Avec le Haut Patronage du Ministère de la Santé , de la Jeunesse, des Sports et de la Vie Associative MALADIE CHRONIQUE SA...
16H15 17H00 MICI  (Maladies Inflammatoires Chroniques de I’Intestin) INTERVENANTS Table ronde 45 min Pr. Bruno BONAZ Clini...
Stress et MICI <ul><li>Pr Bruno Bonaz </li></ul><ul><li>Clinique Universitaire d’Hépato-Gastroentérologie et Stress et Int...
Nerfs Vagues Stress <ul><li>   Intestin Irritable  </li></ul><ul><li>(SII) </li></ul><ul><ul><li>Motricité </li></ul></ul...
<ul><li>Aggravation d’une colite expérimentale par le stress  </li></ul><ul><li>Réinduction par le stress d’une colite exp...
<ul><li>Fréquemment rapporté par les patients  </li></ul><ul><li>Difficultés d’isoler le facteur stress </li></ul><ul><li>...
Stress : difficultés en pratique clinique <ul><li>MICI    Stress </li></ul><ul><li>Retentissement sur les symptômes : maj...
Stress et MICI <ul><li>Prise en charge multi-disciplinaire  </li></ul><ul><li>Relation médecin-malade </li></ul><ul><li>In...
Pourquoi  et  comment  prendre ses traitements dans une MICI? Dr Nicolas Mathieu Clinique d’HGE CHU Grenoble MICI Dr. Nico...
1. Une MICI: <ul><li>Maladie </li></ul><ul><li>CHRONIQUE </li></ul>MICI Dr. Nicolas MATHIEU
2.EVOLUTION CROHN <ul><li>Après une 1 ère  poussée: </li></ul><ul><ul><li>50% quiescents </li></ul></ul><ul><ul><li>40%  c...
RISQUES (Crohn) <ul><li>chirurgien 9 fois sur 10  dans l’histoire de la maladie. </li></ul><ul><ul><li>réopéré  dans 30% d...
3.EVOLUTION RCH <ul><li>Tendance à l’ extinction  avec le temps MAIS: </li></ul><ul><ul><li>Capricieuse! </li></ul></ul><u...
1. CONSULTATIONS! <ul><li>Moment privilégié où </li></ul><ul><li>On ne fait pas que renouveler les ordonnances: </li></ul>...
2.En stoppant <ul><li>le TABAC! (Crohn)   </li></ul><ul><ul><li>Efficacité idem Imurel! </li></ul></ul><ul><ul><li>Moins d...
3.« en prenant bien le traitement !!!!!! » <ul><li>Observance, compliance… 30% </li></ul><ul><li>Education thérapeutique  ...
CONCLUSION <ul><li>La prise  régulière  et  scrupuleuse  des traitements nécessaire (efficacité) </li></ul><ul><li>Relatio...
MICI et qualité de vie Dr Benoît BOHN Gastro-entérologue Espace Médical Mounier GRENOBLE MICI Dr. Benoît BOHN
<ul><li>Navigation sur Internet et visites des forums de discussion : constatation désarroi patients </li></ul><ul><li>Qua...
<ul><li>Les différents index de mesure de l’activité clinique des MICI n’apprécient pas : </li></ul><ul><ul><ul><li>Le véc...
<ul><li>Plus de la moitié des patients considèrent que la maladie modifie leur vie quotidienne en raison : </li></ul><ul><...
<ul><li>MICI ont un impact négatif sur la qualité de vie (Qdv) des patients </li></ul><ul><li>Quelque soit la durée évolut...
<ul><li>Qdv idem MICI en rémission / population générale </li></ul><ul><li>Facteur prédictif le + important  de l’altérati...
AMELIORATION DE LA QUALITE DE VIE <ul><li>Prise en charge médico-sociale </li></ul><ul><li>Dialogue avec médecin traitant ...
LES MALADIES INFLAMMATOIRES CHRONIQUES DE L’INTESTIN DIFFICULTÉS DANS LA VIE QUOTIDIENNE ET CONSÉQUENCES DANS LA VIE PROFE...
