Observatoire des Retraites Européennes Eres éd. 2014

579 vues

Publié le

L’objectif de l’Observatoire des Retraites Européennes Eres est de mesurer et de suivre l’évolution de l’ensemble de l’épargne retraite financière en France et la comparer à celle des autres pays européens.

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
579
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
11
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Observatoire des Retraites Européennes Eres éd. 2014

  1. 1. Agenda  Contexte du marché de l’épargne retraite en France  Observatoire des Retraites Européennes Eres : objectif, méthodologie et résultats  Tendances/débats en France et ailleurs  Qui sommes-nous? 2Document établi par Eres
  2. 2. CONTEXTE DU MARCHE DE L’EPARGNE RETRAITE EN FRANCE Document établi par Eres 3
  3. 3. Les régimes de retraite publics par répartition, soumis à une pression démographique et financière croissante, vont converger vers un taux de remplacement de 40% des salaires en moyenne Document établi par Eres 4 Note : Pour les Etats-Unis la taille de la bulle n’est pas proportionnelle à la population du fait de sa taille importante Le taux de remplacement Suisse inclus les AVS et LPP (régimes d’entreprise obligatoires) Sources : OCDE, Observatoire des Retraites Européennes Eres 2012 Poland Italy Sweden Austria United Kingdom FrancePortugal Slovakia Germany Spain Romania Netherlands -5% Belgium Switzerland -35% -30% -25% -20% -15% -10% -5% 0% 5% 10% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% Evolution du taux de remplacement entre 2007 et 2060 (en points) Taux de remplacement en 2007 Evolution du taux de remplacement (2007-2060)* La taille de la bulle est proportionnelle à la taille de la population du pays concerné en 2007 (en millions) * Retraite moyenne servie par les régimes publics par répartition en % du revenu d’activité moyen
  4. 4. Le contexte du marché français est différent des autres marchés européens  Une population en croissance grâce à sa fécondité élevée  Mais avec une espérance de vie très élevée qui complique le financement des retraites Document établi par Eres 5 Source : Eurostat 68 70 72 74 76 78 80 82 Espagne Italie France Suède Luxembourg Pays-Bas Chypre Malte Autriche Royaume-Uni Allemagne Irlande Grèce Finlande Belgique Portugal UE28 Danemark Slovénie Républiquetchèque Croatie Pologne Estonie Slovaquie Hongrie Roumanie Bulgarie Lettonie Lituanie Espérance de vie dans l'Union européenne en 2012 Source : Eurostat 2012 Moyenne UE France Max Taux de fécondité 1,58 2,01 2,01 (France, Irlande) Croissance (‰) 2,2 4,7 23 (Luxembourg)
  5. 5. Le poids des retraites publiques est beaucoup plus important que dans les autres pays européens, mais va forcément décroître Document établi par Eres 6 0 2 4 6 8 10 12 14 Italy France Austria Greece Portugal Japan Finland Sweden Poland Slovenia Germany Hungary Denmark Belgium Estonia CzechRepublic Spain OECD-Total Norway UnitedKingdom SlovakRepublic UnitedStates Luxembourg Netherlands Turkey Australia Ireland NewZealand Israel Canada Chile Iceland Korea Mexico Dépense publique (vieillesse) en % du PIB Source : OCDE 2013 Eres
  6. 6. Les hypothèses du COR* sont trop optimistes et la « sauvegarde » annoncée du système n’aura pas lieu Des projections basées sur des hypothèses trop optimistes :  un scenario central irréaliste  un scenario pessimiste, finalement optimiste au regard de l’historique  Des « réformes » sans cesse renouvelées 95 100 105 110 115 120 125 130 1989 1991 1993 1995 1997 1999 2001 2003 2005 2007 2009 2011 0 2 4 6 8 10 12 96 97 98 99 00 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 Taux de chômagePIB/population active 0 + 20 000 + 40 000 + 60 000 + 80 000 + 100 000 + 120 000 Solde migratoire Scénario pessimiste Scénario central Scénario central : +1,5% Scénario pessimiste : +1,3% * Conseil d’Orientation des Retraites 7Document établi par Eres
