<ul>ANESTHÉSIE GÉNÉRALE </ul><ul>R Mangin DAD Nîmes </ul>
<ul>Différents types d’Anesthésie </ul><ul>Inhalatoire </ul><ul>Balancée </ul><ul>Intra-veineuse </ul><ul>Péri-médullaire ...
<ul>Différents types d’anesthésie </ul><ul>Anesthésie Combinée </ul><ul>Anesthésie générale </ul><ul>Anesthésie loco-régio...
<ul>Aspects réglementaires:  décret du 5 décembre 1994   </ul><ul>Pour tout patient dont l’état nécessite une anesthésie g...
2. Les moyens nécessaires à la réalisation de cette anesthésie
3. Une surveillance continue après l’intervention
4. Une organisation permettant de faire face à tout moment à une complication liée à l’intervention ou à l’anesthésie effe...
<ul>Aspects réglementaires de l’anesthésie </ul><ul><li>Consultation plusieurs jours avant l’intervention
Qui ne se substitue pas à la  visite pré-anesthésique  qui doit avoir lieu dans les heures précédant l’intervention
Programmation opératoire conjointe entre anesthésistes et chirurgiens
Monitorage: comprend la mesure de la concentration des gaz inspirés et expirés
Passage obligatoire en SSPI </li></ul>
<ul>Evaluation préopératoire </ul><ul>Mortalité péri-opératoire </ul><ul><li>Mortalité totalement liée à l’anesthésie: 1/1...
L’évaluation du risque périopératoire vise à minimiser le risque de mortalité et de morbidité post-opératoire </li></ul>
<ul>Consultation d’anesthésie </ul><ul><li>Interrogatoire: ATCD chirurgicaux et médicaux personnels et familiaux
Évaluation des traitements en cours
Examen physique (cardiorespiratoire, intubation)
Prescription d’examens complémentaires
Information (anesthésie, analgésie, risques, TS…)
Classification ASA
Décision pour le type d’anesthésie et d’analgésie postopératoire   </li></ul>
<ul>Evaluation pré-opératoire: l’acte chirurgical </ul><ul><li>Chirurgie à haut risque </li></ul><ul><ul><li>Majeure (intr...
Chirurgie aortique, vasculaire, hémorragique </li></ul></ul><ul><li>Chirurgie à risque modéré </li></ul><ul><ul><li>Endart...
Chirurgie intrapéritonéale ou thoracique non vasculaire
Chirurgie orthopédique lourde, chirurgie prostatique </li></ul></ul><ul><li>Chirurgie à risque faible </li></ul><ul><ul><l...
Chirurgie du sein </li></ul></ul>
<ul>Evaluation du risque   </ul><ul><li>Rechercher et équilibrer un syndrome coronaire aigu, une insuffisance cardiaque
Rechercher et équilibrer une hypertension artérielle
Rechercher et équilibrer un asthme
Rechercher une allergie médicamenteuse
Rechercher des critères d’intubation difficile </li></ul>
<ul>Evaluation du risque cardiovasculaire </ul><ul><li>Le risque de mortalité post-opératoire d’origine cardiovasculaire d...
de la tolérance à l’effort (le patient peut il monter un étage?)
du contexte chirurgical  : </li><ul><li>Modifications hémodynamiques importantes
Contexte d'urgence </li></ul></ul></ul>
<ul>Evaluation du risque cardiovasculaire </ul><ul><li>Classification NYHA (New York Heart Association) </li><ul><li>I : p...
II : limitation modeste de l'activité physique
III : réduction marquée, signes pour un effort modeste
IV : symptomatique au repos </li></ul></ul>
<ul>Evaluation de l’intubation </ul><ul><li>Ouverture de bouche : doit  être > 30 mm (F)ou 35 mm (H)
Distance thyro-mentonnière : > 65 mm
Classification de Mallampati </li></ul>
<ul>Score de Mallampati </ul><ul>Visibilité </ul><ul>Piliers des amygdales </ul><ul>Luette </ul><ul>Palais mou </ul><ul>Pa...
<ul>Evaluation préopératoire </ul><ul><li>Risque de nausées et vomissements post opératoires (score d'Apfel)
1 point par item, risque de 10 % (0 pt), 20% (1), 40% (2), 60% (3) 80% (4) </li></ul><ul><ul><li>Antécédents de NVPO ou ma...
