Ateliers et productions d'amphores dans la Baie de Cadix à l'époque romaine

882 vues

Publié le

Journées d’étude sur les amphores romaines du sud de l’Hispanie (Bétique et Lusitanie) 24-26 février 2014. Montpellier-Lattes-Arles-

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
882
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
17
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Propuesta de Martin-Kilcher sobre registros primarios y secundarios, el secundario presenta, entre otras cosas, otros tria nomina (desarrollados o abreviados) en genitivo que se interpretan como un nuevo mercator que se hace cargo del lote (a veces aparece el número de ánforas del lote junto a este segundo genitivo) tal vez en Lyon.
  • Ateliers et productions d'amphores dans la Baie de Cadix à l'époque romaine

    1. 1. ATELIERS ET PRODUCTIONS D’AMPHORES DANS LA BAIE DE CADIX À L’ÉPOQUE ROMAINE Journées d’étude sur les amphores romaines du sud de l’Hispanie (Bétique et Lusitanie) 24-26 février 2014. Montpellier-Lattes-Arles Enrique García Vargas Universidad de Sevilla
    2. 2. BAIE DE CADIX BAIE D’ALGECIRAS LE DÉTROIT DE GIBRALTAR: ENTRE L’ATLANTIQUE ET LA MÉDITERRANNÉE OCÉAN ATLANTIQUE MER MÉDITERRANNÉE
    3. 3. ASIDO CAESARINA GADES BAELO CLAUDIA IVLIA TRADUCTA CARTEIABAESIPPO LES VILLES DU LITTORAL HISPANIQUE AUTOUR DU DÉTROIT DE GIBRALTAR DANS L’ANTIQUITÉ
    4. 4. LA VILLE PHÉNICIENNE: GADIR LE TEMPLE DE KRONOS OU KRONION LE TEMPLE DE MELKART LES NÉCROPOLES CADIX PHÉNICIENNE ET PUNIQUE (GADIR)
    5. 5. ÉVOLUTION GÉOMORPHOLOGIQUE DE LA BAIE DE CADIX ENTRE 7500 av. J.-Chr. ET 300 ap. J.-Chr.
    6. 6. LA BAIE DE CADIX: UN PAYSAGE LITTORAL ANTROPISÉ, MARQUÉ PAR LA PRODUCTION DU SEL
    7. 7. MP MR MR MR MR MR MP MR Marais salant romain Marais salant punique MR LES ANCIENS MARAIS SALANTS
    8. 8. L’ARCHIPEL GADITAIN (’E GADEIRA) ANCIEN CANAL M ARIN ÎLE D’ERYTHEIA ÎLE DE KOTINOVSSA ÎLE DE L’ANTIPOLIS ÎLE DE MELQART? (HERAKLEION) PORTUS GADITANUS (sur le continent)
    9. 9. Europa ÁFRICA Circulation des courants marins dans la zone du détroit de Gibraltar. Dynamique des masses d’eau: côte atlantique Thon rouge, bonite, maquereau…
    10. 10. Écologie du thon rouge: migrations reproductives et trophiques
    11. 11. LES GRANDES PÊCHERIES ATLANTIQUES ET L’INDUSTRIE DE LA SALAISON DE POISSON CADIX MADRAGUE MODERNE DITE “DES TOURS D’HERCULE”
    12. 12. Usine à Salaison Usine à salaison (probable). VILLE ROMAINE PORT URBAIN PORT URBAIN LA FABRICATION DE SALAISONS ET SAUMURES
    13. 13. LA PRODUCTION DE SEL
    14. 14. LA MANUFACTURE DES AMPHORES: UNE INDUSTRIE AUXILIAIRE
    15. 15. DISTRIBUTION SPATIALE DES “INDUSTRIES” ANCIENNES DANS LA BAIE DE CADIX (600 Av. J.-Chr. - 500 Ap. J.-Chr.) USINE À SALAISON ATELIER CÉRAMIQUE MARAIS SALANT
    16. 16. LOCALISATION SPATIALE DES “INDUSTRIES” AMPHORIQUES DANS LA BAIE DE CADIX (PAR PÉRIODES) ATELIERS AMPHORIQUES PUNIQUES ATELIERS AMPHORIQUES ROMAINS
    17. 17. LES ORIGINES À L’ÉPOQUE PHÉNICIENNE: L’ATELIER DE CAMPO SOTO (VIème s. av. J.-Chr.)