  7. 7. Nos régimes de retraite par répartition vont-ils disparaître dans leur forme actuelle ? 8Document établi par Eres
  8. 8. Les retraités français ont des revenus encore très dépendants des transferts publics … Document établi par Eres 9 Revenu moyen en USD des plus de 65 ans 21 180 27 652 24 790 23 306 19 098 30 275 26 353 24 170 32 821 Montant et origine des revenus des plus de 65 ans en 2010 Note : Le revenu du travail comprend à la fois le revenu tiré d’une activité salariée et celui tiré d’une activité indépendante. Le revenu du capital comprend les pensions privées et le rendement de l’épargne autre que l’épargne retraite. Sources : OCDE, Analyses Eres
  9. 9. En France, l’assurance vie et la retraite collective et/ou individuelle représentent près de 50% du patrimoine financier total des plus de 65 ans : une situation atypique Document établi par Eres 10 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% Composition du patrimoine financier des plus de 65 ans (2010-11) Autres actifs Retraites facultatives/assurance vie Sommes dues au ménage Titres sous mandat de gestion Actions Entreprise privée Obligations Fonds communs de placement Comptes de dépôt Source : OCDE 2013
  10. 10. … même si sur la période 2005-2010 la part issue des régimes privés et du capital a augmenté (+13 points de %) alors que celle des régimes publics a baissé (-12 points de %) Document établi par Eres 11 85% 73% 8% 21% 7% 6% $0 $5 000 $10 000 $15 000 $20 000 $25 000 $30 000 2005 2010 Montant et origine des revenus des plus de 65 ans en France (2005 – 2010) Régimes publics Régimes privés et capital Travail +13 points de % -12 points de % Note : Le revenu du travail comprend à la fois le revenu tiré d’une activité salariée et celui tiré d’une activité indépendante. Le revenu du capital comprend les pensions privées et le rendement de l’épargne autre que l’épargne retraite. Sources: OCDE, Analyses Eres Revenu moyen en USD des plus de 65 ans
  11. 11. OBSERVATOIRE DES RETRAITES EUROPÉENNES ERES : OBJECTIF, MÉTHODOLOGIE ET RÉSULTATS Document établi par Eres 12
  12. 12. L’Observatoire des Retraites Européennes Eres analyse les systèmes de retraite des pays de l’Union Européenne …  Créé en 2010,  L’Observatoire des Retraites Européennes Eres analyse les systèmes de retraite (publics/privés, collectifs/individuels, à prestations définies/à cotisations définies) des pays de l’Union Européenne et des grands pays industrialisés.  Il a pour objectif de suivre les réformes des régimes publics et de suivre les tendances en matière de retraite privée.  Notre Observatoire s’appuie sur des études disponibles au niveau de l’UE, des Etats, sur des informations issues de l’OCDE et de la presse internationale et sur des analyses Eres. Document établi par Eres 13
  13. 13. … et suit l’évolution de l’épargne retraite en France  L’Observatoire des Retraites Européennes Eres évalue, depuis 2013, l’ensemble de l’épargne retraite financière en France, en incluant toutes ses composantes, et suit son évolution.  Nous avons distingué :  les purs produits d’épargne retraite individuels/collectifs (PERP, Madelin, PERCO, Articles 83,...) pour lesquels 100% des sommes sont considérées comme de l’épargne retraite et  les autres produits d’épargne (assurance-vie, valeurs mobilières, livrets, PEE) pour lesquels une partie seulement de l’épargne est affectée à un objectif retraite.  Les encours et versements sont issus des statistiques Banque de France, FFSA et AFG. La part dédiée à la retraite est issue des enquêtes INSEE sur le patrimoine des ménages.  Nous publions tous les ans les chiffres d’encours et de versements avec la même méthodologie pour suivre dans la durée ces évolutions. Document établi par Eres 14