Sexe féminin
Non fumeur
Utilisation de morphiniques en post op </li></ul></ul>
<ul>Evaluation préopératoire </ul><ul><li>Information au patient (+++)  </li></ul><ul><ul><li>Techniques d’anesthésie et l...
Passage en SSPI
Techniques d’analgésie post-opératoire  </li></ul></ul><ul><li>Examens complémentaires en fonction du cas </li></ul>
<ul>Traitements et anesthésie </ul><ul><li>Gestions des traitements </li></ul><ul><ul><li>AVK relais héparine
Antiagrégants plaquettaires </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Aspirine poursuivi ou relayé
Plavix, Ticlid   Arrêt impératif </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Insuline maintenue malgré le jeûne </li></ul></ul><ul><li...
<ul>Gestion des traitements </ul><ul><li>Idée générale :
Le risque de déséquilibre  de la maladie initiale est supérieur au risque d’interférences médicamenteuses avec les agents ...
<ul>Examens complémentaires </ul><ul><li>Non obligatoires : fonction de l’interrogatoire et de l’évaluation clinique
ECG : non systématique avant 40 ans (H) ou 50 ans (F)
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Anesthgénéesf

1 841 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 841
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
73
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Anesthgénéesf

  1. 1. <ul>ANESTHÉSIE GÉNÉRALE </ul><ul>R Mangin DAD Nîmes </ul>
  2. 2. <ul>Différents types d’Anesthésie </ul><ul>Inhalatoire </ul><ul>Balancée </ul><ul>Intra-veineuse </ul><ul>Péri-médullaire </ul><ul>Tronculaire </ul><ul>Anesthésie générale </ul><ul>Anesthésie loco-régionale </ul><ul>Plexique </ul>
  3. 3. <ul>Différents types d’anesthésie </ul><ul>Anesthésie Combinée </ul><ul>Anesthésie générale </ul><ul>Anesthésie loco-régionale </ul>
  4. 4. <ul>Aspects réglementaires: décret du 5 décembre 1994 </ul><ul>Pour tout patient dont l’état nécessite une anesthésie générale ou locorégionale, les établissements de santé (…) doivent assurer les garanties suivantes: </ul><ul><li>1. Une consultation préanesthésique, lorsqu’il s’agit d’une intervention programmée.
  5. 5. 2. Les moyens nécessaires à la réalisation de cette anesthésie
  6. 6. 3. Une surveillance continue après l’intervention
  7. 7. 4. Une organisation permettant de faire face à tout moment à une complication liée à l’intervention ou à l’anesthésie effectuée. </li></ul>
  8. 8. <ul>Aspects réglementaires de l’anesthésie </ul><ul><li>Consultation plusieurs jours avant l’intervention
  9. 9. Qui ne se substitue pas à la visite pré-anesthésique qui doit avoir lieu dans les heures précédant l’intervention
  10. 10. Programmation opératoire conjointe entre anesthésistes et chirurgiens
  11. 11. Monitorage: comprend la mesure de la concentration des gaz inspirés et expirés
  12. 12. Passage obligatoire en SSPI </li></ul>
  13. 13. <ul>Evaluation préopératoire </ul><ul>Mortalité péri-opératoire </ul><ul><li>Mortalité totalement liée à l’anesthésie: 1/150 000 anesthésies
  14. 14. L’évaluation du risque périopératoire vise à minimiser le risque de mortalité et de morbidité post-opératoire </li></ul>
  15. 15. <ul>Consultation d’anesthésie </ul><ul><li>Interrogatoire: ATCD chirurgicaux et médicaux personnels et familiaux
  16. 16. Évaluation des traitements en cours
  17. 17. Examen physique (cardiorespiratoire, intubation)
  18. 18. Prescription d’examens complémentaires
  19. 19. Information (anesthésie, analgésie, risques, TS…)
  20. 20. Classification ASA
  21. 21. Décision pour le type d’anesthésie et d’analgésie postopératoire </li></ul>
  22. 22. <ul>Evaluation pré-opératoire: l’acte chirurgical </ul><ul><li>Chirurgie à haut risque </li></ul><ul><ul><li>Majeure (intrapéritonéale ou intrathoracique) en urgence
  23. 23. Chirurgie aortique, vasculaire, hémorragique </li></ul></ul><ul><li>Chirurgie à risque modéré </li></ul><ul><ul><li>Endartériectomie carotidienne, chirurgie céphalique
  24. 24. Chirurgie intrapéritonéale ou thoracique non vasculaire
  25. 25. Chirurgie orthopédique lourde, chirurgie prostatique </li></ul></ul><ul><li>Chirurgie à risque faible </li></ul><ul><ul><li>Chirurgie endoscopique, superficielle, ophtalmologique
  26. 26. Chirurgie du sein </li></ul></ul>
  27. 27. <ul>Evaluation du risque </ul><ul><li>Rechercher et équilibrer un syndrome coronaire aigu, une insuffisance cardiaque
  28. 28. Rechercher et équilibrer une hypertension artérielle
  29. 29. Rechercher et équilibrer un asthme
  30. 30. Rechercher une allergie médicamenteuse
  31. 31. Rechercher des critères d’intubation difficile </li></ul>
  32. 32. <ul>Evaluation du risque cardiovasculaire </ul><ul><li>Le risque de mortalité post-opératoire d’origine cardiovasculaire dépend: </li></ul><ul><ul><li>du terrain (pathologie sous-jacente)
  33. 33. de la tolérance à l’effort (le patient peut il monter un étage?)
