Contraception  de l ’adolescente Critères d ’une bonne contraception  : - efficacité (25% des IVG avant 20 ans) - réversib...
Contraception de l ’adolescente Innocuité :   risque vasculaire  : Importance de l ’interrogatoire pour dépister  éventuel...
Contraception de l ’adolescente Innocuité :   Risque mammaire   * Période de grande multiplication cellulaire mammaire  12...
Contraception de l ’adolescente Acceptabilité  :   Contrôle du cycle (problème de saignements)  Contrôle du poids Observan...
Contraception de l ’adolescente Contraception hormonale  : 1 - oestroprogestative :   EE  30 Microg référence  15-20 (taba...
Contraception de l ’adolescente Contraception non hormonale : - Préservatif  - DIU  En pratique que conseiller ?   Pilule ...
Classification en fonction du Progestatif 1ére Génération : - Miniphase*   Noréthistérone + 3O  µg EE - Triella*     Norét...
Classification en fonction du Progestatif <ul><li>3éme  Génération = non remboursées  :   </li></ul><ul><li>¤ Monophasique...
Contraception  œ stro-progestative     <ul><li>Classification en fonction du Progestatif :   </li></ul><ul><li>1)  1 ère  ...
Autres types de contraception  œ stro-progestative   <ul><li>Autres (NR)  :  </li></ul><ul><li>  -  Jasmine*  :   Drospiré...
Contraception progestative <ul><li>Micro - progestatifs   (« Micro – pilules ») </li></ul><ul><li>Pas d’effets  - vasculai...
Contraception de la femme de 40 ans Fertilité après 40 ans  :   baisse d ’où meilleure efficacité des contraceptions local...
Contraception de la femme de 40 ans Contre-indications formelles des oestroprogestatifs   Tabac Obésité (IMC < 30) HTA Dia...
Contraception de la femme de 40 ans Surveillance : Recherche facteurs de risques cardio-vasculaires  Contrôle clinique ann...
  Contraception chez la femme de 40 ans   2) progestatifs : microprogestatifs / implant   Type    Nom commercial   Progest...
  Contraception chez la femme de 40 ans   2) progestatifs : microprogestatifs / implant   - Bonne indication  - Contre-ind...
Contraception de la femme de 40 ans Alternatives aux P. OP : Macroprogestatifs
Contraception progestative 3) Progestatifs normo-dosés en discontinu (hors AMM) Dérivés de la progestérone = noyau prégnan...
Contraception progestative <ul><li>3) Progestatifs normo-dosés en discontinu (hors AMM) </li></ul><ul><ul><li>¤ Mode d’act...
Contraception de la femme de 40 ans Alternatives aux P. OP : Risques carcinologiques et progestatifs   Microprogestatifs, ...
Contraception de la femme de 40 ans Alternatives aux P. OP : Implants  DIU à la progestérone
Stérilet  au cuivre ou au LNG Contre-indications : - Anomalie cavité utérine   -   Fibrome utérin   déformant la cavité - ...
Contraception de la femme de 40 ans Alternatives aux P. OP : La contraception locale  Contraception d ’urgence Stérilisati...
Stratégie d’arrêt de la contraception SOUS CONTRACEPTION AUX ALENTOURS DE 50 ANS CONTRACEPTION CONTRACEPTION CONTRACEPTION...
Contraception  et pathologie neurologique <ul><li>Epilepsie : </li></ul><ul><li>Si prise antiépileptiques inducteurs enzym...
Contraception  et pathologie neurologique Interactions des anti-épileptiques   Inducteurs  Non inducteurs   Barbituriques ...
Tumeurs cérébrales <ul><li>En cas de méningiome ou hémangiome </li></ul><ul><li>CI des  POP et P. Progestatives </li></ul>...
Hyperprolactinémie <ul><li>Micro adénone = pas de CI si POP  < 30 </li></ul><ul><li>Macroadénome = prudence </li></ul><ul>...
Migraine <ul><li>-   Cataméniale  </li></ul><ul><li>POP 20-15 </li></ul><ul><li>œstrogènes percutanés en période de règles...
Migraine <ul><li>Femmes - 45 ans migraineuses :  </li></ul><ul><li>Risque AVC ischémique x 3 </li></ul><ul><li>Migraine + ...
