Styles Retour defiles

1 107 vues

Publié le

New York, Paris, Milan, Londres...
toutes les tendances qui feront
la mode du printemps-été 2010.

Publié dans : Mode de vie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 107
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Styles Retour defiles

  1. 1. 32 G 22/10/2009 Givenchy Alexander McQueen LE MEILLEUR 22/10/2009 G 33 Lanvin RM o d e U ne féminité bucolique et sucrée, un minimalismerigoureuxtrèsemprunté à Helmut Lang, un travail sur le pa- trimoine,lasensualitédelalingerieet le crissement des cuirs rock qui font leschouxgrasdelamodedepuisdeux saisons… Voici pêle-mêle quelques- unes des voies tracées par les créa- teurs, à l’horizon du printemps-été 2010. Très attendu à Pa- ris, le premier défilé de Phoebe Philo chez Celine, où l’ex-directrice artistique de Chloé remplit efficacement sa feuillederoute:desclassiquesbourgeois(jupeplissée,blouse à lavallière, etc.) modernisés par une épure radicale. Dans le jeudeschaisesmusicales,cesontplutôtd’illustresinconnus qui ont rejoint les bancs des belles endormies de la mode : Peter Copping (bras droit de Marc Jacobs chezVuitton pen- dant douze ans) chez Nina Ricci, Marco Zanini (ex-Versace) chez Rochas, Cédric Charlier (ex-Lanvin) chez Cacharel, Ro- dolfo Paglialunga (ex-Prada) chezVionnet. A l’exception no- table d’Ungaro, qui a accolé au nom de sa nouvelle styliste, Estrella Archs, celui de… Lindsay Lohan. Comme si, en plus des pages de magazines saturées de tapis rouges, le sésame peopleallaitdevenirunecautionauseinmêmedesmaisons. Resteàméditerlemessagepourlacréation,quelechoixd’une starlettedontlanotoriétés’estconstruiteàcoupsdefrasques alcoolisées étalées dans les tabloïds. Aux avant-postes des créateurs-penseurs, Raf Simons (Jil Sander) transcende les incertitudesdel’époque,avecsestissuscoupésàvifetsesef- fetsdéchirésquiévitentlemisérabilismepourservirunclas- sicisme contemporain. Chez Lanvin, Alber Elbaz enchante par la grâce de ses teintes cosmétiques et le mouvement vir- tuose de ses drapés. Autre sans-faute, celui de Riccardo Tisci (Givenchy), qui décorsette sa mode pour y insuffler une to- nalitéromantique,engardantlatenuedeseslignesgraphiques. EtAlexanderMcQueend’oubliersesgimmicksSM(sicen’est de monumentaux souliers-sabots sur les jambes de faon des mannequins) pour projeter sa collection Plato’s Atlantis dans unfuturoniriquequiréveilledesparadisperdusdansuntour- billon d’imprimés reptiliens et de bleus aquatiques. Un peu de profondeur dans un monde de luxe. G A.-L. Q. G.FUENTES/REUTERSETDR/SDP R DES DÉFILÉS NewYork,Paris,Milan,Londres... toutes les tendances qui feront la mode du printemps-été 2010. dossier réalisé par anne-laure quilleriet et katell pouliquen
  2. 2. Compagnon idoine du talonplat,quifaitson grandretourcettesaison (voirpage.41),leshortac- cèdeaumacadamparses plus chics artifices : ma- tières argentées, détails couture, forme hyper- structurée. A porter avec uneceinturetaillehaute pourbienmontrerqu’on a dit short et pas relâ- chement de l’allure… 34 G 22/10/2009 On taille un short Haider Ackermann Etro Emporio Armani Sophia Kokosalaki Karl Lagerfeld Vivienne Westwood Léonard Rochas Dsquared2 C.SIMON/AFP;G.CACACE;F.GUILLOT/AFP;P.KOVARIK/AFP;D.