,coussin de Beker… Réduction progressive ambulatoire:Pavlik Hospitalisation:Traction +PPP Réduction sanglante
  38. 38. METHODE D’ABDUCTION Lange Calin Culotte de Becker Culotte de Fresjka
  39. 39. METHODE DE REDUCTION AMBULATOIRE ► HARNAIS DE PAVLIK
  40. 40. Principe du Harnais de Pavlik
  41. 41. MÉTHODE DE RÉDUCTION PAR TRACTION
  42. 42. Traction progressive au zénith selon Petit et Somerville
  43. 43. METHODE DE STABILISATION ► PLATRE PELVI PEDIEUX 3mois
  44. 44. METHODE DE STABILISATION ► Attelles amovibles: 4 à 6 mois
  45. 45. •Réduction chirurgicale avec capsulorraphie
  46. 46. Ostéotomie pelvienne     > 18M Si dysplasie résiduelle Associée à une réduction sanglante Associée ou non à une ostéotomie fémorale
  47. 47. ATTITUDE THERAPEUTIQUE       Simple instabilité: surveillance luxabilité:culotte d’abduction Luxée réductble:Pavlik Luxée irréductible<3M: Pavlik ou abstention Luxée irréductible>3M: Traction+PPP Réduction sgl (rarrissime) Luxation > 12M: Réduction Sgl+ Ostéotomie pelvienne
  48. 48. DEPISTAGE DE LA LCH EXAMEN PEDIATRIQUE EN MATERNITE HANCHE A RISQUE CLINIQUE - ECHO 1M RX 4M HANCHE A RISQUE OU NON CLINIQUE + ECHO MATERNITE PATHOLOGIQUE SUIVI ECHOGRAPHIQUE JUSQUE 4m RX 4M DOUTEUX NORMAL ECHO 1M RX 4M ECHO 1M RX 4M
  49. 49. Conclusion   Afin d’éviter cette escalade thérapeutique,le dépistage en maternité et lors des premières semaines est primordial!! Entre 80 et 90% des hanches dépistées < 3mois ont un bon pronostic.
  50. 50. LE PIED DU NOUVEAU NE
  51. 51. PIEDS : La « Check list »        Déformations clinique Position spontanée Morphologie globale Mobilité globale Réductibilité active et passive Testing musculotendineux Souplesse articulaire
  52. 52. EXAMEN CLINIQUE DES PIEDS
  53. 53. DEFORMATION CONGENITALE DES PIEDS DEFORMATION POSTURALE     « THE BIG THREE » Talus calcaneovalgus Metatarsus adductus or Varus MALFORMATION CONGENITALE    Pied bot varus équin Pied convexe congénitale Autres…
  54. 54. DEFORMATIONS CONGENITALES DES PIEDS MALFORMATION DEFORMATION       1,5 – 5% Période foetale Facteur mécanique réductible Correction avec ou sans traitement Associé à d’autres déformations posturales       0,1% Période embryonnaire Étiologie génétique Non réductible Traitement conservateur précoce et chirurgie Associé à d’autres anomalies congénitales
  55. 55. La déformation du pied est parfois la partie visible de l’iceberg!!!