L’approche psychologique des MICI peut  être menée selon  différentes perspectives théoriques indépendantes ou croisées......
elle peut s’inscrire aussi dans d’autres perspectives, plus centrées sur le  patient et plus concrètes, à partir des remar...
Les sentiments les plus couramment éprouvés par les  patients  dans ces circonstances sont les suivants...  <ul><li>des se...
Avec les tendances ou réactions induites...  <ul><li>Désarroi et démission devant la somme des obstacles qui se présentent...
Face auxquelles l’approche psychologique veillera à...  <ul><li>partir des spécificités d’expression et des formes personn...
en travaillant avec les principes suivants : <ul><li>être respectueux des personnes en souffrance ou en difficulté en se t...
Merci de votre attention... Jean-Marie Barthélémy Professeur de Psychopathologie  et Psychologie Clinique Université de Sa...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

ELAN REV Forum 2008 S2 MICI

1 262 vues

Publié le

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 262
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

ELAN REV Forum 2008 S2 MICI

  1. 1. Avec le Haut Patronage du Ministère de la Santé , de la Jeunesse, des Sports et de la Vie Associative MALADIE CHRONIQUE SANTE VIE PROFESSIONNELLE Samedi 20 septembre 2008 De 12h00 à 20h00 Présentations médicales et scientifiques Réflexions et échanges pluridisciplinaires Créativité et innovation, solutions adaptées Cancers Digestifs Cancer du Sein Infarctus du Myocarde Maladies Inflammatoires Chroniques de I’Intestin (MICI) Parrain : Pr. Denis CASTAING Présidents d’Honneur : Pr. Michel BOLLA Pr. Régis DE GAUDEMARIS
  2. 2. 16H15 17H00 MICI (Maladies Inflammatoires Chroniques de I’Intestin) INTERVENANTS Table ronde 45 min Pr. Bruno BONAZ Clinique Universitaire d’ Hépato - Gastroentérologie, CHU Grenoble <ul><li>Difficultés dans la vie quotidienne et conséquences dans la vie professionnelle </li></ul>MODERATEUR Dr. Nicolas MATHIEU Clinique Universitaire d’ Hépato - Gastroentérologie, CHU Grenoble Dr. Benoit BOHN Gastroentérologie, Grenoble Pr. Jean-Marie BARTHELEMY Professeur de Psychologie, Université de Savoie
  3. 3. Stress et MICI <ul><li>Pr Bruno Bonaz </li></ul><ul><li>Clinique Universitaire d’Hépato-Gastroentérologie et Stress et Interactions Neuro-Digestives, Grenoble Institut des Neurosciences (GIN, Centre de Recherche INSERM U836-UJF-CEA-CHU), CHU de Grenoble. </li></ul>MICI Pr. Bruno BONAZ
  4. 4. Nerfs Vagues Stress <ul><li> Intestin Irritable </li></ul><ul><li>(SII) </li></ul><ul><ul><li>Motricité </li></ul></ul><ul><ul><li>Hypersensibilité viscérale </li></ul></ul><ul><ul><li>Inflammation/Infection </li></ul></ul><ul><ul><li>Bio-Psycho-Social </li></ul></ul><ul><li>Maladies Inflammatoires </li></ul><ul><li>Chroniques de l’Intestin </li></ul><ul><li>(MICI) </li></ul><ul><ul><li>Génétique </li></ul></ul><ul><ul><li>Environnement (stress) </li></ul></ul><ul><ul><li>Système Immun (TNF  ) </li></ul></ul>CRF CRF Nerfs Sympatiques MICI Pr. Bruno BONAZ
  5. 5. <ul><li>Aggravation d’une colite expérimentale par le stress </li></ul><ul><li>Réinduction par le stress d’une colite expérimentale guérie </li></ul><ul><li>Stress  augmente la perméabilité intestinale </li></ul><ul><li>Modifications mimées par le CRF (neuromédiateur stress) </li></ul><ul><li>Stress de séparation maternelle néo-natale et sensibilité à une colite expérimentale </li></ul><ul><li>Rôle anti-inflammatoire du nerf vague </li></ul>Stress et MICI Données expérimentales MICI Pr. Bruno BONAZ
