Les clowns dans les hôpitaux Par:  Émilie Victorin
Mes inspirations D è s 5 ans, j ’é tais un clown !
L’auteure Université du Québec à Montréal École supérieure de théâtre
Théâtre Voici une petite partie de ma troupe !
La joie des enfants !
 
 
1. Qu ’ est-ce que la  clownoth é rapie  ?
2. O ù  nous retrouvons la  clownoth é rapie  ?
Aux Étas-Unis
Patch Adams
Au Québec "Un clown est comme une aspirine, excepté qu'il agit deux fois plus vite. » Groucho Marx.
Clown sans fronti è re
 
3. La science et la th é rapie par le rire.
4. Les techniques et méthodes, les  approches.
5. La reconnaissance des ces services.
6. Le milieu hospitalier
Affiche
Moi, un clown ? Et toi ?
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les clowns dans les hôpitaux

1 507 vues

Publié le

Publié dans : Formation, Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 507
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Le power point s’adresse à des jeunes de l’école secondaire, pour les sensibiliser à l’art dans les hôpitaux ce qu’est le théâtre d’intervention au concret.
  • Tout d’abord je suis un clown moi-même… dans tous les sens… de métier et par mon caractère ! J’ai déjà envoyé ma candidature à une compagnie … mais je n’ai pas eu l’emploi malheureusement parce qu’il n’était pas à la recherche de nouveau clown… mais qui sait, ils ont encore mon cv ! Il demandait de l’expérience, d’être passionné et d’envoyé  une photo de nous en clown. Les clowns qui font ce métier sont chanceux ! En travaillant il apporte beaucoup d’amour et de joie dans les visages !
  • Mes exp é riences de travail sont en liens avec mon th è me des clowns dans les hôpitaux. J ’ ai travaill é longtemps en animation dans diff é rents milieux (camp de jour, animation de parc, clown dans les é v é nements, camp de vacance)   et avec des diff é rentes client è les (personnes âg é es, handicap é es, etc.).
  • Mon conjoint et moi somme responsable d’une troupe de théâtre amateur.
  • Une de mes inspirations ! Tous ce que les enfants aiment.
  • Affiche qui ré-introduit mon sujet.
  • Pour ma part mon projet de recherche concerne les clowns dans les hôpitaux. Un projet intéressant ! Je crois personnellement que le théâtre et le jeu peut avoir un grand impact sur la vie des gens autant pour l’acteur que le spectateur. Survolons ensemble ma recherche…
  • Le th è me «  clownoth é rapie  » n ’ existe pas dans le dictionnaire fran ç ais, c ’ est une liaison entre deux mots qui repr é sentent l ’ art et la science. Le rôle du clown est d ’é gayer les gens dans les hôpitaux, de faire rire et d ’ amuser les enfants malades et leurs parents. Cet art est rigoureux et minutieux, puisqu ’ il est dans le domaine de la sant é .
  • 2. Depuis le d é but du XXe si è cle, les clowns vont dans les hôpitaux. Avant d ’ avoir la forme de clown, certaines personnes (infirmier, m é decin) ou certains personnages (Shaman, gu é risseur) pouvaient eux aussi apporter le rire. C ’ est vers les ann é es soixante que le projet s ’ est d é velopp é aux É tats-Unis et en Suisse.  
  • Le médecin le plus connu à l’heure actuel, comme étant un des précurseurs est Hunter « Patch » Adams, né le 28 mai 1945 à Washington. Sa gloire est dû au film bibliographique romancé « Patch Adams » interpréter par Robin Williams en 1999.
  • Reconnu officiellement comme organisme à but non lucratif le 20 juin 2002.
  • Ailleurs dans le monde, il existe les Clowns Sans Fronti è res qui sont un organisme humanitaire qui vise les divers milieux dans le monde en é tat de crise (pauvret é , d é sastre naturel, etc.).
  • Mon intérêt personnelle pour les enfants dans les pays démunies. C’est une photo de moi durant un voyage missionnaire en Haïti.
