Travailler autrement dans les territoires

724 vues

Publié le

Intervention de Jean Pouly (Administrateur du Cluster Green& Connected Cities / Gérant d'Econum) aux Rencontres Numériques 2012. Table ronde 1 - Optimiser les ressources pour mieux gérer la ville

Publié dans : Technologie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
724
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
232
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Présentation JP et Cluster
  • Avant dans les villages on allait au puit pour chercher de l’eau. Aujourd’hui elle vient au robinet. Après des siècles où l’on travaillait proche de son lieu de résidence, on s’est mis à aller au bureau. Avec la ville numérique, le travail vient chez soi. La génération Y ne recherche pas un bureau cossu dans l’hypercentre ville avec la photo du chien. Elle recherche l’hyperconnexion, la flexibilité, le bien vivre, la sociabilité.
  • Avant dans les villages on allait au puit pour chercher de l’eau. Aujourd’hui elle vient au robinet. Après des siècles où l’on travaillait proche de son lieu de résidence, on s’est mis à aller au bureau. Avec la ville numérique, le travail vient chez soi. La génération Y ne recherche pas un bureau cossu dans l’hypercentre ville avec la photo du chien. Elle recherche l’hyperconnexion, la flexibilité, le bien vivre, la sociabilité.
  • Les travailleurs "pendulaires " ou commuters , dont le lieu de travail est fixe et les déplacements répétitifs d'un jour à l'autre. Pour eux, s'arrêter dans un tiers-lieu pour des fonctions de travail voire de détente et de loisir "n'a pas de sens", raconte un interviewé. Alors, si ce n'est le travail et le loisir, quels pourraient être les avantages d'un "lieu entre" pour ces commuters ? Celui d'y trouver des services divers, tels que des commerces, des services administratifs ou encore des services à la personne. A condition que le tiers-lieu soit disponible au cours du trajet et à des horaires étendus. Plus encore, ce hub serviciel doit être réseaulogique, soit permettre de faire ses courses au début de son déplacement et de récupérer sacs et cabas à l'autre bout. Bref ! Pour les commuters , le tiers-lieu est un facilitateur du quotidien. Les travailleurs "mobiles" en Ile-de-France, dont les rendez-vous professionnels sont souvent éloignés du bureau. De fait, se rendre à son bureau entre deux rendez-vous est bien souvent perçu comme une "perte de temps". Pour mettre à profit ce "temps mort", il importe de donner aux travailleurs "mobiles" les moyens de travailler, aussi bien dans des lieux fixes situés à proximité du trajet que dans les transports-mêmes. C'est l'ambiance qui est en jeu : calme et isolation en sont les principes clefs. Si, pour les travailleurs "mobiles", l'espace de travail doit être la fonction première des tiers-lieux, d'autres services y trouvent aussi leur place, comme la restauration. Les road warriors , qui se caractérisent pas de longs déplacements à l'échelle nationale et/ou internationale. Cette catégorie de personnes évoque des tiers-lieux qui permettent à la fois de travailler et de se reposer. Comme pour les deux autres catégories, les tiers-lieux doivent se situer à proximité des lieux de transit. Qui plus est, la notion de visibilité et de repérage est essentielle. On ne veut pas perdre de temps à les chercher ! Enfin, l'ambiance n'échappe pas à leur demande. Souvent loin de leur sphère familière, se sentir chez soi dès la première seconde est un critère déterminant.
  • Key figures 23 % teleworking in USA (26 billions of teleworkers in 2010) Nice to point out: recent research pointed out that people who work with mobile devices, work 20 days more per year on average. Please talk to your employer to see if you can negotiate more holidays ;-)
  • L’infrastructure physique est nécessaire mais elle se doit d’être au service d’une intelligence embarquée. Un véritable hub de services sur-mesure. Le SMC doit intégrer des fonctions de services comme la conciergerie, la crèche, la cantine, les services publics, la desserte de courses, l’animation de conférence, etc... En pensant service & infrastructures, on imagine de nombreux scenarii : centres de congrès, hopitaux, universités, théoriquement n’importe quel lieu bien placé, en tous cas, placé sur un flux. La force de cette intelligence embarquée repose sur la force du réseau humain qui la sous-tend. C’est la force du réseau qui fait la richesse de l’appstore et sa diversité.
  • Présentation JP et Cluster
  • Travailler autrement dans les territoires