  6. 6. <ul><li>Fréquemment rapporté par les patients </li></ul><ul><li>Difficultés d’isoler le facteur stress </li></ul><ul><li>Tenir compte de l’adaptation au stress (&quot;coping&quot;) </li></ul><ul><li>Effet placebo et MICI (30-50% d’effet) </li></ul><ul><li>Etudes initiales basées sur événements de vie : limites </li></ul><ul><li>Etudes récentes tenant compte des paramètres inflammatoires  rôle favorisant du stress </li></ul>Stress et MICI Données cliniques MICI Pr. Bruno BONAZ
  7. 7. Stress : difficultés en pratique clinique <ul><li>MICI  Stress </li></ul><ul><li>Retentissement sur les symptômes : majoration </li></ul><ul><ul><li>Augmente la douleur et la diarrhée et baisse l’appréciation de l’état général </li></ul></ul><ul><li>Erreurs diagnostiques donc thérapeutiques : </li></ul><ul><ul><li>Surestimation des indices d’activités de la maladie </li></ul></ul><ul><ul><li>Evolution des MICI vers un syndrome de l’intestin irritable (SII) </li></ul></ul><ul><li>Stress et sexualité </li></ul><ul><li>Stress et entourage familial </li></ul><ul><li>Stress et automédication-observance </li></ul><ul><li>Stress et travail </li></ul><ul><li> Retentissement sur la qualité de vie </li></ul>MICI Pr. Bruno BONAZ
  8. 8. Stress et MICI <ul><li>Prise en charge multi-disciplinaire </li></ul><ul><li>Relation médecin-malade </li></ul><ul><li>Information/Education patient </li></ul><ul><li>Prise en charge psychologique </li></ul><ul><li>Traitements &quot; anti-stress &quot; : </li></ul><ul><ul><li>relaxation, hypnose …. </li></ul></ul><ul><ul><li>anti-CRF : avenir?? </li></ul></ul><ul><li>Toujours tenir compte de la composante stress dans la prise en charge globale de ces patients </li></ul>MICI Pr. Bruno BONAZ
  9. 9. Pourquoi et comment prendre ses traitements dans une MICI? Dr Nicolas Mathieu Clinique d’HGE CHU Grenoble MICI Dr. Nicolas MATHIEU
  10. 10. 1. Une MICI: <ul><li>Maladie </li></ul><ul><li>CHRONIQUE </li></ul>MICI Dr. Nicolas MATHIEU
  11. 11. 2.EVOLUTION CROHN <ul><li>Après une 1 ère poussée: </li></ul><ul><ul><li>50% quiescents </li></ul></ul><ul><ul><li>40% chroniques actifs </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Retentissement Qualité de vie </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Asthénie </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>Poussée (inflammation) </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>Les saignements (anémie) </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>dénutrition </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><li>10% graves </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Occlusion </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Perforation, fistule, abcès </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Dénutrition </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><ul><li>Cosnes J et al. Inflamm Bowel Dis. 2002;8:244 </li></ul></ul></ul></ul></ul>MICI Dr. Nicolas MATHIEU
  12. 12. RISQUES (Crohn) <ul><li>chirurgien 9 fois sur 10 dans l’histoire de la maladie. </li></ul><ul><ul><li>réopéré dans 30% des cas. </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Louis et al, Gut 2001 </li></ul></ul></ul><ul><li>localisations anales et périnéales dans la moitié des cas dans l’évolution. </li></ul><ul><ul><ul><li>Kelly et al. J Clin Gastroenterol 1989;11: 193 </li></ul></ul></ul>MICI Dr. Nicolas MATHIEU
  13. 13. 3.EVOLUTION RCH <ul><li>Tendance à l’ extinction avec le temps MAIS: </li></ul><ul><ul><li>Capricieuse! </li></ul></ul><ul><ul><li>Imprévisible! </li></ul></ul><ul><li>chirurgien 4 fois sur 10 dans l’histoire de la maladie. </li></ul><ul><ul><ul><ul><li>Langholz et al. Gastroenterology 1992;103:1444 </li></ul></ul></ul></ul><ul><li>risque cancer (pancolite): </li></ul><ul><ul><ul><ul><li>Eaden, gut 2001, Rutter Gastro 2006 </li></ul></ul></ul></ul>MICI Dr. Nicolas MATHIEU