  34. 34. du contexte chirurgical : </li><ul><li>Modifications hémodynamiques importantes
  35. 35. Contexte d'urgence </li></ul></ul></ul>
  36. 36. <ul>Evaluation du risque cardiovasculaire </ul><ul><li>Classification NYHA (New York Heart Association) </li><ul><li>I : pas de limitation à l'effort
  37. 37. II : limitation modeste de l'activité physique
  38. 38. III : réduction marquée, signes pour un effort modeste
  39. 39. IV : symptomatique au repos </li></ul></ul>
  40. 40. <ul>Evaluation de l’intubation </ul><ul><li>Ouverture de bouche : doit être > 30 mm (F)ou 35 mm (H)
  41. 41. Distance thyro-mentonnière : > 65 mm
  42. 42. Classification de Mallampati </li></ul>
  43. 43. <ul>Score de Mallampati </ul><ul>Visibilité </ul><ul>Piliers des amygdales </ul><ul>Luette </ul><ul>Palais mou </ul><ul>Palais osseux </ul>
  44. 44. <ul>Evaluation préopératoire </ul><ul><li>Risque de nausées et vomissements post opératoires (score d'Apfel)
  45. 45. 1 point par item, risque de 10 % (0 pt), 20% (1), 40% (2), 60% (3) 80% (4) </li></ul><ul><ul><li>Antécédents de NVPO ou mal des transports
  46. 46. Sexe féminin
  47. 47. Non fumeur
  48. 48. Utilisation de morphiniques en post op </li></ul></ul>
  49. 49. <ul>Evaluation préopératoire </ul><ul><li>Information au patient (+++) </li></ul><ul><ul><li>Techniques d’anesthésie et leurs risques
  50. 50. Passage en SSPI
  51. 51. Techniques d’analgésie post-opératoire </li></ul></ul><ul><li>Examens complémentaires en fonction du cas </li></ul>
  52. 52. <ul>Traitements et anesthésie </ul><ul><li>Gestions des traitements </li></ul><ul><ul><li>AVK relais héparine
  53. 53. Antiagrégants plaquettaires </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Aspirine poursuivi ou relayé
  54. 54. Plavix, Ticlid Arrêt impératif </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Insuline maintenue malgré le jeûne </li></ul></ul><ul><li>Traitements à arrêter </li></ul><ul><ul><li>IEC, Diurétiques, certains antidépresseurs, antidiabétiques oraux </li></ul></ul>
  55. 55. <ul>Gestion des traitements </ul><ul><li>Idée générale :
  56. 56. Le risque de déséquilibre de la maladie initiale est supérieur au risque d’interférences médicamenteuses avec les agents de l’anesthésie . </li></ul>
  57. 57. <ul>Examens complémentaires </ul><ul><li>Non obligatoires : fonction de l’interrogatoire et de l’évaluation clinique
  58. 58. ECG : non systématique avant 40 ans (H) ou 50 ans (F)
  59. 59. Examens biologiques : selon risque hémorragique, traitement, histoire clinique
  60. 60. Avis spécialisé (cardio, neuro, hépato…) </li></ul>
  61. 61. <ul>Classification ASA </ul><ul><li>ASA 1: aucune anomalie systémique
  62. 62. ASA 2: maladie systémique non invalidante
  63. 63. ASA 3: maladie systémique invalidant les fonctions vitales
  64. 64. ASA 4: maladie systémique sévère avec menace vitale permanente
  65. 65. ASA 5: moribond </li></ul>
  66. 66. <ul>Choix des agents et techniques </ul><ul><li>Anesthésie générale </li></ul><ul><li>Avantages: </li></ul><ul><ul><li>Contrôle des voies aériennes
  67. 67. Amnésie
  68. 68. Stabilité hémodynamique </li></ul></ul><ul><li>Inconvénients: </li></ul><ul><ul><li>Risque d’inhalation
  69. 69. Risque de choc anaphylactique </li></ul></ul><ul><li>Anesthésie locorégionale </li></ul><ul><li>Avantages: </li></ul><ul><ul><li>Evite l’intubation (obstétrique)