    1. 1. travailler autrement dans les territoires ➜ enjeux et perspectives des activitésmobiles, distantes et collaboratives dans la ville
    2. 2. ➜ travailler autrement : enjeu clé pour l’aménagement du territoire travailler autrement : enjeu clé pour l’aménagement du territoire 2
    3. 3. ➜ un monde où il va falloir optimiser les ressources
    4. 4. ➜ une profonde mutation vers l’économie numérique civilisation industrielle ➜ société de l’information travail ➜ e-activités usine ➜ entreprise étendue et entreprise 2.0 management horaire ➜ management par objectif télétravail ➜ travail nomade, collaboratif et agile (smart work) télécentres ➜ tiers-lieux, ecocentres, coworking génération X ➜ génération Y
    5. 5. ➜ réduire et optimiser les déplacements 14 000 Km / an 1885 € de carburant / an 5 380 € de coût réel (pour 5CV fiscal) 1 225 € de péage / an Soit un coût total de 6 605 € / an (550 € / mois) 265 h soit 33 journées de 2,3t de CO2 / an soit travail de 8 h ou encore 15 plus du quart de ce que % du temps de travail annuel émet un français par an.
    6. 6. ➜ améliorer, optimiser, économiser
    7. 7. ➜ faire du travail verbe et non plus un lieu faire du travail verbe et non plus un lieu
    8. 8. ➜ construire une ville intelligente grâce avec numérique
    9. 9. ➜ télétravail : du retard mais des collectivités qui innovent
    10. 10. ➜ beaucoup d’études prometteuses Un rapport du Centre d’Analyse Stratégique de 2009 très favorable aux développement des nouvelles formes de travail mobiles, distantes et collaboratives dans les organisations Un rapport du Conseil Général de l’Industrie, de l’Energie et des Technologies de 2010 qui pointe les opportunités pour les institutions publiques d’Etat et territoriales Une étude de 2011très optimiste sur le développement des Ecocentres / télécentres en Ile de France Un volet « Ecocentres / télécentres » dans l’appel à manifestation d’intérêt du FSI de la CDC pour les entreprises et les collectivités
    11. 11. ➜ expérimentations encourageantes mais limitées
    12. 12. ➜ des bénéfices économiques importants ➜ Diminution de frais fixes : locaux, frais de transports. Selon l’ARSEG, un poste de travail revient entre 10 000 et 20 000 € par an ➜ Gains de productivité : jusqu’à +27%, passage au management par objectifs, implication du télétravailleur, gain de temps relatif aux déplacements, renforce l’esprit d’équipe par le développement du travail collaboratif, ➜ Attractivité des talents : prix de l’immobilier, génération Y
    13. 13. ➜ des bénéfices sociaux ➜ meilleur équilibre vie professionnelle – vie privée, moins de stress ➜ taux dabsentéisme réduit de façon significative, flexibilité améliorée ➜ Intégration du handicap : maintien plus facile de lemploi des handicapés
    14. 14. ➜ des bénéfices environnementaux ➜ réduction de l’empreinte carbone des organisations ➜ dématérialisation, réduction des flux papier, ➜ Forte réduction des déplacements, dans certains cas contribution au PDE
    15. 15. ➜ passer d’une logique de bureaux 15
    16. 16. ➜ à des centres de vie et d’activités collaboratifs 16
    17. 17. ➜ beaucoup plus que des lieux de travail à distance 17
    18. 18. ➜ coworking, collaborer : travailler ensemble 18
    19. 19. ➜ tous concernés mobileroad warriors workers travailleurs «pendulaires»téléprospecteurs auto créateurs entrepreneurs d’entreprisesseniors étudiants demandeurs d’emplois
    20. 20. ➜ vers un réseau de tiers lieux connectés ?
    21. 21. ➜ un benchmark international et une guide méthodologique Guides disponibles gratuitement sous licence Creatives Commons
    22. 22. Centre de Coworking Formation, Barcamps, Séminaires, Crèche, Cantine Bio = Spectacle, Cinéma hub de services centre de viePépinières,Lieux de Création etd’Expérimentation,Fablabs. Conciergerie, conseil et domiciliation juridique
    23. 23. ➜ plusieurs défis à relever à la fois Source : Advance Demain tous nomades ! Jones Lang Lasalle Janvier 2012
    24. 24. ➜ des freins culturels pas insurmontables Source : Advance Demain tous nomades ! Jones Lang Lasalle Janvier 2012
    25. 25. ➜ pour conclure, travailler autrement dans la ville ➜ atouts > Diminution des transports pendulaires, de la pollution atmosphérique > Désengorgement des transports publics > Relocalisation de l’activité dans les territoires périphériques > Motivation et l’implication des collaborateurs, autonomie, > Optimise l’organisation du travail des salariés, gains de productivité > Augmentation du pouvoir d’achat des salariés, > Plus de flexibilité, moins de stress, réduction de l’absentéisme et des risques d’accidents du travail,
    26. 26. ➜ points de vigilance> Audit préalable nécessaire du territoire :- recensement des flux,- repérage des opportunités de lieux, de communautés potentielles,- recensement des entreprises et organismes intéressés,- croisement et analyses des données territoriales> Nécessaire politique de de sensibilisation de formation et d’accompagnement élargis> Attention particulière sur le suivi, les processus sont dans des temps longs
    27. 27. Merci de votre attention Jean Pouly Administrateur du Gérant du Cabinetjean.pouly@greenicties.com jean.pouly@econum.fr

    ×