&C.LECCA;B.TESSIER/REUTERS;A.DEPARSEVAL;P.STIGTERETDR Uneévidencepour Burberry, puisque c’est au label bri- tannique qu’en revient la pa- ternité. De retour à Londres pour les 25 ans de la fashion week,sondirecteurartistique, Christopher Bailey, en a mul- tiplié les interprétations dans un souffle virtuose de drapés. Un vêtement caméléon, ver- sion robe sans manche chez Celine,robelipstickchezMarni ou métal rutilant sur les beau- tés fifties de Dior. Besoin de se rassurer en des temps difficiles ? La mode semble faire officededoudoucompensateur.Dansunregistrebucoliquechez Chanel et gourmand chez Yves Saint Laurent, où Stefano Pilati a brodé sur une robe des fraises, que l’on retrouve en boucles d’oreille. Chez Viktor & Rolf, les jupons de tulle ont l’air de grosses parts de gâteau mangées par des souris, quand Miuccia Prada met en scène des chats, des chiens et des hirondelles sur les imprimés Miu Miu. Envie de régression Burberry Prorsum D & G Chanel Yves Saint Laurent Marni Tommy Hilfiger Christian Dior Le trench en marche L’OVNI. Clin d’œil écolo à la nécessité du recyclage ? Ultime provocation de Marc Jacobs ? Avec son top sac-poubelle (en réalité, en cuir) imaginé pour Vuitton, le créateur repousse encore les limites de l’ironie appliquée au luxe. Miu Miu Moschino Viktor & Rolf Louis Vuitton
  3. 3. White spirit Une façon de tourner la page ? Après les excès festifs des années 1980, la mode de l’été 2010 se replonge dans l’épure minimaliste de la décennie 1990, avec en référence appuyée le génialHelmutLang,dontoncontinuederegretterl’absence.Sou- vent radical, le blanc travaillé dans des popelines toutes sim- ples se prête aussi aux envies champêtres du moment. Salvatore Ferragamo Junya Watanabe Gucci Hussein Chalayan Calvin Klein Anne Valérie Hash Kris Van Assche Rue du Mail Cacharel Garde-à-vous ! Le vert militaire n’a pas dit son dernier mot. Des travelleuses coiffées d’afrosdeVuittonauxamazonesdeBalmainenmicrorobeàlaRaquelWelch,lapalette d’effets est large. En dominante, la version safari urbain, très Karen Blixen, avec pantalons retournés, sahariennes ou combishorts au parfum de sable chaud. 00/00/2006 G 37 LES BESACES. Pour l’été prochain, rangez pochettes et minaudières et voyez grand : les cartables XXL (Dior) côtoient les maxibesaces (Vuitton), jusqu’au Kelly d’Hermès revisité version maxi, en python souple et mou comme une toile. Conquis par le kaki Paul & Joe Sportmax Louis Vuitton Marithé + François Girbaud Christian DiorHermès John Galliano Max Mara Kenzo Diane von Furstenberg V.Z.CELOTTO/AFP;P.KOVARIK/AFP;P.VERDY/AFP;C.SIMON/AFP;F.GUILLOT/AFP;B.TESSIER/REUTERSG.CACACE/AFP;J.NAEGELEN/REUTERSETDR
  4. 4. Optimisme en vue avec l’insolence du rougepivoine,quifaitlaparadesurtous les fronts du printemps. La toile mono- chrome embrasse tous les styles : rock, ro- mantique, enflammé… Jusqu’à Rochas, qui traite le phénomène de manière littérale en accrochant une fleur écarlate à la cein- ture de sa belle des champs. Enviedes’amuser,d’oublier ?Lescréateurs nous étourdissent avec ce volumineux caprice – et hautement risqué passé 22 ans, à moins de s’appeler Natalia Vodianova (photoci-contre),chezStellaMcCartney.Sauf si le volant s’assagit, traité en aplat (Isabel Marant,Valentino)ouenattributromantique un rien désuet. Gentil coquelicot On garde le volant Felipe Oliveira Baptista AzzaroRoland MouretLimi Feu Sonia Rykiel Roberto Cavalli Giambattista Valli Valentino Isabel Marant Stella McCartney Sensualité maximale pour ces peaux qui, trai- tées en version estivale, gagnent en souplesse et en douceur. Si l’on repère encore quelques tics rock (Balmain), la majorité des créateurs dé- tourne le cuir de ses codes trop évidents et le préfère ludique (jupette de tennis chez Hermès), casual et surtout support d’une féminité bour- geoise un peu trouble (Celine, Yves Saint Lau- rent), façon Deneuve shootée par David Bai- ley dans les seventies. 00/00/2006 G 39 Cuir d’été RAS LE BOL. Coupez ! La coiffure de la saison, c’est la coupe au bol, version brune, néo- Jeanne d’Arc. Déjà repérée sur Ranya Mordanova (photo) et Tao Okamoto, deux tops qui montent. Hermès Yves Saint Laurent Loewe Brioni Burberry Prorsum Celine BalmainChloé Balenciaga P.KOVARIK/AFP;ZEPPELIN;F.GUILLOT;F.MONTEFORTE/AFP;P.VERDY/AFP;J.NAEGELEN/REUTERS;D.&C.LECCA;B.TESSIER;A.DEPARSEVAL;S.WERMUTHETDR/SDP
