e-DO : Nouvel outil de télé-déclaration pour
l’infection par le VIH et le sida
Anne-Sophie Barret pour l’équipe projet e-D...
Dispositif des maladies à déclaration
obligatoire (MDO)
• Outil majeur de la surveillance des maladies
infectieuses
• Cadr...
DO VIH/sida
3
Finalité de santé publique : orienter les actions de prévention,
dépistage et prise en charge et donner aux ...
DO VIH/sida
4
4
Dispositif actuel
• Nombre de DO
‒ Environ 10 000 fiches DO reçues par an : 8 800 VIH (70%
de DO à l’hôpit...
Objectifs de la dématérialisation de la DO
5
5
• Simplifier le processus de notification et les échanges entre les
acteurs...
• 2013-2014 : développement de l’application de télé-déclaration
e-DO pour le VIH/sida
‒ Prestataire informatique : Klee G...
• Trois catégories d’utilisateurs
‒ Déclarants (cliniciens, biologistes)
‒ Non déclarants (ARS, InVS)
‒ Partenaires (CNR…)...
8
Grands principes de e-DO pour le VIH/sida
• Modification du circuit de déclaration pour le VIH :
déclaration indépendant...
• Déploiement des lecteurs de cartes CPS
– Lecteurs peu déployés en milieu hospitalier
– Difficultés techniques
– Coût et ...
Leviers pour le déploiement de e-DO
• Mobilisation des partenaires institutionnels (ARS, DGOS,
AP-HP, CNOM, CNOP, ASIP San...
Stratégie de déploiement de e-DO
• Utilisation en interne par l’InVS depuis le 05/05/2015
• Ouverture externe en deux vagu...
Page d’accueil e-DO
12
Ecran d’accueil – Déclarants
Déclaration – Génération du code
d’anonymat
Formulaire de saisie découpé en onglets
Vérification de la cohérence des
données saisies au fil de la déclaration
Contrôle...
Déclarations envoyées
Rapport automatisés
17
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

2015-05-19 Atelier N°4 INVS SSA 2015 "e-DO : Nouvel outil de télé-déclaration pour l’infection par le vih et le sida"

1 327 vues

Publié le

Atelier N°4 INVS "e-DO : Nouvel outil de télé-déclaration pour l’infection par le vih et le sida" avec Anne-Sophie Barret (INVS) et Claire Lenain (ASIP Santé)

Publié dans : Santé
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 327
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
669
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

2015-05-19 Atelier N°4 INVS SSA 2015 "e-DO : Nouvel outil de télé-déclaration pour l’infection par le vih et le sida"

