Les etablissements dans le continuum educatif

1 115 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 115
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
552
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • {"5":"Extrait de la grille d'évaluation de l'APER.\nLa grille d'évaluation récapitule sous une forme synthétique les savoirs, savoir-faire et comportements à acquérir, pour chaque usage de l'espace routier en tant que piéton, passager et rouleur. Elle fait apparaître le cycle dans lequel ceux-ci sont travaillés, évalués puis covalidés par l'élève et le maître.\nLa page comportant la grille d'évaluation est intégrée dans le livret scolaire de l'élève. Contresignée par la directrice ou le directeur de l'école, elle est remise à la famille à la fin de l'année de CM2 et transmise, avec le dossier d'entrée en 6ème, au collège d'affectation de l'élève, afin de favoriser la continuité pédagogique et permettre la poursuite du travail engagé.\nLa grille complète est accessible par\nhttp://media.eduscol.education.fr/file/APER/43/2/APER_168432.pdf\n","6":"Le livret personnel de compétences inclut aussi au palier 3 les attestations scolaires de sécurité routière (ASSR).\nLes attestations scolaires de sécurité routière (ASSR1 et ASSR2) sont obligatoires pour tous les jeunes nés à partir du 1er janvier 1988.\nL’ASSR1, l’ASSR2 permettent de s’inscrire à la formation pratique du brevet de sécurité routière (BSR) afin de conduire un deux roues motorisé.\nL’ASSR2 est obligatoire pour s’inscrire à l’épreuve théorique du permis de conduire.\nL’épreuve de l’ASSR1 est organisée pour :\nles élèves des classes de cinquième et de niveau correspondant, des élèves d'autres classes qui atteignent l'âge de 14 ans au cours de l'année civile (au plus tard le 31 décembre de l'année de la session), les élèves ayant échoué ou ne relevant pas encore de l’ASSR2 mais désirant préparer le BSR en auto école.\nL’épreuve de l’ASSR2 est organisée pour :\nles élèves des classes de troisième et de niveau correspondant, des élèves d'autres classes qui atteignent l'âge de 16 ans au cours de l'année civile (au plus tard le 31 décembre de l'année de la session), les élèves qui suivent une formation de préapprentissage en LP ou en CFA, les élèves âgés de plus de seize ans encore scolarisés et qui n’en sont pas titulaires.\nL’ASSR1 n’est pas obligatoire pour passer l’ASSR2.\nSeuls les ministères de tutelle des établissements qui scolarisent les candidats ont autorité et légitimité pour organiser les sessions des épreuves.\nEn ce qui concerne l'Education nationale, les épreuves sont organisées sous l'autorité de l'Inspecteur d'Académie, au niveau départemental.\nLes écoles de conduite n'ont pas compétence sur ce sujet.\n","12":"Les épreuves sont réalisées par une commission nationale interministérielle (DSCR/DGESCO).\nLa base de questions est renouvelée chaque année (plus de 500 questions) et les établissements obtiennent des épreuves par téléchargement (base de plus de 400 épreuves tirées aléatoirement).\nLes ASSR ne sont pas un questionnaire de code de la route mais bien un levier pour étudier l’éducation à la sécurité routière. Les questions sont orientées sur des thématiques générales de comportement et de vulnérabilité des usagers. La notion de « mobilité citoyenne » est mise en avant.\nLa notion de « priorité » est relativisée en fonction de la dangerosité des situations.\n","19":"Le Répertoire des connaissances et des comportements des usagers de l’espace routier est à l’usage des équipes éducatives et des intervenants externes dans le cadre des CESC et des projets d’établissements.\nPublié en février 2006, suite au séminaire du 1er février 2006, Éducation à la Sécurité Routière - Enjeux et perspectives.\nLe document, remanié, rassemble les savoirs, savoir-faire et savoir-être à acquérir par les candidats lors de la préparation des ASSR et de l’ASRpour quatre types d’usagers :piéton, cycliste, cyclomotoriste,passager.