l’Actionuniversitaire                     ❚ LE JOURNAL DE L’UNION NATIONALE INTER-UNIVERSITAIRE ❚ N°242 ❚ novembre 2004 ❚ ...
relais dans les médias (à l’excep-      mique et les valeurs totalement                                                   ...
❚ L’UNI rencontre avec François Fillon                                                    ❚ En brefsL’UNI a été reçue, mer...
❚ Loi ou amendements sur l’homophobie :                                 la liberté d’expression menacéeLe projet de loi su...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Action universitaire - novembre 2004

335 vues

Publié le

AU 242

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
335
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Action universitaire - novembre 2004

  1. 1. l’Actionuniversitaire ❚ LE JOURNAL DE L’UNION NATIONALE INTER-UNIVERSITAIRE ❚ N°242 ❚ novembre 2004 ❚ 2 Euros ❚Elections américaines Hollande,Les leçons d’une victoire ! le retour de bâton Par Olivier Vial L’assassinat du cinéaste Théo van Gogh par un djihadiste, A vec sept millions de voix de plus que lors de la En effet, la très grande majorité des médias américains et la quasi-tota- qui l’a poignardé au nom de la guerre sainte, a bouleversé précédente élection en lité des médias européens avaient les Pays-bas et mis le feu aul’an 2000 et une avance de plus de pris fait et cause, non pas en faveur poudre. La société hollandaisetrois millions cinq cent mille voix de John Kerry, mais contre George que l’on nous a si souventsur son adversaire démocrate, W. Bush. Dans cette course au citée en exemple pour sonGeorge W. Bush a été, contraire- dénigrement, les « élites intellec- progressisme sociétal (dépé-ment à toutes les prédictions, tuelles », n’ont pas hésité à somb- nalisation des drogues, maria-confortablement réélu. La victoire rer dans le ridicule, allant jusqu’à ge homosexuel …) et sa gran-des républicains est de tolérance notamment vis-totale : le président à-vis de l’Islam (libéralismesortant est recon- total concernant le port duduit dans son man- voile …), est au bord de l’ex-dat et devient le plosion et du conflit identitai-président américain re. Les affrontements commu-élu avec le plus nautaires, jusqu’ici inédits, segrand nombre de multiplient. Des écoles cora-suffrages (58 niques et des mosquées ontmillions de voix), la été incendiées, alors que desmajorité républicai- églises et des écoles chrétien-ne conforte son nes ou laïques étaient atta-assise à la Chambre quées. Une poussée xénopho-des représentants be importante se fait sentir.comme au Sénat et Nombreux sont ceux quil’Amérique compte deux nouveaux primer au festival de Cannes la très aujourd’hui, reprochent augouverneurs républicains. mauvaise propagande de Michael gouvernement son laxisme Moore. La palme d’or attribuée à que l’on nous présentait, hierVu de France, et à travers le pris- son film «Fahrenheit 09/11» reste- encore comme un modèle.me qui n’a jamais été aussi défor- ra une aberration dans le palmarèsmant de nos médias, cette victoire de ce festival. La ministre de l’immigrationest apparue comme une surprise. Rita Verdonk confesse que,Comment aurait-on pu imaginer Une campagne militante sur le sujet « nous avons étéune telle issue après de longs mois naïf » (Ce genre de confessiond’une campagne anti-Bush d’une Dans ce contexte, les républicainsintensité et d’une violence rares. ont dû compenser l’absence de Suite page 2UNI - LA DROITE UNIVERSITAIRE - 8, rue de Musset - 75016 Paris - ✆ 01.45.25.34.65 - fax. : 01.45.25.51.33 Directeur de la publication : J. Rougeot - CPPAP 1204 G 79428 - dépôt légal quatrième trimestre 2004 - MensuelL’action universitaire - page 1
  2. 2. relais dans les médias (à l’excep- mique et les valeurs totalement Suite de la page 1tion de Fox News) par une campa- assumées du candidat ont permis a un air de déjà entendu engne très militante. Le militantisme, de fédérer un grand nombre d’a- France). Nous devons nouscette pratique qui a souvent été méricains qui ont ensuite franchi demander, poursuit-elle « sidécriée, chez nous, par les apôtres le pas vers le militantisme. nous n’avons pas, pendantdu « faire de la politique autre- Il suffit de voir, notamment, le trop longtemps, accepté n’im-ment » fut la clé du succès de l’é- résultat des référendum sur le porte qui. (..) L’Europe nequipe Bush. La campagne fut mariage homosexuel pour com- doit pas devenir le bouillonmenée par une