L’importance du transfert de connaissances
Christian Dagenais et Esther McSween-Cadieux
Université de Montréal, Équipe REN...
christian.dagenais@umontreal.ca
Les ateliers-restitutions: c’est bien, mais il
en reste quoi?
Très peu d’information sur :
• l’utilisation des résultats p...
Restitution à Kaya, novembre 2013
• 2 jours d’atelier
• 40 participants
• 10 présentations de résultats de recherche sur
l...
Restitution à Kaya: résultats de l’évaluation
 Efficacité des chercheurs à restituer
 Selon les chercheurs: efficacité r...
Restitution à Kaya, résultats clés (suite)
 Utilisation des résultats présentés:
 Notes de recherche peu lues sauf par l...
Restitution à Kaya, résultats clés (suite)
 Facteurs limitants l’utilisation des résultats
 fo m t l’ t l : chercheurs, ...
Restitution à Kaya, résultats clés (suite)
 Quelques termes notés pendant les
présentations:
 discordances de statut par...
Alors, comment animer une restitution
qui favorise l’utilisation des résultats ?
Proposition: L’ATELIER DÉLIBÉRATIF
(Lavis...
ATELIER DÉLIBÉRATIF: DÉFINITION
«Les dialogues délibératifs permettent de
regrouper les résultats de recherche avec les
pe...
À DISTINGUER
DÉBAT
 Oppositionnel
 Argumenter
 Promouvoir des opinions
afin de persuader
 Gagner ou perdre
DÉLIBÉRATIO...
POURQUOI?
 L’interaction entre les chercheurs, les
intervenants et les décideurs favorise
l’utilisation de la recherche
...
LE DÉROULEMENT D’UN ATELIER
1. Présentation de la problématique afin de bien
cerner le contexte et ses caractéristiques
2....
Des questions?
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Traumatismes des accidents de la route à Ouagadougou - L'importance du transfert de connaissances

584 vues

Publié le

Présentation réalisée par Christian Dagenais, Esther McSween-Cadieux (Université de Montréal, Équipe RENARD), et Paul-André Somé (Agir), pour un atelier de restitution de la recherche « Traumatismes des accidents de la route à Ouagadougou », vendredi 27 novembre 2015 à 9 h à l’ISSP (Institut Supérieur des Sciences de la Population) de Ouagadougou.

Publié dans : Santé
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
584
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
144
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Traumatismes des accidents de la route à Ouagadougou - L'importance du transfert de connaissances

  1. 1. L’importance du transfert de connaissances Christian Dagenais et Esther McSween-Cadieux Université de Montréal, Équipe RENARD Paul-André Somé Agir Atelier-restitution « Traumatismes des accidents de la route à Ouagadougou » Ouagadougou, 27 novembre 2015
  2. 2. christian.dagenais@umontreal.ca
  3. 3. Les ateliers-restitutions: c’est bien, mais il en reste quoi? Très peu d’information sur : • l’utilisation des résultats présentés; • la mise en œuvre des recommandations (le cas échéant)
  4. 4. Restitution à Kaya, novembre 2013 • 2 jours d’atelier • 40 participants • 10 présentations de résultats de recherche sur la lutte antipaludique • 10 notes de politique déposées en séance
  5. 5. Restitution à Kaya: résultats de l’évaluation  Efficacité des chercheurs à restituer  Selon les chercheurs: efficacité relative et limitée  Selon les cadres supérieurs: plutôt efficace avec supports adaptés  Selon les autres: atelier long, lassant et parfois inaccessible
  6. 6. Restitution à Kaya, résultats clés (suite)  Utilisation des résultats présentés:  Notes de recherche peu lues sauf par les chercheurs OU pour produire un rapport  Mise en application de quelques recommandations (TDR palu, etc.)  Résultats perçus comme un levier pour obtenir ’ t s f m ts
  7. 7. Restitution à Kaya, résultats clés (suite)  Facteurs limitants l’utilisation des résultats  fo m t l’ t l : chercheurs, cadres décideurs du public et du privé, agents de santé regroupés  recommandations très rarement opérationnelles ou adressées à des cibles imprécises  complexité et inaccessibilité du langage utilisé par les chercheurs
  8. 8. Restitution à Kaya, résultats clés (suite)  Quelques termes notés pendant les présentations:  discordances de statut parasitologique;  indicateur composite;  analyse stratifiée,  mesures anti-vectorielles,  etc.
  9. 9. Alors, comment animer une restitution qui favorise l’utilisation des résultats ? Proposition: L’ATELIER DÉLIBÉRATIF (Lavis et al., 2009, 2014)
  10. 10. ATELIER DÉLIBÉRATIF: DÉFINITION «Les dialogues délibératifs permettent de regrouper les résultats de recherche avec les perspectives, expériences et connaissances tacites de ceux qui seront impliqués dans — ou affectés par — les décisions à venir sur un enjeu prioritaire» -Lavis, 2010
  11. 11. À DISTINGUER DÉBAT  Oppositionnel  Argumenter  Promouvoir des opinions afin de persuader  Gagner ou perdre DÉLIBÉRATION  Collaboratif  Discuter  Créer des relations  Apprendre des autres  Faire des choix ensemble
  12. 12. POURQUOI?  L’interaction entre les chercheurs, les intervenants et les décideurs favorise l’utilisation de la recherche  La combinaison des savoirs scientifiques et contextuels permet d’élaborer des recommandations plus adaptées  Les parties prenantes sont plus susceptibles d'accepter et d'appliquer les recommandations si elles y ont participé
  13. 13. LE DÉROULEMENT D’UN ATELIER 1. Présentation de la problématique afin de bien cerner le contexte et ses caractéristiques 2. Proposition de recommandations pour «résoudre» la problématique 3. Discuter de la pertinence et de la faisabilité des recommandations proposées 4. En proposer de nouvelles 5. C é l ’ t o o té o ét m l s t o s à os s t à l’ t l
  14. 14. Des questions?

×