  14. 14. 1. CONSULTATIONS! <ul><li>Moment privilégié où </li></ul><ul><li>On ne fait pas que renouveler les ordonnances: </li></ul><ul><ul><li>news </li></ul></ul><ul><ul><li>essais </li></ul></ul><ul><ul><li>On ré insiste sur la notion de: </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Traitement d’attaque </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Traitement d’entretien </li></ul></ul></ul>MICI Dr. Nicolas MATHIEU
  15. 15. 2.En stoppant <ul><li>le TABAC! (Crohn) </li></ul><ul><ul><li>Efficacité idem Imurel! </li></ul></ul><ul><ul><li>Moins de complications, d’hospitalisations, de chirurgies! </li></ul></ul><ul><ul><li>Plus d’efficacité des autres traitements prescrits! </li></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>Picco et al. Am J Gastro 2003 </li></ul></ul></ul></ul><ul><li>Les AINS (MICI)! </li></ul>MICI Dr. Nicolas MATHIEU
  16. 16. 3.« en prenant bien le traitement !!!!!! » <ul><li>Observance, compliance… 30% </li></ul><ul><li>Education thérapeutique (dépliants, livrets) ‏ </li></ul><ul><ul><li>25% vont « mieux » prendre le traitement </li></ul></ul><ul><ul><li>Éducation après la consultation renforcée (IDE) </li></ul></ul><ul><ul><ul><ul><ul><li>Waters, Can J Gastroenterol 2005, 235-44 . </li></ul></ul></ul></ul></ul><ul><ul><li>Relation de confiance médecin-malade </li></ul></ul><ul><ul><ul><ul><ul><li>Cerveny Inflamm Bowel Dis 2007, 13:1244-9. </li></ul></ul></ul></ul></ul>MICI Dr. Nicolas MATHIEU
  17. 17. CONCLUSION <ul><li>La prise régulière et scrupuleuse des traitements nécessaire (efficacité) </li></ul><ul><li>Relation de confiance médecin-malade </li></ul>MICI Dr. Nicolas MATHIEU
  18. 18. MICI et qualité de vie Dr Benoît BOHN Gastro-entérologue Espace Médical Mounier GRENOBLE MICI Dr. Benoît BOHN
  19. 19. <ul><li>Navigation sur Internet et visites des forums de discussion : constatation désarroi patients </li></ul><ul><li>Qualité de vie : aspect très personnel qui n’est pas le mieux connu </li></ul><ul><li>MICI : </li></ul><ul><ul><li>Maladie de tous les jours </li></ul></ul><ul><ul><li>Affecte souvent des sujets jeunes </li></ul></ul><ul><ul><li>Parfois invalidante </li></ul></ul><ul><ul><li>Susceptible de retentir sur tous les aspects de la vie quotidienne </li></ul></ul>MICI Dr. Benoît BOHN
  20. 20. <ul><li>Les différents index de mesure de l’activité clinique des MICI n’apprécient pas : </li></ul><ul><ul><ul><li>Le vécu des symptômes </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>La capacité à travailler normalement </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Les fonctions émotionnelles et sociales </li></ul></ul></ul><ul><li>Recours aux échelles de qualités de vie permet : </li></ul><ul><ul><li>Aux médecins d’appréhender le patient dans sa globalité </li></ul></ul><ul><ul><li>Évaluation médico-économique des stratégies médicales reconnues </li></ul></ul><ul><ul><li>De prendre en compte le jugement du patient sur les résultats obtenus (utilité) </li></ul></ul>MICI Dr. Benoît BOHN
  21. 21. <ul><li>Plus de la moitié des patients considèrent que la maladie modifie leur vie quotidienne en raison : </li></ul><ul><ul><li>des symptômes gastro-intestinaux </li></ul></ul><ul><ul><li>signes systémiques ( fatigue, sensation de mal être …) </li></ul></ul><ul><ul><li>répercussion psychologique </li></ul></ul><ul><ul><li>problèmes sociaux </li></ul></ul>MICI Dr. Benoît BOHN
  22. 22. <ul><li>MICI ont un impact négatif sur la qualité de vie (Qdv) des patients </li></ul><ul><li>Quelque soit la durée évolution de la maladie </li></ul><ul><li>+ marqué pour MC que RCUH </li></ul><ul><li>Etude espagnole basée sur IBDQ : relation inverse entre le niveau de qualité de vie et celui de la sévérité de la maladie </li></ul>MICI Dr. Benoît BOHN
