France
Bosnie
RDC
Roumanie
Ukraine
Juin 2015
88 « Un geste chrétien dans un monde qui souffre »
#CycloTour78
UNE MARCHE PO...
DirecteurdepublicationJean-MarcSEMOULIN
Editeur
MiseenpageJacques-OlivierNICOLAS
Impression2GImpression13ruedesFontenelles...
RETROUVEZ LES RAPPORTS
D’ACTIVITÉ 2014 SUR NOTRE SITE
http://www.lagerbe.org/fr/la-gerbe/rapport-
dactivite/index.html
Ass...
Assemblée Générale 2015
Bilan de l’année 2014
France
Lezan
opérationnel
de nouveau sur
nos deux sites,
le renforcement
du ...
En plus de la ferme Claris, gîte d’accueil d’urgence, l’association La Gerbe a ouvert à Lézan au printemps 2013
une pensio...
Ferme Claris et Maison d’à Côté
Gite d’accueil d’urgence & pension de famille
Qui veut quoi ?
C’est un dimanche ensoleillé...
Agendades2maisons
France
Lezan
Fév-mars:
p é r i o d e
d e s b i l a n s
comptables,
à la recherche
de l’erreur de
quelque...
Ferme Claris et Maison d’à Côté
Gite d’accueil d’urgence & pension de famille
La recette de Pascale
- 125g de beurre mou +...
NOM : Prénom :
✄
Service Abonnement - esperance@lagerbe.org
LA GERBE ZAC du Petit Parc - 13 rue des Fontenelles - 78920 Ec...
L’ADMR permet à chacun de voir son quotidien facilité et pour certains, d’avoir une vie transformée au travers de don
de m...
Faire face à la vie avec l’Addip
La Gerbe et la Fondation «   Mission Est-Ouest   » sont à l’origine de la création de l’A...
Vallée de la Grâce
Promesses et défis du printemps
Walter Goncalves,
président de l’association
Réconciliation à Zenica, a...
Franc succès
pour la Fête de
la récup’ les 4-5
avril à Paris.
Quelque
15000 curieux,
acteurs solidaires
ont participé
aux ...
Mission terrain
RDC
Tshudi
Octobre 2013: début d’un
partenariat entre La Gerbe
et le Coeur de Compassion,
une association ...
Mission terrain
Rendez-vous sur www.hopitalotema.org
RDC
Tshudi
Enfin, et c’est peut-être
l’argument le plus fort
en faveu...
Bénévoles, amis, partenaires, élus,
médias, réseaux sociaux et grand public:
tous ont répondu présents du 1 au 4
juin pour...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Esperance 88

1 132 vues

Publié le

Le trimestriel de l'association humanitaire et sociale chrétienne La Gerbe
Abonnez vous pour le recevoir par la poste :

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 132
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
589
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Esperance 88

  1. 1. France Bosnie RDC Roumanie Ukraine Juin 2015 88 « Un geste chrétien dans un monde qui souffre » #CycloTour78 UNE MARCHE POUR DIRE NON AUX VIOLENCES SEXUELLES AU CONGO Ecquevilly, les Mureaux, Aubergenville, Porcheville, Mantes-la-Jolie, Houdan, Saint-Léger en Yvelines, Rambouillet, Trappes, Saint-Quentin en Yvelines, Versailles Une initiative de l'association La Gerbe Un projet soutenu par cyclotour78.lagerbe.orgTOUTES LES INFOS SUR AVEC VOUS, 100 KM À PIED DANS LES YVELINES 1-4 JUIN 2015
  2. 2. DirecteurdepublicationJean-MarcSEMOULIN Editeur MiseenpageJacques-OlivierNICOLAS Impression2GImpression13ruedesFontenelles78920Ecquevilly SiègesocialEspaceHumanitaireet Citoyenneté-ZACdupetitParc13 ruedesFontenelles78920ECQUEVILLY- Tél 01 34755615-Fax013475 93 79-esperance@lagerbe.org Gîted’accueild’urgenceFermeClaris-30350 LEZAN-Tél/Fax04 66 92 01 08-claris@lagerbe.org Nos partenaires Rapport dʼactivité 2010 - Association chrétienne de solidarité La Gerbe www.lagerbe.or Convoi vers la Roumanie Convoi vers la Roumanie Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Convoi vers la Roumanie Equipe de La Gerbe en Ukraine La Gerbe et VOH au Salon des Solidarités Ferme Claris: Achat de la maison relais Atelier «Slam» : prévention des discriminations au Mureaux Convoi vers la Roumanie Convoi vers la Bosnie Ferme Claris: création dʼun atelier dʼécriture Visite des partenaires congolais (RDC) à Ecquevilly Buffet équitable aux assises de la coopératon Yvelinoises pour 500 personnes Equipe de La Gerbe en Roumanie Action de sensibilisation à la citoyenneté à poissy devant 270 collégiens Ferme Claris : renouvellement des agréments dʼétablissem Fête de La Ferme Claris : 60 personnes Convoi vers la Roumanie Convoi vers la Roumanie Convoi vers la Roumanie La Gerbe : 2010 en quelques dates Septembre 2011 73 Association Chrétienne de Solidarité Internationale Association loi 1901 créée en 1988 déclarée en Sous-Préfecture de Mantes la Jolie sous le n° 0781007848 n° Siret 419 824 669 000 40 APE : 9499Z - Habilitée à délivrer des reçus fiscaux et à percevoir des dons ISF. France : CCP : 46 261 09 V - LA SOURCE Suisse : en passant par la Fondation Mon Rocher Abonnementannuel :10 €/4 numéros N° ISSN : 1259-3621 - Commission Paritaire : 1008 G 78454 - Dépôt légal : à parution Journal d’information - Tirage : 4.000 exemplaires Conformément à l’article 27 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux données vous concernant dans nos fichiers EDITO Une jolie maison en barres de bois, un grand sourire d’enfant qui regarde paisiblement au travers... belle image de la paix qu’apporte le fait d’avoir un TOIT, un foyer, pour être à l’abri non seulement des intempéries, mais aussi des difficultés de toutes sortes ? C’est ce que trouvent les résidents à la Ferme Claris et à la Maison d’à Côté, c’est ce que recherchent désespérément les réfugiés de l’est de l’Ukraine sous la guerre, ou ceux qui ont été contraints parfois très jeunes de quitter leur pays, comme Gul. C’est ce que laissent pour de longues journées les marcheurs congolais qui poussent leurs vélos pendant 200 km afin d’acheminer le matériel médical jusqu’à Tsudi Loto. C’est ce que rêvent de construire les jeunes de l’Addip pour leur avenir. Un TOIT, première étape vers un peu de sentiment de sécurité, notre premier besoin. Combien, de réfugiés en ce monde abrités sous des tentes. Combien de personnes en hébergement temporaire à l’issue incertaine. Et pourtant, comme vous le lirez dans ces pages, combien de nouvelles initiatives ! Combien d’engagements remarquables, sur les traces de Jésus-Christ, pour que ces fardeaux soient allégés, pour que des solutions soient trouvées, pour que la solidarité se vive au quotidien et que des sourires renaissent sur les visages d’enfants ! Alors prenons le temps de la reconnaissance, lors de la lecture de ces nouvelles, avant de re-passer à l’action avec TOI. L’équipe de rédaction France - Asemblée Générale et bilan 2014 ............................................. p 3-4 France - Ferme Claris ......................................................................... p 5-8 France - Chantier insertion ...................................................................... p 9 Roumanie - Bethel - ADMR Ukraine - Vinnytsia...................................... p 10 Roumanie - Addip ............................................................................. p 11 Bosnie - Vallée de la grâce .................................................................... p 12 France - Fête de la Recup’ ................................................................... p 13 RDC - Tshudi Loto............................................................................. p 14-15 France - CycloTour78 ........................................................................... p 16 S o m m a i r e La Gerbe est membre de : Nos partenaires : www.lagerbe.org www.facebook.com/esperance.lagerbe twitter.com/lagerbe 22