Migraine <ul><li>Simple    Aura  Cataméniale   </li></ul><ul><li>  COC   CI  COC     COC </li></ul><ul><li>Pas de      fr...
Contraception et pathologie vasculaire <ul><li>ATCD personnels de TEV   </li></ul><ul><li>CI POP  </li></ul><ul><li>prescr...
Contraception et pathologie vasculaire <ul><ul><li>Bilan d ’hémostase </li></ul></ul><ul><ul><li>Plaquettes </li></ul></ul...
Contraception et pathologie vasculaire <ul><li>TEV </li></ul><ul><li>POP 30 mg avec prog 3 ème  génération </li></ul><ul><...
Contraception et pathologie vasculaire <ul><li>si ATCD TEV = CI POP </li></ul><ul><li>privilégier DIU ++ ,ACM, micropilule...
Contraception et pathologie vasculaire <ul><li>Infarctus du myocarde </li></ul><ul><ul><li>Femmes < 35 ans sans FR </li></...
Contraception et pathologie vasculaire <ul><li>AVC </li></ul><ul><li>AVC ischémiques </li></ul><ul><li>POP     RR=1.5 anc...
Contraception et pathologie vasculaire <ul><li>HTA </li></ul><ul><li>CI POP </li></ul><ul><li>Progestatif  +  après normal...
Contraception et pathologie vasculaire <ul><li>Dyslipidémie   </li></ul><ul><ul><li>- HTG </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>T...
Contraception et pathologie vasculaire <ul><li>Diabète </li></ul><ul><ul><li>Diabète type 1  =>  CI POP </li></ul></ul><ul...
Contraception et pathologie vasculaire <ul><li>Obésité </li></ul><ul><li>Si BMI > à 30 : CI POP  </li></ul><ul><li>DIU +++...
Pathologie utérine <ul><li>Fibrome </li></ul><ul><li>sous muqueux   hystéroscopie  </li></ul><ul><ul><ul><ul><li>Risque h...
Pathologie Mammaire <ul><li>Fibroadénome </li></ul><ul><li>Mastose à faible risque cancer du sein </li></ul><ul><li>Pas de...
<ul><li>Risque de cancer de l’ovaire   </li></ul><ul><li>RR = 0.3 si durée POP  >  8 ans </li></ul><ul><li>Effet persiste...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Ripart neveu contraception et pathologie neurologiqueter imp-

1 967 vues

Publié le

Cours Dr Ripart Neveu

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 967
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
33
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Ripart neveu contraception et pathologie neurologiqueter imp-

  1. 1. Contraception de l ’adolescente Critères d ’une bonne contraception : - efficacité (25% des IVG avant 20 ans) - réversibilité - innocuité - acceptabilité - double prévention grossesse et MST - parler de la contraception d ’urgence
  2. 2. Contraception de l ’adolescente Innocuité : risque vasculaire : Importance de l ’interrogatoire pour dépister éventuel thrombophilie biologique
  3. 3. Contraception de l ’adolescente Innocuité : Risque mammaire * Période de grande multiplication cellulaire mammaire 12-15 ans => période + sensible aux agents carcinogènes * Travaux chez la femme irradiée dans l ’enfance =  du risque cancer du sein * Métanalyse OXFORD 54 études 54000 femmes cancers du sein et 100000 femmes témoins * Si début de CO avant 17 ans RR = 1,56 * Si début de CO - de 5 ans avant la ménarche et - de 5 an au diagnostic = RR = 1,27 * Etude suédoise (2005) dépistage des mutations BRCA début de CO avant 20 ans risque  avant 37 ans
  4. 4. Contraception de l ’adolescente Acceptabilité : Contrôle du cycle (problème de saignements) Contrôle du poids Observance (patch, anneau, implant )
