guide de création
d’une structure
informationjeunesse
Guidedecréationd’unestructureinformationjeunesse-Édition2015
Édition...
2
Sommaire
Qu’est-ce qu’un Espace Information Jeunesse (EIJ) ?	 4
Comment créer un Espace Information Jeunesse / Méthodolo...
3
Mieux informer les jeunes
Le respect de la démocratie, des droits de l’homme et des libertés fondamentales implique le d...
4
Qu’est-ce qu’un Espace Information Jeunesse (EIJ) ?
L’EIJ prend pour point de départ la question ou le besoin du jeune q...
5
L’usager doit pouvoir accéder au matériel suivant :
• des présentoirs, rayonnages et rangements, des tables et des chais...
6
Comment créer un Espace Information Jeunesse /
Méthodologie de création
Une collectivité (commune, communauté de commune...
7
Avant de constituer un dossier complet de demande de labellisation officielle, Il est souhaitable de
contacter :
La Dire...
8
a) si les jeunes ont d’autres besoins d’information, vous aurez de grandes chances d’en entendre
parler.
b) interroger l...
9
IV - Signature de la convention par toutes les parties
L’obtention du label est formalisée par une convention signée par...
10
Procédure de labellisation
CONNAISSANCE DU
RÉSEAU
INFORMATION
JEUNESSE
CONSTRUCTION
D’UN DOSSIER QUI
ACCOMPAGNE LA
DEMA...
11
Suivi des EIJ : assurer la continuité
Soutien et information :
La DRJSCS et la DDCS s’engagent à fournir aux EIJ toutes...
12
Cahier des charges d’un Point information jeunesse (PIJ)
Mission et qualité des services rendus
Le PIJ assure l’accueil...
13
Site Internet
Le PIJ dispose de pages Internet le présentant.
Personnel
L’informateur responsable du PIJ est titulaire ...
14
Cahierdeschargesd’unBureauinformationjeunesse(BIJ)
Mission et qualité des services rendus
Le BIJ assure l’accueil et l’...
15
Conseillé : tous documents tels que annuaires, catalogues, documents spécifiques répondants aux
besoins des jeunes.
L’i...
16
Cahier des charges d’un Point d’Appui information
jeunesse
Mission et qualité des services rendus
Le Relais IJ assure l...
17
Fonds documentaire
Le fonds documentaire du CRIJ et du CIDJ est obligatoire. Il est accessible librement et gratuite-
m...
18
Tableau synthétique des cahiers de charges
PIJ/ BIJ et point d’appui IJ
Critères BIJ PIJ Point d’appui IJ
Statut Associ...
19
Annexes
Annexe 1- La charte nationale de l’information jeunesse ….......………….…….........................….20
Annexe 2 -...
20
LA CHARTE NATIONALE DE L’INFORMATION
JEUNESSE
Composante fondamentale de l’autonomie, de la responsabilité, de l’engage...
21
LA CHARTE EUROPÉENNE DE L’INFORMATION
JEUNESSE
Adoptée à Bratislava (République Slovaque) le 19 novembre 2004
par la 15...
22
4. L’information fournie est déterminée par les demandes des jeunes, ainsi que par la perception de
leurs besoins en in...
23
Principes pour l’Information Jeunesse en ligne
Approuvés par la 20ème assemblée générale d’ERYICARotterdam (Pays-Bas), ...
24
10. La mention des producteurs du service d’information jeunesse, leurs motivations et leurs coor-
données complètes do...
25
PROFIL DE POSTE INFORMATEUR JEUNESSE
L’informateur jeunesse accueille et informe les jeunes selon les règles déontologi...
26
Participation à la vie du réseau information jeunesse : Participation aux réunions du réseau dépar-
temental et régiona...
27
LE PROFIL DE POSTE DE L’INFORMATEUR
JEUNESSE RESPONSABLE DE PIJ/BIJ
L’informateur jeunesse responsable de BIJ-PIJ est u...
28
Vu le décret n° 2009-1540 du 10 décembre 2009, relatif à l’organisation et aux missions des directions régionales de
la...
29
L’information jeunesse est un concept dynamique : le PIJ réalise des actions d’animation (ateliers,
séances collectives...
30
La formation initiale est établie chaque année, en fonction des besoins des animateurs-animatrices
et des évolutions en...
31
Article 15 : dénonciation de la convention
En cas de non-respect par la structure des différentes clauses, il appartien...
32
LE BUDGET D’UN ESPACE INFORMATION
JEUNESSE (EIJ)
Le coût moyen pour la création d’un Espace Information Jeunesse est d’...
33
CONTACTS
CRIJ Picardie
50 rue Riolan 80000 Amiens
Contact : Régis REYNAUD
Coordinateur
Tél. : 03 22 50 02 70
rreynaud@r...
34
Abbeville
Albert
Monchy-
Lagache Péronne
Ham
Grandvilliers Breteuil
Beauvais
Amiens
Saint-Just-en-Chaussée
Noyon
Thouro...
35
CIJ de l’Aisne
56 Boulevard Gras Brancourt
02000 Laon
Tél :03 23 23 70 09
cij.aisne@gmail.com
Contact : Sylvie Parmenti...
YAHIA BOUHADAD
Chargé de mission animation du Réseau
Information Jeunesse de Picardie
Tél : 06 78 20 62 33
Mail : bouhadad...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Guide creation structure ij 2015

312 vues

Publié le

Comment créer une structure IJ en Picardie

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
312
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Guide creation structure ij 2015

  1. 1. guide de création d’une structure informationjeunesse Guidedecréationd’unestructureinformationjeunesse-Édition2015 Édition 2015
  2. 2. 2 Sommaire Qu’est-ce qu’un Espace Information Jeunesse (EIJ) ? 4 Comment créer un Espace Information Jeunesse / Méthodologie de création 6 I - L’environnement de l’Information Jeunesse 6 II - Constitution d’un dossier qui accompagne la demande 7 III - L’instruction de la demande 8 IV - Signature de la convention par toutes les parties 9 V - La labellisation 9 VI - L’inauguration 9 Procédure de labellisation 10 Suivi des EIJ : assurer la continuité 11 Cahierdeschargesd’unEspaceInformationJeunesse 12 A - Cahier des charges d’un Point information jeunesse (PIJ) 12 B - Cahier des charges d’un Bureau information jeunesse (BIJ) 14 C - Cahier des charges d’un Point d’Appui information jeunesse 16 D - Tableau synthétique des cahiers de charges 18 Annexes 19 Annexe 1- La charte nationale de l’information jeunesse 20 Annexe 2 - La charte européenne de l’information jeunesse 21 Annexe 3 - Principes pour l’information jeunesse en ligne 23 Annexe 4 - Le profil de poste informateur jeunesse 25 Annexe 5 - Le profil de poste de l’informateur jeunesse responsable de PIJ/BIJ 27 Annexe 6 - Convention relative au fonctionnement du point d’information jeunesse. 28 Annexe 7 - Le budget d’un PIJ ou d’un BIJ 32 Annexe 8 - Contacts 33 Annexe 9 - Le réseau information jeunesse en Picardie 34 Crédits photos : Page 11 : Certains droits réservés licence Creative Commons (paternité) www.audio-luci-store.it, https://www.flickr.com/photos/audiolucistore/13976397978/
  3. 3. 3 Mieux informer les jeunes Le respect de la démocratie, des droits de l’homme et des libertés fondamentales implique le droit, pour tous les jeunes, d’avoir accès à une information complète, objective, compréhensible et fiable sur tous leurs questions et besoins. « Eryica » C’est l’appropriation de cette information par les jeunes qui est essentielle. Ceux-ci vont lui donner un sens et une finalité afin de la rendre opératoire. Informare en latin signifie « donner une forme » et, au fond, on peut dire que les jeunes en s’appropriant l’information vont lui donner une forme. Cette transformation de l’information brute en une ressource personnelle les aidera à élaborer un projet personnel. L’Information Jeunesse a été créée comme un service de proximité aux jeunes destiné à leur ap- porter les éléments de réponses dont ils ont besoin pour prendre les décisions relatives à leur vie quotidienne ou à leur avenir les mieux adaptées à leur situation. En améliorant la connaissance de leur environnement, en leur apportant des conseils dans tous les domaines de leur vie, l’information jeunesse a pour but de rendre les jeunes plus autonomes, plus responsables et de renforcer, en facilitant leur intégration sociale, leur citoyenneté. Telles sont les finalités de l’information jeunesse qui guident depuis quarante ans l’expérience, le savoir-faire et le professionnalisme d’un réseau dont le maillage territorial, en France et dans notre région Picardie, relie les jeunes au plus près des collectivités locales, du secteur associatif, des partenaires et des acteurs sociaux. Bien que l’information constitue une bonne base de départ, les jeunes sont souvent confrontés à des situations complexes. Les conseils d’une personne expérimentée peuvent les aider à mieux déterminer leurs choix. Pour être efficace, ce travail de conseil doit s’effectuer dans un espace tran- quille, avec le soutien d’un animateur expérimenté, capable d’établir un contact personnel avec le jeune, de l’aider à analyser sa situation et à trouver son chemin dans le labyrinthe de l’information. Ces espaces d’accueil et de documentation qu’on appelle BIJ, PIJ, CIJ et point d’appui sont des lieux privilégiés où convergent les informations locales, départementales, régionales, nationales, européennes, dans une banque de données complète qui constitue une véritable encyclopédie de la vie pratique. Ces espaces sont gérés par des professionnels de l’information jeunesse, formés pour accueillir les jeunes et les encourager à l’utilisation des services et prestations offerts au sein des Espaces Informations Jeunesse et qui ont trait aux études, à l’éducation, aux opportunités de travail/emploi et aux moyens de divertissement/distraction. Qu’est-ce qu’un Espace Information Jeunesse ? Quelles en sont les composantes ? Quels sont les moyens de travail susceptibles de faciliter les tâches assignées à l’informateur jeu- nesse lors de la préparation des informations recherchées par les visiteurs? Et enfin, quel est le rôle d’un informateur jeunesse ?
