10/20/2015
1
Actualisation de l’étude diagnostique sur 
l’intégration du commerce (EDIC) 
Uniformisation des règles du jeu...
10/20/2015
2
Introduction
• Suite à une crise prolongée
– Taux de pauvreté augmentés à 90.6% (au‐dessous de USD 2)
– Stagn...
10/20/2015
3
Le Cadre Integré Renforcé (CIR)
• Programme multidonateurs (23 donateurs) qui aide les PMA
– intégrer le comm...
10/20/2015
4
Stratégie de Compétitivité
• Améliorer l’environnement des politiques économiques et 
commerciales: faciliter...
10/20/2015
5
L’environnement des politiques 
économiques et commerciales
• Exports concentrés: marchés et entreprises
• Gr...
10/20/2015
6
Procédures administratives
• Barrières non‐tarifaires restent large à l’import ET à l’export
– 14 organismes ...
10/20/2015
7
Coordonner la politique commerciale
• Manque de coordination au sein du gouvernement
– >mesures isolés, non c...
10/20/2015
8
Questions à moyen et long terme
• Améliorer la Gouvernance
• Inégalité d’accès et application sélective des r...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Etude diagnostique sur l'intégration du commerce (EDIC) 2015 - Madagascar

307 vues

Publié le

Powerpoint de présentation de l'EDIC 2015 pour Madagascar, destiné à identifier les contraintes à l'intégration sur les marchés internationaux

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
307
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
22
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Etude diagnostique sur l'intégration du commerce (EDIC) 2015 - Madagascar

