l’Actionuniversitaire                     ❚ LE JOURNAL DE L’UNION NATIONALE INTER-UNIVERSITAIRE ❚ N°265 ❚ Décembre 2006 ❚ ...
que la politique de la fiscalité reflè-   (« un formidable progrès social »,        rétracte, avouant sa naïveté commete u...
❚ Extrait de la tribune de Nicolas Sarkozy, Président de Agenda du bureau nationall’UMP, dans le magazine La Recherche, dé...
❚ Lancement du site internet “paslesroyal.com”                                                                            ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Action universitaire - décembre 2006

434 vues

Publié le

AU 265

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
434
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Action universitaire - décembre 2006

  1. 1. l’Actionuniversitaire ❚ LE JOURNAL DE L’UNION NATIONALE INTER-UNIVERSITAIRE ❚ N°265 ❚ Décembre 2006 ❚ 2 Euros ❚❚ Ségolène Royal, candidate du PS pour 2007 L’UNI progresseLes ségolinades, degré zéro de la pensée dans lespolitique universités par Mathieu MARAINE Depuis la rentrée universitaire 2006, l’UNI enregistre une forte E lle se dit complexe comme la France (sic). Nos idées Les impôts progression (+ 14,8%) sur les 18 universités qui ont procédé au renouvellement des repré- sont les siennes, affirme-t- L’adepte du mouvement (« il faut sentants étudiants des conseilsElle, car à défaut d’en avoir, son opi- mettre la France en mouvement » ne centraux. Nous passons au totalnion est celle du peuple français. cesse-t-elle de répéter) reste prison- de 49 à 58 élus, avec quelquesElle croit à l’intelligence collective nière du socialisme le plus archaïque fortes progressions, comme àdes salariés et des citoyens car « la qui soit. La récente joute des élé- Chambéry, où l’UNI gagne 5 siè-confiance nourrit le désir d’avenir ». phants du PS sur la fiscalité pendant ges (passant de 2 à 7) ou à LyonSon crédo : « écouter les citoyens les vacances de fin d’année démont- 1, avec 3 sièges contre 0 enqui sont les meilleurs experts de ce re à elle seule les incohérences de la 2004. A Lille 1, Paris V, Rouenqu’ils vivent » ! Pour cela, Elle a dis- “madonne” sur la question, pour qui et Avignon, l’UNI gagne àtribué à ses relais locaux des kits de l’ « impôt n’est pas un argument chaque fois 2 sièges supplémen-démocratie participative sur CD- politique », qu’on se limiterait à aug- taires.Rom (le nouveau menter ou à baisser.concept tarte à la Etant incapable de Cette progression illustre biencrème) pour leur faire une proposi- que les thèmes défendus parexpliquer comment tion claire et d’avoir l’UNI répondent au désir desfaire campagne un avis tranché, étudiants de voir leurs universi-auprès des idiots c’est donc tés s’engager dans une profondede français. « La Monsieur Royal, le mutation. Ces thèmes s’articu-méthode c’est prince qu’on sort, lent principalement autour deessentiel » ! qui s’y colle en trois axes : l’orientation, l’inser-L’énigmatique déclarant sans sur- tion professionnelle et la pro-Ségolène Royal fait prise qu’il faudra fessionnalisation des études.pourtant de la poli- de toute façon aug-tique en brassant menter les impôts L’UNI milite pour que les uni-du vent. C’est sa et créer une « CSG- versités évoluent vers un lienmarque de fabrique retraite ». Le débat plus intime avec les entreprises,: elle est capable de sur la fiscalité en développant des enseigne-passer plus de deux heures sur un témoigne de l’archéologie socialiste : ments qui puissent offrir auxplateau télé ou dans un « débat par- la candidate est dans sa phase d’é- étudiants les connaissancesticipatif » pour ne faire…aucune pro- coute, le premier secrétaire propose intellectuelles et professionnel-position ! On a l’image, mais le son et décide. C’est comme ça chez les les correspondant aux deman-demeure de mauvaise qualité. Royal : unis (ou presque) pour le des du marché du travail.Explications. meilleur et surtout pour le pire. SaufUNI - LA DROITE UNIVERSITAIRE - 34 rue Emile Landrin - 92100 Boulogne - ✆ 01.78.16.40.30 - fax. : 01.78.16.40.31 Directeur de la publication : J. Rougeot - CPPAP 0507 G 79428 - dépôt légal quatrième trimestre 2006 - MensuelL’action universitaire - page 1
