Aide au commerce au commerce : perspectives africaines Dr. Cornelius T. Mwalwanda Conseiller principal et responsable des ...
Plan de la présentation <ul><li>Contexte </li></ul><ul><li>Revue régionale de l’aide au commerce en Afrique </li></ul><ul>...
Contexte <ul><li>L’Afrique en tant que région reste en marge de l’économie mondiale et du commerce international </li></ul...
Contexte (suite) <ul><li>En dépit des récents taux de croissance impressionnants, le continent reste en retard sur d’autre...
L’aide au commerce  Revue régionale de l’Afrique <ul><li>La revue de Dar es Salam était organisée par l’UNECA, la BAD, l’O...
Points importants abordés <ul><li>L’intégration dans l’économie mondiale est un objectif important. </li></ul><ul><ul><li>...
Points importants abordés  (suite) <ul><li>L’Afrique doit avoir accès à une “infrastructure” moderne dans les transports; ...
Sessions-débats régionales <ul><li>L’intégration régionale est essentielle pour la croissance du commerce en Afrique. </li...
Sessions-débats régionales   Questions choisies sur l’Afrique de l’Ouest et Centrale <ul><li>Les coûts élevés des échanges...
Sessions-débats régionales  Priorités en Afrique de l’Ouest et Centrale <ul><li>Renforcement des capacités humaines et ins...
Sessions-débats régionales   Questions choisies sur l’Afrique orientale et australe <ul><li>La région a des programmes com...
Sessions-débats régionales  Priorités en Afrique Orientale et Australe   <ul><li>Facilitation du commerce. </li></ul><ul><...
Sessions-débats régionales  Questions choisies sur l’Afrique du Nord <ul><li>Intégration régionale pas assez importante – ...
Sessions- débats régionales Priorités de l’Afrique du Nord <ul><li>Facilitation du commerce. </li></ul><ul><li>Optimisatio...
Questions transversales <ul><li>Direction pays. </li></ul><ul><li>Mettre l’accent sur les projets régionaux. </li></ul><ul...
Recommandations et voie vers l’avant <ul><li>La CEA et la BAD ainsi que l’OMC continuent de sensibiliser à l’AC et de mieu...
Conclusions <ul><li>La région Afrique, plus que toute autre région, a besoin de l’aide au commerce en raison des contraint...
Conclusions <ul><li>Parmi les défis qui se poseront, figure la façon de traduire ce qui jusque là a été de la “bonne volon...
Conclusions <ul><li>MERCI DE VOTRE ATTENTION </li></ul>
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Aide au commerce : perspectives africaines

1 969 vues

Publié le

Par Cornelius Mwalwanda, CEA - Bruxelles, 5 décembre 2007

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 969
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
26
Actions
Partages
0
Téléchargements
31
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Aide au commerce : perspectives africaines