  1. 1. 10/20/2015 1 Actualisation de l’étude diagnostique sur  l’intégration du commerce (EDIC)  Uniformisation des règles du jeu pour  une croissance renouvelée et partagée Mombert Hoppe Atelier de Validation Octobre 21, 2015 1 Outline  • Introduction  • EDIC et approche • Un regard en arrière – leçons • Résultats principaux et orientation • Prochains pas 2
  2. 2. 10/20/2015 2 Introduction • Suite à une crise prolongée – Taux de pauvreté augmentés à 90.6% (au‐dessous de USD 2) – Stagnation entre 2009 et 2014 – Situation demeure fragile et incertaine ‐> investisseurs hésitants  • Madagascar a besoin d’une forte croissance économique pour  qui crée des  emplois, contribue à la réduction de la pauvreté, et permettra un chemin de  croissance inclusive. • Taille limité du marché: des marchés étrangers représentent des opportunités  • Existent: Nombreuses contraintes, en grande partie déjà identifiés dans l’EDIC de  2003, malgré des améliorations.  – L'environnement des affaires  – Procédures frontalières discrétionnaires et lourds – Politique commerciale et services – Problèmes d'infrastructures ET DE SON UTILISATION • Tout cela contribue à un environnement général caractérisé par des obstacles à la  libre concurrence et des monopoles multiples – et empêche le démarrage de l’économie! 3 Approche • Demande du Ministère du Commerce et de la Commercialisation: la  Banque Mondial a mis à jour l’Etude Diagnostique sur l’Intégration au  commerce (EDIC)  cible des politiques transversales (note conceptuelle): – Missions préliminaires – Mission principale Octobre 2014 et Novembre – Version préliminaire Mai 2015, version finale en Français Juillet • L’économie globale change: chaines d’approvisionnement internationales. • Toutes entreprises sont en réalité en concurrence avec des entreprises qui  font partie de ces filières:  c’est impératif avoir accès à ces intrants  intermédiaires de qualité, à faible coût.  Réduire les couts du commerce est essentiel pour augmenter la  compétitivité et permettre aux entreprises malgaches de participer dans  les réseaux de production régionaux et globaux 4
  3. 3. 10/20/2015 3 Le Cadre Integré Renforcé (CIR) • Programme multidonateurs (23 donateurs) qui aide les PMA – intégrer le commerce dans les stratégies nationales de  développement; – développer les structures nécessaires à la coordination de l'assistance  technique liée au commerce; – développer l'aptitude des PMA à participer dans le commerce, (inclus  l'élimination des principales contraintes du côté de l'offer) • Projets de catégorie 1 – étude diagnostique sur l'intégration du commerce (EDIC) – Projets de soutien aux arrangements nationaux de mise en œuvre  (ANMO) (900 000 EU pour 3 ans) • Projets de catégorie 2 – Finance projets selon les priorités de la matrice des actions 5 Résultat: une étude bien prioritisé • Madagascar éloigné: Toutes couts d’opération entravent la compétitivité  des entreprises, besoin d’une stratégie de compétitivité basé sur les  recommandations principales • Bien que les entreprises malgaches font face a des barrières à l’intérieur et  l’extérieur de Madagascar, l’étude cible sur les barrières qui peuvent être  enlevé à court‐moyen terme par le gouvernement malgache. • Résultat: Basé sur les analyses nouvelles: une Matrix d’Actions priorisé,  révisé et spécifique – EDIC 2003: seulement 16 des 59 actions mises en place (partiellement)  MAIS: L’EDIC est que le premier pas dans l’effort de démarrer l’économie   l’implémentation des recommandations, et la création des coalitions  pour des réformes essentielle! 6
  4. 4. 10/20/2015 4 Stratégie de Compétitivité • Améliorer l’environnement des politiques économiques et  commerciales: faciliter l’accès aux intrants de biens et de  services • Faciliter le commerce: réduire les coûts inutiles et les  retards dans les ports  • Revoir les procédures administratives: réduire les coûts  commerciaux • Améliorer la transparence et renforcer les institutions:  meilleurs soutien aux entreprises nouvelles et existantes • Coordonner de manière plus efficace les questions de  politique commerciale à Madagascar • Complément: Questions à moyen et long terme 7 Leçons de l’EDIC de 2003 • Trop d’activités dans 10 axes: i) la promotion et la sécurisation des investissements ; ii) le maintien et le  renforcement des acquis des ZFI ; iii) la facilité d’accès au financement pour les entreprises, notamment des PME ; iv) l’adoption d’une  politique fiscale transparente et simplifiée ; v) l’amélioration des performances de l’administration douanière ; vi) l’ouverture aux marchés  extérieurs ; vii) la promotion du tourisme ; viii) la diversification de la production agricole ; ix) le développement de la filière du coton ; et  x) la promotion de la pêche et de l’élevage. • Seules 16 des 59 actions partiellement ou entièrement mises  en œuvre, progrès inégaux • Manque d ’appropriation et d ’engagement des acteurs  politiques (et des bailleurs de fond), manque de coordination • Cible sur lois et études, au lieu de cibler sur l’implémentation • Expérience: Adresser des priorités requiert des champions  and des coalitions 8
  5. 5. 10/20/2015 5 L’environnement des politiques  économiques et commerciales • Exports concentrés: marchés et entreprises • Grille tarifaire: simple in principe, pas en application • Exonérations élevés:  – >1/3 droits de douanes et >1/4 des TVA pas perçus – 58% sous loi sur les grands investissements • TEC COMESA entrainera augmentation moyenne des prix par 30% – Meilleures communication et révision? • Productivité des services: peu d’utilisation mais important pour  compétitivité – Vérification règlementaire des secteurs prioritaires • Obstacle: disponibilité de l’électricité – Production indépendante? • Infrastructures peuvent être utilisé avec plus d’efficacité – Surcharge; augmentation de la compétition 9 Faciliter le commerce • Des réformes déjà avancés mais marge d’amélioration reste large – Compléter la dématérialisation – Revoir certains practices – Mieux cibler les contrôles • Organisation des contrôles genère des délais significatives – 4 jours de dédouanement (2014) – 4 à 72 heures ADDITIONNELLES pour que les biens puissent sortir du port!  plus délais additionnelles restriction de circulation • Report trouve que ces délais augmentent les frais de transport par 15 à  30% par rapport aux comparateurs; pertes de au moins 11 millions de USD  par an • Temps nécessaire à la préparation et à l’exécution des opérations  d’importation et d’exportation reste trop long • L’accord de facilitation de commerce (OMC) aidera Madagascar à  améliorer l’environnement 10
  6. 6. 10/20/2015 6 Procédures administratives • Barrières non‐tarifaires restent large à l’import ET à l’export – 14 organismes de réglementation – Réglementations avec fréquence n’obtiennent pas leurs objectifs – Résultats des essais pas fiables – Meilleures réglementation pour atteindre des buts de la politique et  qui ne créent pas des couts non‐nécessaires • Exportateurs (ITC): La moitié des mesures contraignantes origine à  Madagascar! Affecte le potentiel pour les exportations • Nouvelles initiatives de loi seraient encore plus contraignantes – pour le marché local et pour intégrer les exportation  Meilleures application d’une moindre nombre des réglementations  mieux cibles! 11 Institutions de Soutien et Transparence • Rôle des Zones Franches important, mais les zones ne  peuvent pas résoudre les vrais problèmes  – Cible sur avantages fiscaux, pas améliorer les infrastructures • Concentration spatiale? – Simplification, transparence et contrôle – TRANSITION • EDBM joue rôle important: danger que le guichet unique  devient une vitrine – Pouvoir de prendre des décision par tous agents • Bonne initiative du Guichet Unique à l’Exportation  – Manque: réexaminer toutes les procédures et les simplifier 12
  7. 7. 10/20/2015 7 Coordonner la politique commerciale • Manque de coordination au sein du gouvernement – >mesures isolés, non coordonnés, contradictoires • Ministère du Commerce et Comité Directeur National devront  prendre l’initiative et ont besoin du soutien au plus haut niveau  décisionnel • Dialogue plus fréquent informel et inclusif et éliminer les barrières – entre les ministères et organismes – entre les services au sein des ministères – Entre le secteur public et privé (grand/petit) • CHANGEMENT FONDAMENTAL DE COMPORTEMENT 13 Etudes sectorielles Agriculture et élevage • Productivité faible, accès limité au financement, intrants agricoles  et obstacles administratifs – Revoir et simplifier lois et règlementations Secteur de la pêche • Secteur important: participation de nouvelles acteurs – Autorité Sanitaire Halieutique (ASH) doit rester reconnue comme  ‘autorité compétente’ – Besoin: ressources suffisants et utilisation efficace Tourisme • Fort potentiel mais coûts de se rendre à Madagascar, difficile de se  déplacer – Augmenter l’accès aérien – Augmenter la concurrence pour le déplacement intérieur 14
  8. 8. 10/20/2015 8 Questions à moyen et long terme • Améliorer la Gouvernance • Inégalité d’accès et application sélective des règles entrave  la concurrence et réduisent les possibilité de croissance  partagé (“inclusive growth”) – Une économie plus dynamique – Plus facile pour faire respecter les normes obligatoires  • Accès à terre reste un problème sérieux pour nombreux  secteurs • Utiliser le marché régional:  – collaboration en matière de réglementation • Renforcer la concurrence entre les secteurs, et transport  multimodale pour décongestionner le port de Toamasina. – Port sec sous concession et douane 15 Prochains pas • Présentations des analyses en plus de détail • Discussion de la Matrix d’Actions (demain) Maintenant, il faut démarrer l’implémentation et  créer des mécanismes pour soutenir des réformes  substantielles La Banque Mondiale peut assister, mais le travail  doit être fait par le gouvernement… 16

×