  5. 5. Contraception de l ’adolescente Contraception hormonale : 1 - oestroprogestative : EE 30 Microg référence 15-20 (tabac, surpoids) progestatif : Ac. Cyprotérone Progestatif de 2e et 3e génération 2 - progestative pure : Macro-progestatif : indication rare Micro-progestatif : problème de tolérance et d ’observance Implant
  6. 6. Contraception de l ’adolescente Contraception non hormonale : - Préservatif - DIU En pratique que conseiller ? Pilule + préservatifs Prescription réaliste 1ère intention : préservatif à n ’abandonner que : - lorsque la relation stable - couple séronégatif en relais : CO OP
  7. 7. Classification en fonction du Progestatif 1ére Génération : - Miniphase* Noréthistérone + 3O µg EE - Triella* Noréthistérone + 35 µg EE 2ème Génération : - Stédiril* Norgestrel 500 µg + 5O µg EE - Minidril*, Ludeal * LNG 150 µg + 3O µg EE - Adepal* LNG 150- 200 µg + 3O - 40 µg EE - Trinordiol*, Daily* LNG 50-75- 125 µg + 3O- 40-3O µg EE 1ère et 2ème Génération sont remboursées
  8. 8. Classification en fonction du Progestatif <ul><li>3éme Génération = non remboursées : </li></ul><ul><li>¤ Monophasiques : </li></ul><ul><li>- Minesse*, Mélodia* ( 24 cp actifs) Gestodéne 60 µg + 15 µg EE </li></ul><ul><li>- Méliane*, Harmonet* Gestodéne 75 µg + 2O µg EE </li></ul><ul><li>- Cycléane* 20, Mercilon* Désogestrel 150 µg + 2O µg EE </li></ul><ul><li>- Cycléane* 30, Varnoline* Désogestrel 150 µg + 3O µg EE </li></ul><ul><li>Moneva*, Minulet* Gestodéne 75 µg + 3O µg EE </li></ul><ul><li>Cilest*, Effiprev* Norgestimate 250 µg + 35 µg EE </li></ul><ul><li>¤ Triphasiques : </li></ul><ul><li>Phaeva*, Triminulet Gestodéne </li></ul><ul><li>Tricilest*, Triafemi* ( AMM Acné + CO ) Norgestimate 180-215- 250 µg + 35 µg EE </li></ul>
  9. 9. Contraception œ stro-progestative <ul><li>Classification en fonction du Progestatif : </li></ul><ul><li>1) 1 ère génération NORETHISTERONE </li></ul><ul><ul><li>Faible activité anti-gonadotrope </li></ul></ul><ul><ul><li>Forte activité androgénique </li></ul></ul><ul><li>2) 2 ème génération NORGESTREL </li></ul><ul><ul><li>Augmentation activité anti-gonadotrope </li></ul></ul><ul><ul><li>Diminution des doses de progestatif </li></ul></ul><ul><ul><li>Activité androgénique moindre </li></ul></ul><ul><li>3) 3 ème génération GESTODENE/DESOGESTREL/NORGESTIMATE Puissante activité anti-gonadotrope </li></ul><ul><ul><li>Diminution des doses de progestatif et d ’EE </li></ul></ul><ul><ul><li>Faible activité androgénique </li></ul></ul>
  10. 10. Autres types de contraception œ stro-progestative <ul><li>Autres (NR) : </li></ul><ul><li> - Jasmine* : Drospirénone 3000 µg + 30 µg EE </li></ul><ul><li> - Hors AMM : </li></ul><ul><li>Diane 35*, Evepar*, Holgyème* : Ac. Cyprotérone + 35 µg EE </li></ul><ul><li>Nouveaux : </li></ul><ul><ul><li>¤ Patchs hebdomadaires : Evra* ( 3 sem. / 4) </li></ul></ul><ul><ul><li>( 20 µg d’EE + 150 µg de Norelgestromin / jour) </li></ul></ul><ul><ul><li>¤ Anneaux vaginaux : Nuva Ring* ( 3 sem. / 4) </li></ul></ul><ul><ul><li> </li></ul></ul>
  11. 11. Contraception progestative <ul><li>Micro - progestatifs (« Micro – pilules ») </li></ul><ul><li>Pas d’effets - vasculaires ( mais C.I. en période d’accidents aigus, </li></ul><ul><li>cancers hormono-dépendant </li></ul><ul><li>patho hépatique sévère) </li></ul><ul><li> - sur la lactation </li></ul><ul><ul><li>Intérêt : contre-indications aux estrogènes </li></ul></ul><ul><ul><li> = dérivés nor-stéroïdes faiblement dosés : </li></ul></ul><ul><ul><li>( Microval* ( R. SS) ( Milligynon* ( N.R.) </li></ul></ul><ul><ul><li>( Ogyline* ( N.R.) </li></ul></ul><ul><ul><li>plus récent = Cérazette* ( 75 µg de DSG ( 3° G.) = meilleure efficacité </li></ul></ul><ul><ul><li> ( N.R.) ( blocage ovulatoire, mais inconstant </li></ul></ul>