  1. 1. Aide au commerce au commerce : perspectives africaines Dr. Cornelius T. Mwalwanda Conseiller principal et responsable des services consultatifs de la Commission économique pour l’Afrique des Nations Unies (CEA) à Genève
  2. 2. Plan de la présentation <ul><li>Contexte </li></ul><ul><li>Revue régionale de l’aide au commerce en Afrique </li></ul><ul><li>Priorités des sessions-débats régionales </li></ul><ul><li>Questions transversales concernant l’Afrique </li></ul><ul><li>Feuille de route pour l’Afrique en matière d’aide au commerce </li></ul>
  3. 3. Contexte <ul><li>L’Afrique en tant que région reste en marge de l’économie mondiale et du commerce international </li></ul><ul><li>La part de l’Afrique dans la production mondiale reste encore marginale et sa part dans le commerce mondial est toujours inférieure à 2% </li></ul><ul><li>Des millions d’Africains vivent encore en dessous du seuil de pauvreté (à moins de $1 par jour) </li></ul><ul><li>Réaliser les objectifs de développement du millénaire (ODM) permettrait à des millions de personnes de s’affranchir de la pauvreté </li></ul>
  4. 4. Contexte (suite) <ul><li>En dépit des récents taux de croissance impressionnants, le continent reste en retard sur d’autres régions </li></ul><ul><li>Intégrer les économies africaines dans l’économie mondiale et dans le système des échanges devient un impératif </li></ul><ul><li>Améliorer la compétitivité de l’Afrique et réduire les coûts des transactions sont essentiels pour une intégration dans l’économie mondiale </li></ul><ul><li>L’Afrique peut bénéficier de la mondialisation et des opportunités qu’elle génère </li></ul><ul><li>L’aide au commerce peut être un catalyseur important </li></ul>
  5. 5. L’aide au commerce Revue régionale de l’Afrique <ul><li>La revue de Dar es Salam était organisée par l’UNECA, la BAD, l’OMC et le Gouvernement de la Tanzanie. </li></ul><ul><li>Large participation. </li></ul><ul><ul><li>34 Ministres africains des Finances et du commerce. </li></ul></ul><ul><ul><li>Principaux donateurs et agences internationales. </li></ul></ul><ul><ul><li>Secteur privé. </li></ul></ul><ul><ul><li>Plus de 400 participants. </li></ul></ul>
  6. 6. Points importants abordés <ul><li>L’intégration dans l’économie mondiale est un objectif important. </li></ul><ul><ul><li>Elle générera les ressources nécessaires pour les priorités sociales. </li></ul></ul><ul><ul><li>La petite taille des marchés nationaux et même sous-régionaux rend le commerce international indispensable. </li></ul></ul><ul><li>L’ouverture est indispensable mais non suffisante. </li></ul><ul><ul><li>Des capacités plus solides du côté de l’offre; des « coûts » commerciaux moindres; une meilleure connectivité aux marchés sont nécessaires. </li></ul></ul><ul><ul><li>Les « barrières internes » comme les infrastructures médiocres, des chaînes d’approvisionnement non fiables, les coûts élevés de l’énergie sont autant d’obstacles à la compétitivité au niveau de la fabrication. </li></ul></ul>
  7. 7. Points importants abordés (suite) <ul><li>L’Afrique doit avoir accès à une “infrastructure” moderne dans les transports; les douanes; et les laboratoires d’essai normalisés. </li></ul><ul><li>Les approches régionales sont essentielles pour obtenir un résultat optimal. </li></ul><ul><li>La direction et l’engagement politique sont la clef. </li></ul><ul><li>La communauté internationale devrait apporter un rôle de soutien </li></ul>
  8. 8. Sessions-débats régionales <ul><li>L’intégration régionale est essentielle pour la croissance du commerce en Afrique. </li></ul><ul><li>Les discussions étaient axées sur des études de cas de 6 CER (COMESA, CEA, CDAA, CEDEAO, CEEAC, UMA) . </li></ul><ul><li>Les contraintes du côté de l’offre sont régionales par nature en raison de la petite taille et de la nature enclavée des marchés; </li></ul><ul><li>Les avantages des approches régionales se remarquent au niveau de : </li></ul><ul><ul><li>l’infrastructure, des projets de capacité, des mécanismes de planification et de financement. </li></ul></ul>
  9. 9. Sessions-débats régionales Questions choisies sur l’Afrique de l’Ouest et Centrale <ul><li>Les coûts élevés des échanges, la faiblesse des institutions et une infrastructure fragmentée sont des obstacles importants. </li></ul><ul><li>Mais la libéralisation est en cours dans la région ainsi que des initiatives d’intégration y compris dans le cadre du NEPAD. </li></ul><ul><li>Le climat d’investissement n’est pas optimal pour les affaires – dialogue nécessaire entre le gouvernement et le secteur privé. </li></ul>