  3. 3. RETROUVEZ LES RAPPORTS D’ACTIVITÉ 2014 SUR NOTRE SITE http://www.lagerbe.org/fr/la-gerbe/rapport- dactivite/index.html Assemblée Générale 2015 Bilan de l’année 2014 France Lezan à son tour. L’association La Gerbe a mis en œuvre concrètement sa revendication de solidarité, et a appliqué son énergie et sa compétence: pour apporter un soulagement concret à des Ukrainiens des deux «bords», pour apporter une aide en République Démocratique du Congo – où nos partenaires se sont mobilisés pour transporter un conteneur par pirogue, illustrant ainsi notre volonté de favoriser partout la participation des bénéficiaires à nos actions, pour secourir les partenaires bosniaques confrontés aux inondations, pour sensibiliser à la question des violences subies par les femmes en s’impliquant aussi bien dans une association de quartier d’Alès qu’auprès du Conseil de l’Ordre des médecins, pour accueillir des personnes réfugiées ou au parcours douloureux, aussi bien à Ecquevilly qu’à Lézan. Le fait de porter notre présence chrétienne dans l’action publique a été encore souligné cette année lors de l’ouverture de la ressourcerie, où tant d’officiels étaient présents, mais aussi à travers les diverses conventions signées sur notre pôle de Lézan. Cette dimension chrétienne, revendiquée comme une foi vécue telle une invitation dans la liberté, a également été ressentie lors des préparatifs du colloque entre associations adhérentes de la Fédération de l’Entraide Protestante, ou encore lors de la demande de baptême exprimée par une pensionnaire à Lézan. Une autre de nos valeurs est la participation citoyenne et locale. En témoignent notre implication dans les écogestes, l’accueil de jeunes en service civique, Rapport moral de l’année 2014, présenté lors de l’assemblée générale tenue à Lézan le 25 avril 2015 Dire que l’année passée et son tournant vers la nouvelle a comporté bien des émotions ne surprendra personne, pour autant qu’on ait suivi les nombreuses tragédies qui ont affecté de par le monde tant de civils, et en particulier au sein des communautés chrétiennes, juives ou musulmanes. Enlèvements, viols, exécutions, attentats ou actes de barbarie en tout genre parsèment les nouvelles des journaux télévisés ou radiophoniques. Notre attention se porte tout particulièrement vers les tragédies vécues par ceux qui arrivent de pays en guerre. Plus que jamais nous savons que nous sommes porteurs d’une vision de guérison, de réconciliation et de paix. Par ailleurs nous nous sentons aussi concernés par le désespoir qui habite les jeunes de notre pays, ou par les violences dont sont victimes les femmes ou les enfants ici même au quotidien. Penser traverser indemne un tel monde serait être inconscient ou cruel 3 Juin 2014 84
  4. 4. Assemblée Générale 2015 Bilan de l’année 2014 France Lezan opérationnel de nouveau sur nos deux sites, le renforcement du bénévolat, très marqué sur Ecquevilly, les visites de voisinage et de fraternité de la part de membres de la paroisse à diverses personnes hébergées à Lézan, la publication de « Fleurs de Mots», ce nouvel ouvrage issu de l’atelier d’écriture. Pour développer son action, l’association s’appuie sur des équipes mobilisées, au sein desquelles l’année a été marquée également par des évolutions : départ d’Anne Lydie Vergnon, arrivée d’Angelika Bode, diplôme de Timothée Adjouadi (emploi avenir), contrat CDD de Charlène Dumas qui passe son BTS prochainement. Cette année a été attristée par plusieurs deuils marquants, le décès de personnes très appréciées : le psychologue intervenantàLézanStéphaneMontalban, et deux membres de l’association, dont une administratrice, auxquels nous étions très attachés, Christophe Koechlin et Mylène Cardeau. Nous gardons en nos mémoires et en nos cœurs tout ce qu’ils ont représenté pour nous et nous ont apporté. Des projets ont sollicité notre patience et notre énergie : la fin des travaux de la ressourcerie et de la pension de famille, la création très lente d’habitats solidaires, la participation très prenante au salon des solidarités et son jardin des innovations, et plus récemment le lancement, grâce à des bénévoles, d’un projet d’économie solidaire agricole au Cameroun, projet commun entre Ecquevilly et Lézan. Vous avez été tenus au courant régulièrement de toutes ces avancées grâce au journal Espérance, qui a fêté ses 20 ans en cette année 2014, mais grâce aussi au lancement de la publication de nouvelles régulières à travers deux «blogs» dédiés à chacun de nos deux sites. Nousnenouslaisseronspasimpressionner ou paralyser par la fragmentation évidente de notre société, par son manque de goût pour un avenir meilleur vers lequel s’engager, par son éclatement toujours plus tragique et violent entre riches et démunis. Nous continuerons de proclamer que l’espérance nous fait oser toujours un peu plus, que la charité nous pousse à poser des actes pour que l’autre, quel qu’il soit, puisse grandir et découvrir sa vocation. Que La Gerbe puisse être ce lieu où vous pourrez continuer à développer et votre foi et vos talents au service d’une humanité blessée, tel est notre souhait à tous. Philippe Fournier, Président Association La Gerbe 4 Juin 2015 88