\nDisponible à l'adresse:\nhttp://eduscol.education.fr/education-securite-routiere/spip.php?article1\n","14":"Plus que les épreuves elles-mêmes, c'est le travail de préparation des élèves qui donnent un véritable sens à cette éducation.\nIl s’agit d’accompagner le jeune citoyen dans sa connaissance de la règle, sa compréhension et son appropriation. Ces trois points doivent lui permettre d’acquérir les bonnes attitudes nécessaires à un partage apaisé de l’espace de circulation.\nLa situation d'examen présentée illustre parfaitement le sens de cette éducation :Il est en effet demandé au candidat, représenté à vélo, de dire à la fois:La connaissance de la règle :\n• La voiture doit me laisser passer…………..….Réponse : ALe bon comportement :• Je m’assure que la voiture me laisse passer..….Réponse : B\n","3":"Le réseau ESR sera associé à cette opération qui fera l’objet d’un prochain courrier précisant les modalités de son organisation et l’adresse du site dédié.\nL’usage du vélo est en effet l’une des dimensions de l’APER à l’école primaire et l’un des quatre grands thèmes des attestations scolaires de sécurité routière.\n","20":"Les colonnes "Que fait l'établissement" et "Que fait l'intervenant" doivent aider à faire émerger des objectifs communs lors de la rencontre de préparation de l'intervention.\nChaque partie se positionne dans son champ de compétence et apporte à l'autre la connaissance de ses apports.\nLe travail est réalisé dans le cadre d'un "cahier des charges" validé nationalement.\n","21":"Une démarche responsable face aux risques se constitue progressivement à partir des situations rencontrées dans la vie courante, l’espace routier, ou\nlors de la survenue d’un événement majeur, qu’il soit d’origine naturelle, technologique ou sanitaire. Elle doit également permettre de faciliter la mise en place de mesures de prévention et de protection quels que soient les risques auxquels chacun peut être confronté.\nL'approche pédagogique est une approche globale transférable sur chacun des risques.\nCe guide d'intervention en milieu scolaire propose des pistes pratiques. Il s'appuie sur les programmes. Il aborde les questions de développement durable.Pour l'école et le collège, il s'inscrit tout particulièrement dans les compétences 6 et 7 du socle commun.\nIl est accessible sur:\nhttp://eduscol.education.fr/cid54830/-eduquer-a-la-responsabilite-face-aux-risques.html\n"}
  • Les etablissements dans le continuum educatif

    1. 1. Les établissements et le continuum éducatif Direction générale de l’enseignement scolaire – DGESCO B3-1 1
    2. 2. Direction générale de l’enseignement scolaire – DGESCO B3-1 2
    3. 3. Du 2 au 6 juin 2014 http://eduscol.education.fr/journee-du-velo Des mails d’information automatiques aux correspondants départementaux et aux coordinateurs en DDT pour aider les projets. Direction générale de l’enseignement scolaire – DGESCO B3-1 3
    4. 4. ECOLE à l’école, elles sont réalisées sur la base de la circulaire n° 2002-229 du 25 octobre 2002 qui définit le référentiel de compétences de l’APER A noter : les opérations des partenaires doivent s’intégrer dans l’APER et non remplacer l’APER. Direction générale de l’enseignement scolaire – DGESCO B3-1 4
    5. 5. Items APER. Direction générale de l’enseignement scolaire – DGESCO B3-1 5
    6. 6. Les Assr : COLLEGE / LYCEE / CFA (ASR)… Direction générale de l’enseignement scolaire – DGESCO B3-1 6
    7. 7. L’ASSR : déroulement (mise à jour en 2013-14) Pas de changement dans l’organisation • Téléchargement des épreuves par chaque établissement • Epreuves entre début janvier et fin mai • Epreuves différentes (tirage aléatoire) pour chaque établissement, mais passation collective (par classes) • Grilles papier ou boitiers (http://eduscol.education.fr/education-securiteroutiere/boitiers) • Correction détaillée disponible pour chaque question Direction générale de l’enseignement scolaire – DGESCO B3-1
