FICHE d'ANIMATION Little Bird
Informations pratiques
Niveau de classe : CE2/CM1/CM2
Enseignant (e) :
Temps de l’action 45'...
Critiques et références
→ Outils pédagogiques :
Le "Pas à Pas" réalisé par Evelyne Aguilée, CPD Arts Visuels et Coordinatr...
La symbolique de l'oiseau au cinéma
On leur a donc attribué, comme à tous les animaux familiers à l'homme, des caractérist...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

"Little Bird" : fiche d'animation d'Alice Joyon -Animatrice Ecole et Cinéma pour les Cinoches de Ris-Orangis (secteur Evry Centre Essonne)

811 vues

Publié le

Voici la fiche d'animation autour de Little Bird rédigée par Alice Joyon, animatrice Ecole et Cinéma aux Cinoches de Ris-Orangis.

Cette fiche reprend les éléments de l'animation conduite par Alice J. auprès des élèves lorsqu'elle est intervenue autour du film de Boudwijn Koole.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
811
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
248
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

"Little Bird" : fiche d'animation d'Alice Joyon -Animatrice Ecole et Cinéma pour les Cinoches de Ris-Orangis (secteur Evry Centre Essonne)

  1. 1. FICHE d'ANIMATION Little Bird Informations pratiques Niveau de classe : CE2/CM1/CM2 Enseignant (e) : Temps de l’action 45' Lieu : Tel : Objectif Dans le cadre du dispositif «Ecole et cinéma » une animation est proposée dans l’école après la projection du film Little Bird. Il s'agit de s'assurer que les élèves ont bien compris le film. C'est l'occasion également de fournir plus généralement quelques éléments de connaissance cinématographiques (notions, culture...). Déroulement de l’action 1 – Compréhension A partir d'un extrait ( le début du film ) raconter l'histoire et comprendre les choix du réalisateur. 2- Du documentaire à la fiction Boudewijn Koole est documentariste, ce film « Little Bird » est son premier long métrage de fiction, une fiction qui tout de même emprunte du style documentaire. Qu'est-ce que le documentaire? Qu'est-ce qui crée cet effet réaliste dans Little Bird ( cadre, histoire...) ? Travail et questionnement à partir d'un extrait du film ( crise de Jojo). 3 – Notions cinématographiques A partir de photogrammes tirés du film (projetés), les élèves doivent deviner à quelles notions cinématographiques l'image fait appel : gros plan, caméra subjective, contre plongée... 4 – Débat: Grandir, la mort Le film aborde deux thématiques fortes: le passage de l'enfance à l'adolescence et la mort. Echange avec les élèves. Matériel Un ordinateur Un vidéo-projecteur Un DVD
  2. 2. Critiques et références → Outils pédagogiques : Le "Pas à Pas" réalisé par Evelyne Aguilée, CPD Arts Visuels et Coordinatrice École et Cinéma en Essonne sur Little Bird de Boudewijn Koole : ecoleetcinéma91.blogspot.com. Site de Cinéssonne (association des cinémas Art et Essai de l'Essonne) : Dossier pédagogique: http://www.atmospheres53.org/docs/dossierpedagolittlebird.pdf → http://www.lesfilmsdupreau.com/prog_detail.php?code=lib ( dossier de presse, affiche du film et pistes pédagogiques) → Kes de Ken Loach, 1969 ( Boudewijn Koole aurait été influencé par ce film en particulier) →Bande annonce http://www.youtube.com/watch?v=CeYjKnd49wk → Critiques: http://www.filmdeculte.com/cinema/film/Little-Bird-4607.html http://www.critikat.com/actualite-cine/critique/little-bird.html http://www.leblogducinema.com/critiques/dvd-little-bird/#rJG8CB3umGTp49GG.97 Ressources disponibles dans les médiathèques de l'agglomération: Nous vous proposons cette année une thématique « GRANDIR », c'est un sujet qui revient régulièrement dans les films au programme cette année. A l'aide de Sarah Aboujdid de la médiathèque Queneau, nous avons établi une première liste des ressources disponibles autour de ce thème. Si vous souhaitez vous la procurez, merci de vous adresser à votre chef d'établissement. DVD Little Bird de Boudewijn Koole, 2012 (Agora, Evry) Films avec des thématiques similaires: Les oiseaux d'Alfred Hitchcock, 1963 ( Agora, Evry), interdit au -12 ans Pierre et le loup de Suzie Templeton, 2009 (Queneau, Ris Orangis; Colette, Courcouronnes; Condorcet, Bondoufle; Camus, Evry) Katia et le crocodile de Vera Simkova et Jan Kucera ( Anunettes, Evry) Ces ressources sont susceptibles de passer d'une médiathèque à une autre. Pistes pédagogiques