  5. 5. En plus de la ferme Claris, gîte d’accueil d’urgence, l’association La Gerbe a ouvert à Lézan au printemps 2013 une pension de famille de dimension modeste (7 appartements), accueillant des personnes seules et une ou deux familles monoparentales. La situation en milieu rural, où l’association a tissé des liens avec de nombreux acteurs (école, municipalité, associations), et l’implication d’habitants du village, favorisent le lien social.Le lieu offre la dynamique simultanée d’un « vivre ensemble » et d’une ouverture vers l’autonomie. Il a créé 1,2 emplois et son fonctionnement implique salariés et bénévoles. Il bénéficie de l’expérience du gîte d’accueil d’urgence voisin. Ferme Claris & Maison d’à Côté Gite d’accueil d’urgence & pension de famille France Lezan amies de Seda...Longue attente (2 heures 30!), une douce pluie semble accompagner de sa langueur la sourde tension qui nous tient. On spécule, on partage un café, un gâteau arménien. Il est près de 13h et c’est le tour de l’audience de Seda. La parole est donnée à l’avocate Me Hamza. Plaidoirie marquée de conviction juridique et de chaleur tout à la fois. L’émotion gagne Seda. L’assistance venue pour l’accompagner assiste et soutient dans le plus grand silence. L’avocate achève en demandant l’annulation de l’ordre de reconduite à la frontière. Le jugement est mis en délibéré (résultat dans environ un mois). Nous sortons, ayant à peine le temps de nous rendre compte que nous venons de participer à une action digne de protestation non violente. Une larme perle sur plusieurs visages, des prières continuent de s’envoler dans un souffle du vent. L’espérance nous habite, ce n’était pas un vain mot en ce matin du 19 mai. Merci de sa part à tous ceux qui ont pensé à Seda ce jour-là. Peu après, elle se retourne sur cette journée et nous dit : on a gagné quelque chose. Martine et Philippe Fournier Témoignage de Carolina La Ferme Claris est vraiment un lieu convivial, avec des professionnels superaccueillantsetchaleureux.Toutes les responsabilités qu’on a pu me confier ont été très enrichissantes humainement. Actuellement en service civique, je voulais trouver ma voie tout en me rendant utile. Les belles expériences vécues à l’association m’ont permis, après un temps de réflexion, de me diriger vers la formation d’éducatrice de jeunes enfants. S’il y a un seul mot qui me passe par la tête chaque jour, c’est un grand Merci. Merci pour ce bel esprit familial que vous nous inspirez à nous tous, bénévoles, professionnels, stagiaires mais aussi aux personnes hébergées ici. Dans l’espoir que cette joie et cette chaleur ne s’effacent jamais du cœur de chacun d’entre nous, parce que cet esprit se fait rare. Carolina Rivera-Munoz Depuis qu’elle a écrit ce texte, Carolina a passé avec succès la sélection de l’Institut de Service Civique, “organisme qui s’adresse à des volontaires repérés pour leur potentiel, la qualité de leur engagement et l’intérêt de leur projet d’avenir. Il leur apporte des outils pour révéler leurs talents et leur permet d’accéder à des formations”. Quand elle nous aura quittés début août, elle va donc bénéficier d’un accompagnement vers son projet d’études. Bravo et bonne suite dans ce chemin d’initiative et de foi ! Une journée inhabituelle, le 19 mai 2015. Une matinée à la fois émouvante et empreinte d’une leçon d’humanité. Seda était convoquée au tribunal administratif pour sa demande de permis de séjour. L’ont accompagnée des résidents de la Ferme Claris et de la Maison d’à Côté, des salariés et bénévoles associatifs, les membres de l’association des parents d’élèves, du club de foot et de la bibliothèque de Lézan, des travailleurs sociaux et un psychothérapeute qui ont connu Seda et ses enfants, des responsables de paroisse, un arménien, des voisines, des Propos de Sandra recueillis lors d’une conversation téléphonique. « Oui, ma famille va bien maintenant. Parce que moi je me souviens de ce qu’on m’a dit à la Ferme Claris et je le mets en pratique : parfois je discute avec mon mari et je lui explique. Je suis arrivée le 18 avril il y a 3 ans à la Ferme Claris. Au début je ne voulais pas m’occuper de ma fille, je pensais qu’à mon mari, aux copines. A la Ferme Claris, ils font pas comme ça, ils m’ont appris à m’occuper de ma fille. Je me souviens du premier jour où je me suis décidée à m’occuper d’elle : c’était le jour de la fête des mères à Lézan. » Sandra habite dans l’Ouest de la France à présent, mais la Ferme Claris reste toujours dans son cœur. Elle exprime sa nostalgie sur Facebook : “C’est bientôt la fête à la Ferme Claris ?” Car pour la première fois cette année, elle n’y assistera pas. Dans la continuation de l’atelier couture de la Ferme Claris, elle s’est fait offrir une machine à coudre pour habiller ses enfants. Guylaine Brunel 5 Juin 2015 88
  6. 6. Ferme Claris et Maison d’à Côté Gite d’accueil d’urgence & pension de famille Qui veut quoi ? C’est un dimanche ensoleillé, propice à la balade. Le repas de midi à la Ferme Claris a réuni deux mamans et quatre enfants, deux résidents de la Maison d’A Côté et deux bénévoles. L’idée de faire une balade au lac d’Atuech plaît aux enfants, et même Marie qui préfère souvent rester dans son appartement est partante, pour la grande joie de ses enfants. • Si on allait plutôt faire une brocante ? suggère Elodie. • Pour les enfants, une balade, c’est mieux : ils pourront jouer au bord du lac. • Moi je veux faire une pétanque, dit l’un des résidents. • Moi aussi, dit l’autre. • Alors on prend les boules et on fera une pétanque au bord du lac ! • Ah non, moi je ne veux pas aller au lac. Je veux faire la pétanque ici. • Alors nous ferons la pétanque au retour de la balade ? • Non, je veux faire la pétanque tout de suite. Après je rentre chez moi. • Bon, alors… si on faisait la pétanque, et ensuite la balade ? • Ah non, dit Marie. Si je monte dans mon studio, je ne redescends plus après. • OKkkkk… Eh bien, figurez-vous qu’on a réussi à faire la balade et la pétanque... et tout le monde était content ! Guylaine Brunel * Au cours de sa vie qui dure environ 30 jours, le ver à soie changera 4 fois de peau (mues) et verra son poids multiplié par 10 000 ! A ce rythme, un nourrisson de 3 kg atteindrait un poids de 30 tonnes et mesurerait 12 mètres de haut ! * Le cocon est constitué d’un seul fil pouvant atteindre 1.5 km. Ce fil de soie est aussi résistant qu’un fil d’acier. * Un kilo de cocons donnera 200 g de fil ; pour un kimono, il vous faudrait environ 3000 cocons. * Lors de l’accouplement seul le mâle peut se déplacer et la femelle peut pondre entre 300 à 700 œufs en une seule ponte. Charlène Dumas, animatrice de l’atelier France Lezan Atelier Mille Couleurs L e B o m b y x m o r i , p l u s communément appelé le ver à soie, est un insecte qui fait partie intégrante de l’histoire de nos Cévennes. Cette petite chenille aux pouvoirs magiques est venue s’installer à la Ferme Claris pour les enfants qui participent à l’atelier des Mille Couleurs. En plus de faire pétiller les yeux des tout-petits, ils font aussi la grande joie des plus grands. Il faut dire que ces vers à soie nous racontent une histoire bien lointaine. A travers ces petites « bébêtes », comme disent les enfants, ils apprennent à découvrir de façon vivante ce que peut offrir la nature. Une fibre, « la soie », dont la technique de fabrication a été gardé secrète pendant plus de deux millénaires en Chine, s’est aussi tissée dans nos Cévennes. Le tissage de la soie a précédé l’élevage du ver : ainsi les premiers mûriers seront