    18. 18. LES ATELIERS PUNIQUES DE SAN FERNANDO (ÎLE DE LEON) (VIe-IIe) SIÈCLES AV. J. – Chr.
    19. 19. DIFUSION MEDITERRANÉENNE DES AMPHORES DE TYPE T.11.2.1.3 (Ve et IVe SIÈCLES AV. J.-CHR.) ET PLAN DU DIT “PUNIC AMPHORA BUILDING” DE CORINTHE OÙ CES PRODUCTIONS OCCIDENTALES SONT PRÉSENTES
    20. 20. ESCOMBRERASESCOMBRERAS PK 220-229 PK 243-246 PK 280 PK 260-267 LES GRANDS ATELIERS PUNIQUES DES Ve ET IVe SIÈCLES av J.- Chr. Dépotoir de Villa Maruja (San Fernando)
    21. 21. LES GRANDS ATELIERS PUNIQUES DES IIIe ET IIe SIÈCLES av J.- Chr. Fours de “Torre Alta” (San Fernando)
    22. 22. LA PRODUCTION AMPHORIQUE DE TORRE ALTA (IIIe ET IIe SIÈCLES av. J.-Chr.)
    23. 23. DE GADIR À GADES LA “ROMANISATION” D’UNE INDUSTRIE (IIe ET Ier SIÈCLES AV. J.-CHR.)
    24. 24. LES PREMIÈRES TYPOLOGIES ROMANISÉES: LES GRECO-ITALIQUES GADITAINES
    25. 25. PRODUCTIONS AMPHORIQUES GADÉIRITES (VIe-Ier SIÈCLES AV. J.- CHR.) ET SÉRIES ÉPIGRAPHIQUES FIGURATIVES ET ALPHABÉTIQUES
    26. 26. DE GADIR À GADES LA “RENOUVELLEMENT” DE LA TRADITION PUNIQUE (Ier SIÈCLE AV. J.-CHR.) IMITATION D’AMPHORES DE CARTHAGE DITES RAMÓN 7.4.3.3.
    27. 27. DE GADIR À GADES LES INFLUENCES ITALIQUES (Ier SIÈCLE AV. J.-CHR.) AMPHORES GADITAINES IMITANT LES GRÉCOITALIQUES / DRESSEL 1A ITALIQUES
    28. 28. DE GADIR À GADES: LA ROMANISATION DES STRUCTURES DE LA PRODUCTION: LE RÔLE DES INDIVIDUS TIMBRES ALPHABÉTIQUES SUR T.7.4.3.3 ( IER SIÈCLE AV. J.-CHR.) CONTENANT DES NOMS D’INDIVIDUS TIMBRES FIGURATIFS (III ET II SIÈCLES AV. J.-CHR.) CONTENANT DES SYMBOLES RELIGIEUX
    29. 29. DE GADIR À GADES: LA “ROMANISATION DE L’ALPHABET (ET NON DE L’ONOMASTIQUE) TIMBRES SUR AMPHORES RAMÓN 7.4.3.3.
    30. 30. LES GRÉCO-ITALIQUES GADITAINES, SONT-ELLES DES AMPHORES À SAUMURES ?
    31. 31. LES AUTRES AMPHORES REPUBLICAINES LES “OVOÏDES GADITAINES” (Ier S. av J.-Chr).
    32. 32. LES OVOÏDES GADITAINES À L’ORIGINE DES DRESSEL 7-11
    33. 33. Cap Sicié La-Seyne-sur-Mer Gran Conglué 3 Marsella «OVOÏDES GADITAINES» DE DIVERSES ÉPAVES DE LA CÔTE FRANÇAISE
    34. 34. «OVOÏDES GADITAINES» DE DIVERSES ÉPAVES DE LA CÔTE ESPAGNOLE Cala Bona (Martín Menéndez 2008) Illes Formigues 1 (Martín Menéndez 2008)
    35. 35. DE GADIR À GADES: LA “ROMANISATION” DE L’ONOMASTIQUE PUNIQUE ET DES STRUCTURES COMMERCIALES ‘Ršm = ARISIM OVOÏDE GADITAINE TROUVÉE À VILLARICOS (D’APRÈS MATEO 2013)
    36. 36. L’ÉCLOSION DES ATELIERS GADITAINS PENDANT LE Ie SIÈCLE AP. J.-CHR.