  4. 4. 4 Qu’est-ce qu’un Espace Information Jeunesse (EIJ) ? L’EIJ prend pour point de départ la question ou le besoin du jeune qui s’adresse à lui. L’éventail de problèmes abordés pouvant être très vaste, l’Espace Information Jeunesse est organisé de telle manière à pouvoir répondre directement à toute une variété de questions touchant des domaines différents. C’est l’aspect « polyvalent » qui le différencie des centres spécialisés sur l’emploi, la san- té, etc. Il est également capable de renvoyer le jeune vers un service compétent dans le domaine souhaité. Il répond à des besoins identifiés par les acteurs locaux. Ils s’inscrivent dans le projet de territoire et de la politique jeunesse développée au niveau local. Le rôle d’un Espace Information Jeunesse Les Espace Information Jeunesse sont des lieux gratuits d’accueil et d’écoute au service de tous les jeunes, leur famille et les professionnels en relation avec les jeunes. Ils apportent une aide tech- nique et pédagogique qui favorise l’autonomie du jeune dans la construction de son projet profes- sionnel ou personnel. Découvrir les métiers et connaître les débouchés, bénéficier d’aide à la recherche d’emploi et au logement, connaître ses droits, étudier à l’étranger, être accompagné dans la rédaction d’un projet humanitaire ou de vacances, utiliser internet...tout cela est possible au BIJ. L’EIJ doit remplir les tâches suivantes : • accueillir les jeunes ; • mettre à leur disposition les informations dont ils ont besoin ; • les orienter et les accompagner vers l’autonomie. Son fonctionnement Les Espaces Information Jeunesse répondent à un cahier des charges défini par l’instruction 01- 188 55 du 18 octobre 2001 du Ministère en charge de la Jeunesse et des Sports, de la charte de l’Information Jeunesse du 20 mars 2001 et de la charte européenne de l’Information Jeunesse du 19 novembre 2004. Ils assurent l’accueil et l’information du public dans un lieu ouvert aux jeunes. Ils constituent une documentation pratique locale, complémentaire de la documentation nationale et régionale. Ils animent l’information par des ateliers, des séances collectives d’information, des rencontres autour d’expositions, de vidéos, etc., ils diffusent les informations par les médias de proximité qui touchent les jeunes (journaux locaux, bulletins municipaux, internet, radios locales...) Ils peuvent contribuer à l’animation et au développement d’un réseau local d’information jeunesse, et/ou à l’élaboration d’une documentation locale, sous la coordination et avec la validation du CRIJ et de la DDCS. Les EIJ participent à des rencontres départementales et régionales du réseau Infor- mation Jeunesse pour des échanges, des préparations d’actions communes... La surface d’un EIJ est d’au moins 15 m², il est constitué au minimum : • d’un espace spécifique d’information, de permanences et de conseils, • d’un espace permettant la confidentialité des entretiens. • Il dispose d’un accès direct et facile (de préférence rez-de-chaussée avec vitrine). • Il est conforme aux exigences de sécurité et d’accessibilité liées à l’accueil de tous les publics.
  5. 5. 5 L’usager doit pouvoir accéder au matériel suivant : • des présentoirs, rayonnages et rangements, des tables et des chaises, • un espace d’affichage, • une signalisation claire des services et des outils disponibles, • au moins un ordinateur, avec connexion Internet, • des services d’impression et de duplication de documents. Les professionnels de l’Espace Information Jeunesse L’informateur responsable du PIJ est titulaire d’une qualification de niveau IV minimum (bac). Il a une expérience auprès des jeunes ou une expérience d’information et d’accueil du public. Il est formé à l’accueil, l’écoute, l’information et le conseil, à l’utilisation des TIC, à la gestion d’un fonds documentaire, à la gestion et à l’évaluation des actions. Il suit obligatoirement, quel que soit le niveau d’étude, d’expérience professionnelle, dans les meilleurs délais, la formation initiale mise en place par le centre régional information jeunesse (CRIJ) à cet effet en liaison avec la Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale (DRJSCS). Il suit également, au minimum deux formations par an dans le cadre du plan de formation continue mis en place par le CRIJ en liaison avec la DRJSCS et la DDCS. Les pratiques de l’informateur au sein de ces espaces prennent donc appui sur des savoir-faire en matière d’accueil, de documentation et d’information, se situant dans le champ de l’Éducation Po- pulaire. L’informateur jeunesse a une mission éducative qui vise à favoriser l’accès à l’autonomie du jeune, à passer de l’idée au projet. Les EIJ présentent les caractéristiques suivantes, qui s’appuient sur la Charte nationale et la charte européenne de l’information jeunesse : • Ils sont spécifiquement conçus pour répondre aux besoins des jeunes • Ils sont ouverts à tous les jeunes, sans rendez-vous • Ils fournissent des informations sur un vaste éventail de sujets, sous diverses formes, destinées aux jeunes ou à des groupes aux besoins spécifiques • Ils offrent une information pratique, pluraliste, exhaustive, précise, et actualisée régulièrement • Ils réservent un accueil individualisé, ils respectent la confidentialité, fournissent le plus large éventail de choix possibles, et s’attachent à développer leur autonomie • Si nécessaire, ils renvoient l’usager vers un service spécialisé.
  6. 6. 6 Comment créer un Espace Information Jeunesse / Méthodologie de création Une collectivité (commune, communauté de communes) ou une association peuvent être supports d’un Espace Information Jeunesse. Pourquoi créer un EIJ ? 1 - Pour donner un lieu d’information, d’accueil et d’écoute : • Développer l’autonomie et la responsabilité des jeunes • Informer les jeunes sur la santé, l’emploi, la formation et les loisirs • Accompagner le jeune dans son projet de vie • Favoriser l’accès des jeunes à la vie sociale • Permettre aux jeunes d’avoir une démarche citoyenne • Mobiliser, coordonner et fédérer les acteurs et partenaires d’une politique enfance jeunesse • Créer un outil pour la jeunesse et permettre une veille permanente sur le territoire 2 - Pour bénéficier des avantages et services inhérents à l’appartenance au réseau Information Jeunesse : • structurer et centraliser l’information Jeunesse (tous domaines confondus) et fédérer les parte- naires. • échanges de pratiques entre professionnels • mise à disposition de documentation (Actuel CIDJ et Actuel Picardie) • soutien du CRIJ et des services Jeunesse et Sports dans la mise en place de projets • mise à disposition d’outils de communication • formation et modules thématiques gratuits pour les professionnels de l’IJ • participation à des manifestations à vocation départementale ou régionale (Journée Jobs d’été, forum santé…) Objectifs du BIJ / PIJ sur le territoire • Créer du lien entre les différents partenaires locaux afin de regrouper l’information et ainsi per- mettre une meilleure lisibilité auprès des jeunes, dans leurs démarches, leurs projets, quel que soit leur situation et leur demande. • Permettre une mobilité de l’information et un accès pour tous à l’information jeunesse par le biais des animations, des forums et des expositions sur différents lieux ressources du territoire. • Apporter sur un territoire rural et disparate, l’information au plus près des jeunes par le biais des partenaires (Établissements scolaires, mairies, structures jeunesse…) • Faciliter l’accès à l’information concernant des démarches hors territoire (études supérieures, vie étudiante, logement, jeunes travailleurs…) • Développer la prévention auprès des jeunes, concernant les dépendances, la sexualité… I - L’environnement de l’Information Jeunesse Les EIJ doivent s’intégrer dans une démarche globale éducative en faveur des jeunes et développer un projet local d’information jeunesse qui tient compte : • Du territoire (ses atouts et ses faiblesses), • Des partenaires et autres structures de jeunes (recherche de cohérence et de complémentarité), • Du public (Qui? Où ? Quelle tranche d’âge ? Quelles démarches ?), • Des thèmes prioritaires d’intervention. • Des potentialités du projet dans son environnement.
  7. 7. 7 Avant de constituer un dossier complet de demande de labellisation officielle, Il est souhaitable de contacter : La Direction départementale de la cohésion sociale de la Somme Marie HOËL-LANDARD Tél : 03 22 50 23 17 marie.hoel-landard@somme.gouv.fr La Direction départementale de la cohésion sociale de l’Oise Aurélien MOLLET Conseiller d’éducation populaire et de jeunesse Tél : 03 44 06 48 00 aurelien.mollet@oise.gouv.fr La Direction départementale de la cohésion sociale de l’Aisne Marinette FOULON Conseillère d’éducation populaire et de jeunesse Tél : 03 60 81 50 31 marinette.foulon@aisne.gouv.fr La Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale de Picardie Étienne DÉTRÉ Conseiller d’éducation populaire et de jeunesse 20 Square Friant les 4 chênes 800039 Amiens Cedex 1 Tél : 03 22 33 89 72 etienne.detre@drjscs.gouv.fr Le Centre Régional Information Jeunesse de Picardie Yahia BOUHADAD Chargé de mission animation régionale information jeunesse Tél. : 06 78 20 62 33 bouhadad.yahia@gmail.com Visite d’un BIJ ou d’un PIJ de la taille de la future structure. Consultation du site WEB du CRIJ : www.reflexe-crij.org II - Constitution d’un dossier qui accompagne la demande Identifier les besoins en information jeunesse Identifier les besoins en information jeunesse est une démarche clé dans la création d’un EIJ et il est essentiel d’y consacrer du temps et de l’énergie. Le premier groupe auquel s’adresser, bien entendu, ce sont les jeunes eux-mêmes. On peut procéder de différentes manières : questionnaires à l’école, dans les clubs de jeunes, et les autres lieux qu’ils fréquentent (impliquez les jeunes dans le processus: conception du questionnaire, diffusion et collecte, analyse des réponses) ; rencontrez des groupes et des organisations de jeunes. Il est également très important de rencontrer d’autres services destinés aux jeunes pour se rensei- gner sur les besoins en information de la jeunesse locale. Il est possible qu’à la fin de l’enquête, les conclusions ne soient guère différentes de ce qu’avait prévu le groupe de projet, mais cette étude exhaustive présente néanmoins des avantages :
  8. 8. 8 a) si les jeunes ont d’autres besoins d’information, vous aurez de grandes chances d’en entendre parler. b) interroger les jeunes, c’est un moyen de les informer de l’existence du projet et de les impliquer, ce qui peut conduire à leur participation active dans le fonctionnement de la structure. c) les autres services destinés aux jeunes seront informés de la future existence de la structure, qui devra collaborer avec eux à l’avenir. III - L’instruction de la demande Pourunepremièredemande,l’obtentiondulabelimpliquelaconstitutiond’undossiercomportant: 1 - Le maître d’œuvre du projet (collectivité, association) 2 - L’étude-diagnostic portant sur une analyse globale de la jeunesse et de ses besoins, en lien avec la création de la structure Information Jeunesse. Cette phase de rédaction s’accompagne d’une prise de contact avec la DRJSCS et le CRIJ Picardie, pour une visite technique du lieu d’implantation et échanger autour du projet de la structure et du réseau départemental et régional Information Jeunesse. 3 - Une note d’intention présentant le projet local se basant sur les résultats de l’étude-diagnostic et de la charte Information Jeunesse. Elle précise le contexte, le pourquoi d’un EIJ ? Les objec- tifs généraux et opérationnels sur le territoire, public ciblé, le fonctionnement de la structure (les partenaires, la mise en place des actions), le programme d’activité pour la première année (ani- mations, expositions, forums…), les modalités et critères d’évaluation. 4 - Les moyens humains : profil et fonction de l’animateur(trice) information jeunesse, autres fonc- tions éventuelles occupées par l’informateur(trice) jeunesse Animateur(trice) - Directeur(trice) ad- joint(e) accueil de loisirs du service jeunesse). Autres intervenants sur le PIJ : les animateurs jeunesse du territoire préalablement formés 5 - Les moyens techniques et matériels : les locaux, le mobilier, l’équipement, la documentation. 6 - Un budget prévisionnel de fonctionnement. 7 - Modalité : Implantation au sein de la ville par rapport au public jeune, adresse et contact, horaires d’ouverture, dates annuelles de fermeture du PIJ (modalités mises en place durant ces fermetures pour l’information des jeunes).