  2. 2. que la politique de la fiscalité reflè- (« un formidable progrès social », rétracte, avouant sa naïveté commete un choix de société : la liberté ou déclarait-elle sur France 5 dans l’é- un autre, cinq ans plus tôt : « j’ail’égalitarisme. Les socialistes, une mission « Ripostes » le 17 décemb- compris que ces survols sont liés àfois de plus, ont choisi la facilité en re), à continuer d’accuser le patro- un certain nombre d’évènements ouressortant de leurs placards les nat de ne pas embaucher et de de faits qui les justifient » ! Cesvieilles recettes : l’augmentation des considérer que « le libéralisme, c’est écarts de conduite au Proche-Orientimpôts est à leurs yeux une juste le désordre ». Navrant mais pas ont eu pour conséquence immédia-mesure. Il n’est pas sûr que les étonnant. Madame Royal qui fricote te le report de sa visite aux Etats-français l’entendent de cette oreille. avec ATTAC (discours d’ouverture Unis, prévue avant Noêl. Hillary de l’université d’été d’ATTAC à Clinton qu’elle souhaitait ardem- La culture Poitiers le 26 août 2005), et cherche ment rencontrer, s’en est ainsi déso- à ménager sa gauche, n’est en effet lidarisée, pour divergences deAux Francofolies de La Rochelle en pas insensible aux appels répétés points de vue sur le Hezbollah...2005, la nouvelle star des sondages des associations tiers-mondistes et La politique européenne n’est pasà la recherche de soutiens, avouait des tenants de l’alter-mondialisme, non plus épargnée, Elle qui inquiè-dans son discours de clôture du Elle qui veut instaurer « un droit te même ses collègues socialistesfestival, son admiration pour des moderne à l’aller et au retour » européens : « Je ne crois pas querappeurs tels que Kool Shen du pour les travailleurs immigrés, quit- les socialistes ont une opinion surgroupe NTM, en qui elle a reconnu te à faire un peu plus de la France ce que Ségolène ferait en Europe.un grand talent (évidemment, en une passoire pour immigrés clan- Elle-même a-t-elle une opinion ? »chantant « nique la police ») ou destins. Avec Elle, la France devrait déclarait ainsi un membre duMonsieur R., rappeur aux textes définitivement se soumettre à la Labour Party irlandais, en margeexplicites ("La France est une garce, tyrannie de la pénitence… d’une rencontre au Portugal aun’oublie pas de la baiser jusqu’à l’é- début du mois de décembre.puiser, comme une salope faut la Les relations Dans un contexte internationaltraiter"), qui assimile volontiers la internationales troublé par la montée du fanatismeFranSSe au IIIème Reich (Album religieux et de la balkanisation dePolitikment Inkorrekt). Bel exemple Son récent voyage au Moyen-Orient nombreuses régions, elle va plusde tolérance bienveillante à l’égard a d’ailleurs démontré son absence loin en faisant fi des nouvelles don-des ennemis de la République qui de compréhension des grands nes géopolitiques pour invoquercrachent sur les symboles de l’Etat, enjeux mondiaux : lignes de fractu- Jaurès qui croyait benoîtement qu’«quand la prétendante socialiste re religieuses, politiques intérieures un peu d’internationalisme éloigneprône par ailleurs « l’ordre juste » ! et de sécurité nationale. En d’autres de la patrie mais que beaucoup yMais est-ce bien nécessaire de temps, Lionel Jospin s’était pris des ramène ». Nous on croit juste en laconsidérer que toutes les manifesta- jets de pierre en Israël, Elle, a pré- France, et à sa volonté multiséculai-tions artistiques se valent et qu’il féré se corrompre en rencontrant re de porter un message universelfaille les soutenir sans discernement un député du Hezbollah, Ali au Monde.comme le fait le Conseil régional de Ammar, qui a déclaré : « NotrePoitou-Charentes depuis 2004 ? expérience de la résistance est ElleC’est là le drame de la gauche avec inspirée de la vôtre. Le nazisme, quilaquelle tout se vaut, « tout se tient a versé notre sang, usurpé notre Pour Eux c’est donc Elle. Eux, les», mais qui ne fait rien. indépendance, n’est pas moins socialistes français, champions de mauvais que le nazisme qui a occu- l’archaïsme politique ; Elle, Cruella La politique sociale pé la France ». Glorifiant pour nos qui se fait passer pour Candie. Et à résistants. Le même jour elle annon- Michel Charasse d’ironiser sur la« L’égalité des chances est pour par- çait aux militaires français de la candidate socialiste : « Ségolène,tie un leurre et la ségrégation scolai- FINUL au Liban qu’elle demande- c’est comme le Da Vinci Code aure aggrave les ségrégations sociales rait « que cessent les survols de cinéma : la promotion est bien faiteet spatiales » : avec Ségolène, la position de la force de l’ONU par mais le produit est décevant ».France vit décidément sous le régi- l’aviation israélienne », avant d’ajou- Autant la prévenir maintenant : enme de l’apartheid. Balayant d’un ter : « j’ai bien l’intention d’en par- France, le président de larevers de main les politiques ler aux dirigeants israéliens. Mon République est la clé de voûte desmenées depuis 5 ans, elle est prête rôle, là, est utile ». Le lendemain, institutions, il n’est pas le bergerà remettre en cause la réforme des juste après sa rencontre inutile avec qui surveille les chèvres produisantretraites, à maintenir les 35 heures le premier ministre israélien, elle se du chabichou !page 2 - L’action universitaire