  56. 56. LE PIED BOT VARUS ÉQUIN
  57. 57. ANATOMO PATHOLOGIE 1. Equin 2. Adduction du bloc calcaneo pedieux 3. Adduction Chopart + Lisfranc
  58. 58. Adduction Supination Varus Terminologie Équin Coll F.Chote
  59. 59. L’EQUIN   1. 2. 3. Rétraction du Tendon d’Achille Nœud Fibreux Postéro-Externe (NFPE): Capsule tibiotalienne et tibiocalcanéenne Gaine des péroniers Faisc Post LLE
  60. 60. LA ROTATION DU BLOC CALCANEO-PEDIEUX (BCP)
  61. 61. ADDUCTION AP -Capsule talo-naviculaire -ligament en Y de Chopart -l'adducteur du gros orteil -la loge plantaire interne -Le Nœud Fibreux Antéro-interne (NFAI)
  62. 62. CLASSIFICATION      HAROLD AND WALKER PONSETI AND SMILEY CATERALL PIRANI … DIMEGLIO
  63. 63. •EQUIN •VARUS CALCANEEN •ROTATION BLOC CP •ADDUCTION AP
  64. 64. PRISE EN CHARGE DU PIED BOT VARUS EQUIN
  65. 65. Actuellement deux traitements font références: Raphael SERINGE Ignacio PONSETI
  66. 66. LA METHODE PONSETI  D’abord corriger l’adduction du BCP et de l’avant pied  Très progressivement par 5 plâtres renouvelés chaque semaine  Puis corriger l’équin  Progressivement  Equin résiduel : ténotomie percutanée au 5ème plâtre
  67. 67. RÉDUCTION PAR PLÂTRES SUCCESSIFS Coll F.Chote
  68. 68. Ténotomie Achille percutanée Fin de 5ème Temps Systématique et complète Sous AG ou AL Coll F.Chote
  69. 69. Attelle mono-barre de dérotation Port permanent 4 mois Port nocturne prolongé Coll F.Chote
  70. 70. LA METHODE FONCTIONNELLE SAINT VINCENT DE PAUL « THE FRENCH METHOD »
  71. 71. Méthode Fonctionnelle: Principe MOBILISATION PASSIVE 1° Derotation BCP 2° Correction adductus AP 3° Correction équinisme Stimulation Stabilisation ( plaquettes, élasto, xylite, clubax )
  72. 72. Mobilisations passives
  73. 73. En fonction des protocoles ,la chirurgie peut-être nécessaire entre 5 et 20% des cas.
  74. 74. LA SCOLIOSE CHEZ L’ENFANT ET L’ADOLESCENT
  75. 75. Définition de la Scoliose  C’est une déformation tridimentionnelle de la colonne vertébrale dans le plan frontal et sagittal associant une déviation latérale et une rotation vertébrale avec gibbosité.
  76. 76. CECI N’EST PAS UNE SCOLIOSE!!!
  77. 77. L’Examen clinique      Reconnaissance de la déviation Affirmation de son caractère structuré Attribution d’une étiologie Décision thérapeutique Fiche Bilan Scoliose
  78. 78. Examen du tronc C7 E « de dos » • Déséquilibre global du tronc : E • Au fil à plomb • Pli de la taille
  79. 79. Examen du tronc C7 D « de dos » • Equilibre rachidien • Ligne des épaules : D • Pli de la taille •« coup de hache »
  80. 80. Examen du tronc C7 « de profil » T5 L2 S3 • Appréciation des courbures sagittales Flèches sagittales
  81. 81. SCOLIOSE=GIBBOSITE =ROTATION VERTEBRALE
  82. 82. Rotation vertébrale et gibbosité costale
  83. 83. Evaluation de la croissance et bilan pubertaire •Mesure de la taille debout et taille assise •Evaluation pubertaire par la Classification de Tanner
  84. 84. Bilan Générale     Exclure pathologie associée par un examen clinique systémique Bilan neurologique complet (RCA) Recherche d’une hyperélasticité tissulaire (collagénose,Marfan,Ehler Denlos…) Taches café au lait (Neurofibromatose)
  85. 85. Type de Scolioses  Scoliose « Idiopathique » 85% • Infantile <3A surtt δ <5% • Juvénile 4A – 10A δ = ǫ 15% • Adolescence > 10A surtt ǫ 80%    Scoliose congénitale ou malformative Scoliose Neuromusculaire (IMOC,DSM,AMS…) Scoliose associée à d’autres pathologies (Neurofibromatose, Marfan, Prader Willy…)
  86. 86. Etiologie de la scoliose « idiopathique »     Histoire familiale (30%) Facteurs hormonaux Facteurs neurologiques Glande Pinéale et Mélatonine (J.Dubousset)
  87. 87. La scoliose du nourrisson    Associée à un syndrome postural et/ou une plagiocéphalie. Grande courbure unique dorsolombaire G Spontanémént résolutive en 12 à 18 mois
  88. 88. Scoliose Infantile
  89. 89. Scoliose Juvénile
  90. 90. La scoliose de l’adolescence
  91. 91. Scoliose congénitale
  92. 92. Scoliose avec neurofibromatose 2A
  93. 93. La scoliose neuromusculaire
  94. 94. BILAN RADIOLOGIQUE DE FACE ET DE PROFIL !!!