  9. 9. 9 IV - Signature de la convention par toutes les parties L’obtention du label est formalisée par une convention signée par : • Le représentant de la structure (Maire, président(e) de l’association) • Le/la Président(e) du CRIJ • Le Préfet de département et par délegation la Direction départementale de la Cohésion Sociale (DDCS) • Le Préfet de région représenté par la DRJSCS La convention est conclue pour une durée de 3 ans à compter de la date de signature par toutes les parties. Elle pourra être reconduite après évaluation de son exécution. V - La labellisation Le label est attribué à une structure d’information jeunesse qui s’engage à : • respecter les deux chartes (nationale et européenne) de l’Information Jeunesse. • s’abonner à la documentation du CRIJ et du CIDJ. • former les nouveaux animateurs entrant dans le réseau dans le cadre de la formation initiale de base organisée par le CRIJ. • participer à au moins 2 réunions annuelles du RIJ (formation continue ou groupe projets) Toute structure labellisée doit adopter le nom « Point Information Jeunesse » ou « Bureau Infor- mation Jeunesse » ou «Point d’appui Information Jeunesse» et utiliser le logo national dans tous les supports de communication. VI - L’inauguration L’inauguration de la structure doit prévoir la présence des élus locaux, de la DRJSCS, de la DDCS, du CRIJ Picardie et des jeunes de la localité.
  10. 10. 10 Procédure de labellisation CONNAISSANCE DU RÉSEAU INFORMATION JEUNESSE CONSTRUCTION D’UN DOSSIER QUI ACCOMPAGNE LA DEMANDE SIGNATURE DE LA CONVENTION La labellisation L’inauguration • Échange avec la DDCS, la DRJSCS et le CRIJ • Rencontre avec les structures information jeunesse de Picardie (PIJ/BIJ/CIJ) • Consultation du site WEB du CRIJ : www.reflexe-crij.org • Identifier les besoins en information jeunesse • Le maître d’œuvre du projet • L’étude-diagnostic • Les moyens humains • Les moyens techniques et matériels • Modalités de fonctionnement de la structure L’INSTRUCTION DE LA DEMANDE • Instruction du dossier par la DDCS • Transmission de la demande au CRIJ • Le dossier transmis à la DDCS avec un avis consultatif émis par le CRIJ Picardie • Transmission à la DRJSCS par la DDCS • Le représentant de la structure support • Le/la président(e) du CRIJ Picardie • Le Préfet de département • Le Préfet de région • Attribution du label information jeunesse par le Préfet de ré- gion, • La DRJSCS retourne un exemplaire de la convention à cha- cun des signataires : DDCS, CRIJ Picardie, Structure support dE l’eij • Inauguration en présence des élus locaux, DDCS, DRJSCS le CRIJ et les jeunes. • Ouverture au public
  11. 11. 11 Suivi des EIJ : assurer la continuité Soutien et information : La DRJSCS et la DDCS s’engagent à fournir aux EIJ toutes les informations relatives aux pro- grammes ministériels et interministériels en faveur des jeunes. Elles s’engagent également à lui assurer l’aide technique et le conseil dont il pourrait avoir besoin. Suivi et évaluation : Les parties signataires de la convention s’engagent à procéder conjointement à l’évaluation trien- nale de l’activité de l’EIJ qui porte sur le respect de la convention et du cahier des charges. Elle fait l’objet d’un compte rendu. Bilan et Projet annuel : En fin d’année, les EIJ doivent envoyer un bilan annuel d’activité et de fréquentation. Le CRIJ Picardie exploite les données recueillies et dresse un état des lieux de l’information jeu- nesse en Picardie, le rapport est transmis ensuite à chaque structure labellisée, aux DDCS et à la DRJSCS. Il est également disponible sur le site du CRIJ Picardie. Pour faire une évaluation quantitative de son travail, le PIJ tiendra des fiches d’usagers qui men- tionnent les sujets demandés afin de : a) disposer de statistiques sur l’usage de ses services b) déterminer le profil de ses usagers (tranche d’âges, genre, statut) c) conserver une trace de l’évolution de la demande dans des domaines spécifiques d) évaluer le niveau de satisfaction des usagers Cette évaluation peut s’effectuer à partir de plusieurs méthodes : noter les détails de chaque de- mande (âge, occupation, type de requête), tout en respectant l’anonymat de l’usager ; mener des enquêtes périodiques sur les usagers (ou les non-usagers) L’un des principes de base de l’EIJ est que l’usager puisse garder l’anonymat et que toutes les in- formations transmises à un membre de l’Espace Information Jeunesse en relation avec la question soulevée soient considérées comme confidentielles. L’anonymat peut être levé avec l’accord du jeune, lorsque cela est nécessaire.
  12. 12. 12 Cahier des charges d’un Point information jeunesse (PIJ) Mission et qualité des services rendus Le PIJ assure l’accueil et l’information du public conformément aux dispositions de la charte de l’information jeunesse. Le PIJ adhère à la démarche « Qualité des services de l’information jeunesse » initiée par le mi- nistère chargé de la jeunesse, et décrite dans le référentiel des bonnes pratiques – BP X 50 -745 - publié par l’AFNOR en novembre 2006. Implantation Elle s’inscrit dans le cadre d’un projet local d’information des jeunes. Ce projet est fondé sur une étude diagnostic présentant les constats préalables liés à l’environnement, aux publics, et justifiant la nécessité de créer une structure information jeunesse sur le territoire concerné. Le projet local prend en compte la complémentarité entre les structures d’accueil et d’information existantes. Le PIJ est situé dans une zone de proximité des lieux d’activité et de vie des jeunes et facilement accessible par les transports publics. Il dispose d’un espace exclusivement dédié à l’information jeunesse et identifié à l’intérieur et à l’extérieur par le pictogramme de l’information jeunesse. Locaux Leur surface est d’au moins 15 m² Ils sont constitués au minimum : • d’un espace spécifique d’information, de permanences et de conseils, • d’un espace permettant la confidentialité des entretiens. Ils disposent d’un accès direct et facile (de préférence rez-de-chaussée avec vitrine). Ils sont conformes aux exigences de sécurité et d’accessibilité liées à l’accueil de tous les publics. Équipement L’usager doit pouvoir accéder au matériel suivant : • des présentoirs, rayonnages et rangements, des tables et des chaises, • un espace d’affichage, • une signalisation claire des services et des outils disponibles, • au moins un ordinateur, avec connexion Internet, • des services d’impression et de duplication de documents,un scanner. Ouverture au public Elle est au minimum de 15 heures par semaine, avec ouverture le mercredi et/ou le samedi et sur des plages horaires adaptées aux modes de vie des jeunes. Fonds documentaire Il est accessible librement et gratuitement. Minimum obligatoire : • les fiches nationales « Actuel CIDJ » et régionales « Actuel CRIJ », • des documents thématiques : initiative, Europe, jobs d’été, etc. • la documentation locale : Mairie, associations, Office de Tourisme et Syndicat d’Initiative (OTSI), annuaires locaux, etc. • un quotidien régional. Conseillé : tous documents tels que annuaires, catalogues, documents spécifiques répondants aux besoins des jeunes. L’information, régulièrement actualisée, est disponible sous forme papier et sous forme numérique.
