Infections génitales hautes
Pr LaghzaouiPr Laghzaoui
Diffuée par Dr Makani
I) Introduction
• Infection pelvienne d’origine génitale
• Pathologie fréquente sous estimée
• Étiologies multiples
• Cons...
Plan
I. Introduction
II. Épidémiologie
III. Physiopathologie
IV. Germes en cause
V. Étiologies
VI. Étude clinique
VII. Com...
II) Épidémiologie (1)
• Aux États-Unies : 1million/an IGH
• 200 000 sont hospitalisées
• 100 000 sont opérées
• Incidence ...
II) Épidémiologie (2)
• IST : 250 millions nouveau cas/an
• 60 à 80 millions de stérilité / an
• La fréquence de GEU :
• D...
III) Physiopathologie
• Contamination ascendante
– Endocervicite
– Endométrite
– Salpingite
– Pelvipéritonite
• Contaminat...
IV) Germes en cause
• Bacilles gram négatif
• Coccis gram positif
• Coccis gram négatif
• Bactéries intra-cellulaires
• An...
V) Étiologies
• Infections sexuellement transmissibles
• Fausses couches
• Dispositif intra-utérin
• Manipulations endo-ut...
VI) Étude clinique
• A) Type de description : Salpingite aiguë
• Tableau clinique typique :
– Douleur pelvienne
– Fièvre, ...
• Para clinique
– Examens biologiques :
• Bilan inflammatoire (Hémogramme-VS)
• Bilan bactériologique
– Échographie :
• So...
• B) Formes cliniques
• 1) Pelvi-péritonite:
– Définition : inflammation du péritoine pelvien avec ou
sans épanchement
– C...
VII) Complications
• Septicémie
• Péritonite généralisée
• Stérilité
• Grossesse extra-utérine
• Algies pelviennes
VIII) Traitement
• A) Traitement antibiotique
• Pénicilline A + Aminoside + Métronidazole
• Amoxicilline-acide clavulaniqu...
B) Traitement adjuvant
• Repos
• Antiseptiques
• Antalgiques
• Antispasmodiques
• Vessie de glace
• Traitement anti-inflam...
C) Traitement chirurgical
Indications :
Doute diagnostique
Complication,
Résistance
Moyens :
Laparotomie
Cœlioscopie +++
• D) Surveillance du traitement
• Critères cliniques :
– Disparition de la douleur
– Apyrexie
• Critères biologiques
– Nor...
IX) Conclusion
• L’IGH pathologie fréquente
• Dominées par les IST
• Complications gravissimes
• Séquelles fréquentes
• Pr...
Infections pelviennes
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Infections pelviennes

815 vues

Publié le

Infections pelviennes

0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
815
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
13
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Infections pelviennes

  1. 1. Infections génitales hautes Pr LaghzaouiPr Laghzaoui Diffuée par Dr Makani
  2. 2. I) Introduction • Infection pelvienne d’origine génitale • Pathologie fréquente sous estimée • Étiologies multiples • Conséquences dramatiques • Pronostic vital et fonctionnel • Prise en charge adéquate
  3. 3. Plan I. Introduction II. Épidémiologie III. Physiopathologie IV. Germes en cause V. Étiologies VI. Étude clinique VII. Complications VIII.Traitement IX. Conclusion
  4. 4. II) Épidémiologie (1) • Aux États-Unies : 1million/an IGH • 200 000 sont hospitalisées • 100 000 sont opérées • Incidence moyenne 0,7 % • Incidence maximale 20-30 ans • Fausse diminution années 80
  5. 5. II) Épidémiologie (2) • IST : 250 millions nouveau cas/an • 60 à 80 millions de stérilité / an • La fréquence de GEU : • De 1970  1985 taux (x) 4 • PVD les taux d’IST (x) 3 • Actuellement association IGH/SIDA
  6. 6. III) Physiopathologie • Contamination ascendante – Endocervicite – Endométrite – Salpingite – Pelvipéritonite • Contamination de voisinage
  7. 7. IV) Germes en cause • Bacilles gram négatif • Coccis gram positif • Coccis gram négatif • Bactéries intra-cellulaires • Anaérobies • Bacille tuberculeux (BK)
  8. 8. V) Étiologies • Infections sexuellement transmissibles • Fausses couches • Dispositif intra-utérin • Manipulations endo-utérines – Hystérosalpingographie – Hystéroscopie
  9. 9. VI) Étude clinique • A) Type de description : Salpingite aiguë • Tableau clinique typique : – Douleur pelvienne – Fièvre, leucorrhée – +/- métrorragies • Formes atypiques : – La douleur +++ – Évoquant une autre pathologie.
  10. 10. • Para clinique – Examens biologiques : • Bilan inflammatoire (Hémogramme-VS) • Bilan bactériologique – Échographie : • Souvent normale • Recherche de collection • Cœlioscopie : – Bilan lésionnel – Prélèvements bactériologiques.
  11. 11. • B) Formes cliniques • 1) Pelvi-péritonite: – Définition : inflammation du péritoine pelvien avec ou sans épanchement – Clinique : signes généraux intenses; fièvre 40 C, état général altéré – Douleur spontanée région pelvienne – Maximum de douleur hypogastrique – Défense hypogastrique • 2) Abcès pelvien – Tableau de suppuration profonde – Intérêt de l’échographie et de la coelioscopie • 3) Tuberculose génitale
  12. 12. VII) Complications • Septicémie • Péritonite généralisée • Stérilité • Grossesse extra-utérine • Algies pelviennes
  13. 13. VIII) Traitement • A) Traitement antibiotique • Pénicilline A + Aminoside + Métronidazole • Amoxicilline-acide clavulanique • Amoxicilline-acide clavulanique 3-6g/j IV 4-6 j puis 2 à 3 g/j per os 5 à 10 j. associé aux cyclines 200 mg/j per os 3 sem • Fluoroquinolone à la dose de 500 mg per os deux fois par jour durant 2 à 3 semaines + amoxicilline-acide clavulanique selon le même protocole.
  14. 14. B) Traitement adjuvant • Repos • Antiseptiques • Antalgiques • Antispasmodiques • Vessie de glace • Traitement anti-inflammatoire • Repos de l’ovaire
  15. 15. C) Traitement chirurgical Indications : Doute diagnostique Complication, Résistance Moyens : Laparotomie Cœlioscopie +++
  16. 16. • D) Surveillance du traitement • Critères cliniques : – Disparition de la douleur – Apyrexie • Critères biologiques – Normalisation de la leucocytose – Normalisation de la VS et la CRP – Stérilisation des prélèvements
  17. 17. IX) Conclusion • L’IGH pathologie fréquente • Dominées par les IST • Complications gravissimes • Séquelles fréquentes • Prise en charge facile • Antibiothérapie efficace • Intérêt de la prévention

×