  3. 3. ❚ Extrait de la tribune de Nicolas Sarkozy, Président de Agenda du bureau nationall’UMP, dans le magazine La Recherche, décembre 2006 6 décembre – Rencontre avecLorganisation et le fonctionnement de les attentes de la société, car l’enseigne- Gilles de Robien et Françoisnotre outil de recherche apparaissent ment fait instantanément partager à Goulardrelativement datés, voire dépassés. Il tous les progrès de la science, parce quen’irrigue pas notre enseignement supé- la curiosité des étudiants stimule la A cette occasion, l’UNI a obtenu la confirmation par les ministres que desrieur : les universités sont à la périphé- recherche. C’est aussi indispensable à moyens humains avaient été créés etrie et non au centre dun effort de l’attractivité des universités françaises et fléchés pour la création de services «recherche qui reste dominé par les à une plus grande fluidité des parcours Université - Emploi » au sein des éta-grands organismes. Les financements professionnels entre enseignement et blissements. Cela devrait permettresur projets restent marginaux dans lat- recherche. Cela implique, outre une d’œuvrer efficacement en faveur d’unetribution des crédits, tandis que les évolution profonde de la gouvernance meilleure insertion professionnelle desconditions dune évaluation rigoureuse des universités dont lautonomie doit étudiants et des jeunes diplômés.de la qualité et des résultats des travaux être renforcée, que les unités mixtes des Malheureusement cette volonté minis-scientifiques ne sont pas toujours réuni- grands organismes soient progressive- térielle tarde à se traduire dans leses. La multiplication des structures et ment transférées aux universités les faits dans de nombreuses universités. Les présidents d’universités feraient-des opérateurs est à lorigine dune dis- plus performantes. Cela devra égale- ils de la résistance passive ?sémination des moyens disponibles qui ment aller de paire avec une meilleureempêche parfois de répondre aux dissociation au sein des grands établis- 14 décembre - Conseilbesoins de financement des meilleurs sements de recherche entre les fonc- Supérieur de l’Educationprojets dans les domai- tions dagence de (CSE).nes-clefs. […] Cette moyens et celles dopé-situation nest heureu- rateurs de recherche. Le CSE examinait en présence dusement pas irrémédia- ministre de l’Education Nationale leble. Quatrièmement, il est projet de réforme des IUFM, qu’une urgent daméliorer la intersyndicale de gauche a sans sur-Premièrement, nous situation faite aux jeu- prise rejeté.devons amplifier la nes chercheurs dansrelance de leffort de notre pays. Nous 18 décembre – Assembléerecherche amorcée devons revaloriser leur générale de l’AFIJdepuis 2004. Pour rémunération et leurs Le mandat de l’UNI en qualité de tré-cela, fixons nous pour conditions de travail. sorier de l’association visant à favori-objectif daugmenter Nous devons offrir la ser l’insertion professionnelle des jeu-de 15 milliards deuros possibilité à ceux qui nes a été renouvelé.la dépense totale de recherche-dévelop- sont dotés dun fort potentiel de voirpement au cours des six prochaines leurs revenus progresser plus vite et de 18 & 19 décembre - CNESERannées, ce qui représente pour la puis- bénéficier des moyens de mener à biensance publique un effort financier addi- leurs projets dans les meilleures condi- Comme chaque année à la mêmetionnel de 4 milliards deuros à lhori- tions. […] période, le CNESER a examiné le pro-zon 2012. Ces moyens nouveaux se jet de budget du ministère. Les syndi- cats de gauche ont saisi l’occasionconjugueraient aux 5 milliards deuros Enfin, cessons dopposer la recher- d’entonner leur refrain sur “le tou-supplémentaires que je propose par che fondamentale à la recherche jours plus de moyens” pour rejeter ceailleurs dinvestir dans lenseignement appliquée, la recherche publique à la budget qui progresse pourtant de 2,58supérieur. […] %. recherche privée. Ce sont lesDeuxièmement, nous devons donc faire maillons indissociables dun seul et même continuum, celui de linnova- 21 décembre – Rencontrede la logique de financement sur projets avec le délégué interministé-la règle et non plus lexception, dans le tion. Le fait que luniversité de riel à l’orientationsouci permanent de promouvoir le plus Stanford