  23. 23. <ul><li>Qdv idem MICI en rémission / population générale </li></ul><ul><li>Facteur prédictif le + important de l’altération de la Qdv : sévérité de la maladie </li></ul><ul><li>Qdv patient altérée par incapacité de travail générée par la maladie </li></ul><ul><li>Corrélation négative entre score de mesure de la fatigue et celui mesure Qdv ( IBDQ) </li></ul><ul><li>Soutien social spécifique permet améliorer les aspects émotionnels de la Qdv </li></ul>MICI Dr. Benoît BOHN
  24. 24. AMELIORATION DE LA QUALITE DE VIE <ul><li>Prise en charge médico-sociale </li></ul><ul><li>Dialogue avec médecin traitant et médecins spécialistes </li></ul><ul><li>Aménagement plus souvent temporaire du temps de travail ( possibilité facilité de reclassement / minorité de patients) </li></ul><ul><li>Développement et utilisation de nouvelles thérapeutiques </li></ul>MICI Dr. Benoît BOHN
  25. 25. LES MALADIES INFLAMMATOIRES CHRONIQUES DE L’INTESTIN DIFFICULTÉS DANS LA VIE QUOTIDIENNE ET CONSÉQUENCES DANS LA VIE PROFESSIONNELLE :  LA DIMENSION PSYCHOLOGIQUE MICI (approche psychologique) Jean-Marie BARTHELEMY
  26. 26. L’approche psychologique des MICI peut être menée selon différentes perspectives théoriques indépendantes ou croisées...    <ul><li>Par la mise en relation entre une personnalité particulière et une propension à l’émergence et au développement des MICI </li></ul><ul><li>Par un accent mis sur un mode de sensibilité et de réceptivité individuelles - à la douleur, au stress, à l’émotion, à la résonance affective, à la réactivité viscérale - avec une tendance à sa traduction ou son inscription somatique </li></ul><ul><li>Par une focalisation sur les significations symboliques attribuées habituellement à la région intestinale, au ventre ou plus largement à toute la sphère digestive </li></ul><ul><li>Par un intér êt pour les correspondances entre le système nerveux central et le système digestif. </li></ul><ul><li>Par une insistance plus générale sur les déterminismes à double sens entre les manifestations corporelles et psychiques </li></ul>MICI (approche psychologique) Jean-Marie BARTHELEMY
  27. 27. elle peut s’inscrire aussi dans d’autres perspectives, plus centrées sur le patient et plus concrètes, à partir des remarques de base suivantes...  <ul><li>Toute atteinte organique engendre un vaste cortège de retentissements psychologiques indéniables, dont les limites floues, instables, variables, dépendantes des contextes individuels et relationnels, s’avèrent spécifiques et difficiles sinon impossibles à circonscrire  </li></ul><ul><li>Un désordre somatique, avec sa douleur éventuellement liée, est toujours en rapport avec une souffrance psychique associée qui aboutit au minimum à une déstabilisation voire à une redéfinition des fondements psychologiques de la personne et de la personnalité  </li></ul><ul><li>La maladie chronique affecte de façon durable les rapports de chaque personne avec son histoire individuelle et le vécu du déroulement de sa propre existence dans ses rapports avec l’entourage </li></ul>MICI (approche psychologique) Jean-Marie BARTHELEMY
  28. 28. Les sentiments les plus couramment éprouvés par les patients dans ces circonstances sont les suivants...  <ul><li>des sentiments m êlés d’injustice et de malédiction :  «  Pourquoi cela m’arrive à moi plut ôt qu’à un autre ?  » </li></ul><ul><li>des sentiments de  culpabilité :  «  Qu’ai-je donc fait pour mériter cela ?   » </li></ul><ul><li>le sentiment douloureux d’une différence, où la personne n’appara ît guère à son avantage:  «   Pourquoi suis-je différent des autres, pourquoi ne puis-je avoir une vie comme tous les autres ? » </li></ul><ul><li>Le sentiment d’une baisse ou même d’une perte totale de ses capacités antérieures </li></ul><ul><li>Le sentiment de gêner ou de déranger autrui -famille, amis, corps médical, administratif, professionnel- avec un ressassement des mêmes difficultés rencontrées, des démarches à entreprendre, à effectuer et à toujours reprendre </li></ul>MICI (approche psychologique) Jean-Marie BARTHELEMY