  12. 12. Contraception de la femme de 40 ans Fertilité après 40 ans : baisse d ’où meilleure efficacité des contraceptions locales mais 7% IVG chez les femmes de + de 40 ans Contraception : que proposer ? Méthodes naturelles Méthodes mécaniques DIU ++ au cuivre ou hormonal Pilule OP possible si prescription antérieure, si absence de facteurs de risque associés en particulier vasculaire. < 30 mg EE - OMS OK - ANAES 2004 progestatif 2e, 3e ou 4e génération
  13. 13. Contraception de la femme de 40 ans Contre-indications formelles des oestroprogestatifs Tabac Obésité (IMC < 30) HTA Diabète Hyperlipidémie ATCD perso : thrombose veineuse ou artérielle Migraines
  14. 14. Contraception de la femme de 40 ans Surveillance : Recherche facteurs de risques cardio-vasculaires Contrôle clinique annuel ( TA, poids, tour taille) Contrôle métabolique annuel Mammographies (une fois tous les deux ans ) Alternatives aux P. OP : Micro-progestatifs en continu
  15. 15. Contraception chez la femme de 40 ans 2) progestatifs : microprogestatifs / implant Type Nom commercial Progestatif (dose) A faible dose Cérazette Désogestel Exluton Lynestrénol Microval Lévonorgestrel Milligynon Noréthistérone Ogyline Norgestriénone Implant Implanon Etonogestrel
  16. 16. Contraception chez la femme de 40 ans 2) progestatifs : microprogestatifs / implant - Bonne indication - Contre-indications : Acc thromboemboliques évolutifs Tumeur progestagène dépendante Aff. Hépatique sévère - Effets secondaires : Troubles du cycle Risque d ’hyperoestrogénie relative (pathologie mammaire et/ou utérine - OPK)
  17. 17. Contraception de la femme de 40 ans Alternatives aux P. OP : Macroprogestatifs
  18. 18. Contraception progestative 3) Progestatifs normo-dosés en discontinu (hors AMM) Dérivés de la progestérone = noyau prégnanes Dérivés de 17-OH- chlormadione acétate Lutéran* Progestérone médrogestone Colprone* Dérivés de la 19- normégestrol acétate Lutényl* Progestérone promégestone Surgestone*
  19. 19. Contraception progestative <ul><li>3) Progestatifs normo-dosés en discontinu (hors AMM) </li></ul><ul><ul><li>¤ Mode d’action : même mécanisme que les OP </li></ul></ul><ul><ul><li>¤ Efficacité : comparable ( IP = 0,5 % AF) </li></ul></ul><ul><ul><li>¤ Intérêt : pas d’estrogènes </li></ul></ul><ul><ul><li>¤ effets secondaires : - métrorragies </li></ul></ul><ul><ul><li> - aménorrhée par atrophie de l’endomètre - impact osseux par hypo- œ strogénie ?) </li></ul></ul><ul><ul><li>¤ Alternative intéressante en cas de risques CV mais CI si ATCD TEV et artériel </li></ul></ul><ul><ul><li>¤ Type de prescription ( Lutenyl*, Surgestone 0,5*, Luteran* 10 ) </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>1 cp / j du 5 ème au 25 ème jour du cycle </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>20 jours sur 28 </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Schéma inversé : adjonction d’estrogènes naturels en fin de Tt </li></ul></ul></ul>