plantés en 1266, donnant place à l’élevage du ver dès la fin du XIIIème siècle dans les Cévennes. D’ailleurs, l’art d’élever les vers à soie est la sériciculture, dans des bâtiments appelés magnaneries, tout comme était le Mas de La Ferme Claris. Les enfants sont fiers d’élever des vers à soie, aussi intéressants que particuliers, et s’empressent tous les jeudis soirs à l’atelier des Mille Couleurs, après l’école, pour voir l’éclosion des oeufs (12 jours après réception), puis leurs changements, leurs transformations. Ils leur donnent des feuilles fraîchement cueillies sur l’un ou l’autre des deux mûriers de la cour. La feuille de mûrier est en effet la seule nourriture du ver. En ce moment même, environ 5 semaines après les éclosions, les premiers cocons se créent, permettant petit à petit la transformation du ver à soie en chrysalide, et nous allons attendre d’ici environ 12 jours que la transformation toucheàsafin,faisant place au papillon, le Bombyx. Il ne vole pas, ne mange pas et ne boit pas et vit seulement deux à trois jours. Quelques jours suffisent pour procréer et pondre leurs œufs. Enfin, saviez-vous que : 6 Juin 2015 88
  7. 7. Agendades2maisons France Lezan Fév-mars: p é r i o d e d e s b i l a n s comptables, à la recherche de l’erreur de quelques centimes ou de l’écriture passée dans la mauvaise ligne. Tout se termine bien avec un léger excédent fin 2014, qui nous permet d’envisager de faire face à quelques réparations. 13 mars : goûter solidaire villageois en faveur de Seda et de ses enfants, en attente de régularisation. Une démonstration paisible de son intégration dans la vie locale. Fin mars : le conseil de l’ordre des médecins du Gard ainsi que les internes du bassin alésien s’intéressent de près à la situation des femmes victimes de violence. Philippe participe à des soirées de sensibilisation avec des professionnels du social. 4 avril : les enfants assistent pour leur première fois à une abrivade lors de la fête du village. Les taureaux lancés à fond dans le grand pré ont de quoi impressionner, et les rires éclatent quand ils échappent aux manadiers et partent en direction des vignes. 18 avril : lecture des textes de Fleurs de Mots en musique dans le jardin enchanteur de Manthes (village voisin); grand succès et chanson spontanée des actrices en fin de représentation (à écouter sur le blog). Fin avril : un nouveau gazon fait son apparition dans la cour (travaux de Hassan Mazouari), et le bac à sable est désormais entouré d’une terrasse en bois (spécialité de Timothée). 25 avril : assemblée générale accueillie cette année dans le foyer paroissial (merci à Daniel Vielles, aux paroissiens). Merci à Philippe Talagrand qui a représenté la mairie pour cette journée de bilan et de fête pour laquelle toute l’équipe et les bénévoles se sont mobilisés. 26-27 avril : les résidents des deux maisons sont invités au goûter du cœur organisé par la paroisse protestante de St Christol-les-Alès ; jeux variés, gâteaux du monde entier, lâcher de ballons. Pierre-Yves et Elisabeth donnent un coup de main ; pendant leur séjour, Pierre- Yves répare le système de la pompe qui nous permet d’arroser le gazon avec l’eau du puits du généreux voisin (merci M. Lauron). Avril et mai : dossiers. Etude et bilan de l’espace de vie sociale e n v u e d u renouvellement de l’agrément (Marie Kotian) et nombreux questionnaires administratifs sur l’activité de soutien à la parentalité (Nathalie Portalès) ; Caroline Charra propose son aide bénévole pour les études préparatoires du projet de «maison en partage» (sera présenté dans le prochain numéro). Soutien au projet de création d’un module autonome de production d’électricité dans un village du Cameroun (voyage de repérage de Jean-Marc Fages). 9mai:invitésàlafêtedel’association des parents d’élèves, associée au club de foot, sur le terrain de Lézan. Après- midi de soleil et de jeux. 18 mai : rencontre avec la communauté de communes du Pays Viganais pour l’avancement du projet des Etoiles (logement solidaire). 28 mai : rencontre des Lieux à Vivre, avec accueil d’une trentaine de personnes provenant de plusieurs sites adhérents à cette union. Discussions sur le thème de l’hospitalité, sur la problématique des migrants, sur les activités d’utilité sociale… Moment très convivial grâce à la mobilisation des deux maisons. Mai : une nouvelle bénévole, Charlotte Negroba, nous rejoint pour apporter son concours lors des week- ends. 30 mai : invitation à l’inauguration de l’agrandissement de l’école et à la fête des mères. 2 juin : rencontre bénévoles - salariés – résidents autour d’un buffet préparé par les résidents, en signe de reconnaissance envers les bénévoles qui viennent offrir de leur temps et de leur compétences. Les résidents font les présentations ; les bénévoles apprennent à se connaître ; la soirée se termine par un échange avec l’équipe pour partager sur les besoins de communication. 45 participants, dont 10 enfants des résidents. 3 j u i n : l a kermesse du centre de loisirs a lieu traditionnellement à la Ferme Claris, mais cette année c’est une soixantaine d’enfants qui sont présents, h e u r e u s e m e n t a c c o m p a g n é s par plusieurs mamans. Parole de bienvenue à chacune et l’une d’elle répond : « on se sent accueillie sans différence ». Des concours d’adresse, de sport, de création, et à la fin tout le monde reçoit la même récompense. «C’est trop bien le centre de loisirs, je me suis inscrit pour la kermesse». 6 juin: l’après-midi jeux de société pour les familles et le soir pour les adultes,àl’initiativedelabibliothèque de Lézan (merci à Paul Genêt). La piscine fait une concurrence déloyale pour les plus jeunes, mais en soirée les passionnés restent jusqu’à une heure 7 Juin 2015 88