  5. 5. Dubeigepeauaurose poudré, l’excès de chairestpermis !Version anatomique et bimbo (Versace), dragée sucrée (Rykiel), romantisme éthéré (Fendi) ou mini- maliste façon années 1990, les tonalités nude prennentledessus,avec lasubtilitéd’unnuancier de blushs. Cosmétique chic Christian DiorEmilio Pucci Gianfranco Ferré Missoni Ungaro Elie Saab Fendi LES PIEDS DANS LE PLAT. Mieux vaut vous y faire tout de suite au lieu de ricaner : l’été prochain marquera l’avènement des sandales de curé (ici, chez Rochas). Les vraies : spartiates, antisexy, anti-bling-bling. A noter aussi, la variante sabot à grosse semelle de bois clouté (Vuitton, Celine, Chanel). D’Ann Demeulemeester à Hannah McGibbon (Chloé), les créateurs en ont décidé ainsi : on va accumuler les vestesauprintempsprochain.Unepièce parfaitementenraccordaveclanouvelle vague classique, comme l’illustre la silhouettetrèscôteEstimaginéeparRalph Lauren. Quant à sir Paul Smith, il en a fait la star de sa collection, inspirée par les mélangesaudacieuxdessapeursafricains. On reste en veste Paul Smith Lacoste Ralph Lauren Giorgio Armani Bottega Veneta Miu Miu Jil Sander Véronique Leroy V.ZUNINOCELOTTO;F.GUILLOT;G.CACACE/AFP;P.LESEGRETAIN;J.NAEGELEN/REUTERS;S.RELLANDINI/REUTERS;MARCIOETDR/SDP
  6. 6. 42 G 22/10/2009 Quand le maître de la rigueur japonaise, Yohji Yama- moto,raccourcitlesjupespourdévoilerunejarretière, labarrièreestfranchie...SurfondderéférencesàAvaGard- ner et à d’autres reines de Hollywood, les nuits de satin s’écrivent le jour avec gaines et soutiens-gorge obus en majesté. Jusqu’à Jean Paul Gaultier, qui revisite ses robes corsets, période Blond Ambition Tour de Madonna. La lingerie prend le dessus Dolce & Gabbana Alberta Ferretti Jean Paul Gaultier Fendi Vanessa Bruno Yohji Yamamoto Christian Dior Barbara Bui P.VERDY/AFP;B.TESSIER/REUTERS;A.GAROFALO/REUTERS;F.MONTEFORTE/AFP;F.GUILLOT/AFP;P.KOVARIK/AFP;D.&C.LECCA;C.SIMON/AFP;G.CACACE/AFP;A.DEPARSEVAL;G.FUENTES/REUTERSETDR/SDP 00/00/2007 G 43 Qu’ils soient inspirés des ikats ouzbeks(versiontechnochez Gucci, remixés à des batiks java- nais ou à du wax afro chez Dries Van Noten), ou en référence à l’op art 1960 (Givenchy, avec son kaléidoscopebeigeetnoir,ouVer- sace),lesimprimésenvahissentl’al- lure pour une garde-robe urbaine etvoyageuse. Desmotifsquivont jusqu’aux cartes postales d’été (Maison Martin Margiela, Prada). EspritCoco,es-tulà?Plusquejamais,leduoleplusgraphique delamodeseréinvente.SurunefermièrechicchezChanel, maîtredugenre,avecdentelleetcaméliaàlaboutonnière.En version marinière chez Lacoste, ou sur des robes fluides qui font déjà flotter un air de croisière. Noir et blanc ON STAGE C’est en assistant au défilé Chanel, où officiait Lily Allen, que Prince a eu l’idée d’organiser deux concerts au Grand Palais. Chez Viktor & Rolf, Roisin Murphy, enceinte sous sa robe abat-jour, assurait une bande-son survoltée. Et, chez Castelbajac, on retrouvait la volcanique Ebony Bones. On fait bonne impression Chanel Dries Van Noten Marc by Marc Jacobs Issey Miyake Maison Martin Margiela Gucci Versace Prada Ann Demeulemeester Lacoste Jean-Charles de Castelbajac et Ebony Jones

×