  13. 13. 13 Site Internet Le PIJ dispose de pages Internet le présentant. Personnel L’informateur responsable du PIJ est titulaire d’une qualification de niveau IV minimum. Il a une ex- périence auprès des jeunes ou une expérience d’information et d’accueil du public. Il est formé à l’accueil, l’écoute, l’information et le conseil, à l’utilisation des TIC, à la gestion d’un fonds documentaire, à la gestion et à l’évaluation des actions. Il suit obligatoirement, dans les meil- leurs délais, la formation initiale mise en place par le centre régional information jeunesse (CRIJ) à cet effet en liaison avec la direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS). Il suit également, 2 sessions de formation dans le cadre du plan de formation continue mis en place par le CRIJ en liaison avec la DRJSCS. Il participe au moins à 2 réunions du réseau information jeunesse local et régional et à l’assemblée générale du CRIJ. Relations avec les usagers Le PIJ participe au dispositif de mesure de la satisfaction des usagers mis en place par le CRIJ en concertation avec le réseau régional. Moyens financiers Un budget d’investissement et de fonctionnement propre au PIJ est identifié au sein de la structure support. Il fait apparaître : • salaires et charges, • fournitures de bureau, • documentation, • travaux, fournitures, services extérieurs, • communication, • équipement. Bilan et projets annuels En fin d’année, le PIJ doit envoyer au CRIJ un bilan annuel d’activité et de fréquentation. Label information jeunesse Il est attribué à la structure par décision du Préfet de région pour trois ans renouvelables. Il permet à la structure de bénéficier des services du centre régional information jeunesse, de la Di- rection régionale de la Jeunesse et des Sports et de la Cohésion Sociale et de la Direction départe- mentale de la Cohésion Sociale, en matière d’animation, de formation et de ressources techniques.
  14. 14. 14 Cahierdeschargesd’unBureauinformationjeunesse(BIJ) Mission et qualité des services rendus Le BIJ assure l’accueil et l’information du public conformément aux dispositions de la charte de l’information jeunesse. Le BIJ adhère à la démarche « Qualité des services de l’information jeunesse », initiée par le minis- tère chargé de la jeunesse et décrite dans le référentiel des bonnes pratiques – BPX50 -745 - publié par l’AFNOR en novembre 2006. Le BIJ peut contribuer à l’animation et au développement d’un réseau local information jeunesse ainsi qu’à l’élaboration d’une documentation locale, en liaison avec le centre régional information jeunesse (CRIJ), la direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) et la Direction régio- nale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS) Implantation Elle s’inscrit dans le cadre d’un projet local d’information des jeunes. Ce projet est fondé sur une étude diagnostic présentant les constats préalables liés à l’environnement, aux publics, et justifiant la nécessité de créer une structure information jeunesse sur le territoire concerné. Le projet local prend en compte la complémentarité entre les structures d’accueil et d’information existantes. Le BIJ est situé dans une zone de proximité des lieux d’activité et de vie des jeunes, et/ou facilement accessible par les transports publics. Il dispose d’un espace exclusivement dédié à l’information jeunesse et identifié à l’intérieur et à l’extérieur par le pictogramme de l’information jeunesse. Locaux Leur surface est d’au moins 30 m². Ils sont constitués au minimum : • d’un espace spécifique d’information, de permanences et de conseils, • d’un espace permettant la confidentialité des entretiens. • Ils disposent d’un accès direct et facile (de préférence rez-de-chaussée avec vitrine). • Ils sont conformes aux exigences de sécurité et d’accessibilité liées à l’accueil de tous les publics. Équipement L’usager doit pouvoir accéder au matériel suivant : • des présentoirs, rayonnages et rangements, des tables et des chaises, • un espace d’affichage, • une signalisation claire des services et des outils disponibles, • au moins deux ordinateurs, avec connexion Internet, • des services d’impression et de duplication de documents, un scanner. Ouverture au public Elle est au minimum de 30 heures par semaine, avec ouverture le mercredi et/ou le samedi et sur des plages horaires adaptées aux modes de vie des jeunes. Fonds documentaire Il est accessible librement et gratuitement. Minimum obligatoire : • les fiches nationales « Actuel CIDJ » et régionales « Actuel CRIJ », • des documents thématiques : initiative, Europe, jobs d’été, etc. • la documentation locale : Mairie, associations, Office de Tourisme et Syndicat d’Initiative (OTSI), annuaires locaux, etc. • un quotidien régional
  15. 15. 15 Conseillé : tous documents tels que annuaires, catalogues, documents spécifiques répondants aux besoins des jeunes. L’information régulièrement actualisée est disponible sous forme papier et sous forme numérique. Site Internet Le BIJ dispose d’un site ou de pages Internet le présentant sur le site de la structure support. Personnels Les personnels ont les compétences nécessaires pour assurer l’accueil, l’écoute, l’information et le conseil, l’utilisation des TIC, la gestion d’un fonds documentaire, l’élaboration de la documentation locale, la gestion et l’évaluation des actions. Le BIJ emploie au minimum 2 ETP. L’informateur jeunesse est titulaire d’une qualification de niveau IV minimum. Il a une expérience auprès des jeunes ou une expérience d’information et d’accueil du public. La personne responsable permanente du BIJ est titulaire d’une qualification de niveau III minimum. Elle est compétente en matière de gestion administrative et financière. Les personnels suivent obligatoirement, dans les meilleurs délais, la formation initiale mise en place par le CRIJ à cet effet en liaison avec la direction régionale de la jeunesse ,des sports et de la cohé- sion sociale (DRJSCS). Ils suivent également, au minimum tous les 2 ans, une session de formation dans le cadre du plan de formation professionnelle continu mis en place par le CRIJ en liaison avec la DRJSCS. Ils participent aux travaux et à au moins deux réunions par an du réseau information jeunesse ré- gional. Relations avec les usagers Le BIJ participe au dispositif de mesure de la satisfaction des usagers mis en place par le CRIJ en concertation avec le réseau régional. Moyens financiers Un budget d’investissement et de fonctionnement propre au BIJ est identifié au sein de la structure support. Il fait apparaître : • salaires et charges, • fournitures de bureau, • documentation, • travaux, fournitures, services extérieurs, • communication, • équipement, Bilan et projets annuels En fin d’année, le BIJ doit envoyer à la au CRIJ un bilan annuel d’activité et de fréquentation. Label information jeunesse Il est attribué à la structure par décision du Préfet de région pour trois ans renouvelables. Il permet à la structure de bénéficier des services du CRIJ, de la DRJSCS et de la DDCS, en matière d’animation, de formation et de ressources techniques.
  16. 16. 16 Cahier des charges d’un Point d’Appui information jeunesse Mission et qualité des services rendus Le Relais IJ assure l’accueil et l’information du public conformément aux dispositions de la charte de l’information jeunesse. Il adhère à la démarche « Qualité des services de l’information jeunesse », initiée par le ministère chargé de la jeunesse et décrite dans le référentiel des bonnes pratiques –BP X 50-745- publié par l’AFNOR en novembre 2006. Il peut contribuer à l’animation et au développement d’un réseau local information jeunesse ainsi qu’à l’élaboration d’une documentation locale, en liaison avec le centre régional information jeu- nesse (CRIJ), la direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) et la direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS). Implantation Elle s’inscrit dans le cadre d’un projet local d’information des jeunes spécifique. Le CRIJ, la DDCS et la DRJSCS peuvent être sollicités pour construire le diagnostic initial. Ce- lui-ci présente les constats préalables liés à l’environnement, aux publics, et justifiant la nécessité de créer une structure information jeunesse allégée sur le territoire. Ces spécificités peuvent être liées à une population cible peu nombreuse, ou présente sur des temps réduits. À titre d’exemple, il s’agira d’une structure implantée en zone dite rurale, ou créée pour une période donnée, comme une structure ne fonctionnant que l’été. Les collectivités territoriales qui disposent déjà d’une structure IJ et qui souhaitent ouvrir, sur des périodes très courtes, de nouvelles structures, dans le but d’inciter les usagers à se rendre dans la structure principale pourront ouvrir des antennes, par avenant à la convention initiale, et après autorisation de la DDCS et de la DRJSCS de Picardie. Le projet local prend en compte la complémentarité entre les structures d’accueil et d’information existantes. Le relais IJ est situé dans une zone de proximité des lieux d’activité et de vie des jeunes. Il dispose d’un espace identifié à l’intérieur et à l’extérieur par le pictogramme de l’information jeunesse. Locaux Il n’y a pas de surface minimale, mais ils doivent permettre l’accueil, dans de bonnes conditions, de jeunes. Si les locaux ne permettent pas la confidentialité des entretiens, en cas de besoin, l’animateur IJ prendra RDV avec le jeune, et fermera l’accessibilité aux publics. Ils sont conformes aux exigences de sécurité et d’accessibilité liées à l’accueil de tous les publics. Équipement L’usager doit pouvoir accéder au matériel suivant : • La documentation du CIDJ ; • La documentation du CRIJ ; • Un espace pour écrire ; • Au moins un ordinateur, avec connexion internet, imprimante et scanner. Ouverture au public Le relais est ouvert en fonction des besoins recensés, sans minimum. Le relais IJ s’efforce de participer aux actions régionales mises en place, type journée job d’été.