  8. 8. Ferme Claris et Maison d’à Côté Gite d’accueil d’urgence & pension de famille La recette de Pascale - 125g de beurre mou + 20g pour la plaque de four 1 pâte brisée ou sablée à faire (ou prête à l’emploi) 100 g de chocolat noir // 20 cl de crème fraîche // 20 g de beurre // 50 g de fraises (environ) // quelques langues de chat Faire cuire la pâte à blanc 5 à 10 min. Faire fondre le chocolat au bain marie avec le beurre, ajouter 10 cl de la crème fraîche épaisse ; une fois le chocolat fondu et bien lisse, verser sur la pâte. Préparer le coulis de fraise, les mixer avec les 10 cl de crème restants, avec un peu de sucre vanillé (moitié du sachet). Verser sur la tarte. Émietter quelques langues de chat au-dessus de la tarte et déguster. LaFermeClarisetlaMaisond’àCôtévousproposentdésormais“Larecettedumois” Le petit plus de Pascale… Le petit plus de Pascale… t a r d i v e ; m a l g r é l ’ h e u r e d ’ é t é , i l fallait les é c l a i r a g e s d a n s l a cour (merci Je a n - Ma r c ) . Occasion de d é c o u v r i r d e nouveaux jeux, mais aussi de faire des connaissances avec des habitants. Et pour demain : arrivée de Noémie Hourcade, qui vient donner un coup de main bénévole quelques semaines ; un dernier atelier écriture avant l’été aux Jardins de Manthes, lieu propice à l’inspiration ; le séjour à la mer des résidents de la Maison d’à Côté ; puis la fête Claris le 21 juin avec son vide-grenier et ses ateliers ; le comité consultatif des partenaires de La Gerbe en Juillet; et la fin d’année des mamans Kangourous. Oui, il y a un air de fête à La Gerbe, un esprit d’enfance que nous espérons tous cultiver en recevant chaque jour comme un temps nouveau, les rencontres comme une lumière, une contrariété comme une invitation à retrouver le chemin de la vie, un chagrin comme un passage où nos amis et le Christ nous rejoignent, chaque projet comme une image de la création. Merci de vos pensées et prières pour que cet esprit de joie nous soit renouvelé au quotidien. Philippe et Martine Fournier Graines de Celles A toutes celles, Nos aimées, nos sœurs, femmes inconnues, mères d’un moment, d’un jour, de toujours. Anosamiesquiontsuchaleureusement nous enlacer. A toutes les aimantes, les protectrices, les berceuses de bonne augure, aux porteuses, aux ouvreuses de porte sur l’Amour Tendresse, le réconfort. A toutes celles au combat quotidien. Sortant de leurs ventres force et détermination, joie et douceur, Il n’existe pas un jour, pas un seul jour où ne rentrent vos soleils dans vos yeux caressants, vos voix campées même si parfois fragiles. Chaque heure vous célèbre, cela vaut bienuninstantdes’arrêterpourpréparer un modeste gâteau sans aucun doute ! En ce dimanche prochain où les bouquets dégoulineront de toutes marques de parfum ! A vous toutes, A nous toutes, A toutes celles sur nos routes et quelque part cachées dans un coin des cœurs, Dans des respirations essentielles. Oui, à toutes celles… Natacha, pour la fête des mères Annonce Nous cherchons un jeune intéressé par une mission de service civique à la Ferme Claris. Une mission pour l’année scolaire, centrée sur animation pour enfants et jardinage. contact : claris@lagerbe.org Tarte au chocolat avec son coulis de fraise et ses langues de chat Quelques lignes poétiques écrites et lues par une résidente à l’adresse des bénévoles lors de la soirée des bénévoles: ​Un petit geste pour une grande cause Quelques heures, n’est-ce pas le meilleur. Vous les bénévoles qui êtes présents chaque jour, Il vous faut si peu de temps pour être serviables, Si peu d’argent pour être généreux, Si peu d’espace pour être accueillants. C’est un petit rien, pour une Promesse - Penser aux autres et s’oublier - Car sans vous on ne saurait aimer. Le chemin du cœur ouvre la voie du bonheur​. Pascale 8 Juin 2015 88
  9. 9. NOM : Prénom : ✄ Service Abonnement - esperance@lagerbe.org LA GERBE ZAC du Petit Parc - 13 rue des Fontenelles - 78920 Ecquevilly Adresse : EmailVILLE :Code Postal :  Chantier insertion Faites connaissance : Ecoutons Gul nous raconter son parcours. Les compétences professionnelles mises en service à travers le bénévolat Merci Myrtille pour ton aide (entre autres sujets!) à la préparation du #CycloTour78 et la prise de contact avec les différents interlocuteurs! “J’ai démarré le bénévolat à La Gerbe il y a maintenant un an. J’y viens une fois par semaine et je suis toujours très heureuse de retrouver cette atmosphère chaleureuse et bienveillante. Plusieurs ateliers nous sont proposés et nous choisissons en fonction de nos affinités. J’ai passé plusieurs mois à l’atelier de tri de vêtements et j’ai eu l’occasion de partager des moments forts avec les salariés en réinsertion professionnelle. Toujours en tant que bénévole, j’accompagne depuis peu le responsable du pôle «Solidarité Internationale» dans diverses tâches. Se sentir utile, donner de son temps, faire de belles rencontres, œuvrer pour un beau projet et travailler en équipe sont autant d’aspects qui me poussent à être bénévole à La Gerbe. Myrtille Koechlin Recevoir Espérance en version papier pour 2015 : ci-joint 10 €. Commander le livre “Fleurs de Mots” rédigé par l’atelier d’écriture de la Ferme Claris, 12 € SOUTENIR la publication Espérance et les abonnements gratuits : ci-joint 20 €. Recevoir Espérance en version électronique (remplir la case email) NE PLUS recevoir Espérance. SOUTENIR l’association : ci-joint un chèque à l’ordre de la Gerbe de : _______ € Pour les projets à ecquevilly et international pour les projets à Lézan Abonnement 2015 10 € Je désire : Votre abonnement est à jour jusqu’à la date indiquée au dessus de votre adresse sur l’enveloppe. E n 2 0 1 0 j ’ a r r i v e e n Italie en passant par la Turquie. Les autorités italiennes me délivrent un papier qui me permet d’y rester un mois. Mais au bout de quelques jours, je pars une semaine en France et de là, en Allemagne où je reste huit mois en foyerpourattendreunerégularisation. Comme je suis enregistré dans trois pays de la communauté européenne, l’Allemagne me renvoie dans le premier pays d’enregistrement. Je passe alors quelques mois dans la rue en Italie. La France était le pays qui m’attirait le plus et dans lequel je me sentais à l’aise. En 2011, je reviens à Paris et passe encore quelques mois difficiles sans domicile. Mon dossier de demande d’asile finit par être étudié et pendant cette période, j’obtiens un récépissé d’un mois. Je prolonge ensuite celui-ci 4 fois pour 3 mois. Mon hébergement était alors très précaire. J’habitais dans des hôtels à Paris et puis au foyer des Mureaux. Après obtention du statut de réfugié en octobre 2013, mon hébergement se stabilise pour quelques mois au foyer des Mureaux. Je m’inscris alors à la Mission Locale. J’apprends le français et et je découvre le métier de boulanger au cours d’un stage. J’aime beaucoup ce travail et je souhaite me former dans ce domaine. J’essaie donc de m’inscrire à l’école de la deuxième chance, pour continuer à progresser en français et pouvoir prétendre entrer en formation mais mon temps d’hébergement touche à sa fin et n’ayant plus de domicile fixe l’école ne peut plus me garder. Ayant cherché du travail sans succès, je fais connaissance avec La Gerbe. Après plusieurs rendez-vous et une longue attente de plusieurs mois, je suis embauché par La Gerbe en avril 2015 pour un contrat de six mois. Je partage mon temps entre les cours de français et les ateliers de travail. Je loge actuellement dans un foyer de jeunes travailleurs à Mantes où je peux rester le temps de mon contrat. Je dois donc trouver un autre travail en octobre si je veux conserver mon logement puisque le foyer ne peut héberger qu’avec fiches de paye. Aujourd’hui à 23 ans, mon avenir est incertain mais je vis le temps présent avec l’aide de La Gerbe et je garde espoir malgré des moments de découragement. Gul, avec l’aide de Jeannine France Ecquevilly “Je viens d’Afghanistan. A  l’âge de 12 ans, au décès de mes parents, je suis élevé quelques temps par ma tante. Puis je rejoins mon oncle en Iran. Mais étant sans papiers, je dois quitter le pays. 9 Juin 2015 88