  20. 20. Contraception de la femme de 40 ans Alternatives aux P. OP : Risques carcinologiques et progestatifs Microprogestatifs, implant, DIU au LNG peu d ’études à priori pas de surisque significatif Macroprogestatifs : étude E3N augmentation du risque de cancer du sein chez la femme de + de 40 ans : RR = 1,44 si utilisation progestérone > à 4,5 ans si en cours d ’utilisation au moment du diagnostic
  21. 21. Contraception de la femme de 40 ans Alternatives aux P. OP : Implants DIU à la progestérone
  22. 22. Stérilet au cuivre ou au LNG Contre-indications : - Anomalie cavité utérine - Fibrome utérin déformant la cavité - Infection génitale haute récente - Valvulopathie à risque d ’endocardite - Prise d ’anticogulants
  23. 23. Contraception de la femme de 40 ans Alternatives aux P. OP : La contraception locale Contraception d ’urgence Stérilisation tubaire
  24. 24. Stratégie d’arrêt de la contraception SOUS CONTRACEPTION AUX ALENTOURS DE 50 ANS CONTRACEPTION CONTRACEPTION CONTRACEPTION NON HORMONALE MICROPROGESTATIVE ANTIGONADOTROPE : DIU au cuivre ou DIU au lévonorgestrel : dosage FSH en fin de et aménorrhée dosage de FSH semaine d’interruption Poursuite un an FHS > 40 FSH non augmentée (après 50 ans) ou nouveau bilan à un an 2 ans (avant 50 ans) Relais par autre contra- ception si contraception eostroprogestative
  25. 25. Contraception et pathologie neurologique <ul><li>Epilepsie : </li></ul><ul><li>Si prise antiépileptiques inducteurs enzymatiques </li></ul><ul><li>éviter la contraception orale (sinon normodosée) </li></ul><ul><li>- préférer DIU – Progestatifs injectables </li></ul><ul><li>Si antiépileptiques non inducteurs enzymatiques </li></ul><ul><li>- la contraception orale peut  efficacité </li></ul><ul><li>Lamotrigine =>  dose antiépileptique </li></ul><ul><li>Pas de Contre-indication </li></ul>
  26. 26. Contraception et pathologie neurologique Interactions des anti-épileptiques Inducteurs Non inducteurs Barbituriques (Gardenal° Acide Valproïque (Dépakine) phénytoïne (Rivotril) Gabapentine (Neurontin) Carbamazépine (Tegretol) Lamotrigine (Lamictal) Telbamate Tiagabine Topiramate Vigabatrine
  27. 27. Tumeurs cérébrales <ul><li>En cas de méningiome ou hémangiome </li></ul><ul><li>CI des POP et P. Progestatives </li></ul><ul><li>DIU LNG et implants </li></ul><ul><li>Une fois opérée, contraception hormonale </li></ul><ul><li>possible seulement si tumeur Récept Prog Θ </li></ul><ul><li>S.E.P. </li></ul><ul><li>Pas de contre indication </li></ul>
  28. 28. Hyperprolactinémie <ul><li>Micro adénone = pas de CI si POP < 30 </li></ul><ul><li>Macroadénome = prudence </li></ul><ul><ul><li>Surveillance PRL avant et après 3 mois de POP </li></ul></ul><ul><ul><li>IRM au cours de la 1 ère année d’utilisation </li></ul></ul>
  29. 29. Migraine <ul><li>- Cataméniale </li></ul><ul><li>POP 20-15 </li></ul><ul><li>œstrogènes percutanés en période de règles </li></ul><ul><li>POP en continu </li></ul><ul><li>- évaluer les F.R. vasculaires ++  CI POP </li></ul><ul><li>âge > 35 ans : HTA - tabac - obésité - dyslipidémie, type de migraine, avec ou sans </li></ul><ul><li>aura </li></ul>
  30. 30. Migraine <ul><li>Femmes - 45 ans migraineuses : </li></ul><ul><li>Risque AVC ischémique x 3 </li></ul><ul><li>Migraine + POP RR = 8.72 </li></ul><ul><ul><ul><ul><ul><li>+ POP + tabac RR = 34.4 </li></ul></ul></ul></ul></ul><ul><li>Risque absolu vasculaire faible </li></ul><ul><li>Femme - 45 ans : 10 / 100 000 / fem /an </li></ul><ul><li>Femmes migraineuses : 19 / 100 000 / F / an </li></ul><ul><li>R x 10 entre 20 et 40 ans </li></ul>