véritable armée de prendre que ce discours a ras- de culture du terrorismemilitants. Près d’un million quatre semblé et convaincu bien au-delà musulman»».cent mille « Team Leaders » se du seul cercle des militants. Dans La situation hollandaise asont inscrits sur internet et ont, les onze Etats où étaient soumises conduit le chancelierainsi, participé activement à la à référendum des propositions de Schroëder à faire, lui aussi,campagne, chacun organisant un révision des Constitutions, visant à son mea-culpa sur le sujet.petit réseau de militants et rece- interdire le mariage entre person- Ainsi, il a affirmé son opposi-vant quotidiennement des instruc- nes du même sexe, ces proposi- tion au port du voile pour lestions et des actions militantes à tions ont toutes été adoptées. fonctionnaires et rappelé queeffectuer. De cette manière, ils ont les immigrés « doivent serencontré et tenté de convaincre Le militantisme et des convictions reconnaître sans malentenduplus de trente millions de leurs de droite assumées furent les deux dans notre ordre juridique etconcitoyens (porte à porte, réuni- principaux ingrédients de la victoi- nos règles démocratiques. Leons à domicile…) au cours des re républicaine. Une recette simple ministre de l’intérieur alle-dernières semaines. Le sprint final que l’on aimerait voir appliquer en mand a, lui, mis en gardefut encore plus spectaculaire. Au France. contre le « multiculturalismecours des soixante douze heures béat » et refusé l’instaurationprécédent le scrutin, un million d’un jour férié musulman. Il adeux cent mille militants furent rappelé que l’intégration desmobilisés, particulièrement dans L’UNI s’affiche ! musulmans passe par l’éduca-les Etats clés. Ils ont contacté plus tion et la lutte contre le chô-de quinze millions d’américains TRANSPORTS mage, plus que par l’inscrip- rèvegrâce à des opérations de porte à tion d’une fête nouvelle dans en G - EDFporte ou de phoning et ont ainsi le calendrier, précisant quecontribué à arrimer les « twistingstate » dans le camp des républi- POSTE l’Allemagne avait plutôt trop de jours fériés que pas assez. NON à la FRANCEcains. Même une partie des verts Des valeurs assumées allemands appellent à une plus grande fermeté.Cette mobilisation des militantss’est faîte autour des valeurs tradi- BLOQUÉE L’exemple hollandais doit nous conforter dans notre OUI au SERVICEtionnelles de l’Amérique. Un son-dage effectué par l’Agence volontée à défendre notreAssociated Press a indiqué que les modèle républicain qui, seul, MINIMUM« valeurs morales » étaient consi- permet une intégration réus-dérées comme prioritaires, dans sie. Le risque d’une dériveles Etats en balance, par un grand communautariste est grand. LA DROITE UNIVERSITAIRE Aussi la plus grande fermeténombre d’électeurs. C’est aussi le 8, rue de Musset - 75016 Paris - 01.45.25.34.65 - www.uni.asso.fr s’impose. A défaut, nous IMPRIMERIE SPECIALE - AFFICHE A UTILISER CONFORMEMENT A LA LOI DU 29 DECEMBRE 1979, A NE COLLER QUE SUR LES EMPLACEMENTS AUTORISES, A LEXCLUSION DE TOUT AUTRE SUPPORT ET NOTAMMENT TOUT CE QUI CONSTITUE LE MOBILIER URBAIN.pari qu’avait fait Karl Rove,conseiller politique de George W. pourrions subir, à notre tour,Bush et principal architecte de la Signer la pétition pour le un retour de bâton qui secampagne, en axant cette dernière service minimum sur le concrétisera tout à la fois parrésolument à droite. Le discours site de l’UNI : une radicalisation communau-décomplexé sur la famille, le http://serviceminimum.uni.asso.fr taire et une poussée xénopho-patriotisme, le libéralisme écono- be.page 2 - L’action universitaire
  3. 3. ❚ L’UNI rencontre avec François Fillon ❚ En brefsL’UNI a été reçue, mercredi 27 octo- Une ambition commune pour Laurent Hénart annonce desbre, par le ministre de l’éducation restaurer l’égalité des chances mesures en faveur de l’inser-nationale, de l’enseignement supé-rieur et de la recherche. Cette ren- tion professionnelle des Alors que des mesures visant à amé-contre a permis de dresser un pre- liorer l’orientation dans le secondaire diplômés.mier bilan de la rentrée universitaire ont été annoncées, l’UNI a insisté Dans l’entretien, qu’ il aqui s’est déroulée dans de meilleures auprès du ministre pour que cesconditions cette année, notamment en accordé à Action Etudiante, efforts soient élargis à l’enseignementmatière de logement étudiant. supérieur afin de répondre à l’échec le