  10. 10. L’ADMR permet à chacun de voir son quotidien facilité et pour certains, d’avoir une vie transformée au travers de don de matériel médical (fauteuils roulants, béquilles…). Mihai et Rodica Fighir, les dirigeants de l’association, eux mêmes touchés par le handicap, s’efforcent de créer des opportunités pour offrir à leurs membres une vie un peu plus colorée. ADMR Soutien aux personnes atteintes d’un handicap Les conflits armés entre le pouvoir régulier ukrainien et les séparatistes du Donbass ont causé la mort de milliers de civils et plus de 1 million de déplacés depuis début 2014. Face à cette recrudescence des besoins, la Gerbe a intensifié ses envois vers ses partenaires historiques à Vinnytsa. Ces derniers distribuent l’aide envoyée principalement vers l’Est du pays, dans et hors des zones séparatistes, mais une partie de l’aidereste dans la région de Vynnitsa qui depuis plusieurs mois accueille des milliers de réfugiés - comme tout l’Ouest du pays d’ailleurs. La ville de Vynnitsa compte de nombreux centres hospitaliers et nos partenaires de l’association Charité apportent un soutien matériel à ces institutions de santé, avec lesquelles ils ont construit des relations de confiance depuis des années. A l’Est ou à l’Ouest, l’objectif est de venir en aide aux civils sans distinction géographique, ethnique ou politique car une famille touchée par des bombardements est avant tout victime. En 2015 deux convois sont déjà partis de La Gerbe et un troisième se prépare pour la fin juin. Dans un contexte de regain de tensions, il est essentiel de rester mobilisés. Solidarité Internationale Bethel Un nouveau magasin pour autofinancer la fondation Bethel est une association caritative roumaine, fondée par Cristian et Maria Mateescu, qui intervient localement en appui aux personnes en situation de précarité (soutien financier, médical, matériel, repas hebdomadaires, grâce aux bénéfices de deux boutiques de vente de matériel d’occasion). WANTED ! Nous recherchons pour nos partenaires de l’ADMR : • fauteuils roulants électriques ou manuels • déambulateurs • lits médicalisés • soulève-malade • béquilles , attelles • cannes de marche • chaises percées • couches enfant et adulte 3e envoi de matériel malgré la guerre Kisinöv Kiev Vilnius Minsk Riga elsinki Tallinn Moscou pje Athènes Sofia Bucarest Ankara Nicosie Ammam Damas Beyrouth Jerusalem Le Caire Bagdad Tbilissi Erevan Bakou EDOINE ROUMANIE MOLDAVIE ECE BULGARIE UKRAINE ITUANIE LETTONIE FINLANDE ESTONIE AVIE BIELORUSSIE TURQUIE IRAK IRAN AZERBAÏDJANGEORGIE ARMENIE JORDANIE EGYPTE CHYPRE LIBAN ISRAEL KAZAKHSTAN RUSSIE SYRIE ARABIE SAOUDITE Roumanie Ploiesti Le magasin de mobilier avance bien. Nous sommes vraiment contents d’avoir réussi à avancer son aménagement, même s’il a avancé moins rapidement que prévu. Nous avons uni toutes les forces et en même temps nous avons poursuivi avec les formalités que l’Etat exige et voilà le magasin! Le personnel qui travaille dans l’entrepôt a été formé pour la vente. L’autorisation reçue de la part du Tribunal du Département nous permet la vente de toute sorte de mobilier. Celui qui est ancien, en style “vintage”, revient en force même en Roumanie. A présent, nous avons plus de pièces anciennes que contemporaines. Nous pensons qu’il est très bien de recevoir aussi des pièces simples pour une clientèle moins aisée, pour pouvoir avancer dans notre projet. Nous sommes en train d’ouvrir un site internet. On est au début de ce projet et on a encore des choses à apprendre mais, au fur et à mesure de l’avancement, on va gagner de l’expérience. Nous tenons à vous remercier pour toute votre contribution à ce projet car il ne nous appartient pas exclusivement à nous, il vous appartient aussi à vous ! Maria Mateescu Roumanie Arad «Bonjour chers lecteurs, No u s e s s a y o n s d e continuer ce que Dieu nous a confié il y a 23 ans. Parfois c’est assez difficile, mais c’est Lui qui nous donne la force. Voici nos dernières activités: - l ’ a n n i v e r s a i r e d e l’association - l’assemblée générale - une sortie en plein air pour Pâques : c’est important pour les personnes handicapées de réussir à aller dans la nature, ce serait impossible sans le matériel envoyé. Rodica et Mihai FIGHIR Ukraine Vinnytsia 10 Juin 2015 88
  11. 11. Faire face à la vie avec l’Addip La Gerbe et la Fondation «   Mission Est-Ouest   » sont à l’origine de la création de l’ADDIP en 2006, afin de proposer aux jeunes issus d’orphelinats une formation et une réintégration progressive. Entre les sourires, les témoignages bouleversants et les différentes activités, nous trouvons toujours la volonté, les forces et les ressources pour le travail auprès des jeunes filles ayant grandi en institution. Nous découvrons à chaque rencontre des choses qui ne peuvent être confiées que dans un cadre offrant une pleine sécurité, et je crois que nous avons réussi à développer ce cadre favorable. Preuve en sont les histoires inimaginables, tristes et délicates que les jeunes nous racontent. Actuellement nous travaillons avec 14 jeunes filles qui sont placées dans les institutions Casa Ioana Rupea et Aurora Codlea. Les 3 derniers mois, nous avons fait 2 types d’activités : - les informelles : nous sommes allés visiter la ville de Rupea, nous avons organisé des jeux qui aident à prendre confiance en soi et à trouver de l’énergie, mais aussi tout simplement des jeux de détente. Sans oublier des activités manuelles (dessin), la visite du zoo de Brasov, et enfin un repas au restaurant pour récompenser celles qui ont été les plus régulières dans leur présence aux activités. - des activités formelles : des discussions libres liées aux problèmes personnels de chacune, des débats sur des sujets divers comme la vraie amitié, les relations à l’âge de l’adolescence, les règles dans les centres de placement et les conséquences de leur non-respect, le respect de soi, le respect des autres dans mon entourage, l’incertitude de l’avenir, qui suis-je? Nous observons chaque jour leur besoin de passer de plus en plus de temps en notre compagnie, l’impact que nous avons dans leur vie devient de plus en plus évident. On voit la nécessité qu’un adulte les aide à faire face aux défis liés à leur âge. Les projets pour les prochains