  31. 31. Migraine <ul><li>Simple Aura Cataméniale </li></ul><ul><li> COC CI COC COC </li></ul><ul><li>Pas de  fréquence. Contraception Amélioration Aucune </li></ul><ul><li>Modification mécanique poursuite COC COC </li></ul><ul><li>Poursuivre  Intensité progestative ? continu </li></ul><ul><li>COC </li></ul><ul><li>arrêt COC </li></ul><ul><li> Contr. mécanique </li></ul><ul><li>   progestative </li></ul>
  32. 32. Contraception et pathologie vasculaire <ul><li>ATCD personnels de TEV </li></ul><ul><li>CI POP </li></ul><ul><li>prescription progestatif seul (sauf Norpregnane) en dehors de l ’épisode aigu </li></ul><ul><li>privilégier stérilet, contraception locale </li></ul><ul><li>Femmes à risque TEV </li></ul><ul><li>ATCD familiaux TEV documentés </li></ul><ul><li>=> bilan hémostase avant prescription POP </li></ul><ul><li>Femmes sous POP découverte ATCD familiaux TEV </li></ul><ul><li>=> bilan hémostase après 1 mois d ’arrêt POP </li></ul><ul><li>ATCD familiaux d’anomalies hémostase </li></ul><ul><li>=> recherche de cette anomalie avant prescription POP </li></ul><ul><ul><li>Dosage antithrombine III </li></ul></ul><ul><ul><li>Prot. C – Prot. S </li></ul></ul><ul><ul><li>Résistance Prot. C activée </li></ul></ul>
  33. 33. Contraception et pathologie vasculaire <ul><ul><li>Bilan d ’hémostase </li></ul></ul><ul><ul><li>Plaquettes </li></ul></ul><ul><ul><li>TQ - TCA </li></ul></ul><ul><ul><li>Antithrombine III </li></ul></ul><ul><ul><li>Prot. C – Prot. S </li></ul></ul><ul><ul><li>Résistance Prot. C activée </li></ul></ul><ul><ul><li>Avis spécialisé : </li></ul></ul><ul><ul><li>Si anomalie du bilan ou ATCD familiaux très sévères </li></ul></ul><ul><ul><li>Pour évaluer le risque de thrombose et d ’autres facteurs de risque (mutation 202 10 A gène prothrombine - homocystéine ) </li></ul></ul>
  34. 34. Contraception et pathologie vasculaire <ul><li>TEV </li></ul><ul><li>POP 30 mg avec prog 3 ème génération </li></ul><ul><li>RR = 1,7 / 2 ème génération </li></ul><ul><li>Prog 3 ème génération = moins anti-estrogéniques </li></ul><ul><li>Peu d’étude 20 mg EE </li></ul>
  35. 35. Contraception et pathologie vasculaire <ul><li>si ATCD TEV = CI POP </li></ul><ul><li>privilégier DIU ++ ,ACM, micropilule </li></ul><ul><li>si ATCD TEV sévère => avis spécialisé </li></ul><ul><li>si ATCD phlébite superficielle =>pas de CI POP </li></ul><ul><li>éviter progestatifs 3 ème génération </li></ul>30-40 cas / 100 000 fem. / an 20 cas/100 000 femmes/an RA:5-10 cas/100 000 femmes/an 30 mg + Pro 3 ème génération 30mg + prog 2 ème génération Sans POP
  36. 36. Contraception et pathologie vasculaire <ul><li>Infarctus du myocarde </li></ul><ul><ul><li>Femmes < 35 ans sans FR </li></ul></ul><ul><ul><ul><li> du risque avec POP </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>RR = 1,84 (RA faible) </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Si ATCD cardiovasculaire - CI POP </li></ul></ul><ul><li>Prudence Progestatifs (avis spécialisé) </li></ul><ul><li>DIU ++ </li></ul>
  37. 37. Contraception et pathologie vasculaire <ul><li>AVC </li></ul><ul><li>AVC ischémiques </li></ul><ul><li>POP  RR=1.5 anciennes utilisatrices </li></ul><ul><li>RR = 2.5 utilisatrices actuelles </li></ul><ul><li>dose EE dépendant </li></ul><ul><li>Progestatif pas d’  du risque </li></ul><ul><li>Rechercher facteur de risque ++ </li></ul>