  95. 95. Mesure des courbures: Angle de Cobb
  96. 96. TEST de réductibilité (Bending)
  97. 97. Test de Risser + Age Osseux 5A 12 A
  98. 98. Classification des courbures scoliotiques Classification Ponseti/SRS/GES    Scoliose à courbure unique: Thoracique (T5-L1) Droite surtt Thoracolombaire (T6-L3,T5-L2,T11-L2) Lombaire (T12-L3,L1-L4) Scoliose à double courbure ou double majeure Thoracique prédominante Droite Lombaire prédominante Gauche Double thoracique Scoliose à triple coubure cervico thoracique D Thoracique G Lombaire D
  99. 99. Autres classifications  KING (1-5)
  100. 100. Evolutivité des Scolioses Courbe de Duval Beaupère
  101. 101. Scoliose et croissance
  102. 102. Traitement de la scoliose: Principe      Arrêter la progression de la courbure (corsets) Réduire la courbure (Plâtre) Corriger la courbure (Chirurgie) Éviter les complications tardives (cardiopulmonaire, neurologique) Améliorer l'esthétique (gibbosité)
  103. 103. Réduction des Scolioses par corset platré EDF
  104. 104. Les corsets orthopédiques
  105. 105. Le corset orthopédique       Si courbure sup 20° et avant Risser 3 Freine ou arrête la progression des scolioses Port nocturne et diurne !!! (sauf Bending corset) 23H/24H au début et 16H/24H en vitesse de croisière Jusqu’à Risser 4,5 Sevrage progressif
  106. 106. Traitement chirurgical      Arthrodèse vertébrale postérieur (Harrington,CD…) Arthrodèse antérieur Arthrodèse temporaire Epiphysiodèse vertébrale Chirurgie thoracoscopique
  107. 107. Indication thérapeutique Scoliose du nourrisson: pas d’indication sauf si risque d’évolutivité  Scoliose infantile et juvénile: indication chirurgicale fréquente . Corset de Milwaukee en port nocturne si <30° et 23H/24H si >40°  Scoliose de l’adolescence: >20° Corset monocoque (Cheneau,TLSO,Lyonnais,Boston,Charleston…) > 45° Artrodèse vertébrale postérieur 
  108. 108. Que retenir? •La scoliose nécessite une prise en charge adaptée afin d'éviter l'évolution vers l'aggravation qui se retrouve dans 10 à 15% des cas. • Plus une scoliose est précoce, plus elle risque de s'aggraver, • Plus le Risser est proche de 0,1, plus la scoliose, en fonction de son angulation, aura de chance de s'aggraver • la scoliose proche de 30° est une scoliose à haut risque pour le présent et le futur
  109. 109. Troubles statiques et rotationnels
  110. 110. DEVIATIONS FRONTALES VARUS VALGUS
  111. 111. AXES MECANIQUES
  112. 112. EVOLUTION MORPHOLOGIQUE
  113. 113. EVOLUTION PHYSIOLOGIQUE DANS LE PLAN FRONTAL M - 5° G. Varum 0° + 5° F G. Valgum 2Y 4Y 12 Y 15
  114. 114. GENU VARUM
  115. 115.  Genu varum constitutionnel -physiologique < 2A -mesure EIC - correction spontanée - traitement: nihil Trouble statique MI
  116. 116.  forme grand enfant -morphotype - garçons -évolution arthrogène -indication chirurgicale Trouble statique MI
  117. 117.  Genu varum secondaire post-traumatiques ou infectieuses... Focal Chondrofibrodysplasia
  118. 118. Maladie de Blount= Tibia vara congénitale     noirs ou nordiques forme infantile bilat forme adolescent unilat Traitement ortho ou chir Trouble statique MI
  119. 119. RACHITISME •Genu varum •Chapelet costal •Nouures •Radio: Elargissement de la physe++
  120. 120. GENU VALGUM
  121. 121. forme du jeune enfant -physiologique -bilatéral et symétrique -18 mois >4ans < 10ans -traitement: nihil Trouble statique MI
  122. 122. Variations des mesures 10 cm Laxité ligamentaire Surpoids 4 cm Coll Cahuzac
  123. 123. VARIATIONS Adolescents obèses = faux genoux en X Répartition anormales des graisses 10cm Coll Cahuzac
  124. 124.  forme de la seconde enfance et adolescence -F>>G -surcharge pondérale -problème cosmétique? -Evolution arthrogène compartiment externe -indication d’épiphysiodèse? Trouble statique MI
  125. 125.  Genu Valgum Pathologique Rachitisme Carentiel Neurologique Dysplasie polyépiphysaire Chondromatoses …
  126. 126. GENU VALGUM ASYMETRIQUE
  127. 127. Correction chirurgicale des Déviations Frontales      L’agraphage de BLOUNT La plaque de croissance (8 plate) Le vissage transépiphysaire L’Epiphysiodèse définitive de Bowen Les ostéotomies de réaxation avec ou sans ostéosynthèse.