mois? Nous voulons étendre les services de l’Addip à un centre privé près de Ghimbav, organiser une colonie de vacances de 4 jours, accompagner un changement au conseil d’administration: il nous faut trouver d’autres membres qui vont s’impliquer activement dans l’organisation de l’Addip; mettre en place un programme de relation d’aide pour les jeunes filles organiser des rencontres avec les jeunes de Poiana et poursuivre les études bibliques, continuer à faire connaître l’Addip, finaliser un partenariat avec la faculté de sociologie et de communication pour trouver des bénévoles désireux de s’impliquer dans le projet. Nous voulons que vous sachiez combien vous êtes importants, vous tous qui soutenez financièrement le travail auprès de ces jeunes. Nous n’avons pas de mot pour le dire mais nous vous assurons qu’avec votre aide, nous contribuons à construire des destins, bâtir des caractères et guérir des traumatismes. Vous êtes une part importante de notre existence et nous vous en remercions. Pour l’équipe Addip, Madalina Roumanie Brasov 11 Juin 2015 88
  12. 12. Vallée de la Grâce Promesses et défis du printemps Walter Goncalves, président de l’association Réconciliation à Zenica, a fondé un centre d’accueil pour les enfants des rues ainsi qu’une ferme sociale pour les grands adolescents, la Vallée de la Grâce. Rome Vienne Prague Bratislava Budapest Kisinöv Kiev Varsovie Vilnius Minsk Copenhague Berlin Sarajevo Tirana Skopje Athènes Belgrade Sofia Bucarest Ankara Nicosie Ammam Damas Beyrouth Jerusalem Le Caire i Bagdad Tbilissi Erevan Bakou Zagreb Ljubljana ein Slovénie Bosnie MACEDOINE AGNE MALTE LYBIE AUTRICHE ROUMANIE MOLDAVIE GRECE BULGARIE UKRAINE POLOGNE LITUANIE HONGRIE YOUGOSLAVIE CROATIE ALBANIE SLOVAQUIE REP. TCHEQUE BIELORUSSIE TURQUIE IRAK IRAN AZERBAÏDJANGEORGIE ARMENIE JORDANIE EGYPTE CHYPRE LIBAN ISRAEL KAZAKHSTAN Russie SYRIE ARABIE SAOUDITE Avec l’arrivée du printemps, les arbres fruitiers sont pleins de bourgeons, les travaux à la Vallée avec les jeunes ont beaucoup augmenté avec les préparations des terrains pour les plantations, les préparations pour les équipes et les visiteurs qui commencent déjà à venir nous rendre visite et organiser des activités et travaux pour cet été. Nous sommes très heureux de pouvoir recevoir des amis et des équipes qui apportent leur soutien, leur amitié. Le mois dernier, nous sommes allés au sud de la Bosnie avec des amis venus d’Angleterre pour visiter le lieu où nous allons tenir le camp d’été en anglais pour les jeunes et nous avons trouvéunendroitgrâceàunprêtrequi, à mon grand étonnement, a accepté de nous prêter son église comme locaux. Après cela, nous sommes allés vers une école où la directrice m’a reçu avec une Bible sur son bureau. Elle m’a étonné en disant que les gens en recherche de biens matériels sont de plus en plus malheureux et sans espoir, qu’il fallait leur apporter de la nourriture spirituelle. Le Centre de Jour pour les enfants défavorisés et pour les gitans continue son travail, nous avons engagé deux nouveaux pédagogues pour soulager les responsables. Au début de ce mois, la municipalité a signé l’agrément pour le fonctionnement de l’auberge pour les SDF. La commission de la commune est venue à la Vallée pour voir comment nous avons placé et rangé les containers et ils ont été étonnés de voir que nous avons fait les choses au-delà de leurs attentes. Nous pouvons recevoir temporairement 4 SDF par nuit selon leurs recommandations. Pour cela, ils nous ont octroyé 1250 Euros. La Vallée de la Grâce fête cette année ses 6 ans et nous sommes vraiment reconnaissants à Dieu. Un véritable miracle quand on voit tout ce que nous avons pu réaliser, construire, planter et tenir à la Vallée. Nous sentons le besoin de faire un pas plus large cette fois-ci et amener la ferme à être auto-suffisante pour nous auto- financer. Pour cela, il faut un gros apport, qui serait réparti dans l’achat d’autres terrains autour de ceux que nousavonsdéjà,deséquipementsbien nécessaires, augmenter les plantations de fruits de bois pour l’exportation, une place pour l’élevage des poules, finir le système d’irrigation, réparer la maison Nazareth. Une autre raison, c’est que je vais prendre quelques mois de recul à partir de septembre et je voudrais laisser tout bien en place pour ceux qui vont rester. Pour cela, nous demandons surtout vos prières, sachant que Dieu dit que “l’argent m’appartient, l’or m’appartient, déclare l’Éternel, le maître de l’univers” (La Bible). Nous sommes à la recherche de partenaires locaux et aussi à l’étranger pour nous aider, ou même faire un prêt pour une partie du montant qu’on cherche. Nous ne voulons pas demander plus à ceux qui font déjà des dons réguliers ou occasionnels. Merci pour vos prières et l’attention portée à cette lettre. Walter Goncalves Bosnie Zenica 12 Juin 2015 88
  13. 13. Franc succès pour la Fête de la récup’ les 4-5 avril à Paris. Quelque 15000 curieux, acteurs solidaires ont participé aux ateliers des recycleries de la grande couronne parisienne. C’est sous la Halle des Blancs Manteaux à Paris que le Réseau francilien des acteurs du réemploi (Refer) a choisi d’organiser la Fête de la récup’. Treize recycleries et ressourceries dont La Gerbe y ont participé. Ressourcerie : Fête de la Récup’ 15000 Parisiens «ressourcés» à la Fête de la récup’ Oui, vous y avez vu la vie en rose, en bleu, en jaune, en rouge… Des ventes d’objets, ordinaires ou extraordinaires, des conférences, des ateliers de création et de réparation, un hackerspace, des artistes de la Briche en défilé et fanfare hauts en couleurs, des artistes du goût comme les Tabliers Volants et les Disco-soupe, … bref, tous les ingrédients pour une rencontre dynamique et sympathique autour du réemploi et du “no-gaspillage”! Et le stand de la ressourcerie portée par La Gerbe n’est pas passé non plus inaperçu. Jugez-en plutôt: France Ecquevilly 13 Juin 2015 88