  70. 70. Excellente analgésie </li></ul></ul><ul><li>Inconvénients: </li></ul><ul><ul><li>Echecs
  71. 71. Accidents très rares, mais gravissimes </li></ul></ul>
  72. 72. <ul>Chirurgie ambulatoire </ul><ul><li>Entrée le matin et sortie le soir
  73. 73. Critères médicaux
  74. 74. Critères sociaux </li></ul><ul><ul><li>Compréhension et observance des prescriptions
  75. 75. Conditions d’hygiène au logement comparables à l'hôpital
  76. 76. Accompagnant pour retour et 1° nuit à domicile
  77. 77. Eloignement < 1h d’une structure hospitalière
  78. 78. Accès rapide à un téléphone </li></ul></ul><ul><li>Donner ordonnance analgésie post-op </li></ul>
  79. 79. <ul>Avant la chirurgie </ul><ul><li>Visite préanesthésique, la veille au soir pour les malades hospitalisés ou le matin pour les patients ambulatoires </li></ul><ul>- nouvelle information - vérification de l'état de santé, des résultats des examens cptaires - anxiolyse </ul><ul><li>Prémédication </li></ul>
  80. 80. <ul>Règles du jeune préopératoire </ul><ul><li>Aucun solide, jus d’orange, café au lait 6h avant l’induction
  81. 81. Liquides clairs (thé, café non sucrés) autorisés jusqu’à 3h avant l’intervention
  82. 82. But : prévention du syndrome de Mendelson </li></ul>
  83. 83. <ul>Prémédication </ul><ul><li>Préparation psychologique et pharmacologique du patient avant l’intervention.
  84. 84. Objectifs: le patient doit être: </li></ul><ul><ul><li>non anxieux
  85. 85. sédaté, mais réveillable
  86. 86. coopérant </li></ul></ul><ul>La simple visite préanesthésique a une certaine efficacité anxiolytique </ul>
  87. 87. <ul>Buts de la préparation pharmacologique </ul><ul><li>Anxiolyse (+++)
  88. 88. Analgésie (éventuellement)
  89. 89. Tamponnement de l’acidité gastrique ( si risque d’inhalation)
  90. 90. Diminution des besoins en anesthésiques </li></ul>
  91. 91. <ul>Phases de l’anesthésie </ul><ul><li>3 phases successives </li></ul><ul><ul><li>Induction
  92. 92. Entretien
  93. 93. Réveil </li></ul></ul><ul><li>L’induction et le réveil sont les moments les plus risqués </li></ul>
  94. 94. <ul>Anesthésie générale </ul><ul><li>Composantes de l’anesthésie </li></ul><ul><ul><li>Perte de conscience
  95. 95. Amnésie
  96. 96. Blocage des réactions nociceptives (douloureuses)
  97. 97. ± curarisation (blocage jonction neuromusculaire) </li></ul></ul>
  98. 98. <ul>Définition de l’anesthésie balancée </ul><ul><li>Association de techniques et de substances de classes différentes à action complémentaires, additives ou synergiques
  99. 99. Objectif: obtenir les bénéfices de chaque médicament sans les effets indésirables
  100. 100. Anesthésie générale: balance (équilibre) entre morphiniques et anesthésiques </li></ul>
  101. 101. <ul>Conditions de sécurité </ul><ul><li>Check List à faire avant toute anesthésie
  102. 102. Matériel : </li></ul><ul><ul><li>Vide mural et aspiration de secours
  103. 103. Oxygène mural et bouteille de secours
  104. 104. Matériel d’intubation et de ventilation
  105. 105. Drogues pour l’anesthésie et la réanimation
  106. 106. Matériel de surveillance : Scope, PNI, SaO2, gaz expirés, curamètre, température </li></ul></ul>
  107. 107. <ul>Préparation du patient </ul><ul><li>Vérifier la check list OMS (identité du patient, intervention, matériel...)