  14. 14. 700 milliards € 22% de l’épargne financière totale des Français (stable par rapport à 2012) 34% du PIB français (+1 point de % par rapport à 2012) L’épargne retraite financière représente 700 milliards d’euros Document établi par Eres 15
  15. 15. Elle se répartit sur les différents placements financiers des Français et l’assurance vie en représente 45% Document établi par Eres 16 Valeurs mobilières yc PEA 24% Assurance vie 45% Epargne salariale 6% Assurance retraite collective 13% Assurance retraite individuelle 8% Livrets défiscalisés 4% Répartition de l'épargne retraite en France en 2013 par famille de produits Sources : Banque de France, INSEE, AFG, FFSA, analyses Eres
  16. 16. Elle est en hausse régulière de 3% par an depuis 10 ans Document établi par Eres 17 486,5 675 696 400 450 500 550 600 650 700 2003 2012 2013 Encours d'épargne retraite en France (en Mds€) Sources : Banque de France, INSEE, AFG, FFSA, analyses Eres +3% +3,4% par an
  17. 17. 424,8 529,1 542,9 61,7 145,4 153,0 0 100 200 300 400 500 600 700 800 2003 2012 2013 Evolution des encours d'épargne retraite de 2003 à 2013 en France en Mds € Epargne retraite "pure" Epargne affectée à la retraite Sources : Banque de France, INSEE, AFG, FFSA, analyses Eres 421,9 547,4 561,3 64,6 127,1 134,6 0 100 200 300 400 500 600 700 800 2003 2012 2013 Evolution des encours d'épargne retraite de 2003 à 2013 en France en Mds € Epargne collective Epargne individuelle Sources : Banque de France, INSEE, AFG, FFSA, analyses Eres +3% mais les produits dédiés à la retraite et l’épargne collective progressent deux à trois fois plus vite … Document établi par Eres 18 +9% /an +2,7% /an +6% +2,2% /an +5% +3% +7% /an
  18. 18. Les versements en vue de l’épargne retraite sont restés stables en 2013 et se sont élevés à 40,5 Mds€ Document établi par Eres 19 24,3 25,4 5,0 5,3 5,2 4,2 4,8 5,2 0,8 0,4 0 5 10 15 20 25 30 35 40 45 2012 2013 Répartition des versements d'épargne retraite en France par famille de produits en Mds€ (2012-2013) Livrets défiscalisés Assurance retraite individuelle Assurance retraite collective Epargne salariale Assurance vie Sources : Banque de France, INSEE, AFG, FFSA, analyses Eres 40,1 Mds€ 40,5 Mds€
  19. 19. L’épargne retraite financière privée en France représente 34% du PIB, à 95% dans des régimes à cotisations (vs prestations) Document établi par Eres 20 0 20 40 60 80 100 120 140 160 180 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% Fondsdepensionen%duPIB Le marché de l'épargne retraite en Europe en 2012 141 Mds$ 179 Mds$ 223 Mds$ % des actifs issus des régimes de retraite à prestations définies Sources : OCDE, Observatoire des Retraites Européennes Eres 2014 Légende : La taille des bulles pays est proportionnelle aux actifs issus des régimes de retraite privés. 675 Mds€ 636 Mds$ USA : 17 558 Mds$ 2 327 Mds$ 734 Mds$ 1 267 Mds$ 221 Mds$
  20. 20. 2012 33,0 2012 2007 2007 2007 0 10 20 30 40 50 4% 6% 8% 10% 12% 14% 16% Fondsdepensionen%duPIB Entre 2007 et 2012, l’épargne retraite progresse en Europe, tirée par les régimes à cotisations définies Document établi par Eres 21 2012 2012 2007 2007 0 30 60 90 120 150 180 70% 80% 90% 100% Fondsdepensionen%duPIB Sources : OCDE, Observatoire des Retraites Européennes Eres 2014 Légende : La taille des bulles pays est proportionnelle aux actifs issus des régimes de retraite privés. % des actifs issus des régimes de retraite à prestations définies % des actifs issus des régimes de retraite à prestations définies Le marché de l'épargne retraite en Europe en 2007-2012