  17. 17. 17 Fonds documentaire Le fonds documentaire du CRIJ et du CIDJ est obligatoire. Il est accessible librement et gratuite- ment. Il est complété en fonction des besoins relevés dans le cadre du diagnostic initial. Personnels Les personnels ont les compétences nécessaires pour assurer l’accueil, l’écoute, l’information et le conseil, l’utilisation des TIC, la gestion d’un fonds documentaire, l’élaboration de la documentation locale, la gestion et l’évaluation des actions. L’informateur jeunesse est titulaire d’une qualification de niveau IV minimum. Il a une expérience auprès des jeunes ou une expérience d’information et d’accueil du public. Les personnels suivent obligatoirement, dans les meilleurs délais, la formation initiale mise en place par le CRIJ à cet effet en liaison avec la DRJSCS et les DDCS. Celle-ci est axée sur l’utilisation de la documentation, la veille informative, la sécurisation des postes informatiques, la mise en place d’évènementiels et la connaissance des partenaires (CIO, MEF, fédérations d’éducation populaire …). Ils participent aux travaux et à au moins deux réunions par an du réseau information jeunesse ré- gional. Bilan et projets annuels En fin d’année, le relais IJ doit envoyer au CRIJ un bilan annuel d’activité. Label information jeunesse Il est attribué à la structure par conventionnement avec le CRIJ, la DDCS et la DRJSCS, pour trois ans
  18. 18. 18 Tableau synthétique des cahiers de charges PIJ/ BIJ et point d’appui IJ Critères BIJ PIJ Point d’appui IJ Statut Associatif ou municipal Associatif ou municipal Associatif ou municipal Implantation Local exclusivement dédié à l’IJ, facile d’accès avec une signalétique IJ extérieure et intérieure conforme à la charte gra- phique Implanté dans une structure déjà exis- tante Implantée en zone rurale, ou créée pour une pé- riode donnée (vacances d’été…) en complément d’Espace Information Jeunnesse déja existante Surface 30m² (minimum) 15m² (minimum) Pas de surface minimale Nombre d’heures de fonctionne- ment 35 heures minimum 20 heures minimum Pas d’heure minimale Abonnements Fonds documentaires Information jeunesse : « Actuel CIDJ »et « Actuel Picardie » Minimum : 1 quotidien régional, documentations thématiques Personnel 2 équivalents temps pleins un temps partiel (20 heures minimum) Informatique 2 postes connectés à internet 1 poste connecté à internet 1 poste connecté à internet Formation • Formation Initiale Obligatoire ( au minimum 2 formations continues par an) • Participation aux réunions du Réseau Information Jeunesse
  19. 19. 19 Annexes Annexe 1- La charte nationale de l’information jeunesse ….......………….…….........................….20 Annexe 2 - La charte européenne de l’information jeunesse………..………........................….......21 Annexe 3 - Principes pour l’information jeunesse en ligne………………..........................…...…….23 Annexe 4 - Le profil de poste informateur jeunesse………………………..........................………...25 Annexe 5 - Le profil de poste de l’informateur jeunesse responsable de PIJ/BIJ…….....................27 Annexe 6 - Convention relative au fonctionnement du point d’information jeunesse......................28 Annexe 7 - Le budget d’un PIJ ou d’un BIJ…….....……………………...........................……..…….32 Annexe 8 - Contacts………………………………………………………………...................................33 Annexe 9 - Les structures information jeunesse en Picardie….……………….......................…......34
  20. 20. 20 LA CHARTE NATIONALE DE L’INFORMATION JEUNESSE Composante fondamentale de l’autonomie, de la responsabilité, de l’engagement social et de la participation citoyenne, de l’épanouissement personnel, de la lutte contre l’exclusion, de la mobilité des jeunes notamment dans le cadre européen, l’accès à l’information doit être garanti comme un véritable droit pour tous les jeunes, sans aucune discrimination. Le préambule de la charte euro- péenne de l’Information Jeunesse rappelle les fondements de ce droit. L’information jeunesse est une mission de service public, définie et garantie par l’État. Au nom de l’État, le ministère chargé de la Jeunesse et des Sports labellise les structures qui constituent le réseau Information Jeunesse : centres, bureaux, points Information Jeunesse. Il coordonne et sou- tient leur développement, avec le concours des collectivités territoriales. Ces structures assurent cette mission conformément aux règles déontologiques suivantes : • L’information est accessible de manière égale à tous les jeunes, au plus près de leurs conditions de vie • L’information répond en priorité aux besoins et aux demandes directes des jeunes qui sont accueil- lis dans un souci de disponibilité et de respect de leur identité, • L’information des jeunes traite de tous les sujets qui les intéressent ou les concernent dans leur vie quotidienne et l’exercice de leurs droits, notamment : enseignement, formation professionnelle et permanente, emploi, vie pratique, transports, santé, culture, sports, loisirs, vacances,..., • L’information est complète, impartiale, exacte, pratique et actualisée. • L’information utilise les technologies de l’information et de la communication, notamment afin de promouvoir l’accès des jeunes à de nouvelles formes d’expression culturelle et citoyenne. • L’accueil est gratuit, personnalisé et modulé selon la demande, de la mise à disposition d’auto documentation à l’entretien plus adapté à une relation de conseil, d’aide à la démarche et à une approche globale des projets ou du parcours individuel du jeune. • L’information respecte le secret professionnel et l’anonymat du jeune, • L’accueil et l’information sont assurés par des professionnels qualifiés. Au sein du réseau Information Jeunesse, les BIJ (Bureaux Information Jeunesse) et les PIJ (Points Information Jeunesse) accueillent et informent les jeunes à l’échelon local. Les Centres Régionaux Information Jeunesse et les Centres Départementaux en Ile de France, outre leur mission d’accueil et d’information, sont des centres de ressources et assurent le dévelop- pement et l’animation de leurs réseaux respectifs régionaux et départementaux. Le Centre d’Information et de Documentation Jeunesse, outre sa fonction régionale en Ile de France, est centre de ressources national et assure le développement et l’animation du réseau national. À ce titre, il élabore une documentation commune et conduit les projets initiés par le réseau. La fonc- tion documentaire complémentaire est exercée au plan régional par les Centres Régionaux Infor- mation Jeunesse et par les Centres Départementaux en Ile de France. Dès lors qu’elles se conforment aux dispositions de la présente charte et qu’elles signent la conven- tion type qui prévoit notamment l’adhésion à une démarche de qualité, les structures d’information pour les jeunes obtiennent le label « Information Jeunesse » délivré par le ministère chargé de la jeunesse et des sports. Elles doivent dans ce cas utiliser le pictogramme commun à toutes les struc- tures labellisées.
  21. 21. 21 LA CHARTE EUROPÉENNE DE L’INFORMATION JEUNESSE Adoptée à Bratislava (République Slovaque) le 19 novembre 2004 par la 15ème Assemblée générale de l’Agence européenne pour l’information et le conseil des jeunes (ERYICA). Préambule Dans des sociétés complexes et dans une Europe intégrée qui offre de nombreux défis et opportu- nités, l’accès à l’information et la capacité à l’analyser et l’utiliser sont de plus en plus importantes pour les jeunes européens. Le travail en information jeunesse peut les aider à réaliser leurs aspi- rations et peut promouvoir leur participation comme membres actifs dans la société. L’information jeunesse doit être dispensée de manière à élargir les choix offerts aux jeunes et promouvoir leur autonomie ainsi que leur capacité à penser et agir par eux-mêmes. Le respect de la démocratie, des droits de l’homme et des libertés fondamentales implique le droit, pour tous les jeunes, d’avoir accès à une information complète, objective, compréhensible et fiable sur tous leurs questions et besoins. Ce droit à l’information a été reconnu dans la Déclaration Uni- verselle des Droits de l’Homme, par la Convention relative aux Droits de l’Enfant, dans la Conven- tion Européenne pour la Protection des Droits de l’Homme et par la Recommandation n° R (90) 7 du Conseil de l’Europe concernant l’information et les conseils à donner aux jeunes en Europe. Ce droit est également la base des actions en information jeunesse entreprises par l’Union Européenne. Introduction Le travail en information jeunesse généraliste couvre tous les sujets qui intéressent les jeunes et peut inclure un éventail d’activités : information, conseil et avis, orientation, aide, accompagnement, «coaching» et formation, travail en réseau, ainsi que renvoi vers des services spécialisés. Ces activités peuvent être dispensées par des centres d’information jeunesse, ou par des services d’in- formation jeunesse au sein d’autres structures, ou via des médias électroniques ou d’autres types de médias. Les principes de cette Charte sont destinés à être appliqués à toutes les formes de travail en information jeunesse généraliste. Ils constituent une base de standards minimums et de mesures de qualité qui doivent être établis dans chaque pays, en tant qu’éléments d’une approche globale, cohérente et coordonnée du travail d’information jeunesse, ce dernier faisant partie de la politique de jeunesse. Principes Les principes suivants constituent des lignes directrices pour le travail en information jeunesse gé- néraliste qui vise à garantir aux jeunes le droit à l’information. 1. Les centres et les services d’information jeunesse sont ouverts à tous les jeunes sans exception. 2. Les centres et les services d’information jeunesse s’efforcent de garantir l’égalité d’accès à l’infor- mation à tous les jeunes, quels que soient leur situation, leur origine, leur sexe, leur religion, ou leur catégorie sociale. Une attention particulière doit être portée aux groupes défavorisés et aux jeunes ayant des besoins spécifiques. 3. Les centres et les services d’information jeunesse doivent être accessibles facilement et sans rendez-vous. Ils doivent être attrayants pour les jeunes et offrir une atmosphère accueillante. Leurs horaires de fonctionnement doivent correspondre aux besoins des jeunes.