  128. 128. Principe des Epiphysiodèses  Blocage des cartilages de croissance du genou temporaire ou définitif pour corriger des déviations frontales ou des inégalités de longueur des membres
  129. 129. Epiphysiodèse temporaire
  130. 130. Ostéotomie de réaxation
  131. 131. Ostéotomie pour Tibia vara
  132. 132. IN/OUT TOEING ANOMALIES ROTATIONELLES
  133. 133. Torsion fémorale et tibiale physiologiques
  134. 134. EVOLUTION DES TORSIONS FEMORALES ET TIBIALES
  135. 135. IN et OUT TOEING      motif fréquent de consultation inqiétude parentale chutes fréquentes ?? inesthétique étiologie «supra pedis» Trouble statique MI
  136. 136. ANGLE DE PROGRESSION DU PAS (FPA) Valeur N entre +5° et 20°
  137. 137. IN et OUT TOEING Trouble statique MI
  138. 138. Torsion fémorale: Mesure clinique Decubitus vental. G troch at its greatest Vertical line / axes leg Netter method Medial rotation / Antetorsion
  139. 139. MESURE DE L’ANTEVERSION 40° chez nouveau-né 15° chez adulte Trouble statique MI
  140. 140.  HYPERANTEVERSION COL FEMORAL « Position en W» + «Strabisme rotulien» Trouble statique MI
  141. 141. HYPERANTEVERSION COL FEMORAL -soit évolution spontanément résolutive (2à3°/an) -soit compensation (TTE+PPV) «triple torsion de JUDET» -indication d’ostéotomie: rarrissime! Trouble statique MI
  142. 142. Torsion tibiale: Mesure clinique Decubitus dorsal Transverse patellar axis / Bimalleolar axis Décubitus ventral Thigh-foot angle Axis foot/ thigh
  143. 143.  TORTION TIBIALE INTERNE -mesure clinique et angle de pas -physiologique chez nn et petit enfant -associée au varum de la petite enfance -correction spontanée (5-6 ans) -indication opératoire rarrissime! Trouble statique MI
  144. 144. Correction chirurgicale des troubles de torsion  Ostéotomie fémorale ou tibiale de dérotation
  145. 145. Correction chirurgicale des troubles de torsion Ostéotomie tibiale de dérotation
  146. 146. TROUBLES STATIQUES DES PIEDS
  147. 147. PIED PLAT VALGUS <3- 4 ans PPV physiologique + GV !!! 5-6 ans 90% se corrigent!!!  Trouble statique MI
  148. 148. La souplesse et la réductibilité sont de bon pronostic
  149. 149.  PIED PLAT VALGUS 5% PPV rebelles: familiales ou déformation posturales (pied convexe,talus valgus) <5% origine anatomiques ou neuro (synostoses,Achille court, unilatérale) Trouble statique MI
  150. 150. ASYMETRIE!!!
  151. 151. • PIED PLAT VALGUS: BILAN Big toe test et pointe des pieds podoscope ou podométrie RX + CT SCAN Trouble statique MI
  152. 152. Pied plat valgus  La semelle n'a aucun intérêt en cas de pied plat valgus hypotonique,"banal", physiologique Wenger D. et al. Corrective shoes and inserts as
  153. 153. la chirurgie du PPV     Si gène fonctionnelle ou D+ Si usure++ Si trouble trophique Après 8-10A Coll
  154. 154. BOITERIES CHEZ L’ENFANT + arthrite septique, ILMI, neuro, Spondylodiscite , tumeur.....

×