état des lieux des besoins en matière 
d’accès à la prévention et à la prise en 
charge pour les populations 
migrantes 
a...
plus de 550 000 km2 
Environ 200 000 hab. dont 10 pourcent d’ 
étrangers 
Grand brassage de populations: 
• 48 wilaya/49 N...
Prévention : DSP 
Dépistage : CDV 
Prise en charge : CDR
Grande campagne de sensibilisation : 
• Pour les jeunes : ( lycées, faculté) 
• A la population générale : Radio ( en arab...
Centre de dépistage volontaire 
Totalement gratuit et anonyme 
Mais ……….
IL en existe que 2 (Tamanrasset et Ain 
Salah) donc grand problème d’ 
éloignement 
Absence de médecin , ce qui en résulte...
Avant 2003 , tous vers Alger 
Depuis 2003 : hôpital du jour fonctionnel 
Dédié uniquement au suivi des patients HIV 
Assur...
Ne prend pas en charge les enfants (toujours 
évacués vers Alger) 
Problème de prophylaxie primaires et 
secondaires des i...
De janvier 2003 a décembre 2012 
Comptant tous les consultants soit 355 
patients 
Sur les 355 patients…….
261 
94 
algeriens 
etrangers
43 
51 
femmes 
hommes
25 
20 
15 
10 
5 
0 
moins de 
20 
20-29 30-39 40-49 sup a 50
Sans compter les nouveaux nés 
Le plus jeune : 10 ans 
Le plus âgé :82 ans 
Moyenne d’ âge : 34,7 ans 
Tranche d’ âge la p...
6 
39 49 
mali 
autres 
niger
Domination totale du Mali et du Niger cela 
pourrait s’expliquer par: 
• Proximité géographique et culturelle. 
• Langues ...
La lutte contre le VIH chez les populations 
migrantes est entravée par plusieurs 
obstacles.
Méconnaissance des réseaux de dépistage et 
de soins 
Etat de santé secondaire par rapport a la 
priorité économique 
Prob...
Absence de médiateurs formés et informés 
(leaders) 
Problèmes de langue 
• Touarègue et ses dialectes (tamahaq , tamasheq...
Diagnostic: CD4 ,CV 
traitement : IO ( Trimetoprime , 
Fluconazole ,Ganciclovir) 
Prévention 
• préservatifs ( région cons...
Absence de microbiologistes 
Médecins généralistes formés (CES) 
Médiateurs de santé publique
Livret de lexique médical 
Adapter l’information sans tomber dans le 
culturalisme 
Tenir compte des références culturelle...
Au traitement 
A l’ Europe 
Au refoulement
VIH /SIDA chez les migrants a Tamanrasset (Algérie)
VIH /SIDA chez les migrants a Tamanrasset (Algérie)
VIH /SIDA chez les migrants a Tamanrasset (Algérie)
VIH /SIDA chez les migrants a Tamanrasset (Algérie)
VIH /SIDA chez les migrants a Tamanrasset (Algérie)
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

VIH /SIDA chez les migrants a Tamanrasset (Algérie)

547 vues

Publié le

Etat des lieux et difficulté de prise en charge des malades VIH/SIDA a Tamanrasset sud de l'Algérie

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
547
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Plus d’un ¼ des consultants
  • Sexe ratio 1,18
  • Les ressortissants des pays frontaliers dominent le nombre des consultants , pour des raisons de proximité evidemment
  • VIH /SIDA chez les migrants a Tamanrasset (Algérie)