    37. 37. LES ATELIERS DU HAUT EMPIRE DANS LA BAIE DE CADIX “GALLINERAS-CERRO DE LOS MÁRTIRES” (SAN FERNANDO)
    38. 38. LES ATELIERS DU HAUT EMPIRE DANS LA BAIE DE CADIX “GALLINERAS-CERRO DE LOS MÁRTIRES” (SAN FERNANDO)
    39. 39. LES ATELIERS DU HAUT EMPIRE DANS LA BAIE DE CADIX “JARDÍN DE CANO” (PUERTO DE SANTA MARÍA)
    40. 40. LES ATELIERS DU HAUT EMPIRE DANS LA BAIE DE CADIX “EL PALOMAR” (PUERTO DE SANTA MARÍA)
    41. 41. LES ATELIERS DU HAUT EMPIRE DANS LA BAIE DE CADIX “EL PALOMAR” (PUERTO DE SANTA MARÍA)
    42. 42. LES ATELIERS DU HAUT EMPIRE DANS LA BAIE DE CADIX “EL PALOMAR” (PUERTO DE SANTA MARÍA)
    43. 43. LES ATELIERS DU HAUT EMPIRE DANS LA BAIE DE CADIX “EL PALOMAR” (PUERTO DE SANTA MARÍA)
    44. 44. LES ATELIERS DU HAUT EMPIRE DANS LA BAIE DE CADIX “TORRE ALTA” (PUERTO REAL)
    45. 45. LES ATELIERS DU HAUT EMPIRE DANS LA BAIE DE CADIX “EL GALLINERO” (PUERTO REAL)
    46. 46. LES ATELIERS DU HAUT EMPIRE DANS LA BAIE DE CADIX “EL OLIVAR DE LOS VALENCIANOS” (PUERTO REAL)
    47. 47. LES ATELIERS DU HAUT EMPIRE DANS LA BAIE DE CADIX “VILLANUEVA” (PUERTO REAL)
    48. 48. LES ATELIERS DU HAUT EMPIRE DANS LA BAIE DE CADIX “PUENTE MELCHOR” (PUERTO REAL)
    49. 49. LES ATELIERS DU HAUT EMPIRE DANS LA BAIE DE CADIX “PUENTE MELCHOR” (PUERTO REAL)
    50. 50. LES ATELIERS DU HAUT EMPIRE EN DEHORS DE LA BAIE DE CADIX: “EL RABATÚN” (JEREZ DE LA FRONTERA)
    51. 51. LES ATELIERS DU HAUT EMPIRE EN DEHORS DE LA BAIE DE CADIX: “EL OLIVAR” (CHIPIONA)
    52. 52. LA PREMIÈRE GÉNÉRATION D’AMPHORES IMPÉRIALES: LES DRESSEL 7-11
    53. 53. LE PROBLÈME DES TRANSITIONS: DE DRESSEL 1 À DRESSEL 12
    54. 54. LA “FAMILLE” AMPHORIQUE DRESSEL 7-11
    55. 55. À L’INTÉRIEUR DU GROUPE DRESSEL 7-11, ON PEUT DISTINGUER DES TYPES SINGULARISÉS DRESSEL 7 DRESSEL 8
    56. 56. À L’INTÉRIEUR DU GROUPE DRESSEL 7-11, ON PEUT DISTINGUER DES TYPES SINGULARISÉS DRESSEL 9 DRESSEL 10
    57. 57. À L’INTÉRIEUR DU GROUPE DRESSEL 7-11, ON PEUT DISTINGUER DES TYPES SINGULARISÉS DRESSEL 11
    58. 58. …ET DES VARIANTES A L’INTÉRIEUR DE CHAQUE TYPE DRESSEL 10 DRESSEL 10 DRESSEL 10
    59. 59. LES AMPHORES DE LA DEUXIÈME GÉNÉRATION IMPÉRIALE: LE GROUPE BELTRÁN II II A II B
    60. 60. LA VARIABILITÉ FORMELLE DES BELTRÁN IIA LE GROUPE DE “TRANSITION” ENTRE DRESSEL 7/8 ET BELTRÁN IIA
    61. 61. LA VARIABILITÉ FORMELLE DES BELTRÁN IIA VARIANTES A-D VARIANTE A VARIANTE B VARIANTE C VARIANTE D
    62. 62. LA VARIABILITÉ FORMELLE DES BELTRÁN IIB VARIANTES A ET B VARIANTE A VARIANTE B
    63. 63. (Granada, 12/12/07) 63 LA CRISE DE LA FIN DU IIe SIÈCLE APR. J.-CHR. DANS LES ATELIERS GADITAINS ET LA TROISIÈME GÉNÉRATION D’AMPHORES GADITAINES Ier siècle av. J.-Chr. Ier et IIe siècle apr J.-Chr. IIIe siècle apr. J.-Chr. IVe et Vè siècle apr. J.-Chr.