  108. 108. Vérifier le je ûne préopératoire
  109. 109. Vérifier l’absence de dentier, lentilles…
  110. 110. Voie veineuse de bon calibre
  111. 111. Remplissage par RL
  112. 112. Installation du patient : vérifier les points de compression </li></ul>
  113. 113. <ul>Monitorage </ul><ul><li>Scope : </li></ul><ul><ul><li>Fréquence cardiaque
  114. 114. Troubles du rythme
  115. 115. Insuffisance coronarienne (segment st) </li></ul></ul><ul><li>PNI : pression non invasive </li></ul><ul><ul><li>Contrôle des variations de la PA </li></ul></ul><ul><li>Si nécessaire, pression invasive </li></ul><ul><ul><li>KT artériel relié à une t ête de pression
  116. 116. Permet une mesure de la PA à chaque battement cardiaque (et des prélèvements sanguins faciles) </li></ul></ul>
  117. 117. <ul>Monitorage de la ventilation </ul><ul><li>Saturation en oxygène périphérique : oxymètre de pouls : Dépistage de l’hypoxie
  118. 118. Gaz expirés </li></ul><ul><ul><li>Gaz carbonique (CO2) </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Surveillance de l’efficacité de la ventilation
  119. 119. Repérage de la bonne position de la sonde d’IOT
  120. 120. Dépistage de l’embolie gazeuse, de la diminution du débit cardiaque ou de l’arr êt cardiaque (  PetCO2)
  121. 121. Dépistage de l’hyperthermie maligne (  PetCO2) </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>O2 et gaz halogénés </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Surveillance de l’appareil de ventilation et de la profondeur d’anesthésie administrée </li></ul></ul></ul>
  122. 122. <ul>Monitorage </ul><ul><li>Curamètre : </li></ul><ul><ul><li>Curarisation effective pour l’IOT
  123. 123. Curarisation suffisante en per opératoire (confort chirurgical)
  124. 124. Décurarisation correct avant le réveil (sécurité du patient qui doit recouvrer son autonomie respiratoire) </li></ul></ul><ul><li>Température </li></ul><ul><ul><li>Dépistage de l’hypothermie per opératoire (fréquente) ou de l’hyperthermie (sepsis, hyperthermie maligne exceptionnelle) </li></ul></ul>
  125. 125. <ul>Agents utilisés en anesthésie </ul><ul><li>Anesthésiques généraux: perte de conscience ou hypnose
  126. 126. Morphiniques: antinociception
  127. 127. Curares: myorelaxation, relâchement musculaire </li></ul>
  128. 128. <ul>Anesthésiques généraux </ul><ul><li>Anesthésiques IV: thiopental, propofol, étomidate, midazolam, kétamine
  129. 129. Anesthésiques par inhalation: </li></ul><ul>- halogénés: isoflurane, desflurane, sévoflurane - protoxyde d’azote (N 2 O) </ul>
  130. 130. <ul>Morphiniques </ul><ul><li>Morphinomimétiques: fentanyl, alfentanil, sufentanil, rémifentanil
  131. 131. Morphiniques très puissants, agissant très vite (pic d’effet en 1 à 5 min) et de plus en plus courts (rémifentanil: disparition de l’organisme en 10 min)
  132. 132. Morphine: uniquement pour l’analgésie postopératoire </li></ul>
  133. 133. <ul>Curares </ul><ul><li>Indications: Intubation, relâchement musculaire pour la chirurgie
  134. 134. Différents curares: succinyl choline (court et très bref), vécuronium, rocuronium, atracurium, cisatracurium, mivacurium
  135. 135. Mécanisme d’action: blocage de la transmission synaptique neuromusculaire par action sur la plaque motrice </li></ul>
  136. 136. <ul>Produits antagonistes </ul><ul><li>Antagonisation des curares: prostigmine (+ atropine), sugammadex
  137. 137. Antagonisation des morphiniques: naloxone
  138. 138. Antagonisation des BZD: flumazénil </li></ul>
  139. 139. <ul>Induction </ul><ul><li>Le plus souvent intraveineuse </li></ul><ul><ul><li>Sauf en pédiatrie (induction respiratoire, puis VVP)
  140. 140. Séquence adaptée aux cinétiques des produits </li></ul></ul><ul><li>Intubation oro-trachéale </li></ul><ul><ul><li>Sauf si geste < 1h, jeûne OK, accès facile à la tête
  141. 141. Après curarisation
  142. 142. Protection des VAS </li></ul></ul><ul>Puis, ventilation mécanique </ul>
  143. 143. <ul>Crush induction </ul><ul><li>Induction à séquence rapide pour patient à l’estomac plein