  • 3. Elle peut pr é venir certaines maladies cardiovasculaires, de plus le rire d é tend, relaxe et am è ne le sourire. Dr. Kataria est un de pionnier du mouvement du rire mondial, Michel Abitbol est le fondateur du Club de rire international du Qu é bec, depuis le 24 mai 2003. «  Le rire, grâce à la respiration saccad é e qu'il provoque, fait travailler le diaphragme, et permet ainsi de masser en douceur l'estomac et les intestins. Il active aussi la circulation sanguine et, par l'apport en oxyg è ne qu'il induit, contribue à fortifier le c œ ur. Mais surtout, en riant, le corps s é cr è te des endorphines, hormones magiques qui ont le pouvoir de nous apporter naturellement le bien-être!  »
  • 4. Dr clown recherche des artistes professionnelles (acteurs). Par la suite, il offre une formation plus particuli è re à  la client è le. En premier lieu, ils mettent l ’ accent sur le professionnalisme, é tant donn é le milieu de travail qui demande du respect et du s é rieux. Ensuite, ils re ç oivent une formation artistique par Francine Côt é sur le jeu clownesque, l ’ usage du rythme, l ’ improvisation, la cr é ation de sc é nario, etc. Aussi, ils doivent suivre une formation psychosociale par Florence Vinit, PhD, psychosociologue . Celle-ci leur vient en aide   pour leur relation avec les sp é cialistes de la sant é . Finalement, les artistes doivent renouveler et d é velopper leur connaissance chaque mois, et ils font des rencontres de groupe et individuelles pour discuter de leurs exp é riences relationnelles et é motionnelles. L ’é tape suivante, sur le terrain, c ’ est- à -dire devant les enfants et la famille les clowns doivent savoir improviser et avoir un canevas de prêt.
  • 5. Au courant de la derni è re ann é e, nous avons assist é à un d é bat int é ressant. La ministre responsable des A î n é s, Marguerite Blais avait propos é d ’ investir 300 000   $ sur la «  clownoth é rapie  » aupr è s des personnes âg é es. Malheureusement, et heureusement pour d ’ autres, le projet n ’ a toujours pas eu lieu.   Une v é rit é importante   est ressortie   : r é gler les lacunes primaires du service de la sant é , telles que les soins hygi é niques m é diocres et de malnutrition avant de chercher des solutions de loisirs. L ’ autre pens é oppos é propose   : d ’ offrir des services pour divertir et occuper ces personnes seules et abandonn é es qui pourrissent dans les centres.
  • 6. I l faut être une personne sensible, empathique et avoir un caract è re m û r. Le milieu hospitalier peut être choquant, et les artistes peuvent être confront é s à la mort ou la maladie. «  Les artistes engag é s par Dr Clown doivent pouvoir faire face à cet environnement sans perdre leur envie de donner, de rire et de faire rire les b é n é ficiaires et le personnel qu'ils rencontrent.  »
  • J’aimerais placer cette affiche à l’entrée des hôpitaux qui offrent les services de clowns thérapeutes.
  • Invite les jeunes à y penser. Sensibiliser les jeunes à la cause.
  • Les clowns dans les hôpitaux

    1. 1. Les clowns dans les hôpitaux Par: Émilie Victorin
    2. 2. Mes inspirations D è s 5 ans, j ’é tais un clown !
    3. 3. L’auteure Université du Québec à Montréal École supérieure de théâtre
    4. 4. Théâtre Voici une petite partie de ma troupe !
    5. 5. La joie des enfants !
    6. 8. 1. Qu ’ est-ce que la clownoth é rapie ?
    7. 9. 2. O ù nous retrouvons la clownoth é rapie ?
    8. 10. Aux Étas-Unis
    9. 11. Patch Adams
    10. 12. Au Québec "Un clown est comme une aspirine, excepté qu'il agit deux fois plus vite. » Groucho Marx.
    11. 13. Clown sans fronti è re
    12. 15. 3. La science et la th é rapie par le rire.
    13. 16. 4. Les techniques et méthodes, les approches.
    14. 17. 5. La reconnaissance des ces services.
    15. 18. 6. Le milieu hospitalier
    16. 19. Affiche
    17. 20. Moi, un clown ? Et toi ?

    ×