    64. 64. LES AMPHORES DE LA TROISIÈME GÉNÉRATION IMPÉRIALE: LES PUERTO REAL 1 , 2 ET 3
    65. 65. LES AMPHORES DE LA TROISIÈME GÉNÉRATION IMPÉRIALE: LES PUERTO REAL 1 ET 2
    66. 66. LES AMPHORES DE LA TROISIÈME GÉNÉRATION IMPÉRIALE: LES PUERTO REAL 1 COMME TYPE INTERMÉDIAIRE ENTRE LES BELTRÁN II ET LES KEAY XVI BELTRÁN IIA PUERTO REAL 1 PUERTO REAL 1 KEAY XVI
    67. 67. LES AMPHORES DE LA TROISIÈME GÉNÉRATION IMPÉRIALE: LES PUERTO REAL 1 ET 2: LES TIMBRES
    68. 68. LES AMPHORES DE LA TROISIÈME GÉNÉRATION IMPÉRIALE: LES PUERTO REAL 3: LES TIMBRES
    69. 69. LES AMPHORES DE LA TROISIÈME GÉNÉRATION IMPÉRIALE: LES PUERTO REAL 3
    70. 70. LES AMPHORES DE LA TROISIÈME GÉNÉRATION IMPÉRIALE: LES PUERTO REAL 3
    71. 71. LES AMPHORES DE LA TROISIÈME GÉNÉRATION IMPÉRIALE LES AMPHORES À VIN: LES BELTRAN 68 ET LES IMITATIONS DE GAULOISE 4
    72. 72. LES AMPHORES DE LA TROISIÈME GÉNÉRATION IMPÉRIALE: LES IMITATIONS DES AMPHORES AFRICAINES (AFRICANA II A ET B)
    73. 73. LES AMPHORES DE LA QUATRIÈME (ET DERNIÈRE) GÉNÉRATION IMPÉRIALE: LES KEAY XVI ET XXXIII ATELIER DE PUENTE MELCHOR (PUERTO REAL)
    74. 74. LES AMPHORES DE LA QUATRIÈME GÉNÉRATION IMPÉRIALE: LES KEAY XVI
    75. 75. LES AMPHORES DE LA QUATRIÈME GÉNÉRATION IMPÉRIALE: LES KEAY XXIII / ALMAGRO 51C
    76. 76. (Granada, 12/12/07) 76 LES AMPHORES MANQUANTES LES KEAY XIX: DES AMPHORES MALACITAINES ET TINGITAINES?
    77. 77. MVR(iae) FLOS PRIMA M. CLODI HERMETIS LES TITULI PICTI
    78. 78. G(ari) SCOMB(ri) FLOS A’A’ CL. VALERI CALDONI C. POMPONI SECUNDI LEG(atus) AVG(usti) C. POMPONI SECUNDI LEGs) AVG G( SCOMB( FLOS A’A’ CL. VALERI CALDONI Dressel 8. (30-50 ap. J.-Chr) Domestici Domestici 4.2 DETERMINACIÓN DE LA ESTRUCTURA COMERCIAL: Ehmig 1996 A D B1 B2 E H LES TITULI PICTI
    79. 79. STRUCTURE GÉNÉRALE DES TITULI COMPLEXES TITVLI PICTI PRIMAIRES A: PRODUIT + QUALIFICATIF B: QUALITÉ DU PRODUIT C: CHIFFRE (POIDS DE L’AMPHORE PLEINE) D: TRIA NOMINA AU GÉNITIF (MERCATOR) E: COGNOMEN AU NOMINATIF (PRODUCTEUR) TITVLI PICTI SECONDAIRES F: TRIANOMINA O NOMINA + CHIFFRE (DEUXIÈME MERCATOR + NOMBRE D’AMPHORES TRANSPORTÉES) G: AUTRES RENSEIGNEMENTS SUR LE COU H: AUTRES RENSEIGNEMENTS SUR LA PANSE (Martin-Kilcher 2001)

    ×