  22. 22. 22 4. L’information fournie est déterminée par les demandes des jeunes, ainsi que par la perception de leurs besoins en information. Elle traite tous les sujets qui peuvent intéresser les jeunes et évolue constamment de manière à couvrir de nouveaux sujets. 5. Chaque usager est respecté comme un individu à part entière et la réponse à chaque question est personnalisée. Cela doit être fait d’une manière qui permette à l’usager de renforcer sa capacité à penser et agir par lui-même, d’exercer son autonomie et de développer sa capacité à analyser et utiliser l’information. 6. Les services d’information jeunesse doivent être gratuits. 7. L’information est fournie de manière à respecter la vie privée de l’usager ainsi que son droit à ne pas révéler son identité. 8. L’information est dispensée de manière professionnelle par du personnel qui est formé à cet effet. 9. L’information fournie est complète, à jour, exacte, pratique, conviviale et facile d’utilisation. 10. Tout est mis en œuvre afin d’assurer l’objectivité de l’information dispensée, et ce, grâce au pluralisme des sources utilisées ainsi qu’à leur vérification. 11. L’information dispensée doit être indépendante de toute influence religieuse, politique, idéolo- gique ou commerciale. 12. Les centres et les services d’information jeunesse s’efforcent d’atteindre le plus grand nombre possible de jeunes, en utilisant des moyens efficaces et appropriés selon les différents groupes et besoins. Ils doivent pour ce faire être créatifs et novateurs dans le choix de leurs stratégies, mé- thodes et outils. 13. Les jeunes doivent avoir l’opportunité de participer, de manière adaptée, aux différentes étapes du travail en information jeunesse, que cela soit au niveau local, régional, national ou international. Cela peut inclure, entre autres, une participation à l’identification des besoins en information, à la préparation et à la diffusion de l’information, à la gestion et à l’évaluation des services et projets d’information, ainsi que des activités impliquant les pairs. 14. Les services et les centres d’information jeunesse doivent coopérer avec d’autres services et structures de jeunesse, en particulier dans leur localité, et travailler en réseau avec des intermé- diaires et d’autres organismes qui interviennent auprès des jeunes. 15. Les services et les centres d’information jeunesse doivent aider les jeunes à avoir accès à l’in- formation par le biais des technologies modernes de l’information et de la communication, ainsi qu’à développer leurs compétences à les utiliser. 16. Aucune source de financement du travail en information jeunesse ne doit agir d’une manière qui empêche un service ou un centre d’information jeunesse d’appliquer l’ensemble des principes de cette Charte. © ERYICA – 2004
  23. 23. 23 Principes pour l’Information Jeunesse en ligne Approuvés par la 20ème assemblée générale d’ERYICARotterdam (Pays-Bas), 05. 12. 2009 Internet est une puissante source d’information et de communication, mais fait aussi partie inté- grante de l’environnement social des jeunes. Mettre en ligne de l’information jeunesse généraliste et orienter les jeunes sur Internet sont de nouvelles tâches qui sont complémentaires du travail en information jeunesse existant. En plus du rôle de l’information jeunesse qui consiste à aider les jeunes à trouver les bonnes infor- mations et à prendre leurs décisions eux-mêmes, l’information jeunesse en ligne aide les jeunes à optimiser les avantages d’Internet et à en minimiser les risques potentiels. L’information jeunesse en ligne fait partie intégrante du travail en information jeunesse et respecte par conséquent tous les principes énoncés dans la Charte européenne de l’information jeunesse. Dans la mesure où l’information jeunesse en ligne présente des caractéristiques spécifiques, une série de principes supplémentaires s’impose. Dans l’optique d’assurer la qualité des services d’information jeunesse en ligne et de garantir leur valeur ajoutée et leur fiabilité, ERYICA, l’Agence européenne pour l’information et le conseil des jeunes, a adopté les principes suivants. 1. L’information jeunesse en ligne est précise, à jour et vérifiée. Sa date de production ou de mise à jour est clairement indiquée. 2. Le contenu est basé sur les besoins des jeunes. Ces besoins doivent être identifiés et évalués de façon permanente. 3. Le contenu est une sélection d’informations pertinentes et gratuites. Il donne un aperçu de diffé- rentes options disponibles. Les critères de sélection employés doivent être publics et compréhen- sibles. 4. L’information jeunesse en ligne est compréhensible par les jeunes et leur est présentée de façon attrayante. 5. Les services d’information jeunesse en ligne sont accessibles par tous et prennent particulière- ment en compte les usagers et les groupes ayant des besoins spécifiques. 6. Lorsque les jeunes peuvent poser une question en ligne, le délai de réponse est clairement indi- qué. La réponse est personnalisée et son auteur apparaît de façon claire. 7. Lorsque des jeunes participent à la production de contenu, l’exactitude du contenu final reste la responsabilité de l’organisme d’information jeunesse. 8. Les services d’information jeunesse en ligne sont constamment développés de façon à encoura- ger les jeunes à donner un feedback. Facile à envoyer, le feed-back doit être évalué et servir pour adapter le contenu. Les jeunes sont informés de l’impact de leur feedback sur les services. 9. La mention de l’auteur et des objectifs de l’information jeunesse en ligne est claire et visible. Si du contenu produit par des tiers est utilisé, la source est clairement indiquée.
  24. 24. 24 10. La mention des producteurs du service d’information jeunesse, leurs motivations et leurs coor- données complètes doivent être clairement indiquées. Les sources d’aides financières sont affi- chées en toute transparence. 11. Les services d’information jeunesse en ligne doivent proposer des méthodes et orienter les jeunes afin de les aider à améliorer leurs compétences numériques et en information. 12. Les services d’information jeunesse en ligne informent les jeunes et les guident pour qu’ils sachent comment agir de façon responsable et sans prise de risque dans un environnement en ligne. 13. Les services d’information jeunesse en ligne constituent un environnement sûr pour les jeunes. 14. L’information jeunesse en ligne respecte et protège la vie privée des usagers et leur permet de modifier ou de supprimer les données personnelles qu’ils ont mises en ligne. 15. Les services d’information jeunesse en ligne respectent les droits d’auteur de tiers et sont conscients des leurs. 16. Les professionnels de l’information jeunesse sont compétents dans l’utilisation des outils en ligne et ont des compétences en information. Ils connaissent les nouveautés et les législations concernées et s’informent régulièrement sur les tendances et les nouvelles pratiques en ligne des jeunes. © ERYICA – 2009
  25. 25. 25 PROFIL DE POSTE INFORMATEUR JEUNESSE L’informateur jeunesse accueille et informe les jeunes selon les règles déontologiques définies par la charte Information Jeunesse : respect de l’anonymat du jeune, secret professionnel, gratuité, personnalisation de la réponse. Pour cela il collecte, sélectionne, actualise, et met en forme la do- cumentation répondant aux besoins de son public. Il met en place des services et manifestations en lien avec ces besoins. Se situant dans le champ de l’Éducation Populaire, l’informateur jeunesse a une mission éducative. Il accompagne le jeune dans sa recherche d’informations et favorise son accès à l’autonomie. Il participe aux travaux du réseau Information jeunesse, départemental et régional. Situation statutaire au sein de la structure, autonomie et responsabilité L’informateur jeunesse exerce son métier de manière autonome, en cohérence avec le projet de la structure qui l’emploie. Temps de travail Mi-temps minimum pour un PIJ ; deux pleins-temps pour un BIJ (minimum). Une partie de ce temps est consacrée à l’accueil du public, une autre aux autres missions liées à l’Information Jeunesse (documentation, relations extérieures, partenariats, manifestations…). Statut L’informateur jeunesse peut être agent de la fonction publique territoriale ou être salarié, de préfé- rence en contrat à durée indéterminée. Dans le cas d’un emploi aidé, un parcours de professionna- lisation doit être mis en place (projet de formation, mobilisation des financements nécessaires…). Niveau de qualification L’informateur jeunesse est un professionnel de niveau IV (baccalauréat, BPJEPS) ou peut faire va- loir une expérience correspondante. Activités liées aux missions Accueil et information : Organisation de l’espace d’accueil, écoute et analyse de la demande des jeunes et mise en œuvre des réponses adaptées (autodocumentation, entretien individuel, informa- tion collective ou orientation vers des structures spécialisées). Documentation : Collecte, sélection, organisation, analyse et actualisation des données d’informa- tions pertinentes qui constituent le fonds documentaire. Conception et réalisation des supports et des outils de diffusion de l’information adaptée aux besoins de son public. Animation : Mise en place ou participation à des manifestations ou animations (ateliers d’informa- tion spécialisée, forums, journées thématiques, etc.) Promotion et communication : Actions de communication vers le public, les partenaires et les mé- dias, création de supports de communication. Développement local de l’Information Jeunesse : relation régulière avec les partenaires locaux concernés par l’information des jeunes, participation aux événements locaux. Organisation-gestion-administration : Programmation des activités, gestion des budgets, question- naires de satisfaction, tenue des statistiques de fréquentation…
  26. 26. 26 Participation à la vie du réseau information jeunesse : Participation aux réunions du réseau dépar- temental et régional, aux groupes de travail, contribution aux actions communes et à la dynamique du réseau. Évaluation : Avec sa hiérarchie, évaluation de son action dans le cadre de la convention de labelli- sation, de son action dans le cadre du projet de la structure qui l’emploie, de la pertinence de son action auprès du public. Formation : • Formation initiale : participation obligatoire dans la première année de l’embauche à la formation de base organisée par le CRIJ • Formation continue : participation régulière aux actions de formation continue. Compétences de bases liées aux missions de l’Information Jeunesse Capacité à : • Accueillir et mettre en confiance son public. • Se définir dans sa relation d’aide : savoir écouter, analyser, identifier les besoins et renseigner ou orienter en conséquence. • Conseiller l’usager : savoir expliquer, transmettre de façon claire des renseignements et vérifier de l’appropriation de l’information. • Organiser la documentation nécessaire à son action : savoir rechercher et sélectionner des sources documentaires pertinentes et actualisées, savoir utiliser des supports documentaires adaptés au contexte. • Concevoir et réaliser des produits documentaires et des supports de communication. • Utiliser les technologies de l’information. • Concevoir, organiser et créer une information collective. • Mobiliser des publics et promouvoir son action. • Travailler en équipe et avec des partenaires extérieurs.