  38. 38. Contraception et pathologie vasculaire <ul><li>HTA </li></ul><ul><li>CI POP </li></ul><ul><li>Progestatif + après normalisation </li></ul><ul><li>DIU ++ </li></ul><ul><li>HTA gravidique pas de CI mais surveillance ++ </li></ul><ul><li>Tabac </li></ul><ul><li>recherche autre FR CI POP quel que soit la </li></ul><ul><li>si âge >35 ans quantité cigarettes </li></ul><ul><li>Artériopathie des membres inférieurs </li></ul><ul><li>+ POP => RR = 4 </li></ul><ul><li>+ tabac => RR =35,9 </li></ul>
  39. 39. Contraception et pathologie vasculaire <ul><li>Dyslipidémie </li></ul><ul><ul><li>- HTG </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>TG>2,50 g/l CI POP </li></ul></ul></ul><ul><li>Prog. OK </li></ul><ul><li> - Hchol >3 g/l => CI POP - Prog OK </li></ul><ul><ul><li>2,20  3g/l </li></ul></ul><ul><li>LDL<1,60 (HDL) </li></ul><ul><li>Pas de CI POP si pas de FR vasc. âge < 35 ans </li></ul><ul><ul><ul><li>LDL >1,90 malgré régime 3 mois </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li> CI POP - Prog Ok </li></ul></ul></ul>
  40. 40. Contraception et pathologie vasculaire <ul><li>Diabète </li></ul><ul><ul><li>Diabète type 1 => CI POP </li></ul></ul><ul><ul><ul><ul><ul><li>DIU +++ </li></ul></ul></ul></ul></ul><ul><ul><li> Prog +/- </li></ul></ul><ul><ul><li>Diabète type 2 </li></ul></ul><ul><ul><li>Dépend âge, ancienneté/complications </li></ul></ul><ul><li>FR associés </li></ul><ul><li>Privilégier C. non hormonale ou progestatif </li></ul><ul><li>DIU +++ pas  risque infectieux </li></ul><ul><li>Si ATCD de diabète gestationnel /ATCD familiaux </li></ul><ul><li> POP possible avec surveillance 2x/an </li></ul>
  41. 41. Contraception et pathologie vasculaire <ul><li>Obésité </li></ul><ul><li>Si BMI > à 30 : CI POP </li></ul><ul><li>DIU +++ </li></ul><ul><li>Eviter macroprogestatifs et implants </li></ul>
  42. 42. Pathologie utérine <ul><li>Fibrome </li></ul><ul><li>sous muqueux  hystéroscopie </li></ul><ul><ul><ul><ul><li>Risque hémorragique </li></ul></ul></ul></ul><ul><li>sous séreux POP - Progestatif </li></ul><ul><li>Interstitiel DIU LNG ++ </li></ul><ul><li>Endométriose </li></ul><ul><li>POP cyclique ou continu ++ </li></ul><ul><li>Progestatifs </li></ul><ul><li>DIU LNG </li></ul>
  43. 43. Pathologie Mammaire <ul><li>Fibroadénome </li></ul><ul><li>Mastose à faible risque cancer du sein </li></ul><ul><li>Pas de CI POP </li></ul><ul><li>Cancer du sein : CI POP </li></ul><ul><li>DIU cuivre ++ </li></ul><ul><li>Femmes avec mutation BRCA1 – BRCA2 </li></ul><ul><li>discussion bénéfices/risques (cancer ovaire) </li></ul><ul><li>Risque mammaire  POP </li></ul><ul><li>discrète  utilisatrices en cours POP RR = 1,24 </li></ul><ul><li>R  si début d’utilisation <20 ans  après 10 ans </li></ul><ul><li>Résultats identiques avec micropilule- Progestatif - </li></ul><ul><li>implant (mais peu d’étude) </li></ul>
  44. 44. <ul><li>Risque de cancer de l’ovaire  </li></ul><ul><li>RR = 0.3 si durée POP > 8 ans </li></ul><ul><li>Effet persiste plus de 20 ans après  même effet </li></ul><ul><li>avec pilule minidosée </li></ul><ul><li>Risque de cancer du col  </li></ul><ul><li>RR=1.08 </li></ul><ul><li>Insuffisance rénale </li></ul><ul><li>DIU CI risque hémorragique et infectieux </li></ul><ul><li>Progestatifs ++ </li></ul><ul><li>Stérilisation tubaire </li></ul>

×