  29. 29. Avec les tendances ou réactions induites...  <ul><li>Désarroi et démission devant la somme des obstacles qui se présentent </li></ul><ul><li>Propension à l’isolement, au repli sur soi et au retrait social avec une impression de vivre de façon décalée vis-à-vis des autres </li></ul><ul><li>Crainte de ne pouvoir affronter ses responsabilités familiales, professionnelles et sociales </li></ul><ul><li>Repli sur soi, préservation des souffrances pour soi-même par pudeur, par peur de ne pouvoir l’expliquer à autrui ou de n’être pas compris de lui </li></ul><ul><li>Perte d’estime de soi, par comparaison et référence à autrui d’une part, et à soi-même d’autre part dans la période précédant la survenue de la maladie </li></ul><ul><li>Réévaluation à la baisse de ses prétentions, attentes et aspirations à l’égard de sa propre existence </li></ul><ul><li>Impression d’une condamnation sans appel et définitive </li></ul>MICI (approche psychologique) Jean-Marie BARTHELEMY
  30. 30. Face auxquelles l’approche psychologique veillera à...  <ul><li>partir des spécificités d’expression et des formes personnelles de réceptivité à la douleur et à la maladie pour le suivi du patient. </li></ul><ul><li>prendre en considération les facteurs d'environnement liés aux conditions d'existence ainsi que la sensibilité individuelle aux facteurs de stress avec pour objectif une réduction des symptômes présentés ou un changement dans leurs modalités de représentation </li></ul><ul><li>intégrer le patient au processus de soin en l’impliquant pleinement à son suivi dans un rôle actif dont il devient partie prenante sans le réduire au r ôle de simple objet médicalisé </li></ul><ul><li>sensibiliser l’entourage familial, professionnel et médical aux particularités de ces troubles en favorisant les rencontres et échanges entre ces différents partenaires d’un parcours de soin partagé où chacun ressente le besoin et ait envie d’apporter sa contribution à travers sa place, son rôle et ses compétences singulières respectées </li></ul>MICI (approche psychologique) Jean-Marie BARTHELEMY
  31. 31. en travaillant avec les principes suivants : <ul><li>être respectueux des personnes en souffrance ou en difficulté en se tenant au plus près de leurs attentes individuelles </li></ul><ul><li>établir et maintenir, autant que nécessaire, une relation personnalisée et individualisée avec un interlocuteur unique et permanent, bien au fait de l’histoire du patient et des troubles présentés </li></ul><ul><li>favoriser, maintenir et renforcer un lien de meilleure compréhension et une articulation mutuellement confiantes entre l’approche médicale des symptômes et l’approche psychologique des personnalités sur lesquels il ont pris naissance </li></ul><ul><li>prendre en compte, dans le processus de soin, la coloration et la résonance de chaque personnalité découverte au cours du suivi psychologique ainsi que le rythme spécifique de sa propre évolution </li></ul>MICI (approche psychologique) Jean-Marie BARTHELEMY
  32. 32. Merci de votre attention... Jean-Marie Barthélémy Professeur de Psychopathologie et Psychologie Clinique Université de Savoie BP 1104 - 73011 CHAMBERY CEDEX Tél.  04 79 75 83 21 (boîte vocale) MICI (approche psychologique) Jean-Marie BARTHELEMY

×