  14. 14. Mission terrain RDC Tshudi Octobre 2013: début d’un partenariat entre La Gerbe et le Coeur de Compassion, une association congolaise dont le président, Tony Elonge est gynécologue obstétricien et exerce dans le Kasaï Oriental. Juillet 2014: un conteneur de matériel médical et de machines à coudre part de La Gerbe pour la République Démocratique du Congo. Après bien des pérégrinations - il y a plus de 2000 km entre Kinshasa et Tshudi Loto, village du dispensaire soutenu - le matériel est arrivé à Lodja d’abord, puis a été chargé sur des vélos, poussés sur 215 km jusqu’à Tshudi Loto. Suite à cet envoi de matériel, Franck Païta (médecin), Fanny Grisier (ostéopathe) et moi-même, nous sommes rendus sur place pour connaître le contexte de travail de Tony et faire le constat de l’utilisation prévue du matériel. Arrivés le lundi 16 mars 2015, nous avons pris l’avion dès le lendemain matin pour Lodja (district du Sankuru, province du Kasaï Oriental) où nous avons rencontré Tony et sa famille, installés sur place depuis janvier seulement. En effet, après que Tony a passé plusieurs années en France pour sa spécialisation pendant que sa famille était à Kinshasa, c’est à Lodja, dans cette agglomération rurale, qu’ils ont décidé de venir vivre car, malgré des conditions de vie spartiates, c’est ici qu’ils peuvent au mieux servir la population. Sur place, nous avons fait connaissance des partenaires de la 33e Communauté Evangélique de la Région Sankuru (CERS) qui collaborent étroitement avec Tony au service de la population locale. C’est dans leurs locaux qu’a été temporairement stocké le matériel avant d’être envoyé vers Tshudi. C’est aussi dans ce même lieu que, depuis janvier 2015, Tony propose des consultations de gynécologie grâce à l’échographe et à la table d’auscultation envoyés par La Gerbe. Quel encouragement de constater que, dès que cela est rendu possible, le matériel est utilisé pour soulager les besoins de santé. Après 2 jours passés à Lodja au cours desquels Franck et Fanny ont prêté main forte à Tony pour offrir des consultations à ceux qui en faisaient la demande, nous nous sommes rendus jusqu’à Tshudi, le vendredi : 11 heures à moto sur les pistes! De quoi profiter de l’expérience! Mais ce qui, pour nous, avait un goût d’exotisme n’est autre que le quotidien de Tony et de ses équipiers. Ces derniers effectuent cette même route à pied, et poussent ces fameux vélos, unique moyen de transport accessible, la plupart du temps. 215 km pour 4 à 6 jours de marche! Arrivés à Tshudi, après un accueil inoubliable en musique, nous avons visité l’hôpital et vu le travail qu’effectue le Docteur Tony pour la population. Franck, qui a pu assister et participer à plusieurs interventions en bloc opératoire, s’est dit impressionné par la variété des pathologies prises en charge par ce dispensaire de campagne : “chirurgie viscérale et gynécologique, pédiatrie, pathologies infectieuses, suivi de pathologies chroniques générales, études de cas pour l’amélioration des pratiques. Nous avons trouvé un établissement bien organisé, une clinique capable de prendre en charge de nombreuses pathologies au regard des moyens techniques disponibles sur place. Dès qu’une opportunité de prise en charge se présente, Tony et son équipe agissent.” En tant qu’osthéopathe, Fanny de son côté a pu soulager les douleurs chroniques de plusieurs patients, émerveillés du travail thérapeutique qu’elle accomplissait uniquement avec ses mains. “L’idéal serait de proposer un suivi de plusieurs semaines” m’a t-elle confié, “mais certaines douleurs ont été en tout cas soulagées”. Au delà du matériel envoyé et de l’utilisation qui en est faite, c’est la vision de Tony pour la région qui fait vraiment la différence. Son objectif est de développer des ateliers de couture et de menuiserie ainsi que des écoles dans les villages de la région, pour construire un tissu économique de base. En plus de cela, Tony travaille au désenclavement de la zone par l’exploitation des accès fluviaux du territoire ainsi que par l’installation de radio- émetteurs permettant une toute nouvelle communication, là où rien n’était possible auparavant! 14 Juin 2015 88
  15. 15. Mission terrain Rendez-vous sur www.hopitalotema.org RDC Tshudi Enfin, et c’est peut-être l’argument le plus fort en faveur de ce projet que La Gerbe soutient, des femmes et des hommes parcourent des centaines de kilomètres pour venir rencontrer le seul spécialiste de tout le district du Sankuru dans l’espoir, justifié, de recevoir des soins adaptés à leur situation. En plus deTony, deux médecins, Albert et Diane, continuent de se former aux côtés de Tony afin de pouvoir prendre le relais lors des absences de Tony. Tony de son côté lance un nouveau projet de clinique à Lodja où tout est à construire. Mais les actions déjà menées lui assurent la légitimité et le soutien local et international pour atteindre son but! Michaël Païta #CycloTour78 UNE MARCHE POUR DIRE NON AUX VIOLENCES SEXUELLES AU CONGO Ecquevilly, les Mureaux, Aubergenville, Porcheville, Mantes-la-Jolie, Houdan, Saint-Léger en Yvelines, Rambouillet, Trappes, Saint-Quentin en Yvelines, Versailles Une initiative de l'association La Gerbe Un projet soutenu par cyclotour78.lagerbe.orgTOUTES LES INFOS SUR AVEC VOUS, 100 KM À PIED DANS LES YVELINES 1-4 JUIN 2015 #CycloTour78: Marcher 100km pour dire non à la violence sexuelle au Congo Sur les pistes du Kasaï Oriental, des bénévoles parcourent à pied des centaines de kilomètres pour acheminer, sur des vélos qu’ils poussent, les lits médicalisés et les fournitures médicales nécessaires aux interventions chirurgicales du Docteur Tony Elonge. En solidarité avec ces marcheurs, un vélo chargé d’un lit médicalisé sera poussé à travers les Yvelines à la rencontre de la population, des élus et des parlementaires ... Max et le pays en chantier JéromeCuendet 15 Juin 2015 88
  16. 16. Bénévoles, amis, partenaires, élus, médias, réseaux sociaux et grand public: tous ont répondu présents du 1 au 4 juin pour une marche de 130 km à travers les Yvelines afin de dire non aux violences sexuelles au Congo (RDC). #CycloTour78 130 km à pied dans les Yvelines en 4 jours 36 communes du département o n t é t é t r a v e r s é e s : Ecquevilly, Chapet, Meulan, Les Mureaux, Hardricourt, Mézy-sur-Seine, Juziers, Gargenville, Porcheville, Limay, Mantes-La-Ville, Mantes-la-Jolie, Magnanville, Soindres, Vert, Boinvilliers, Montchauvet, Civry-la-Forêt, Gressey, Houdan, Saint-Côme, Bourdonné, Le Hallier, Rambouillet, Saint-Léger-en-Yvelines, Vielle-Eglise-en-Yvelines, Auffargis, Les-Essarts-le-Roi,Coignières,Maurepas,Elancourt,Trappes, Montigny-le-Bretonneux, Guyancourt, Buc, Versailles. Retrouvez la vidéo sur youtube en cherchant CycloTour78 ou directement avec ce flashcode enRDC c ’est 200km c haquesemai ne L’idée folle de pousser sur 130km un vélo chargé de matériel médical a attiré l’attention du plus grand nombre sur l’action que mène le Docteur Tony Elonge, gynécologue congolais, dans le Kasaï Oriental en République Démocratique du Congo. Le matériel qu’il utilise pour opérer les femmes victimes de violence est transporté à vélo sur les pistes du Sankuru dans des conditions extrêmement pénibles et difficilement imaginables. La Gerbe adresse ses remerciements à tous les marcheurs et aux élus pour leur mobilisation, leur accueil et leur participation à cette marche pour la cause des plus vulnérables. http://CycloTour78.lagerbe.org 16 Juin 2015 88 Juin 2015 88

×