secrétaire d’état à l’inser- croissant dans les premiers cycles tion professionelle des jeunes La spécificité des études de universitaires. annonce qu’il entend présen- droit garantie ter dès 2005, des mesures en Le ministre a réaffirmé son opposi- faveur des étudiants peu ouL’UNI avait, à cette occasion alerté le tion au « salaire étudiant » et, a surdiplômés afin d’améliorerministre sur le début de polémique annoncé la poursuite des tables ron- leur accès à l’emploi.créée, dans les facultés de droit, par des sur l’aide sociale étudiante. Aun arrêté autorisant les écoles de cette occasion, l’UNI défendra la Portable à 1 euros par jourcommerce à délivrer des masters en demie part fiscale qui est de plus endroit. Le ministre s’était engagé à plus attaquée par les syndicats de L’opération lancée par lepublier un arrêté afin de clarifier la gauche et certaines corpos. Cette ministère de l’éducationsituation. Ce fut chose faite dès le mesure permet, pourtant, d’aider effi- nationale est un succès. GrâceCNESER du 15 novembre, où un cacement les familles qui demeurent au partenariat entre le minis-arrêté réservant les études de droit à le premier soutien des étudiants. tère, les universités, des cons-l’université fut présenté. tructeurs et des banques, les étudiants se voient proposer des ordinateurs à un prix avantageux et avec une possi-❚ Rapport Bébéar bilité de crédit. Déjà, plus de 40 000 ordinateurs ont étéMinorité visible, un concept dangereux livrés et 200 000 sont en Claude Bébéar, Afin de respecter la loi interdisant de commande. Pour plus de ren- dans son rapport constituer des fichiers ethniques, les seignements : remis, lundi 22 http://www.delegation.internet.gouv.fr entreprises sont invitées à demander, novembre, au pre- sur la base du volontariat, aux membres Biélorussie : Les communistes mier ministre, tel de leur personnel qui pensent faire par- ferment l’université Monsieur Jourdain, tie d’une “minorité visible” de se décla- fait du communau- rer, tout en leur garantissant l’anonymat. La dernière université libre de tarisme sans le Tout cela, n’apparait pas très scienti- Biélorussie a été fermée cet savoir. En effet, fique. été par le régime communiste dans sa présenta- On peut alors légitimement se poser lation, le directeur d’AXA, précise qu’il a question de l’utilité de ce concept, qui de Loukachenko. De nomb-voulu éviter “le piège de la discrimina- n’est d’ailleurs repris que dans deux des reux étudiants biélorussestion positive” et qu’il faut réagir face à propositions du rapport. Au milieu de sont aujourd’hui sans univer-la dérive lente de notre société vers le voeux pieux (les personnels de l’orien- sité et ne savent plus où pour-communautarisme”. Pourquoi, alors, tation ne doivent pas orienter les jeunes suivre leurs études. Une nou-baser son rapport sur le concept de vers des filières sans débouché ...), on velle fois, ce sont les étudiantsminorité visible ? Cette notion importée retrouve, malgré tout, quelques proposi- qui sont la cible de la derniè-du Canada, est à la fois dangereuse, tions intéressantes : le développement re dictature stalinienne dupuisqu’elle conduit à la négation du de bourses attribuées au mérite, le ren- continent européen. L’UNI etmodèle de citoyenneté française en forcement des partenariats entre l’école l’EDS ont lancé une campagneréduisant les hommes, quelques soient et le monde économique ... Autant de internationale pour demanderleur compétence et leur degré d’intégra- mesures qui doivent être ouvertes àtion voir d’assimilation, à une couleur tous les jeunes et pas seulement à une la réouverture immédiate dede peau, et totalement inopératoire. minorité, même si elle est visible. cette université. page 3 - L’action universitaire
  4. 4. ❚ Loi ou amendements sur l’homophobie : la liberté d’expression menacéeLe projet de loi sur l’hompohobie a été retiré par le garde des sceaux mardi 22 novembre suite aux nombreuses critiques for-mulées à la fois par des parlementaires, des associations de journalistes et la commission nationale consultative des droits del’Homme. Cette instance, placée auprès du premier ministre avait, dans un avis adopté jeudi 18 novembre, demandé à ce que leprojet de loi sur l’homophobie soit retiré. La CNCDH avait motivé sa demande de retrait de ce texte de « circonstance» par ladéfense du principe d’universalité des droits de l’homme, la défense de la liberté de la presse et le