ETHIQUE DEETHIQUE DE
L'INFECTION A VIHL'INFECTION A VIH
Particularités du test VIHParticularités du test VIH
• Sida : maladie particulièreSida : maladie particulière
• Infection ...
Principes générauxPrincipes généraux
"HIV Testing and Counseling""HIV Testing and Counseling"
• TestTest volontairevolonta...
Principes générauxPrincipes généraux
"HIV Testing and Counseling""HIV Testing and Counseling"
• TestTest volontairevolonta...
Que dit la législation ?Que dit la législation ?
 Maroc: Circulaire du Ministère de la Santé,Maroc: Circulaire du Ministè...
Qui fait l'annonce ?Qui fait l'annonce ?
 Médecin + + +Médecin + + +  ce qui exclut formellement lece qui exclut formel...
A qui faire l’annonce ?A qui faire l’annonce ?
 Exclusivement au patient/au consultant et non pas àExclusivement au patie...
Comment faire l'annonce ?Comment faire l'annonce ?
Counseling!
ConfidentialitéConfidentialité
 Garantie durant tout le processusGarantie durant tout le processus
 Renforcée parfois pa...
1.1. Il ne permet pas de toute façon d'identifier toutes lesIl ne permet pas de toute façon d'identifier toutes les
person...
5.5. Il est très difficile à mettre en pratique (rapport coût-Il est très difficile à mettre en pratique (rapport coût-
ef...
Droit des consultantsDroit des consultants
 Le test VIH ne doit jamais être pratiqué à l'insu ou deLe test VIH ne doit ja...
Résultats des tests VIHRésultats des tests VIH
 Le site de CTV ne doit pas délivrer des résultats écritsLe site de CTV ne...
Age légal pour faire un test VIHAge légal pour faire un test VIH
 Fixé à 18 ansFixé à 18 ans
 Avant 18 ans, consentement...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

ETHIQUE DE L INFECTION A VIH

490 vues

Publié le

ETHIQUE DE L INFECTION A VIH

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
490
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