  144. 144. But : protéger le plus vite possible les voies aériennes pour éviter l’inhalation
  145. 145. Induction par Thiopental et Célocurine et intubation sous manœuvre de Sellick
  146. 146. cf. cours sur césarienne et Mendelsonn </li></ul>
  147. 147. <ul>Entretien </ul><ul><li>Anesthésie Balancée </li></ul><ul><ul><li>Hypnotiques par voie pulmonaire ou IV
  148. 148. Morphinique par voie IV
  149. 149. Éventuellement curarisation </li></ul></ul><ul><li>Buts : </li></ul><ul><ul><li>Faciliter l’acte chirurgical
  150. 150. Eviter les réactions neuroendocriniennes
  151. 151. Eviter toute mémorisation </li></ul></ul>
  152. 152. <ul>Paramètres de surveillance de la profondeur d’anesthésie </ul><ul><li>Cliniques </li></ul><ul><ul><li>Pression artérielle, fréquence cardiaque, sueurs, larmes
  153. 153. Mouvements, diamètre pupillaire </li></ul></ul>
  154. 154. <ul>Surveillance clinique de la profondeur d’anesthésie: limites </ul><ul><li>Pas de prédiction: événement à posteriori
  155. 155. Hémodynamique </li></ul><ul><ul><li>Faible sensibilité et faible spécificité
  156. 156. Hypovolémie, HTA, bloqueurs pharmacologiques, sujets âgés </li></ul></ul><ul><ul><li>Coelioscopie, phéochromocytome
  157. 157. Fortes doses de morphiniques </li></ul></ul><ul><li>Mouvements, ventilation alvéolaire </li></ul><ul><ul><li>Curares </li></ul></ul>
  158. 158. <ul><li>Monitorage des concentrations </li></ul><ul><ul><li>Alvéolaires
  159. 159. Sanguines prédites (anesthésie intraveineuse à objectif de concentration) </li></ul></ul><ul>Monitorage de la profondeur d’anesthésie </ul>
  160. 160. <ul><li>Electrophysiologie - EEG </li></ul><ul><ul><li>Spontanée </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Index bispectral (BIS) </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Provoquée </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Potentiels évoqués auditifs - PEA </li></ul></ul></ul><ul>Monitorage de la profondeur d’anesthésie </ul>
  161. 161. <ul>Le réveil de l’anesthésie </ul><ul><li>Le passage en SSPI (salle de surveillance post interventionnelle) est une obligation médicolégale (décret du 5 décembre 1994).
  162. 162. Le bon fonctionnement du matériel de la SSPI est vérifié au quotidien et consigné sur un registre. </li></ul>
  163. 163. <ul>Objectifs de la SSPI </ul><ul><li>Assurer la récupération des grandes fonctions vitales (respiration, circulation, conscience)
  164. 164. Confort et sécurité </li></ul><ul><ul><li>Analgésie
  165. 165. Traitement des NVPO et des frissons </li></ul></ul><ul><li>Surveillance médicale post-opératoire adaptée au contexte chirurgical
  166. 166. Dépistage des complications chirurgicales précoces </li></ul>
  167. 167. <ul>Monitorage minimal en SSPI </ul><ul><li>Scope
  168. 168. PA non invasive
  169. 169. SpO2
  170. 170. FR
  171. 171. Température
  172. 172. EVA ou EVS
  173. 173. Curamètre </li></ul>
  174. 174. <ul>Ventilation </ul><ul><li>Dépression ventilatoire (anesthésiques)
  175. 175. Atélectasies
  176. 176. Troubles de déglutition
  177. 177. Dépression du réflexe de la toux (morphiniques)
  178. 178. Complications: OAP, laryngospasme, inhalation… </li></ul><ul>HYPOXEMIE +++ </ul>
  179. 179. <ul>Circulation </ul><ul><li>Sympathoplégie pharmacologique (AG ou ALR)
  180. 180. Dépression du baroréflexe
  181. 181. Hémorragie, hypovolémie </li></ul><ul>HYPOTENSION +++ </ul><ul>Remplissage, vasoconstricteurs, reprise chirurgicale… </ul>
  182. 182. <ul>Hypertension artérielle </ul><ul><li>Se rencontre chez les hypertendus en pré-opératoire, surtout si l’HTA est mal équilibrée
  183. 183. Rechercher une cause évidente: douleur, agitation sur le tube…
  184. 184. Traitement: </li></ul><ul><ul><li>Uniquement si chiffres menaçants et volémie corrigée
  185. 185. Titrer les hypotenseurs (Loxen) </li></ul></ul>
  186. 186. <ul>Conscience </ul><ul><li>La récupération d’un état de conscience parfait est un critère indispensable de sortie de SSPI.