  3. 3. La symbolique de l'oiseau au cinéma On leur a donc attribué, comme à tous les animaux familiers à l'homme, des caractéristiques plus ou moins anthropomorphiques suivant les espèces mais aussi d'une manière générale. L'oiseau ou ses caractéristiques associées (comme l'œuf, les plumes, les ailes ou les serres) peuvent être considérés comme symbole. Le vol de l'oiseau est naturellement porteur d'un symbole de liberté comme l'exprime le mythe grec d'Icare. Par exemple l'aigle est un symbole de majesté c'est pourquoi on le retrouve sur les armoiries de divers empires. La paix est symbolisée par la colombe de la paix. Dans Little Bird, l'oiseau peut en effet représenter la liberté. Mais il est possible d'y associer bien d'autres valeurs (l'affection, le double de Jojo, le lien avec l'au delà...). Le cinéma néerlandais Le cinéma néerlandais a une production modeste — une vingtaine de films par an en moyenne — par comparaison avec d'autres pays. Il s'est longtemps fait connaître à travers ses documentaires. La réputation de réalisateurs tels que Joris Ivens, Bert Haanstra, Paul Verhoeven ou jan de Bont n'est plus à faire. À trois reprises, des films néerlandais ont remporté un Oscar à Hollywood:L'Assaut (De Aanslag) en 1986, Antonia et ses filles (Antonia) en 1996 et Karakter. Little Bird (Kauwboy) est le premier long métrage de Boudewijn Koole, qui auparavant a produit et réalisé de nombreux projets audiovisuels sur des thématiques liées à l’enfance. Né en 1965 à Leiden, aux Pays-Bas, après des études de design à l’université de Delft, Boudewijn Koole fait ses armes dans le documentaire. De 1993 à 1995, il tourne plusieurs films pour des institutions culturelles et travaille pour la télévision hollandaise. En 1996, il signe Letters from Belfast, une série documentaire en trois volets autour de la vie des enfants en Irlande du Nord. Avec, autour et aux côtés des jeunes et des enfants, Boudewijn Koole réalisera plus d’une dizaine de films. En 1997, Caravan 2 décrit le quotidien de Seyed Afrouz (11 ans) et de ses parents en attente d’une réponse à leur demande d’asile politique. Tandis que le gouvernement prend son temps (plus de trois ans), ils vivent dans une caravane... En 1998, Boudewijn Koole réalise Gilliard, le dernier volet de Pierlala, une série documentaire. Gilliard suit un enfant handicapé qui, après une opération d’une tumeur au cerveau et après être tombé dans le coma, va renaître et réa- liser son rêve (devenir un cowboy) grâce à la présence de la caméra... Le travail de Boudewijn Koole s’inscrit dans la lignée du grand réalisateur néerlandais Johan van der Keuken qui a commencé sa carrière en 1964 avec L’Enfant aveugle ainsi que dans celle du réalisateur belge Thierry Knauff qui entre l’Afrique (Gbanga-Tita) et les enfants autistes (Seuls) pratique un cinéma documentaire organique dont les sujets ne peuvent laisser indifférents. Le documentaire Un documentaire peut être un documentaire de création, reposant sur la vision d'un auteur et proposant une lecture créatrice du réel, ou encore un documentaire de type informatif ou didactique (historique, social, animalier). Le genre documentaire étant construit à partir d'images du réel, il a été longtemps opposé au genre fiction. Une telle définition n'est toutefois pas stricte car un documentaire peut recouper certaines caractéristiques de la fiction, notamment via la reconstitution comme le docufiction ou à travers la réflexion en amont sur le sujet, construit sur un scénario élaboré. De même, le tournage d'un documentaire influe sur la réalité qu'il filme et la guide parfois, rendant donc illusoire la distance théorique entre la réalité filmée et le documentariste. Le réel, mis en scène, est avant tout la vision d'un auteur, et le cinéma documentaire devient une fiction dans laquelle les personnages jouent leur propre rôle.

×