refus du communautarisme(voir l’extrait de l’avis reproduit ci-dessous). Pourtant, le dangern’est pas totalement écarté. Le gouvernement proposera de rem- Réaction de Jean-Paul Garraudplacer ce projet de loi par des amendements sur la loi portant Magistrat, député UMP de la gironde, et membre decréation de la Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations.Or, les activistes de la cause homosexuelle n’ont pas désarmé et la commission des lois.espèrent pouvoir influencer profondément ces amendements, Le retrait du projet de loi relatif àd’où la méfiance et la vigilance de certains parlementaires. (voir la la lutte contre les propos discri-réaction ci-contre). minatoires à caractère sexiste ou homophobe et son remplacement Extrait de l’avis de la CNCDH par des amendements déposés au« En premier lieu, la CNCDH entend rappeler l’importan- Sénat dans l’urgence, dans lece primordiale de l’universalité des droits de l’homme, qui cadre de la création sur la Hautetranscende, sans les nier, les différences entre les êtres Autorité de Lutte contre leshumains. (...) Parce que c’est l’être humain en tant que Discriminations, constituent untel, et non en raison de certains traits de sa personne, rideau de fumée qui ne doit pasqui doit être respecté et protégé, la CNCDH émet des faire illusion. Tout d’abord, leréserves sur la multiplication de catégories de personnes principe du dépôt de ces « amendements surprises » aunécessitant une protection spécifique. Sénat, non discutés par l’Assemblée Nationale en pre-Cette segmentation de la protection des droits de l’homme mière lecture, pose problème et donne l’impression qu’ilremet en cause leur universalité et leur indivisibilité. existe une volonté de contournement d’une éventuelleFavoriser ainsi les lois de circonstance ne pourra que opposition des députés. Ensuite, sur le fond, les dangers juridiques d’atteintes aux libertés fondamentales queréduire finalement les droits et libertés de tous. De plus, s’il sont la liberté d’expression et la liberté de la presse,est indéniable que l’Etat doit assurer une protection aux subsistent. Permettre à de simples associations déclaréespersonnes vulnérables de la société, il semble que ce prin- depuis « au moins cinq ans » d’engager l’actioncipe n’a pas matière à s’appliquer en ce qui concerne l’ho- publique par des plaintes avec constitution de partiemophobie. L’affirmation du contraire consisterait à ériger civile sur des fondements juridiques aussi imprécis quel’orientation sexuelle en composante identitaire au les diffamations ou injures commises à l’encontre «même titre que l’origine ethnique, la nationalité, legenre sexuel, voire la religion, et donc à segmenter la d’une personne ou d’un groupe de personnes à raisonsociété française en communautés sexuelles, accen- de leur sexe ou de leur orientation sexuelle » me sem-tuant ainsi l’émergence de tendances communautaris- ble particulièrement dangereux et ce d’autant plus quetes en France. En outre, il n’est pas démontré que l’orien- les pénalités encourues sont lourdes. L’avis, que je par- tage absolument, émis par la Commission Nationaletation sexuelle d’une personne ou d’un groupe d’individus consultative des Droits de l’Homme est toujours d’actua-génère une vulnérabilité nécessitant une protection spéci- lité malgré le retrait du projet de loi.fique de l’Etat. » l’Action Nom : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Prénom : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . universitaire LE JOURNAL DE L’UNION NATIONALE INTER-UNIVERSITAIRE Adresse : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Code Postal : . . . . . . . . . . Ville : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Tél. : . . . . . . . . . . 8, rue de Musset Profession : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Etablissement : . . . . . . . . . . . . . . . . . . 75016 Paris ✆ 01.45.25.34.65 ❏ désire s’abonner à l’Action universitaire 38 euros (un an) fax : 01.45.25.51.33 ❏ désire souscrire un abonnement de soutien à partir de 230 euros : . . . . ❏ désire soutenir financièrement l’UNI et verse : ❏ 300 euros ❏ 500 euros ❏ 1.000 euros ❏ . . . . . . . euros Imprimé par nos soins ❏ déclare adhérer à l’UNI 35 euros (lycéens 5 euros, étudiants 10 euros, membre bienfaiteur 100 euros, cotisation de soutien à partir de 200 euros) CCP 30 075 33 Y Orléans La Source Date et signature : page 4 - L’action universitaire

×