  187. 187. Troubles: </li></ul><ul><ul><li>Retards de réveil
  188. 188. Agitation, confusion </li></ul></ul>
  189. 189. <ul>Confusion/délire/agitation post-opératoire </ul><ul><li>Eliminer une cause évidente: </li></ul><ul><ul><li>Douleur intense, globe vésical, curarisation résiduelle </li></ul></ul><ul><li>Rechercher de principe et traiter une cause organique +++ </li></ul><ul><ul><li>Hypoxémie
  190. 190. Hypotension artérielle
  191. 191. Troubles métabolique (Na, glycémie, Ca)
  192. 192. Sepsis
  193. 193. Médicaments
  194. 194. Pathologie neuropsychiatrique décompensée (Parkinson)
  195. 195. AVC
  196. 196. Delirium tremens, syndrome de sevrage </li></ul></ul>
  197. 197. <ul>Hypothermie peropératoire </ul><ul><li>L’hypothermie est fréquente : température des salles, administration de liquides froids, anomalies de la régulation thermique sous anesthésie
  198. 198. Risque = frissons au réveil avec augmentation de la consommation d’O2 (grave chez le coronarien) + inconfort pour le patient
  199. 199. Réchauffement systématique en salle de réveil, voire poursuite de l’anesthésie jusqu’à température ≥ 36°C </li></ul>
  200. 200. <ul>Prise en charge de la douleur </ul><ul><li>Les produits analgésiques ont été commencés en per opératoire
  201. 201. Il est souhaitable que le patient se réveille analgésié
  202. 202. Sinon: mesure de la douleur, administration de plusieurs analgésiques agissants sur des sites différents (analgésie multimodale)
  203. 203. Paracétamol, AINS et morphinomimétiques
  204. 204. Le patient doit quitter le réveil analgésié </li></ul>
  205. 205. <ul>Autres problèmes en SSPI </ul><ul><li>Nausées et vomissements post opératoires : </li></ul><ul><ul><li>Primpéran,Droleptan, Zophren
  206. 206. Il est mieux d’anticiper (protocole d’anesthésie peu émetisant, Soludécadron) </li></ul></ul><ul><li>Frissons : ± catapressan
  207. 207. Vérifier l’absence de globe urinaire avant de quitter la SSPI (très fréquent) </li></ul>
  208. 208. <ul>Durée minimale de surveillance en SSPI </ul><ul><li>1h00 si le patient a eu des antiémétiques
  209. 209. 1h30 pour un patient qui a été intubé
  210. 210. 2h00 après disparition d’un spasme laryngé </li></ul><ul>ou en cas d’administration d’analgésiques morphiniques </ul>
  211. 211. <ul>Critères de sortie de la SSPI </ul><ul><li>Score d’Aldrete </li></ul><ul><ul><li>5 items cotés de 0 à 2 (motricité, respiration, pression artérielle, conscience, coloration)
  212. 212. Score de 10 = sortie </li></ul></ul><ul><li>Score d’anesthésie ambulatoire </li></ul><ul><ul><li>5 items cotés de 0 à 2 (constantes vitales (T°C, pouls, FR), activité et état mental, douleur et NVPO, saignement chirurgical, entrées/sorties (= a bu et/ou uriné)
  213. 213. Score de 8 = sortie </li></ul></ul>

×