    1. 1. état des lieux des besoins en matière d’accès à la prévention et à la prise en charge pour les populations migrantes a TAMANRASSET
    2. 2. plus de 550 000 km2 Environ 200 000 hab. dont 10 pourcent d’ étrangers Grand brassage de populations: • 48 wilaya/49 Nationalités • Langues parlées : arabe , français , touareg ,hawsa ,bambara …..etc. Grand mouvement des population ( troc, pâturages) Seul centre de référence de lutte anti VIH dans le sud. Contexte politique actuel
    3. 3. Prévention : DSP Dépistage : CDV Prise en charge : CDR
    4. 4. Grande campagne de sensibilisation : • Pour les jeunes : ( lycées, faculté) • A la population générale : Radio ( en arabe et en tamahaq ) Journée de formation continue : adressée aux médecins généralistes qui couvrent les régions éloignées : • Ain guezzam : 450 km • Ten Zaouatin : 550 km • Ain salah : 700 km
    5. 5. Centre de dépistage volontaire Totalement gratuit et anonyme Mais ……….
    6. 6. IL en existe que 2 (Tamanrasset et Ain Salah) donc grand problème d’ éloignement Absence de médecin , ce qui en résulte : • Pas un centre médical mais plutôt un laboratoire • Pas de respect de la période de séroconversion • Pas de prise en charge des IST • Pas vraiment volontaire ( bilans ; prénuptial, de grossesse , préopératoire)
    7. 7. Avant 2003 , tous vers Alger Depuis 2003 : hôpital du jour fonctionnel Dédié uniquement au suivi des patients HIV Assure: • Consultations médicales et d’observance. • Prélèvements biologiques ( standard , CD4 , CV) • Dispensation du traitement (ARV et des IO) Prise en charge universelle et totalement gratuite ( algériens et migrants )
    8. 8. Ne prend pas en charge les enfants (toujours évacués vers Alger) Problème de prophylaxie primaires et secondaires des infections opportunistes ( trimetoprime ,ganciclovir , fluconazole …..) Absence de préservatifs ,et de lait artificiel Et vu les difficultés économiques des patients migrants cela pose un gros gros problème.
    9. 9. De janvier 2003 a décembre 2012 Comptant tous les consultants soit 355 patients Sur les 355 patients…….
    10. 10. 261 94 algeriens etrangers
    11. 11. 43 51 femmes hommes
    12. 12. 25 20 15 10 5 0 moins de 20 20-29 30-39 40-49 sup a 50
    13. 13. Sans compter les nouveaux nés Le plus jeune : 10 ans Le plus âgé :82 ans Moyenne d’ âge : 34,7 ans Tranche d’ âge la plus représentée : 20-49 ans • En pleine activité génitale • L’ âge de la migration
    14. 14. 6 39 49 mali autres niger
    15. 15. Domination totale du Mali et du Niger cela pourrait s’expliquer par: • Proximité géographique et culturelle. • Langues en commun : français , tamahaq • Personnes installées en Algérie ou qui font l’aller retour Autres pays : essentiellement francophones ( Cameroun, Sénégal ,Tchad ,Congo , Benin) Personnes issus des pays anglophones et lusitanophones inexistants ( problème de communication , le plus souvent en transit )
    16. 16. La lutte contre le VIH chez les populations migrantes est entravée par plusieurs obstacles.
    17. 17. Méconnaissance des réseaux de dépistage et de soins Etat de santé secondaire par rapport a la priorité économique Problèmes juridiques ( clandestinité ,titre de séjour) Communautés hétérogènes Risque de stigmatisation émigration sida Donc problème d’observance Sur Les 94 patients migrants :47 Perdus de vue!!!!!!!!!!!! Surtout dans le contexte politique actuel.
    18. 18. Absence de médiateurs formés et informés (leaders) Problèmes de langue • Touarègue et ses dialectes (tamahaq , tamasheq) • Hawsa , doushak , bambara…..etc. • Anglais
    19. 19. Diagnostic: CD4 ,CV traitement : IO ( Trimetoprime , Fluconazole ,Ganciclovir) Prévention • préservatifs ( région conservatrice) • Lait artificiel
    20. 20. Absence de microbiologistes Médecins généralistes formés (CES) Médiateurs de santé publique
    21. 21. Livret de lexique médical Adapter l’information sans tomber dans le culturalisme Tenir compte des références culturelles Renforcer et remotiver le mouvement associatif Parler plus VIH que sida Associer les migrants ( prévention pour a prévention avec) (radio locale) Valoriser l’ intersectorialité ( éducation, Aff. religieuses ,jeunesse et des sports ; ETO’O)
    22. 22. Au traitement A l’ Europe Au refoulement

    ×