  21. 21. Le marché de l’épargne retraite en France va s’inscrire dans cette tendance européenne et accélérer …  Baisse de 15 points du taux de remplacement d’ici 2048 (source OCDE)  Les 700 Mds€ d’euros représentent à peine 34% du PIB alors qu’en moyenne l’épargne retraite représente 77% du PIB (source OCDE)  Avec une croissance en valeur du PIB de 3,5% par an et une épargne retraite égale à 50% du PIB en 2023  Le montant total d’épargne retraite en 2023 sera de 1 500 Mds€ soit une croissance de 8% par an Document établi par Eres 22 2003 2013 2023 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 0% 10% 20% Fondsdepensionen%duPIB Prévision de l’évolution des encours d'épargne retraite en Mds€ et en % du PIB (2013-2023) % Prestations définiesSource : Analyses Eres +8% par an 1 500 Mds€ en 2023
  22. 22. … notamment en retraite par capitalisation d’entreprise : épargne salariale et retraite collective  La croissance du marché de l’épargne retraite sera notamment portée par l’épargne retraite collective (PERCO et art. 83)  Ce compartiment atteindra à lui seul près de 500 milliards en 2023 Document établi par Eres 23 0 100 200 300 400 500 600 Mds € Marché de l'épargne d'entreprise et de la retraite collective (2003-2023) Assurance retraite collective Epargne salariale Source : AFG, FFSA-GEMA 2013, analyses Eres 500 Md€ en 2023
  23. 23. TENDANCES/DEBATS EN FRANCE ET AILLEURS Document établi par Eres 24
  24. 24.  Grande-Bretagne : généralisation avec succès des fonds de pension depuis octobre 2012  Adhésion obligatoire des entreprises au DC Pension  Démarrage avec les entreprises de plus de 250 salariés, (avril 2015 pour les entreprises de 50 à 249 salaries, juin 2015 celles jusqu’à 49 salariés; obligation générale en 2018)  Auto-enrollment des salariés avec opt-out faible (entre 9% et 10%) qui pourrait monter jusqu’à 25% avec les TPE/PME  Irlande  Suite aux recommandations de l’OCDE, réflexion sur l’adoption de l’auto-enrollment  Objectif à moyen terme (4-5 ans) : passer de 50% à 70% de salariés couverts  Italie  Grâce à l’auto-enrollment depuis 2007, la part des salariés couverts par un régime par capitalisation est passée de 8 à 16% entre 2007 et 2012  Les aller/retour sur la réforme du 1er pilier renforcent l’inquiétude sur sa solidité  France  Hausse de 43% de la retraite par capitalisation depuis 2003 (486 Mds€) L’épargne retraite par capitalisation se généralise en Europe Document établi par Eres 25
  25. 25. Développement des régimes à cotisations définies au détriment des régimes à prestations définies Document établi par Eres 26  Grande-Bretagne  1 million de salariés équipés de DC Pension entre oct. 2012 et juin 2013  Selon les prévisions, les actifs issus des régimes à cotisations définies augmenteront de 8,8% par an (grâce à l’auto-enrollment) et dépasseront ceux issus des régimes à prestations définies en 2036 (aujourd’hui 74% des actifs sont issus des régimes de retraite à prestations définies)  Pays-Bas  Perte de confiance dans les régimes à prestations définies de branche (80% du marché)  Certaines très grandes entreprises abandonnent leur DB (Shell, Rabobank), pour les 20% restant 60% ont basculé des DB vers les DC  Développement du PPI (équivalent du PERCO)  France  Forte hausse des PERCO (1,54 million de salariés couverts en 2013, source AFG)  3,8 millions d’adhérents à un contrat article 83 en 2012 contre 2,4 millions en 2005 (source : DREES)  Disparition annoncée des retraites chapeau ?