  1. 1. e-DO : Nouvel outil de télé-déclaration pour l’infection par le VIH et le sida Anne-Sophie Barret pour l’équipe projet e-DO Département des maladies infectieuses Institut de veille sanitaire, Saint-Maurice Contact : e-do@invs.sante.fr
  2. 2. Dispositif des maladies à déclaration obligatoire (MDO) • Outil majeur de la surveillance des maladies infectieuses • Cadre législatif et règlementaire inscrit dans le code de la santé publique • Volonté forte de contrôler un risque sanitaire (ex : méningite, TIAC…) ou de disposer d’informations épidémiologiques sur un enjeu de santé publique important (ex : VIH/sida) • 31 maladies à DO (dont 29 maladies infectieuses) 2
  3. 3. DO VIH/sida 3 Finalité de santé publique : orienter les actions de prévention, dépistage et prise en charge et donner aux autorités sanitaires des éléments permettant leur évaluation 3 Source : InVS, données DO VIH au 31/12/2013 corrigées pour les délais, la sous déclaration et les valeurs manquantes 7647 7583 6510 6303 6085 6220 5000 5500 6000 6500 7000 7500 8000 8500 2003 2005 2007 2009 2011 2013 découvertesdeséropositivité année de diagnostic Environ 6 200 personnes [5 800-6 700] ont découvert leur séropositivité en 2013
  4. 4. DO VIH/sida 4 4 Dispositif actuel • Nombre de DO ‒ Environ 10 000 fiches DO reçues par an : 8 800 VIH (70% de DO à l’hôpital), 800 sida et 100 décès en 2013 ‒ Environ 5 000 fiches reçues du CNR VIH • Nombre de déclarants (2013) ‒ 2013 : 2 066 cliniciens (dont 39% en ville) / 875 laboratoires de biologie (dont 77 % en ville) – Depuis 2003 : 18 461 cliniciens (55% en ville) / 2630 laboratoires de biologie – Nombre élevé de nouveaux déclarants chaque année
  5. 5. Objectifs de la dématérialisation de la DO 5 5 • Simplifier le processus de notification et les échanges entre les acteurs de la DO • Renforcer l’adhésion des professionnels de santé • Réduire les délais de transmission des déclarations • Réduire la charge manuelle de traitement des fiches papier • Garantir une traçabilité des DO • Maintenir un haut niveau de sécurité ‒ Protection des données individuelles ‒ Respect de l’anonymat des personnes Finalité : dispositif plus efficient et plus réactif
  6. 6. • 2013-2014 : développement de l’application de télé-déclaration e-DO pour le VIH/sida ‒ Prestataire informatique : Klee Group ‒ Consultation des futurs utilisateurs pour définir les besoins ‒ Validation des choix stratégiques par les parties prenantes (partenaires institutionnels, associations de patients, conseils de l’ordre, sociétés savantes, CNR, déclarants) ‒ Tests internes (InVS) et externes (cliniciens et biologistes volontaires dans 21 établissements) • 2015-2016 : déploiement e-DO pour le VIH/sida • Après 2015 : intégration progressive des autres MDO dans la plateforme applicative 6 Projet de dématérialisation de la DO : les grandes phases du projet
  7. 7. • Trois catégories d’utilisateurs ‒ Déclarants (cliniciens, biologistes) ‒ Non déclarants (ARS, InVS) ‒ Partenaires (CNR…) • Authentification à l’application e-DO ‒ Code de la santé publique (article L1110-4) : authentification forte nécessaire pour la conservation et la transmission d’informations médicales individuelles ‒ Utilisation des cartes de type CPS (CPS, CPE, CPA) pour tous les utilisateurs • Création d’un annuaire des déclarants ‒ Consultation du Répertoire Partagé des Professionnels de Santé (RPPS) mis en œuvre par l’ASIP Santé 7 Grands principes de e-DO pour le VIH/sida
  8. 8. 8 Grands principes de e-DO pour le VIH/sida • Modification du circuit de déclaration pour le VIH : déclaration indépendante par le biologiste et le clinicien • Fonctionnalités pour les déclarants − Saisie et envoi des fiches / Mode brouillon − Historique des fiches des 12 derniers mois − Réponse aux demandes de compléments et aux relances de l’InVS • Données recueillies – Code d’anonymat généré par le déclarant – Données socio-démographiques, cliniques, épidémiologiques et biologiques
  9. 9. • Déploiement des lecteurs de cartes CPS – Lecteurs peu déployés en milieu hospitalier – Difficultés techniques – Coût et commande des lecteurs par les établissements de santé • Nombre et diversité des déclarants • Changement du circuit et des pratiques de déclaration • Intérêt variable et manque de temps des professionnels de santé pour la DO 9 Points critiques pour le déploiement de e-DO
  10. 10. Leviers pour le déploiement de e-DO • Mobilisation des partenaires institutionnels (ARS, DGOS, AP-HP, CNOM, CNOP, ASIP Santé, URPS, COREVIH…) pour : – Favoriser l’équipement des services déclarants dans les ES (circulaire, instruction, information…) – Relayer la diffusion de l’information au niveau national et local (mailing, bulletins, sites internet…) • Assistance aux utilisateurs (mail/téléphone) : questions techniques ou relatives à l’utilisation de e-DO • Communication – Sensibilisation des DSI – Campagne de communication vers les déclarants 10
  11. 11. Stratégie de déploiement de e-DO • Utilisation en interne par l’InVS depuis le 05/05/2015 • Ouverture externe en deux vagues (sous réserve de l’autorisation CNIL) – 15 septembre 2015 : Ile-de-France et Guyane – 1er janvier 2016 : toutes les régions • Formulaires papiers – Saisie dans e-DO à l’InVS des formulaires qui resteraient en circulation – Arrêt de l’approvisionnement des feuillets papiers dès que l’application e-DO est déployée – Système dégradé (fiches PDF + logiciel d’anonymisation) si les déclarants ne peuvent pas utiliser e-DO 11
  12. 12. Page d’accueil e-DO 12
  13. 13. Ecran d’accueil – Déclarants
  14. 14. Déclaration – Génération du code d’anonymat
  15. 15. Formulaire de saisie découpé en onglets Vérification de la cohérence des données saisies au fil de la déclaration Contrôles bloquants Contrôles non bloquants
  16. 16. Déclarations envoyées
  17. 17. Rapport automatisés 17

×