    8. 8. Les ASSR : catégories d’usagers et thèmes • • • Catégories d’usagers : piétons, cyclistes, cyclomotoristes, passagers, autres Répartition par thèmes : - circulation - équipements - passagers - règles - santé - vitesse - intersections • • 150 nouvelles questions depuis 2010 (à jour, nouveaux thèmes) •
    9. 9. RAPPEL IMPORTANT : les ASSR ne sont pas une fin mais un levier pour faire de l’éducation à la sécurité routière. C’est un atout pour travailler des notions de citoyenneté et améliorer le climat scolaire en partageant des connaissances et des pratiques régulières. Les ASSR reposent sur les étapes et les règles suivantes : • une préparation des élèves qui peut être menée grâce à des actions d’ESR conduites dans les établissements, un traitement des questions de sécurité routière dans les enseignements disciplinaires, l’utilisation de la plateforme dédiée, • une passation des épreuves qui respecte les règles applicables aux examens et effectuée sous la surveillance d’un membre de la communauté éducative, • une correction des épreuves avec les élèves qui doit être un moment pédagogique de réflexion collective (les enseignants disposent d’un diaporama détaillé en appui), Direction générale de l’enseignement scolaire – DGESCO B3-1 9
    10. 10. Préparer les ASSR http://preparer-assr.education-securite-routiere.fr/
    11. 11. Préparer les ASSR http://preparer-assr.education-securite-routiere.fr/
    12. 12. Plaquette « comprendre les ASSR » http://eduscol.education.fr/education-securite-routi Continuum éducatif 12
    13. 13. Corriger avec les élèves
    14. 14. Le sens des Assr: • La voiture doit me laisser passer …………..….Réponse : A • Situation d'examen: Je suis à vélo. • Je m’assure que la voiture me laisse passer ..............................….Réponse : B
    15. 15. RAPPEL IMPORTANT • une saisie des attestations par l’établissement dans la base SIECLE • une remontée académique des résultats qui s’effectue grâce aux coordinateurs académiques • une information qui doit être délivrée par les chefs d’établissements aux élèves et aux parents sur l’indispensable conservation des attestations, ces documents étant nécessaires pour s’inscrire à toute formation à la conduite d’un engin motorisé, • une obligation d’archivage des résultats (fichier liste annuelle des admis) qui s’applique aux établissements organisateurs des passations. Enfin, il est nécessaire de rappeler que les chefs d’établissements doivent délivrer un duplicata de l’ASSR1 ou de l’ASSR2 à tous ceux qui ont présenté l’épreuve dans leur établissement et qui en font la demande écrite. • Direction générale de l’enseignement scolaire – DGESCO B3-1 15
    16. 16. LES ACTIONS DE SENSIBILISATION DANS LES LYCEES des actions d’ESR doivent être désormais généralisées à l’ensemble des lycées et formations par apprentissage en EPLE de toutes les académies. Direction générale de l’enseignement scolaire – DGESCO B3-1 16
    17. 17. LES ACTIONS DE SENSIBILISATION DANS LES LYCEES Thématiques - Vitesse - Alcool / drogues (à relier aux actions contre les addictions de la MILDT) - Deux roues motorisés - Information sur le permis et notamment la conduite accompagnée (AAC) Direction générale de l’enseignement scolaire – DGESCO B3-1 17
    18. 18. LES ACTIONS DE SENSIBILISATION DANS LES LYCEES L’étude PERLE : http:// eduscol.education.fr/education-securite-routiere/pe Il faut poursuivre les efforts Direction générale de l’enseignement scolaire – DGESCO B3-1 18
    19. 19. Le répertoire des comportements. 19/01/12 19
    20. 20. Comment ça 19/01/12 20 ?
    21. 21. Le guide d'intervention en milieu scolaire. 19/01/12 21
    22. 22. Des informations régulières à retrouver sur http://eduscol.education.fr/education-securite-routiere/ Direction générale de l’enseignement scolaire – DGESCO B3-1 22

    ×