  26. 26. Généralisation des dispositifs multi-entreprises dont les frais sont moins élevés Document établi par Eres 27  Suisse  les « caisses de pension » dédiées diminuent et sont remplacées par des fonds multi-entreprises  Pays-Bas  les fonds de pension de branche (paritaires) sont remplacés par des dispositifs multi-entreprises avec libre choix  Grande-Bretagne  les DC Pensions sont répartis entre 10 acteurs qui équipent toutes les entreprises indépendamment des secteurs (Master Trusts); un des leaders B&CE (The People’s Pension) est issu du secteur du BTP mais se développe sur les autres secteurs.  France  les PERCO de branche ne fonctionnent pas, ce sont les PERCO « ouverts » qui se développent
  27. 27. Diminution du rôle des assureurs dans la phase de capitalisation et rôle croissant des options de gestion et de rente  Le passage de la phase de capitalisation à la phase de rente doit être moins brutal : période intermédiaire entre la liquidation des droits et la rente viagère, nouvelles options de rente  Au UK, sortie en capital désormais possible (sans doute en échange de l’abandon des avantages fiscaux)  Sortie partielle en capital dans beaucoup de pays  Les dispositifs de capitalisation hors assurance sont moins chers  En France les frais de gestion du contrat s’ajoutent aux frais de gestion des fonds dans les contrats d’assurance  Les régimes à cotisations définies requièrent des options de gestion et un choix du salarié en phase de capitalisation  Au UK, 90% de l’épargne est investie dans le choix par défaut dans les DC Pensions  Aux Pays-Bas un des leaders du PPI (équivalent de notre PERCO) est une JV entre un courtier en ligne qui a développé des services en phase de capitalisation (notamment avec des ETF) et un assureur  Au UK et en France les solutions de gestion pilotée retraite (lifecycle) se développent Document établi par Eres 28
  28. 28. CONCLUSION Document établi par Eres 29
  29. 29. Pistes de réforme de l’épargne retraite proposées par Eres  Rendre le PERCO obligatoire (introduire l’adhésion par défaut) ou  Rendre obligatoire la mise en place d’un PERCO ou d’un Régime de retraite collective à cotisations définies, couvrant l’ensemble des salariés, lorsque qu’une entreprise a mis en place un PEE depuis plus de 3 ans ou encore un régime de retraite collective ciblé sur une catégorie de personnel ;  Instaurer dans le PERCO une règle d’utilisation de la gestion pilotée à échéance comme option d’investissement par défaut ;  Autoriser les transferts individuels entre dispositifs d’épargne retraite individuels et collectifs : PERCO, PERP, Madelin, Article 83, PREFON, CGOS, COREM Document établi par Eres 30
  30. 30. QUI SOMMES-NOUS? Document établi par Eres 31
  31. 31. Eres est une équipe de 24 spécialistes en partage du profit Actionnariat salarié Epargne salariale Retraite Rémunération 24 spécialistes 32Document établi par Eres
  32. 32. Une offre produits innovante  Epargne salariale : PEE/PERCO  Retraite collective : Article 83  Retraite individuelle : PERP 33Document établi par Eres
  33. 33. Eres sélectionne les meilleurs gérants pour construire ses offres d’épargne salariale et retraite Corbeilles Mieux Vivre 2013 Meilleure gamme actions sur 5 ans 34Document établi par Eres
  34. 34. Les encours d’Eres en épargne salariale et retraite dépassent 1 milliard d’euros 2009 300M€ 2011 500M€ 2014 1Md€ 2007 Épargne salariale = 900M€ Retraite = 100M€ 1er indépendant 10ème du marché 35Document établi par Eres
  35. 35. Mentions légales : Eres Conseil et Eres sont des marques de Debory, siège social au 4 avenue Hoche, 75008 Paris, Société par Actions Simplifiée au capital de 87480 euros, 484 868 948 RCS Paris, ORIAS N°0702 3020, courtier en assurances RC Professionnelle et Garantie Financière conforme aux articles L530-2 du Code des Assurances. Il est précisé expressément que Eres Conseil n’est pas conseil juridique, et que le destinataire fera son affaire de la relecture de toute documentation par tout conseil juridique de son choix et de l’éventuel dépôt ou enregistrement auprès des administrations compétentes. Eres Conseil est tenue par une obligation de confidentialité absolue vis-à-vis de tiers sur l’ensemble des informations portées à sa connaissance en cours de mission et sans limitation de durée Eres Gestion, filiale à 100% de Debory, est une société de gestion de portefeuille, agrément AMF n°GP07000005, Société par Actions Simplifiée au capital de 700 000 euros, RCS PARIS 493 504 757. 36Document établi par Eres

×