  27. 27. 27 LE PROFIL DE POSTE DE L’INFORMATEUR JEUNESSE RESPONSABLE DE PIJ/BIJ L’informateur jeunesse responsable de BIJ-PIJ est un informateur référent, plus particulièrement chargé de la gestion, de la communication et du développement de l’Information Jeunesse au sein de la structure du BIJ-PIJ. C’est un emploi de niveau III. Champ et nature des interventions Se situant dans le champ de l’éducation populaire et en accord avec la charte Information Jeu- nesse, le responsable de BIJ-PIJ accueille et informe le public conformément au descriptif du profil de poste informateur jeunesse. C’est lui l’interlocuteur privilégié sur les questions relatives au fonctionnement et à la gestion de la structure, conformément à la convention de labellisation de la structure. De ce fait et prioritairement : • Il définit le projet d’activités du BIJ-PIJ. • Il anime un réseau local de partenaires et organise des actions collectives (institutionnelles ou non) ainsi que des actions d’information spécialisées. • Il élabore un projet de développement du BIJ-PIJ et le défend auprès des instances décisionnaires de la structure support du BIJ-PIJ. • Il anime et encadre le ou les informateurs jeunesse du BIJ-PIJ. • Il veille à la présence de sa structure aux réunions de réseau. Description des activités dont il a la charge • Il organise la documentation. • II analyse l’ensemble des données de suivi de l’activité IJ : fréquentation et besoins des publics, gestion du fonds documentaire, partenariat. • Il évalue son action et il élabore le projet de développement de la structure IJ. • Il rencontre les partenaires et publics cibles pour présenter l’Information Jeunesse. • Il organise la communication et la signalétique externe et interne. • Il communique et rend compte de l’activité du BIJ/PIJ au sein de la structure qui emploie : il rédige des comptes rendus écrits et soutient l’action de l’Information Jeunesse en interne. • Il évalue son action dans le cadre de la convention de labellisation de la structure. 0010060933R© photl.com
  28. 28. 28 Vu le décret n° 2009-1540 du 10 décembre 2009, relatif à l’organisation et aux missions des directions régionales de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale et notamment son article 2, Vu le décret n° 2009-1484 du 3 décembre 2009, relatif aux directions départementales interministérielles et notam- ment son article 4 - I - 5°, Vu l’instruction jeunesse et sports n° 01–188 JS, du 18 octobre 2001 relative à l’information jeunesse, Vu la charte de l’information jeunesse du 20 mars 2001, Vu la charte européenne de l’information jeunesse du 19 novembre 2004, Vu les « principes pour l’information jeunesse en ligne » adoptés le 5 décembre 2009, Vu le projet « Information Jeunesse en Picardie 2014-2016 » La présente convention a pour objet de définir les engagements des signataires afin de dé- velopper l’information des jeunes. Elle est conclue entre : La structure : Ci-dessous dénommée « structure support » Créatrice du point d’information jeunesse Représentée par : Le Centre Régional Information Jeunesse de Picardie Représenté par Mme Ghislaine LEFEVRE, présidente. L’État : Le Préfet de région Picardie et Préfet de la Somme, représenté par la Direction régionale de la Jeu- nesse, des Sports et de la Cohésion Sociale de Picardie (DRJSCS) Et le Préfet du département de ............ , représenté par la Direction Départementale de la Cohésion Sociale de ............ (DDCS) Titre I : engagements de la structure support du point information jeu- nesse (PIJ) Nom de la structure : ........................................... Adresse des locaux du PIJ : ................................ Code postal : .................. Commune : ................................ Téléphone : ................................. Adresse électronique du PIJ : ........................................... Site ou page internet du PIJ : ............................................. Article 1 : Respect des critères de labellisation La structure support signataire de la présente convention s’engage à respecter les conditions sui- vantes : Le PIJ accueille et informe le public conformément aux dispositions de la charte de l’information jeunesse, de la charte européenne de l’information jeunesse et des « principes pour l’information jeunesse en ligne » annexés à la présente convention. Convention Relative au fonctionnment du Point d’information jeunesse de………………………………………
  29. 29. 29 L’information jeunesse est un concept dynamique : le PIJ réalise des actions d’animation (ateliers, séances collectives d’information, rencontres autour d’expositions, de vidéo, etc.) relatives aux sec- teurs documentaires. Le PIJ s’engage à faire connaître le CRIJ et le Réseau information jeunesse (RIJ). Il mettra en évi- dence le pictogramme Information Jeunesse dans tous ses supports de communication. Il s’engage à transmettre au RIJ toutes les informations locales afin que l’ensemble du réseau en bénéficie. Article 2 : Documentation La structure s’engage à s’abonner chaque année à la documentation nationale (éditée par le CIDJ) et régionale (éditée par le CRIJ), et à la maintenir à jour. Article 3 : Formation des animateurs La structure s’engage à former dans l’année tout nouvel(le) animateur/animatrice affecté(e) au sein de sa structure et en charge, même pour partie de son temps de travail, d’une mission d’information jeunesse. Cette formation est assurée obligatoirement par le CRIJ. Article 4 : Participation à l’animation du Réseau Chaque structure labellisée, conformément aux statuts de l’association CRIJ, est membre de droit du CRIJ. La structure labellisée indique au CRIJ son souhait de participer ou non à la vie associa- tive du CRIJ, et indique, le cas échéant, la personne chargée de la représenter. Chaque animateur-animatrice du PIJ participe à au moins deux réunions par an organisées par le CRIJ. Le rapport annuel d’activité du PIJ est envoyé en début d’année civile au CRIJ, qui en consolide l’action au niveau régional et la transmet ensuite à chaque structure labellisée. Article 5 : modifications La structure s’engage à signaler toute modification relative à l’implantation du PIJ et à son fonction- nement (changements dans les membres de l’équipe, dans les horaires ...). Titre II : engagements du centre régional information jeunesse (CRIJ) de Picardie Article 6 : Respect des critères de labellisation Conformément aux chartes et principes d’information jeunesse, le CRIJ assure le développement, la documentation, la formation et l’animation du Réseau Information Jeunesse. En cas de non-respect de ces chartes et principes par une structure labellisée d’information jeu- nesse, le CRIJ peut solliciter la DDCS et/ou la DRJSCS en vue de dénoncer la convention. Article 7 : Documentation Le CRIJ s’engage à fournir au PIJ toute la documentation dont il dispose, dans les délais prévus. Lors de la création du PIJ, il fournit en particulier la documentation régionale. Il autorise le PIJ à utiliser sa documentation à condition qu’il en cite la source. Il mettra à la disposition du PIJ tous ses moyens d’information (expositions, montages diapos...). Article 8 : Formations Le CRIJ s’engage à assurer les formations initiales nécessaires aux animateurs-animatrices en charge de l’IJ dans la structure labellisée.
  30. 30. 30 La formation initiale est établie chaque année, en fonction des besoins des animateurs-animatrices et des évolutions en termes de Politique liée à l’information jeunesse. Article 9 : Animation du réseau Le CRIJ s’engage à organiser régulièrement, en relation avec la DRJSCS, la DDCS et le RIJ, des réunions d’information et de concertation au niveau départemental et régional à l’intention du PIJ. Il apporte au PIJ une aide technique et de conseil qui lui permet de remplir au mieux sa mission et de se développer. Les structures labellisées au titre de l’Information Jeunesse sont sollicitées pour établir le pro- gramme annuel (en année scolaire) d’animation du réseau. Après réception des bilans de chaque structure IJ, le CRIJ édite un bilan régional. Celui-ci fait l’objet d’un envoi à chaque structure labellisée et donne lieu à une réunion de réseau. Le CRIJ maintient un service accessible en extranet, permettant la communication entre chaque structure labellisée au titre de l’IJ en Picardie. Le CRIJ accompagne chaque structure qui le sollicite (dans la mesure de ses moyens) dans la mise en place d’évènementiel local et participera en priorité aux journées d’information organisées par le PIJ. Article 10 : Promotion du réseau Le CRIJ s’engage à mettre à la disposition du PIJ tous les moyens de promotion du réseau (af- fiches, dépliants...) dont il dispose. Il fera connaître l’existence du PIJ et en indiquera les jours et heures d’ouverture à toute personne intéressée. Titre III : Engagements de l’État. Article 11 : Instruction du dossier La DRJSCS instruit le dossier d’implantation du PIJ en vue de l’attribution du label information jeu- nesse, après expertise de la DDCS et avis du CRIJ. Article 12 : Soutien et information La DRJSCS et la DDCS s’engagent à fournir au PIJ toutes les informations relatives aux pro- grammes ministériels et interministériels en faveur des jeunes. Elles s’engagent à lui assurer l’aide technique et le conseil dont il pourrait avoir besoin. Titre IV : Application de la convention Article 13 : Suivi, évaluation Les parties signataires s’engagent à procéder conjointement à l’évaluation triennale de l’activité du PIJ. Article 14 : durée de la convention La présente convention est signée à compter du et prend fin le Elle pourra être reconduite après évaluation de son exécution.
  31. 31. 31 Article 15 : dénonciation de la convention En cas de non-respect par la structure des différentes clauses, il appartiendra à la DRJSCS de dé- noncer cette convention, après notification écrite de la DDCS. Le label information jeunesse sera alors automatiquement retiré à la structure support après un préavis de trois mois. La convention pourra être dénoncée dans les mêmes conditions par la structure support ou la col- lectivité territoriale signataire. Fait en autant d’exemplaires que de signataires : La structure créatrice du PIJ représentée par : Date : Signature : Le Centre Régional Information Jeunesse de Picardie représenté par son président Date : Signature : L’État représenté par le Préfet du département Date : Signature : P/Le Préfet et par délégation, Le Directeur régional de la DRJSCS de Picardie La signature de la présente convention permet au Préfet de région (représentée par la Di- rection régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale) d’accorder le label « information jeunesse » à la structure support.
  32. 32. 32 LE BUDGET D’UN ESPACE INFORMATION JEUNESSE (EIJ) Le coût moyen pour la création d’un Espace Information Jeunesse est d’environ 7200 € (hors sa- laires et hors charges liées au local). Son coût de fonctionnement, hors salaires et hors charges liées au local, est, quant à lui, estimé à environ 4000 €. Investissement de départ : 7200 € • Fond documentaire Actuel Picardie : 500 € • Documentation diverse : 900 € • Fonctionnement (fournitures bureau, rangement documentation, équipements télécommunica- tion) : 1300 € • Mobilier (présentoir documentation, borne d’accueil, bureau professionnel) : 1500 € • 2 ordinateurs et une imprimante : (télécopieur – numériseur - copieur) : 2000 € • Outils de communication : 1000 € Sont offerts la 1ère année : fonds documentaire Actuel CIDJ papier + version Web : 629 €, la formation initiale de base (CRIJ) (valeur : 2 000 € environ) Coût de fonctionnement annuel : Globalement, le coût de fonction annuel d’un Espace Information Jeunesse est d’environ 4000 € (hors salaires et charges liées au local). • Abonnements Actuel Picardie : 157 € • Abonnements à Actuel CIDJ papier + version Web : 368 € • Documentation diverse : 400 € • Budget animation : 1000 € • Communication : 500 € • Fonctionnement (fournitures bureau, réception, frais télécommunication) : 1000 € • Frais de déplacement (réunion de réseau, formation, repas…) : 600 € Sont offerts chaque année : la formation continue, les guides (logement, jobs..)… Matériel nécessaire : • 1 bureau d’accueil • 1 fauteuil bureau • Plusieurs tables et chaises pour le public • Des rayonnages, étagères, supports de documentation… • 1 kit de classement • 2 ordinateurs et 1 imprimante et 1 scanner • 1 télécopie • 1 photocopieur • 1 signalétique extérieure • Des tableaux d’affichage.