  10. 10. Sessions-débats régionales Priorités en Afrique de l’Ouest et Centrale <ul><li>Renforcement des capacités humaines et institutionnelles, notamment les CER. </li></ul><ul><li>Développement de l’infrastructure, en particulier du transport et des services publics. </li></ul><ul><ul><li>Dans la mesure du possible, l’AC devrait partir de ce qui a déjà été identifié. </li></ul></ul><ul><li>Assistance au niveau des coûts d’ajustement de la libéralisation. </li></ul>
  11. 11. Sessions-débats régionales Questions choisies sur l’Afrique orientale et australe <ul><li>La région a des programmes complets, par exemple l’Initiative Corridor Nord-Sud qui englobe la facilitation du commerce et l’infrastructure de la connectivité. </li></ul><ul><li>Défi : mobiliser les ressources adéquates pour la mise en oeuvre. </li></ul><ul><li>Le secteur privé doit être plus impliqué dans la détermination des priorités. </li></ul>
  12. 12. Sessions-débats régionales Priorités en Afrique Orientale et Australe <ul><li>Facilitation du commerce. </li></ul><ul><li>Infrastructure des transports. </li></ul><ul><li>Approfondissement de l’intégration régionale pour contourner les contraintes des marchés petits et enclavés. </li></ul>
  13. 13. Sessions-débats régionales Questions choisies sur l’Afrique du Nord <ul><li>Intégration régionale pas assez importante – Par exemple, échanges intra-UMA faibles. </li></ul><ul><li>Connectivité entre les membres en termes d’infrastructure et de services publics inexploités. </li></ul><ul><li>Nécessité d’utiliser une approche plus régionale aux projets transfrontaliers. </li></ul>
  14. 14. Sessions- débats régionales Priorités de l’Afrique du Nord <ul><li>Facilitation du commerce. </li></ul><ul><li>Optimisation des ressources en énergie </li></ul><ul><li>Amélioration des télécommunications et de l’infrastructure des transports. </li></ul><ul><li>Renforcer les capacités humaines et institutionnelles de l’UMA. </li></ul>
  15. 15. Questions transversales <ul><li>Direction pays. </li></ul><ul><li>Mettre l’accent sur les projets régionaux. </li></ul><ul><li>Identifier quelques priorités importantes. </li></ul><ul><li>Améliorer la logistique du commerce. </li></ul><ul><li>Mobiliser le secteur privé . </li></ul><ul><li>Maîtriser les partenariats public privé. </li></ul><ul><li>Miser sur les banques régionales de développement. </li></ul><ul><li>Accroître et améliorer le financement. </li></ul><ul><li>Assurer la cohérence et la coopération. </li></ul>
  16. 16. Recommandations et voie vers l’avant <ul><li>La CEA et la BAD ainsi que l’OMC continuent de sensibiliser à l’AC et de mieux faire comprendre l’AC. </li></ul><ul><li>L’Afrique devrait passer à l’étape suivante de la détermination de la priorité de ses besoins commerciaux en insistant sur le volet régional. </li></ul><ul><li>Partir des plans actuels des CER, les pays et les sous-régions doivent développer des plans d’action AC. </li></ul><ul><li>La CEA & la BAD à la tête d’un réseau africain d’aide au développement créé pour aider à élaborer des plans d’action. </li></ul><ul><li>La CEA et la BAD doivent rendre compte régulièrement des progrès en Afrique; le premier rapport est prévu en automne 2008. </li></ul>
  17. 17. Conclusions <ul><li>La région Afrique, plus que toute autre région, a besoin de l’aide au commerce en raison des contraintes pesant sur ses capacités </li></ul><ul><li>S’adapter aux réformes du commerce est un fardeau plus lourd et plus important en Afrique, en raison des niveaux de revenus déjà faibles </li></ul><ul><li>Les pays africains ont identifié leurs priorités et l’aide au commerce devrait s’appliquer à les soutenir </li></ul>
  18. 18. Conclusions <ul><li>Parmi les défis qui se poseront, figure la façon de traduire ce qui jusque là a été de la “bonne volonté” en action concrète </li></ul><ul><li>Comment mettre en oeuvre l’Initiative d’aide au commerce et mobiliser des ressources </li></ul><ul><li>Comment coordonner les activités des diverses agences et organisations participantes </li></ul><ul><li>Comment assurer une “appropriation” de l’aide au commerce par le pays bénéficiaire </li></ul><ul><li>La CEA s’est engagée à travailler avec tous ceux impliqués dans l’AC pour assurer son succès </li></ul>
  19. 19. Conclusions <ul><li>MERCI DE VOTRE ATTENTION </li></ul>

×