ou le MIT aient directementhaut degré dexcellence scientifique. contribué à la création de plusieurs L’UNI a insisté auprès de Pierre Lunel[…] centaines de start-up en vingt ans, sur la nécessité de publier rapidement dont certaines sont devenues des les taux d’insertion professionnelle deTroisièmement, nous devons renforcer chaque diplôme. Face à l’inertie des multinationales, na pas empêché instances universitaires, l’UNI a sou-le poids des universités les plus capa- ces campus de tenir le haut du pavé haité que des sanctions puissent êtrebles dans leffort de recherche. C’est en recherche fondamentale et de prévues contre les universités qui neune nécessité car l’université est un lieu joueraient pas le jeu de la transparen- collectionner les prix Nobel.naturel de contact entre la recherche et ce en la matière. page 3 - L’action universitaire
  4. 4. ❚ Lancement du site internet “paslesroyal.com” Les anti-ségolène contre attaquent est ainsi décortiqué et analysé. Les reux comités PaslesRoyal qui se met- internautes ont pu ainsi suivre les tent en place partout en France, tribulations de « Ségo la gaffe » au réunissant étudiants, lycéens, mais Proche-Orient, et aussi apprendre aussi de nombreux actifs. à mieux connaître la cour Royal, composée de François Hollande, Afin de faire en sorte que la France Jean Louis Bianco & Co… ne court pas à la « banqueroute royal », PaslesRoyal propose égale- Un succès grandissant ment la création de jurys populaires. Ces jurys populaires, qui font partie En étant très réactif et en collant des propositions de Ségolène Royal, à l’actualité de la « prétendante auront pour but de dénoncer sa socialiste », ce site a connu un politique, notamment dans sa région fort succès dès son lancement. Poitou-Charentes. Le premier jury En 2 semaines, le blog a connu une populaire sera d’ailleurs lancé très affluence record, avec 112 850 visi- prochainement à Poitiers.Sitôt investie, aussitôt parodiée. tes, passant de 4800 visites le pre-Quelques heures seulement après sa mier jour à une moyenne de 11 De fortes retombées dansvictoire aux primaires socialistes, 320 visites aujourd’hui. De nomb- les mediacest une toute autre facette de reux commentaires y sont déposés,Ségolène Royal que les internautes et déjà plus de 230 personnesont pu découvrir grâce au site "Pas ont proposé spontanément deles Royal". participer à sa rédaction. On peut y trouver pastiches illus-Derrière le ton humoristique et sati- trés, vidéos, caricatures…rique, ce site ne cache pas la couleuret ses auteurs affichent clairementleur volonté de faire battre la candi- Banqueroute Royal :date socialiste sans pour autant se Ségolène est l’agentprendre au sérieux. C’est ainsi qu’à triple Zeroleur manière, ils mènent campagne :l’UNI et les équipes de « Paslesroyal Une campagne d’affiches et de Les retombées médiatiques de», se proposent ainsi de prendre la tracts, intitulée « Banqueroute Royal paslesroyal.com sont importantes,présidente du Poitou-Charentes au », accompagne le blog, afin de avec d’ores-et-déjà un passage surmot en lançant des jurys populaires dénoncer le programme de Ségolène France 2, une page entière danspour juger le bilan et suivre la cam- Royal, l’agent triple zero : 0 pour la “Valeurs Actuelles”, des articles danspagne et les déclarations de « Dame jeunesse, 0 en économie, 0 pour les plusieurs quotidiens nationaux etRoyal ». Chaque évènement de ce institutions. Cette campagne est locaux.début de campagne présidentielle relayée sur le terrain par les nomb- l’Action Nom : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Prénom : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . universitaire LE JOURNAL DE L’UNION NATIONALE INTER-UNIVERSITAIRE Adresse : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Code Postal : . . . . . . . . . . Ville : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Tél. : . . . . . . . . . . 34 rue Emile Landrin 92100 Boulogne Profession : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Etablissement : . . . . . . . . . . . . . . . . . . ✆ 01.78.16.40.30 ❏ désire s’abonner à l’Action universitaire 38 euros (un an) fax. : 01.78.16.40.31 ❏ désire souscrire un abonnement de soutien à partir de 230 euros : . . . . ❏ désire soutenir financièrement l’UNI et verse : ❏ 300 euros ❏ 500 euros ❏ 1.000 euros ❏ . . . . . . . euros Imprimé par nos soins ❏ déclare adhérer à l’UNI 35 euros (lycéens 5 euros, étudiants 10 euros, membre bienfaiteur 100 euros, cotisation de soutien à partir de 200 euros) CCP 30 075 33 Y Orléans La Source Date et signature : page 4 - L’action universitaire

×