ETHIQUE DE L INFECTION A VIH

  1. 1. ETHIQUE DEETHIQUE DE L'INFECTION A VIHL'INFECTION A VIH
  2. 2. Particularités du test VIHParticularités du test VIH • Sida : maladie particulièreSida : maladie particulière • Infection à VIH différente des autres ISTInfection à VIH différente des autres IST • Discrimination, stigmatisation très fortesDiscrimination, stigmatisation très fortes • Absence de traitement en début d'épidémieAbsence de traitement en début d'épidémie ("sentence de mort")("sentence de mort") => Consensus entre les différentes parties (médecins,=> Consensus entre les différentes parties (médecins, activistes ONG, défenseurs des droits de l'Homme,activistes ONG, défenseurs des droits de l'Homme, gouvernements)gouvernements)  éthique et règles du test VIHéthique et règles du test VIH
  3. 3. Principes générauxPrincipes généraux "HIV Testing and Counseling""HIV Testing and Counseling" • TestTest volontairevolontaire etet CConsentement éclairéonsentement éclairé obligatoireobligatoire • CConseil ("counseling)"onseil ("counseling)" avantavant etet après le test quelaprès le test quel que soit le résultat du test obligatoiresque soit le résultat du test obligatoires • Aiguillage des consultants testés positifs vers lesAiguillage des consultants testés positifs vers les structures de prise en chargestructures de prise en charge • Résultats des testsRésultats des tests CConfidentielsonfidentiels
  4. 4. Principes générauxPrincipes généraux "HIV Testing and Counseling""HIV Testing and Counseling" • TestTest volontairevolontaire etet CConsentement éclairéonsentement éclairé obligatoireobligatoire • CConseil ("counseling)"onseil ("counseling)" avantavant etet après le test quelaprès le test quel que soit le résultat du test obligatoiresque soit le résultat du test obligatoires • Aiguillage des consultants testés positifs vers lesAiguillage des consultants testés positifs vers les structures de prise en chargestructures de prise en charge • Résultats des testsRésultats des tests CConfidentielsonfidentiels Règle des "3C"
  5. 5. Que dit la législation ?Que dit la législation ?  Maroc: Circulaire du Ministère de la Santé,Maroc: Circulaire du Ministère de la Santé, N°1078DT/217/SLMSTD du 21.09.1989N°1078DT/217/SLMSTD du 21.09.1989  Respect de la règle des "3C"Respect de la règle des "3C"  Test jamais fait à l’insu du patientTest jamais fait à l’insu du patient  Consentement éclairéConsentement éclairé  Test fait surTest fait sur prescriptionprescription médicalemédicale
  6. 6. Qui fait l'annonce ?Qui fait l'annonce ?  Médecin + + +Médecin + + +  ce qui exclut formellement lece qui exclut formellement le biologiste qui a effectué les testsbiologiste qui a effectué les tests  Bonne connaissance de la signification des tests deBonne connaissance de la signification des tests de diagnostic, de la clinique et des conditions de prise endiagnostic, de la clinique et des conditions de prise en charge au Maroccharge au Maroc  Formation en counselingFormation en counseling
  7. 7. A qui faire l’annonce ?A qui faire l’annonce ?  Exclusivement au patient/au consultant et non pas àExclusivement au patient/au consultant et non pas à un membre de son entourageun membre de son entourage  PatientPatient  membres de son entourage s’il le juge utilemembres de son entourage s’il le juge utile et intervention du médecin à la demande du patientet intervention du médecin à la demande du patient  Conjoint ou partenaire :Conjoint ou partenaire : rôle du médecin = convaincre le patient de le fairerôle du médecin = convaincre le patient de le faire
  8. 8. Comment faire l'annonce ?Comment faire l'annonce ? Counseling!
  9. 9. ConfidentialitéConfidentialité  Garantie durant tout le processusGarantie durant tout le processus  Renforcée parfois par l'anonymatRenforcée parfois par l'anonymat  Annonce faite exclusivement au consultantAnnonce faite exclusivement au consultant  Discussion des possibilités de divulgation avec leDiscussion des possibilités de divulgation avec le consultantconsultant  Pas de notification au(x) partenaire(s)Pas de notification au(x) partenaire(s)  Déclarations officielles non nominativesDéclarations officielles non nominatives
  10. 10. 1.1. Il ne permet pas de toute façon d'identifier toutes lesIl ne permet pas de toute façon d'identifier toutes les personnes infectées par le VIH ("fenêtre sérologique")personnes infectées par le VIH ("fenêtre sérologique") 2.2. Il fait fuir les personnes ayant véritablement desIl fait fuir les personnes ayant véritablement des comportements à risquecomportements à risque 3.3. Il crée un faux sentiment de sécuritéIl crée un faux sentiment de sécurité 4.4. L'argent qui serait investi dans ce dépistage obligatoireL'argent qui serait investi dans ce dépistage obligatoire serait prélevé sur les budgets alloués à la prévention etserait prélevé sur les budgets alloués à la prévention et aux soinsaux soins Argumentaire contre le test obligatoireArgumentaire contre le test obligatoire ("Mandatory testing")("Mandatory testing")
  11. 11. 5.5. Il est très difficile à mettre en pratique (rapport coût-Il est très difficile à mettre en pratique (rapport coût- efficacité totalement inintéressant)efficacité totalement inintéressant) 6.6. Il nuit à la crédibilité et à l'image des services de soinsIl nuit à la crédibilité et à l'image des services de soins et des gouvernements qui le pratiquentet des gouvernements qui le pratiquent 7.7. Il augmente la stigmatisation des populationsIl augmente la stigmatisation des populations vulnérables et des personnes vivant avec le VIHvulnérables et des personnes vivant avec le VIH Argumentaire contre le test obligatoireArgumentaire contre le test obligatoire ("Mandatory testing")("Mandatory testing")
  12. 12. Droit des consultantsDroit des consultants  Le test VIH ne doit jamais être pratiqué à l'insu ou deLe test VIH ne doit jamais être pratiqué à l'insu ou de façon obligatoirefaçon obligatoire  Tout consultant doit recevoir un conseil pré-test et unTout consultant doit recevoir un conseil pré-test et un conseil post-test pour toute demande de test VIHconseil post-test pour toute demande de test VIH  Le consultant a le droit de refuser le test VIH aprèsLe consultant a le droit de refuser le test VIH après une séance de conseil pré-test VIHune séance de conseil pré-test VIH  Droit à la confidentialitéDroit à la confidentialité  Droit à la qualité du counselingDroit à la qualité du counseling
  13. 13. Résultats des tests VIHRésultats des tests VIH  Le site de CTV ne doit pas délivrer des résultats écritsLe site de CTV ne doit pas délivrer des résultats écrits  Le consultant doit être averti que le résultat écrit n'aLe consultant doit être averti que le résultat écrit n'a pas de valeur légale, il porte seulement un numéropas de valeur légale, il porte seulement un numéro d'anonymatd'anonymat  Les services de CTV ne doivent pas être utilisés pourLes services de CTV ne doivent pas être utilisés pour un dépistage à des fins d'embauche, d’une assurance,un dépistage à des fins d'embauche, d’une assurance, pour des raisons scolaires ou de voyage, etc. (ce quipour des raisons scolaires ou de voyage, etc. (ce qui est illégal par ailleurs)est illégal par ailleurs)
  14. 14. Age légal pour faire un test VIHAge légal pour faire un test VIH  Fixé à 18 ansFixé à 18 ans  Avant 18 ans, consentement parental ou du tuteur légal pourAvant 18 ans, consentement parental ou du tuteur légal pour tout acte médical requistout acte médical requis  La nécessité d'obtenir le consentement parental est un frein àLa nécessité d'obtenir le consentement parental est un frein à l'utilisation des services de conseil et test volontaire par lesl'utilisation des services de conseil et test volontaire par les mineurs, surtout ceux qui ont des comportements à risquemineurs, surtout ceux qui ont des comportements à risque (utilisation de drogue par voie intraveineuse, homosexualité,(utilisation de drogue par voie intraveineuse, homosexualité, travail du sexe…).travail du sexe…).  Or, en cas de séropositivité, l'observance du suivi médical etOr, en cas de séropositivité, l'observance du suivi médical et du traitement ne peut être atteinte sans une implication directedu traitement ne peut être atteinte sans une implication directe et quotidienne des parentset quotidienne des parents  Le site doit afficher cette règle pour dégager sa responsabilitéLe site doit afficher cette règle pour dégager sa responsabilité

×