La Mikuna
de la communauté Mishkyyaquillu de Shapumba
(21 avril 2012, Pérou)
par Raúl Matta
Deux fois par an, chaque communauté indigène de la province de Lamas (province de San
Martín, en Amazonie péruvienne) part...
Il s’agit d’un exercice de mémoire alimentaire qui ressemble à un festival culinaire, lors
duquel des aliments sont exposé...
© R. Matta – Pérou, Mikuna du 21/04/2012
Une femme âgée de la
communauté lave la
pierre avec laquelle elle
écrasera le man...
© R. Matta – Pérou, Mikuna du 21/04/2012
Le manioc est écrasé à
l’aide d’une lourde pierre.
Cette tubercule est un
aliment...
Le comptage des plats est un
exercice fondamental lors de la
mikuna.
Il permet aux membres de la
communauté de se demander...
© R. Matta – Pérou, Mikuna du 21/04/2012
Lors des mikunas, on s’aperçoit que ce sont les femmes les garantes de la transmi...
L’organisation des mikunas
est soutenue par l’ONG
Waman Wasi, dans le
cadre de son projet
Sembrar para comer
(semer pour m...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La Mikuna de la communauté Mishkyyaquillu de Shapumba, Pérou (R. Matta)

290 vues

Publié le

Rituel péruvien de la Mikuna mettant en scène la confection de mets gastronomiques, leur comptage puis leur distribution et consommation.
Une analyse de Raul Matta (chercheur de FoodHerit)

Publié dans : Alimentation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
290
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
81
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La Mikuna de la communauté Mishkyyaquillu de Shapumba, Pérou (R. Matta)

  1. 1. La Mikuna de la communauté Mishkyyaquillu de Shapumba (21 avril 2012, Pérou) par Raúl Matta
  2. 2. Deux fois par an, chaque communauté indigène de la province de Lamas (province de San Martín, en Amazonie péruvienne) participe à une mikuna (« manger » en langue quechua). © R. Matta – Pérou, Mikuna du 21/04/2012 Deux fois par an, chaque communauté indigène de la province de Lamas (province de San Martín, en Amazonie péruvienne) participe à une mikuna (« manger » en langue quechua).
  3. 3. Il s’agit d’un exercice de mémoire alimentaire qui ressemble à un festival culinaire, lors duquel des aliments sont exposés et des plats sont cuisinés en temps réel. © R. Matta – Pérou, Mikuna du 21/04/2012
  4. 4. © R. Matta – Pérou, Mikuna du 21/04/2012 Une femme âgée de la communauté lave la pierre avec laquelle elle écrasera le manioc qui est dans la bassine (à gauche sur l’image)
  5. 5. © R. Matta – Pérou, Mikuna du 21/04/2012 Le manioc est écrasé à l’aide d’une lourde pierre. Cette tubercule est un aliment essentiel du régime des populations amazoniennes. C’est l’aliment de base dans de nombreuses préparations culinaires.
  6. 6. Le comptage des plats est un exercice fondamental lors de la mikuna. Il permet aux membres de la communauté de se demander les raisons pour lesquelles certaines fois ils arrivent à cuisiner plus de plats et d’autres fois moins. © R. Matta – Pérou, Mikuna du 21/04/2012
  7. 7. © R. Matta – Pérou, Mikuna du 21/04/2012 Lors des mikunas, on s’aperçoit que ce sont les femmes les garantes de la transmission des savoirs culinaires dans les communautés de Lamas.
  8. 8. L’organisation des mikunas est soutenue par l’ONG Waman Wasi, dans le cadre de son projet Sembrar para comer (semer pour manger). Sur l’image, un membre de l’ONG commence le comptage de la nourriture © R. Matta – Pérou, Mikuna du 21/04/2012

×