  33. 33. 33 CONTACTS CRIJ Picardie 50 rue Riolan 80000 Amiens Contact : Régis REYNAUD Coordinateur Tél. : 03 22 50 02 70 rreynaud@reflexe-crij.org Contact : Yahia BOUHADAD Chargé de mission animation du Réseau Information Jeunesse de Picardie Tél. : 06 78 20 62 33 E-mail : bouhadad.yahia@gmail.com site Internet : www.jeunes-en-picardie.org Direction régionale de la jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale 20 Square Friant les 4 Chênes 80000 Amiens Contact : Étienne DETRE Tél. : 03 22 33 89 72 E-mail : etienne.detre@drjscs.gouv.fr site Internet : www.picardie.drjscs.gouv.fr Direction départementale de la cohésion sociale de l’Aisne (02) 23 rue Franklin Roosevelt 02001 Laon cedex Contact : Marinette FOULON (CEPJ) Tél. : 03 60 81 50 31 E-mail : marinette.foulon@aisne.gouv.fr Direction départementale de la cohésion sociale de l’Oise (60) 13 rue Biot 60000 Beauvais Contact : Aurélien MOLLET Tél. : 03 44 06 48 00 E-mail : aurelien.mollet@oise.gouv.fr Direction départementale de la cohésion sociale de la Somme (80) 3 boulevard Guyencourt 80000 Amiens Contact : Marie HOËL LANDARD Tél : 03 22 50 23 17 E-mail : marie.hoel-landard@somme.gouv.fr
  34. 34. 34 Abbeville Albert Monchy- Lagache Péronne Ham Grandvilliers Breteuil Beauvais Amiens Saint-Just-en-Chaussée Noyon Thourotte Clermont Compiègne Pont-Sainte-Maxence Creil Nogent-sur-Oise Montataire Laon Hirson Bohain en Vermandois Gauchy Chauny Saint-Erme Guignicourt Soissons Rivery Camon Longueau 4 2 Le Réseau Information Jeunesse de Picardie Moÿ de l’Aisne 5 2 Friville-Escarbotin
  35. 35. 35 CIJ de l’Aisne 56 Boulevard Gras Brancourt 02000 Laon Tél :03 23 23 70 09 cij.aisne@gmail.com Contact : Sylvie Parmentier PIJ de Bohain-en-Vermandois 14 rue de la République 02110 Bohain-en-Vermandois Tél : 03 23 07 17 19 jeunesse02@orange.fr Contact : Cécile Le Leuch PIJ de Chauny Rue de la Poste 02300 Chauny Tél : 03 23 40 07 06 pij@ville-chauny.fr Contact : Séverine Guyot PIJ de Gauchy Rue Gabriel Péri 02430 Gauchy Tél : 03 23 40 20 07 bozzanil@yahoo.fr Contact : Loïc Bozzani PIJ de Guignicourt Chemin de la gare - BP 21 02190 Guignicourt Tél : 03 23 25 36 80 rsp-sud@ccchampagnepicarde.fr Contact : Sabine Picoli PIJ de Hirson 91 avenue du Maréchal Joffre 02500 Hirson Tél : 03 23 58 74 66 pij.hirson02@orange.fr Contact : Véronique Guillet PIJ de Moÿ de l’Aisne 2 rue Camille Desmoulins 02610 Moÿ de l’Aisne Tél : 03 23 07 78 79 abenia.francis@hotmail.fr Contact : Francis Abenia PIJ de Soissons 12 rue du Belvedère 02200 Soissons Tél : 03 23 76 24 29 cs.stwaast@ville-soissons.fr Contact : Hervé Dumenil PIJ de Soissons 17 rue Robert Schuman 02200 Soissons Tél : 03 23 53 16 32 cs.presles@ville-soissons.fr Contact : Loucif Ait-Medour PIJ de Saint-Erme Place de la Gare - BP 23 02280Saint-ErmeOutreetRamecourt Tél : 03 23 22 31 90 rsp-nord@cc-champagnepicardie.fr Contact : Sandrine Forjan BIJ de Beauvais - Blog 46 46 rue Jules Ferry 60000 Beauvais Tél : 03 44 45 20 07 blog46beauvais@yahoo.fr Contact : Bernard Daburon PIJ de Breteuil 68 rue Basse St-Cyr 60120 Breteuil Tél : 03 44 45 43 50 jeunesse.cscb@orange.fr Contact : Cédric Fréjean PIJ de Clermont 2 place Jean Bouet 60600 Clermont Tél : 03 44 78 12 32 pij.clermont@wanadoo.fr Contact : Gonzague Portier PIJ de Clermont - CSC 59 rue Wenceclas Coutellier 60600 Clermont Tél : 03 44 68 01 51 Infojeunesse.clermont@gmail.com Contact : Ahmed Iksou BIJ de Compiègne 105 bis rue Saint Joseph 60200 Compiègne Tél : 03 44 20 71 09 bij-compiègne@mairie-compiègne.fr Contact : Abderrahman Dikich PIJ de Creil - Service Jeunesse 22 rue Despinas 60100 Creil Cedex 1 Tél : 03 44 25 69 34 jeunesse@mairie-creil.fr Contact : Michel Sadouet PIJ de Grandvilliers 32 rue Fréderic Petit 60210 Grandvilliers Tél : 03 44 46 75 41 centre.social.grandvilliers@wanadoo.fr Contact : Francis Low PIJ de Montataire 3 bis rue de Condé 60160 Montataire Tél : 03 44 28 09 30 jade@associationjade.com Contact : Fatimatou Hammadi PIJ de Nogent-sur-Oise 46 rue du Général de Gaulle 60180 Nogent-sur-Oise Tél : 03 44 66 60 90 pij@nogentsuroise.fr Contact : Philippe Sanchez PIJ de Noyon Mdq - Square de Compiègne 60400 Noyon Tél : 06 75 21 50 87 pij@noyon.fr Contact : Adil Bouhsina PIJ de Pont-Sainte-Maxence 1 place Le Châtelier 60700 Pont-Sainte-Maxence Tél : 03 44 61 55 12 jeunesse@ccpoh.fr Contact : Betty Roussin PIJ de Saint-Just-en-Chaussée Impasse de l’Abbaye 60130 Saint-Just-en Chaussée Tél : 03 44 51 68 73 gwendolinewatt@yahoo.fr Contact : Gwendoline Wattel PIJ de Thourotte 54 rue de la République 60150 Thourotte Tél : 03 44 96 04 92 pij@thourotte.fr Contact : Aurelie Léon PIJ d’Abbeville 1 place Saint-Jacques 80100 Abbeville Tél : 03 22 24 25 18 h.rahouadj@mpt-abbeville.asso.fr Contact : Hakim Rahouadj PIJ de Albert Place Émile Leturcq 80300 Albert Tél : 03 22 74 38 33 x.defrance@mairie-albert.fr Contact : Xavier Defrance PIJ d’Amiens - Espace L’Odyssée Avenue de la Paix 80000 Amiens Tél : 03 22 66 10 75 k.bounous@amiens-metropole.com Contact : Karim Bounous PIJ d’Amiens - Blaise Pascal Rue Blaise Pascal 80000 Amiens Tél : 03 22 42 89 01 y.bouchoucha@amiens-metropole.com Contact : Youcef Bouchoucha PIJ d’Amiens - Étouvie Place du Pays d’Auge 80000 Amiens Tél : 03 60 01 00 70 m.nassah@amiens-metropole.com Contact : Mohamed Nassah PIJ d’Amiens - Elbeuf 9 rue Antoine de Saint-Just 80000 Amiens Tél : 03 22 33 07 52 y.yahiaoui@amiens-metropole.com Contact : Youssef Yahiaoui PIJ de Camon 4 place des Libérés 80450 Camon Tél : 03 22 70 01 82 camon@wanadoo.fr Contact : Michaël Masson PIJ de Ham Rue Marie Curie 80400 Ham Tél : 03 23 81 00 29 picardieenligne2@orange.fr Contact : Johanne Delahaye PIJ de Friville-Escarbotin 170 bis rue du Général Leclerc 80130 Friville-Escarbotin Tél : 03 22 30 68 57 pij@cc-vimeuindustriel.fr Contact : Sandrine Tétu PIJ de Longueau 1Ter avenue Henri Barbusse 80330 Longueau Tél : 03 22 46 11 03 cap-cij@ville-longueau.fr Contact : Émilie Vanihuse PIJ de Monchy Lagache 13 Grande rue 80200 Monchy Lagache Tél : 03 22 85 29 66 biblid@orange.fr Contact : Dorine Gulrich PIJ de Péronne 11-13 rue de l’industrie 80200 Péronne Cedex Tél : 03 22 85 87 54 maisondequartier80@wanadoo.fr Contact : Johan Bissiau PIJ de Rivery 63 rue Baudrez 80136 Rivery Tél : 03 22 70 07 38 ewilsmptrivery@gmail.com Contact : Estelle Wils PIJ de Beauvais - Blog Saint Lucien Maison de quartier Saint Lucien 2, rue de la Tour 60000 Beauvais Tél : 03 44 79 38 96 Contact : André Bissot PIJ de Beauvais - Blog Saint Jean Maison des Jeunes et desAssociations Rue Hector Berlioz 60000 Beauvais Tél : 03 44 79 39 71 Contact : Rémi Lenoir PIJdeBeauvais-BlogNotreDameduThil Espace Robert Séné 53, rueAlfred Dancourt 60000 Beauvais Tél : 03 44 06 51 95 Contact : Julien Lapersonne PIJ de Beauvais - Blog Argentine MAJI 28, rue de Gascogne 60000 beauvais Tél : 03 44 79 39 44 Contact : Nabil Taj
  36. 36. YAHIA BOUHADAD Chargé de mission animation du Réseau Information Jeunesse de Picardie Tél : 06 78 20 62 33 Mail : bouhadad.yahia@gmail.com informationsetcontact:

×