Stéréotypes – Backpackers du monde                                 Ah les français…Vraiment dur de ne                     ...
Malin ces petits canadiens…Pas des                     américains       donc     pas    trop                     stéréotyp...
Stéréotypes   backpackers
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Stéréotypes backpackers

572 vues

Publié le

Les stéréotypes des backpackers par nationalité.

Publié dans : Voyages
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
572
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
182
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Stéréotypes backpackers

  1. 1. Stéréotypes – Backpackers du monde Ah les français…Vraiment dur de ne pas en croiser un dans la journée. Ils sont partout, prennent toutes les chambres, les emplois et ne parlent pas anglais… Le champ de baguettes On les aime bien quand même lorsqu’il s’agit d’aller boire un coup et de choquer/charmer les autres nationalités… Le groupe de choc, l’élite de l’Europe dans le Backpack. Au check in les réceptionnistes sont au garde à vous et les cuisines sont nettoyées en vitesse. La bande à Baader A prendre avec des pincettes. Ils sont venus en nombre et ce n’est pas pour rigoler (ni pour travailler d’ailleurs…). Curieux… I fratelli d’Italia ! Les rois de la pizza au complet. Ils ont quitté l’Italie comme les 4/4 des jeunes de leur pays et sont prêts à travailler (dansLes frères (et sœurs) d’ItaLIe les restaurants italiens bien sur). Ces vrais petits farceurs égayent la cuisine et mettent l’ambiance dans le Backpack. Une grande famille… Mais que font les anglais, écossais, gallois et autres irlandais du nord dans le Backpack ? Ils boivent de l’alcool, se fondent dans la masse et trouvent des jobs facilement…Et ouais ça parle anglais dans ces régions pluvieuses de l’Europe… Les roastbeefs au four Ennemi n°1, reconnaissable à ses coups de soleil qui le rendent facilement irritable… Leur but : mettre des bâtons dans les roues aux « froggies »
  2. 2. Malin ces petits canadiens…Pas des américains donc pas trop stéréotypés, certains (les plus cools) parlent aussi français…Des espions qui ont tôt fait de vous mettre dans l’embarras si vous parlez français enLes malins cousins pensant que le mec en face de vous vient des « states »… Malins les castors… Boit du sirop d’érable. Le français québecois, un monument. Le patron du Backpack, l’aventure ça le connait. C’est celui qui te dit où aller et quoi faire dans ta vie. Il dirige la ville comme il dirige leLes connaisseurs monde, toujours avec délicatesse. Paye toujours en $US et ne voit pas le problème. Adore la guerre et le poker. La grande vague asiatique est déjà arrivée dans votre Backpack. Dans son sac, elle a apporté les Noodles que vous avez déjà adoptés sans vous en rendre compte et ses baguettes. Chinois, Thaïlandais, Japonais,La vague bridée Coréens, ils sont là et sont bien tous décidés à ouvrir leur propre restaurant en ville. Toujours étonnés, ils communiquent par gestes et cuisinent constamment. Nous allons terminer cette série par les scandinaves. Qui sont-ils, que font-ils ? Se comprennent-ils entre eux ? Tout le monde se pose la même question… Les sous-marins du Backpack n’ont certainement pas dit leur dernier Les mystérieux mot… Si vous abordez un(e) suédois(e) en lui parlant directement d’Ikea, changez de cible et soyez honnête avec vous-même, vous n’aviez aucune idée de ce dont vous alliez parler après…

×